I was playing in the beginning, the mood all changed - Pierce & Alyssa
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
"Vous allez finir par vous aimer les uns les autres, bordel de merde ?"
Le forum a fêté ses quatre ans le 10 novembre 2016 !! bril bril bril Du coup, sa cinquième saison est mise en place. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici, avant d'être plus amplement consultées par . DU LOVE. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

I was playing in the beginning, the mood all changed - Pierce & Alyssa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


YOSEMITE

►As-tu trouvé un bon pour le vaccin ? :
  • Oui

►Âge du perso :
36 ans
►Où je me situe et avec qui :
Californie + Malia
►Avant, j'étais :
Militaire
►Messages :
891
►Points de vie :
265
►Copyright :
Lux Aeterna, Tumblr
►Avatar :
Michael Fassbender
►Et ton p'tit pseudo ? :
LilDay

MessageSujet: I was playing in the beginning, the mood all changed - Pierce & Alyssa Jeu 2 Juin - 15:47

I was playing in the beginning, the mood all changed
Pierce Higgins & Alyssa Wood

Pierce leva la main. Le geste lui parut soudainement étrange. N’avait-on pas dépassé ce genre de chose ? Il ne s’apprêtait pas à tambouriner à la porte, comme il le faisait pour tout le monde. Non, il allait toquer, comme une personne normale et civilisée. Ca aurait pu paraître ridicule, mais il ne se voyait pas défoncer la porte de sa main sachant qu’il s’agissait de la baraque d’Alyssa. Donc, il fit ce geste délicat et particulièrement décalé dans son monde : il toqua à la porte avec la phalange de son doigt. Si quelqu’un le voyait, on allait se poser des questions. Ca n’était certainement pas dans ses habitudes de déranger quelqu’un en faisant preuve d’une quelconque délicatesse. Mais il fallait dire qu’Alyssa le perturbait sérieusement. Comment on faisait quand on retrouvait quelqu’un d’avant ? Comment fallait se comporter ? Parce qu’une chose était certaine, plus rien n’était comme avant. Tout avait changé, à commencer par les rapports sociaux. Il n’était plus question de faire preuve de politesse et de toutes ces conneries. Fallait s’imposer, mettre ses couilles sur la table et surtout, ne pas faire le finot. Aucun manuel pour lui venir au secours. Quand à demander à Phoenix ? Vu comment il s’était comporté avec sa femme, sa propre femme, à l’enfermer pendant un petit moment avant de la laisser sortir, pas question. Il avait pas envie de foutre Alyssa dans une cabane et de la cloîtrer quelque part. Il lui avait proposé de venir, elle avait dit oui, c’était pas pour l’emmurer ensuite. Déjà qu’il avait du prendre un petit moment pour expliquer la situation. Enfermé dans une pièce avec Phoenix, il avait fallu lui expliquer. Et quand il avait parlé, qu’il avait mis ça avec des mots, ça lui avait tout de suite paru un peu faible. Oui, il la connaissait d’avant. Mais c’était juste une serveuse dans une bar qu’il fréquentait, ils avaient échangés quelques conversations, elle connaissait sa commande, il lui donnait quelques pourboires. Mais ce n’était pas vraiment une amie, ce n’était pas vraiment quelqu’un qui avait franchement fait partie de sa vie. Autant dire que cette donnée pouvait laisser perplexe, et nul doute que le leader de Bodie était méfiant à l’égard de cette inconnue ramenée par son acolyte. Mais Pierce s’était porté garant pour elle. Il avait assuré avec conviction qu’elle ne ferait rien contre eux, qu’elle ne les trahirait pas, qu’elle ne leur porterait pas préjudices. Il avait même présenté les quelques facultés médicales de la jeune femme comme un atout, car on ne pouvait pas dire qu’ici il y avait ce genre de personnes. S’il avait obtenu un hochement de tête final, il savait bien qu’il n’avait pas complètement convaincu son ami. Ca viendrait avec le temps, il en était persuadé. Fallait juste être patient.

Le bois du parquet craquait derrière la porte, indiquant que quelqu’un venait par là. Puis un nouveau bruit, et la porte s’ouvrit sur Alyssa. Pierce posa sa main sur l’encadrement de la porte pour soulager sa jambe et basculer le poids de son corps ailleurs, avant de légèrement hocher la tête en guise de bonjour. Avec son retour à Bodie la veille en compagnie de la jeune femme et d’un captif, il avait eut un certain nombre de trucs à faire, et il l’avait un peu laissé se démerder dans ce nouvel environnement. Peut-être allait-elle lui en tenir rigueur, peut-être qu’elle s’en foutait totalement. A peine arrivée qu’elle était partie faire un tour dans le village fantôme en compagnie d’un dénommé Casper pour prendre le matériel médical qu’il lui fallait afin de soigner le petit. Elle n’avait pas trouvé grand chose puisque, de toute façon, ils n’avaient pas grand chose. Elle avait choisi la cabane qu’elle voulait, du moment que personne n’était dedans et qu’elle n’était pas trop éloignée des autres. « J’v’nais voir si t’étais bien installée, si t’avais tout c’qui t’faut. » déclara-t-il d’un ton un peu bourru. Pierce savait pertinemment que s’il lui manquait quelque chose, il avait peu de chance de pouvoir lui venir en aide. Bodie n’était qu’un tas de maisons en bois abandonnées depuis si longtemps qu’il n’y avait quasiment rien à prendre dedans. L’avantage de la zone était qu’elle présentait une certaine sécurité. N’ayant pas eu d’habitants depuis longtemps, les zombies se faisaient rares, mais la nourriture aussi. « J’sais pas trop si on t’a montré Bodie. Y a pas grand chose à voir mais y a quelques endroits, la rivière en bas. » ajouta-t-il maladroitement, cherchant un peu ce qu’il allait dire. Il aurait peut-être mieux fait d’envoyer Lana pour faire ça, elle s’y serait mieux prise. « Et t’as d’quoi manger ? J’peux t’filer quelques jours d’avance si besoin. » précisa-t-il, grâce au petit stock qu’il s’était concocté durant son voyage. Ca n’allait pas leur gagner beaucoup de temps, mais c’était ça au moins. Mal à l’aise, il se posait de sérieuses questions quant à elle, son opinion sur l’endroit. C’était sans doute pas le lieu rêvé, ni les coéquipiers idéaux. Mais, pour être déçu, encore fallait-il avoir de grandes attentes.

_________________
    Just smile back
    Have you ever loved someone so much you'd give an arm for ? Not the expression, no, literally give an arm for ? When they know they're your heart. And you know you were their armour.© endlesslove

Merci les gens:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: I was playing in the beginning, the mood all changed - Pierce & Alyssa Sam 16 Juil - 13:24



       
I was playing in the beginning, the mood all changed

       Pierce & Alyssa || City full of ghosts.  


Musique Maestro ♫  

Elle avait eu du mal à fermer les yeux cette nuit. Elle était restée de longues heures allongée sur ce matelas inconfortable à regarder le plafond, à sillonner du regard les rainures dans le bois des planches, à écouter le vent s'engouffrer et siffler entre elles. Tout craquait. Comme si la vieille maison se balançait au rythme des bourrasques. L'odeur de poussière et de renfermé lui avait chatouillé les narines et elle n'osait pas vraiment se glisser sous la couverture, préférant rester allongée dessus. Vite, la fraîcheur du parc lui avait manqué. Il suffisait de s'allonger sous un arbre, dans l'herbe et de regarder la lune. Le vent chaud de la journée laissait place à son frère, plus frais, plus doux et celui-ci venait gentiment caresser la peau, comme une récompense après une journée dans un tel cagnard.
Pleins de choses lui étaient venues à l'esprit et elle avait repassé les derniers éléments en boucle dans sa tête. Pierce, d'abord. A ce nom et ce visage se raccrochaient tous les souvenirs et l'écho d'une vie qui ne sera plus. Qui n'a plus lieu d'exister. Il est comme un portrait oublié dans un couloir d'une maison abandonné. L'écho d'un temps révolu. Est-ce ce qui l'avait convaincue de le suivre ? Certainement. Sans doute. Puis Luke. Combien de fois s'était-elle pincée cette nuit ? Il s'agissait forcément d'un cauchemar, d'un mauvais rêve. La réalité lui semblait bien trop improbable. Retrouver Luke dans ces conditions. Se vidant de son sang dans le coffre du break de Pierce. Les questions se bousculaient tellement qu'elle restait silencieuse et qu'elle ne parvenait pas à aligner les mots et les idées qu'il fallait pour comprendre. Atterrir. Luke, en sang, du fait de Pierce qui, lui-même était blessé. Ramener le véhicule dans le campement de Pierce. Ou comment se jeter dans la gueule du loup. Ces hyènes, ces murènes qui glissent sur le sable de ce village abandonné depuis bien trop longtemps. Des charognards, des fourbes et des enfoirés. Elle avait su dès le début qu'elle regretterait son choix de le suivre, mais elle n'imaginait pas à quel point. Il lui faudrait survivre, encore une fois. Survivre et sauver Luke. Le soigner. Car, son utilité pour le moment était là : soigner le captif. Ensuite, il lui faudrait gagner la confiance de Phoenix, le chef de Pierce et de tout ceux se trouvant dans l'enceinte de cette ville fantôme.  Il est effrayant Phoenix. Son regard… Son regard trahit son manque d'humanité. Il avait fallu qu'elle soit solide sur ses jambes, qu'elle agisse fortement, fermement. Qu'elle parle sans laisser ses à-priori le faire pour elle ou sa trop grande compassion. Elle en voulait à Pierce. Pas de l'avoir emmenée là, mais par rapport à Luke. A ses erreurs, pour ne pas lui avoir dit ce qui se trouvait dans ce coffre et pour l'avoir laissé se vider de son sang. La peur, en premier avait crié et hurlé sur Pierce. Mais Lyssa avait repris le contrôle face au géant, au chef de cette troupe. Il était le genre de personne devant qui on ne montre pas ses faiblesses. Devant qui on est fort, ou on crève comme un chien, abattu d'une balle entre les deux yeux.

Finalement, quand cet ouragan de pensées l'avait traversée, elle avait fini par sombrer dans les bras de Morphée, trop épuisée, même pour rêver. Et elle avait du dormir plus longtemps que prévu, parce que ce sont des bruits, des coups légers sur la porte qui la firent sursauter et se réveiller.
Le temps de reprendre ses esprits et de comprendre où elle se trouvait, elle balaie la pièce du regard.  La lumière du jour déjà bien avancé se glissait entre les planches de bois pourri. Elle se frotte les yeux et se redresse, attrapant un pantalon et enfilant un t-shirt. Puis, elle vient ouvrir la porte, la silhouette de Pierce s'y découpant dans la lumière trop agressive pour des yeux qui viennent de se réveiller. Elle plisse les yeux et penche la tête sur le côté pour qu'ils s'habituent au jour.

« J’v’nais voir si t’étais bien installée, si t’avais tout c’qui t’faut. »
Elle hausse les épaules et sourit.
« - On peut dire ça, ouais. Mais j'vais pas jouer les princesses insatisfaites, c'pas mon genre. »
« J’sais pas trop si on t’a montré Bodie. Y a pas grand chose à voir mais y a quelques endroits, la rivière en bas. »
« Oh. Cool. Casper m'avait juste montré où trouver le matériel de soin. J'ai pas eu la foi d'explorer. »
Elle l'observe. Il n'a pas l'air à l'aise. Elle non plus, à vrai dire. Elle se demande encore pourquoi elle a accepté de venir et pourquoi est-ce qu'elle se retrouve là. Pas que les gens qu'elle fréquentait avant, au parc Yosemite, lui manquent, mais… Elle se sent, comment dire. Pas à sa place. Vraiment comme si elle devait quitter cet endroit au plus vite. Elle était partie pour marcher, se vider l'esprit. La voilà à avoir quitté son campement et tout ceux qui comptaient sur elle. Ou qui comptaient pour elle. Même si elle refuse de se l'avouer.

« Et t’as d’quoi manger ? J’peux t’filer quelques jours d’avance si besoin. »
Elle hausse les sourcils et grimace, songeuse.

« - Pas énormément. Du coup, s't'as assez de choses, j'veux bien qu'tu m'dépannes. J'te rendrai ce dont t'as b'soin en allant chasser, s'tu veux. Doit bien y avoir des animaux à trainer dans le coin. Tu pourrais m'accompagner, même, non ? »

Sitôt qu'elle ait proposé cela, elle regrette. Passer du temps avec un type qui a esquinté un môme, c'est pas prudent et elle avait eu son lot d'imprudence, déjà. Les montagnes russes, faut pas que ça devienne une habitude. Puis, elle doit s'occuper de Luke… Il deviendrait sa priorité number one située juste avant trouver un moyen de survivre ici et de tailler la route sans mettre personne en danger.
Ugh, les jours à venir risquent d'être chauds.



code par SWAN - gif tumblr
Revenir en haut Aller en bas


YOSEMITE

►As-tu trouvé un bon pour le vaccin ? :
  • Oui

►Âge du perso :
36 ans
►Où je me situe et avec qui :
Californie + Malia
►Avant, j'étais :
Militaire
►Messages :
891
►Points de vie :
265
►Copyright :
Lux Aeterna, Tumblr
►Avatar :
Michael Fassbender
►Et ton p'tit pseudo ? :
LilDay

MessageSujet: Re: I was playing in the beginning, the mood all changed - Pierce & Alyssa Ven 29 Juil - 14:15

I was playing in the beginning, the mood all changed
Pierce Higgins & Alyssa Wood

Au moins, elle venait ouvrir la porte sans trop faire preuve de suspicion. Comme c’était lui, c’était plutôt bon signe, mais était-ce une bonne nouvelle ? Lui fallait-il être franc et annoncer la couleur quand aux gens qui fréquentaient les lieux ? Ca ne ferait que lui faire peur, mais d’un autre côté, peut-être était-il préférable qu’elle ait peur. Il y penserait, mais pour le moment, il voulait juste jeter un coup d’œil, vérifier que ça allait. Pierce eut même le droit à un sourire. « On peut dire ça, ouais. Mais j'vais pas jouer les princesses insatisfaites, c'pas mon genre. » répliqua-t-elle, annonçant qu’elle ne réclamait rien mais il n’était pas difficile de comprendre qu’elle trouvait que ce n’était pas le grand luxe. Et ce n’était rien de le dire : Bodie avait des airs de squats pour junkies quand on y pensait. Avec les baraques poussiéreuses, délabrées et d’une autre époque. Fallait descendre à la rivière pour prendre de l’eau et se laver, fallait se démerder pour trouver la bouffe et y avait quasiment pas de médicaments en réserve. Pour tout ce qui était autres biens matériels : le néant. La tranquillité avait un coup, mais Pierce était prêt à le payer. Quasiment pas de rôdeurs, ça permettait de se reposer un peu. Même s’il était parfaitement conscient que ce n’était que temporaire. Il hocha la tête avant d’enchaîner sur les lieux justement. « Oh. Cool. Casper m'avait juste montré où trouver le matériel de soin. J'ai pas eu la foi d'explorer. » dit-elle. Rien d’étonnant, il n’était pas le seul à être rentré exténué. Un léger hochement de tête fut la première réponse qu’il lui donna, même s’il sentait obligé de se justifier, quasiment sur un ton d’excuse : « On a pas grand chose ... j’sais pas c’que t’avais là où t’étais mais ici, l’côté médical, c’pas not’ fort. T’façon Casper est l’plus doué dans c’domaine, et y sait pas grand chose. » . Au moins, le peu qu’il savait était utile. Fallait prendre ce qu’on avait, et éviter de penser à ce que l’on avait pas. La dépression suivait vite si on adoptait ce genre de pensées là. Casper était peut-être pas médecin, mais il avait les connaissances de bases et avait déjà pu stopper les dégâts sur quelques personnes. Pour ça, il était devenu un élément important dans le groupe. Malgré sa discrétion, il était respecté, personne ne venait l’emmerder. C’était peut-être un point fort pour Alyssa : si le bruit courait qu’elle aussi pouvait aider de ce côté-là, elle pouvait avoir la paix.

Quoiqu’il en soit, le voilà partie sur des questions de base. Des questions qui paraissaient stupides, mais qui abordaient finalement les points fondamentaux de la survie : toit, nourriture. Les toits ne manquaient pas, de nombreuses baraques étaient toujours vides. Par contre, l’alimentaire, c’était un beau bordel. « Pas énormément. Du coup, s't'as assez de choses, j'veux bien qu'tu m'dépannes. J'te rendrai ce dont t'as b'soin en allant chasser, s'tu veux. Doit bien y avoir des animaux à trainer dans le coin. Tu pourrais m'accompagner, même, non ? » répondit-elle, acceptant sa proposition. Lui-même avait ramené de la nourriture de son expédition, donc il pouvait fournir un peu. Par contre, l’idée de la chasse était parfaite. Si elle était capable d’être autonome voir même d’avoir plus qu’elle n’en avait besoin, c’était une excellente chose. Il était même un peu surpris qu’elle lui propose de venir avec elle : lui avait-il déjà parlé de chasse à Phoenix ? Il savait plus, possible. La chasse, c’était l’un des seuls trucs que son père lui avait appris, et il se démerdait pas trop mal. « Ouais, ok. Enfin pour l’instant j’galère un peu à marcher ... plus tard. Et t’emmerdes pas pour la bouffe, pas b’soin d’me rendre des trucs, j’ai d’quoi faire. » répondit-il, mentant à moitié. De quoi faire ? Pas pour longtemps. Fallait absolument qu’il règle ce problème avec Phoenix, sinon les membres du groupe allait finir par s’entretuer pour un fond de conserve.

Par contre, y avait l’prisonnier. Elle le connaissait, et cet épineux problème n’avait toujours pas été réglé. Les choses avaient déjà très mal commencées la veille, à cause de cette petite conne d’Alixen. Le problème c’était que le petite était dans un état critique qui nécessitait un suivi. Soit il jouait l’atout Alyssa et lui confiait le suivi médical du gamin, quitte à prendre le risque qu’elle tente  un truc. Soit il la mettait à l’écart sur ce coup, mais alors, comment réagirait-elle ? Elle avait accepté de venir, mais obéir c’était autre chose. « Pour l’gamin, faudrait l’voir tous les jours pour vérifier son état. Ca t’ennuie d't’occuper d’ça ? » demanda-t-il, sans réfléchir davantage. Pierce espérait ainsi la mettre de son côté. Il n’avait pas oublié sa réaction quand elle avait appris qu’il avait le petit dans le coffre. Elle l’avait pris pour un taré, et elle avait peut-être pas tord. S’il essayait de lui montrer qu’il n’avait pas l’intention de maltraiter le prisonnier, et s’il donnait même l’occasion à Alyssa d’améliorer ses conditions d’incarcération, peut-être s’adoucirait-elle sur le sujet.

_________________
    Just smile back
    Have you ever loved someone so much you'd give an arm for ? Not the expression, no, literally give an arm for ? When they know they're your heart. And you know you were their armour.© endlesslove

Merci les gens:
 
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
# O P H E B Y # O P H E B Y

I've searched the universe & found myself within' her eyes.

►As-tu trouvé un bon pour le vaccin ? :
  • Non

►Âge du perso :
20 ans & toutes mes dents !
►Où je me situe et avec qui :
En Californie, à Yosemite avec Ophélia.
►Avant, j'étais :
Reine, bitches.
►Messages :
945
►Points de vie :
7
►Copyright :
MYERS. (signature) & wesleynator (avatar)
►Avatar :
Nicola Peltz.
►Et ton p'tit pseudo ? :
MYERS.

MessageSujet: Re: I was playing in the beginning, the mood all changed - Pierce & Alyssa Dim 25 Sep - 19:21

Rp archivé suite à la suppression d'Alyssa. coeurrose

_________________

*-_ AGAINST THE WORLD _-*
I lay my weapons down ; I'm ready for you now. Bring me out, come and find me in the dark. Everyday by myself I'm breaking down. I don't wanna fight alone anymore. Bring me out from the prison of my own pride. I need a hope I can't deny. In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own. I don't wanna be incomplete, I remember what you said to me. ♥
_ _ _ _ _ _ _
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I was playing in the beginning, the mood all changed - Pierce & Alyssa Aujourd'hui à 20:18

Revenir en haut Aller en bas

I was playing in the beginning, the mood all changed - Pierce & Alyssa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: Cemetery :: Vieux rps-