MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox. Les admins sont actuellement absentes jusqu'au 25 juillet mais vous pouvez toujours contacter Aileen par MP en cas de question !
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2468

× Points de vie : :
25

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Sam 30 Juil - 20:10

Make some noise ... Or don't

Faith au placard, Naël et Clarke en vadrouille. Difficile, pour Naël, de décider s'il en est content ou pas. Dans un sens, c'est un réel soulagement que de ne pas avoir à supporter les regards meurtriers et silences obstinés de Faith. Mais d'un autre côté, être seul avec Clarke... Ce n'est pas toujours la joie. Et ce n'est pas franchement mieux - bien au contraire -. Elle aurait pu rester avec Faith, dans la petite maison qu'ils ont investi quelques jours plus tôt. Mais elle aussi avait besoin de sortir un peu, et il serait le pire des crétins que de l'en empêcher. Comme ils n'ont qu'une seule voiture, et que c'est de toute façon un moyen plus sûr de faire front à deux, la décision a très vite été prise de rester tel quel. A deux. Une équipe ... carrément bancale. Clarke ne parle pas beaucoup alors que Naël, lui, est son opposé. D'ailleurs, sitôt a-t-il eu les fesses posées sur le siège - côté conducteur évidemment, Clarke n'a pas l'âge de conduire, et il ne lui permettra de toute façon jamais de toucher à son volant, il s'est empressé de mettre en route de la musique. Et pas n'importe laquelle : Guns N'Roses, Led Zeppelin, tous les classiques du vieux rock y sont passés. Autant dire que Clarke peut avoir apprécié ... Comme détesté, parce que pour couronner le tout, il a chanté, siffloté et tapoté le tableau de bord ainsi que son volant tout le trajet durant. Maintenant qu'ils sont arrivés, c'en est terminé et Naël est pressé de quitter l'habitacle oppressant de la voiture. C'est fou, il se vante toujours de n'avoir pas à ressentir tous les bas désagréments et sentiments liés à leur condition d'êtres humains alors que ... C'est de pire en pire. Et qu'il trouve le moyen de se sentir de trop dans SA voiture. Le pauvre malheureux. Une chance pour Clarke - ou pas d'ailleurs - il ne s'en formalise pas et ne le montre pas. Surtout pas ! Il ne veut pas s'abaisser à ça. Du coup, il redouble d'efforts pour la rendre dingue et mettre à rude épreuve les nerfs de la jeune femme. Vilain Naël.

En tout cas, ce n'est parce qu'ils sont maintenant hors de la voiture que Naël va lui foutre la paix. Bien au contraire. Il y a toujours plus d'ambiance, selon lui, quand elle est énervée. Quand elle ne l'est pas, elle ne parle pas ... Alors ils se font sacrément chier. Aujourd'hui, il a envie de s'amuser et de rire un peu. Enfin, comme tous les jours quoi. « Putaaaain, j'tuerai pour un milkshake. Pas toi ? » Il est sérieux, en plus. Et le fait qu'ils soient en janvier/février 2017 ne le dérange pas le moins du monde. Ce n'est pas vraiment la saison, mais il a envie d'un milkshake. Ne cherchons pas à comprendre, c'est comme ça. Et c'est tout. Les pieds sur terre, Naël ferme les yeux et s'étire de tout son long, laissant ses bras monter dans les airs aussi haut que possible. En passant, il lâche un bâillement tout ce qu'il y a de plus bruyant. Une fois cela fait, il prend enfin le temps de vérifier qu'il n'y a rien dans les environs qui puissent les emmerder. Et c'est le cas ... pour l'instant en tout cas. « Comme d'hab', on fouille et on ressort aussitôt, ok ? ça sert à rien de traîner. » Mais le connaissant, Naël risque fort d'être celui qui les ralentira. En s'évertuant à vouloir regarder chacun des tiroirs de chaque meuble. En voulant à tout prix fouiller le grenier et la cave pendant qu'ils y sont, et la liste est longue ... Tant pis, Clarke crisera et ils ressortiront avec ce qu'ils auront eu le temps de trouver. Pour l'instant, ils doivent déjà s'avancer en direction du perron ... Ce que Naël fait, son nunchaku et un couteau dans chaque main. Il est prêt à toute éventualité. Du moins le croit-il.



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Dim 31 Juil - 20:28

Make some noise ...

Or don't


Nael&Faith&Nikolaï



Piller des maisons allaient redevenir une nécessité maintenant que j’avais repris la vie à l’extérieur, loin de l’Angel Camp que j’avais quitté après son attaque, considérant l’endroit totalement anéanti sans savoir ce qu’il en était vraiment. Je savais juste que je vivais à l’extérieur, plus ou moins éloigné du camp dans cette région que je connaissais si bien pour y avoir effectué et mener de nombreux raids. Maintenant nous n’étions plus que deux, deux sans énormément de munitions, de passablement affaiblit aux vêtements éraillés, deux personnes pas vraiment au top de leur forme. Je ne me laissais pas abattre malgré mes blessures, je savais que pour poursuivre notre chemin, il allait nous falloir de la nourriture et pour cela il fallait des maisons. Je ne faisais pas preuve de couardise, j’affrontais chaque situation aussi dure soit elle. Ça je l’avais bien appris aux côtés de Nael. Il y a toujours une issue et une porte de sortie et il faut tout faire pour la trouver, avec le sourire. C’est pourquoi avec Luke nous nous étions lancé dans une fouille approfondie d’un quartier résidentiel entier. Luke s’était attardé dans la pharmacie et j’étais parvenue à le convaincre que je pouvais aller explorer seul une maison. Je savais que j’en étais capable. Ma plaie sur le flanc me ralentissait et me faisait souffrir mais elle ne m’empêchait nullement de me défendre et de tuer quelques rôdeurs s’il le fallait. J’avais toujours cette inconscience que l’on me reprochait souvent, mais c’est cette inconscience qui jusque-là m’avait aidé à toujours aller de l’avant peu importe le danger. Je n’avais plus peur de la menace des rôdeurs. J’étais entré dans une maison aléatoire, prenant bien soin de refermer la porte derrière moi. Ce n’était peut-être qu’un détail mais une porte fermée pouvait dissimuler une présence et ralentir considérablement des rôdeurs. J’étais monté d’abord à l’étage, tombant sur les chambres en premier. La première que je visitais semblait être celle d’un adolescent. Lit totalement retourner sans doute dû à de précédente fouille, une télé au sol et plusieurs figurines de manga jonchaient le sol. Plus loin dans la pièce sous la fenêtre gisait encore le cadavre d’un rôdeur abattu il semblerait un moment vu de son état et de l’odeur. Je quittais donc celle-là allant dans celle d’à côté. Une chambre totalement coloré de rose, façon princesse. La petite pièce qui aurait fait rêvé n’importe quelle jeune fille en rêve de fée ou de prince charmant. Là encore la pièce était retournée, du sang séché parsemait certains endroits du mur et le sol. On repérait aisément ou une personne s’était faite dévoré par le passé mais le corps n’y était plus, sans doute réanimé. Je doutais d’avoir plus de chance dans la chambre parentale. Celle-ci était fermé à clé et lorsque je tentais de l’ouvrir, j’entendis des grognements ainsi que des coups contre la porte. Un rôdeur y était présent. La personne avait dû s’enfermer là-dedans et ne jamais en ressortir. Soupirant, je ne tentais même pas de pénétrer dans la pièce. Je ne savais pas combien il y en avait exactement mais plusieurs grognements différents se faisaient entendre, me laissant perplexe. J’allais donc me rabattre sur la cuisine là où je risquais d’avoir le plus de chance. C’est donc quelques boites, fourchette et pots de confiture plus tard que je quittais la maison. Ce n’est qu’une fois sur le perron que j’avais aperçu les personnes en approche. D’abord inquiet quant à Luke qui était peut-être déjà tombé sur eux, je fus vite rassuré en apercevant leur visage. Je n’avais même pas besoin de brandir contre eux mon fusil d’assaut presque vide ou de les menacer. Je les connaissais et pour cause… j’avais voyagé avec eux durant plusieurs mois et ils comptaient tout deux énormément pour moi. Nael et Clarke… Nael, qui avait été et est encore un modèle pour moi. Celui qui m’a redonné le sourire en la vie et qui a fait disparaitre l’adolescent froid que j’étais pour un plus intrépide et vivant. Nous étions copains comme cochons et nous avions fini par prendre plaisir à aller dans des expéditions plus risquées et plus folles les unes que les autres. Clarke quant à elle, la personne du groupe dont j'étais le plus proche, , celle à qui je racontais tout et qui savait tout de moi . J’étais tellement surpris de les voir que mon visage dû me trahir… D’autant plus que je les avais quitté lâchement, sans osé leur dire au revoir tellement je les aimais et je n’aurais su leur dire. Un simple mot, exprimant tous mes sentiments leur avait expliqué pourquoi je disparaissais mais le destin semblait vouloir que nous nous recroisions. « Nael… Clarke… »




_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Jeu 17 Nov - 17:53


 
Male some noise ... or don't  Ft. Naël S. Warrens et Nikolaï Harrison
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.



Qu'est-ce que j'avais pas fait là en acceptant de monter dans cette voiture ? Non mais j'vous l'demande ! Quand Naël m'avait proposé d'aller faire une patrouille, franchement j'avais décollé jusqu'au plafond. Déjà parce qu'il me le demandait à moi alors qu'il choisissait toujours Faith en premier habituellement. Paraitrait que j'suis jeune et que j'suis nulle. Certes, j'ai sûrement moins d'expérience. Et peut-être, j'dis bien peut-être, moins de talent qu'eux deux. Mais putain, j'en avais ras le bol d'être toujour sur le banc de touche. Moi aussi j'avais envie de dégommer du rôdeur à en peinturer les murs et j'avais envie de participer aux efforts de la tributs merde. Moi aussi j'avais envie d'être fière de ramener des boîtes de conserve immonde mais qui nous assurent plusieurs jours de bouffe. J'en avais marre que Naël me voit comme une enfant alors que la cloche de mes 18 ans avaient tintée depuis un bail. Alors ouais, quand il m'avait dit qu'il allait en fouille et que j'étais la bienvenue, j'avais pas hésité bien longtemps avant de dire oui. Et maintenant que j'y étais et bien que ravie de respirer l'air frais et de partir à l'aventure, j'avais envie de m'arracher les cheveux. La cause ? Pff. Naël bien sûre. C'était toujours à cause de Naël de toute façon. J'crois qu'y avait pas plus agaçant que lui sur terre. Plutôt que de rester sagement assis dans son siège, les mains sur le volant et la langue dans sa poche, il était là, tapotant ses doigts sur le tableau de bord, chantant les paroles avec sa voix bizarre d'animal à l'agonie. En gros, il était en train de réduire en miette mon moment de bonheur Zepplin. J'étais assise à côté de lui, les bras croisés, le bonnet enfoncé sur la tête, mordant ma langue pour m'empêcher de dire un truc, serrant les doigts sur mon blouson dégoutant pour éviter de le frapper. Enfin bref, j'pétais littéralement une durité mais avec dignité et en silence. Jusqu'à ce qu'on arrive. Si j'arrivais à tenir d'ici là. Et le fait que ses vocalises n'avaient pas l'air d'être proche de la fin, j'allais forcément devoir intervenir et passer encore pour la sale gosse. Et c'est quand je me tournais vers lui, prête à lui pincer le nez pour qu'il arrête de chanter qu'il stoppa la voiture, mettant enfin fin à mon supplice. Oh nom de dieu merci.

Je crois que je fus la première à sauter de la voiture. Et sauter n'est pas le terme de trop. J'crois que j'avais jamais été si pressé d'être dehors. Les yeux clos, je pris une grande inspiration, tachant de me calmer et de prendre sûre moi. Reste zen Clarke. Il va bien finir par arrêté d'être chiant un jour où l'autre... Peut-être.. Ou pas. Oh putain. Soupirant de fatigue émotionnel, j'ouvris la portière arrière et  m'équiper de mes armes et de mon sac à dos. J'étais un peu nerveuse, j'l'avoue. C'était pas tous les jours que je partais en fouille. C'était un peu nouveau. J'étais contente que Naël soit là, uniquement parce que je savais qu'il couvrirait mes arrières en cas de besoin. C'était pas pour son incroyable énergie et son humour. Loin de là. Et j'avais même pas finis de penser ça qu'il me fit part de ses envies culinaires. A savoir un milshake. A savoir la chose qui me manquait le plus dans ce bas monde. Ca et le PQ peut-être... « Si. Et j'tuerai pour qu'tu te taises aussi. » répondis-je en haussant les sourcils et en claquant la portière de sa bagnole toute déglinguée. J'entrepris d'observer les alentours.  On été garé devant une maison plutôt sympa. Enfin, elle l'avait été. Mon fusil bien en main, je vérifiai mes munitions et en glissais dans mes poches en cas de besoin. Un couteau dans un fourreau le long de ma cuisse, j'étais paraîs pour l'excursion. Naël ne put s'empêcher d'une nouvelle fois signaler sa présence à l'aide d'un baillement bestial. Comme si j'pouvais oublier qu'il soit là lui. Je ne pris pas la peine de commenter, j'poussai juste un lourd soupir lui faisant bien comprendre qu'il était en train de m'énerver. Encore une fois. « Je comptais pas taper discute avec des rôdeurs merci Naël. » J'avais pas très envie de m'éterniser ici de toute façon. Curieusement j'avais plus envie de rentrer dans la maison, c'était peut-être plus dangereux mais j'sais pas, j'me disais que je serais mieux protégée entre 4 murs. C'est qu'une façon de voir les choses après tout. Je lui jetai un coup d'oeil en gardant mes mains sur mon arme, plissant les yeux à cause des maigres rayons du soleil du début de matinée. J'allais lui balancer une autre de mes remarques sarcastiques dont moi seule en ait le secret mais un bruit de pas me fit tourner la tête dans l'autre sens et je braquai mon arme sur la silhouette que j'apercevai sur le perron.  J'étais prête à tirer à la moindre chose louche. Ouais, j'aurai tiré sur n'importe qui. Mais j'en fus incapable sur cette voix. « Nikolaï ? » Oh Putain.    



 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2468

× Points de vie : :
25

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Jeu 24 Nov - 22:38

Make some noise ... Or don't

Un milkshake. Un putain de milkshake. Maintenant qu'il a prononcé le mot magique - ou plutôt le mot maudit -, Naël ne peut qu'y penser. Encore et encore. Ça tourne en boucle dans sa tête. Fruits. Fraîcheur. Saveur. Miaaaaaaam. Putain, il serait prêt à bouffer tout et n'importe quoi, du moment que c'est plus ou moins comestible. Mais pour un milkshake, il serait prêt à tout. Même à vendre son corps si cela s'avérait nécessaire. Bien sûr, faut pas rêver. Il sait à quel point tout cela est inaccessible et risque de le rester ... Cela ne devrait pas l'empêcher d'en rêver, au point de s'en tordre les boyaux. Mais c'est sans compter sur Clarke et sa légendaire habitude de couper l'herbe sous ses pieds. Quelle chieuse ! Mais quelle chieuse ! « T'es une sacrée rabat-joie toi, hein. » Mais elle ne réussira pas à atteindre son moral. Ça non, jamais ! Il se prépare donc, verrouille la voiture et glisse les clés dans sa poche. Certains diraient que c'est fou, de ne pas prendre de plus grandes précautions. En ne fermant pas la caisse par exemple, dans le cas où ils devraient partir fissa. Mais elle est plutôt dans un coin, et Naël y tient comme à la prunelle de ses yeux. Hors de question de la mettre en danger en la laissant grande ouvert et donc à disposition de tous. Je vous signale qu'il y a toutes ses affaires dedans, absolument toutes. Il a dû se débarrasser de sa guitare un jour, et ça a été un crève-cœur suffisant pour qu'il veille à ne pas réitérer l'expérience. Ils optimisent l'espace autant que possible, mais à trois ce n'est pas simple, comme on peut facilement l'imaginer.

Dernières précautions d'usage que Clarke n'a guère l'air d'apprécier. Allez savoir pourquoi ... Naël a arrêté depuis bien longtemps d'essayer de la comprendre. Ça ne sert à rien, strictement à rien. Il ouvre la bouche, prêt à rétorquer, mais une voix l'interrompt. Tiens, il n'a pas été assez prudent et observateur. Faith le tuerait si elle était là. Mais elle n'est pas là, donc ça l'arrange bien. Et surtout, elle est vite chassée de son esprit quand il lève la tête et que ses yeux se posent sur ... « Nikolaï ! » A tous les coups, c'est à peine si Clarke aura été entendue. Sa voix est trop fluette, que voulez-vous. Naël, lui, sait se faire entendre. Et peut-être même un peu trop. Mais il doute qu'il y ait du monde dans le coin. Et si rôdeurs il y a ... Et bien il s'en occupera. Pour l'instant, il est trop surpris de découvrir Nikolaï ici. Bordel, ça fait tellement longtemps ... « Et ben mon vieux ... » Il continue de s'approcher de lui, un sourire jusqu'aux oreilles accroché au visage. Son éternel sourire. Nul doute que Nikolaï n'aura pas oublié cet aspect de sa personnalité : en toutes circonstances - ou presque - Naël sourit. C'est comme ça, on n'y peut rien changer. Et non pas même Faith ou Clarke, malgré tous les efforts qu'elles y mettent depuis ce qui lui semble être une éternité. C'est vain, elles devraient arrêter de se faire du mal de la sorte. Nikolaï, au moins, ne prêtait pas attention à ça. Et putain c'est un mec ! Ça aussi, ça lui changeait, quand il voyageait encore avec eux. Faith et Clarke ne sont pas n'importe quelles filles mais ... quand même. Ça manque de présence masculine dans cette voiture.

Glissant son couteau dans son étui, Naël réduit à néant la distance qui les séparait encore. Arrivé à sa hauteur, il donne une grande tape dans son dos de sa main libre - l'autre tenant toujours le nunchaku -, sans se soucier d'être délicat. Nikolaï est un grand bonhomme, il peut encaisser. Tiens, d'ailleurs ... « T'as pas encore grandit toi ? Putain, tu feras bientôt ma taille, c'est terrifiant. » Non mais c'est vrai qu'il est grand. De ce que Naël s'en rappelait, il ne l'était pas autant la dernière fois qu'ils se sont vus. Loin de lui tenir rigueur, d'ailleurs, de cette dernière rencontre qui n'a pas été suivie d'une autre ne serait-ce que pour les au revoir - en fait Naël pourrait presque l'en remercier -, Naël est très content de le voir. C'est toujours plaisant de savoir qu'il est encore en vie. « T'as donc réussit à t'en sortir jusqu'ici. C'est bien, j'suis épaté. » Pas très flatteur pour Nikolaï mais il ne devrait pas lui en tenir rigueur lui non plus. Non ? Naël jette un regard en direction de Clarke, qui est restée à quelques pas de là. « Clarke ... C'est pas un rôdeur. Il ne va pas te mordre. Tu peux t'approcher. » Ben quoi ? Il a toujours aimé les mettre mal à l'aise ces deux-là. Il ne voit pas pourquoi le temps devrait avoir altéré cela. Qu'importe la distance et les mois qui sont passés. Naël est toujours le même. Clarke aussi. Et Nikolaï aussi, probablement. Enfin, il a quand même gagné quelques centimètres : ça, c'est non négligeable.



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Mar 27 Déc - 20:49

Make some noise ...

Or don't


Nael&Faith&Nikolaï



Je ne m’étais pas attendu à tomber sur des gens ici, trop de fois je ne restais pas sur mes gardes. Mais j’étais ainsi, j’avais la sale manie de ne pas me prendre la tête et de ne pas prendre une centaine de précaution. Je préférais vivre ma vie simplement plutôt que de devenir paranoïque. Et c’est comme ça que je m’étais retrouvé sur le pavillon de la maison à sortir comme une fleur pour tomber sur deux personnes, que je ne reconnaissais pas de suite mais seulement après quelques secondes. Mes anciens camarades de voyage, Nael et Clarke… Les deux semblaient en revanche avoir mit plus de temps à me reconnaitre, Clarke avait même braqué son arme sur moi. A moins qu’elle m’ait reconnu mais qu’elle désire tout de même me tuer. C’était plausible aussi. Puis elle m’avait reconnu, prononçant presque de façon insonore mon prénom. Nous étions tous étonné de nous revoir semble t’il. Nael quant à lui fut peut-être plus réactif mais surtout plus clair et lorsqu’il prononça mon prénom, je ne pouvais m’empêcher de sourire. Je les avais laissés volontairement et pourtant ils m’avaient tant manqué. Surtout lui, je savais qu’il ne m’en voudrait et ne me jugerait pas. Je l’observais alors s’approcher lentement de moi et je ne parvenais pas encore à réaliser que je l’avais devant moi. Nael… Nael putain ! Ce gars avait joué un rôle tellement important dans ma vie, un rôle dont il ne devait même pas avoir conscience. Il était celui qui m’avait fait sortir de ma spirale infernale où je broyais du noir pour me rendre le sourire, rendre la survie plus divertissante, à ne pas voir toujours tout noir et à savoir m’amuser. Il était celui qui m’avait aidé à me reconstruire, à me ramener à moi-même et il avait été un modèle pour moi. « J’y crois pas ! » J’avais vraiment du mal à reprendre mes esprits, mais la tape de Nael me ramena à la réalité. D’une part car il était toujours là devant moi et que j’en étais content, mais aussi parce que la douleur dans mon ventre était ressorti légèrement sans que je n’en montre rien. Je souriais lorsqu’il me demandait si je n’avais pas grandi, c’est vrai qu’en un an j’avais encore du prendre quelques centimètre. « Fais gaffe mon vieux, bientôt t’auras l’air d’un nain à côté de moi » Je riais, je sais pas si je pouvais me le permettre mais je n’avais rien perdu de ma bonne humeur constante, même si les récents événements n’étaient pas très facile à encaisser, je faisais de mon mieux pour Luke, et maintenant pour Nael et Clarke et bon sang, que ça me faisait du bien d’être avec des gens que j’aime. Je l’écoutais attentivement, toujours le sourire aux lèvres, notamment lorsqu’il me disait être épaté que je sois toujours en vie. Je riais nerveusement passant ma main dans mes cheveux chatains. Réussir à s’en sortir, c’était bien les bons mots. Parce que j’en avais vu des vertes et des pas mures en un an sans les voir. Mais je n’allais pas étaler mes problèmes et puis, je restais au fond de moi toujours la personne secrète. « Bah oui t’as cru quoi ! J’suis increvable, j’ai été bien entrainé » disais-je en lui faisant à mon tour une tape sur l’épaule. Au nombre de fois où j’avais survécu à la mort, je pouvais affirmer l’être. « J’vois que vous aussi vous êtes toujours debout mais… Euh Faith… ? » Demandais-je gêné et avec des pincettes, craignant que la femme au fort tempérament soit peut-être décédé vu qu’elle n’était pas présente. Cela me pinçait le cœur rien qu’à l’imaginer parce que même si elle m’avait engueulé un nombre incalculable de fois, j’aimais Faith et je ne voulais plus ressentir le regret de savoir quelqu’un que j’aime mort sans avoir été là. Même si je l’aurais cherché à partir comme un voleur. Lorsque Nael s’adressait à Clarke, je posais mes yeux sur elle sans trop osé parler. Je savais où en était notre relation avant de partir mais après ce que j’avais fait. « Salut… » avais-je prononcé doucement levant à peine ma main attendant une réaction de la jeune femme.






_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Jeu 29 Déc - 12:43


 
Male some noise ... or don't  Ft. Naël S. Warrens et Nikolaï Harrison
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.



J'avais fait mon miracle de la journée. Naël avait décroché son sourire d'imbécile heureux pendant une micro seconde. Juste le temps que ma vanne pénètre son cerveau et qu'il se dise : qu'elle peste ! ou un truc du genre. Bien entendu Warrens ne serait pas Warrens si sa bonne humeur agaçante ne refaisait pas surface très vite. N'empêche qu'il avait quand même tiré une sale gueule et j'étais ravie de mon exploit. Peut-être que cette journée n'étais pas aussi pourrie que je le pensais. Enfin... en compagnie de Naël tout pouvait arriver. Rabat-joie ? Moi ? Même pas vrai. Ou peut-être bien que si... C'était pas une raison pour que ce petit con se permette de me balancer ce genre de truc sans que je réagisse un minimum. Même si je savais que cette pique était justement destinée à me faire sortir de mes gonds. J'avais pas envie de lui faire ce plaisir mais j'avais pas envie de faire comme si j'avais rien entendu. J'avais le cul entre deux chaises et ça me plaisait pas du tout. « Et toi t'es épuisant. Ferme là un peu ! » Il me donnait mal au crâne avec ses conneries. J'avais plus envie de l'entendre. J'avais plus envie de le voir. Enfin bref, j'étais en crise de nerfs. Il avait réussi son coup. Je soufflai d'exaspération tout en regardant autour de moi pour éviter de poser mes yeux sur son visage de crétin. Je l'entendais trifouiller son vieux tacot. Comme si ce monstre de rouille se rendait compte de tout le mal que se donnait Naël pour la protéger des pillards. Même eux n'en voudrait surêment pas. Il allait tous finir par nous tuer avec son obsession pour sa caisse. Un jour ou l'autre nous aurions besoin de partir en vitesse et il fera tomber son trousseau. Ou il cassera la clé dans la serrure. On serait pas dans la merde. Et on mourra tous, parce que Jacky compte plus que n'importe qui d'autre sur terre pour Naël. Connerie. Il allait falloir qu'on s'occupe de cette vieille grand-mère avec Faith. J'avais pas encore de plan en tête, mais il allait venir. Et Naël ne pourrait rien faire contre ça. Il allait malgré tout falloir trouver une voiture avant de faire quoi que ce soit. Dans un premier temps pour transporter nos affaires et putain on avait amasser pas mal de conneries... dont une grande partie appartenait à vous savez qui. J'ai même plus besoin de dire son nom. Franchement sa coule de source. Bref. J'avais pas non plus envie de marcher toute la journée. Et même si je le déplorais, cette vieille caisse nous offrait une certaine sécurité. Ouais, j'viens bien de le dire et ça me tue littéralement mais c'est vrai. Grâce à Jacky, nous dormons a peu près au chaud, au sec, et a peu près confortablement. Le grand luxe dans ce monde pourrie.

La journée aurait put continuer sur sa lancée si IL n'était pas apparu devant cette maison comme le bon dieu. Nikolaï. Je n'aurais jamais pensé le revoir un jour. Après sa disparition... ou plutôt sa fuite icognito incroyablement lâche... je pensais qu'il avait trouvé un autre groupe plus intéressant que le notre... ou alors qu'il était simplement mort... Peut-on vraiment dire que " se faire becqueter vivant par un ancien humain zombifié " est une mort simple ? Dans mon monde oui. Il n'empêche que je pensais sincèrement ne plus jamais voir ce visage. Et pourtant il était là, devant moi. Il avait l'air fatigué mais c'était toujours Nikolaï. Naël courrut le rejoindre mais moi je restai immobile, serrant mon arme dans mes mains comme si c'était la seule chose capable de me maintenir en équilibre sur mes deux pieds. Comme si c'était le seul truc qui m'empêchait de l'assassiner sur place pour avoir oser se barrer dans la nuit sans rien à dire personne comme une pauvre merde. Bref, j'étais en colère. J'étais furax. Et j'avais envie de lui en coller une. Je restai là, incapable du moindre mouvement, consciente que si mes muscles bougent, je fais un massacre. Naël ne put s'empêcher une nouvelle fois de ramener sa science, me donnant une raison de plus de l'assassiner sur place. « C'est fou ce que tu peux être con quand tu t'y mets toi j'te jure ! » Ma voix était de glace et mon regard l'était encore plus. Je lui aurait bien fermer son clapet à coup de plomb dans les fesses mais j'avais trop peur d'ameuter des rôdeurs par ici et j'étais pas tellement en état de gérer une attaque de zonards. Encore moins quand Nikolaï tourna la tête vers moi et m'adressa la parole. Je le fixai sans rien dire pendant de longue minutes. Puis finalement je craquai. « Tu dis pas aurevoir mais tu sais dire bonjour, c'est déjà un net progrès. »  
J'suis du genre amicale je sais.


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
Merci mais non merci.

× Âge du perso : :
33 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, chez les sauveurs.

× Avant, j'étais : :
Guitariste à temps partiel.

× Messages : :
2468

× Points de vie : :
25

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa).

× Avatar : :
James Franco le beau gosse.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Lun 16 Jan - 22:18

Make some noise ... Or don't

Naël est le premier à réagir. Et ... franchement, heureusement qu'il est là ! Sinon, c'est un silence de mort qui aurait régné, pendant un temps quasi infini. Vous imaginez un peu ? Ça n'aurait pas été amusant le moins du monde. Ça n'aurait pas été gênant non plus. Du moins, pas pour Naël. Il n'est jamais gêné de quoi que ce soit, lui. Clarke le sait ... au moins autant que Nikolaï, si ce n'est plus. Fidèle à lui-même, c'est le sourire aux lèvres que Naël accueille le jeune homme. Pendant une minute ou deux, il ne prête même plus attention à Clarke qui, elle, met du temps à réagir. C'est peut-être volontaire, ça ne l'est peut-être pas ; ce qui est sûr, c'est que Naël n'est pas en train d'observer ça. Non, lui, il regarde Nikolaï et il lui fait remarquer deux-trois choses. Notamment qu'il a sans doute un peu grandit, depuis la dernière fois qu'ils se sont vus. C'était il y a combien de temps d'ailleurs ? Il n'en sait rien. Il n'a plus de repères, dans toute cette folie. « Quelle chance tu as eu d'être entraîné par le meilleur ! » Naël, vantard ? Si peu ! Mais ça fait plaisir de l'entendre dire un truc pareil - à demi-mots et un peu exagéré, certes - quand, à côté de ça, il doit supporter les jérémiades de Faith et Clarke qui ne le jugent pas à sa juste valeur. Quelle tristesse ! Tiens, en parlant de Faith, Nikolaï l'évoque. Sur le coup, Naël ne comprend pas ce qu'il veut dire. Les sourcils froncés, il regarde autour d'eux comme si la brune pouvait apparaître d'un seul coup derrière l'un d'eux. Et soudain, il percute. Mais c'est bien sûr ! « Ah mais non tu rigoles ! Elle prend juste du temps pour elle, loin de ... » Une grimace collé au visage, Naël fait un petit bruit et pointe de son pouce la petite blonde qui n'a pas encore bronché. C'est plutôt lui que Faith veut éviter mais ça, pas besoin de le dire.

Bon, cette histoire avec Clark a assez duré. Naël se tourne vers elle et lui fait remarquer qu'elle peut s'approcher, qu'il ne la mordra pas. Du moins, pas qu'il sache, haha. Sa réaction est aussi agréable qu'à l'accoutumée. Qu'est-ce qu'il a encore dit ou fait de travers ? Pauvre Naël l'incompris ! Elle casse toute l'ambiance, sérieux. D'ailleurs, tel le grand gamin qu'il est, il soupire, exaspéré, et croise ses bras sur son torse. « Tu vas pas lui en vouloir toute ta vie quand même ? Tu devrais déjà t'estimer heureuse de le revoir vivant, c'était pas gagné d'avance. » Il devrait peut-être tourner sept fois sa gueule dans sa bouche ? Et bien non, ce n'est pas le genre de Naël. Pas du tout. Lui, il parle et il réfléchit après. Oh wait. Avec lui, c'est plutôt : il parle, et il n'y réfléchit jamais. On l'accepte comme il est ou on ne l'accepte pas. Bon, ce n'est pas aussi simple que ça, certes. Faith et Clarke n'accepte pas vraiment son caractère de merde, elles n'ont juste pas d'autre choix que de rester avec lui, dans sa voiture d'amour. Il est le meilleur -et unique- choix à leur disposition. « Tu veux pas plutôt nous (re)faire une blague, Clarke ? » En tout cas, il espère que cette espèce d'animosité, que vient de (re)lancer Clarke ne durera pas. Il n'a pas envie de faire l'arbitre des heures durant. Parce que là, pour l'instant, c'est clairement ce qu'il est. Et il déteste ça. Enfin, il pourrait presque apprécier ça. Presque. Laissons-lui du temps et on verra.



_________________
Maybe it wasn't meant to be, not at all.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× A propos du vaccin : :
Non , peut-être un jour.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
808

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Mer 25 Jan - 16:16

En entendant Nael me parler, j’avais l’impression qu’une seule journée s’était déroulé depuis la dernière fois où nous nous étions vu, ou quelques mois vu qu’il faisait quand même mention de ma taille mais je ne ressentais pas d’animosité ni la moindre pointe de reproche dans sa voix. Je n’en attendais pas moins de lui tout comme je n’en attendais pas moins de Clarke et je dois dire que ça avait été plus facile de me dire que nous ne nous reverrions jamais plutôt que de me dire que j’allais devoir affronter ce regard là. A ces yeux, j’étais au même statut que Nael voir encore pire et c’est peu dire sur ce qu’elle devait penser de moi. Pas que j’ai quoi que ce soit contre Nael, pour moi il avait longtemps été un modèle mais je savais qu’entre lui et Clarke, à l’époque déjà, ça n’était pas la joie, je n’ai jamais compris pourquoi et on ne m’a jamais expliqué leur véritable conflit, du coup je ne comprenais pas. A mes yeux avec Nael tout était si simple… « Tu l’as dit ! » Ce n’était que de l’humour, en réalité je n’avais pas eu le choix d’apprendre à me servir d’une arme, d’un couteau bien avant ma rencontre avec Nael. Il m’avait juste appris à me détendre car stressé ne réduisait pas le danger, ni s’énerver ou encore pleurer sur son sort. Grâce à lui j’étais plus insouciant, plus réactif et plus agréable, je n’étais plus le môme renfermé que j’étais quand il m’avait trouvé. Bref, toujours est-il que je rentrais dans son jeu mais je m’inquiétais un peu de l’absence de Faith, ce que j’essayais de lui faire comprendre. Mais finalement il me rassurait en me disait qu’elle prenait du temps pour elle, loin de Clarke. A mon avis, ce n’est pas de la jeune blonde qu’elle souhaitait s’éloigné mais je ne disais rien. Ma foi, je n’allais pas me mettre à mon tour à rajouter des couches dans tous ce qu’on lui faisait subir, le pauvre.

C’est alors que soudainement et sans prévenir, Nael s’est tourné vers Clarke pour lui dire de m’approcher. Moi qui n’avait pas encore essayé le moindre contact avec elle, voilà qu’il me forçait un peu à le faire et à nous confronté. Sacré Nael, toujours à mettre les deux pieds dans le plat. Le pire c’était sans doute qui lui faisait la morale en lui disant qu’elle n’allait pas m’en vouloir toute sa vie et qu’elle devait être heureuse que sois vivant. Outch… En sachant que notre séparation était entièrement ma faute, je sentais qu’elle n’allait pas forcément apprécier, voir pas du tout et que nous allions chacun en prendre pour notre grade. Le pire c’est qu’il continuait de s’enfoncer, j’avais presque eu envie de lui bondir sur le dos et de lui mettre ma main sur la bouche pour qu’il la ferme. Mais j’aurais sans doute mieux fait de me trouver un petit trou de souris. J’avais alors tenté de la saluer mais je crois que j’aurais mieux fait de la boucler, déjà quand j’ai entendu la réplique qu’elle a balancé à Nael mais surtout lorsque vint mon tour. C’était justifié mais j’avoue que j’aurais préféré éviter de me prendre ça dans la figure. Je faisais le fier, faisait style que ça ne m’atteignais pas et ne préférais même pas relever. « Mais qu’est ce que vous foutez par ici ? » La dernière fois que je les ai vu, il sillonnait le Nevada et j’étais étonné de voir que nos routes s’étaient suivi. Je tentais un sourire à Clarke avant de reporter mon attention sur Nael. « Vous avez fait quoi tout ce temps ? »

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21283

× Points de vie : :
264

× Copyright : :
© shiya (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï) Mar 2 Mai - 18:16

RP archivé suite à la suppression de Clarke. coeurrose

_________________
en présence très réduite jusqu'au 9 août
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï)

Revenir en haut Aller en bas

MAKE SOME NOISE ... OR DON'T (ft. Clarke & Nikolaï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-