Roxane - J'exige de parler à un responsable !
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Roxane - J'exige de parler à un responsable !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Lun 15 Aoû - 13:45

Roxane MacGregor
PRÉNOM(S) † Roxane NOM † MacGregor ÂGE † 23 DATE DE NAISSANCE † 10 septembre LIEU DE NAISSANCE † Black Isle, Ecosse ANCIEN LIEU D'HABITATION † Ecosse ANCIEN MÉTIER † Rentière STATUT FAMILIAL † Fiancée ORIENTATION SEXUELLE † Hétéro CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR † Amanda Seyfried. GROUPE QUE TU SOUHAITES REJOINDRE † Pour l'instant Roxane est seule, depuis tout récemment... Elle cherche un groupe, néanmoins, car elle sait bien qu'elle n'a pas l'âme de se débrouiller ainsi sans aide. CRÉDIT AVATAR † Swan.



Lily, proche de la trentaine, je fais du RP depuis un peu plus de 10 ans, et je suis régulière et active (je me connecte en général 7/7 jours et je réponds rapidement aux RPs, sauf problème indépendant de ma volonté). En vrai, je ne ressemble pas à mes personnages, donc si Rox est méchante, sachez que moi je ne le suis pas ahah
Code du règlement : "validé par Aileenoutte"

Décris ton caractère d'avant l'épidémie puis de maintenant.
Roxane a toujours vécu comme le centre de l'univers de son père, si bien qu'elle a grandit en pensant qu'elle l'était vraiment : tout ce qu'elle désirait, elle l'avait en claquant des doigts, et ne se préoccupait guère de ce que cela pouvait entrainer comme désagrément pour les autres. En quelque sorte cela l'a aidé après l'épidémie, car elle a développé, grâce à son égocentrisme, un fort instinct de survie personnel.
Si elle semble s'intéresser un peu trop aux apparences, elle n'éprouve pas pour autant le besoin de prouver quoi que ce soit aux inférieurs qui l'entourent. Elle estime que sa valeur est indéniable de toute façon, et que tout lui est dû, de par son charisme naturel.
Et pour avoir de l'assurance, elle en a, malgré la situation, ce qui la rend parfois complètement inconsciente du danger, comme si elle était persuadée que de toute façon, elle ne pouvait pas mourir, ce n'était pas concevable dans cette aventure où elle est forcément l'héroïne.
D'ailleurs, elle a parfois l'impression que ces évènements ne sont là que pour agrémenter un reality show dont elle est la star... Même si ça commence à devenir un peu long, comme parcours pour accéder à la célébrité.
Que ressens-tu quand tu vois un zombie ? Est-ce que tu les tues ? Si oui, que ressens-tu ?
Armée de son bon sens critique, Roxane trouve les zombies tout à fait repoussants. Le manque de style dans la tenue l'a toujours dégoûté, et elle pense fortement que ces créatures doivent être éliminées, ne serait-ce que pour leur dentition défectueuse... A cette époque où la chirurgie esthétique fait des miracles, assister à des défilés de cadavres en décomposition lui semble une aberration totale.
Elle préfère néanmoins laisser le sale boulot à d'autres, car si elle n'aime pas les regarder, elle aime encore moins les approcher ! Elle regrette d'ailleurs d'avoir brisé sa bouteille de parfum Dior, car elle en aurait bien vaporisé tout autour d'elle, histoire de ne même pas les sentir.
Forcée par les circonstances, il lui ait arrivé de devoir en finir, mais elle a eu aussitôt fait d'essayer d'oublier ce désagréable moment, et de ne pas perdre le panache de la lady qu'elle pense être, et ne s'abaisseraient pas à une telle besogne. Elle est outrée que les zombies ne sachent pas à qui ils ont à faire, et évitent ce genre de confrontations... Mais bien sur, en perdant la vie ils ont également enterré leurs bonnes manières.

As-tu perdu beaucoup de proches et les pleures-tu encore ?
A priori, Roxane n'en sait rien. Elle pense que son père est encore en vie en Ecosse, car jamais sa belle patrie ne pourrait laisser un tel phénomène se produire. Cet espoir la pousse à croire qu'il va venir la chercher, ou du moins envoyer quelqu'un pour le faire - elle virera sur le champs l'imbécile qui a mis si longtemps à accomplir cet ordre simple.
Romuald, son fiancé, à quand à lui disparu de la circulation, soit disant pour aller lui-même au devant des secours... Roxane ne sait pas ce qu'il est advenu de lui, mais toujours est-il qu'elle n'a pas pu l'attendre, par la force des choses, et qu'elle espère maintenant le retrouver - ou pas, tout dépendra des nouvelles qu'il apporte.
Penses-tu avoir évolué depuis le début de l'invasion ?
Non, Roxane n'a pas vraiment évoluée, pas encore. Elle rêve toujours qu'elle est une princesse et que rien ne peut lui arriver, que le cauchemars sera terminé d'un jour à l'autre, qu'elle pourra retrouver sa fortune et son avenir de femme au foyer blindée. Elle a fait de son mieux jusque là pour maintenir l'illusion. Enfin... Parfois, elle entraperçoit les brides de quelque chose de différent, d'une vie à laquelle elle pourrait se faire peut-être, après tout. Elle commence à prendre conscience que les choses ont plus de valeur quand on se bat pour les obtenir, aussi, même si elle mourrait plutôt que de l'avouer.



Dernière édition par Roxane MacGregor le Mer 24 Aoû - 11:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Lun 15 Aoû - 13:46


J'exige de parler à un responsable !

Fille unique d’un riche propriétaire écossais, Roxane a toujours été considérée comme une petite princesse : ses moindres désirs étaient des ordres, dans tous les clichés que cette constatation comporte. Après tout, son père avait les moyens, et sa mère était déjà gâtée à outrance, alors cela semblait tout naturel de couvrir de cadeaux une enfant aussi gracieuse que celle qu’elle lui avait donné – à un prix très élevé d’ailleurs, car Mrs MacGregor avait longtemps rechigné à abimer sa silhouette parfaite pour porter un être qui lui réclamerait en plus de l’attention.
Ainsi, Roxane s’épanouit en songeant qu’elle était la plus merveilleuse possession de son père, et un soucis d’apparence constant pour sa mère. Elle s’appliqua donc à satisfaire les deux partis, en s’attachant aux valeurs de la bourgeoisie écossaise, et au soin de renvoyer toujours une image idyllique d’elle-même.
Elle se fit rapidement une place à l’école, parmi celles que les autres admiraient et suivaient. Si les adultes au début la trouvaient adorable, ils se rendirent compte à l’adolescence qu’elle tenait plus d’une peste dangereuse que d’un ange, et se contentèrent alors de la traiter avec un respect fragile mêlé de crainte. Roxane en était ravie, tant qu’elle obtenait toujours son dû.
Elle pratiqua l’équitation, le golf, le tir – parce qu’une dame devait toujours savoir se protéger. Jamais vulgaire, elle toisait avec mépris les pom-poms girls, et autres trainées qui affublaient les couloirs des universités publiques.  
Si elle était assez intelligente en classe, elle se rendit vite compte que ces capacités ne lui apporteraient pas la reconnaissance qu’elle souhaitait : elle mit son esprit au service du maintien de sa popularité, plutôt que de ses notes... Son dossier suffisait, avec un chèque de son paternel, à l’envoyer de toute façon dans les meilleurs établissements privés.
Elle se contentait donc du minimum, pour laisser aux autres le loisir de la penser juste belle, ce qui servait mieux son objectif : se trouver un riche mari, qu’elle pourrait manipuler à sa guise, et avec lequel se pavaner ostensiblement. Ses ambitions s’étaient toujours plus ou moins résumées à cela, et elle s’y employait avec toutes les armes dont elle disposait : éducation parfaite de femme de maison, parures riches et classes, chevelure blonde soyeuse, langage soutenu…
Elle mit rapidement le grappin sur un jeune héritier gallois, qui avait tout pour lui convenir : élégant, riche, rentier comme elle, et juste assez idiot pour croire que ses marques d’affections feintes étaient des preuves d’amour.
Fiancés à 18 ans, ils s’envolèrent quelques mois plus tard pour les Etats Unis, afin de conclure cet accord - qui avait tout d’un contrat garantissant une rente à vie pour Roxane - par un voyage romantique en Californie.
Le rêve ne dura pas longtemps malheureusement, puisque l'épidémie vint ruiner le séjour, après même pas une semaine de bonheur. Terrifié par les évènements, le beau Romuald laissa sa douce MacGregor en plan sur le prétexte ridicule d’aller chercher de l’aide, et Roxane resta pendant plusieurs semaines sans nouvelles, à vider avec quelques autres pensionnaires les réserves de l’hôtel luxueux où ils avaient réservé leur séjour. La tension entre elle et les rescapés, qui avaient de plus en plus de mal à supporter son caractère, atteint son paroxysme quand ils décidèrent de partir sur les routes : Roxane se retrouva seule avec un jeune majordome un peu niais qui s’était épris d’elle, et était le dernier à bien vouloir obéir encore à ses caprices.
Ils passèrent ensuite les années suivantes dans une maison épargnée par les zombies, puis en furent délogés par une attaque, qui coûta au garçon une vilaine morsure. Il préféra mettre fin à ses jours, malgré les réclamations de la demoiselle qui exigeait qu’il guérisse sur le champ, car elle ne se sentait capable de rien faire sans sa précieuse assistance.
Terrassée par l’horreur de son sort, et la perspective de ne plus retrouver de soins pour ses cheveux de la bonne marque avant plusieurs mois, la MacGregor fourra ses derniers vêtements corrects dans son sac Chanel, et repartit pleine d’espoir de trouver un ligne téléphonique, pour prévenir enfin son père qu’elle voulait rentrer à la maison.




Depuis son enfance, Roxane a pris l'habitude de confier toutes ses pensées sur des cahiers, qu'elle garde précieusement. Forcée de jouer les hypocrites en société, écrire est un vrai besoin, même si la plupart du temps, ses propos n'ont d'intérêt que pour elle-même - c'est le but.

Pour son voyage de fiançailles, elle s'est achetée un tout nouveau journal, noir et sobre, classe, qui pourrait ressembler à n'importe quel agenda, mais qui renferme tout ce qu'elle a vécu depuis l'annonce de l'épidémie.
Elle ne s'en sépare pas, et l'a toujours à portée de mains, pour y griffonner sa vision des choses.
A force de se retrouver avec lui pour seul confident, elle en arrive presque à la fin.


20 décembre 2012

Cher journal,

Nous venons tout juste d'arriver en Californie avec le jet privé de papa, et l'Hôtel est absolument paradisiaque. Nous avons une immense salle de bain, avec un jacuzzi. Il n'y a que 3 réglages pour l'intensité des jets d'eau, mais bon, le réceptionniste m'a proposé de choisir entre une vingtaine de parfums pour la mousse, et je suppose que ça compense en partie cette déception.
Les autres clients ne sont guère sympathiques pour l'instant. Ils nous ont à peine salués lorsque nous sommes entrés dans le hall, trop occupés à regarder je-ne-sais-quelle catastrophe à la télévision.
J'avais presque oublié à quel point les américains font des histoires d'un petit fait divers. Il suffit de quelques morts pour qu'ils déclarent une guerre ! Dire que Julian essayait de me faire peur avec ses théories de contamination... Il regarde trop BBC news, j'ai toujours dis que cette chaine était nuisible.
Bref. J'ai pris une photo de la chambre, pour l'afficher sur Facebook... Les copines ne tarissent pas de commentaires élogieux. Même Sarah, cette peste, a osé dire que le lit avait l'air immense. Bien sur qu'il l'est ! Que croît-elle, cette idiote ? Depuis que son père a perdu les élections, elle est complètement insupportable : la jalousie, sans doute.
J'espère que nous aurons du saumon ce soir. Romuald m'a promis que la cuisine était excellente ici, et il sait que je déteste la cuisine à l'huile. J'espère qu'il est trop épuisé pour réclamer mes faveurs ce soir, je commence à me lasser franchement de ses grognements, et il fait vraiment trop chaud pour se livrer à des activités qui font transpirer. Je ne comprends vraiment pas pourquoi les copines font tant d'histoires autour du sexe, c'est sale et ennuyeux... Mais bon c'est un bon moyen de pression pour les hommes, il faut l'avouer, c'est très efficace.
Et puis, j'ai de la chance, Romuald est parfait, grand, beau, il a du style, et il me couvre de cadeaux. Tout le monde nous dit que nous formons un couple charmant. Et puis, je n'ai pas vraiment besoin d'aimer sa conversation : je sais qu'il est intelligent, c'est une preuve suffisante que nous sommes faits l'un pour l'autre.
Il me connaît bien, d'ailleurs, la bague qu'il m'a offerte est exactement semblable à celle de mes rêves, que je lui avais décris dans les moindres détails ! Je suis fabuleusement heureuse ! Qui ne le serait pas, à ma place ?

26 février 2013

Cher journal,

C'est la panique totale à l'Hôtel, plusieurs clients ont déjà désertés les lieux, prétendant que le gouvernement et les médias nous avaient menti sur quelque chose qui s'est passé... Au Texas, je crois ? Franchement, leurs rumeurs ne m'intéressent pas, je ne me sens pas concernée : je suis écossaise, de toute façon. Et j'ai envie de profiter de mon séjour sans paniquer pour un accident militaire qui se serait potentiellement passé à des kilomètres d'ici.
Romuald est devenu insupportable, il veut partir lui aussi, parce qu'un inconnu est venu nous parler de mesures de prévention, de rejoindre les grandes villes, de ne pas paniquer... Mais je ne panique pas, enfin ! Je ne tiens pas à ce que n'importe quoi vienne gâcher mon séjour, surtout après son prolongement imprévu, dû à la fermeture des aéroports, ou à une grève, quelque chose comme ça. Nous avons eu une grosse dispute. Romuald m'a traité d'inconsciente, et je l'ai giflé. Il s'est excusé ensuite, mais je suis trop en colère pour lui laisser dire un mot de plus.

23 juin 2014

Cher journal,

Romuald n'est plus là. Il m'a laissé une note ce matin disant qu'il allait voir de quoi il retournait dans la zone 51, et qu'il reviendrait me chercher quand il saurait si cet endroit est vraiment sécurisé, comme le dit le message radio. Je suppose que je n'ai pas d'autres choix que d'attendre, maintenant, même si je déteste être mise ainsi au pied du mur... S'il espère que je l'accueillerai en héros à son retour, il se trompe.
Je ne lui pardonnerai jamais de m'avoir laissée seule avec les vieux O'Malley, même s'ils sont d'une compagnie agréable, car ils ne tarissent jamais de compliments sur mes tenues et mon allure. Mais bon, déjà plus d'un an à les supporter dans un espace clos, avec les réserves qui s'épuisent... Et ils sont bien inutiles, pour aller chercher de la nourriture dehors, avec leur arthrose et autres excuses ridicules.
Au moins maintenant, Romuald ne pourra plus me refuser les cygnes, pour notre cérémonie de mariage, il me doit bien ça !

26 novembre 2014

Cher Journal,

C’est l’enfer à l’Hôtel, il n’y a plus personne pour s’occuper de mes cheveux, et j’ai vraiment besoin d’un soin ! Je ne veux pas ressembler à une ménagère de seconde classe quand les secours viendront nous chercher. Ils ne sont pas pressés en tout cas, car cela fait bien deux ans que nous les attendons, deux ans qui ont semblés une vie entière d'ennui.

Pour l’instant, malgré le magnifique soleil, nous restons en effet enfermés, parce que cet illuminé de docteur Carter a vu des morts vivants dévorer son meilleur ami, et qu’il fait maintenant comme s’il portait le poids du monde sur ces épaules ! Quand j’ai voulu aller prendre un bain de soleil sur la terrasse, pour enfin montrer mon paréo neuf en soie de Chine, 100% faite à la main – par des enfants, parait-il, car c’est un travail minutieux et qu’il faut des petits doigts – il m’a hurlé dessus en me traitant d’écervelée ! Ecervelée ! Et bien je lui ai répliqué que dans ce cas, je ne craignais rien de ces pseudos zombies, puisque le petit Nick prétend qu’ils sont attirés par la matière grise. Non, je ne suis pas totalement dénuée de culture, j’ai même suivis le cours de biologie jusqu’à l’université, et j’avais de très bonnes notes. Et puis j’ai vu le clip de Mickael Jackson.

Bref, je crois que Nick est mon meilleur ami ici, et il a 15 ans. Lui, il est toujours attentionné, même s’il insiste parfois un peu lourdement pour que je lui montre mes seins. Il ne veut pas mourir avant d’avoir vu une fille nue, qu’il dit pour se justifier ! Il me fait rire. Et en attendant, il fait tout ce que je lui demande, contre l’espoir d’une promesse. Les hommes sont donc bien manipulables, dès l’enfance.

Finalement, nous sommes passés d’une centaines de locataires, à une petite vingtaine… Chacun tente sa chance dehors, tour à tour. Personnellement, je préfère rester là, pour attendre Romuald. Lui et moi avons des comptes à régler, et je ne lui ferais pas le plaisir d’avoir disparue et de le laisser ainsi éviter le conflit avec une bonne excuse. De toute façon, pour l’instant, nous avons encore suffisamment pour tenir quelques semaines de plus. Le majordome, dont je n’arrive pas à retenir le nom, un petit blond bouclé, me fait de merveilleux cocktails, et le bar semble impossible à vider : hier soir, le vieux O’Malley s’y est essayé, et je crois qu’il ronfle encore à cette heure sur le sol de la salle de réception.

Ne pas avoir de nouvelles d’Ecosse est surement ce qui me manque le plus. Je me demande si Papa a réussi son tournoi de golf, et si la nouvelle collection d’automne de Chanel est sortie. Je suis sûre qu’il se fait du soucis pour moi, et je sais qu’il fait certainement de son mieux pour me joindre. J’ai besoin qu’il me serre dans ses bras, comme quand j’étais une petite fille, et qu’il me dise encore comme je suis jolie, et comme j’aurais une vie magnifique.

C’est vraiment étrange, cette sensation, contradictoire, d’avoir perdu quelque chose que je n’ai jamais possédé. Je ne sais plus quoi faire, je me réveille la nuit en sursaut, je fais des cauchemars affreux, dans lesquels je suis enchainée, sans même m’en rendre compte, et ce n’est que quand je veux enfin sortir que je réalise que mes pieds sont entravés depuis trop longtemps pour pouvoir me porter. C’est surement dû au manque de shopping, il me faut absolument de nouvelles chaussures !

J'ai tellement hâte de pouvoir remonter à cheval, retourner à des soirées mondaines... Je ne peux même pas consulter mes notifications Facebook, puisque les ordinateurs ne fonctionnent plus. La Californie est un état charmant, une bouffée d'air frais, disaient-elles... Les vendeuses de ces agences n'étaient vraiment pas bien renseignées, ou alors, nous n'avons pas la même définition d'un "retour aux sources". Je pensais qu'elle évoquait la partie balnéothérapie, pas un bond dans le temps de 100 ans en arrière.

Je vais devoir arrêter là, car LA BOUGIE est presque éteinte. Oui, LA BOUGIE.
Et ça n'a rien de magique, comme dans les contes de fées. Je ferais pourtant une parfaite princesse, d'après ma mère.

12 janvier 2015

Cher journal,

Ils sont tous partis, tous. Il ne reste que moi et Bill le majordome. Je l’ai surnommé Bill car je suis incapable de retenir son véritable nom, d’origine indienne. Franchement, si j’étais directrice d’hôtel, je n’engagerai jamais du personnel impossible à interpeler autrement qu’en les hélant avec des onomatopées dégradantes, en espérant qu’ils se reconnaissent.

Bill et moi nous avons regardé les autres s’éloigner dans la rue, de la fenêtre du deuxième étage, en essayant d’être discrets, après avoir barricadé de nouveau derrière eux. Quelques heures plus tard, c’est Nick qui est revenu lever son regard vide vers nous, en grognant. J’en ai encore froid dans le dos… Ces choses sont horriblement déformées, comme si elles avaient subies un pourrissement accéléré. Et pourtant c’était bien le jeune adolescent, que nous avons reconnus, grattant au mur, pour tenter de nous rejoindre. Et cette fois-ci, ses motifs ne sont pas aussi drôles qu’avant, je suppose, de me courir après.

J’ai une boule dans la gorge, depuis que je sais qu’il est là, en bas. J’ai même laissé Bill finir son dernier Cosmopolitan, et pourtant, il le fait délicieusement bien.
Mais je n’ai plus envie. Je veux partir, moi aussi, très loin.
De toute façon Romuald ne reviendra pas. Si Romuald revient, je vais lui laisser une note, pour lui dire à quel point il a été odieux, et qu’il a grand intérêt à me retrouver, même s’il doit faire le tour du Wisconsin. Après tout, c’est une décision romantique. J’ai envie que quelqu’un fasse ça pour moi, traverser tous le Wisconsin. Et me protéger. Pour l’instant, je n’ai que Bill, alors je m’en contenterais, même si je l’entend pleurer tous les soirs sur mon matelas, qu’il a installé au pied de mon lit, soit disant pour me veiller.

Demain, nous tenterons nous aussi l’aventure. J’ai toujours le pistolet que m’a offert Papa, dans mon sac, et je compte bien m’en servir si l’une de ces créatures posait ses sales pattes sur mon tailleur Dolce & Gabana - je l’ai fait faire sur mesure, parce que le modèle de base ne tenait pas compte des formes gracieuses d’une vraie femme, et maintenant, il est légèrement trop grand : si mes copines savaient ça, elles s’arracheraient les places pour cette cure d’amaigrissement forcé !

Je n’ai pas peur de ces zombies ! J’ai fait les soldes dans un magasin des quartiers modestes de Londres, une fois, juste pour ressentir le frisson du peuple, un peu d’adrénaline, à l’idée d’être bousculée par des femmes qui ne portent pas de crèmes de jour.
Je sais jouer des coudes, quand il faut ! Et puis je sens qu’il y a la vie, qui m’attend, dehors, depuis bien trop longtemps. Je dois commencer à tirer sur mes chaines, si je veux qu’elles se cassent un jour.

20 février 2015

Cher journal,

Finalement, après deux tentatives ratées, parce Bill se dégonflait dès qu’une silhouette chancelante apparaissait à l’horizon, nous avons finalement réussi à quitter notre Hôtel, et à prendre le chemin des champs, sans nous faire suivre. J’ai fait diversion, en vidant ma dernière bouteille de parfum sur des vêtements que j’ai éparpillés un peu partout, pour brouiller les pistes.
Dès que nous avons ouvert un passage, les zombies se sont rués à l’intérieur, et nous en avons profités pour filer par la porte arrière, celle qui est utilisé normalement pour le personnel qui nettoie le jacuzzi. Heureusement que je suis habituée à courir en talons, car je n’ai jamais détalé aussi vite d’un établissement 5 étoiles… Il faut dire que j’en avais fait largement le tour.
Nous avons marché pendant des heures et des heures, pour enfin trouver une demeure inhabitée, et suffisamment loin de la civilisation pour ne pas risquer de voir des morts se relever de terre.

J’ai cru pleurer de bonheur en réalisant que la douche fonctionnait ! Bill m’a expliqué que c’était parce que l’eau marchait avec une bobine, une bombonne, enfin peu importe, elle aurait bien pu être pompée par des marmottes, que ma joie n’en aurait pas été troublée.
Bill qui insistait pour en profiter avec moi, ça, par contre, ça a bien failli me gâcher mon plaisir. J’ai du lui faire comprendre, une bonne fois pour toute, que je n’étais pas prête à repeupler la terre avec des enfants qui proviendraient à moitié d’un pays où le seuil de pauvreté était aussi bas que le goût vestimentaire. Et puis, le sexe sans aucun bénéfice ni enjeu, non merci. Quel intérêt, franchement ?
J’ai emprunté des vêtements de femme, dans un placard, une robe épaisse, et un gilet, classiques… Plus confortables que distingués, mais ce sont les plus acceptables de toute la garde-robe. Du coup, j’ai donné à Bill ma lessive à faire. Cela tombe bien, mes sous-vêtements se lavent tous à la main de toute façon. En attendant, je respire l’air frais, sur le seuil de la porte.
Les gens qui habitaient cette maison avaient surement deux enfants. Je me surprends à me demander ce qu’ils sont devenus, alors que dans le fond, l’important est surtout qu’ils soient absents.

Aujourd’hui, j’ai mangé une cuillère de beurre de cacahuète, et j’ai trouvé ça immonde, mais assez consistant pour me caler l’estomac. Nous aurons surement de quoi tenir jusqu’au milieu de l’hiver prochain, les anciens habitants ont laissé pas mal de conserves dans les placards, et Bill se prive pour que je puisse manger à ma faim.
Je me suis rendue compte en vidant mon sac que j’avais oublié de laisser un mot pour Romuald… Tant pis, il mérite de toute façon de faire des efforts pour me retrouver. Ainsi j’éprouverai la force de sa dévotion, surement.

28 mars 2016

Cher Journal,

Hier, notre quotidien tranquille a été brisé : les morts sont parvenus jusqu’à notre refuge, pour nous en déloger violemment. J’ai enfilé mes talons Prada et je me suis cachée dans la voiture, pendant que Bill retournait chercher mes affaires dans la maison envahie.
Je lui avais commandé de me rapporter le minimum vital : ma trousse de maquille, ma trousse de soin, mon pistolet, ma robe de soirée… Il a trouvé le moyen d’oublier ma lingerie de rechange, cet imbécile, sous prétexte qu’il s’est fait mordre en fouillant dans les placards.
Il n’a pas osé prétendre, cependant, que celle-ci l’empêchait de conduire.

Nous nous sommes arrêtés pour la nuit au fin fond de la Californie (enfin je crois que nous y sommes encore), le froid pénétrant dans la voiture malgré les vitres montées et le chauffage mis à fond, et c’est là que Bill s’est mis à avoir des idées dépressives.
Il a commencé à parler de bouddhisme, de réincarnation, et de me laisser poursuivre seule !
Je lui ai bien signifié qu’il en était hors de question, et que s’il faisait ça, il pouvait oublier à tout jamais les pourboires que je lui ai promis, quand j’aurais de nouveau accès à ma carte gold. Il a semblé trouver ça drôle, et je me suis endormie en pensant qu’il allait mieux.

Ce matin, je me suis réveillée en sursaut, alertée par un coup de feu. Bill avait décidé de se mettre une balle dans la tête, et son corps gisait à quelques pas de la voiture. J’étais furieuse, à tel point que les larmes me sont venues, de rage, puis la nausée, en découvrant les dégâts de l’explosion sur son visage. Comment a-t-il osé se servir de ma propre arme pour m’abandonner ?
Je suis restée là quelques heures, je crois, assise sur le capot, à le détester, et à le regretter, et à en avoir mal au cœur. Pendant un instant, j’ai presque cru que j’avais attrapé moi aussi cette horrible épidémie, tant les symptômes de cette peine, qui étouffait mes poumons, m’étaient inconnus.
Finalement, je suis parvenue à bouger, j’ai inspiré pour forcer l’air glacé dans ma gorge douloureuse, et j’ai pris son briquet dans la poche de sa veste de majordome, en essayant de ne pas m’attarder sur ses chairs déchiquetées. J’ai rassemblé quelques brindilles trouvées autour de l’automobile. J’ai recouvert son corps avec la pile de journaux datés de mai 2012 qui trainaient dans le coffre, surement à destination d’une poubelle.
Puis j’ai mis le feu à ce bucher funéraire improvisé.
Il m’avait raconté, un soir, que les hindous, dans sa culture, pratiquaient la crémation. J’imagine que je ressentais le besoin de faire ce seul et dernier geste pour lui. Quand l’odeur est devenue trop insupportable, malgré la chaleur réconfortante, je suis remontée dans la voiture, et j’ai allumé le moteur, pour la première fois de ma vie.
Et j’ai roulé... M'arrêtant parfois... Jusqu'à ce que je n'ai plus d'essence.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



Dernière édition par Roxane MacGregor le Ven 26 Aoû - 12:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


# W I L L H O O D
Either you get good fast
or you get dead faster

♥ ♥ ♥ :
 

× A propos du vaccin : :
Un vaccin... T'es drôle ! C'est que des conneries.

× Âge du perso : :
Trente-quatre ans, et toujours aussi sexey.

× Localisation (+ avec qui) :
Je me promène sur les routes de la Californie avec Desmond, Rebekah et Anna.

× Avant, j'étais : :
Sportif professionnel ; quarterback des San Francisco 49ers, équipe de la NFL (national football league).

× Messages : :
3905

× Points de vie : :
130

× Copyright : :
MYERS. (signature), EXORDIUM. (avatar), Skairipa (crackship profil)

× Avatar : :
Jensen Ackles.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Lun 15 Aoû - 17:23

Amanda Seyfried est un excellent choix ! excite Elle est tellement belle. yeux Hâte d'en lire plus sur ce personnage en tout cas. huhu Bienvenuuuuuue du coup. lele Courage avec ta fichette & si tu as des questions n'hésite surtout pas. bril coeur2

_________________

- ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . -
Honestly, I think the world
is gonna end b l o o d y
But it doesn't mean we shouldn't fight.
We do have choices. I choose to go
s  w  i  n  g  i  n
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
avatar


You are my only exception...
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad, Anna et Desmond

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5627

× Points de vie : :
214

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) & ASTRA (signature) Skairipa ( Crackship)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Lun 15 Aoû - 17:47

Bienvenue ! Comme Conrad à dit très bon choix se vava ! Bonne chance pour ta fiche.

Ps: si on se croise je te vole tes Louboutin

_________________
❝ All of me love all of you❞ ‘Cause all of me Loves all of you Loves your curves and all your edges All your perfect imperfections Give your all to me I’ll give my all to you You’re my end and my beginning Even when I lose I’m winning ‘Cause I give you all... of me And you give me all... of you
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
21 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie - Dans un groupe dans lequel elle n'a pas forcément sa place

× Avant, j'étais : :
Lycéenne

× Messages : :
293

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Bazzart (wolfgang)

× Avatar : :
Danielle Campbell

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mira

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Lun 15 Aoû - 18:39

JE SUIS FAN D'AMANDA excite excite excite

Bienvenue yeux

_________________

love is killing me
Tu n'as aucune idée de ce que je suis capable pour toi, te garder et te protéger.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Lun 15 Aoû - 19:09

Merci beaucouuuup ! coeur
Vous allez bientôt moins l'aimer je pense, car c'est une peste hautaine et inconsciente, mais bon, on verra ça en jeu lol
Revenir en haut Aller en bas

BODIE
avatar


"I'm just out of my mind. Or something else... haha!"

× A propos du vaccin : :
Non, blwaaaaah!

× Âge du perso : :
26 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, à Bodie, avec Alliyah

× Avant, j'étais : :
Miss Kansas et Ouvrière d'abattoir

× Messages : :
425

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Margot Robbie

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Lun 15 Aoû - 19:40


J'aime les pestes... surtout quand elles sont du rouge à lèvre et un miroir... Mouahaha!
Bienvenue  huhu

_________________
"I hear voices in my head. They tell me things that I will do. They show me things I'll do to you. I hear voices crying, I see heroes dying, I taste blood that's drying."
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Mar 16 Aoû - 9:58

Viens à Bodie on est (presque) gentils diego . Bienvenue pompom !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Mar 16 Aoû - 10:16

Le rouge à lèvres c'est l'arme indispensable dans une attaque de zombies, clairement, par contre Roxane risque de vouloir t'apprendre à le mettre proprement ! =P

Et justement Pierce je me posais la question de où aller lol

Merci beaucoup ! coeur
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Dim 21 Aoû - 16:34

Bienvenuuue yeux
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21939

× Points de vie : :
404

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Dim 21 Aoû - 20:34

Bienvenuuuuuuue ici bril J'adooore Amanda, elle est trop cool et elle a une sacrée bonne bouille yeux
Bon courage avec ta fifiche & comme l'a dit Conrad, n'hésite surtout pas si tu as des questions puppy

Et j'en profite du coup pour te demander si la fiche est toujours d'actualité ? Le délai pour celle-ci se termine demain, donc n'hésite pas à nous en faire part si tu as besoin d'un peu plus de temps coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Dim 21 Aoû - 21:32

Merciiii Smile
Oui je suis toujours là, je veux bien quelques jours de plus désolée !
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21939

× Points de vie : :
404

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Dim 21 Aoû - 21:44

Non pas de problème t'inquiète pas cuty
On dit déjà jusqu'à dimanche prochain (inclus), et on verra à ce moment là comment tu t'en sors yeux Bon courage coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Mar 23 Aoû - 12:09

Bienvenue par ici mademoiselle. Je plussoie Pierce. Bodie c'est beau, c'est bien, c'est agréable
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Mar 23 Aoû - 13:42

Ahahah merci beaucoup à tous ! coeurrose

Pour l'instant je vais pas choisir de groupe, et puis je verrais ce qui se propose en RP, je pense que c'est plus simple... J'sais pas pourquoi mais je me méfies un peu des endroits "biens, beaux et agréables" dans un univers zombies lol
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Mar 23 Aoû - 14:45

Bodie ça pue ! Arrête de t'méfier et viens diego

Bienvenue dans l'coin !
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE 2
avatar




× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
/

× Avant, j'étais : :
Profiler

× Messages : :
515

× Points de vie : :
10

× Copyright : :
SWAN ( avatar + signature - gifs )

× Avatar : :
Angelina awesome Jolie

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Jeu 25 Aoû - 21:24

Amandaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa.
Je l'aime tellement cette nana ! lele
Bienvenue sur Born et amuse-toi bien.
Plus on est de fous plus on (c)rit. diego
Bonne rédac' à toé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Ven 26 Aoû - 10:11

Angelina coeur
Merci à vous 2, j'avance j'avance, je devrais avoir fini dans la journée !
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21939

× Points de vie : :
404

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Sam 27 Aoû - 13:07

J'ai teeellement aimé lire ta fiche bril
Ton personnage n'a pas l'air très sympathique à première vue mais en réalité elle est juste compliquée, et j'aime trop ça puppy L'histoire est géniale, tout est ultra cohérent et intéressant, je suis fan !
Amuse-toi bien mon chat, nous faudra des liens ballon coeurrose
Te voilà validée !


Aileen L. Blackhood, fonda'

Félicitations, tu rejoins le groupe des marginaux ! N'hésite pas à mpotter un membre du staff si tu souhaites en changer en cours de route bril

Tu peux dès maintenant te lancer dans l'aventure Bornienne :

→ Lance-toi dans le RP en t'amusant ici ou cherche des partenaires de jeu par !
→ Recense ton avatar en postant dans ce sujet.
→ Prends connaissance du système de points et ce qu'il implique (en plus d'autres informations nécessaires à la compréhension du forum) par ici (cf INFO N°3).
→ Viens poster tes fiches de liens et de RPs.
→ Crée tes propres scénarios ou de simples liens qui pourraient t'être utiles.
Vote régulièrement pour gagner des points et nous faire connaître ! De même en postant sur Bazzart et PRD I love you
→ Et surtout amuse-toi !



_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable ! Sam 27 Aoû - 13:39

Oh merci beaucouuuup coeurrose
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Roxane - J'exige de parler à un responsable !

Revenir en haut Aller en bas

Roxane - J'exige de parler à un responsable !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: DON'T BE SCARED :: WHO ARE YOU ? :: CLOSED-