Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE Jeu 1 Sep - 21:48

Je ne peux même pas imaginer la logique tordue qui vous a conduit à tirer sur un cadavre.


Les yeux ronds, Lana fixe cette cannette de bière vide depuis deux bonnes heures. Les cheveux en bataille, le teint terreux, l'esprit en vrac, l'américaine n'a pas passé une bonne nuit. Malgré les lits moisis disponibles, Lana est restée plutôt du genre à dormir à même le sol, dans un espace restreint et si possible en hauteur. Vivre à même le jour, avec l'apocalypse tout autour d'elle, rend difficile pour Lana de garder les yeux fermés. Alors, elle lâche prise et se déconnecte de temps à autres. L'ennui est présent, dans cette ville fantôme, les rôdeurs sont absents, voir inexistants. Lana a pris l'habitude de chasser les morts, c'est même devenu son passe-temps favori, un véritable sport, auquel elle bat tous les records. Lana a besoin d'action, d'adrénaline … Ici, elle a l'impression de mourir, d'étouffer, attendre sagement n'est pas son fort. La canette se met à bouger et l'esprit de Lana se remet doucement en marche. Elle chope un vieux paquet de clopes dans son sac et elle s'en allume une à l'aide de son zippo, qui se vide de plus en plus soit dit en passant. Le tabac est sec, aussi sec que la terre sur laquelle ses bottines sont posées. Malgré la mauvaise qualité du tabac, Lana inspire à pleins poumons et relâche la pression.

Des pas approchent en sa direction, Lana pose sa main sur le couteau qu'elle coince au niveau de sa cheville. Elle est sur ses gardes à chaque instant. Les bruits de pas lui signalent qu'il s'agit d'un vivant et non d'un mort. Lana craint les vivants, beaucoup plus que les rôdeurs. Elle tourne un peu la tête dans la direction du vivant et s'aperçoit qu'il s'agit de Pierce, le voyageur misogyne qui les accompagne, elle et son frère, depuis un bon moment maintenant.

« Salut … » dit-elle dans un souffle remplit de soulagement.

Lana apprécie beaucoup Pierce, malgré son manque de sympathie envers autrui et ses émotions refoulées, on peut dire qu'elle voit Pierce d'un bon œil. Elle va même jusqu'à le protéger quand cela s'avère nécessaire et inversement. Pour Lana, Pierce a gagné sa place auprès d'eux. On peut dire qu'une confiance s'est installée et qu'elle ne s'est jamais brisée.

«  Bien dormi ? »


Lana déplace son sac pour lui laisser une place à côté d'elle. Son fauteuil, n'est rien d'autre que le sol. Les cernes de Lana sont une réponse en cas d'échange. Elle recrache doucement la fumée et ajoute  : «  Cette clope est aussi sèche que cet endroit maudit. Qu'est-ce qu'on s'emmerde ici … » Quand il ne s'agit pas de sentiments, Lana dit tout haut ce qu'elle pense. «  Ça fait un moment qu'on n'a pas croisé quelqu'un, ni face de cadavre, ni groupe, ni d'âme vagabonde, rien que de la terre et de la poussière … » Lana n'est pas patiente, elle n'aime pas beaucoup le silence, il n'a rien de rassurant. «  Diego est dans le coin ? » Lana a toujours une pensée pour son frère et en quelque sorte, elle a besoin d'être rassurée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE Dim 4 Sep - 13:23

Je ne peux même pas imaginer la logique tordue qui vous a conduit à tirer sur un cadavre
Pierce Higgins & Lana De La Vega

Pierce claqua la porte de la baraque de bois derrière lui. Plus ça allait, plus il avait l’impression qu’on lui collait une sorte d’étiquette d’intendant. Ok, fallait vérifier que tout le monde s’en sorte à peu près, mais que personne ne s’y trompe, car Bodie n’était qu’un groupe de façade, au sein duquel on jouait surtout au chacun pour soi. Voir ces bras cassés venir quémander ceci ou s’engager dans une interminable liste de doléances l’exaspérait de plus en plus. Si un tel n’avait plus de couverture, qu’il parte en vadrouille s’en chercher une. Si un autre n’avait plus de munition, et bien qu’il fasse de même ! Le pire restait quand même la question de la nourriture qui se raréfiait à un point où on s’approchait quasiment de la disette. C’était ce dont Josh avait voulu lui parler dans sa maison, au sein de la ville fantôme. Son ton plaintif, sa mine dépitée, ça avait largement suffit à Pierce qui lui avait répondu que s’il avait faim, il se fabriquait une canne à pêche, et il descendait à la rivière pour se choper du poisson. Parce qu’ici, tout le monde crevait la dalle, et il voyait assez difficilement comment il aurait pu régler le problème de cet abruti alors que lui n’avait plus à manger. S’éloignant de l’habitat de Josh, il remonta l’allée tête baissée, n’ayant aucune envie que quelqu’un d’autre vienne se plaindre ou quémander un truc. Si la situation de groupe avait montré ses avantages, on était clairement en train d’atteindre les limites, et ça risquait fort de tourner à l’émeute s’il ne montait pas une expédition rapidement. Ce qui était en cours, mais ce qui prenait évidemment du temps.

Arrivant devant la cabane qu’il partageait avec les de La Vega, il poussa la porte sans ménagement pour pénétrer à l’intérieur. Son regard se posa sur Lana qui, de toute évidence, s’était montrée sur ses gardes à son approche. Sitôt qu’elle le reconnut, et se décrispa un minimum et lâcha un « Salut … » qui ne dissimulait pas son soulagement. Pierce ne fit qu’hocher la tête avant de refermer la porte derrière lui. « Bien dormi ? » demanda-t-elle, tandis qu’il s’avançait un peu de la pièce très peu meublée. « Mouais. » qu’il ronchonna, avant de poursuivre : « L’vé d’puis un moment. » . Avant l’Apocalypse, Pierce était de ceux qui n’articulaient déjà pas beaucoup. Mais depuis que tout ce bordel était arrivé, il faisait encore moins d’efforts et mangeait tellement les mots que certaines personnes avaient parfois du mal à le comprendre. Quoiqu’il en soit, il allait pour lui retourner la question mais s’abstint : aux vues de la tête de la jeune femme, elle n’avait pas passé une bonne nuit. De toute façon, il aurait fallu se questionner sérieusement sur ce qu’était une bonne nuit en de pareilles circonstances.

Invité à la rejoindre, Pierce vint s’asseoir à côté d’elle, s’adossant au mur qui grinça derrière lui. Comment cette baraque tenait encore debout ? Là était tout le mystère de Bodie. « Cette clope est aussi sèche que cet endroit maudit. Qu'est-ce qu'on s'emmerde ici … Ça fait un moment qu'on n'a pas croisé quelqu'un, ni face de cadavre, ni groupe, ni d'âme vagabonde, rien que de la terre et de la poussière … » s’exclama Lana, visiblement blasée dès le début de la journée. Effectivement, ça faisait un moment que personne ne s’était ramené au groupe, la dernière arrivante étant Livia, ce qui n’était pas un cadeau. Ils avaient bien débusqués des survivants avec Emily, mais cela faisait déjà plusieurs mois. Quand à son expédition qui lui avait fait ramener Luke, son prisonnier enfermé ailleurs, ça remontait à plusieurs semaines. Le calme plat, qui contrastait fortement avec le monde dans lequel il vivait. « On s’repose, c’fait du bien d’pas être tout l’temps en train d’courir. » répondit-il, lui rappelant que tout ceci n’était que provisoire et que ça devait les remettre sur pieds. Certes, ça s’éternisait. Jetant un regard autour de lui pour vérifier que personne n’écouta, il reporta son attention sur la jeune femme. « Pis on va bientôt attaquer. F’juste qu’on s’prépare bien, pour pas merder. » ajouta-t-il alors, certain que personne d’autre n’entendant. Ce camp qu’ils avaient débusqués, ils allaient le piller. Mais ce genre de choses se préparait. « Diego est dans le coin ? » demanda alors Lana, qui avait cette habitude de toujours demander où se trouvait son frère. Pierce haussa légèrement les épaules. « J’crois qu’l’est avec la russe. » répondit-il, marmonnant. La russe, sa femme, qu’il aurait sans doute préféré ne jamais attraper et ne jamais ramener au camp. La place qu’elle prenait le dérangeait sérieusement, pis il arrivait pas à lui faire confiance à cette foutue soviet.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE Jeu 15 Sep - 21:45

Je ne peux même pas imaginer la logique tordue qui vous a conduit à tirer sur un cadavre.




Toujours prête à bondir telle une lionne si le danger s'avance un peu trop près. En l'occurrence, il ne s'agit que de Pierce, bien qu'il soit un homme dangereux, il n'est pas considéré comme une menace pour Lana. Comment fermer les yeux, le cœur paisible, durant une nuit entière ? C'est devenu impossible. Lana n'a pas dormi plus de trois heures d'affilées depuis deux ans. Courir, c'est devenu une habitude, quoique Lana n'ait pas attendu l'apocalypse pour se mettre à faire du sport. « Ouais ... » Il est vrai que se reposer un peu fait du bien au moral, mais pour Lana, l'ennui reste son principal souci.

Pierce mentionne leur prochaine attaque, un camp voisin a qui Lana et son groupe souhaitent retirer toutes richesses et vies. Pourquoi ? Parce que c'est la dure loi de la survie et puis, Lana n'en ait pas à sa première cicatrice. Elle a de nombreuses blessures à son actif, physiques, mais surtout morales. Étant désirable et pleine de vie, l'apparence de Lana n'a pas joué en sa faveur. D'abord humiliée, insultée, battue et pour finir à la limite du viol, Lana a dû sortir les crocs et ôter la vie à sa première victime. En soit, ça a changé bien des choses. En premier lieu, Lana est devenue une coquille vide, achevant humains d'une main de maître. Elle n'a aucune rancœur à tuer. Rien ne se lit sur son visage durant le moment où elle porte le coup fatal. «  Hm … oui, enfin un peu d'action. » Cette idée, ravive la grise mine de Lana. «  Tu crois qu'ils sont prêts ? »  Ils, étant les membres de Bodie. Lana fréquente que peu d'entre eux … mais elle n'a pas envie de mourir à cause d'une erreur de leur part.

Une pensée pour son frère, comme à son habitude, Lana demande à Pierce où se trouve Diego. Sa réponse lui déplait. «  Je la sens pas celle-là. »  Pierce pensait sûrement faire une bonne action en l'amenant jusqu'au camp, mais Lana voit ça d'un tout autre regard. Depuis que Diego lui a annoncé qu'il s'agissait en fait de son ex-femme, la pilule n'est pas bien passée.  Diego est son frère, son sang, elle veut non seulement sa sécurité, mais également son bonheur. La présence de cette femme semble être à l'opposé de ses convictions. « T'en penses quoi ? » Un avis, son avis peut être important.

La brune inspire une dernière taffe, extrait l'air de ses poumons et écrase sa clope à même le sol. Ici ce n'est pas chez elle, Lana n'a pas de chez elle. Elle se redresse légèrement et s'adosse contre le mur, jambes croisées. « Pierce, je peux te demander un truc ? » Une question bien vaste, mais dans laquelle on peut distinguer bon nombre de choses dans la réponse. Néanmoins, dans le cas présent, il s'agit juste d'une forme d'humour, puisqu'elle ajoute quelques secondes après «  Tu peux faire que cette baraque s'écoule et que cette journée soit un tant soit peu plus mouvementée ? » Un fin sourire s'affiche sur le visage de Lana.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE Jeu 22 Sep - 14:42

Je ne peux même pas imaginer la logique tordue qui vous a conduit à tirer sur un cadavre
Pierce Higgins & Lana De La Vega

Il était vrai que le contraste était saisissant entre Bodie et leur vie d’avant. Ici, on avait presque l’impression de se retrouver dans un camp cerclé de murs, alors que finalement, rien ne protégeait réellement l’endroit. Mais il était si isolé, si paisible parfois ... ça n’avait rien à voir avec le reste. Courir, courir, tuer, enfoncer des trucs dans des crânes morts, courir. Quand on s’était habitué à ce type de vie, la parenthèse que représentait Bodie pouvait effectivement paraître désespérément longue. Mais cette parenthèse touchait à sa fin, il en était persuadé. Elle allait d’ailleurs se clôturer par un bouquet final, qu’ils n’était pas sûrs de réussir d’ailleurs. Mais fallait tenter, tout le monde ici crevait la dalle. Et puis il y avait ce sentiment d’injustice. Comment certains pouvaient autant galérer pour survivre tandis que d’autres se la jouaient pépère derrière leurs murs ? «  Hm … oui, enfin un peu d'action. » répondit Lana, qui ne dissimulait plus son impatience. «  Tu crois qu'ils sont prêts ? » demanda-t-elle, n’obtenant en guise de réponse dans un premier temps qu’un léger grognement qui ne voulait strictement rien dire. Prêts ? Ils ne le seraient jamais. « Nan, c’des bras cassés, pas l’moindre discipline. Qu’ce soit, on y va p’t’être tous ensemble, mais on agira pas en groupe. Ce s’ra chacun pour sa gueule, c’bien ça l’problème. » répondit-il, conscient qu’ici, il n’y avait pas la moindre cohésion, pas la moindre conscience de groupe. Et puis, ce n’était pas des soldats, ils ne savaient pas tenir le rang, ils ne savaient pas appliquer des stratégies bien pensées. Les préoccupations d’être en groupe, ce que Pierce découvrait depuis qu’il était à Bodie.

Si seulement c’était le seul problème, mais non. Pas de cohésion, pas de bouffes, pas de fournitures médicales, pas d’eau, rien, rien, et rien. Si ce n’était du mépris, à longueur de journée. Ah et oui, il fallait aussi faire avec une nouvelle venue que Pierce ne parvenait pas à intégrer. La femme de Phoenix. Lorsqu’il l’avait capturée, il n’avait pas la moindre idée de qui elle était. Et lorsqu’il avait compris, une fois arrivée au camp, il avait été des plus surpris de voir Phoenix faire d’elle une prisonnière. Finalement, maintenant qu’elle était libre, il aurait préféré qu’elle reste entravée. «  Je la sens pas celle-là. » déclara Lana, avant de demander : « T'en penses quoi ? » . Difficile à dire. Il y avait une certaine hostilité entre eux, probablement dû au fait qu’il l’avait capturée. Mais quelle position adoptée avec elle ? Phoenix la connaissait d’avant, et pourtant elle ne faisait pas partie de leur petit groupe. Malgré tout, elle ne pouvait être considérée comme étant une membre quelconque de Bodie. En bref, un vrai merdier. « J’sais pas. L’est pas d’nôtres, c’tout. » répondit-il en grommelant, n’appréciant pas que leur équilibre soit perturbé. Tout était déjà suffisamment compliqué comme ça.

Moroses, voilà comme ils étaient. Moroses de cet endroit, de cette merde. « Pierce, je peux te demander un truc ? » le questionna-t-elle, lui faisant hausser les sourcils. Pierce s’attendait à un truc du genre : on se débarrasse de la russe, ou alors, allez viens on se tire d’ici, on va chercher Phoenix et on se barre, sans le dire à personne. Mais non. «  Tu peux faire que cette baraque s'écoule et que cette journée soit un tant soit peu plus mouvementée ? » dit-elle, léger sourire aux lèvres. Pierce laissa échapper un léger rire. « Bordel, c’vrai qu’on s’ennuie comme un rat mort ici. » qu’il répliqua, laissa sa tête s’appuyer sur le bois pourri, derrière son crâne. Fermant les yeux un moment, il n’en vint pas pour autant à espérer une attaque. Non, l’ennui pouvait certes paraître emmerdant, mais ce qui était pire, c’était de se faire bouffer par un mort. « Quoiqu’si tu t’emmerdes à c’point, t’as qu’à aller voir la nouvelle. Livia. L’est complètement j’tée celle-là, c’pourrait bien t’divertir. » . Pierce en avait fait les frais. L’avantage, c’était que si Lana avait envie de lâcher ses nerfs sur quelqu’un, elle pouvait tout à fait le faire sur Livia. Personne n’y trouverait sans doute rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE Ven 30 Sep - 21:48


Je ne peux même pas imaginer la logique tordue qui vous a conduit à tirer sur un cadavre.


«  Nan, c'des bras cassés, pas l'moindre discipline. Qu'ce soit, on y va p't'être tous ensemble, mais on agira pas en groupe. Ce s'ra chacun pour sa gueule, c'bien ça l'problème.  »  On voit tous le monde différemment, pour la plupart, ils ont gardé certains principes moraux. D'autres, non jamais tenues une arme de leur vie et pour finir, il y a les imprévisibles, ceux-là ce sont les pires. Tout ça, n'annonce rien de bon, pourtant Lana attend ce moment avec impatience. Dégommer, se défouler, respirer un bon coup et s'assurer une survie plus longue, plus confortable, la met en joie. L'étudiante en criminologie est passée du côté des assassins et des fous. Deux ans plus tôt, il aurait été impossible pour elle d'imaginer une telle chose. Quand le moment viendra, elle ne se préoccupera que de Pierce et de son frère. Les autres n'ont que très peu d'importance à ses yeux. Qu'ils vivent, qu'ils meurent, peu importe. Lana n'a pas l'habitude de verser larmes sur larmes. Elle a pleuré sa mère, sangloté pour son petit-ami, mais pour le reste, elle est dans l'ignorance et ça n'affecte pas pour autant son quotidien. Impuissante, elle se dit qu'il n'y a rien à faire, alors pourquoi pleurer des heures en se remémorant le passé ? Elle n'y voit pas l'intérêt.

Mikhaila, une source d'inquiétude pour Lana, qui craint fortement un changement de son environnement. Pierce la rassure un minimum, le fait qu'il affirme qu'elle n'est pas des leurs, prouve que rien n'a changé.  Néanmoins, pour le moment,  il s'agit d'ennui, et sur ce point, ils sont d'accord pour dire qu'il n'y a rien d'intéressant à faire. Il lui propose d'aller à la rencontre de la nouvelle, Livia. Lana n'est pas emballée par cette idée. « On est tous un peu taré dans l'fond » Qui, dans ce monde pourri, n'a pas cramé la moitié de ses neurones ? Selon Lana, tout le monde à un pète au casque. «  Faire ami-ami avec le reste de la populace, ce n'est pas mon truc. » On ne peut pas dire que Lana soit très sociable, même le minimum syndical semble être une épreuve pour la brune. D'un autre côté, son manque de confiance envers autrui n'arrange pas les choses. Il est difficile pour Lana de se faire une place au sein du groupe et ça même, si elle se trouve être la petite sœur du leader.

Lana se lève. Déterminée à faire passer l'ennui pour le dernier de ses soucis. «  On bouge ! J'ai besoin de prendre l'air. » Lana décide de quitter cette vieille baraque, qui sent le moisi et dont les murs semblent tenir avec des allumettes. Le sourire aux lèvres, elle ajoute :« Il faut y aller maintenant. » dit-elle en donnant un petit coup dans le pied de Pierce, à l'aide du sien. Lana vérifie ses armes, couteau dans la botte, elle décolle sa batte de baseball du mur, la cale sur son épaule et se dirige vers la porte, telle une guerrière, prête à affronter le monde. L'air frais lui fait du bien au moral, même si ce côté du continent est loin d'être son préféré.

« Alors, on fait quoi ? On aide le monde à s'en sortir ? » Aujourd'hui, Lana n'a pas envie de se la jouer égoïste et souhaite, elle aussi, faire un effort en aidant le reste du groupe. « On va faire des fouilles ? Droite ou gauche ? » Lana considère, à juste titre, que Pierce fait son maximum pour le groupe et au vu des excursions qu'il a fait, il est à même de savoir par où ils devraient commencer.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE Mar 4 Oct - 15:18

Je ne peux même pas imaginer la logique tordue qui vous a conduit à tirer sur un cadavre
Pierce Higgins & Lana De La Vega

Pierce avait plutôt tendance à vouloir s’arracher les cheveux lorsqu’il se retrouvait face à Livia, mais au moins, c’était la preuve qu’il s’emmerdait pas. Nul doute que Lana serait repue de divertissements face à pareil phénomène. « On est tous un peu taré dans l'fond » répliqua la de La Vega, arrachant un franc rire à l’ancien militaire qui secoua légèrement la tête. « J’peux t’assurer qu’avec cel’là, on joue pas dans la même cour. » répliqua-t-il rapidement, n’ayant pour sa part pas sombré à ce point dans la folie. «  Faire ami-ami avec le reste de la populace, ce n'est pas mon truc. » trancha finalement Lana, qui n’avait pas vraiment tissé des liens avec les autres. Pierce non plus en réalité, il bossait avec eux pour fournir le camp, le maintenir en ordre, mais il savait qu’au fond, son seul groupe, c’était eux trois. S’il fallait se tirer, là, tout de suite, il n’y avait qu’avec le frère et la sœur qu’il partirait, laissant tous les autres à Bodie.

Pas le temps de répliquer quoique ce soit. Comme si une mouche l’avait piquée, la jeune femme se leva d’un bond. Un élan d’énergie semblait d’être emparé d’elle, déclarant « On bouge ! J'ai besoin de prendre l'air. » . « Il faut y aller maintenant. » ajouta-t-elle, en lui bourrant la chaussure d’un coup pour qu’il se bouge avec plus de vitesse. « Ok. » marmonna-t-il entre ses dents, tandis qu’il se juchait sur ses jambes. Déjà Lana s’était emparée de sa batte et ouvrait la porte de la vieille baraque miteuse, Pierce la suivant. De toute façon, rester toute la journée assis là n’avait jamais fait partie de ses plans. Rester occupé lui donnait la sensation de diminuer les risques d’attaque, car chaque moment passé dehors était une opération lui permettant d’ouvrir l’œil et de scruter les alentours. Il espérait que tous les ratés qui avaient atterris ici avaient ce même réflexe. Il en doutait, car le dicton ‘quand le sage montre la lune, l’abruti regarde le doigt’ pouvait se vérifier avec pas mal d’entre eux. « Alors, on fait quoi ? On aide le monde à s'en sortir ? » demanda la jeune femme, décidée à faire un truc sans trop savoir quoi. L’idée lui vint avant même que Pierce n’ait le temps de réagir. « On va faire des fouilles ? Droite ou gauche ? » enchaîna-t-elle, témoignant d’une énergie quasi illimitée. Une fraction de seconde, et Pierce se remémora l’expédition qu’il avait mené dans les cabanes qui n’étaient pas occupées par le groupe avec Emily, les traces de survivants occupant les lieux qu’ils avaient repérés, et sa décision de ne rien dire quand il était tomber sur ce foutu test de grossesse. S’il avait pu transformer l’événement en éclipse, diable qu’il l’aurait fait. La cabane en question se trouvait à gauche. Alors, tout naturellement, il répondit : « Droite. » . Ce qu’il avait fait ne devait pas se savoir, car pas sûr qu’on comprendrait son esprit tranchement fourchu pour le coup.

Commençant à marcher pour entamer le truc et ne pas laisser l’occasion à Lana d’annoncer qu’elle préférait finalement aller de l’autre côté, il trouva quand même utile de justifier son choix : « J’ai patrouillé d’l’autre côté y a pas longtemps. » . De toute façon, des gars étaient tout le temps posté en patrouille autour des maisons occupées par le groupe, histoire de pas se faire prendre par surprise. Depuis le temps qu’ils avaient posés leurs affaires ici, il n’y avait plus rien à trouver dans ces cabanes. Mais rien ne disait que des morts ou des vivants allaient pas se pointer, fallait rester vigilants. « Si on tombait sur une bestiole a buter, ce s’rait foutrement bien. » déclara-t-il, n’ayant quand même pas grand espoir de ce côté-là. Mais le problème de nourriture se faisait si pesant que c’était à se demander s’ils allaient réussir à tenir jusqu’à l’attaque prévue d’un autre camp découvert. « S’non c’pas d’ennui qu’t’vas crever, mais d’faim. » ajouta-t-il, sur le ton de l’humour qui ne dissimulait pourtant rien de la vérité qui se cachait derrière sa raillerie.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21953

× Points de vie : :
412

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE Sam 5 Nov - 14:58

RP archivé suite au départ de Lana. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE

Revenir en haut Aller en bas

Je ne peux même pas imaginer .. #PIERCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-