[flashback] Follow the white rabbit | Pierce
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 22/01/2017, sa version vingt et un an est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[flashback] Follow the white rabbit | Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar


MessageSujet: [flashback] Follow the white rabbit | Pierce Jeu 2 Juin - 21:42

follow the white rabbit.

Mai 2015.

Après avoir pris soin de faire le tour des lieux, t’évitant de faire une mauvaise rencontre avec un rôdeur égaré entre ses quatre murs, tu pris une petite pause, debout dans cette cuisine qui était abimée par les années d’abandon. Tout ton bras droit était pris de tremblement  tant la douleur devenait insupportable pour toi. Car tu t’étais blessé, de manière stupide, quelques dizaines de minutes auparavant.

Tout simplement, car tu avais mal repéré les lieux lors du dernier bâtiment que tu avais visité. Coincée avec quatre rôdeurs affamés, tu t’étais contentée, comme à ton habitude de fuir. Mais encore une fois, ton manque d’observation semblait être un soucis aujourd'hui. Tu avais cherché à fuir par une fenêtre qui avait été brisée, probablement des années auparavant, lors d’une lutte ou tout simplement par des survivants, allée savoir, bref, tu avais cherché à fuir et dans la hâte tu avais tout simplement posé ta main sur un reste de cette fenêtre brisé. Le morceau avait traversé ta main. Il semblait aujourd’hui, tu avais quelque peu la tête dans les nuages, chose qui était en train de se payer cher. Alors, tu avais simplement couru, le plus rapidement possible, et cherché un refuge plus isolé.

Alors maintenant tu te tenais debout dans cette cuisine, dans un souffle tu te décidas enfin à bouger.  Tu poussas les détritus qui s’étaient entassés sur le plan de travail dans l’évier, qui n’avait plus qu’un intérêt décoratif dans les lieux. De ta seule main valable, tu entrepris d’ouvrir tous les placards, espérant trouver quelques choses pour s’occuper de cette main qui était en train de te faire trembler de douleur.  L’odeur des lieux était désagréable, probablement dû à de nombreuses tâches de moisi qui arpentait les murs. Tu te demandais même si les lieux ne sentaient pas plus mauvais qu’un rôdeur, pensé, qui t’arracha un léger rire nerveux. Comme si tu avais déjà pris le temps de t’attarder pour sentir ce genre de chose.  Continuant ta fouille,  tu posas successivement, plusieurs conservent sur le plan de travail des lieux. Manquant de sursauter lorsque tu vis plusieurs insectes passez à côté de tes doigts. Prenant une profonde inspiration, tu regardas ton maigre butin, et continuaient tes recherches. Finalement, tu mis la main sur ce qui était probablement avant le « bar » des lieux, sortant une bouteille de vodka tu poussas, un soupire. S’il fallait en passer par là. Tu te dirigeas vers l’une des chaises qui encadré la table bancale des lieux, elle était fissurée en deux, quelqu’un était probablement tombé dessus et avant manqué de la brisé, mais elle tenait toujours debout.  Dans un silence absolu, tu posas la bouteille à moitié vide et tu entrepris de chercher dans ton sac les quelques affaires de soin que tu avais récupéré. Tu posas le fil et l’aiguille sur la table, pour soupira. Ça allait faire mal. Toujours de ta main gauche, tu vins récupérer la bouteille, glissant le bouchon entre les dents, tu entrepris d’ouvrir comme tu pouvais ce qui allait te servir de désinfectant. Et c’était à partir de ce moment que tout allait devenir plus mouvementé, la bouteille ouverte, tu entrepris de verser allègrement une bonne partie se sont contenue sur ta plaie. Ayant beaucoup de mal à retenir un grognement de douleur tu fermas instinctivement les yeux quelques instants, essayant de reprendre tes esprits. Mais un bruit te fit vite revenir à la réalité, tournant la tête, tu entres aperçu une silhouette. Prise de panique, tu lâchas la bouteille qui vint exploser en mile morceau sur le sol et entreprit de sortir son petit couteau de ton sac.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar


MessageSujet: Re: [flashback] Follow the white rabbit | Pierce Dim 5 Juin - 19:11

Follow the white rabbit
Pierce Higgins & Bonnie Dawkins

Pierce ne savait pas encore combien de temps il allait jouer à ce petit jeu. Sans doute jusqu’à ce que les évènements fassent en sorte qu’il ne puisse plus. Lana lui avait suggéré d’y mettre un terme, mais comment ? La capturer ? Et à quoi pourrait bien servir une gamine qui, de toute évidence, voyage seul ? Si elle avait quelques petites affaires avec elle, ce n’était pas grand chose. Se battre pour ça, à quoi bon. La tuer ? Jusqu’à maintenant, certes elle l’avait foutrement mis en dangers, mais de là à la buter. Ca ne présentait pas de grand intérêt à ses yeux, et s’il pouvait éviter de tuer comme ça, juste parce qu’il ne savait pas quoi faire d’autre, ça l’arrangeait bien. Non pas qu’il refusait de tuer les autres survivants, mais il le faisait quand c’était nécessaire. Donc, il avait entrepris de la suivre, parfois de se faire suivre, pour de nouveau la prendre en chasse. Discrètement, sans transformer tout ça en espèce de chasse. Jusqu’à ce que les choses se décantent. Certes, il lui ficherait bien une belle paire de baffes pour le sale coup qu’elle lui avait fait. Tombé sur elle, il avait posé quelques questions, comme à son habitude. Histoire de savoir, était-elle toute seule ? Où restait-elle ? Et puis, savoir si elle représentait une réelle menace. Une jeune gamine, peu de chance, mais si elle était avec quelques autres gars, ça pourrait être le cas. En bref, rien de bien méchant, quelques questions. Sauf qu’elle en avait décidé tout autrement, et plutôt que de répondre, elle s’était mise à crier, ameutant tous les morts du quartier. Pierce s’était rapidement retrouvé pris entre les zombies, à devoir les tuer pour se tirer de là en vitesse. La petite maligne avait filé entre temps, le laissant dans de beaux draps. L’ancien militaire avait rapidement réussi à se dégager de la situation, si bien qu’il n’avait pas non plus risquer d’y passer. C’était sans doute en raison de ce détail qu’il n’avait pas de rancune tenace à l’égard de la jeune demoiselle. Chacun avait sa méthode de survie, mais il devait avouer que celle-là, il la trouvait particulièrement pathétique, bien qu’adaptée à une jeune fille sans défense. Qu’aurait-elle pu faire d’autre ? L’embobiner ? Envisager de se débarrasser de lui au moment où il tenterait éventuellement de l’attacher et de l’entraver par des liens ? Il l’imaginait pas investir ce genre de rôles,

Ainsi donc, il la suivait. Il avait bien entendu les bruits de fuite, lorsqu’elle était entrée dans un bâtiment. Nul doute qu’elle était tombée sur les rôdeurs, eux qui étaient partout. Pierce avait lui-même dû accélérer la cadence pour la suivre, sans se faire repérer. La petite n’avait pas mis bien longtemps avant de s’arrêter, se trouvant un autre endroit. Elle tenait à sa pause. L’ancien militaire se glissa discrètement contre l’un des murs extérieurs de la bâtisse, dos contre ce dernier, afin de ne pas se faire repérer. Bien entendu, aucun son ne lui parvenait et il ne pouvait pas déterminer où elle était exactement. Ne restait plus qu’à tenter. Pierce fit lentement le tour de la maison, se baissant pour passer en dessous des fenêtres, et trouva une porte à l’arrière. L’ouvrant doucement, il entra dans les lieux, arrivant directement dans un couloir qui desservait les différents pièces du rez-de-chaussée ainsi que l’étage. Cette fois, il pouvait distinguer du bruit venant de la gauche, déterminant de cette façon où elle se trouvait. Il frôla de nouveau les murs, son arme au poing, et se glissa progressivement jusqu’à l’entrée de la pièce. Quand il fit irruption - une cuisine - la jeune fille avait les yeux fermées. Rapidement, il comprit qu’elle se désinfectait une main blessée à l’aide d’un alcool pas prévu pour. Malheureusement pour lui, Pierce heurta un vestige de vaisselle sur le sol en faisant un pas en avant, ce qui alerta la gamine. La bouteille tomba au sol en mille éclats, et elle ouvrit les yeux pour se saisir d’un couteau. Il ne put s’empêcher de sourire. Un couteau. « Tu crois qu’tu vas faire quoi avec ça ? » demanda-t-il d’entrée de jeu, presque attendri par tant de naïveté. Presque. L’attendrissement, il avait passé cette étape dangereuse il y a bien longtemps. Si elle avait eut une arme à feu, elle s’en aurait saisie, l’aurait laissée à portée de main. Tout ce qu’elle avait pour se défendre, c’était cette petite lame. Si bien que Pierce baissa son propre neuf millimètres, estimant qu’il aurait largement le temps de le pointer de nouveau si elle jouait la carte de la stupidité. « Dommage qu’tu sois pas dehors c’te fois. Y a rien à rameuter dans c’te baraque, t’peux crier autant qu’tu veux. » déclara-t-il, faisant référence à leur dernière rencontre. Pierce ne se sentait pas le moins du monde en dangers. Il en était presque détendu. Qu’il était agréable de tomber sur des survivants inoffensifs, ça changeait. « Et on sait tous les deux qu’personne va débarquer. » précisa-t-il, histoire qu’elle comprenne qu’il l’avait suffisamment observée pour savoir qu’elle était seule, n’appartenant à aucun groupe. Ils étaient que tous les deux, ni vivants ni morts ne pouvant venir la secourir.

Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

►As-tu trouvé un bon pour le vaccin ? :
  • Non

►Âge du perso :
31 ans, bientôt 32.
►Où je me situe et avec qui :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.
►Avant, j'étais :
serveuse dans un bar.
►Messages :
19679
►Points de vie :
751
►Copyright :
© bedshaped (avatar), © schizo' (code signa)
►Avatar :
Kristen Bell.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: [flashback] Follow the white rabbit | Pierce Ven 23 Sep - 19:04

RP archivé suite à la suppression de Bonnie. coeurrose

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [flashback] Follow the white rabbit | Pierce

Revenir en haut Aller en bas

[flashback] Follow the white rabbit | Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: Cemetery :: Vieux rps-