I never want to let you down ~ ft. Zippora.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

I never want to let you down ~ ft. Zippora.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Mar 26 Juil - 13:41

I never want to let you down

Hier, Leandro a probablement eu l'une des pires peur de sa vie. C'était un mal pour un bien, sans doute mais il n'arrive pas à aller jusqu'à cette conclusion, quand il y réfléchit. Parce qu'il aurait préféré que cela ne se produise pas du tout. Qu'il n'ait pas à tuer des survivants, que Zippora n'ait pas à le faire elle aussi. Et enfin, et surtout, que Zippora ne prenne pas une balle. Elle n'est pas encore tirée de danger, il n'est pas assez stupide pour croire à cela aveuglement. Leandro a déjà vu les dégâts qu'une arme à feu peut faire, et il ne veut pas partir trop optimiste. Ce n'est pas parce qu'ils sont en sûreté et qu'il a pu nettoyer sa plaie - une fois la constatation faite que la balle n'était pas / plus là - qu'elle ira bien. Il va lui falloir du temps, et beaucoup de précaution. D'ailleurs, sitôt qu'elle sera réveillée, il changera son bandage et nettoiera tout ça une nouvelle fois. Certains diront probablement que c'est de la folie d'utiliser tant de désinfectant pour une seule blessure, mais il préfère être trop prudent, plutôt que pas assez. Pour l'instant, elle dort encore et lui ne bouge pas. Il s'est réveillé dans cette position, le dos de Zippora collé contre son torse et un de ses bras enroulé autour d'elle. A défaut de pouvoir admettre et dire que c'est très agréable, il le pense et très fort et ne bouge surtout pas d'un poil. Tant qu'elle ne se réveille pas, il n'a pas à trop se poser de questions. Et, d'ailleurs, il est tout à fait certain qu'il ne s'en posera pas plus lorsqu'elle ouvrira les yeux. C'est drôle comme une seule situation - et mise en danger flagrante - a pu le faire changer. Il s'est comme réveillé lui, de son côté. Avant de réaliser qu'il ne veut pas qu'il arrive quelque chose à Zippora. Et il fera tout pour qu'il ne lui arrive rien de plus.

D'ailleurs, avant de prendre ses aises et de s'installer dans le même lit qu'elle la veille, il a d'abord fait un plus grand tour de la maison. Evidemment, il retournait régulièrement sur le pas de la porte pour s'assurer qu'elle allait bien. C'est comme ça qu'il s'est assuré qu'ils ne craignaient rien ici, et c'est comme ça aussi qu'il a rassemblé toutes les victuailles qu'il a pu trouver, avec ce qu'ils ont apporté eux-mêmes. Tout ça est entassé sur le sol, dans un coin de la pièce où ils sont tous les deux. Juste quand il a vu que le soleil commençait à tomber, il a fermé la porte et coincé deux-trois trucs derrière pour s'assurer qu'ils ne soient pas dérangés pour leur sommeil. Pour une fois, il se doutait que le sien ne se ferait pas sur une seule oreille. Et il a eu raison. Enfin, presque. Parce qu'il a été plusieurs fois réveillé par son inconscient, qui le poussait à s'assurer que la respiration de Zippora était toujours là, et régulière de préférence. Il a aussi jeté plusieurs fois des coups d'oeil par la fenêtre, sans qu'aucune lumière ou qu'aucun mouvement suspect n'attire son attention plus que ça. Dans l'ensemble, c'était une bonne nuit. En fait, c'était même la même nuit qu'il ait passé depuis le début de l'épidémie. Plus précisément, depuis la perte de sa femme et de ses deux filles. Et son instinct n'arrête pas de lui dire qu'une certaine Zippora n'y est pas étrangère ... Bizarrement, cela ne le dérange pas plus qu'il l'aurait imaginé de l'admettre et de continuer sur cette hypothèse là - qu'il estime tout à fait véridique -. En pensée, tout du moins.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
767

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : .nephilim ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Dim 21 Aoû - 22:27

I never want to let you down
Le sommeil de Zippora fut calme. Pas de cauchemar. Ni de rêve. Rien. Ce qu'elle avait traversé l'avait-elle trop exténuée au point que même son cerveau n'arrive à créer une quelconque image dans son subconscient ou bien ce dernier avait-il jugé que rien ne devait la perturber pour que ce sommeil si réparateur fasse son effet ? Surement la dernière option. Le corps humain pouvait bien être fascinant parfois. Si la jeune scientifique s'était mise à rêver sans doute que son esprit aurait divagué sur ce qu'il s'était passé et plus particulièrement sur le fait qu'elle avait tiré sur quelqu'un, qu'elle avait tué quelqu'un. Un humain, pas un mort-vivant. Des images qui l'aurait sans doute fait bouger dans son sommeil, l'aurait réveillée sans doute par une certaine culpabilité. Même si elle ne cessait de se dire qu'il l'avait mérité. Que justice avait été rendue. Mais pouvait-on réellement croire à cent pour cent qu'une personne mérite de mourir ? D'être en mesure de décider du sort d'un être-humain ? N'était-ce pas à la nature de le faire ou à Dieu pour les plus religieux ? Mais tout cela avait-il vraiment de l'importance ? Toutes ces pensées, c'était comme si on revenait au temps où l'état avait autorisé la peine de mort... Bon, eh, bien, maintenant... C'était comme si chacun était son propre président. La nature humaine en temps de crise, quand le comportement des individus n'est pas policé, leur propre nature, égoiste, et les bas instincts des autres. Soupçonnant les autres de n'être au fond que des animaux, mus par une sauvagerie que le vernis social ne fait qu'atténuer. La nature humaine dans toute sa splendeur. Voici l'opinion qui se créait peu à peu dans l'esprit de Zippora. Ce dont elle avait conscience. Le pourquoi, elle faisait désormais rarement confiance aux autres. Pourquoi Leandro était la seule exception. Leandro... Combien de personnes lui avaient répété que c'était de la folie de faire confiance à un tel homme ? Une personne si instable ? Et pourtant Zippora ne les avait jamais écoutés, préférant se fier à son propre jugement plutot qu'à celui des autres. Elle avait eu raison. Chaque journée passée en sa compagnie ne faisait que lui prouver davantage, qu'elle ne s'était pas trompée à son sujet. Surtout après ce qu'ils venaient de vivre tous les deux le jour d'avant. Après tout, il aurait pu la laisser là-bas dans ce merdier et qu'elle se débrouille toute seule face à ces trois hommes mais non Leandro était venu à son secours quitte à se mettre en danger lui-même, quitte à recevoir des coups lui aussi. Puis, il avait pris le temps de s'occuper d'elle, de prendre soin de sa blessure. Une blessure qui se serait certainement aggravée et infectée si elle n'avait reçu les soins adéquates. Certes, il n'y avait pas eu d'opération, il ne pouvait plus en avoir, ni de médecin en herbe à ses côtés mais tout cela importait. Leandro avait fait tout ce qu'il pouvait et apparemment ça suffisait.

Oui cela suffisait... Le réveil de Zippora en témoignait de par de lui-même. C'était comme si sa tête entière était dans un nuage de coton. Ses yeux commencèrent par papillonner légèrement, s'acclimatant à la lumière du jour. Elle fut surprise de sentir un bras autour d'elle. Chose qui la fit paniquer légèrement. Son coeur se mit à accélérer alors que peu à peu, elle se rappela qu'elle n'avait plus rien à craindre. D'un rapide coup d'oeil, la brune se rendit compte que c'était celui de Leandro. Ce qui l'étonna tout autant et qui ne ralentit certainement pas les battements de son coeur, bien au contraire. Qu'était-elle censée faire ? Elle n'en avait pas la moindre idée et n'osait plus bouger. C'est qu'elle était bien comme ça. Leandro était-il endormi ? Un seul moyen de le savoir... Zippora se retourna délicatement, se positionnant sur le dos, ne pouvant pas se retourner de l'autre côté à cause de sa blessure. Cependant, elle tourna sa tête vers le brun. Par contre, elle n'avait pas réalisé qu'il était si proche. Que son visage serait si près du sien en se retournant. Oh...

- Hey...

Un sourire s'était dessinée sur ses lèvres, masquant sa gêne. Se retrouvant dans une telle situation, elle finit par se demander si elle ne se trouvait pas dans un de ses rêves... Cependant, cette hypothèse fut très vite balayée au moment-même où ses douleurs se réveillèrent. Ce n'était définitivement pas un rêve.


© 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Lun 29 Aoû - 17:54

I never want to let you down

Cette nuit a pour le moins été revigorante. Leandro ne s'était pas senti si en forme depuis une éternité. Pour autant, il ne ressent pas l'envie ou le besoin de se tirer pleinement de cette situation, en sortant du lit par exemple. Il faut dire que c'est agréable, d'être ici. Pas seulement parce qu'il est allongé dans un lit un vrai, mais aussi - et surtout - parce que Zippora est à ses côtés. Tout contre lui. C'est inhabituel, mais pas désagréable du tout. Au contraire, Leandro en profite pleinement. Il y a encore quelques jours, il se serait sans doute levé avec précipitation avant de quitter la pièce aussi rapidement que possible. Mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, il veut en profiter jusqu'au bout. Et c'est ce qu'il fait, sans trop se poser de questions, sans ressentir la moindre culpabilité ou le moindre sentiment urgent de devoir s'enfuir. Il en est toujours au même point lorsque Zippora est sortie de son sommeil - pour une raison ou pour une autre - et qu'elle se tourne vers lui. Il tâche de faire fi de leur proximité à laquelle il ne s'était pas préparé, mais qui ne lui semble pas gênante du tout. « Hey. » C'est simple, concis, et il accompagne le tout d'un demi sourire. Décidément, cela fait beaucoup de changements d'un coup. Depuis qu'ils sont tous les deux, ils ne parlent pourtant pas beaucoup, préférant le silence aux discussions futiles. Par conséquent, ils ne sourient ni ne rient bien souvent. Pour Leandro, ce n'est pas étonnant d'ailleurs ; c'est désormais dans sa nature d'être si taciturne. Mais ce qu'il s'est passé la veille semble avoir agit comme un électrochoc sur lui. Il a d'abord pris le temps de discuter avec elle dans la voiture, de lui parler un peu de son passé qu'il gardait si jalousement enfoui au plus profond de ses pensées, avant de prendre soin d'elle et de s'assurer que tout aille bien. Autant dire que Zippora doit être carrément chamboulée face à tout ça. D'ailleurs, Leandro devrait probablement l'être aussi ... Sauf que ce n'est pas le cas. Il le vit bien, et même très bien. Peut-être qu'il changera d'avis d'ici quelques heures, quand la peur et l'appréhension vis-à-vis de sa santé se sera atténuées mais ce n'est pas le cas pour l'instant.

Cette fois, plutôt que de laisser le silence s'installer, il décide de reprendre la parole. Pas pour dire quoi que ce soit de futile - cela ne lui ressemble guère - mais pour s'enquérir de son état de santé. Logique, non ? « Comment tu te sens ? » Pour ne pas tout changer d'un coup - tout de même, cela ferait beaucoup - son sourit disparaît aussi rapidement qu'il était arrivé. Mais c'est pour afficher un air plus inquiet qu'autre chose ; les sourcils froncés, il se redresse sur son coude et l'observe les yeux légèrement plissés. Elle ne pourra pas essayer de lui mentir et de lui faire croire que tout va bien si ce n'est pas le cas. Il l'a à l'oeil, et il ne laissera passer aucun mensonge ! Bon, en même temps, de ce qu'il sait d'elle, elle ne lui semble pas du genre à aimer mentir. Pas à lui, mais pas aux autres non plus. Alors il lui fait confiance, il sait qu'elle lui dira si quelque chose ne va pas ou si, au contraire, tout va merveilleusement bien. Sauf que c'est sa santé qui est en jeu et qu'il ne peut laisser de place à aucune sorte de hasard. Il doit savoir. Et si elle dit souffrir, il faudra qu'il vérifie la plaie, qu'il la re-nettoie - trois fois si nécessaire - et ensuite seulement il pourra envisager d'être un peu moins sur son dos. C'est plutôt un bon deal, non ? En attendant, il veut tout savoir. Et il attend patiemment qu'elle lui fasse part de sa réponse. Aujourd'hui, ils ont le temps. Ou, en tout cas, ils vont le prendre. Ils n'ont pourtant pas beaucoup de stocks de nourriture et d'eau, mais ils feront avec. Et il aura tout le temps de réfléchir à une solution plus tard ... Ou le lendemain. Ou même un tout autre jour, en fait.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
767

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : .nephilim ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Dim 25 Sep - 21:18

I never want to let you down
Zippora n'ayant jamais été du genre petite nature, ça l'aidait beaucoup. Que ce soit du début de l'épidémie ou maintenant, surtout maintenant en fait. Combiné au fait qu'elle soit fille de fermiers, faisait qu'elle possédait les bonnes bases pour tenir le coup. Elle ne dégringolerait pas une nouvelle fois face à sa blessure. La jeune scientifique s'était fait tirer dessus, certes, mais malheureusement c'était des choses qui arrivaient fréquemment en ces temps-ci, même si c'était la première fois qu'une telle chose lui arrivait. Alors évidemment, elle ne disposait d'aucun modèle de comparaison. Sebastian avait été tiré dessus mais lui en était mort, elle, elle avait eu plus de chance. Et de plus, elle avait eu sa revanche. Enfin… Ce n'était pas une chose dont elle voudrait se vanter. Tuer un homme, un être humain, jamais elle ne recommencerait. Cela n'avait pas ramené Sebastian mais son geste a pu sauver deux personnes. Elle et Leandro. Cela avait été une question de vie ou de mort. En est-il que désormais ils étaient tout deux sains et saufs et qu'en ce moment même Leandro était tout près d'elle en train de lui sourire. Et cela hormis la douleur, elle ne pouvait qu'en profiter.

Cependant, de son sourire elle ne put en profiter bien longtemps. En effet, il s’inquiétait de son état de santé et Zippora n’avait envie que d’une seule chose : le rassurer. Sans pour autant lui mentir. Elle détestait cela. Il fallait juste que la brune trouve un juste milieu. L’informer de ce qu’elle sentait sans pour autant l’inquiéter davantage.

- Bien mieux qu’hier. Grace à toi. Merci.

Un sourire sincère se dessina sur ses lèvres. Elle voudrait tant pouvoir faire plus pour le remercier, que prononcer qu’un simple merci. Malheureusement cela lui était impossible ou du moins pour le moment. Un jour, Zippora sera apte à le remercier comme il se le devait. En attendant, elle faisait tout son possible pour inquiéter le moins possible Leandro.

- Tu sais que tu devrais sourire plus souvent ?

Le sourire de Zippora était toujours glissé entre ses lèvres et elle aimerait tellement voir plus souvent celui du brun. Son regard rivé dans le sien, elle s'était allée à cette légère confession/recommandation. Mais pouvait-elle vraiment lui tenir rigueur de ne pas sourire plus souvent ? Surtout en ce moment. Leur situation était précaire mais pour l'instant ils étaient tout deux en sécurité et protéger pour de bon de ces personnes malévoles auxquelles ils ont dû faire face la veille. Aujourd'hui, ils pouvaient souffler un peu. Enfin, Zippora ne pouvait se détendre à cent pour cent à cause des douleurs provoquées par sa blessure mais elle fera du mieux qu'elle peut pour en faire abstraction. La présence de Leandro l'aidait beaucoup pour ce côté-là. Avec tout ce qui s'était passé, était-ce trop demandé de vouloir un moment de tranquillité ne serait-ce que pour quelques heures ? Mais d'un autre côté, elle avait conscience qu'il devait avoir un tas de choses à faire encore. La jeune femme ne savait pas du tout ce que Leandro avait eu le temps de faire ou ne pas faire durant son sommeil mais il restait certainement des choses à faire. Elle ne pouvait se prélasser éternellement.


©️ 2981 12289 0


Spoiler:
 

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Dim 2 Oct - 17:12

I never want to let you down

Ce devrait sans doute être étrange, pour Leandro, de se retrouver dans une telle position et, surtout, aussi proche de Zippora. Ça ne l'est pas, pourtant. Il ne s'était, en fait, plus senti aussi bien et aussi à l'aide depuis une éternité. Depuis trop longtemps pour qu'il puisse y coller une date précise. Et il n'a aucune envie de s'extirper de là, ou même de relâcher sa prise sur Zippora. Tant qu'elle ne le lui demande pas expressément, il ne le fera pas. Enfin, il faudra bien qu'à un moment ou un autre, ils se décident à se bouger. Ils ne peuvent malheureusement pas se permettre de passer une journée complète à se prélasser au lit. Ils ont tout un tas de choses à faire. Des choses auxquelles, pour une fois, Leandro n'a pas envie d'accorder tout son temps. Cela attendra bien un peu ... Rien qu'un peu, promis. D'abord, il s'assure qu'elle va bien. Ensuite, il avisera. « Tant mieux. Mais tu ne dois pas trop forcer aujourd'hui. » Cela pourrait rouvrir sa blessure, voire même l'empirer. Il n'est pas médecin, mais il a suivit quelques cours un jour. Et puis ... il ne faut pas être devin pour savoir cela. Evidemment qu'elle va avoir besoin de repos, de beaucoup de repos. Et Leandro veillera personnellement à ce qu'elle ne court pas de partout. Tant pis si l'idée de le laisser se charger d'à peu près tout la dérange, c'est à prendre ou à laisser. Leandro ne lui laissera pas la moindre chance de trop en faire. Voire même de faire quoi que ce soit. Avec un peu de chance, ils trouveront de la nourriture et réussiront à avoir des réserves pour, au moins, passer quelques jours tranquilles ...

Cela leur changera de d'habitude. Ils sont tout le temps en train de bouger, de changer de cachette, de se battre. Leandro est fatigué. Et il est sûr que Zippora aussi. Ce n'est bien sûr pas un motif pour se laisser abattre et attendre que la mort vienne les chercher à la manière de bien d'autres avant eux, mais cela semble une excuse valable pour se prélasser encore un peu ... Quelques minutes, quelques heures. Leandro n'en avait pas ressenti ni le besoin ni l'envie depuis une éternité. Sans doute Zippora n'y est-elle pas pour rien, dans cette histoire. Aux mots prononcés par la jeune femme à ses côtés, Leandro tourne la tête dans sa direction, un sourire indomptable mais discret de retour sur ses lèvres. Pourquoi est-ce que ça ne le gêne pas, de l'entendre dire un truc pareil ? Pourquoi, au contraire, ne s'est-il jamais senti aussi léger qu'à cet instant précis ? Il n'en sait rien. Mais c'est délicieux, de recouvrer de telles sensations. « C'est vrai ? » Sans doute se sentit-il vraiment trop léger. Et qu'il le regrettera par la suite, quand il retrouvera toutes ses capacités. Quand il oubliera -ou presque- que Zippora a frôlé la mort il y a peu de temps. Mais pour l'instant ... pour l'instant, il veut en profiter. Parce que cela n'arrive pas souvent, parce qu'il se sent bien. Et que Zippora est si proche ... Bien plus qu'il y a quelques secondes, puisqu'il s'est approché d'elle presque sans en avoir conscience. Jusqu'à poser ses lèvres sur les siennes. Tout naturellement.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
767

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : .nephilim ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Sam 8 Oct - 2:57

I never want to let you down
Elle ne devait pas trop se forcer, elle ne devait pas trop se forcer.. Malheureusement, c'était plus facile à dire qu'à faire, surtout dans le cas de Zippora. Elle n'aimait pas du tout rester sans rien faire. Heureusement, à l'instant, ils n'étaient pas dans l'urgence. Ils étaient tous les deux à l'abri, hors de tout danger. Aussi, le fait qu'ils ne se trouvaient pas à l'extérieur à devoir courir à droite et à gauche pour sauver leur vie, allégeait amplement l'esprit de la brune mais pas suffisamment.

- Mais il y a tellement de choses à faire…

Une légère moue se glissa sur ses lèvres. Pour sûre qu'elle voudrait aider Leandro avec tout ce qu'il y avait à faire. Étant même capable de surpasser ses limites qui devaient bien être basses étant donné sa blessure. Ce qui ne peut être que mauvais alors que ses intentions n'étaient que bonnes. Elle voulait juste pouvoir aider un maximum. Même si elle était affreusement bien dans ce lit aux côtés de Leandro. Son bras l'entourant toujours. Ce qui est sûr c'est que même si elle éprouvait un grand besoin de l'aider dans les tâches qu'il y avait à faire, elle ne bougera pas d'ici tant qu'il ne le fera pas non plus. Zippora s'était même donnée comme objectif de le faire sourire à nouveau, en lui suggérant qu'il devrait le faire plus souvent, à l'aide du propre sourire de la brune. Et miraculeusement, cela fonctionna. La jeune scientifique était plutôt fière d'elle et son sourire s'élargit alors qu'elle hochait silencieusement de la tête face à la question du brun, ses yeux pétillant légèrement.

Si d'abord, elle commençait à se dire que l'instant ne pouvait être plus parfait. Les lèvres de Leandro sur les siennes changèrent la donne. Son coeur se mit à battre plus rapidement, se perdant dans un rythme effréné. Ses yeux se fermèrent face à l'instant de ce moment privilégié. Son souffle se coinçant dans sa gorge tandis, qu'elle déposait sa main délicatement sur la joue de Leandro, se laissant submerger par toutes ces sensations que réveillait ce baiser en elle. Elle en avait tellement rêvée de ce moment et le voilà qu'il arrivait quand elle s'y attendait le moins. Tout cela paraissait presque surréaliste. Elle qui éprouvait des sentiments pour lui depuis si longtemps sans que rien ne se soit passé. Jamais, elle n'aurait pensé que lui aussi pouvait éprouver ces mêmes sentiments. Évidemment, oui, elle s'est permise de rêver quelques fois secrètement que ce soit le cas mais sans pour autant y croire réellement. Alors, Zippora s'était contentée de rester un maximum auprès de lui, le suivant depuis le jour où il l'avait sauvé, sans jamais lui faire des avances ou quoi que ce soit. Une des choses qui avait également changée chez elle depuis l'apocalypse. Si avant tout ça, la brune n'avait aucun mal à brancher les garçons qui lui plaisaient et n'hésitait pas non plus à faire le premier pas, avec Leandro c'était différent. Ce qu'elle ressentait pour lui était beaucoup plus profond, de ce qu'elle avait pu ressentir par le passé. Cela n'avait rien à voir avec un petit flirt ou de ce qu'on peut ressentir quand on voit un mec sexy et qu'on veut mettre dans son lit pour la nuit. Ses sentiments présents n'avaient rien à voir avec tout cela. C'est pour cela, qu'elle n'avait jamais dit quoi que ce soit qui pouvait sous-entendre qu'elle ressentait quelque chose pour lui. Enfin, si on ne comptait pas les paroles qui lui avaient échappés sur le chemin les menant ici. Zippora n'a jamais su comment s'y prendre avec lui sur ce terrain-là et voilà qu'enfin il l'embrassait.

© 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Ven 14 Oct - 0:10

I never want to let you down

Il n'y a pas réfléchir à deux fois. C'est aussi de cette façon qu'il se comporte au quotidien face aux rôdeurs ; il se lance sans laisser la place au moindre doute, à la moindre hésitation. C'est aussi cet aspect de sa personnalité qui l'a poussé maintes et maintes fois à quitter Zippora au beau milieu de la nuit pour aller se défouler Dieu seul sait où. Visiblement, on peut dire que cela fait partie intégrante de son caractère et que c'est valable en toutes circonstances, et dans à peu près toutes les situations. Parce que, là, il s'est rapproché d'elle jusqu'à ce que ses lèvres touchent les siennes et il n'y a pas songé dix ans au préalable. En fait, il n'y a pas songé du tout. Cela s'est fait tout naturellement, sans qu'il ait besoin de s'y préparer, sans qu'il hésite une seule seconde. Il ne reculera plus maintenant, du moins c'est ce dont il essaye de se convaincre. Ce dont il essayera de se convaincre. Pour l'instant, il a plus important à penser. Comme à la bouche de Zippora qui est là, tout contre la sienne. A leurs souffles qui se mélangent, et à sa peau douce sous ses doigts abîmés. Comment peut-elle avoir encore la peau douce après tout ce qu'ils ont traversé ? Après tout ce par quoi ils sont passés ? Il ne comprend pas, il ne comprend vraiment pas. Mais il s'en fout. Royalement. Là aussi, il a plus important à penser. Comme au fait qu'il est en train d'embrasser Zippora, alors qu'il s'évertue depuis des mois, des années même, à la repousser, à la retenir à distance. Comment a-t-il pu en arriver là ?

Il n'en sait rien, mais c'est la dernière de ses préoccupations. Il s'est voilé la face trop longtemps, il était largement temps d'arrêter de le faire et de se comporter en type courageux. Pour une fois dans sa putain de vie. Il ne veut pas penser aux conséquences, aux questions qui viendront peut-être après - mais qu'il aimerait bien éviter, cela va de soit -. Il veut juste profiter de l'instant présent, et c'est précisément ce qu'il fait. Les yeux clos, il se laisse aller pour la première fois depuis une éternité. Les sens soudain électrisés, il se sent revivre dans les bras de Zippora. En fait, il ne s'était plus senti aussi vivant depuis ... et bien, depuis le début de tout ça. Dommage qu'il lui ait fallu un tel électrochoc pour se réveiller. En parlant de se réveiller, Leandro est bien obligé, à un moment, de sortir de sa transe. Sans ôter ses mains du visage et du cou de Zippora, il recule légèrement son visage et plante ses yeux dans les siens. Il ne veut pas de questions, surtout pas. Mais il ne peut pas s'arrêter de respirer trop longtemps. « Je ne t'ai pas fait mal ? » Ce serait quand même con, qu'en se précipitant un peu trop, Leandro est justement fait souffrir Zippora. Sa blessure est encore récente, et il ne s'agit pas d'une petite coupure de rien du tout. C'est beaucoup plus grave que ça, et il est hors de question qu'ils l'oublient. Incapable de résister plus longtemps, Leandro dépose un nouveau baiser sur les lèvres entrouvertes de Zippora, avant qu'elle ait pu lui répondre. Il ne l'approfondit pas, mais ne se recule pas non plus. Sont-ils vraiment obligés de bouger aujourd'hui ? Ils pourraient tout aussi bien rester là, ils sont bien. Dans une bulle qu'il n'a plus envie de voir éclater.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
767

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : .nephilim ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Mer 19 Oct - 23:43

I never want to let you down
C'était comme être dans un rêve éveillé. Un peu comme si ce qui était en train d'arrivée était une consolation pour tout ce qu'ils venaient de traverser. Un moment de répit. Un instant juste à eux durant lequel ils ne sont pas forcés de penser à toutes ces choses qui se passent à l'extérieur. Durant lequel, ils n'ont pas à penser à cette mort qui les guettent à chaque seconde. Zippora n'en était pas passée loin, cependant aujourd'hui elle allait mieux alors c'est tout ce qui importait. Une belle frayeur qui les a rapprochés. Comme si cela leur avait fait ouvrir les yeux, que justement l'un comme l'autre pouvait mourir d'un moment ou à un autre et qu'il fallait arrêter de se cacher derrière de faux-semblants. Qu'il était temps que chacun se dévoile à l'autre. C'est Leandro qui fit le premier pas en l'embrassant pour le plus grand plaisir de la brune. Cette dernière profitait pleinement de ce moment. De plus, cela lui permettait de ne plus penser à la douleur. Le cerveau humain était quelque chose d'extraordinaire. Si on arrivait suffisamment à se concentrer sur autre chose que la douleur, ça pouvait être suffisant pour l'apaiser voir la faire disparaitre pendant un certain moment lorsque celle-ci est minime. Comme si Leandro lisait dans ses pensées, il interrompit leur baiser et lui demanda s'il ne lui avait pas fait mal. Cependant, avant même que Zippora n'ait le temps de répondre quoi que ce soit, les lèvres de Leandro se déposèrent de nouveau sur les siennes. Ce à quoi, elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire et elle finit par plonger ses yeux dans les siens.

- Ça va, ne t‘inquiètes pas. Tant que tu ne me secoues pas comme un pommier ça devrait aller.

Son sourire toujours logée sur ses lèvres, Zippora remonta sa main jusqu'aux boucles brunes de Leandro, glissant l'une d'entre-elles entre ses doigts. Elle pourrait rester des heures et des heures comme ça. Dans leur petit monde rien qu'à eux. Dans cette délicieuse torpeur que la proximité du brun lui procurait.

- Tu crois qu'on peut rester combien de temps comme ça encore ?

Certes, ils avaient des choses à faire mais rien n’était pressé après tout. Ils n’étaient pas dans l’urgence. Ils ne mourraient pas de faim, ni de soif. Ils devraient sans doute, tout de même, faire le tri de ce qu’ils avaient, pour vérifier qu’ils ont tout ce qu’il leur fait pour l’instant. Sinon ils devraient partir en expédition et ça, ça doit être fait absolument avant la tombée de la nuit. Et surtout sécuriser l’endroit aussi, si Leandro ne l’avait pas déjà fait durant son sommeil. Zippora a pu s’apercevoir en se réveillant que toutes leurs affaires étaient ici dans la même pièce qu’eux et qu’il avait coincé la porte. Ce qui apportait à conclusion que sans doute, Leandro n’avait pas eu le temps de tout sécurisé. Chose qui était absolument normal. Il avait dû être fatigué avec tout ce qui leur était arrivé, il ne pouvait assurément pas faire tout ça tout seul. Cette ferme était plus grande que les lieux dans lesquels ils ont dû passer des nuits durant leur voyage.

© 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Lun 24 Oct - 20:15

I never want to let you down

Si Leandro est caractérisé avant tout pour son impulsivité, cela ne s'est jamais avéré vrai dans tous les domaines. Là, pour le coup, il a laissé parler cet aspect de sa personnalité et n'a vraiment réfléchi à rien avant de se lancer. Il a embrassé Zippora. L'idée lui semble encore abstraite mais plus agréable que bourrée de conséquences. Il sait, au fond de lui, pourtant, que la nature finira par reprendre ses droits. Que la réalité le rattrapera plus tôt qu'il ne l'aurait fallu, et qu'ils seront bien obligés de redescendre sur Terre. Mais pour l'instant, il a dû mal à penser à autre chose qu'à la jeune femme à ses côtés et à la douceur de ses lèvres dont il a l'impression de sentir encore la caresse sur les siennes. « Parfait. » Encore une fois, il s'autorise à sourire. Un sourire simple et assez peu flagrant au premier abord. Pourtant, il se sent plus heureux qu'il ne l'avait été depuis une éternité. Il se sent ... à sa place, en fait. Et c'est assez étrange à dire, étant donné ce qui se passe encore là, dehors. Il faut dire que tout ça, c'est dans un coin de sa tête. Bien loin de cette chambre, bien loin, même, de cette ferme. C'est leur parenthèse à eux. Une parenthèse enchantée qu'il n'a pas envie de quitter. Visiblement, il n'est pas le seul. « Je ne sais pas ... » Et c'est vrai, il ne sait pas. Ce qu'il sait, en revanche, c'est qu'il aimerait vraiment passer le reste de la journée ici, Zippora dans ses bras et le silence pour seule ambiance dans la pièce.

Ils ne peuvent pas, ceci étant dit. Alors, plutôt que d'accepter de renoncer aussi vite à cette parenthèse qu'ils ont finalement rapidement créée, Leandro fait passer ses bras autour de Zippora et la tient fermement contre lui. Sa tête plus en hauteur que celle de Zippora, il glisse son nez dans ses cheveux et ferme un instant les yeux. Ce serait fou, de rester là plus de quelques minutes. Ils doivent s'assurer que la maison ne présente vraiment aucun danger. Ils doivent vérifier qu'ils ont de quoi manger au moins pour la journée, et si possible aussi pour le lendemain. Ils doivent fouiller chaque pièce, chaque recoin, à la recherche de vivres et de tout ce qui pourrait leur être utile. Ils doivent, oui ils doivent. Devoir, ce fardeau. Un fardeau porté par chacun des survivants tenant encore suffisamment à leur vie pour s'en être sortis jusque-là. Et Leandro et Zippora ne font pas exception à la règle. L'ancien flic ne sait pas si c'est là qu'il le réalise, ou s'il l'a déjà fait depuis longtemps mais ... Mais il comprend que s'il en est là, aujourd'hui, c'est grâce à Zippora, c'est pour Zippora. Et avant, avant ... et bien, il était dans le flou le plus total, partagé entre l'envie de survivre pour sa famille et celle d'en finir une bonne fois pour toute. A cette idée, son cœur s'accélère encore un peu plus et il se fustige mentalement : de quel droit s'autorise-t-il à ressentir de telles choses ? Ses paupières se ferment un peu plus fort encore, et il s'efforce de chasser ces mauvaises pensées de son esprit. Il aura tout le temps d'y revenir plus tard ... « J'imagine qu'il va falloir qu'on se bouge ... Et je me doute que tu refuseras si je te demande, toi, de rester là toute la journée ? » Elle ne le voudra pas, il la connaît trop bien. Et, déjà, un nouveau sourire - qui s'était évaporé avec ses sombres pensées - s'esquisse sur ses lèvres. Zippora.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
767

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : .nephilim ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Sam 29 Oct - 22:47

I never want to let you down
Ce n'était pas l'envie qui lui manquait de rester dans les bras de Leandro pendant des heures et des heures. Chose qu'ils auraient pu se permettre avant, lorsque le danger n'était pas omniprésent. Mais là… Même si tout portait à croire qu'ils étaient en sécurité dans cette pièce, que rien ne pressait maintenant qu'ils étaient ainsi l'un contre l'autre. Il ne fallait pas relâcher sa vigilance. Cependant, Zippora n'était pas du tout pressée. Elle n'avait pas plus que cela envie de se tirer de cette petite bulle qu'elle s'était crée avec Leandro. Ce dernier n'avait pas l'air non plus de vouloir retourner dans la réalité. Un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle sentait les bras du brun passer autour d'elle. À son tour, elle fermait les yeux pour profiter de cet instant unique, elle pourrait tout à fait passer une éternité ainsi dans ses bras. Juste quelques minutes encore, qu'elle ne cessait de se répéter. Cependant, la raison finit par la rattraper. Leandro avait tout à fait raison, sur tous les points. Oui, il fallait qu'ils se bougent et oui elle refusera de rester ici à se prélasser toute la journée. Un sourire amusé s'afficha sur son visage alors qu'elle constatait qu'il ne la connaissait que trop bien.

- Tout à fait. Cependant, je te propose un petit compromis. Ce soir on pourra rester comme ça toute la soirée.

Doucement, Zippora se redressa pour déposer un dernier baiser sur les lèvres de Leandro. Le dernier pour la route. C'était difficile de se détacher de cette bulle et notamment de Leandro. Mais à un moment, il fallait se rendre à l'évidence. Il y avait plus important à faire et ils ne pouvaient surtout pas se permettre de laisser leurs envies passer par-dessus leur sécurité. Cependant, il aurait été plus sage pour Zippora de rester sur ce lit, tenu compte de sa récente blessure. Le lever du lit a été difficile, marcher l'a été encore plus. Au bout de quelques pas seulement, elle dut s'arrêter, soufflant quelque peu. Elle ferma les yeux pendant quelques secondes, espérant oublier sa douleur. La brune ne voulait aucunement inquiéter Leandro. Elle sait tout à fait ce qu'il lui dira si il se rendait compte de sa souffrance. Il voudrait se charger de tout pendant qu'elle se « reposerait », il en était absolument hors de question pour Zippora. Surtout que c'est cette dernière qui avait exprimé le souhait de se mettre au boulot alors ce serait vraiment mal placé de laisser finalement le brun tout faire. Puis de toute manière, cette douleur elle l'aura pendant un bout de temps alors autant s'y acclimater dès maintenant. Malheureusement, elle n'était pas dans un film, elle n'allait pas se réveiller un beau matin, sans aucune douleur, sans aucune cicatrice. Mais elle ne fera pas non plus, ce qu'une personne normale devrait faire dans son cas. C'est-à-dire, limiter ses mouvements. Elle n'avait pas ce luxe de pouvoir rester allonger là dans un lit pendant plusieurs jours en attendant son rétablissement complet. Si la ferme était réellement sans danger alors Zippora aura tout le temps de se reposer dans la soirée, dans les bras de Leandro.

© 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Ven 4 Nov - 10:47

I never want to let you down

Allez, il est temps. Leandro a bien du mal à se décider et pourtant, il le faut. Il profite des quelques dernières minutes qu'ils ont décidées de s'accorder, avant que celles-ci ne s'arrêtent pour de bon. Ils n'ont pas choix, ils ont des choses à faire. Des choses qu'ils peuvent pas laisser traîner éternellement ... pour leur plus grand désespoir à tous les deux. « Ça me va. » Un léger sourire flotte sur les lèvres de l'ancien flic, qui savoure les dernières secondes jusqu'au bout. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, et le terme de cette parenthèse vient d'arriver. Un dernier baiser volé, et les voilà qui se lèvent chacun de leur côté du lit. Leandro ne peut pas s'en empêcher : il coule un regard en direction de Zippora. Laquelle semble avoir beaucoup de mal à ne pas gémir de douleur là, tout de suite. Bien sûr, elle fait mine de rien et Leandro décide de ne rien dire là-dessus. A quoi bon ? Elle ne l'écoutera jamais, de toute façon. Et elle est loin d'être une enfant ayant besoin d'être maternée. Il ne veut pas la couver de trop près. Elle est en âge de prendre ses décisions d'elle-même ... Même si, évidemment, il aurait aimé la voir ne pas se démener. « Évite quand même de porter des choses trop lourdes et d'aller trop vite, s'il te plaît. » C'est tout ce qu'il peut essayer de lui demander et il le sait. Elle peut être une vraie tête de mule quand elle le veut, et elle le prouve justement très bien aujourd'hui, à ne pas vouloir rester écouter son corps et rester dans le lit.

Bon, plus vite ce sera fait, et plus vite ils seront débarrassés de toutes ces corvées. Le premier, Leandro s'approche de la porte. Il vire les deux-trois trucs qu'il avait utilisés pour barrer sommairement le passage. « Tu peux peut-être t'occuper de vérifier tout ce qu'il nous reste ? Pendant ce temps, je fais un premier vrai tour de la ferme ... » Il ne lui ordonne rien ... Il essaye juste d'obtenir ce qu'il veut à sa façon. Comme il n'arrivera pas à la faire changer d'avis et donc à rester ici, dans cette chambre, il peut au moins essayer de la faire bouger aussi peu que possible. Elle insistera peut-être pour en faire plus, mais s'il peut réduire ça au strict minimum, ce sera déjà pas mal ... Assez rapidement, il récupère sa hache - sait-on jamais - et sort de la pièce. Il l'a déjà vite fait la veille mais il se fait plus minutieux cette fois. Chaque pièce est visitée, chaque recoin est inspecté. Et, surtout, il n'oublie d'ouvrir aucun placard. C'est là, après tout, que certains pourraient avoir trouvé refuge ... Par chance, il ne trouve rien de suspect. Les lieux sont assez propres - si l'on ne prend pas en compte le fait que la poussière a gagné du terrain ainsi que la moisissure à certains endroits -. Quelque chose lui dit que ça n'a jamais été fouillé par des survivants, mais on ne peut jamais être sûrs de rien. Ils auront plus de certitude une fois les placards fouillés de fond en comble. « Comment veux-tu qu'on se répartisse les tâches ? Je fouille pendant que tu tries, installée sur une chaise ? » Oui, il va tout tenter pour obtenir d'elle qu'elle se pose un tant soit peu.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
767

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : .nephilim ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Mer 16 Nov - 4:15

I never want to let you down
C’était assez compliqué. Faire comme si de rien n’était alors qu’elle souffrait atrocement n’avait rien de aisé. Cependant, Zippora était quelqu’un de fort. Ou du moins affreusement entêtée. Alors quand elle décidait d’une chose, il était très compliqué de la faire changer d’avis. Même elle, elle avait du mal à se faire changer d’avis, parfois. Avec tout ce temps passé à ses côtés, Leandro avait surement déjà remarqué ce trait de caractère chez la jeune femme. Ce qui devait être la raison pour laquelle, il n’insista pas pour qu’elle reste au lit. Il se contenta juste de lui demander de faire attention en quelque sorte. Et elle lui en fut silencieusement reconnaissante de ne pas insister plus que cela. Elle se contenta de lui répondra par un hochement de tête. Bien que fortement têtue, elle n’était pas non plus suicidaire. Elle allait donc tout de même faire attention.

- Ça me va.

Enfin… Ça lui allait pour le moment, du moins. Ça l'embêtait quand même d'être autant réduite. Autant dire que son sourire avait rapidement disparu. Tandis que Leandro était partit inspecter la ferme, Zippora elle devait se rabattre sur… La vérification de leurs affaires. Pas grand chose, en somme. Mais, c'était déjà mieux que rien faire du tout, certes. Au moins, elle put constater par elle-même qu'ils avaient quand même pas mal de trucs encore. Entre ce qu'ils possédaient déjà avant plus les choses que Leandro a pu dénicher dans le véhicule de ceux qui les avaient attaqués, ils avaient de quoi tenir quelques jours. Quelques boites de conserve, de l'alcool, un sachet de riz, de l'eau, des trucs utiles mais il y avait aussi d'autres choses inutiles. Il faudra définitivement trier tout cela. Rapidement, son regard finit par s'arrêter sur les armes ou plutôt une en particulière. Celle dont Zippora a dû se servir pour tuer l'un des hommes. D'une main légèrement tremblante, elle la prit et effleura la gâchette. Aussitôt, le souvenir de ce qu'elle avait fait, lui revint en mémoire telle une gifle. Elle lâcha l'arme immédiatement, comme si celle-ci venait de la brûler. Ce fut cet instant que choisit Leandro pour revenir, lui parlant.

- Hein ?

La jeune femme releva son regard troublé vers le brun. Secouée par ce souvenir récent, elle n'avait pas pu prêter attention à ce que lui avait dit ce dernier. Depuis la veille, Zippora n'avait pas pu penser totalement à ce qu'il s'était passé. À cette vie qu'elle avait prise. Autant dire qu'elle n'était pas confortable avec ça. Que ça risquait de lui rester dans l'esprit, très, très longtemps. Évidemment, elle l'avait fait car sur le moment, elle n'avait pas d'autre choix. Assurément que si elle avait eu d'autres solutions à portée de main, elle aurait fait autrement.

- J'ai pas envie que ça se reproduise, Leandro… Faire ça une seconde fois, je ne pourrais pas.

Ils n'avaient pas eu l'occasion d'en parler de ce qui s'était passé la veille. Elle ne savait pas si Leandro voulait aborder ce sujet… Faudrait-il encore qu'il comprenne ce dont elle parlait. Sans doute qu'elle aurait du attendre qu'ils aient fini tout ce qu'ils avaient à faire avant de mettre ce sujet sur la table. Cependant, Zippora n'avait pas pu s'empêcher d'exprimer ce qui lui trottait dans l'esprit.

© 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Sam 19 Nov - 11:37

I never want to let you down

Oh oui, Leandro la connaît bien maintenant, Zippora. Un peu trop bien même. Elle est têtue comme une mule, plus têtue que lui encore ; et c'est dire à quel point c'est grave ! Quand elle a une idée en tête, elle n'en démord pas et ne lâche pas l'affaire. Alors il réussit miraculeusement à trouver une alternative à tout ça, et part faire son tour de la ferme. Il doit l'avouer, il n'a pas trop attendu d'avoir son avis parce qu'il savait qu'elle aurait pu tenter sa chance, et essayer de le faire changer d'avis. Elle est comme ça, Zippora. Quand il revient dans la chambre, une fois sa vérification plus longue effectuée, elle est occupée à vérifier ce qu'il y a dans leurs affaires. Il ne remarque pas tout de suite qu'elle est concentrée sur quelque chose, et lance tout de suite les hostilités en lui faisant une proposition pour les minutes à venir. C'est quand elle lève le regard vers lui et que leurs yeux se croisent, qu'il comprend. Enfin, qu'il devine que quelque chose se trame. Il fait le trajet plusieurs fois de son visage à l'arme négligemment posée sur le reste de leurs affaires et il comprend. Du moins, il le fait grâce à ce qu'elle dit ensuite ... Quelque chose la tracasse. Légèrement mal à l'aise mais néanmoins décidé à faire en sorte d'apaiser ce qui semble la tourmenter, Leandro s'approche d'elle. Il pousse le vice jusqu'à s'installer à ses côtés. Là, il tourne la tête dans sa direction et l'observe. D'abord silencieux, il finit par se décider à dire quelque chose. Il le faut bien de toute façon, il ne va pas se contenter de rester là, à la regarder dans le blanc des yeux.

Et puis, ça lui vient assez naturellement. Plus que ce qu'il aurait pu imaginer. Ce doit être parce qu'il s'agit de Zippora. Ce n'est pas le premier venu. Ses vieux réflexes sortis, à ses yeux, tout droit d'une autre vie, semblent revenir à la charge. « Tu n'auras pas à le faire. » Bon, certes, on aurait sans doute déjà pu voir mieux, comme tentative de réconfort. Mais Leandro n'est pas à l'aise dans cette situation, et ça doit se sentir. Il ne sait pas ce qu'il peut dire pour la faire se sentir mieux alors que, il s'en doute, il doit y avoir des milliers de possibilités. « Je te promets que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour que ça ne se reproduise pas. » Il le sait, en plus, que Zippora n'aime pas tuer. Que ce soit des rôdeurs ou des survivants ça n'a, pour elle, jamais été aussi simple que ça peut l'être pour lui. La Belle et la Bête, ces surnoms ne les ont jamais si bien représentés. Maladroitement mais de manière déjà plus assurée, Leandro attrape sa main et lie leurs doigts, les posant sur sa cuisse à lui. Il réfléchit à toute vitesse à ce qu'il peut ajouter. Pourtant, ce n'est pas nécessaire : cela lui vient naturellement. « Tu me fais confiance ? » Il ne servirait à rien de lui rappeler à quel point ce type était un monstre, à quel point il le méritait et à quel point, du coup, elle a eu raison de l'achever. Elle n'a pas besoin d'entendre ça. Du moins, c'est ce qu'il croit comprendre.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
767

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : .nephilim ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Mar 29 Nov - 1:14

I never want to let you down
Que Leandro ait quitté si rapidement la chambre avait contribué au fait que Zippora n’ait pas cherché à discuter plus que cela sur les tâches qu’elle pouvait faire. Malin. Il commençait à bien la connaitre, un peu trop bien d'ailleurs. Mais cela allait dans les deux sens, avec ces années passées l’un avec l’autre, il était difficile que le contraire ait lieu. Quoi qu’il en soit, la brune n’en comptait pas compte à son compagnon de se « défiler » ainsi. Pour l’instant, elle se contentera de ce qu’il lui avait demandé de faire. Après tout ce qui comptait, c'est qu'elle puisse au moins aider et faire quelque chose. La jeune femme ne pouvait aucunement se résoudre à rester allongée sur le lit à rien faire, pendant que Leandro s'affairait à droite et à gauche. C'est pour cela qu'elle tentait de se rendre le plus utile possible en vérifiant ce qu'il leur restait. Elle put ainsi se rendre compte qu'il leur restait quand même pas mal de choses, grandement grâce au groupe qui les avaient attaqués il fallait se l'avouer. Zippora et Leandro n'avaient pas été leurs premières victimes mais une chose est sûre, ils ont été les derniers. Et là, ils récoltaient leur butin. Un butin principalement constitué de choses qu'ils avaient volés à d'autres survivants surement. Une supposition que Zippora s'efforçait à ne pas y penser. Elle n'était pas vraiment pour de telles méthodes.

Cependant, lorsque son regard était tombé sur l'arme dont elle était servie, elle n'avait pas pu s'empêcher au moment fatidique. À l'instant où pour la première fois, elle avait répandu du sang humain. Un souvenir qui la laisse pantelante. Et c'est devant une Zippora toute troublée que Leandro se retrouvait. L'état d'esprit de la jeune femme se reflétait clairement dans son attitude et surtout de par ses paroles. De son regard, elle suit des yeux le brun alors que ce dernier s'installait à ses côtés. Un certain silence commence à faire son apparition. Elle sent le léger malaise flotter dans l'air. Ce n'était pas un sujet très joyeux, peut-être qu'elle n'aurait pas dû l'évoquer, elle ne sait pas trop. Mais elle l'avait fait alors autant en parler pour plus n'avoir à revenir dessus par la suite. Car garder les choses pour soi, ce n'était jamais bon. Tout finissait par sortir et en pire.

Ses yeux rivés dans ceux de Leandro, elle écoutait attentivement ce qu’il lui disait. Le simple fait qu’il tente de la réconforter avait déjà son petit effet sur elle. Savoir qu’il comptait faire tout ce qui était dans son possible pour que tout cela ne se reproduise pas, lui faisait plaisir. La rassurait. Car Leandro tenait toujours ses promesses, jamais il ne prononçait des paroles en l’air. Puis ce geste qui accompagna ses paroles. Qu’il attrape sa main pour lier leurs doigts, suffit pour dissiper ses pensées obscures. À sa question, Zippora hocha doucement de la tête.

- Depuis le premier instant.

Doucement, elle serra un peu plus ses doigts contre les siens, tandis qu’un léger sourire s’infiltra entre ses lèvres. Il était la seule personne à disposer de la confiance absolue de la brune. Depuis le premier instant, comme elle venait de lui révéler, depuis qu’il l’avait secourue pour la première fois. Que ses yeux noisettes, ont croisés son regard azur. Quoi qu’on ait pu lui dire sur lui, jamais sa confiance envers cet homme n’avait régressé, bien au contraire.

© 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Dim 4 Déc - 21:41

I never want to let you down

Si Leandro est mal à l'aise face au simple fait de devoir trouver les mots justes pour la rassurer, il réussit pourtant assez facilement à un résultat concluant. A ses côtés, Zippora semble se détendre. Il lui dit deux-trois choses avant de lier leurs doigts. C'est en entendant ce qu'elle lui dit qu'il finit d'être totalement convaincu qu'elle va mieux. Ça n'aura pas définitivement chassé ses démons, de ça il en est sûr. Mais c'est déjà un bon début. Et, malheureusement, il ne peut pas faire beaucoup plus. C'était la première fois, qu'elle tuait un être humain. Forcément, ça laisse des traces. Forcément, elle le vit mal et le vivra encore mal pour un petit moment ... si ce n'est pour toujours. Il l'avait mérité, pourtant, cet enfoiré. A la seule pensée de ce pauvre type, la mâchoire de Leandro se contracte. Mais il s'efforce de garder pied avec la réalité, en plantant son regard dans celui de Zippora, et en serrant un peu plus entre les siens ses doigts. De cette façon, il réussit à ne pas se laisser embarquer par l'aspect le plus sombre de sa personnalité. Il parvient à rester là, à ses côtés. Et un sourire parvient même à se dessiner sur ses lèvres. Il est serein. Et c'est bien la première fois depuis une éternité ... « Je ne t'ai pourtant jamais donné de raison valable pour ça. » Il lui a, d'une certaine façon puisqu'il déteste se dire ça, quand même sauvé la vie. C'était ainsi que s'est passée leur toute première rencontre. Mais il a, ce jour-là aussi, agit comme un barbare. Et il en a fait de même les jours, les semaines, les mois qui ont suivi.

Du coup, il y a de quoi se poser des questions. Sur le pourquoi du comment elle lui a fait confiance depuis "le premier jour". Sans doute a-t-elle vu quelque chose derrière son comportement. Il espère qu'elle n'en a pas trop deviné, pudique qu'il est. Mais c'est aussi une sacrée chance pour lui, qu'elle soit toujours là, à ses côtés. Il n'aurait pas parié dessus il y a un an de ça. Il s'est toujours dit que Zippora finirait par comprendre quel être dangereux il est, et qu'elle s'en irait sans demander son reste. Il est chanceux, oui, c'est ça. Mais les mots ne franchissent pas ses lèvres. Ils restent coincés dans sa gorge, incapables de faire le trajet jusqu'à être prononcés à voix haute. Il se dit qu'il n'a pas besoin de les dire, qu'elle doit les avoir devinés, comme elle est très maligne et très observatrice. Il n'en est pas certain à fond, ceci étant dit. Elle est assez peu confiante en elle-même, Zippora. A moins qu'il se trompe totalement à son sujet, ce qui est aussi fort probable. « Tu sais, je crois qu'on va pouvoir rester ici un petit moment ... Quelques semaines avec un peu de chance. La maison est plutôt bien placée, et si on trouve de quoi manger un peu, ça devrait aller. Même si ce n'est pas le cas, je me dis qu'on pourrait aller chasser, ou pêcher s'il y a des rivières dans le coin ... » Il n'est pas très doué dans ces domaines, mais ils peuvent toujours essayer. Ils n'ont, après tout, pas grand chose à perdre. Leandro se sent étrangement bien ici, avec Zippora, et il se surprend à espérer que cela puisse durer ... Il fait sans aucun doute une regrettable erreur en se laissant ainsi aller mais il ne veut pas y penser. Pas maintenant. Pas ici.



_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
N'a pas assez confiance pour le moment pour se l'injecter mais est plutôt curieuse de savoir comment il fonctionne.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
767

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : .nephilim ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Jeu 29 Déc - 2:35

I never want to let you down
La confiance était généralement quelque chose d'instinctif. On ne contrôlait pas forcément à qui on allait la donner. Elle pouvait être adressée à une bonne comme à une mauvaise personne. Et bien que la confiance de Zippora envers Leandro fut incomprise pour la majorité des survivants, la brune avait pu constater au fur et à mesure du temps, qu'elle n'avait pas eu tort de la placer en lui. Il avait raison il ne lui avait jamais donné de raison valable pour ça. Enfin à part le fait qu'il lui ait sauvé la vie, ce qui faut l'avouer avait grandement contribué à cette confiance qu'elle avait en lui. Leandro a été pour ainsi dire la première personne qui l'ait aidé depuis qu'elle s'est faite séquestrée par ces bandits. Au moment même où elle avait baissé les bras face à tous ces rôdeurs qui l'encerclaient, lui était arrivé. Puis ses sentiments pour lui ont joués leur rôle aussi.

- Ce jour-là, tu m'as quand même aidé et si tu ne l'avais pas fait personne d'autre ne l'aurait fait et je ne serais pas là aujourd'hui. C'est vrai que tu ne m'as pas facilité la tâche hormis cela. Mais je pense que maintenant tu as dû te rendre compte à quel point je peux être têtue et j'ai eu raison parce que tu m'as jamais fait de mal, au contraire.

Un léger sourire s'étira sur le coin de ses lèvres alors qu'elle le regardait. Zippora était quelqu'un de très honnête et encore une fois elle le démontrait. C'était étrange qu'avec toutes ces années passées ensemble, ce devait surement être la première fois qu'ils évoquent tout ça. Qu'ils reparlent de leur rencontre entre autre. La jeune femme n'avait jamais regretté cette confiance qu'elle avait en Leandro. Oui il lui arrivait d'être dangereux, mais jamais avec elle et ça, ça lui suffisait.

Entendre qu'ils pourront rester ici dans cette ferme un petit moment, ravissait Zippora. Elle aimait ce genre de maison qui lui rappelait son enfance, pour cause elle avait grandi dans l'une d'elle. Puis se « poser » avec Leandro n'était pas pour lui déplaire. Après tout ce temps à vagabonder à droite et à gauche sans jamais rester trop longtemps à un même endroit, il était peut-être temps de tenter de faire le contraire. Essayer au lieu de naviguer sans but.

- Ce serait vraiment bien. Avec ce qu’on a déjà, je pense qu’on peut déjà tenir quelques jours. Puis en ce qui concerne la chasse je pense être bien placée pour pouvoir t’aider. Même si ça fait un bout de temps que je n’ai pas « pratiquer », ça doit être comme le vélo.

Qui aurait cru que ce que lui avait enseigné son père au niveau de la chasse allait lui être vital, allait tant lui servir ? Certes, à l’époque ce n’était pas son passe-temps préféré mais au vu de comment ses connaissances pouvaient lui être utile, elle est contente d’avoir continué de voir ses parents une fois qu’elle avait emménagé à Washington durant ses vacances et surtout avoir accompagné son père durant ses parties de chasse pour pouvoir passer plus de temps avec lui.

© 2981 12289 0

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


We could be more:
 

× A propos du vaccin : :
Jamais entendu parler.

× Âge du perso : :
38 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, avec Zippora et Tybalt.

× Avant, j'étais : :
Flic.

× Messages : :
1324

× Points de vie : :
17

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Andrew Lincoln le BG.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora. Sam 7 Jan - 18:47

I never want to let you down

Quand il y pense, Leandro a encore du mal à trouver une explication logique à tout ça. Au fait que Zippora est toujours là, à ses côtés. Bien d'autres se sont détournés de lui aussi vite que possible par peur, sans doute, de ce dont il était capable. Dans la zone, il était peut-être respecté, mais par crainte avant toute chose. On était effrayé par lui, par ce qu'il représentait et par ce qu'il laissait paraître. Ça n'a jamais été ainsi avec Zippora, ou alors elle le cachait très bien. Et il commence à avoir quelques indices sur l'explication qui se cache derrière tout cela : il lui a sauvé la vie, et ça l'a marquée. Il peut le comprendre. Et, à vrai dire, Leandro s'en souvient très bien. Evidemment qu'il ne pouvait y avoir que lui pour faire ce qu'il a fait. Pas parce qu'il est fort, courageux et vaillant. Non, parce qu'il était insensé à cette époque-là - et il l'est toujours d'une certaine façon -. Parce que prendre des risques ne lui a jamais paru pire que de vivre avec ce vide intense qui le rongeait, dès lors qu'il n'était plus en train de s'exciter contre des rôdeurs avides de chair fraîche. En reparler lui fait bizarre, parce qu'il a l'impression d'avoir beaucoup changé depuis ce jour-là ... En grande partie grâce à Zippora. « Oh ça oui, je sais à quel point tu es têtue. » Combien de fois l'a-t-il repoussé dans le but de la faire fuir ? Il ne compte pas, vaut mieux pas.

Elle n'est pourtant jamais partie, elle n'a jamais laissé tomber. Si ça, ce n'est pas être têtu, il voudrait bien avoir la définition exacte. S'il regrette quoi que ce soit ? Bien sûr que non. C'est son côté intrépide qui fait que Zippora est toujours là, à ses côtés - même s'il refuse de croire qu'il est le seul "responsable" -. Et c'est parce qu'il l'a repoussée plusieurs fois - ou en tout cas a essayé - qu'ils en sont là aujourd'hui. Il est persuadé que c'est ce côté têtu qui fait qu'il lui a aujourd'hui accordé toute sa confiance, à elle plus qu'à qui que ce soit d'autre. « Parfait, on va rester ici un peu alors. » Il en est ravi. Et cela montre à quel point il a changé ; il y a encore quelques mois de cela, il aurait ri au nez de quiconque aurait parlé de s'installer quelque part. Comme s'il en était capable, à cette époque. Mais tout est différent à présent. Et Zippora a vraiment besoin de repos. C'est donc la solution la plus évidente, pour l'un comme pour l'autre. « Allez, reprenons ce qu'on avait commencé avant que la nuit ne nous rattrape. » Ce serait dommage de se laisser surprendre ; plus que quiconque, Leandro déteste ça. Avant de filer dans l'autre pièce où il avait entamé sa propre "mission", il récupère l'arme et l'emmène avec lui. Là, au moins, elle ne pourra plus ruminer dessus. Il se doute que cela prendra quelques jours pour qu'elle oublie, ou au moins qu'elle fasse cette espèce de deuil, mais il fera tout ce qui est en pouvoir pour l'y aider.


[/quote]

RP terminé I love you

_________________
I have finally seen the light, and realized what you mean.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I never want to let you down ~ ft. Zippora.

Revenir en haut Aller en bas

I never want to let you down ~ ft. Zippora.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-