[TERMINE] Alliyah + Opération assassinat
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

[TERMINE] Alliyah + Opération assassinat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

I SEE OPPORTUNITIES
avatar




A la recherche du respect:
 

× Âge du perso : :
27 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec la villa

× Avant, j'étais : :
Professeur d'histoire au collège

× Messages : :
467

× Points de vie : :
35

× Copyright : :
Invité (Bazzart)

× Avatar : :
Nate Buzolic

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Sam 27 Aoû - 20:15

Je préparais mes armements silencieux, un air neutre sur le visage comme-ci j’allais me préparer à boire le café chez des voisins. Je ne laissais rien au hasard et je m’étais avec le temps construit un véritable arsenal. Je coinçais mes pieux en bois dans mes manches, accrochait mon couteau dans son fourreau sur ma ceinture, coinçait ma batte dans mon grand sac vide de camping que je comptais remplir en cas de combat rapproché et passait la sangle de mon fusil de précision sur mon dos. J’allais quitter le camp durant un bref moment, une journée à tout casser. J’avais été chargé d’une mission élimination, un petit groupe s’était installé à proximité du camp et ne nous avait pas repéré. Hors ils avaient été aperçus et espionnés et ils semblaient posséder de bons matériaux de camping mais aussi de nombreuses boites de conserve. Notre mission, éliminer les sept membres du groupe. Pour effectuer cet assassinat, je n’étais évidemment pas seul. J’allais devoir faire équipes avec Alliyah, une autre personne de Bodie plus spécialisé dans les combats rapprochés. Autrement dit, j’allais devoir faire office de sniper ce qui m’allait tout aussi bien que si je devais fracasser leur crâne à coup de batte comme j’avais déjà pu le faire aux côtés de Rebekah lorsque je faisais le combattant corps à corps et elle la tireuse. Une fois prêt, je prévenais Emily de mon départ qui m’intimait de faire attention avant de rejoindre l’entrée du camp où Alliyah m’attendait déjà. La saluant d’un hochement de tête en souriant, je prenais ensuite la parole en sortant une paire de clé de mon blazer et en la secouant juste devant elle. « On nous offre un véhicule pour aller plus vite, j’espère que tu aimes la moto ? » Ça n’allait pas aider pour la discrétion mais il semblait avoir élu domicile depuis tellement longtemps que leur position était exacte. Nous nous arrêterions avant. Je m’avançais vers notre véhicule assez fier. « Par contre, je conduis ! » C’était non négociable et là elle ne me ferait pas changer d’avis. Et à moins qu’on ait le dialogue des élans de frère des ours, je conduirais aussi au retour. Malheureusement nous n’avions ni casque ni protection alors on allait éviter de chuter. Je souriais avant d’ajouter. « On établira notre plan là-bas hein quoi que rentrer dans le tas c’est bien aussi. » Je montais sur ma moto et j’attendais que la belle brûne s’installe.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


we want to feel we are in control of our own existence. in some ways we are, in some ways we're not.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1308

× Points de vie : :
12

× Copyright : :
© poison ivy (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Dim 4 Sep - 11:47

Opération assassinat

L'idée de cette excursion ne déplaît pas à Alliyah. Bien au contraire, elle a hâte d'y être. Tuer des gens devrait peut-être lui sembler moins ... banal, mais ce n'est pas le cas. Elle en a l'habitude, c'est devenu une routine. A Bodie, c'est ce qui les caractérise le mieux. Et si elle souhaite rester ici, elle doit faire ses preuves et ne pas montrer le moindre signe de faiblesse. La faiblesse, cela ne la connaît de toute façon pas. Le seul point négatif qu'elle pourrait trouver à cette sortie, c'est qu'elle n'y va pas seule. C'aurait sans doute été trop dangereux, mais au moins, dans ces moments-là, on se sent pleinement libre. Et responsable de chacun de ses faits et gestes. Là, si quelque chose foire, elle aura une autre personne à blâmer, et inversement. Elle sait à quel point cela peut foirer. Mais il s'agit de Graham et sans lui faire réellement confiance, Alliyah sait qu'elle peut plus ou moins compter sur lui. Il sait ce qu'il fait. Et il ne se jette jamais tête baissée dans les ennuis, quels qu'ils soient. D'ailleurs, il ne tarde pas à la rejoindre à l'entrée du camp. Elle constate qu'il est déjà prêt. Et c'est le moins que l'on puisse dire ! Il est -très- armé, et déjà en pleine forme. Un bref hochement de tête respectif pour se saluer - à quoi bon ajouter quoi que ce soit à cela ? - et Graham prend la parole. « Je ne suis pas sûre de pouvoir te faire confiance sur sa conduite ... Mais on fait comme ça. » De toute façon, elle n'est pas d'humeur à argumenter et à polémiquer des heures durant. Ils n'en ont pas du tout le temps non plus. Alors elle montera à l'arrière, et verra bien ce que cela donnera. Si vraiment Graham s'avère être un piètre conducteur de moto sans se l'avouer, elle lui fera savoir et tâcher de monter à l'avant pour le retour. Mais quelque chose lui dit qu'elle n'aura pas à en arriver là. Graham monte sur la moto et Alliyah, elle, réfléchit à ce qu'il vient de dire. Avant d'y répondre. « On les observera quelques minutes quand même, le temps de savoir ce qu'ils font et comment ils font. » Foncer dans le tas, ce serait suicidaire. Cela ne déplaît pas à Alliyah quand il s'agit de rôdeurs mais les survivants sont nettement plus imprévisibles. Il vaut mieux, donc, avoir un plan. Plus ou moins fin, mais un plan tout de même. Graham ne tarde pas à démarrer la moto et les guide jusqu'au camp qu'ils sont supposés attaquer. Et qu'ils vont attaquer. Une petite vingtaine de minutes de conduite suffisent, et cela se passe plutôt bien. Mais cela n'empêche pas Alliyah de s'empresser de descendre de la moto au plus vite une fois que celle-ci est arrêtée. Non pas qu'elle n'aime pas ce moyen de transport - elle l'adore même lorsque c'est elle qui se charge de la conduite -, mais il ne faut pas trop lui en demander. Il lui a déjà fallu beaucoup de courage pour se décider à monter à l'arrière, laissant à Graham toutes les commandes. « Bon, tu conduis vite mais tu gère mieux que je le pensais. » Autrement dit : elle ne l'emmerdera pas pour prendre sa place au retour.



_________________
When you knock me down, I get the fuck back up again.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar




A la recherche du respect:
 

× Âge du perso : :
27 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec la villa

× Avant, j'étais : :
Professeur d'histoire au collège

× Messages : :
467

× Points de vie : :
35

× Copyright : :
Invité (Bazzart)

× Avatar : :
Nate Buzolic

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Mer 26 Oct - 21:35

Je ne savais pas vraiment quoi penser de cette excursion. En soi tuer des gens et prendre leur réserve ne me dérangeait pas au contraire, je n’avais même plus de conscience tellement j’avais déjà prit de vie et même si j’en tirais de moins en moins de plaisir, cela restait quelque chose de banale et de divertissant en soi. Ce qui me dérangeait le plus, c’était qu’on m’y envoie. Je n’aimais pas me sentir aux ordres du camp ni devoir faire ce que l’on me dit mais c’était la seule condition de loyer pour rester ici. Dans un sens c’était flatteur que l’on juge mes compétences comme utile et que l’on m’ait choisi moi parmi tous les tordus de Bodie mais je me sentais employé et je n’aimais pas être une arme. J’étais d’autant plus accompagné par quelqu’un pour cette mission et ce n’était ni par Rebekah ni par Alixen. Encore moins par Emily mais ça c’était sans doute mieux. Toujours est-il que même si je m’étais habitué à tuer et agir en compagnie des deux jeunes femmes, je ne savais rien d’Alliyah si ce n’est qu’elle est de Bodie et que j’ai déjà dû lui adresser deux trois mots et encore je n’en étais pas sûr. Je savais surtout qu’elle était un élément efficace de réputation, c’était déjà rassurant. C’est donc très armé et muni de clés pour une moto que je l’avais rejoint. J’étais cependant catégorique sur un point : je conduis. Pas que je sois partisan du femme au volant, mort au tournant mais disant que j’aimais prendre les choses en main. Et puis pour une fois que j’avais un petit bijou entre les mains, c’étais hors de question que je m’installe passivement à l’arrière. Au moins elle était d’accord, on gagnait du temps sur les négociations. « Cool. » J’allais immédiatement m’installer sur le véhicule avant de lui dire que nous établirions un plan là-bas même si j’avais une préférence pour l’improvisation ce qui ne semblaient pas être son cas. Dommage c’est vraiment le plus stimulant, d’agir à l’instinct et de laisser parler son instinct. Mais ce que femme veut, femme l’obtient et ce n’est pas moi qui allait dire le contraire. Je ne pourrais rien refuser à un si joli visage et de toute façon je n’oserais pas. En plus d’être belle, ma partenaire était dangereuse. « Comme tu veux princesse. » Une fois qu’elle fut installée derrière moi, je démarrais la moto et une vingtaine de minutes plus tard nous y étions. Le chemin était essentiellement composé de route et j’étais déçu de ne pas avoir pu faire un peu de tout terrain. « Je sais. » rétorquais-je lorsqu’elle reconnaissait que je conduisais bien. « Dommage qu’on en ai pas eu deux, on aurait pu faire une petite course. » Je souriais avant de lever les yeux au ciel et d’aller déplacer la moto et de me servir de la verdure avoisinante pour la planquer un peu. « Si les informations sont exact le groupe doit se situer direction nord/Nord-Est on s’y rend, on se fait discret et on attend le bon moment pour frapper ? » J’étais momentanément devenu sérieux même si je savais que j’allais m’éclater, il ne fallait pas déconner tous le long tout de même. J’attendais l’accord de la jeune femme mais je me doutais qu’elle allait être plus ou moins d’accord avec moi. Il n’y avait pas trente six façon de faire et je pense qu’on allait pouvoir s’en sortir sans trop d’égratignure. J’avais peut-être trop confiance en moi mais au moins je n’avais pas peur. La peur est un frein. « Alors princesse tu te débrouille en tir ou tu préfère aller casser directement des gueules ? »

_________________

   

    This will never end cause I want more !More, give me more, give me more !  
    «TIf I had a heart I could love you. If I had a voice I would sing. After the night when I wake up. I'll see what tomorrow brings.»
   
   
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


we want to feel we are in control of our own existence. in some ways we are, in some ways we're not.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1308

× Points de vie : :
12

× Copyright : :
© poison ivy (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Sam 29 Oct - 12:14

Opération assassinat

Ce n'est pas tant qu'Alliyah n'aime pas l'improvisation mais ... elle n'aime pas mettre sa peau en danger pour le simple plaisir de s'amuser plus encore. Elle adore se jeter dans la gueule du loup sans savoir ce qui adviendra les minutes suivantes, mais la plupart du temps, tout de même, elle préfère être plus ou moins sûre de ce qu'elle fait. Cela évite de se mettre en danger, et de mettre en danger les autres aussi. En soit, la vie de Graham ne lui importe pas autant qu'il le faudrait. Si quelque chose devait lui arriver et bien ... ouais, ça serait peut-être une sacrée perte pour le camp. Mais Alliyah ne serait pas triste, elle ne le pleurerait pas. Il y a bien longtemps qu'elle a dépassé ce stade - si tant est qu'elle y ait un jour été -. C'est juste ... comme ça. C'est la vie. Il vaut mieux lui qu'elle. Mais, bien sûr, de préférence, ils rentreront tous les deux sains et saufs à Bodie. Cela vaut mieux pour l'un comme pour l'autre. Le trajet se fait assez rapidement. Alliayh est soulagée de constater qu'il la conduit plutôt bien, cette moto. Rien à voir avec ce qui aurait pu se produire. Elle-même se débrouille relativement bien, mais puisqu'il semblait vouloir à tout prix s'en charger ... Pourquoi l'en priver ? « La prochaine fois peut-être. » Après tout, ils seront fort probablement amenés à participer à une nouvelle expédition ensemble dans le futur. A Bodie, il faut participer aux sorties. C'est comme ça, c'est leur façon de se montrer utile. Mais ce ne sont pas de simples expéditions. Aujourd'hui, ils vont massacrer un groupe. C'est aussi simple que ça. Ils vont bien s'éclater.

Il est temps de discuter tactique. Ils ne vont pas pouvoir y voir de manière beaucoup plus claire, mais ils peuvent toujours améliorer leur approche. En tous les cas, ils n'y perdront rien. Ils ne vont y gagner qu'un peu de réflexion, et on ne crache pas dessus. « Ça me va comme ça. » Elle lui accorde un petit sourire, un peu figé, un peu faux, mais un sourire. Venant d'elle, c'est déjà un grand effort qu'il ne faut pas négliger. Comme la moto est d'ores et déjà masquée derrière des feuillages - très bonne idée que voilà -, ils peuvent se permettre de se rapprocher doucement mais sûrement du camp qu'ils doivent prendre d'assaut. A deux, cela peut paraître dangereux ... mais c'est en fait beaucoup mieux. Parce qu'il y aura moins de chance de se faire repérer, ils peuvent se permettre d'être plus discrets. « Je préfère casser des gueules, voyons. » Là, son sourire s'étire un peu plus encore, lui donnant un air plus sadique qu'à l'accoutumée. Casser des gueules, c'est son trip. D'ailleurs, sa machette n'est pas son arme fétiche pour rien ... C'est ce qui lui permet de s'éclater comme une dingue. « Je sais tirer ... mais faut l'avouer, c'est quand même vachement moins cool. » Trop rapide, en plus d'être trop bruyant. Sans compter que les balles ne sont pas ce que l'on trouve le plus. Ce ne sont définitivement pas les armes qu'Alliyah préfère utiliser. Bien au contraire. « Et toi ? Qu'est-ce que tu préfères ? » Tout en lui retournant la question, Alliyah entame la marche. Direction, le groupe qui doit se trouver à quelques mètres de là. En paix ... pour l'instant en tout cas.



_________________
When you knock me down, I get the fuck back up again.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar




A la recherche du respect:
 

× Âge du perso : :
27 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec la villa

× Avant, j'étais : :
Professeur d'histoire au collège

× Messages : :
467

× Points de vie : :
35

× Copyright : :
Invité (Bazzart)

× Avatar : :
Nate Buzolic

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Lun 31 Oct - 12:50

Il est vrai que devoir plus ou moins mettre un plan ou du moins réfléchir avant d’agir me changeait un peu de mes habitudes avec Rebekah, en général on fonçait, on faisait notre petit show, on tuait et on rentrait. Mais nous nous comprenions au regard et au final, c’est sans doute cela qui nous dispensait d’un minimum de préparation. Au moins nous limiterions les risques, après tout je sentais qu’il serait plus judicieux que je ne rentre pas seul et inversement, pas que je m’intéresse réellement de son sort, je l’aimais bien Alliyah, mais cela n’allait pas plus loin, qu’elle vive ou meurt, cela m’était un peu égale même si généralement, rien que pour ma réputation, je préfère ramener tous mes coéquipier en un seul morceau, d’autant plus que je n’avais pas du tout le chef du camp dans ma poche. Mais je ne doutais de toute façon pas que nous rentrerions tous les deux, nous avions tous les avantages, celui de la surprise, de la préparation et je pouvais dire sans me tromper que pour survivre à Bodie, il fallait aussi certain talent pour la survie que ces gens n’avaient sans doute pas. J’espérais tout de même qu’ils possédaient un minimum de répondant que ça soit un tout petit peu plus drôle. « J’penserais à demander ça à m’sieur l’big boss. » disais-je en parlant de Phoenix en sachant très bien que je serais probable ment envoyé en mission autre part. Dire que toute ma vie j’avais aspiré à une vie normal, loin de toute violence, je culpabilisais rien que pour une embrouille et me voilà maintenant, employé à tuer. Et bordel que j’aimais ça ! Une fois notre moyen de locomotion pour le retour planqué, je redonnais tous les détails de la position du groupe à mon équipière, d’une part pour être sur d’avoir les bonnes et d’une autre pour suivre la marche à suivre. Nous allions donc nous approcher et les observer avant toute approche. De cette façon nous auront l’avantage de la surprise même si nous n’en avions pas forcément besoin. « C’est parfait alors ! » Je lui faisais un clin d’œil amical, comme deux soldats, si elle était d’accord c’était parfait. D’un autre côté je ne voyais pas trop ce que nous pourrions faire d’autre, nous ne savions rien de leur nombre, ni de leur emplacement exact ou de leur arme, donc prévoir une tactique à l’avance reviendrait à frapper au hasard. Nous commencions alors à nous approcher du fameux campement nomade. Les pauvre c’était vraiment dommage pour eux qu’ils se soient installé si près de Bodie, j’avais presque de la peine pour eux. Tant pis, c’est le destin, le karma comme on dit. Je m’étais alors renseigné un peu sur ses préférences de combat, je m’adapterais à ses choix. Si elle préférait le corps à corps alors je serais son sniper, si elle préfère la distance alors je serais la batte même si en soit je connaissais la réponse. Sa réponse ne m’étonna pas mais elle eut le mérite de me faire sourire. Alliyah était vraiment une vraie survivante et j’aurais presque dit qu’elle aimait ça, tuer. C’est vrai que cela procure des sensations jamais rencontrées, cette adrénaline, cette pression que l’on sent monter puis redescendre quand l’adversaire est à vos pieds. Indescriptible. Elle me précisait savoir tirer mais trouver cela vachement moins cool. Ce n’était pas faux mais j’aimais les deux, surtout quand j’avais le loisir d’alterner. « Je préfère aussi casser des gueules à la batte, entendre les os se briser, voir les visages se déformer, c’est vraiment intense. Mais j’ai un talent de sniper il parait et j’dois avouer que tirer la première balle quand les personnes en face ne s’y attende pas c’est magique. Un instant ils parlent ensemble et le second l’un des deux est mort et l’autre se met à hurler. Mais j’préfère la batte, surtout métallique, ça démolit des os encore plus facilement et ça se nettoie aussi plus facilement. » Rien que de repenser à tout ça, mon envie de me battre était à son apogée. Je voulais me battre, voir du sang, les terrifier. « Mais vu tes préférences princesse, je serais ton sniper. Laisses moi en juste un pour que je travaille mon coup. J’ai l’impression de perdre la main. » Ces crétins n’était pas totalement idiot, ils avaient pensé à se planquer dans les bois bien à l’abri. Nous tombions cependant sur un petit groupe de trois rôdeurs. Il y a un quand à cinq minutes et il faut qu’il vienne nous emmerder, quelle blague ces merdes. Je sortais mon couteau pour le planter dans le crâne du premier avant de le repousser d’un coup dans le ventre. Le second se dirigeait vers Alliyah, mais comme j’étais vraiment excité, je finissais le troisième. En me relevant je remarquais un peu plus loin, quelques conserves suspendues entre deux troncs d’arbre. La fameuse technique pour avertir de la présence de rôdeurs. Cela me rappelait des souvenirs, avant que j’intègre Bodie. Je chuchotais alors à ma camarade. « J’crois qu’on y est. »

_________________

   

    This will never end cause I want more !More, give me more, give me more !  
    «TIf I had a heart I could love you. If I had a voice I would sing. After the night when I wake up. I'll see what tomorrow brings.»
   
   
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


we want to feel we are in control of our own existence. in some ways we are, in some ways we're not.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1308

× Points de vie : :
12

× Copyright : :
© poison ivy (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Ven 11 Nov - 17:09

Opération assassinat

La situation semble plutôt très bien partie pour eux. Ce sont tous les deux des guerriers hors pair qui ne se laissent pas marcher sur les pieds, et qui n'en démordront pas. De ce groupe, il n'en restera rien. Enfin ... si, leurs provisions. Mais elles leur reviendront très justement, ils ne laisseront rien derrière eux. Alliyah est assez mitigée quant à leur technique à adopter. Y aller au talent ou mettre sur pied un semblant de technique ? Elle a sa petite préférence. S'il y a des personnes avec qui elle n'hésitera jamais avant de foncer dans le tas (Livia en tête de liste), elle ne peut pas en dire de même pour tous. Graham, elle ne le connaît pas assez. Certes, ils ont déjà participé à de tels raids ensemble, et cela s'est toujours bien passé en plus de se terminer en leur faveur. Mais ce n'est pas une raison suffisante pour qu'elle lui fasse confiance. Du moins, pas assez pour mettre sa vie entre ses mains. Il en est tout bonnement hors de question, à vrai dire. Elle a déjà bien du mal à accepter l'idée d'octroyer à Livia un tel pouvoir sur elle, elle ne peut pas se permettre de le faire avec qui que ce soit d'autre. Peu importe le "respect" qu'elle peut avoir placé en lui. Elle sait, au fond, qu'il ne la laissera pas tomber. Mais on ne sait jamais, hein ? Il n'est pas à Bodie pour rien. Il ne tuera peut-être pas ses coéquipiers, mais mieux vaut rester très, très prudente ... Alliyah n'a pas l'intention d'y laisser sa peau aujourd'hui. Elle va retourner à la ville fantôme, quoi qu'il advienne. Le discours de Graham ne la laisse pas sans voix. En fait, elle reste plutôt neutre face à ses confessions. Elle voit très bien de quoi il veut parler. Il y a un certain plaisir jubilatoire à voir des personnes mourir de notre fait. Un plaisir forcément malsain mais pas moins excitant pour la personne qui le ressent. C'est difficile à expliquer, mais c'est comme ça. « Ça se nettoie plus facilement ? Comment c'est possible ? » Il doit plutôt y en avoir de partout, avec une batte, non ? Enfin, elle n'imagine pas trop ce que cela peut donner ; elle n'a, après tout, jamais testé. Avec sa machette, en tout cas, elle sait que ça en fout vraiment de partout. Du sang, de la cervelle, des tripes quand l'occasion se présente ... mais elle préfère généralement viser la tête. C'est plus propre et, surtout, il n'y a pas à y retourner ensuite pour l'achever avant qu'il ne se relève.

« Très bien en tout cas, tu surveilleras mes arrières. » Pas sûr que l'idée ne la tracasse pas tout du long ... Elle sait, au fond d'elle, qu'il n'en profitera pas pour l'attaquer en traître. Mais son instinct de survie est là, plus présent que jamais. Et il lui souffle de se méfier quoi qu'il arrive, en toutes circonstances. Légèrement à l'écart, Alliyah le laisse donc s'attaquer à un rôdeur qui s'approchait d'eux. Comme le second se dirige plutôt vers elle, elle ne fait pas de quartier et enfonce aussitôt sa machette dans son crâne. Une fois cela fait, elle se tourne vers Graham, qui en a déjà finit avec le troisième. Parfait. Elle va donc vraiment songer à lui accorder sa confiance pour les prochaines minutes. En même temps, ce n'est pas comme si elle avait le choix. Ils s'avancent encore un peu, et arrivent très vite à proximité de ce qui semble être la première délimitation du camp. « On dirait bien ... » Chuchote-t-elle à son tour. Les voilà donc arrivés. Alliyah prend une profonde inspiration, comme pour se donner du courage. Ce n'est pourtant pas de ça dont elle a besoin, ni même de cran. Elle a juste besoin d'avoir assez d'air pour ne pas perdre son souffle, une fois là-bas. Une seconde d’inattention, un petit signe de faiblesse, et cela pourrait sans mal lui être fatal. Il y aura toujours Graham, derrière elle, bien sûr. Et elle doit se faire à l'idée qu'elle peut lui accorder cette confiance. Cette attaque, elle ne peut de toute façon pas la mener seule. Ce serait inconscient. Décidée à se lancer, la jeune femme s'avance, et passe sous le fil tendu. Elle réussit à ne pas faire le moindre bruit ; et encore heureux. Par contre, elle se rend d'autant plus compte que le groupe auquel ils vont s'en prendre est ... composé de parfaits idiots. Des remparts contre les rôdeurs, il y en a plus ou moins - encore qu'elle n'est pas sûre que ce soit très fiable avec les rampants par exemple -. Mais contre les survivants ? Rien. Nada. Le néant. C'est bête. Mais cool pour eux, du coup. « Si tu veux te joindre à moi en cours de route avec ta batte, n'hésite surtout pas. » Un sourire carnassier et la voilà qui se faufile tout en discrétion jusqu'au camp. Elle n'y va pas trop vite pour que Graham ait le temps de bien s'installer avec son sniper. Mais c'est parti.



_________________
When you knock me down, I get the fuck back up again.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar




A la recherche du respect:
 

× Âge du perso : :
27 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec la villa

× Avant, j'étais : :
Professeur d'histoire au collège

× Messages : :
467

× Points de vie : :
35

× Copyright : :
Invité (Bazzart)

× Avatar : :
Nate Buzolic

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Lun 19 Déc - 17:02

La situation me semblait gagner d’avance, j’étais peut être trop sur de moi mais je me savais être un survivant suffisamment expérimenté pour gérer une situation du genre, sans compter qu’Alliyah aussi s’en sortait pas mal dans son domaine. Quelles étaient les chances que nous perdions cet affrontement ? D’autant plus que nous bénéficions de l’effet de surprise. Bon sang que c’était cool d’être le prédateur ! Cependant, j’acceptais de préparer une petite stratégie d’attaque, même si j’étais plutôt du genre fonceur et que ça m’avait toujours bien servi. Je pouvais comprendre que tous le monde n’aime pas forcément foncer tête baissé, surtout quand la personne censé couvrir vos arrières et quelqu’un que vous connaissez assez peu. Moi, j’étais plutôt du genre joueur, alors j’aurais confié ma vie à n’importe qui. C’était le destin, et je savais que mes camarades lui feraient payer s’il m’arrivait quelques choses. Dans tous les cas, ça n’arriverait pas et je le savais, je ne m’en inquiétais pas le moins du monde. Mais au fond elle avait raison, je n’étais pas nécessairement quelqu’un de fiable, surtout lorsque l’on n’entrait pas dans mon petit cercle privé. Rebekah elle-même avait craint que je ne l’abandonne en situation de crise sans compter que deux ou trois membres avaient déjà mystérieusement disparus de la circulation par ma faute, bien-sûr personne à part Emily n’était au courant de ça. Mais rien n’arriverait à Alliyah tout simplement car je n’en avais pas envie, je désirais qu’elle vive et j’avais des ressources pour que ce soit le cas. Sans compter que je n’aimerais pas avoir la belle brune en ennemi, de ce que j’en ai vu elle est plutôt teigneuse en matière de survie. Puis nous en étions venu à confesser nos manières favorites de tuer, je lui avais même avoué mon amour pour la batte en métal. Magique. Mais je ne m’attendais pas à la choquer, au contraire, parler ainsi était devenu tellement banale surtout pour les résidents de Bodie. Elle semblait même comprendre cette sensation que je ressentais, en volant la vie de quelqu’un, ce plaisir intense et cette adrénaline, ce sentiment de puissance, tant d’émotion vous submergeant en même temps. « Je parle surtout du matériaux de l’arme, le métal absorbe moins que le bois. J’aime bien que mon arme soit propre quand je m’en sers. Après je t’avouerais que côté fringue, je prends cher parce qu’un crâne quand ça explose ça fait pas semblant. Tu devrais essayer, je te prêterais ma batte un jour tu verras. » Bon en terme général, je préfère savoir mon arme prêt de moi, mais exceptionnellement, cela ne me dérangeait pas de la prêter surtout si c’est pour rendre quelqu’un adepte à cette arme. On devrait ouvrir un club des passionnés de batte. » Nous étions tombé d’accord sur la manière d’agir, je serais son sniper. Ça m’allait, il fallait juste que je trouve un endroit où m’installer bien que je puisse tirer d’un peu près n’importe où. Je serais toujours plus efficace avec un angle de vue plus large. Notre conversation s’arrêta à peu près là puisque nous tombions sur des rôdeurs, trois exactement. Je me chargeais d’abord d’un des rôdeurs tandis qu’Alliyah éliminait celui allant dans sa direction et je finissais le troisième. Parfait et rapide, que demander de plus. On était bien loin du début de l’apocalypse où on courrait plus qu’on attaquait. Nous finissions donc, presque grâce à cette attaque à remarquer de maigres défenses du camp censé avertir de la présence de rôdeur. Je passais à mon tour sous le fil tendu, sans vraiment de mal. Il était placé trop haut et rendait le passage facile pour des vivants ou des rôdeurs enfants. « Si tu insiste princesse, je viendrais te rejoindre. » Je souriais m’avançant légèrement avant de m’arrêter là, je posais ma batte contre un arbre pour pouvoir l’utiliser rapidement puis je me plaçais avec mon sniper. Une fois installé je plaçais mon regard dans la lunette de mon fusil pour compter avec exactitude le nombre de personnes présente. Sept… Je remarquais la position d’Allyiah presque au camp. Lorsque je me disais qu’elle était suffisamment proche pour agir, je pointais mon fusil en direction du visage d’une femme, elle devait avoir la vingtaine. Je lui offrais une fleur, elle n’allait pas souffrir pas et n’allait pas avoir peur avant de mourir. Posant mon doigt sur la gâchette, un sifflement retentit au travers des bois avant que je ne vois que le corps de la jeune femme projeté en arrière, un impact de balle en haut de son front. Que j’aimais mon silencieux. La personne avec qui elle parlait, une autre femme, châtain, se mit à crier tandis que deux hommes proches s’approchait et que les trois plus éloignés se mirent à sortir leur arme à ma recherche, loin de se douter que la plus grosse menace se trouvait près d’eux. Pour éviter qu’elle ne se retrouve trop exposé, je tirais une seconde balle sur le survivant le plus éloigné d’elle afin qu’elle se charge des plus proches. Quelques secondes après, un second corps s’écroulait au sol. Replaçant mon fusil sur mes épaules, j’attrapais ma batte pour me rapprocher et me déplacer en même temps afin d’avoir un meilleur angle de tire, restant toujours près à couvrir la jeune femme. « MERDE ! » Je m’arrêtais subitement pour en tuer un autre, n’ayant malheureusement pas le temps de viser directement la tête mais visant le torse car il allait tirer sur ma camarade déjà entré en action.

_________________

   

    This will never end cause I want more !More, give me more, give me more !  
    «TIf I had a heart I could love you. If I had a voice I would sing. After the night when I wake up. I'll see what tomorrow brings.»
   
   
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


we want to feel we are in control of our own existence. in some ways we are, in some ways we're not.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1308

× Points de vie : :
12

× Copyright : :
© poison ivy (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Jeu 29 Déc - 22:04

Opération assassinat

Habituellement, Alliyah n'aime pas, mais alors pas du tout, placer sa vie entre les mains d'autrui. Surtout que Graham, elle ne le connaît pas très bien. Que de réputation. Et à Bodie, aucune réputation n'est faite à propos de oh combien on peut faire confiance à telle ou telle personne. Si elle avait eu le choix, Alliyah aurait sans doute décidé d'y aller en solo. Quoi que, rien n'est moins sûr. Le groupe n'est peut-être pas très imposant, mais il n'en reste pas moins en surnombre par rapport à une personne seule. Alors elle ne va pas mettre sa vie en danger par peur de faire confiance. De toute façon, on ne lui a pas vraiment laissé le choix alors ça règle le problème à la base. Elle s'est faite à l'idée et, il est vrai, entendre Graham parler comme ça de la sensation que lui procure le fait d'ôter une vie, ça la rassure plus qu'autre chose. Assez bizarre dit comme ça, c'est vrai. Pourtant, c'est la stricte vérité. « Oh ce serait génial. J'aimerais bien voir ce que ça donne, une batte métallique. J'ai déjà testé une en bois et je n'avais pas vraiment accroché. » Comme il l'a si bien fait remarqué, c'est très salissant. Ça l'est quelle que soit l'arme que l'on utilise, c'est vrai. Mais avec une batte, ce n'est pas un simple jet de sang, c'est un véritable geyser. Pas très agréable en soit. D'ailleurs, il arrive souvent à Alliyah de se demander comment Livia fait pour supporter ça. Mais la blonde est un peu - voire beaucoup - folle. Ceci explique sûrement cela. Bref, quoi qu'il en soit ils ont une mission à accomplir. Et maintenant qu'elle est là, la jeune femme meurt d'impatience de se lancer. Ça y est, sa confiance, elle l'a accordée à Graham. Pour un temps, évidemment. Et parce qu'elle n'a pas trop le choix, mais l'essentiel c'est que ce soit le cas. Leur plan ayant été mis au point, Alliyah s'élance donc à pied, trottinant à moitié. Elle sourit, elle est contente. Elle aime ce qui est sur le point de se passer. Pire, elle adore ça. Lorsqu'elle arrive, elle prévoit quand même de se mettre à couvert le temps que Graham tue au moins l'un d'entre eux. Mais il est plus rapide qu'elle le pensait, plus ingénieux aussi. Elle arrive à peine à leur hauteur lorsque l'une d'entre eux s'écroule sur le sol, raide morte et un point rouge sur le front. Ah bah ça ! Il l'étape pour le coup.

C'est rassurant, de savoir qu'elle peut compter sur lui. Et ça lui donne le regain d'énergie nécessaire pour s'élancer. Avant qu'elle ait le temps de dire ouf, un autre type s'effondre sur le sol, son flingue à la main. Sans doute s'apprêtait-il à lui tirer dessus ... Alliyah fait fi des cris, et s'élance, courant cette fois pour de bon dans leur direction. Elle lève sa machette et ... tranche le bras de celui qui le tendait pour attraper le flingue du type mort. Non mais ! On la lui fait pas, à elle. Elle lui tourne ensuite le dos, il est de toute façon en train de hurler de douleur et de se rouler par terre, son désormais moignon dans la main. « Qui est le suivant ? » Sourire Colgate, machette ensanglantée, elle a tout de la psychopathe de service. Franchement, Livia apporterait un plus à ce tableau presque enchanteur. Elle lancerait une phrase bien sentie qui les ferait pisser dessus ... mais ça, ce n'est pas le truc d'Alliyah. Enfin, ça l'est quand même de plus en plus depuis qu'elle est à Bodie, elle se doit de le faire remarquer. De sa main libre, elle sort un couteau assez petit, et s'élance ensuite sur eux. Plutôt que de s'en prendre à elle à plusieurs, ils sont éparpillés. Pour eux, c'est un sacré désavantage. Mais pour Alliyah, c'est tout l'inverse. Elle se plaît à se dire qu'ils peuvent quand même essayer de s'en prendre à elle. Dans la bagarre qui suit, d'ailleurs, elle reçoit un coup de poing. Ce qui la fait saigner du nez et de la lèvre, mais elle ne s'en soucie pas plus que ça. L'adrénaline, l'excitation suffisent à elles seules à lui faire oublier le reste du monde. D'ailleurs, elle ne sait même pas si Graham l'a rejoint ou si elle est toujours seule à faire face à eux - enfin, plus ou moins -. Qu'importe, son couteau l'a abandonné, s'enfonçant dans la gorge de l'un d'eux qui est en train de pisser le sang sur le sol. Pendant ce temps, elle fout des coups de machette là où elle peut, ouvrant des ventres, coupant des doigts. Quelle importance tant que le résultat final est là ? Elle doit se débarrasser d'eux au plus vite. Et pour ça, elle n'a plus la moindre pitié. Elle ne réalise même plus le sang qui s'écoule, qui atteint son visage et qui lui donne encore plus - si seulement c'est possible - un air de folle. Un véritable carnage, voilà ce que c'est.



_________________
When you knock me down, I get the fuck back up again.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar




A la recherche du respect:
 

× Âge du perso : :
27 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec la villa

× Avant, j'étais : :
Professeur d'histoire au collège

× Messages : :
467

× Points de vie : :
35

× Copyright : :
Invité (Bazzart)

× Avatar : :
Nate Buzolic

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Jeu 26 Jan - 13:56

J’étais presque étonné que tout se passe si bien et que notre collaboration se construise de façon si fluide. Bien évidemment, il n’était pas utile de préciser qu’aucun de nous n’appréciais forcément de devoir s’allier à quelqu’un d’autre mais nous n’avions pas le choix et je pense que notre objectif commun était bel et bien de revenir à deux au camp. Mieux valait ne pas prendre de risque et je pense pouvoir affirmer du peu que j’ai vu de la jeune femme que nous pourrions former un duo plutôt dévastateur. C’est en tout cas ce que nous allions voir. « Tu verras, c’est différent. L’arme est un peu lourde mais au moins tu ressens chaque sensation dans tes bras, tu ressens directement l’impact quand ton arme touche l’os de ta victime et c’est plus solide qu’en bois. Mais je t’avoue aimé le coté sanglant de la machette aussi mais j’suis plutôt bourrin alors ça me convient moins. Ce qui fait des trucs bien saignant aussi c’est la faucille, tu verrais ce que peut faire Alixen avec ça, elle te décapite quelqu’un sans forcer. » Décidément, dès que je me mettais à parlé d’arme, je ne m’arrêtais plus. Il faut dire que chaque façon de tuer est spéciale, dire qu’avant cet apocalypse, je ne le savais pas et que je n’aurais probablement jamais découvert ce genre de sensation sans cela. C’est magique. Mais trêve de discussion, nous étions maintenant arrivé à destination de ce camp de minable que nous allions exterminer d’ici peu.  Il nous fallait assez peu de temps pour nous accorder et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, nous nous étions lança chacun dans une direction. Sept cibles à abattre, ça allait être du gâteau mais j’espérais au fond qu’ils se défendent un peu, qu’ils tirent ou se batte, ça serait plus drôle que de les voir pleurer en attendant leur sort. Le premier coup de feu était tiré dans un sifflement à peine audible et une femme choisit au hasard s’écroula lourdement sur le sol, sans vie et maintenant guérie du virus. Presque immédiatement après, j’abattais un autre homme s’apprêtant à tirer sur elle. Je ne pouvais malheureusement plus rien faire sans changer de position car elle se trouvait dans mon angle de tir et je n’avais pas forcément envie qu’elle se fasse toucher par une balle. Je devais bouger, changer et reprendre l’effet de surprise. Des coups de feu partait alors vers ma direction avant qu’elle ne fasse son apparition pour asséner un coup de machette à l’un d’eux. Je n’avais pas toute la scène en vue, mais à priori il n’en restait plus que quatre. Je m’approchais toujours tirant à la va vite en voyant qu’Alliyah était à nouveau ciblée. Je ne touchais pas ma cible mais j’eux au moins le mérite de la surprendre, pendant qu’Alliyah se battait. J’arrivais alors sur le terrain voyant Alliyah en pleine bagarre. A la base, elle avait les trois types contre elle mais l’un d’eux avait fini au sol et l’autre avait ses intestins dans la main. Même pas qu’elle partage. J’attrapais les cheveux de la dernière femme qui avait tenté de fuir pour la trainer jusqu’à la scène de combat ou Alliyah s’était acharné. Quel charmant spectacle, une superbe femme, debout sa machette à la main pleine de sang, les trois gars au sol, l’un tenant sa main, l’autre hurlant les tripes à l’air et le troisième raide mort. Rien n'aurait pu obombrer ce tableau. « J’pensais que tu partagerais un peu plus… Un groupe de sept c’est pas assez » Je soupirais tirant un grand coup sur les cheveux de la femme me suppliant de la laisser partir pour la jeter devant moi. Elle hurlait d’avantage en voyant ce que nous avions fait de ses camarades. « Oh ta gueule » disais-je en lui envoyant un coup de batte dans la figure. Bordel, si ça avait été une balle de base ball j’aurais surement fait un home-run, mais là c’est simplement sa machoire qui avait du se briser, ou son nez, j’en savais rien. Je savais juste qu’elle résistait plutôt bien, elle bougeait encore, ne se relevant pas d’elle-même. « J’veux pas t’affoler mais t’as ton estropié qui se fait la mal. Et j’me suis pas assez amusé pour me permettre de laisser partir quelqu’un vivant. » J’attendais qu’elle s’en occupe. Après tout si elle voulait s’essayer à la batte, il lui fallait bien une cible. Oh j’pourrais toujours lui laisser la fille mais bon, je sais que certaine personne aime bien finir le travail commencé. D’autant plus que le gars éviscéré avait perdu connaissance. Toute cette route pour si peu d’amusement. J’attendais qu’elle revienne avec son prisonnier. Relevant la mienne pour l’agenouiller, elle avait perdu de son charme mais le sang lui allait à ravir. « Alors tu veux essayer ? » disais-je en lui tendant ma batte une fois sa propre victime agenouillé face à nous. Elle pouvait choisir laquelle elle voulait entre le manchot et la défiguré. « Mais laisse moi le second hein. »

_________________

   

    This will never end cause I want more !More, give me more, give me more !  
    «TIf I had a heart I could love you. If I had a voice I would sing. After the night when I wake up. I'll see what tomorrow brings.»
   
   
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


we want to feel we are in control of our own existence. in some ways we are, in some ways we're not.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1308

× Points de vie : :
12

× Copyright : :
© poison ivy (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Dim 29 Jan - 21:12

Opération assassinat

Un vrai carnage, voilà ce que c'est. Ils ne sont que sept et pourtant, le sang coule en abondance. Il faut dire qu'Alliyah ne fait pas dans la dentelle ... et que Graham, lui aussi, se fait plaisir. Bon, pas de la même façon et elle le plaint d'avoir dû rester en arrière, très franchement. De là où il se trouve, il paraît évident qu'il ne s'amuse pas autant qu'elle. Elle, vraiment, elle s'éclate comme une folle. C'est dingue, comme son côté psychopathe est en train de se développer à mesure que le temps passe, et qu'elle côtoie des gens plus fous qu'elle encore. Elle comprend, maintenant, qu'elle ne s'est jamais sentie aussi vivante que depuis le début de l'épidémie. Ça lui a permis de se révéler, de devenir quelqu'un pour de bon. Elle était destinée à finir ici, et maintenant, c'est certain. Graham la rejoint, et constate légèrement dépité qu'il n'y a plus grand chose pour lui ... Oups. Qu'y peut-elle ? Elle n'a fait que se défendre et, il est vrai, se prendre un peu trop au jeu. Bon, il ne va quand même pas trop se plaindre, il reste une femme pour lui. Et ses deux estropiés. L'un d'entre eux, ses tripes en mains, est incapable de bouger même si elle croit l'entendre geindre sans cesse. L'autre, avec son poignet dans la main, est dieu seul sait où. Elle ne se préoccupe pas trop de lui, à vrai dire. Pas pour l'instant. Avec le sang qu'il a perdu, de toute façon, il ne pourra pas aller bien loin. « Sept, ce n'est pas assez, ça c'est sûr. C'est allé trop vite, je n'ai pas pu contrôler la situation mieux que ça. »

C'est vrai, elle n'a pas fait de grands efforts. Ce n'est pas qu'elle est égoïste, c'est qu'elle ne tient pas à mettre sa vie en danger. Et en laissant l'un d'entre eux en parfait état de marche pour Graham, elle prenait trop de risques. Tant pis, la prochaine fois ... Et puis Graham fout un coup de batte à la femme encore en pleine forme, mais qui n'arrêtait pas de pleurer. Le craquement de sa mâchoire - ou de son nez, difficile à dire - est nettement plus agréable que ses pleurs insupportables. A la remarque de Graham, Alliyah regarde autour d'elle, d'eux. Son estropié est en effet en train de se tirer sans pression. « J'y vais, j'y vais. » Bien sûr qu'elle non plus ne veut pas laisser qui que ce soit en vie s'en aller l'air de rien. Ils ne peuvent pas se le permettre. Un estropié reste un estropié ... mais surtout un survivant qui veut s'en sortir coûte que coûte. On ne sait jamais ce qui pourrait se passer pour lui à l'avenir. Mieux vaut rester méfiant, et bien nettoyer derrière eux. Alliyah va donc le chercher, et le ramène par l'oreille, en tirant sur son tee-shirt aussi. Il n'a pas vraiment d'autre choix que de la suivre, même s'il essaye une fois ou deux de s'en prendre à elle pour la faire le lâcher. En vain, elle est plus maligne que ça. « C'est vrai, tu me le permets ? » Voilà qu'elle est de nouveau extatique. L'idée de pouvoir essayer la batte de baseball la met dans tous ses états de nouveau. Elle s'arrange pour mettre le type en place à côté de la femme, et se place face à eux.

Alliyah n'hésite pas. Elle prend juste son temps pour observer ses deux potentielles victimes. Les deux sont sacrément amochés, mais la femme en plus piteux état. Elle décide d'opter pour elle. Pas parce que ce sera le plus simple, mais parce qu'elle se doit de se montrer juste et de rendre cette situation aussi équitable que possible. Graham n'a pas eu autant de chance et de possibilités qu'elle ... Elle décide donc de lui laisser sa propre victime. Elle attrape la batte, joue un peu avec elle puis la lève et ... l'abat sur le visage de la jeune femme. Pour un second coup, elle s'en sort plutôt bien celle-ci. Elle ne se relève pas vraiment, cette fois, mais elle bouge encore. Et Alliyah y retourne encore deux fois, avant qu'elle ne cesse tout mouvement pour de bon ... si ce n'est quelques spasmes causés par ses nerfs. Lorsque la brune se redresse, elle se rend compte qu'elle est essoufflée. C'est vraiment épuisant, d'utiliser ce genre d'armes. Mais vraiment très ... amusant. Oui, c'est le terme. C'est amusant. Elle doit avoir l'air d'une folle pour de bon, cette fois. Le visage couvert de sang, et un sourire aux lèvres. Comme si elle venait de faire la chose la plus banale du monde. Elle se redresse et rend sa batte à Graham. « A toi ... je regarde le maître en la matière à l'oeuvre. » Elle y va un peu fort dans sa façon de le présenter, mais elle est comme dans un état second là. Tant et si bien qu'elle ne pense pas tout de suite à récupérer sa machette laissée au sol ... bah, elle verra ça après. Elle profite du spectacle, pour l'instant.



_________________
When you knock me down, I get the fuck back up again.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar




A la recherche du respect:
 

× Âge du perso : :
27 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec la villa

× Avant, j'étais : :
Professeur d'histoire au collège

× Messages : :
467

× Points de vie : :
35

× Copyright : :
Invité (Bazzart)

× Avatar : :
Nate Buzolic

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Sam 25 Fév - 11:44

Une véritable boucherie comme je les aime, voilà le spectacle que nous avions mis en œuvre. Nous étions bien entendu les acteurs principaux et les figurants n’avaient d’autres choix que de subir notre jeu, succombant un à un sous nos coups. Surtout ce d’Alliyah en réalité. Mais sept ce n’était pas assez pour que je me défoule suffisamment, c’est pour cela que je ne pouvais m’empêcher de quitter mon post de sniper pour aller sur le véritable terrain. Malheureusement, Alliyah s’était un peu emballé et ne m’avait pas laissé grand-chose à me mettre sous le dent, ou plutôt sous la batte. Comment avais-je donc fait pour passer tant d’année sans tuer qui que ce soit, ces sentiments si intenses. Je ne comprenais pas que certains survivants hésitaient encore à le faire. J’étais donc totalement dégouté de voir qu’il ne restait plus rien sauf un amputé et une gueularde. « La prochaine fois que j’pars en mission avec toi, je demande un groupe d’au moins quinze personnes. » On se ferait surement tué mais au moins, j’aurais peut-être d’autres personnes. Parce que là, j’allais à peine pouvoir me mettre dans l’ambiance que nous allions devoir rentrer. Ce n’était pas juste. Je boudais presque, franchement, tirer deux balles dans le crâne de quelqu’un c’est tellement moins intense que de les massacrer à coup de batte. Ou même de couteau, rien qu’un coup de couteau dans le bide… J’étais vraiment jaloux de ne pas avoir pu faire un carnage aussi beau que celui d’Alliyah moi aussi. Je me vengeais alors sur la pintade qui ne cessait d’hurler, pour évacuer ma frustration en lui enfonçant bien gentiment ma batte dans la tronche. Cordialement évidemment. Je ne saurais dire ce qui avait été brisé entre sa machoire, son nez ou ses quelques dents mais au moins maintenant elle ne pleurait plus ou presque, sans doute trop sonné. C’est tellement plus agréable de tuer dans une ambiance plus calme et zen. Pourquoi les gens n’acceptent pas de crever en silence ? Si un jour je devais tomber sur plus fort que moi, j’accepterais mon sort… On ne peut rien contre la chaine alimentaire, ou la chaine de survie mais c’est du pareil au même. Je faisais aussi remarqué à mon équipière que son amputé se faisait la malle. Je ne sais pas trop où il comptait aller comme ça à se vider de son sang, pas très loin vu le nombre de rôdeur qu’il va appâter mais il essayait. J’admirais presque sa débilité profonde. Autant rester ici et abréger ses souffrances. Quel crétin. Alliyah n’eut pas grand mal à le rattraper et à le ramener en le tirant par l’oreille sans qu’il ne puisse vraiment se défendre autrement que par des supplications futiles. Bordel mec, garde ta dignité au moins. « Bien-sûr. Il faut faire partager les bonnes choses dans la vie. » La meuf semblait toujours sonné et le type pleurait toutes les larmes de son corps en se vidant de son sang. C’était une sorte de roulette russe pour eux, qui allait crever en premier. Il allait finir dans le même état tous les deux de toute façon. Je laissais Alliyah faire son choix quand à nos deux victimes jusqu’à ce qu’elle se décide après avoir un peu joué avec la batte, soudain son arme s’éleva et vint s’abattre sur le crâne de la défigurée qui s’écroula sous la force. Elle devait actuellement avoir un bon traumatisme crânien. Celle-ci bougeait encore, tentait de se redresser mais elle ne devait plus comprendre quand chose. « Joli coup » En effet, du sang coulait du crâne de la victime, en un coup presque briser ainsi le crâne. Alliyah ajouta deux nouveaux coups à son équation jusqu’à ce que sa victime ne bouge plus. J’observais alors Alliyah pour voir ce qu’elle en pensait, elle semblait essoufflée. C’est ça qui est bon justement parce qu’au moins tu as vraiment l’impression d’avoir fait une part du boulot dans tout ça. A en juger par son sourire, je me disais que ça avait du lui plaire. J’attrapais la batte lorsqu’elle me la rendait, et je ne pus m’empêcher de sourire lorsqu’elle disait que j’étais le mettre. Ah oui combien de fois avais-je tué avec cette batte. Je posais mon regard meurtrier et sadique sur le type un sourire carnassier aux lèvres. Je frappais d’abords sur l’épaule du type avant de sourire en entendant un petit craquement. « Mais qui vient de se casser la clavicule ? » Je ne sais même pas si à un tel niveau de douleur, le type sentait encore quelques choses. Je n’osais pas tellement lui demander. « Bon sérieusement. » Je relevais ma batte avant de l’abattre violemment sur son crâne en enchainant plusieurs coups sans m’arrêter même après sa mort jusqu’à ce que son crâne soit totalement démoli, du liquide bizarre coulait sur le sol avec son sang. J’étais essoufflé mais totalement enthousiaste. « Je m’en lasserais jamais ! » Je posais mes yeux sur Alliyah. « Alors vos impressions ? »

_________________

   

    This will never end cause I want more !More, give me more, give me more !  
    «TIf I had a heart I could love you. If I had a voice I would sing. After the night when I wake up. I'll see what tomorrow brings.»
   
   
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


we want to feel we are in control of our own existence. in some ways we are, in some ways we're not.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1308

× Points de vie : :
12

× Copyright : :
© poison ivy (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Mer 1 Mar - 13:03

Opération assassinat

C'est vrai qu'Alliyah a fait un carnage ... et qu'elle n'en a pas vraiment laissé pour Graham. Mais qu'y peut-elle ? Une fois lancé là-dedans, il devient difficile de l'arrêter et, pour elle, de s'arrêter. Elle en a profité jusqu'au bout, s'éclatant comme une folle à les faire souffrir. C'est dingue, elle n'était pas comme ça il y a encore quelques mois en arrière. Faut croire que la vie à Bodie a eu plus de conséquences sur elle qu'elle ne l'aurait cru. Et le fait de passer autant de temps avec Livia n'a pas dû l'aider non plus. Enfin, tout cela n'a guère d'importance. C'est en se comportant comme ça qu'elle survivra, elle le sait. C'est sa seule option, alors elle la choisit sans se poser plus de question. Bon du coup, pas un seul instant elle n'a pensé au fait que Graham, lui aussi, devait avoir envie de se défouler. Dans le fond, elle n'est pas égoïste Alliyah, c'est juste qu'elle ... n'anticipe pas ce que les autres peuvent vouloir. Forcément, elle ne pouvait pas deviner. Il a l'air sacrément déçu, mais ça ne l'empêche pas de lui proposer d'essayer la batte, comme il avait promis de lui permettre de faire. Elle ne se fait pas prier, évidemment. Et choisit sa victime une fois qu'elle a ramené l'autre - qui essayait de s'enfuir comme il pouvait, le crétin - auprès d'eux. La femme. Ce sera la femme. Elle est déjà en piteux état, mais Alliyah veut juste tester. Ressentir les effets que pourrait lui procurer le fait d'abattre sa batte sur le visage d'une parfaite inconnue, pas très douée en survie. Quelques coups de l'arme - qui n'en est pas une à la base - suffisent à l'achever. Elle aura un peu chouiné, un peu crié mais au moins maintenant, c'est fait. Elle a encore du mal à réaliser, et à se remettre de ses émotions. C'est vraiment ... inexplicable, car trop intense. Elle est à bout de souffle, mais sa satisfaction atteint des sommets. Comment a-t-elle pu passer à côté de ça pendant tant de temps ? Difficile à imaginer ... Mais une chose est sûre : elle va désormais ardemment désirer trouver une batte pour elle. Sans jamais oublier sa fidèle machette, bien sûr.

C'est toujours avec le même type de plaisir qu'elle regarde ensuite Graham s'occuper du type. Un rire - légèrement sadique - lui échappe aux moments les plus propices. Elle a du mal à croire qu'elle vient vraiment de faire ça ... et que c'est déjà terminé. Et pourtant ! Au final, le mec ne dit pas grand chose. Et Graham se déchaîne sur lui en un rien de temps. Il doit en avoir pris l'habitude à présent, et ne plus jamais faire de concession. Elle voit tout à fait ce que c'est. Une fois qu'il en a terminé, il se tourne vers elle. Tu m'étonnes qu'il ne s'en lassera jamais ! « Oh, je comprends ça ! » Il lui demande ensuite ses impressions, et elle a du mal à trouver les mots. Pourtant, elle aurait plein de choses à dire, pour exprimer ce qu'elle a ressenti vis-à-vis de tout ce qui vient de se passer. « C'était ... incroyable. » OK. Ce n'est pas du tout ce qu'elle envisageait. Mais les mots lui échappent, elle rencontre quelques (logiques) difficultés à faire preuve de plus d'expressivité. En même temps, c'est Alliyah. On ne peut pas trop en attendre d'elle. « Je crois qu'il va me falloir en trouver une, de batte, maintenant. » Elle le pense. Elle a vraiment adoré ça, même si ça ne doit pas se voir sur visage de prime d'abord. Mais peu importe à quel point c'était exceptionnel, elle n'oublie pas que c'est aussi très éreintant. Et elle ne peut pas se permettre d'utiliser ce moyen-là pour se tirer de toutes les situations. Il faut procéder avec précaution, et il est hors de question qu'Alliyah prenne des risques inconsidérés dans l'unique but de se faire plaisir. La sécurité avant tout. « Mais tu as déjà essayé la machette, dis-moi ? C'est assez extra aussi ... du moment qu'elle est en bon état. » La sienne, elle l'entretient. Comme ça, au moins, elle est sûre de pouvoir atteindre les cerveaux sans avoir besoin de s'acharner comme une dératée. Sans dire quoi que ce soit, elle fait un signe en direction du campement désormais vide de ceux qu'ils viennent de tuer. Il faut maintenant qu'ils passent aux fouilles.



_________________
When you knock me down, I get the fuck back up again.
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar




A la recherche du respect:
 

× Âge du perso : :
27 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec la villa

× Avant, j'étais : :
Professeur d'histoire au collège

× Messages : :
467

× Points de vie : :
35

× Copyright : :
Invité (Bazzart)

× Avatar : :
Nate Buzolic

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Lun 3 Avr - 21:15

Alliyah était vraiment destructrice, une personne que je ne préférerais pas me mettre à dos. Bien-sûr, je ne suis pas un tendre non plus, mais si un jour l’envie de la tuer me prenait, je sais bien que je ne m’en sortirais pas sans y laisser quelques plumes. Mais pour l’heure, nous étions alliés et le travail était presque accompli hormis deux prisonniers mal en point que nous allions prendre plaisir à massacrer, en les faisant bien souffrir. Je voulais au passage saisir l’occasion de faire découvrir mon arme de prédilection à mon équipière, certes lourde et éprouvante mais tellement destructrice et emplie de sensation en tout genre. Elle semblait intéressée et j’espérais qu’enfin, quelqu’un comprenait ce que je ressentais lorsque je massacrais quelqu’un si violemment. C’était tellement plus divertissant que de se cacher derrière une arme à feu. Sa cible semblait être la femme que j’avais moi-même amoché quelques secondes auparavant pour qu’elle la ferme un peu. Je n’aimais pas tuer dans les hurlements, c’était agaçant et ça diminuait mon plaisir. Ce plaisir si intense qui m’enivrait à chaque fois qu’une vie cédait sous mes coups. Alliyah avait alors levé mon arme et avait abattu la batte sur le crâne de sa victime qui tomba sous le choc. Puis un ou deux autres coups avaient servi à en finir directement avec l’une de nos victimes qui n’était maintenant qu’un vulgaire cadavre sans vie. Je voyais que cela semblait avoir plus à mon équipière ce qui me ravissait encore plus. Je ne pouvais qu’attendre son avis qui confirmait bien ma pensée. Je l’aimais décidemment bien cette petite brune destructrice. Ce fut ensuite mon tour et c’est avec encore plus de plaisir que je m’occupais de ce type. D’abord les épaules puis je le massacrais. Même une fois mort, je continuais, sentant sa chair se ramollir au fur et à mesure de mes coups, devenant d’os un simple tas de bouilli. Du liquide céphalée coulait le long de son crâne, se mélangeant à tous le sang qu’il perdait. Oui celui-là ne deviendra jamais un rôdeur, il ne serait même pas reconnaissable par sa propre mère. Lorsque j’avais fini, j’étais essoufflé, je ressentais encore les chocs de la batte vibrant dans mes bras et mon cœur battait à la chamade. J’en voulais encore. Je voulais tuer, j’avais besoin de tuer. J’aimais tuer. Finalement, même si j’avais toujours eu l’air d’un homme innocent et sympathique, la nature malsaine de l’homme sommeil réellement en chacun de nous et j’étais tellement heureux depuis que j’avais accepté la mienne. J’adorais ça. Je ne m’en lasserais jamais. Et Alliyah semblait me comprendre, nous étions sur une même longueur d’onde. Il faut dire qu’elle aussi était une artiste. La voir danser ainsi avec sa machette autour de ses gens étaient une véritable œuvre d’art. Alliyah m’avait apporté une boucherie comme je n’en avais vu depuis longtemps et j’avais adoré voir cela. Si je n’avais pas Emily, je crois que j’aurais sans doute tenté quelque chose avec elle. Mais je devenais sérieux et nous étions deux électrons trop libres pour que ça marche. Je ne pouvais donc qu’être satisfait lorsqu’elle m’annonça qu’elle désirait maintenant se trouver une batte. Je hôchais de la tête, le regard plein de fierté de l’avoir converti à ce mode de meurtre que j’aimais tant, littéralement violent. Un peu fatiguant tout de même, c’est pour ça que je possédais une multitude d’autres armes sur moi. Un véritable arsenal. « Non, pourtant c’est beau ce que tu as fait avec. Il faudra que j’essaie… Même si j’suis plutôt direct. » J’avais l’impression que la machette l’était moins, elle faisait du bon boulot mais un peu à ta place. Toutefois je n’étais pas contre m’y essayer un jour. Lorsqu’elle m’avait fait signe en direction du camp, je me rappelais qu’il allait maintenant falloir rapporter ce qui pouvait être intéressant. Je m’approchais de leur sac, de leur campement et je remplissais le mien, leur en empruntant même un. Je me chargeais de nourriture, matériel léger de campement, quelques vêtements, armes qu’ils n’ont apparemment pas su utiliser correctement et toutes sortes d’objet. Finalement, je me retrouvais avec deux sacs et demi bien rempli, et Alliyah devait avoir à peu près pareil. Comment des nul comme eux avaient pu s’y bien s’équiper ? Un grand mystère de ce monde. « On rentre princesse ? » Nous retournions vers la moto, d’un pas moins actif les bras et le dos chargé. Je me plaçais sur la moto puis tentait de placer mes sacs comme je pouvais sur moi puis laissait Alliyah revenir. Il ne nous restait plus qu’à rejoindre le camp.

_________________

   

    This will never end cause I want more !More, give me more, give me more !  
    «TIf I had a heart I could love you. If I had a voice I would sing. After the night when I wake up. I'll see what tomorrow brings.»
   
   
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


we want to feel we are in control of our own existence. in some ways we are, in some ways we're not.

× A propos du vaccin : :
Curieuse pour sûr, mais pas pour autant décidée à se le faire injecter.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Bodie, Californie, avec Livia en particulier.

× Avant, j'étais : :
femme de chambre dans un hôtel pas très prestigieux.

× Messages : :
1308

× Points de vie : :
12

× Copyright : :
© poison ivy (avatar), © The1Royal Jester ♥♥ (gif profil), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Marie Avgeropoulos

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat Mer 5 Avr - 22:28

Opération assassinat

Tout ça, c'est finalement assez nouveau pour Alliyah. Elle prend pourtant plaisir à s'essayer à la batte de baseball. Ce n'est pas une arme à proprement parlé mais, par les temps qui courent, il faut savoir se montrer inventif. Cela a, de toute évidence, été le cas avec Graham. Il a su trouver des armes là où certains n'auraient vu que des objets encombrants. Pour le coup, la batte reste tout de même très salissante et ultra violente, mais ce n'est pas pour déplaire à Alliyah. Parce qu'une fois son oeuvre terminée, elle se sent étonnement calme, comme libérée d'un poids. Incroyablement détendue, elle regarde Graham s'essayer à la tâche à son tour. A l'expression de son visage, elle voit le reflet de ce qu'elle-même ressent. Une sorte de soulagement inexplicable, comme l’accomplissement d'un besoin trop longtemps refoulé. C'est ça aussi, l'apocalypse : la libération de pulsions qui étaient gardées loin, très loin de notre réalité. Pour plus de sécurité, parce que l'époque et la société ne permettaient pas qu'elles soient libérées. A présent, tout est différent. Il n'y a plus de police, de militaires, de pompiers, de samu, ou que sais-je encore. Non, il n'y a plus rien de tout ça. Le gouvernement, la justice, ce ne sont plus que des notions lointaines et abstraites. C'est chacun pour sa gueule, maintenant. Et rien ne peut venir empêcher leur oeuvre de s'accomplir. Elle se fait, c'est tout. Elle s'impose, plus particulièrement. En fait, ce que l'apocalypse a apporté, c'est une liberté illimitée. La liberté de vagabonder sans but précis, la liberté de n'avoir plus à se soucier des fins de mois, la liberté de mouvement et d'action. C'est la loi du plus fort, et Alliyah est contente de faire partie de ceux qui s'en sortent. Parce qu'elle a su sans trop de problème - et comme si elle avait de toute façon toujours été destinée à en arriver là à un moment - se libérer du poids des règles. Du poids posé sur leurs épaules par une société trop rigide. Et le meurtre avec une batte de baseball apporte tout ça avec plus de virulence encore. C'est l'accomplissement de tout ce que l'épidémie a apporté : la possibilité de se défouler. De se déchaîner jusqu'à l'épuisement.

Ouais, définitivement, faudra qu'Alliyah s'en trouve une. Elle pourra toujours demander à Livia de l'accompagner. Qui mieux que la blonde pour l'aider à en trouver une qui tienne la route ? Avec Graham, c'est différent. Si elle apprécie le fait qu'il lui ait permis de découvrir tout ça et de s'essayer à la tâche, ce n'est pas pour autant vers lui qu'elle va se tourner pour lui demander conseil. Elle apprécie sa fougue et elle sait qu'ils forment un bon duo - qui réussit à se compléter sans se marcher sur les pattes -, mais elle ne fait confiance qu'à très peu de personnes. Pour ne pas dire à personne ... Parce que, même avec Livia, il y aura toujours un semblant de méfiance. C'est quand même plutôt vers elle qu'elle va se diriger. Logique. « La prochaine fois, je te prêterai la mienne et tu me diras comment c'était. » Enfin, si prochaine fois il y a. Mais comme il lui a, aujourd'hui, passé sa batte de baseball, elle pourra bien faire un effort et s'éloigner un peu de son arme à elle. Ce ne sera l'affaire que de quelques minutes, après tout. Ça n'en a peut-être pas l'air comme ça, mais se débarrasser de quelqu'un avec sa machette est très facile. Bref, ils n'ont pas de temps à perdre. Sait-on jamais que d'autres personnes viennent ... Alliyah part de son côté, Graham du sien. Et ils se rejoignent quelques minutes plus tard, une fois leurs fouilles terminées. Elle constate avec satisfaction qu'ils ne repartent pas les mains vides ... Bien au contraire. « C'est parti ! » Ils n'ont, après tout, aucune raison de s'attarder ici. Elle monte donc à bord de la moto, essayant de caler comme elle peut ses sacs, et ceux de Graham qu'elle n'hésite pas à pousser un peu pour faire de la place. Là, c'est tout bon. Ils arriveront rapidement à Bodie et, comme toujours quand leur duo se (re)forme, repartiront chacun de leur côté. Jamais rien ne semble compliqué, avec eux.




RP terminé. coeurrose

_________________
When you knock me down, I get the fuck back up again.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [TERMINE] Alliyah + Opération assassinat

Revenir en haut Aller en bas

[TERMINE] Alliyah + Opération assassinat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-