[FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox. Les admins sont actuellement absentes jusqu'au 25 juillet mais vous pouvez toujours contacter Aileen par MP en cas de question !
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Mar 28 Juin - 23:25

Thomas & MaebhThe Englishman
Il était tôt et Maebh avait beau être encore fatiguée, elle n'arrivait pas à se rendormir. Tout le monde semblait être encore endormis dans la maison alors elle se retrouvait seule avec ses pensées. Tellement de questions et si peu de réponses… Qu'est-ce qu'elle pouvait bien attendre de cette vie ? Quelle était vraiment sa contribution dans ce nouveau monde ? Si autrefois, elle connaissait déjà tout son parcours, un petit chemin de vie tout tracé… Aujourd'hui c'était différent. Tout était différent depuis l'apocalypse. Et encore une fois sa petite vie tranquille au sein de l'Angels Camp a été chamboulée suite à l'épisode de la cafétéria. Cet homme qui les avaient pris en otage, qui avait tiré sur Luke… Elle était hyper mal depuis. Quelle aurait été sa réaction si il aurait succombé à sa blessure ? Maebh préférait considérer comme une chance le fait de ne pas avoir à se poser la question.

Cet accident ne faisait que lui rappeler à quel point la sécurité dans ce camp pouvait être mis en péril. C'était comme la zone 51, le camp pouvait partir en fumée à n'importe quel moment. La jeune anglaise détesterait partir d'ici. Elle serait capable de n'importe quoi pour empêcher que cela se fasse. Ici, trop de choses comptaient pour elle. Elle aimait cette maison, tous les souvenirs qu'elle y avait crées également. Mais Maebh tenait plus aux gens, qu'aux lieux. Si ses amis décidaient de quitter le camps, elle les suivrait sans hésiter, sans rien regretter.

Maebh secoua la tête pour chasser toutes ses pensées. Elle préférait éviter de penser à tout ça. Le camp était debout, ses amis étaient en vies. C'est tout ce qui comptait. La brune finit par se lever pour aller manger une barre de céréales qui lui permettraient de tenir la journée. Aujourd'hui, elle comptait aller voir Luke à l'infirmerie. Il ne devrait avoir personne à son chevet, à cet heure-ci. Cependant, une fois sur les lieux, on l'informa que son ami était toujours en train de dormir. Maebh préférant le laisser se reposer alors en attendant que ce dernier se réveille, elle demanda si elle pouvait faire quelque chose pour aider. L'infirmière la chargea de s'occuper d'un des patients. Un jeune homme arrivé au camp, il n'y a pas si longtemps.

- Bon désolée de te décevoir mais je ne viens pas jouer le rôle de l'infirmière sexy !

Oui elle venait de débarquer comme ça dans sa « chambre » en balançant ça. Pourquoi rester dans les banalités d'usage ? Il était nouveau ici et devait sûrement connaître personne ici. Les visites devaient être rares aussi. Il devait bien avoir besoin de se vider la tête et de rire un peu ! Et Maebh était la meilleure personne pour ça.

- Tu vas bien ?

Quand même. Maebh devait quand même s’assurer qu’il se sentait bien et qu’il n’avait besoin de rien. Ou bien voir si elle pouvait faire quelque chose pour lui. La brune n’était pas super bien calée en médecine mais elle connaissait les bases.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Mer 29 Juin - 10:48

Je n’en pouvais plus de cette infirmerie. Non seulement, je n’avais rien a faire de mes journées mais en plus, personne ne venait m’adresser la parole. J’avais des petits bandages un peu partout, ce qui faisait ressembler a une momie. Je mangeais largement a ma faim et cela faisait un bien fou de manger autre chose que des insectes ou des rats. Je me sentais beaucoup mieux en tout cas. Je n’étais plus fatigué et mes douleurs étaient nettement moins douloureuses qu’il y a quelques jours. Pourquoi ces gens étaient si sympathiques a mon égard? C’était trop beau pour être vrai. Un autre jeune homme était également présent a l’infirmerie mais passait beaucoup de temps a dormir. Je n’osais pas trop le déranger et discuter avec lui pour le moment.

Soudain, une fille assez jeune apparu devant moi. Je lui adressa un sourire timide. Elle allait surement changer mes pansements et repartir sans un mot. Curieusement, elle me demanda si j’allais bien. J’étais surpris qu’on m’adresse la parole. D’habitude les infirmières étaient complètement mutiques. Je souris a nouveau et lui répondis en toute franchise:”Je suis nouveau ici et je ne connais personne. Je suis un peu perdu mais je me sens plus en forme de jour en jour”. J’étais uniquement vêtu d’un caleçon et face a cette fille, cela me gênait un petit peu. Je lui demanda alors poliment: “Tu peux me changer mes bandages s’il te plait? Et au faite, tu es ici depuis combien de temps toi?” J’avais plein de questions en tête mais j’allais les poser progressivement, de façon a ne pas agacer cette sympathique infirmière.

D’ailleurs, elle avait un accent anglais. C’était toujours surprenant de rencontrer des compatriotes au fin fond de la Californie. En rigolant, je lui avoua d’une voix plus assuré: “Je suis de Birmingham, en Angleterre. J’étais en Californie pour mes études. Et puis, je m’appelle Thomas aussi mais tu peux m’appeler Tom si tu veux!” Je voulais tellement me faire de nouveaux amis. J’avais été seul pendant tellement longtemps et puis, peut être que dans cet endroit, je pourrais mener une vie a peu près normale.
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Ven 1 Juil - 22:33

Thomas & MaebhThe Englishman
Le jeune homme se sentait de mieux en mieux. C'était une bonne chose et elle allait lui dire lorsque son esprit tilta. Il avait un accent. Un accent qu'elle reconnaîtrait entre-mille. Cependant, pour en être vraiment sûre et être certaine qu'elle n'était pas en train d'imaginer toute cette scène, elle le laissa continuer de parler. Et elle eut raison car le brun finit par donner raison à ses suppositions. Il était bien anglais et venait de Birmingham. Oh mon Dieu… Il n'en fallait pas plus pour redonner encore plus le sourire à Maebh. Il n'aurait pas été en caleçon et recouvert de bandages, elle lui aurait surement sautée dessus pour l'enlacer, tellement elle était heureuse de rencontrer quelqu'un de son pays.

- Oh mon Dieu ! T'es anglais ! Moi aussi ! Moi je viens de Cardiff. J'ai débarqué aux États-Unis aussi pour mes études, enfin à la base c'était juste pour visiter l'établissement dans lequel je devais être admise pour l'année d'après, puis tu devines la suite… Enfin, bref, je m'appelle Maebh, tu peux m'appeler… Euh, ben Maebh du coup, malheureusement je n'ai pas un prénom qui dispose d'un grand choix de surnoms, contrairement au tiens.. Tom, Thomy, Tom-Tom… T'en as bien de la chance ! Après, si tu as assez d'imagination pour me trouver un petit surnom, libre à ton imagination !

Maebh était tellement excitée qu'elle parlait, parlait, sans s'arrêter. C'est d'ailleurs assez impressionnant, qu'elle ait réussi à lâcher tout cela sans s'essouffler ! Pauvre Thomas qui devait se demander sur qui il était tombé… Mais pour quelqu'un de perdu et qui connaissait personne, rencontrer quelqu'un d'aussi sociable que Maebh devait tout de même lui faire du bien. Enfin, elle espérait ne pas le faire fuir du moins. Pour cela il faudrait peut-être déjà qu'elle réponde aux deux questions qu'il lui avait posées un peu plus tôt… Merde, elle s'était tellement extasiée de rencontrer un nouvel anglais que sa requête était rentrée par une oreille et ressortie de l'autre… Au moins, la brune s'en souvenait toujours, c'était déjà ça ! Puis valait mieux tard que jamais, comme on le disait si bien. Prenant de quoi changer les bandages du jeune homme, elle s'assit sur le lit à ses côtés, les déposant sur le meuble à côté. Alors qu'elle commença à retirer délicatement ses bandages usés, elle entreprit de répondre à sa question.

- Tu me dis, si je te fais mal, hein… Je suis arrivée ici, il y a… Hum… Cinq mois, je dirais ?

Un sourire s'étira sur ses lèvres alors qu'elle relevait la tête vers lui pour lui adresser la parole. Malheureusement, elle ne pouvait pas être très exacte en ce qui concernait le temps qui s'était écoulé depuis qu'elle était arrivée dans ce camp. Mais en tout cas, se devait être dans ces eaux-là, si elle se referait à son carnet… Son carnet où elle traçait un petit trait à chaque jour passé. Maebh ne savait pas vraiment pourquoi, elle continuait de le faire après toutes ses années passées… Peut-être était-ce pour elle un moyen de garder un minimum de repère dans le monde tel qu'il était devenu aujourd'hui.

- Je peux me permettre de te demander ce qui t'es arrivé, Tom ?

La jeune anglaise était assez curieuse de découvrir le récit du brun. Enfin, elle espérait tout de même que ce n'était pas quelque chose de tabou ou de douloureux à raconter pour lui. Elle n'avait pas envie de se montrer trop indiscrète, ça l'intéressait juste de savoir comme il était arrivé ici et quelle était la cause de tous ces bandages… Mais évidemment si il ne voulait pas lui répondre, elle respecterait totalement cela.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Sam 2 Juil - 12:35

La jeune fille était vraiment agréable et sympathique a mon égard. Quand elle su que j’étais originaire d’Angleterre, elle fut ravie et m’indiqua qu’elle était originaire de Cardiff. Ce n’était pas loin de chez moi. C’était bien la première fois que je trouvais un compatriote dans cet enfer. Je lui adressa un grand sourire et lui indiqua: “Enchanté Maebh. Je connais un peu Cardiff. J’y suis déjà allé quand j’étais plus jeune. Moi aussi, j’étais ici pour mes études, en architecture plus précisément. Sinon, tu peux m’appeler Tom si tu veux!

Décidément, la chance me souriait. J’allais peut être me faire une nouvelle amie. Et si cette personne était aussi chaleureuse, peut être que les autres personnes du camp l’étaient également. Une vie normale? Je n’y croyais plus mais dans ce camp, je me sentais apaisé. Tout ne devait pas être rose évidemment mais au moins, je pourrais dormir sur mes deux oreilles. La brunette commença a retirer les bandages usagées. Les plaies semblaient bien cicatrisées, c’était le principal. Elle m’indiqua ensuite qu’elle était dans cet endroit depuis cinq mois. En ce laps de temps, elle devait bien connaitre les rouages du camp.

Je lui demanda ensuite poliment: “Tu es donc infirmière ici? Et tu fais d’autres activités sinon? Cela n’a pas été trop dur de s’intégrer?”Personnellement, je me demande bien ce que j’allais faire ici. Je ne savais pas soigner les gens, cuisiner ou faire pousser des légumes. L’anglaise me demanda ensuite pourquoi j’étais blessé. Après tout, elle était en droit de le savoir.

Je pris une voix sérieuse et lui répondis: “C’est une longue histoire. J’étais dans la zone 51 auparavant et ensuite, j’ai été capturé par des sortes de cannibales. Par la suite, j’ai erré pendant des mois en Californie. Avant de venir ici, j’étais retrancher dans une sorte de magasin mais les infectés ont réussis a entrer. En m’échappant, j’ai trébuché sur du verre et des éclats de bois. Je suis alors tombé sur ton groupe et comme je saignais beaucoup, ils m’ont ramené a l’infirmière. J’ai eu beaucoup de chance car je pensais qu’ils allaient me faire du mal au début. J’ai longuement hésiter avant de venir avec eux!" Je lui adressa ensuite un sourire timide.
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Mer 6 Juil - 22:40

Thomas & MaebhThe Englishman
Quelles étaient les chances qu'en plus qu'il soit anglais, qu'il ait déjà allé à Cardiff ? Et que lui aussi était allé en Amérique pour ses études. Des études d'architecte, c'était vachement cool ça. Décidément, elle l'aimait de plus en plus ce Tom. La brune jeta un oeil à ses blessures tout en retirant les bandages. Apparemment, elles cicatrisaient bien, c'était une bonne chose. Les infections de nos jours pouvaient être fatales malheureusement même les plus bénignes.

- Non je ne suis pas infirmière ici. Je donne un coup de main c'est tout. Mais sinon oui j'aide un peu partout dans le camp, là où on a besoin de moi, en fait. Non franchement, ça n'a pas été difficile de s'intégrer enfin je connaissais déjà quelqu'un, l'autre jeune homme qui est à l'infirmerie aussi. Mais les gens ici sont cool, je suis certaine que tu vas bien t'intégrer, ne t'inquiètes pas. Je t'aiderais si tu veux. Entre anglais on se serre les coudes !

Un sourire aux lèvres, elle lui donna un léger coup de coude, pour ne pas risquer de lui faire mal tout de même. Pendant, que Thomas racontait son récit, Maebh entreprit de lui mettre ses nouveaux bandages aussi délicatement qu'elle avait élevée les anciens. La brune fut étonnée d'apprendre que lui aussi était passé par la zone 51. Elle ne se rappelait pas de l'avoir croisé. Après peut-être qu'elle avait pu l'apercevoir de loin, rien n'était impossible. Il faut dire aussi que la jeune femme à la zone comme ici, elle allait toujours à droite et à gauche. Toujours à vouloir aider dès qu'elle le pouvait, donc on la trouvait rarement au même endroit, en train de se reposer. Elle apprit ensuite que tout comme Luke, il avait été capturé par des cannibales. Une expérience qui a vraiment du être très difficile pour lui. Maebh avait eu la chance de ne pas s'être faite capturée par ces derniers et heureusement, sûrement qu'elle aurait été traumatisée sinon. Elle avait l'horrible impression que plus le temp passait et plus la frontière entre les êtres humains et les rôdeurs diminuait, que les choses qui les différenciaient s'amenuisaient. Et parfois l'humain surpassait le zombie niveau atrocité. Même que ça arrivait de plus en plus à son grand désagrément.

- T'as bien fait de venir. Tu ne vas pas le regretter tu vas voir. Ici c'est un peu comme la zone 51 mais en mieux. On a nos propres maisons et tout. C'est la belle vie, ont se sent un peu comme chez soi. Par contre niveau thé, c'est à revoir…

Alors que Maebh avait d'abord dit sa dernière phrase avec un sérieux soudain, elle se mit à rire légèrement. Autant s'amuser des clichés. Puis qu'est-ce que ça faisait que les anglais adoraient le thé, hein ? Au moins, c'était quelque chose de sain et bénéfique pour l'organisme.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Jeu 7 Juil - 21:18

La brune m’indiqua qu’elle n’était pas infirmière et qu’il n’était pas difficile de s’intégrer dans ce camp. J’étais soulagé. Cette fille semblait tout a fait normale et sympathique et par conséquent, cela voulait dire que les autres personnes du camp devaient être comme elle. Du moins, je l’espérais. Toutefois, je doute qu’un camp aussi bien organisé et géré tienne très longtemps. Tot ou tard, il sera envahie par les pillards, les infectés ou encore une sorte de dictateur prendra le pouvoir et fera régner la terreur dans cet endroit. Je n’étais pas très optimiste dans la mesure ou toutes les groupes que j’avais rencontré pour le moment avaient mal finis.

Je regarda ma compatriote en souriant et lui répondit: “J’espère vivement m’intégrer rapidement en tout cas. Il y a l’air d’avoir une bonne ambiance ici. J’espère que cela va durer. Me concernant, je ne sais pas trop comment je vais me rendre utile. On verra bien!”Je ne savais pas trop ce que cette jeune fille avait subi par le passé. Elle avait surement du galérer, un peu comme moi. Par la suite, elle m’évoqua le camp comme une sorte de club de vacances. Certes, cet endroit devait être agréable a vivre mais les dangers restaient bien présents. Et en l’espace de quelques heures, le paradis pouvait très bien devenir un enfer.

Elle était sans doute un peu naïve, persuadée qu’a présent, tout les problèmes étaient derrière nous et qu’on allait pouvoir mener une vie normale. Me concernant, j’étais très septique. Elle vu juste toutefois quand elle m’évoqua le thé. C’est vrai que j’adorais ça et j’avais beaucoup de mal a vivre sans.

Je ris avec elle et lui répondis: “Tu as vu juste. J’adore le thé ou plutôt j’adorai ça. Je pense qu’on peut toujours en trouver dans les magasins. On pourra en chercher si on part en expédition ensemble. Des maisons tu dis? Cela veut dire que j’aurai mon propre logement?”Je trouvais cela un peu trop beau. Mais après tout après toute cette période d’errance, un peu de repos ne me ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Mer 13 Juil - 11:11

Thomas & MaebhThe Englishman
Thomas semblait vouloir bien s’intégrer et c’était tout à fait normal. La jeune anglaise était certaine qu’il allait réussir à le faire. Les habitants de l’Angels Camp étaient tous très sympathiques et accueillant dans la majorité des cas. Il y avait cependant des exceptions, bien sûr. Comme partout. Rien ne pouvait être tout rose et elle en avait eu la preuve avec la prise d’otage dans le réfectoire. Un évènement qui lui avait fait redescendre les pieds sur terre. Qui lui avait fait rappeler la cruauté de ce nouveau monde. Qu’être derrière ces murs ne supprimait pas le danger. Il était partout, en chacun. Chaque être humain est un danger pour autrui. Un excès de colère et certains étaient bien capable de tirer à tire-larigot sur leur prochain.

- Oh, il y a tellement de choses à faire que je suis certaine que tu trouveras. Si tu veux, lorsque tu seras tout à fait rétablit, je te ferais visiter le camp et tu pourras voir tout ce qui se fait et ça te donnera peut-être des idées.

Il y avait du boulot à revendre, ici, c’est certain. Ils avaient besoin de mains, un peu partout. Si même après avoir jeté un coup d’œil à ce qui se fait ici, il n’a toujours aucune idée de comment se rendre utile, certainement que certaines personnes lui demanderont d’eux-mêmes de l’aide. Personne ne restait à rien faire. Il fallait en quelque sorte mériter sa place. Maebh était du même avis. Mais peut-être bien que certains étaient tranquille dans leur maison les doigts de pieds en éventails.

- Oh, je ne pars jamais en expédition moi. Disons que je ne suis pas du tout faite pour ça…

Ça c’était peu de le dire. Tout comme elle le faisait dans la zone, elle ne sortait jamais du camp non plus. Moins, elle va à l’extérieur, mieux elle se porte. Maebh n’était pas du tout faite pour ce nouveau monde. C’était même presque étonnant, qu’elle ait réussi à s’en sortir jusque-là. Donc, elle ne voulait pas trop pousser la chance non plus, il y aurait sûrement un jour où la roue tournerait et la brune voulait le repousser le plus possible.

- Sûrement. Après si tu veux habiter avec d’autres gens, c’est possible aussi. Moi par exemple, j’habite avec cinq autres personnes.

Un sourire habilla de nouveau ses lèvres. Même si Maebh avait eu la possibilité d’habiter toute seule, elle avait préféré accepter la proposition de Luke d’habiter avec lui, son frère et Abby. Un honneur. Puis la collocation s’était agrandie avec le temps. Est arrivée Bonnie, puis Dylan et Danny, deux sœurs. Malheureusement, ces dernières ont perdu la vie. Un coup dur pour toute la colloc, surtout Niko. Et récemment est arrivé Malaury. Tout ce petit monde faisait du bien à Maebh. Habiter toute seule n’aurait pas été quelque chose de recommandable pour elle, surtout lorsqu’elle venait d’arriver à l’Angels. Elle se serait sans doute renfermée. Ce temps qu’elle avait dû passer à l’extérieur, à la chute de la zone, ne lui avait pas fait du bien. Lui avait rappelé ô combien, elle était faible et une cible facile à l’extérieur. Heureusement, qu’elle avait fini par tomber sur un homme et sa petite fille, avec qui elle avait son petit bout de chemin jusqu’à ce camp. Cependant, elle avait intégré l’Angels Camp seul, car il n’était pas fan des groupes, trouvant cela trop risqué alors il était repartit avec sa fille.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Jeu 14 Juil - 12:24

La brune me confia qu’il y avait beaucoup de choses a faire ici. Je pensa alors a la sécurité. Il devait y avoir pas mal de personnes chargés de surveiller ce camp et cela pouvait être une bonne idée. De plus, j’avais une certaine expérience dans la mesure ou j’avais passé des années dehors au milieu des zombies. Par ailleurs, je pourrais également aller chercher des vivres de temps a autre. Je ne voyais pas du tout soigner les gens, faire du jardinage ou préparer des armes. Dans tous les cas, visiter le camp me donnera des idées comme l’indiquait la jeune anglaise. Je lui répondit alors, enthousiaste: “C’est avec joie que je visiterai le camp avec toi. J’ai déjà une petite idée sur ma fonction mais je n’en dirais pas davantage pour le moment!

Par la suite, elle m’indiqua qu’elle ne partait jamais en expédition. Je la comprenais. Affronter des zombies, ce n’était jamais quelque chose d’agréable. C’était stressant et épuisant mais surtout, on pouvait perdre la vie a tout instant. J’ajoutais alors calmement: “Oui je comprends, c’est pas évident d’affronter le monde extérieur. Me concernant, je suis habitué a vivre avec les zombies. Cela va me faire bizarre de pouvoir faire de vrais nuits et de ne plus me réveiller au moindre bruit suspect!

Maebh me confia ensuite qu’elle vivait avec cinq personnes. Personnellement, je serais incapable de supporter autant de monde autour de moi. Du moins dans un premier temps. Je lui confia en rigolant: “Me concernant, je ne pourrais pas supporter de vivre avec cinq personnes. Une personne a la rigueur, cela pourrait le faire a condition qu’elle soit très discrète et agréable a vivre. Je suis un peu solitaire!” J’avais en tout cas hâte de visiter le camp. D’ici quelques jours, je devrai être complètement guéri et je pourrais alors sortir de l’infirmerie en toute tranquillité.

Je me demandais toujours comment un camp aussi consistant pouvait subsister et trouver les ressources nécessaires a sa survie. Me concernant, la plupart des groupes que j’avais croisé finissaient tous par mal finir. Peut être que cet endroit allait faire exception a la règle. Mais je n’y croyais pas trop contrairement a Maebh qui paraissait beaucoup plus optimiste et enthousiaste que moi.
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Dim 17 Juil - 1:22

Thomas & MaebhThe Englishman
La jeune anglaise était ravie que Thomas accepte qu'elle lui fasse visiter le camp. Une façon de plus de se sentir utile et de pouvoir se changer les idées par la même occasion. Un nouveau sourire s'étira donc sur ses lèvres. Elle espérait que la visite du camp donnerait au brun l'envie d'y rester. Les habitants de l'Angels Camp étaient toujours ravie d'accepter un nouveau survivant parmi eux, tant qu'il n'était pas dangereux. Personne ne refusait des mains en plus.

- Han, ça commence déjà à faire des petites cachotteries ! J'en suis outrée que tu ne me tiennes pas au jus !

Maebh afficha une fausse mine boudeuse. Il n'empêchait qu'elle était curieuse de savoir ce que Tom avait en tête. Au moins maintenant, il avait une idée de ce qu'il allait faire et ça c'était le plus important. Il était ainsi débarrassé du certain malaise qu'on pouvait avoir lorsqu'on n'avait aucune idée d'à quoi on pourrait bien servir. Un malaise que l'anglaise avait souvent en extérieur. À l'extérieur, elle avait l'impression d'être un boulet plus qu'autre chose. La brune n'était pas de ceux qui se servaient de leur poings mais plutôt de ceux qui se servaient de leur tête.

- Oui j'imagine bien. Ça m'a fait bizarre à moi aussi. Je ne peux pas te dire qu'on s'y fait rapidement. Tout dépend des personnes. Certaines mettent plus de temps que d'autre. Une question d'adaptation quoi…

Elle s'abstint de dire qu'elle ne s'y était toujours pas faite. Qu'elle avait toujours du mal à se plonger dans de longue nuit de sommeil reposantes. De divers cauchemars ne cessaient de l'en arracher. Comme même si Maebh se trouvait dans un endroit sécurité, son cerveau était toujours là pour lui rappeler que tout cela pouvait être éphémère.

- Oui, j'ai l'impression que moins en moins de personnes ne supportent de vivre avec autant de gens. C'est quelque chose de normal en ces temps-ci. Quand dehors, c'est plutôt chacun pour sa gueule. Peut-être bien qu'on est les seuls dans ce camp à être autant dans une maison ! Sûrement même…

Maebh n'y avait jamais vraiment réfléchit. Mais maintenant qu'elle y pensait, ouais… Ils doivent être les seuls… Peut-être était-ce le fait qu'ils soient tous jeunes dans la collocation qui faisait qu'ils acceptaient de cohabiter à plusieurs. Abby et elle étaient les plus âgées dans cette maison donc ouais ça restait une colloc constituée uniquement d'adolescents. Un petit camp de vacances regroupé. Et la blonde et la brune avaient beau être les plus âgées, elles ne partaient pas en expédition contrairement aux garçons.

- Tu voyageais plutôt tout seul alors ?

C'est le fait qu'il lui livre qu'il était plutôt solitaire qui fit amener à Maebh cette supposition. Mais elle n'était sûre de rien et c'était bien pour cela qu'elle lui posait cette question.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Lun 18 Juil - 11:58

Maebh était déjà bien curieuse. C’était réjouissant. Au moins, cela prouvait que les gens qui vivaient ici n’étaient pas individualistes. Il y avait sans doute une véritable vie de groupe. A l’extérieur du camp, les gens pouvaient s’entretuer pour une boite de conserves périmée. Elle me confia qu’elle avait eu du mal elle aussi a dormir sur ses deux oreilles. Je lui répondis calmement: “J’imagine que nos logements sont bien sécurisés de toute façon. Et puis fort heureusement, un zombie n’a pas l’intelligence de défoncer une porte ou de trouver la clé pour l’ouvrir.

Certaines personnes peuvent également mourir dans leur sommeil. D’une crise cardiaque ou d’une maladie par exemple. Et dans ce cas de figure, on peut se retrouver avec un zombie dans son logement. Pour cette raison, je préférais rester seul, du moins pour le moment. Je ne serai pas rassuré de dormir avec cinq personnes a proximité. Je la regarda et rajouta d’une voix sérieuse: “Avec tout ce qui se passe, les gens ne se font plus confiance. A l’extérieur, on peut se faire tuer juste pour vous prendre votre manteau. Parfois même juste pour le plaisir. Combien de fois on a essayer de me tuer pour des broutilles. C’est juste horrible!

La brunette se demandait si ils étaient les seuls du camp a vivre a cinq sous le même toit. J’étais un peu perplexe et lui répondit calmement: “Il doit surement y en avoir d’autres. Par exemple, des familles avec des enfants. Du moins, si ce camp survit plusieurs années, il y en aura d’autres car les gens voudront retrouver une vie normale. Du moins, je pense! Elle me demanda ensuite si je voyageais plutôt seul. Je réfléchis un moment et lui répondit sérieusement: “Ben, a la base, je ne suis pas solitaire. Mais comme on avait systématiquement tendance a m’attaquer, j’ai appris a me méfier des gens. J’espère qu’ici, je vais retrouver mon coté extravertie. Entre anglais, on va serrer les coudes pas vrai?

Je voulais parler de choses un peu plus agréables. Je lui demanda d’une voix enjouée: “Tu as toujours vécu au Royaume Uni sinon? Moi, j’ai des origines italiennes et je passais beaucoup de vacances la-bas!
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Mer 20 Juil - 1:15

Thomas & MaebhThe Englishman
Oui logiquement les logements devraient être bien sécurisés. Mais depuis la zone 51, Maebh craint de trop faire confiance à cette sécurité que semblait offrir l'Angels Camp, de se faire trop d'illusions pour qu'ensuite tout finisse par s'écrouler. Elle ne le supporterait pas. Elle voudrait tellement croire en cet espoir de retrouver un semblant de vie normal. D'oublier que derrière ces murs se trouvaient des créatures n'attendant qu'une chose : bouffer les survivants qu'il restait.

- Oui heureusement ! Et croisons les doigts pour que les zombies ne mutent pas en quelque chose de plus intelligent comme dans les films !

Manquerait plus que ça, tiens… Si cela arrive, Maebh peut être sûre de sa perte. Avec des zombies cons, il y avait quand même beaucoup de morts alors s'ils devenaient plus intelligents… Ce serait la fin de l'espèce humaine.

- Et parfois même quand une personne juge qu'une autre la ralentit trop…

Et ça, elle en parlait par expérience. Ce groupe affreux dans lequel elle avait été… Ils l'avaient abandonné au bord de la route, alors qu'une horde de rôdeurs arrivaient et elle avait faillit y passer. Elle aurait dû y passer, si Conrad n'aurait pas débarqué, elle ne serait même pas là à l'heure qu'il était. Et juste avant de l'abandonner, ils avaient tué ce mec juste parce qu'il s'était foulé la cheville et que du coup il les ralentissait. Une balle en pleine tête alors que Maebh se trouvait juste à côté, son sang s'était retrouvé sur son visage… Suite à cela, elle avait paniqué et la crise de panique s'est transformé en crise d'asthme. Ce qui fait, qu'ils l'ont évidemment abandonné.

- C'est vraiment n'importe quoi… On se bat tous, jour après jour, pour ne pas se faire avoir par ces rôdeurs. Mais ces survivants qui tuent leur prochain, ne valent pas mieux que ces créatures.

Maebh soupira. Elle ne comprendra jamais les gens comme ça. Qu'est ce qui peut vraiment les motiver à tuer autrui. Personne n'a le droit d'autre la vie à quelqu'un d'autre, de décider elle-même si cette personne doit vivre ou non. N'y avait-il pas assez de dangers dans ce nouveau monde pour en rajouter d'autre ? Ne devraient-ils pas tous s'entraider, au lieu de s'entre-tuer ?

- Je porte mon chapeau si il y a des familles qui ont réussi à survivre jusque-là. C'est tout de même rare que le nombre de survivants dans une même famille excède le nombre de deux, malheureusement… Ouais je pense aussi mais t'as aussi beaucoup de gens qui restent fermés et qui refusent de rejoindre des camps/groupes.

Il y en avait vraiment beaucoup, oui. Comme le disais Thomas un peu plus tôt, les gens ne se font plus confiance. C'est chacun pour soi. Et maintenant les groupes sont vus comme une faiblesse, un danger, une cible.. C'est pour cela que lorsque Maebh a rejoint la zone ou ce camp, elle était toute seule. Les divers survivants avec qui elle avait fait route, n'avait pas voulu intégrer de tels groupes. Alors, à son plus grand désagrément, elle avait dû les laisser. Elle n'avait pas eu d'autres choix, elle n'était pas du tout faite pour ce type de vie, courir à droite et à gauche, elle ne pouvait pas faire ça.

- Oui, c'est plutôt normal. Mais ouais t'inquiètes pas qu'avec moi, ton côté extraverti tu vas le retrouver !

Lorsque le jeune homme réutilisa son expression cela redonna le sourire à la jeune anglaise et lui permit d’effacer toutes ces pensées négatives. Elle comptait bien l’aider et le faire retrouver sa joie de vivre. ce sera sa petite mission. Si il a l’espoir, ça ne sera pas trop compliqué ! La brune se donnera tous les moyens pour mener à bien cette nouvelle mission.

- Moi j’ai des origines écossaises, j’ai une partie de ma famille qui est là-bas, du coup j’y allais pendant les vacances mais sinon oui j’ai toujours vécu au Royaume-Uni. Et ça doit être trop cool l’Italie ! Donc toi, en fait, on te donne du thé et des spaghettis bolognaises et t’es aux anges !

Heureusement, qu’il avait changé de sujet. Ce n’était pas en se morfondant, qu’il allait la retrouver sa joie de vivre, surtout Maebh qui y a mis la tête la première. Pourtant, ça ne lui ressemble pas. La jeune femme était plutôt adepte des pensées positives. Mais malheureusement, il y a des périodes comme ça où on se sent tous un peu mal. Surtout en ce moment, avec cette prise d’otage et Luke qui était à l’infirmerie. Sa joie de vivre en avait pris un sacré coup. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle devait refiler le cafard à son compatriote.
© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Lun 25 Juil - 13:09

Maebh était inquiète que les zombies évoluent. Je n’y croyais pas trop. Il y en avait de moins en moins et ils étaient plus lents qu’avant. Au début de l’infection, cela aurait été ingérable de gérer un camp aussi peuplé. Le principal problème aujourd’hui provenait surtout des personnes tarés qui n’auraient aucune difficulté a nous envahir. De plus, j’avais l’impression qu’il y avait de moins en moins de personnes civilisés. A croire qu’il n’y avait presque plus de différence entre zombies et êtres humains. Maebh avait tout a fait raison la dessus. Je lui adressa un sourire et lui répondis: “Tu as tout a fait raison. C’est même de pire en pire avec le temps. Au début, les gens s’entraidaient et il y avait peu de tarés. Maintenant, a l’extérieur en tout cas, il n’y a plus que ça. Et ils tuent pour un oui ou pour non. C’est un peu désespérant!

Je pense que tout comme moi, Maebh était une fille normale et équilibrée. Aujourd’hui, les personnes comme nous tendent a devenir minoritaire mais cela faisait toujours un bien fou de pouvoir trouver des personnes dignes de confiance. Concernant les groupes, beaucoup de gens préfèrent se débrouiller seules a présent. Moi-même, j’avais beaucoup d’appréhension a l’idée de rejoindre cet endroit. Je lui répondis calmement: “Je pense que beaucoup de camps et de groupes sont dirigés par des tarés et du coup, la majorité des survivants préfèrent s’en sortir seuls. Moi-même, j’étais super stressé au début. Mais en discutant avec toi et quelques autres, le stress est vite retombé.

La brune voulait m’aider a retrouver mon coté extraverti. Ce n’était pas gagné mais au bout de quelques mois d’acclimatation, ma vraie personnalité finira par ressurgir. Elle me confia également qu’elle avait des origines écossaises. J’avais également un arrière grand père originaire de Glasgow. Mon père ne l’avais pas connu longtemps car il était mort d’un cancer assez jeune. La remarque sur les spaghettis bolognaises me fit rigoler. J’aimais beaucoup les pâtes en effet mais je préférais de loin les pâtes au pesto. En Angleterre, il était compliqué de trouver de la bonne cuisine italienne. C’était par exemple le cas pour les pizzas. Celles que j’avais mangé en Italie était savoureuses. Rien a voir avec celles que l’on mange en Angleterre.

Je lui rétorqua en souriant: “Oui, la cuisine italienne est vraiment délicieuse. A chaque fois que je passais des vacances la bas, je prenais quelques kilos. J’avais une préférence pour les pizzas et les desserts comme par exemple le tiramisu ou les glaces. On y déguste de délicieux jus de fruits également. Et le vin, une tuerie! Dommage que je peux pas te faire goûter toutes ses saveurs!
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Jeu 28 Juil - 10:00

Thomas & MaebhThe EnglishmanMalheureusement, Maebh était bien d’accord avec Thomas. A l’extérieur, il y avait plus de gens mauvais que de personnes gentilles. La loi de la nature qui reprenait le dessus. La loi du plus fort ou les plus faibles se font tuer/bouffer. Une constatation qui prouvait une nouvelle fois que la jeune anglaise n’avait pas sa place dans ce nouveau monde. Et pourtant, elle avait réussi à survivre jusqu’ici… Peut-être que cela voulait dire, qu’elle y avait un petit peu sa place. Qu’elle arriverait à s’y faire. Enfin, pas complètement c’est certain, car cela était tout bonnement impossible. La jeune femme savait qu’elle était utile dans ce camp. Elle faisait tout pour se montrer disponible et prête à aider. Cependant, c’est une fois qu’elle se retrouve à l’extérieur que vient le problème. Elle n’arrivait pas à tuer. Tuer une créature c’est comme franchir une certaine limite. Un cap qui fait qu’on se rapproche du fait d’être capable de s’en prendre aux humains après. De ne plus voir de différences. Maebh craignait cela et refusait de faire de mal à qui que ce soit.

- Tant mieux alors si j’ai pu contribuer à ta sérénité envers ce camp.

Un sourire sincère habilla ses lèvres. Aider les gens, c’est ce qu’elle préférait par-dessus tout. Depuis toujours. Et bizarrement plus depuis l’apocalypse alors que tout aurait pu l’envoyer vers le mauvais côté. Mais non, elle, elle préférait croire encore à l’espèce humaine. Qu’il y’avait toujours des personnes ici, qui méritaient d’être aidées. De ne pas prôner le chacun pour sa gueule. Puis si elle arrivait à faire rire comme elle venait de le faire avec Thomas, c’était encore mieux. Pouvoir changer les idées sombres des autres avec quelques fantaisies, que demander de plus ? Maebh se mit à rire à son tour lorsqu’il révéla prendre quelques kilos à chaque fois qu’il allait là-bas. Si prendre des kilos pouvait être un véritable cauchemar pour certain avant, maintenant c’était plutôt un luxe à s’accorder.

- J’imagine bien ! Les glaces à l’italienne, mon dieu ! J’adorais ça. Par contre, je n’aime pas le vin. Trop jeune, sans doute.

Ouais peut-être bien qu’elle était trop jeune pour apprécier une boisson comme du vin. Bon, c’est vrai aussi, qu’elle n’avait pas eu le loisir non plus d’en goûter beaucoup. Mais de ce qu’elle a pu goûter, elle avait trouvé ça amer.

- Mais bon là, on peut goûter à toutes les saveurs de l’Amérique ! Faut juste trouver les trucs qui ne sont pas périmés. D’ailleurs, toi, ça faisait combien de temps que tu étais aux USA avant qu’il n’y ait l’épidémie ?

© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Dim 31 Juil - 12:58

Une chose était a présent certaine dans ma tête. Ce camp était pacifique et il y avait probablement beaucoup de personnes comme Maebh. C’était peut être le début d’une vie a peu près normale. Toutefois, le terme de normal devait être pris avec des pincettes. En effet, cet endroit pouvait a tout moment être envahie par des zombies ou des pillards. Mais dans tous les cas, la vie allait être moins pénible. Du moins, pour quelques temps. Et puis, j’allais de nouveau avoir des gens sur qui compter. Vivre tout seul était très pénible a tout point de vue. A présent, je savais qu’en cas de pépin, on ne me laisserait pas tomber. Du moins, je l’espérais.

Je répondis calmement a ma compatriote: “Oui, c’est une bonne chose de ne plus être tout seul. Au moins maintenant, je sais que j’aurais des gens sur qui compter!”Elle me confia qu’elle adorait les glaces elle aussi mais que le vin n’était pas sa tasse de thé. Je lui adressa un grand sourire et répondit en rigolant: “Pour les glaces, ce sera compliqué d’en manger a présent. Par contre, il n’est pas trop tard pour goûter du vin. Si je pars en expédition, j’essayerai d’en trouver! Il doit surement rester quelques bonnes bouteilles dans les supermarchés!"

Elle me demanda ensuite depuis combien de temps j’étais en Amérique depuis l’épidémie. Je réfléchis un moment et rétorqua en souriant: “Environ un an je dirais. Je rentrais dans ma troisième année d’études en architecture. J’étais a San Francisco. C’était vraiment cool et je profitais a fond de la vie. J’étais un bon vivant. Dans ma famille, je ne pouvais pas faire ce que je voulais car ils étaient assez conservateurs.

Je la regarda quelques secondes et lui demanda poliment: “Tu voudras bien me faire visiter le camp d’ici quelques jours? J’aimerai beaucoup savoir comment cette communauté s’organise. Mais bon, il faudrait peut être que je trouve une tenue adéquate car si je promène a moitié nu, je vais me taper l’affiche a mon avis.” Je me demandais s’il y avait des chefs ici. Et comment ils dirigeaient cet endroit. J’espérais juste que cet endroit ne soit pas une sorte de dictature.
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar


Goodbye, goodbye, I hate the word. Solitude has long since turned brown and withered, sitting bitter in my mouth and heavy in my veins.

× A propos du vaccin : :
Vaccin fait. Effets secondaires pas très agréables... Maux de têtes & quelques crises de tachycardie.

× Âge du perso : :
19 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp avec le grand Sam et le petit Liam

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
1454

× Points de vie : :
138

× Copyright : :
Avatar : Primbird ; Sign : Beylin

× Avatar : :
Olivia Cooke

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Dim 21 Aoû - 22:53

Thomas & MaebhThe Englishman La solitude, de nombreux survivants s’y réfugient à l’intérieur, s’en contentant, en jouissant. Peut-être était-il plus facile de vivre ainsi ? De ne pas risquer de s’attacher à d’autres personnes de peur de les perdre ou bien accorder sa confiance à une personne qui ne le mérite pas et qui finit par nous planter un couteau dans le dos, n’avoir à se préoccuper seulement de sa propre petite personne et ne pas à avoir risquer sa vie pour quelqu’un d’autre ? D’autres n’ont pas le choix, du moins c’est ainsi qu’ils voient les choses et qui le laissent sous-entendre. Depuis l’épidémie la vie ne leur a pas donné de cadeaux, ou plus précisément certains survivants qui leur ont fait les pires coups bas, des trahisons qui font qu’ils ne font plus confiance à personne. Maebh, elle, préfère croire encore en l’humanité malgré les horribles choses dont elle a pu être témoin ou bien victime. Ils restaient encore des personnes aimables et altruistes, la majorité des personnes présente dans ce camp l’étaient. Evidemment, il y avait des exceptions comme partout, tout ne pouvait pas être parfait. Etait-ce trop demander de pouvoir croire que les gentils gagneront comme dans les contes de fées ou bien dans la majorité des films ou séries qu’on voyait autrefois à la télévision ? La jeune anglaise à force, ne savait plus quoi croire et préférait ne pas se projeter dans le futur, imaginer si oui ou non l’humanité survivra à cette apocalypse. Ce qu’elle voulait c’est vivre le moment présent, tant qu’elle est encore en vie car elle n’avait aucune idée du temps que cela durera. Quoi qu’il en soit, elle ne pouvait qu’approuver d’un mouvement de tête les paroles de Thomas. Oui ici, à l’Angels Camp, il pourra compter sur des survivants, elle la première.

Et elle ne le regrettait pas car déjà il lui proposait de lui faire gouter du bon vin. Que de générosité. Que Thomas veuille se donner cette peine, prouve qu’il faisait partit des personnes sympathiques. C’est donc de bon coeur, que Maebh sera prête à gouter le vin qu’il lui rapportera, si il y arrive à trouver de bonnes bouteilles comme il venait de lui dire.

- Eh bien merci par avance ! Enfin je crois, j’espère que je ne le regretterais pas de les gouter.

Maebh n’avait aucune idée de si les bouteilles de vin étaient quelque chose de prisé en ces temps. Pas que les survivants détestent cela au contraire, mais peut-être qu’ils préféreraient quelque chose de plus fort ? Une question qui sera élucidé lorsque Thomas partira en expédition, sans doute. D’ailleurs, le faite qu’il compte déjà partir en expédition prouvait d'ores et déjà qu’il allait être utile au camps. Partir en expédition faisait partit des missions les plus importantes au sein de l’Angels Camp.

L’adolescente l’écoutait parler sur son séjour passé en Amérique, découvrant ainsi qu’il était venu en ce pays pour les mêmes raison qu’elle. L’indépendance, lâcher les rennes parentales et mener sa propre vie sans avoir des parents surprotecteurs sur le dos. Maebh adorait ses parents mais ils se faisaient trop de soucis pour elle à cause de ses problèmes de santé, vivre aux Etats-Unis était une façon pour elle de leur montrer qu’ils n’avaient pas à s’inquiéter tant pour elle et qu’elle pouvait s’occuper d’elle-même en plus du fait d’intégrer une prestigieuse école.

Les nouvelles paroles de Thomas firent instantanément rire Maebh. Se taper l’affiche en se promenant à moitié nu, hein ? C’est sûr que ce n’était pas très commun au sein de l’Angels Camp. Mais de là à se taper l’affiche ? Ça restait à voir.

- Oh ça dépend sur qui tu tombes ! Ça peut ravir certaines personnes d’apercevoir un jeune homme dans une telle tenue ! Mais t’inquiètes pas je pense qu’à l’infirmerie, ils doivent avoir des vêtements de côté. L’infirmière t’en passera lorsque tu sera rétabli puis je m’engage solennellement à être là pour directement te faire la visite.

Oui pas de doutes qu’il y avait bien ici des jeunes filles qui ne voudront pas rater un tel spectacle. N’empêche que cela avait le don d’amuser Maebh. Certains garçons ne se serait pas soucier d’un tel détail, au contraire.

© 2981 12289 0

_________________

I miss the feeling that we had
Waited all night for you to come home I always hated sleeping alone. Watching the roses wither away. Wishing my memories would die out the same? I miss the long nights under street lights when our hearts were made of gold.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21283

× Points de vie : :
264

× Copyright : :
© shiya (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas Dim 22 Jan - 19:35

RP archivé suite à la suppression de Thomas. I love you

_________________
en présence très réduite jusqu'au 9 août
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK]The Englishman | ft. Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-