I'm not a robot | Flashback | Luke
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

I'm not a robot | Flashback | Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: I'm not a robot | Flashback | Luke Mar 24 Mai - 3:25

I'm not a robot
Triste journée dont le soleil n’était que trop absent. Les nuages avaient envahi le ciel, rendant la journée d’une monotonie sans fin. C’était l’une de ces journées où tu avais presque le sentiment que tu étais plongé dans un rêve. Comme si le temps, ce manque de soleil, était un filtre que ton cerveau crée de toutes pièces dans le but de te maintenir sous le joug de Morphée. Alors, tu t’étais tout simplement installé dans le canapé, lorsque tu finis tes tâches quotidiennes, restant bien longtemps seule dans cette maison où on t’avait trouvé une place. Tu avais simplement pris un des livres que Luke t’avait gentiment ramené lors de l’une de ces expéditions et tu avais commencé la lecture. L’ironie voulait que ce soit un roman fantastique parlant de … zombie. Lorsque tu avais lu la quatrième de couverture, tu ne pus retenir un léger sourire. Il n’avait probablement pas fait attention à cela, il n’avait d’ailleurs probablement pas accordé une grande importance dans ses choix. Tu ne lui en tenais pas rigueur, prendre son temps était devenu un luxe qu’on ne pouvait plus réellement s’accorder lorsque l’on était en expédition. Alors, tu étais simplement reconnaissante de pouvoir lire quelque chose de nouveau. Donc tu t’étais laissé absorber dans le roman, que tu trouvais de plus en plus aberrant au fil des lignes. La conclusion était simple, c’était un livre est heureusement, car personne, n’aurait été capable de faire tout ce que le héros faisait. Comme si l’auteur n’avait pas réalisé que l’eau et la nourriture était un facteur important dans ce genre de situation. Bref, cela restait très fictif. Cela faisait probablement une heure que tu étais restais assise sans un mot, seule, comme souvent. Les tâches qu’on t’accordait n’étaient pour le moment que très courtes, car ton épaule n’était toujours pas remise de sa blessure.

Te tirant de tes pensées, tu entendis la porte d’entrée s’ouvrir et des bruits de pas se firent entendre, tu ne pris cependant pas la peine de relever la tête. Déterminée à arriver à la fin de ton chapitre afin de pouvoir, discuter, si l’envie t’en prenait. Car en ce moment, tu avais décidé de participer quelque peu à la vie en communauté, du moins celle que prenait place entre ces quatre murs. Une espèce de colocation exclusivement jeune, c’était assez chaotique. Après tout vous n’étiez que des gamins en proie à des sautes d'humeur, tous vivants et parfois envahissant l'espace vital des autres. À vrai dire, tu n’avais pas réellement besoin de lever la tête pour savoir que c’était Luke qui venait d’entrer dans les lieux. Il était toujours le premier à revenir en ce moment, suivit de très près par les autres. Prenant une profonde inspiration, tu vins fermer le livre afin de le poser sur la table basse. Innocemment, tu t’approchas de Luke et posa délicatement tes lèvres dans son cou. Puis tu vins rapidement laisser tes jambes prendre place sur les jambes du garçon. Incapables de retenir ton envie d’être en contact physique avec lui, plus fort que toi, cela faisait plusieurs temps que tu n’avais plus contrôlent de ton corps en présence de Luke. Profitant du fait que tes jambes cachaient vos mains, tu laissas doucement tes doigts glisser contre les siens. Évitant de le regarder directement dans les yeux. Tu te contenant de fixer sa nuque, comme si tu étais perdu dans tes pensées. La boule à l’estomac, tu le savais que votre comportement commençait à devenir source de questionnement, bien que tu faisais ton possible pour te comporter comme si de rien était. Luke lui semblait avoir du mal. C’était par ailleurs devenu plus compliqué, Luke était souvent agressif, comme s’il t’en voulait de le cacher comme un vulgaire secret dont tu avais honte. Il n'avait pas compris ce que tu voulais dire par « ça ne les regarde pas » alors qu’il t’avait demandé pourquoi tu refusais de lui montrer de l’affection en public. Il avait détruit toutes tes défenses et avait pris une grosse place dans ta vie. Sans que tu t’y attendes réellement, tu avais réussi à t’attacher, à lui. Et ça c’était quelque chose que tu avais beaucoup de mal à accepter, tu avais l’habitude de beaucoup de chose, mais pas qu’on fasse réellement attention à toi. Mais tu étais incapable de lui dire, tu ne savais pas pourquoi tu ne parvenais pas à lui expliquer toutes ses choses qui te passait par la tête lors de ses nombreuses questions, c’était comme si pour le moment tu n’avais pas encore réalisé que c’était la réalité et non pas un quelconque fantasme. Et pour une fois, tu venais à lui. Tu voulais juste qu’il comprenne que malgré tout, tu tenais à lui. Sinon tu n’aurais pas pris place dans le salon. Tu faisais des efforts. Même si ce n’était pas assez. Car il voudrait avoir le droit de t’embrasser quand il le souhaite et pas juste parce qu’il n’y a personne dans la pièce. Mais tu lui refusais. Tu avais peur, tu te sentais faible.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2609

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not a robot | Flashback | Luke Jeu 2 Juin - 1:00


I'M NOT A ROBOT
La journée avait été éprouvante, tant au niveau physique que moral. Si l'on ajoutait à cela les conflits avec Nikolaï, l'on obtenait un Luke particulièrement irascible et épuisé. C'est d'un pas lourd et agacé que le brun grimpait au ralentit les marches qui menaient droit à la porte d'entrée de leur maison. A cette heure là, il était quasiment sûr de ne croiser que peu de monde et c'était exactement ce qu'il souhaitait, ne croiser personne d'autre que son propre fantôme. Il voulait juste prendre une douche, se changer et dormir. C'était absolument tout ce qu'il demandait et surtout qu'on le laisse en paix, qu'on ne l'approche pas, qu'on le laisse respirer juste deux putain de secondes. Depuis son arrivé à Angel's Camp, Luke avait tout fait pour se sociabiliser un maximum, éviter à d'autres de s'épuiser à la tâche simplement pour bien s'intégrer dans ce camp. Mais que cela avait pu s’avérer être épuisant... On ne le disait pas à voix haute, mais Luke le voyait très bien qu'on le prenait pour le dernier des cons sur de nombreuses choses. Ou peut-être était-ce encore une fois sa parano qui le poussait à réagir aussi agressivement. Un gamin, inexpérimenté, stupide, imprévisible, pleurnichard. Son âge et son physique étaient les principales causes de tout ces éclats de colère qu'il contenait silencieusement en lui. Mais que pouvait-il y faire, lui, de ne pas être né dix ans plus tôt ? Claquant nerveusement la porte derrière lui, Luke resta un moment immobile, la tête basculée en arrière tentant vainement de prendre une profonde et salvatrice inspiration. Sa main, toujours serrée sur la poignée de la porte, finit par lâcher prise. Comme prévu, l'endroit était calme, seule la tête de Bonnie dépassant du canapé attira son attention. Il ne savait pas si l'approcher était une bonne idée, sans doute aurait-il mieux fait de passer son chemin. Mais cela n'aurait fait que retarder leur réunion. D'autant plus qu'elle lui aurait sans doute posé des questions sur son humeur. Comme s'il s'agissait de sa faute à lui. Toujours lui. Fermant rapidement les yeux pour quelques instants, Luke finit prendre sa décision. Il ne voulait pas qu'elle lui pose des questions, alors il ferait comme si tout allait bien. Inutile de ruiner la journée d'une autre personne simplement à cause de sa mauvaise humeur passagère, jouer la comédie était devenue comme une seconde nature chez lui. Il pouvait donc très bien le faire une fois de plus avec Bonnie. Se dirigeant vers le canapé pour prendre place aux côtés de la brune, Luke reporta l'une de ses mains sur son propre visage fatigué qui trahissait peut-être son agacement, pour venir se gratter nerveusement la joue. Rapidement sa deuxième main croisa celle de Bonnie. Entremêlant tendrement leurs doigts comme ils le faisaient habituellement dans la chambre. Peu de temps après, les premières caresses arrivèrent, avec leur lot de malaise.

Luke était complètement égaré, ne sachant même pas s'il lui était autorisé de répondre à ses avances au beau milieu du salon et qui plus est, en pleine fin de journée. Cette ignorance le blessait encore un peu plus, laissant un voile de tristesse retomber devant son regard déprimé. Qu'il pouvait regretter d'avoir ainsi pris l'initiative de venir s'asseoir ici avec elle, sachant pertinemment que les choses se dérouleraient de cette façon quoi qu'il arrive. Leurs visions de ce qu'était un couple étaient totalement différentes, trop différentes. Pourtant Luke s'obstinait, encore et encore. Quand les lèvres de Bonnie se posèrent dans son cou, il ne réagit pas immédiatement. Même le frisson qui avait parcouru son corps s'était estompé aussi vite qu'il était venu chatouiller sa peau. Malgré tout, Luke se força à arborer un sourire faux, déposant ses lèvres sur celles de Bonnie peut-être un peu trop précipitamment. Ce baiser avait été si différent et fade, par rapport à ceux qu'ils s'échangeaient dans la chambre, que Luke se recula rapidement dans un soupire. « J'te fais honte c'est ça ? » Dit-il avec agacement, remuant légèrement la tête en s'écartant progressivement d'elle. « Si jamais y a un truc qui te gêne... Dis le. Parce que je vois pas... Je sais pas et je comprends pas Bonnie. » Continua-t-il en brisant soudainement le contact de leurs mains avant de se libérer des jambes de la brune qui le retenait prisonnier sur ce canapé.

Tête baissée, Luke se mit à faire les cent pas, se stoppant soudainement pour agresser Bonnie d'un regard remplit d’incompréhension et de frustration. « Je suis pas assez bien pour toi ? Pas suffisamment pour qu'on s'affiche ? Ou alors j'ai peut-être pas l'âge requis pour avoir " l'honneur " et la permission de te tenir la main en public ? » Rigola-t-il nerveusement, faisant preuve d'un cynisme hors du commun. « Éclaire-moi s'il-te-plaît Bonnie. Parce que là t'... » S'arrêta-t-il net avant de lâcher une injure qu'il aurait sans doute regretté par la suite. « ...J'suis pas un putain de voyant et ça va peut-être te surprendre, mais j'peux pas non plus lire dans les pensées des gens. » Un petit rire s'échappa à nouveau de ses lèvres avant qu'il ne vienne masser nerveusement ses paupières d'une main tremblante. « Juste... Parle moi putain. » Était-ce trop lui demander ? Pourquoi était-il le seul à se prendre la tête avec ça ? Pourquoi ne réagissait-elle pas ? Pourquoi ne se manifestait-elle pas plus violemment ? « Je te demande pas grand chose. Dis-moi juste ce qui va pas. Si y a un truc qui te plaît pas chez moi ! EXPRIME TOI ! ENGUEULE MOI, FRAPPE MOI ! J'en sais rien putain ! RÉAGIS JUSTE ! Sois pas un PUTAIN de légume ! Parce que ça me fait chier ! » lui hurla-t-il dessus sans aucune once d'hésitation.
© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21101

× Points de vie : :
167

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm not a robot | Flashback | Luke Ven 23 Sep - 19:04

RP archivé suite à la suppression de Bonnie. coeurrose

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I'm not a robot | Flashback | Luke

Revenir en haut Aller en bas

I'm not a robot | Flashback | Luke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-