Father and Son † Harrison Family
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Father and Son † Harrison Family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Father and Son † Harrison Family Ven 29 Juil - 10:13

Nous étions à nouveau seul dans la nature, seul et isolé loin du camp ou de ce qu’il en restait. Je ne saurais même pas dire où nous étions. Sans aucun doute encore en Californie, nous n’avions pas pu en si peu de temps et en si mauvais état. Oui nous étions en mauvais état, l’attaque de l’autre camp avait été dévastatrice… Nos murs étaient tombés, un nombre incalculable de nos hommes aussi. Même nous, avions dû filer à l’anglaise pour être sûr de rester debout. J’avais l’impression d’avoir fait preuve de couardise mais nous n’avions pas eu le choix. Au jour d’aujourd’hui je n’avais pas la moindre certitude que Malaury, Maebh ou encore même Bonnie soit encore en vie. Je ne pouvais me résigner à me dire que je les avais perdus… Mais face à ses personnes, comment auraient-ils pu vivre là ou mois j’avais failli périr une bonne dizaine de fois ? Mon flan gauche le prouvait… Un coup de couteau évité de justesse qui aurait dû me tuer mais qui me faisait bien souffrir. Luke l’avait soigné comme il pouvait mais ça allait. Je n’allais pas mourir pour si peu, pas après avoir retrouvé mon frère pour la seconde fois que j’avais encore une fois cru mort. Mais pour combien de temps allions nous tenir ? Cela faisait des mois que nous n’avions plus vécu dehors en continue, du moins si l’on ne compte pas sa séquestration ni mon aller-retour de l’Angel à Yosemite.
Nous étions fatigués, sale, nos vêtements étaient éraillés… Je n’avais même pas encore eu l’occasion de changer les miens encore couvert de sang. Du miens mais de celui des personnes que j’ai dû tué. Tuer pour protéger les gens que j’aime. Je l’avais déjà fait mais ce n’était jamais une partie de plaisir. Nous avions élu domicile dans une sorte de vielles cabane de jardin mais je crois que nous étions plus en sécurité entouré d’outil de jardinage que dans une grande maison. Les alentours n’étaient plus sûr, notre vie non plus et ce que j’avais craint au moment de rejoindre Angel Camp s’avérait vrai. Nous nous étions à nouveau habitué au confort. Heureusement pour moi, la cabane possédait des fenêtres que je pouvais ouvrir, sentir l’air passé réduisait ma claustrophobie d’autant plus que même si l’endroit était étroit et nous laissait à peine la place pour dormir, je pouvais aller vers la porte m’aérer ce qui m’empêchait de commencer à angoisser. Nous resterions là le temps que nous soyons rétablit ou bien que nos ressources soit épuisé. Même si j’avais rempli mon sac au maximum de vivres, ils s’écoulaient à une vitesse folle et bientôt il allait falloir sortir et repartir en expédition. Hors, d’après toutes les recherches que j’avais faites lorsque j’étais membre du groupe de ravitaillement, peu de maison dans les environs n’avaient pas été fouillés et trouver quelques choses à manger ne serait pas tâche facile.
J’étais assis en face de Luke, nous venions de manger tous les deux. Une boite de cassoulet totalement froide. Pas grave, c’était mangeable. Je m’étais alors levé difficilement sous le regard interrogateur de Luke qui se demandait ce que je faisais. « Je vais pisser… » l’informais-je sans forcément attendre son consentement. Il n’allait pas m’empêcher d’y aller mais je sais que pour toute autre raison, il serait venu avec moi. Je me demande même s’il ne se faisait pas bataille pour ne pas quand même m’accompagner. Plus que jamais nous étions protecteur l’un envers l’autre. Je sortais de la cabane pour m’éloigner de notre planque me laissant quelques instants à la vue de n’importe qui s’approchant du terrain et je commençais ma petite affaire. Une fois fini, je me retournais pour retourner dans la cabane quand je vis quelqu’un s’approché. Je ne l’avais pas encore reconnu et dans le doute j’essayais d’aller me cacher derrière un arbre. Mes mouvements n’étaient pas rapides et la douleur encore présente de ma plaie me ralentissait, j’étais presque sûr d’avoir été vu. Posant ma main sur mon arme à feu, j’étais presque en train de me demander si je ne devais pas le tuer directement, bon ou mauvais sans chercher à comprendre. Oui j’aurais pu mais ce n’était pas moi, je ne voulais pas devenir comme ces gens de Bodie. Toutefois, je dégainais mon arme à feu que je pointais dans la direction de la personne sans encore regarder son visage lui ordonnait presque: « faites demi-tour et dégagez ! »

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Father and Son † Harrison Family Ven 29 Juil - 16:29


 
tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.
 

 La petite promenade dans ce semblant de foret détendait étrangement l'homme dont le crane est remplit de nombreuses pensées, c'est au bord de la rupture qu'il se trouvait. Le couinement des quelques oiseaux ayant la chance d’être encore en vie lui donna le ton de cette journée, calme et sereine même s'il était encore loin de se douter que ce ne sera pas de tout repos. Il avait laissé Livia derrière, il avait un fort besoin de s'évacuer, de se changer les idées et de reposer cette magnifique batte après l'éclatement de plusieurs cranes. A ce stade il était en lice pour devenir le champion de cassage de pastèque international. Un rapprochement qui n'est pas anodin quand on y regarde de plus près. Les os se craquant sous la force administrée de ses coups, le sang s'écoulant des nombreux orifices, les organes se broyant et coulant tel une marre visqueuse sur le sol....il a la main et il ne compte pas la perdre de sitôt. Toute sa vie -du moins jusqu'à ce que l'apocalypse s'abatte sur eux- il a été digne de porter le statut de coach sportif, un mental d'acier faisant de l'ombre au plus grand de par sa détermination et son envie de rentrer une disciple exemplaire dans le crane de tout ces morceaux. Alors était-il apte à pouvoir survivre dans un monde comme celui-ci ? Sans aucun doute et quiconque oserait lui dire le contraire se verrait dos au mur et batte sur la gueule d'une façon bien prononcée pour faire rentrer la leçon au fond de cette boite crânienne.

Sa plus grande erreur a été de ne pas avoir été là pour ses enfants, de s’être fait fauché par un chauffard sans avoir pu donner le coup de volant qui aurait changé la donne. Si tout ça ne se serait pas passé ils auraient probablement été réunis à l'heure qu'il est...mais il aurait été aussi l'homme faible qu'il était auparavant. La mort de la moitié de sa famille et la désertion des deux autres aura finalement été un bien pour un mal. Une telle pensée ne devrait pas effleurer l'esprit d'un père de famille, d'un homme bon intérieurement....ce qui en aucun cas ne résume l'état d'esprit d'Owen. L'homme bon qu'il était auparavant était mort en même temps qu'Enzo, le petit dernier qu'il considérait comme le meilleur, celui qu'il plaçait sur un piédestal. C'est injuste pour les autres peut-être, mais jamais il ne l'a dit à haute-voix pour n'attirer aucune jalousie, Niko et Luke n'ont pas vraiment été exemplaire à cette époque, ils ne peuvent que s'en vouloir et s'ils ne sont pas morts à l'heure qu'il est alors il ne valait mieux pas qu'il croise sa route. Qui est le véritable responsable de la mort d'Enzo ? Il n'en savait rien et c'est bien ça le problème, il lui fallait des preuves concrètes avant d'agir même s'il n'a pas vraiment attendu vu l'altercation qu'il a eut avec Luke lors de son arrivée dans le camp qu'il a lui-même mené à sa ruine dans l'ombre, tel un marionnettiste. Il adore avoir la main mise sur la situation, d’être celui qui tire les ficelles, qui tient la vie d'une personne entre ses mains, ce sentiment de pouvoir insatiable. Un monstre ? Non, juste un homme sachant quoi faire pour survivre en se fondant dans la masse, le seul moyen de s'en sortir.

C'est au loin qu'une cabane se dessinait à travers le feuillage des arbres, une distinction encore trop flou pour pouvoir tirer une conclusion sur l'état du lieu et la présence d'une potentielle personne. Était-elle abandonnée ? Avec un peu de chance oui, avec de la malchance non pour ceux présent ici-même . Autant éviter d'envoyer six pieds sous terre un abruti rebelle cherchant à défendre des biens qui ne lui appartienne plus. Il y a une raison toute simple à cette vision des choses et elle se nomme Owen. Il faut se nourrir pour pouvoir prolonger la survie, et pour ça il faut piller les boutiques, les centres, les bâtiments en tout genre et les vivants. Aucun cadeau n'est fait lorsque Owen croise la route d'un survivant, soit il passe la moitié de ses vivres soit il crève et la totalité lui revient. Ingrat ? Enflure ? Non, qu'ils s'estiment heureuse qu'il ne réclame que la moitié...du moins s'il est de bonne humeur. En bref une petite visite de la cabane s'imposait et il s'y dirigea silencieusement et d'une démarche lente tout en essayant de passer d'arbre en arbre pour éviter de se faire repérer trop rapidement. Jusqu'à ce qu'une silhouette apparaisse dans son champ de vision, une silhouette assez petite, fine et qui lui rappelait étrangement quelqu'un. Mais qui ? Il n'en avait aucune certitude, mais sa curiosité le poussa à continuer de s'avancer tout en gardant sa batte dans la main droite, les yeux se fronçant légèrement pour pouvoir détailler l'inconnu au mieux. Étrange.

La réalité le frappa au visage tel un boulet de canon arrivant à une allure effrénée, les traits de son visage vinrent se fermer, sa main resserra brusquement le manche de la batte alors qu'il reconnaissait l'individu. Il le croyait mort, disparu à l'image de Luke et pourtant il était là, en vie alors qu'Enzo est mort. Le flingue, lui coller une balle dans la tête était une option envisageable, mais tuer son fils n'était pas ce qu'il voulait, il n'en était pas arrivé à là, cependant le blesser ne le dérangeait nullement, bien au contraire. Méritait-il d’être aussi....il n'a pas de mot pour décrire comme il le voyait, mais Enzo est mort et ils doivent payer...lui comme Luke lorsqu'il le retrouvera. La colère lui monta d'ailleurs crescendo alors qu'il fixait éperdument la cabane, la silhouette. Luke était-il ici ? Il se rappelait de l'époque où ils étaient souvent ensemble, inséparable et toujours là pour faire les conneries. Cette optique lui fit se serrer la mâchoire. " Des menaces digne d'un débutant. Tirer sans parler est une option bien plus recommandée dans un monde de merde comme celui-ci." Il parlait en connaissance de cause et il se doutait que Nikolaï ne lui tirerait pas dessus en voyant son visage. Owen sortit pour se dévoiler entièrement aux yeux de son fils, le visage fermé et la batte toujours dans sa main droite, mais pointée vers le sol. " Avec qui étais-tu tout ce temps ?" Comment ça va mon fils ? Tu n'es pas blessé ? Tout va bien ? Qu'est-ce qu'il en avait à foutre de tout ça sur le moment. Et puis disons-le clairement il ne méritait pas une telle attention...plus maintenant. Alors qu'il aille se faire enfiler par un cheval si ça lui chante, mais qu'il ne s'attende pas à ce qu'il le prenne dans les bras.

 
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Father and Son † Harrison Family Ven 29 Juil - 17:24

somewhere in california - Near Angels Camp
The Harrison Family
Mes fils, mes grands garçons, le temps passe trop vite ; Vous reniez mon amour, vous voulez partir, déjà ; Vous rêvez de fuites ; Pourtant pour vous accueillir, je serai toujours là ; Vous vous enfoncez, vous vous perdez dans une absurde errance ; Vous refusez d’emblée que l’on guide vos pas ; Sachez que pour vous aider, vous redonner confiance ; Ou bercer vos futiles chagrins, je serai toujours là ; Vous vous croyez malheureux et souvent vous vous rebellez ; Vous vous vengez d’un sort que vous dites bien ingrat ; Mais la vie vous sourit, vivant et en sécurité ; Pour mieux vous le rappeler, je serai toujours là, vous n'y échapperez pas. I.C.S

Angels Camp n'était plus. Tout du moins aux yeux de Luke, leur ancien camp n'avait pas pu résister à l'invasion de Bodie. Ces hommes et ces femmes, tous plus nombreux et mieux armés qu'eux. Il avait été impossible de leur tenir tête sans y laisser quelques plumes. Les innocentes brebis s'étaient faites dévorées par les loups, la voilà la triste réalité. Alors sans réfléchir, lui et son frère - après s'être retrouvés dans ce carnage sanguinolent - s'étaient enfuit. Aussi loin que leur état physique déplorable le leur permettait, aussi lâchement que ça. A quoi bon rester sur place, quand il était évident que leur présence ne serait d'aucune aide ? Tout avait déjà été joué et ils avaient perdu, il n'y avait plus rien à faire si ce n'était que s'échapper de ce guêpier. Luke ne resterait pas là-bas pour mourir en martyr et ce point de vue semblait bien être partagé par son jeune frère. Ils comptaient bien faire partie de la seconde manche et pour se faire, ils devaient survivre jusqu'à l'heure de la revanche. Luke ne crèverait ni aujourd'hui, ni même demain. De toute manière, il survivait toujours. Il n'y avait qu'à voir le nombre incalculable de blessures qui ornaient à présent son corps amaigrit par des années et des années de survies. Parfois ça avait été tout juste, comme pour son œil, mais même quand il voulait baisser les bras, abandonner devant l'adversité, le sort tournait toujours en sa faveur, comme si quelqu'un - ou quelque chose - l'empêchait de passer l'arme à gauche. Cela avait ses avantages, comme ses inconvénients... Le suicide n'était plus une option à portée de main.

Tout autour d'eux, le calme régnait. Si un zombie venait à s'approcher de leur position, ils l'entendraient sans effort. Mais les rôdeurs n'étaient pas le cadet de leur soucis, ils ne l'étaient plus depuis bien longtemps. Ce choses faisaient partie intégrante du décor. Les hommes et leur avidité... Voilà la réelle menace qui planait sur eux. D'un petit soupire, le brun continuait de faire l'inventaire de leurs ressources. Putain que ça n'irait pas. Il manquait de tout, nourriture, eau, armes et le coin avait déjà été pillé de A à Z, aussi ne se faisait-il plus d'illusion à ce sujet. Même les animaux semblaient s'être fait la malle tant la forêt était silencieuse. Bouclant les dernières affaires dans son sac à dos, Luke venu à nouveau se laisser glisser mollement contre le mur poisseux de la bâtisse qu'ils occupaient. Il était enfin libre, mais à quel prix ? Sa captivité avait pris fin contre le malheur des gens d'Angels camp et pourtant... Il était encore là, assit dans une cabane semblable à celle de Bodie. Petite et lugubre dont seules quelques malheureuses fenêtres venaient leur apporter un brin de lumière. Retour à la case départ. Luke ne s'en sortirait jamais, quoi qu'il en dise, quoi qu'il fasse, il en deviendrait fou. Relevant soudainement la tête en voyant Nikolaï s’approcher de la sortie, il l'écoutait se justifier la mâchoire tendue, se faisant violence intérieurement pour ne pas saisir son AK-47 qu'il avait récupéré sur un cadavre du camp pour l'escorter pisser. Parano. Mais comment en aurait-il pu être autrement à la suite de tous ces événements ? Voyant bien que Nikolaï n'était pas disposé à être accompagné dans ce moment d'intimité, Luke se contenta d'un hochement de tête, peu rassuré de le savoir seul dehors. Ce n'était pas le moment de se disputer.

Les minutes s'écoulèrent alors comme des heures et Luke restait immobile, le regard exorbité et perdu dans la pièce, les mains tremblantes d'anxiété. Quand la voix alarmante de Nikolaï retentit, son cœur fit un bond prodigieux dans sa poitrine et déjà il se trouvait debout, son sac à dos équipé et l'Ak-47 en main. Ouvrant précautionneusement la fenêtre arrière, il s'y engouffra difficilement en retenant une plainte dû à ses blessures avant de se laisser retomber en douceur les deux pieds bien à plats sur les feuilles mortes. Quelqu'un les avait retrouvé. Un membre de Bodie les avait traqué ? S'agissait-il de Pierce ? De Phoenix ? Luke n'en savait foutrement rien et de part sa frustration, ne chercherait même pas à le savoir. Il allait buter tout ça illico presto et ils repartiraient d'ici avant que d'autres ne décident de se joindre à la fête. Contournant la cabane d'un pas feutré et le plus silencieusement possible, Luke progressait rapidement les genoux pliés, l’œil vif et le souffle court. Quand la voix de l'homme s'éleva enfin, son visage se décomposa. Ce timbre, il lui était impossible de l'oublier ou même de le confondre. Pétrifié par ce fantôme du passé qui resurgissait devant eux, Luke se voyait soudainement dans l'incapacité de bouger de sa cachette de fortune. Pourtant, en entendant le ton froid et détaché avec lequel il s'adressait à son frère, tout l'empathie qu'il aurait normalement dû porter à son égard s'évapora. Père ou pas. Il restait une menace. Et de nos jours, on ne prenait pas des gens dangereux avec des pincettes au risque de le payer de sa vie. Caressant de son index droit la détente de son arme, Luke fronça doucement les sourcils, réfléchissant. Alors comme ça, il fallait tirer sans parler hein ? Un sourire carnassier fendit son visage en deux alors que Luke mettait en joue son paternel du coin de la bâtisse. Se montrer maintenant ne rimerait à rien. D'une part car Luke n'avait rien de plus à lui dire que ce qu'il lui avait déjà balancé à la tronche à la zone, mais également car il avait conscience d'être une protection supplémentaire pour son frère. Alors oui, Luke resterait planqué ici encore quelques secondes, profitant de son anonymat pour mieux préparer son coup. « Ne donne pas d'aussi bons conseils tu veux... C'est déjà suffisamment dur de résister à t'en coller une... » Deux phrases, qu'il cracha aussi faiblement qu'un murmure mais, dont il était aisé d'en comprendre l'intégralité tant chacun de ses mots avaient été articulé de manière exagéré.
Made by Neon Demon

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Father and Son † Harrison Family Sam 30 Juil - 21:06

¨Qui approchait ? Que faisait-elle ici. Je craignais de revoir des gens de Bodie, voulant finir leur travail ou nous piller. Des gens que j’allais devoir tuer. Je l’aurais fait sans hésité s’il le fallait pour protéger Luke, pour me protéger aussi. Je détestais tuer mais je l’avais fait plusieurs fois une fois pousser dans mes derniers retranchements. Mais je n’étais clairement plus en position de force, blessé et encore en rétablissement, je ne ferais pas le poids en combat au corps à corps mais je ne pouvais pas me résigner à abattre quelqu’un sans savoir ses motivations. Mon moral était au plus bas et je n’avais plu cet instinct de survie qui m’animait comme avant. Fatigué ? Lassé ? Détruit… Je ne savais pas. Je menaçais tout de même l’individu de mon arme en lui ordonnant de partir. Pas de contact, pas de discussion, rien, juste qu’il fasse demi-tour m’allait on ne peut plus bien. Je n’avais pas encore reconnu l’individu bien que je reconnaissais une silhouette assez large, plus imposante que la mienne et une démarche assurée. Mes sourcils restaient froncés et mes doigts se resserraient autour de mon arme, je n’hésiterais pas à tirer s’il approchait. Je ne voulais pas prendre de risque et ma conscience était bien suffisamment touchée pour supporter une nouvelle vie prise en plus. Ma famille, mes amis, des ennemis. Plusieurs noms pouvaient être inscrit dans ma liste de culpabilité. Seulement lorsque la personne qui était en fait un homme prit la parole en continuant de s’avancer, tout changea en moi. Cette voix chamboulait tout. Elle me refaisait les mêmes sensations que lorsque j’étais tombé par hasard sur Luke que je croyais mort depuis son départ du domicile familial. Des souvenirs, de la nostalgie, du doute. Etait-ce lui ? Je savais qu’il était encore en vie avant l’explosion de la zone 51 que je n’avais pas eu le temps de rejoindre mais depuis, tant de mois s’était écoulé que j’avais cessé de le chercher en espérant qu’il voudrait trouver un endroit sûr comme l’Angel Camp. Ses mots en revanche n’étaient pas tendre, il me traitait de débutant… Que je devrais tirer sans parler. En temps normal, j’étais un garçon plein de spontanéité et de répondant qui lui aurait dit de ne pas faire le malin car une balle pouvait encore partir. Je tirais bien et je savais que je n’aurais aucun mal à viser sa tête ou au moins à le toucher. Après tout c’était lui-même à l’époque qui m’avait appris à tirer pour que je cesse de paniquer dès que j’apercevais un rôdeur et pour pouvoir protéger Enzo si lui un jour n’était plus là. Ironie du sort, nous étions tous deux encore en vie et pourtant Enzo n’était plus. Instinctivement en le reconnaissant, mes doigts allaient s’accrocher à la gourmette que je portais au poignet, celle qu’Enzo m’avait échangé contre mon collier avant notre séparation. Mais je ne disais rien… « Papa ? » Sa première question tomba, avec qui j’étais tout ce temps. Je ne m’attendais pas à ça comme première discussion. Sans savoir pourquoi, je ne voulais pas lui dire que j’étais avec Luke depuis quelques mois. Mais comment pouvais-je lui parler d’Ellie qui m’avait gardé force avec lui après ma fuite et qui avait abusé de moi durant presque un an. Ou de Nael qui m’avait tout appris sur la survie et qui était devenue un père de cœur et un modèle pour moi. Ou de l’Angel Camp. Oui l’Angel Camp était la réponse que j’allais donner. « On m’a empêché de venir vous retrouver, je suis désolé… J’aurais préféré rester avec vous. » Je ne répondais pas à sa question mais je voulais qu’il sache que j’aurais tout donné pour le retrouver mais que j’avais été captif. Je baissais mon arme que je remettais dans mon holster avant de poser mon regard sur lui. Je voulais rompre cette distance et m’approcher de lui. Je ne voulais pas le prendre dans mes bras mais le voir de plus près. « Je suis tellement content de te revoir… Tellement… » Je n’avais même pas remarqué Luke.

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Father and Son † Harrison Family Dim 31 Juil - 12:10


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Le destin ne se montre pas aussi désagréable malgré l'opportuniste dont il fait preuve au moment où on s'y attend le moins. Loin de se douter qu'il reverrait sa progéniture, Owen resta un moment sans aucun mot à fixer le regard de son fils qui braquait sans remords son arme vers lui, digne d'un manque de respect qui mériterait une correction exemplaire. Mais il décida de freiner cette envie de lui faire bouffer le canon afin d'opter pour une approche plus légère, réfléchit, audacieuse. Se dévoilant à ce dernier il ne montra aucun signe d'animosité malgré son envie de lui en coller une, écartant l'idée de faire jouer de sa batte sur son petit crane de morveux irresponsable. Si la catastrophe mondiale a changé de nombreuses personnes, la raison revient toujours quand il s'agit d'un esprit faible comme ceux des gosses. Nikolaï restera un gosse à ses yeux, son gosse et son instinct lui disait bien qu'il ne tirera pas pour la simple et bonne raison que c'était son père qu'il braquait et non un simple inconnu. Mais autant qu'il sache ça peut partir à tout moment et s'il comptait vraiment appuyer sur la gâchette il valait mieux pour lui qu'il ne le loupe pas ou alors c'est estropié qu'il se retrouvera à errer dans la nature. Mais comment en vouloir à la jeunesse ? Inconscience et naïveté, voilà deux mots qui font d'eux des êtres vulnérables. Qu'il se contente donc de répondre au lieu de rester planté là à le fixer comme s'il était un revenant. Non, il n'est pas mort.

Se focalisant sur Niko', Owen attendit patiemment que ce dernier réponde jusqu'à ce qu'une autre voix plus faible et plus lointaine ne vienne le titiller. Luke ? Ce petit morveux était encore en vie...et avec Niko' ? Cette journée s'annonçait bien plus fructueuse qu'il ne l'aurait pensé, deux pour le prix d'un et autant dire que s'il n'exprimait pas sa joie à tout va c'est bien parce qu'il se faisait violence pour ne pas trahir sa couverture. Mais où était-il ? Se cacher est digne d'un enfant de huit ans, pas digne d'un Harrison et juste pour ça il avait assez de raison de lui en coller une autre sur la tronche comme dans la zone. En tant que père il est le seul à pouvoir lui en coller une si le cœur lui dit, si l'envie lui prend, qu'il s'estime heureux qu'il n'ait pas été plus loin. Les inséparables dont l'un tenait une sacrée rancœur envers lui et dont l'autre était heureux de le revoir. C'est tout naturellement qu'une idée germa dans le crane d'Owen. Un sourire aussi large qu'une banane prit forme sur les lèvres du père qui tendit un bras à Niko' afin de pouvoir le serrer contre lui. C'est une fois assez près qu'il prit son fils dans les bras tout en lui murmurant quelques paroles. " Je suis content de te revoir aussi, je te croyais mort." Viens là mon petit. Il profita de cette accolade Père/Fils pour jeter un regard vers la cabane, vers les coins plus précisément pour tenter de distinguer la silhouette de Luke.  Il voulait jouer comme ça ? Que fera t-il une fois séparé de son frère ? Perdre un duo, un lien du sang...c'est toujours fâcheux et révoltant, mais tout ceci est au final de sa faute. Le moment d'observation permit à Owen de finalement déceler la partie d'une silhouette au coin de la bâtisse, bien caché, mais pas assez pour l’œil expert de ce dernier. Un sourire carnassier fut adressé directement à Luke alors qu'il était proie à une scène plutôt insensée et pourtant bien planifié dans une totale improvisation. Qu'allait-il faire désormais hein ? Tirer alors que son frère est en plein milieu du champ de vision ? Lui faire des reproches alors qu'il ne montrait pour sa part aucune animosité, mais plutôt une satisfaction voir un soulagement de l'avoir retrouvé ? De quoi créer un bon conflit dont il serait l'instigateur. Diviser pour mieux régner.

" Mais visiblement tu es bien plus coriace que certains qui n'ont pas eu cette chance." Il faisait directement allusion à Enzo malgré qu'il ne précisa rien à ce sujet. Il pouvait parler d'autres survivants, mais étant donné qu'il n'en a rien à foutre ce n'est pas d'actualité. Stoppant l'accolade il prit soin de le détailler de bas en haut avec un sourire, envoyant une tape amicale sur son épaule droite. " Je suis sur que tu as de nombreuses choses à me raconter et j'ai tout mon temps. Mais dis à Luke de baisser son arme, j'ai horreur qu'on n'en pointe une sur ma gueule." Pourquoi ne pas entreprendre de les retourner l'un contre l'autre ? L'idée est plus que tentante et à vrai dire ça pouvait le faire. Owen connait parfaitement le lien qui unit Niko' et Luke, mais étant le père et envers qui Niko' n'a rien à reprocher, il serait assez facile de l'endoctriner pour le mener là où il veut. Quant à Luke il a des raisons de lui en vouloir, tout comme il en a aussi, mais il n'a aucune preuve de ce qui s'est passé et le coté manipulateur est en faveur de l'homme d'expérience qu'il est. Oh oui il va se faire un malin plaisir à faire d'eux ce qu'il veut qu'ils soient.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22392

× Points de vie : :
75

× Copyright : :
© Swanette la malicette (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Father and Son † Harrison Family Dim 22 Jan - 19:33

RP archivé suite à la suppression d'Owen. I love you

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Father and Son † Harrison Family

Revenir en haut Aller en bas

Father and Son † Harrison Family

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-