ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de quitter les sauveurs, seul.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
922

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Lun 26 Sep - 15:48

Army of one

Tyler est bien gentille, mais, parfois, Iwan a envie (et besoin) de s'éloigner un peu d'elle. Se retrouver seul pour quelque temps est primordial ... C'est qu'elle a un sacré caractère, la petite. Vous imaginez un peu ce que cela représente de rester en permanence à ses côtés ? Une horreur. Ou pas loin. Elle est parfois parfaitement calme, discrète et disciplinée. Et d'autres fois ... agaçante. Oui, ce doit être le terme le plus approprié. Dans les faits, ils se sont très bien trouvés, tous les deux : ils sont sur la même longue d'onde. Indéniablement. Ils voient les choses de la même façon et il est arrivé plus d'une fois qu'ils se retrouvent à buter des survivants sans scrupules bras dessus, bras dessous. Iwan exagère un peu sur le côté agaçant de Tyler. Mais à force de rester avec une même personne, on relève bien mieux ses défauts que ses qualités. Oh, elle en a, pourtant, c'est indéniable. Il le reconnaît et l'admet sans problème. Mais là, il a besoin de ce moment seul. Et quelque chose lui dit que c'est également le cas de Tyler. La jeune femme doit avoir envie de retrouver son espace, de se retrouver tout court. Elle va avoir la possibilité d'aller où bon lui semble, sans avoir l'ombre d'Iwan flottant tout autour d'elle. Tout cela ne peut pas leur faire de mal, et c'est serein qu'Iwan quitte leur camp. La jeune femme vit sa vie de son côté, et ils se retrouveront à cet endroit précis le soir même. Il part serein parce qu'il a une pleine confiance en Tyler. Il sait qu'elle ne laissera ni rien ni personne la surprendra et qu'il ne lui arrivera rien. C'est peut-être insensé, de se montrer si confiant, mais c'est Iwan. Et Iwan ne doute que peu de lui. Par extension, il ne doute que peu de Tyler en qui il réserve un sentiment de confiance quasi absolu. Bien décidé à profiter de ce moment pour explorer les alentours et repérer d'éventuels groupes mis en place, Iwan marche à pas mesurés. L'une de ses mains tient de manière négligente sa hache, dont l'une des extrémités est posée sur son épaule. L'autre, elle, tient son large couteau qu'il affectionne particulièrement. Il a récupéré celui-ci il y a des années de cela, bien avant que l'épidémie ne se produise, et ne l'a jamais quitté depuis.

Méfiant, les yeux partout et nul part à la fois, Iwan sait où il se trouve. Le camp partagé avec Tyler est derrière lui, et devant lui se trouve une route qui lui semble interminable. Plutôt que de continuer sur cette voie-là, il décide de bifurquer sur la gauche et d'entrer dans une forêt. Les arbres, dans celle-ci, sont assez parsemés, ce qui lui permet d'y voir clair. D'autant qu'il a l'oreille tendue : il ne se laissera pas surprendre si facilement. A l'affût du moindre bruit suspect, les yeux virevoltant à droite et à gauche de manière plus contrôlée qu'il n'y paraît, Iwan est paré à toute éventualité ... Sauf peut-être à celle qui va finir par se produire. Pour l'instant, il avance sans trop se poser de questions, sans se montrer plus méfiant qu'il ne devrait l'être. Une nouvelle bifurcation, et le voilà qui sort de la forêt. Il se retrouve dans une large clairière et ... à l'orée de celle-ci, il lui semble apercevoir, de là où il se trouve, une barrière. Un grillage ? Construit par des survivants à n'en pas douter. A moins que ce soit plus ancien, mais dans un tel espace vert, cela l'étonnerait fortement. Ne serait-il pas à proximité de Yosemite par hasard ? A sa connaissance, ce n'est pas dans ce parc d'antan que des sécurités telles que celles-là ont été mises en place. Il ne s'est pas perdu, alors ce doit être Yosemite. Et son instinct lui dit qu'il est là sur une piste plus prolifique qu'il ne l'aurait imaginé ... Un camp de survivants ? Ce n'est pas impossible. Mais Iwan n'oublie pas pour autant de se montrer que le qui-vive et un craquement de branches, un peu plus loin devant lui - à proximité du grillage en fait - le fait réagir au quart de tour. Il lève son bras qui tient le couteau, et plisse les yeux. Qui où quoi que ce soit, il est prêt.



_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar


When it all goes up in flames. We'll be the last ones standing. City made of thin glass. Smoldering in pitch black, sin so thick you can't see the stars. Can't tell good and evil apart. We feel warmth in the cold corners. Eyes in the back of our heads. We roll out when the day's over, chasing silhouettes.


mon joli bbey:
 

Opheby:
 

× A propos du vaccin : :
Ne l'a pas injectée pour l'instant, y réfléchit.

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Serveuse & strip-teaseuse

× Messages : :
543

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Avatar : Schizophrenic ; Sign : ASTRA

× Avatar : :
Poppy Drayton

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Mar 4 Oct - 0:51

Army of one. Des pleurs imaginaires réveillèrent Ophelia. Rapidement, elle se leva afin de prendre le poupon dans ses bras et quitta la tente qu'elle occupait désormais avec Abbygail. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle venait de s'éloigner afin d'éviter le risque de la réveiller. La pauvre, elle avait vraiment besoin de repos en ce moment, elle avait fait face à tant de choses… L'attaque à l'Angels Camp ça la détruite. Il ne lui restait plus personne et c'était bien pour cela qu'elle était revenue à Yosemite auprès d'Ophelia. Lors de leur première rencontre la brune avait dit à la blonde, de ne pas hésiter une seule seconde à venir la voir si elle avait besoin de quoi que ce soit, des paroles qu'elle a pu honorer bien plus tôt qu'elle ne l'aurait pensé. Alors depuis son retour, la jeune maman fait tout son possible pour lui redonner le sourire. D'ailleurs, cela faisait quelques jours qu'elle réfléchissait à organiser une petite surprise pour Abby. Et pour pouvoir mettre en place son idée, elle avait besoin de trouver un endroit où elles pourraient passer un petit moment toutes les deux. Un endroit pas très loin du campement pour plus de sécurité. C'est dans l'optique de trouver l'endroit parfait, qu'elle se mit à marcher tout en berçant le poupon, agitant légèrement les bras tenant la poupée et chantant une berceuse tout doucement. Lorsqu'Ophelia arriva près du grillage, elle arrêta de chantonner afin de ne pas risquer d'alerter les potentiels rôdeurs qui pourraient se trouver à proximité.

Après s’être assurée, qu’il n’y avait pas de rôdeurs aux alentours, elle fit le tour afin de se retrouver de l’autre côté du grillage, à l’extérieur du campement. Bien qu’à l’extérieur, elle faisait attention à ne pas trop s’éloigner, au cas où. Avec sa fille dans les bras, elle ne pouvait pas se permettre de les mettre toutes les deux en danger, surtout son enfant. Mais, après quelques minutes de marche seulement, elle finit par se raviser. Il serait plus intelligent de ramener sa fille dans la tente maintenant qu’elle était calmée et Ophelia reviendrait ici juste après. Oui, ça la rendrait plus sereine. Cependant, alors qu’elle revenait sur ses pas, elle tomba sur un homme. Un inconnu. Tenant un couteau. À quelques mètres d’elle seulement. Par précaution la jeune maman serra le poupon contre elle d’un bras et sortit son épée de l’autre, la brandissant dans la direction de l'homme. Heureusement, qu’elle avait pensé à la prendre sur elle. De toute manière, elle pensait à chaque fois à l’amener lorsqu’elle comptait faire une petite promenade avec sa fille. Ophelia craignait trop qu’il arrive quelque chose à sa fille. Et avec cet inconnu devant elle, cela renforçait son instinct de protection. Voir un homme le bras levé ainsi avec une arme dans la main, c’était un danger imminent pour elle.

- Je vous conseille de ne pas faire un pas de plus !

Sa voix était menaçante. Elle devait à tout prix protéger sa fille. Maintenant qu'Ophelia était face à un inconnu, elle était obligée de rester ici jusqu'à ce qu'il parte. En effet, elle ne pouvait pas se permettre de lui tourner le dos et encore moins risquer de lui montrer le chemin pour rentrer dans le campement. Si les survivants de Yosemite ne voyaient pas d'inconvénients à accueillir de nouvelles personnes, tant qu'ils sont dignes de confiance évidemment, la brune avait cette impression que la personne devant elle ne l'était pas. Et elle ne voulait pas qu'il daigne s'approcher d'elle et encore moins de son bébé.
© 2981 12289 0

_________________


Saw your face, heard your name
gotta get with you ☽ This side of paradise. I'm not here nor anywhere. I wanna be with you, you're unaware
I am paperweight. I fantasise a secret life and place where we hide. It feels right. I'll settle of the dust. Settle on the dust.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de quitter les sauveurs, seul.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
922

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Dim 9 Oct - 13:58

Army of one

Son couteau levé devant lui, Iwan est prêt à toute éventualité. Ou pas, en fait. Quand il voit débarquer une jeune femme face à lui, tenant quelque chose fermement contre elle, il réalise qu'il n'était pas prêt à cela. Pas prêt à l'idée de, peut-être, devoir baisser sa garde. Finalement, il aurait préféré avoir à se battre, avoir à mettre à exécution des menaces préalablement dites. Là, pour le coup, il reste quelques secondes sur le cul. Qu'est-ce que c'est que ça ? Qu'est-ce qu'elle tient contre elle ? Son instinct lui hurle qu'il s'agit d'un bébé mais sa raison, elle, n'est pas de cet avis. Elle essaye de lui faire croire à tout à fait autre chose. Parce qu'un bébé ne peut pas être encore vivant ... Pas dans ces conditions. « Je reste où je suis. » Le but n'est quand même pas de passer pour le méchant de l'histoire. Il ne veut pas mettre en péril sa sécurité, ni même celle de Tyler ou celle de qui que ce soit d'autre. Si cette femme ne se montre pas plus menaçante que lui, il ne voit pas pourquoi il devrait s'en prendre à elle. Maintenant, il ne va pas pour autant baisser son arme. Pas tant qu'il ne sait pas ce qu'elle tient contre elle. Il plisse les yeux, essaye de distinguer un détail qui pourrait le mettre sur la voie, mais rien. Ses soupçons sont toujours bien présents, mais il n'arrive pas à accepter l'idée. Comment un bébé pourrait avoir survécu jusque-là ? Enfin, il est difficile de dire si ce n'est pas un tout nouveau-né ... Ce qui changerait vraiment la donne. Iwan ne sait pas, et c'est sans doute ce qui le met à ce point dans tous ses états. Il ne sait pas quoi penser de tout ça, et que faire.

Pourtant, il va bien falloir qu'il se décide. Ils ne vont pas pouvoir rester éternellement là, l'un en face de l'autre, à se juger et se jauger. Il faut qu'il agisse, et vite. « Qu'est-ce que vous tenez contre vous ? » Bon, sa question ne passera pas. Pas comme ça. Il est un peu trop abrupt et il le sait. Ce n'est pas faute d'avoir beaucoup travaillé sur lui-même au cours des dernières années. Mais ce n'est jamais suffisant, il en faut toujours plus. Et Iwan est comme ça, c'est dans sa personnalité. Ce qui ne l'empêche pas de s'en rendre compte et d'essayer de nuancer ses propos lorsque c'est possible. Aussi, décide-t-il finalement de baisser son bras qui tient le couteau, de sorte à avoir l'air moins dans la menace. Toujours sur la défensive cela dit, parce qu'il ne lâche pas le manche. Mais elle devrait pouvoir comprendre sa façon de se comporter, elle qui tient toujours une épée dans sa direction. D'ailleurs, Iwan doit s'avouer assez impressionné ; ce n'est pas le genre d'arme que l'on croise le plus. Et pourtant ... « Je n'ai pas l'intention de vous faire de mal. » Là, c'est dit. Il ne pourra pas faire mieux, alors qu'il aurait largement pu faire pire. Il espère que la jeune femme s'en rendra compte et baissera, à son tour, son arme. Ce serait bête d'en venir aux mains quand tout peut être réglé beaucoup plus simplement. Et Iwan n'a pas pour habitude de s'en prendre au premier venu pour une histoire d'orgueil mal placé.



_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar


When it all goes up in flames. We'll be the last ones standing. City made of thin glass. Smoldering in pitch black, sin so thick you can't see the stars. Can't tell good and evil apart. We feel warmth in the cold corners. Eyes in the back of our heads. We roll out when the day's over, chasing silhouettes.


mon joli bbey:
 

Opheby:
 

× A propos du vaccin : :
Ne l'a pas injectée pour l'instant, y réfléchit.

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Serveuse & strip-teaseuse

× Messages : :
543

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Avatar : Schizophrenic ; Sign : ASTRA

× Avatar : :
Poppy Drayton

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Ven 14 Oct - 0:28

Army of one. Ophelia était au summum de la méfiance. Elle n'aimait pas du tout se trouver en face de quelqu'un qu'elle ne connaissait pas du tout, avec sa fille dans les bras. La jeune maman craignait tellement qu'il arrive quoi que ce soit à son bébé.. Et cet homme ne l'inspirait pas du tout confiance. Même si il lui intimait qu'il ne bougerait pas, Ophelia ne pouvait s'empêcher de le toiser pour vérifier qu'il ne tente pas de faire ne serait-ce qu'un pas en avant. Tout comme, elle décidait de ne pas répondre à sa question tant qu'il aurait ce couteau pointé droit devant elle. Pas question non plus de baisser son arme la première. Alors, la jeune femme ne bougea pas d'un poil, restant dans sa position actuelle, le poupon contre elle et son épée toujours braquée vers l'inconnu. Bien qu'elle soit celle qui ait la plus grande arme, elle partait tout de même avec un désavantage. La brune ne pouvait se défendre qu'avec un seul bras. Et en plus de devoir se défendre, elle doit en plus et surtout défendre sa fille.

Enfin, l'homme se décida à baisser son arme sans pour autant la ranger. Elle pouvait tout à fait comprendre étant donné qu'elle-même n'avait même pas baissée la tienne. Tout survivant qui se respecte aurait agi de la même manière. Ophelia finit par baisser son épée à son tour, posant la pointe de la lame contre le sol, tout en tenant le bout du manche de ses doigts. Elle aurait pu la ranger étant donné qu'elle avait toujours un poignard sur elle dans son dos, caché en dessous de son haut et coincé contre son pantalon. Plus rapide à dégainer certes, en cas de soucis mais l'épée couvrait plus de distance. Après plusieurs longues minutes de silence, la jeune maman se décida à répondre enfin à la question de l'homme.

C’est ma fille…

Tout ce temps à ne pas parler, c'était pour lui permettre de réfléchir si oui ou non, elle devrait lui révéler cette information. Si dans bien des cas un bébé pouvait toucher la corde sensible des survivants, il arrivait que ce ne soit pas le cas et qu'il arrive bien le contraire lorsque l'on faisait face à des survivants totalement psychopathe. Cela lui était arrivée une fois lorsque la brune voyageait avec les cannibales, au tout début. Le premier jour, en fait. Un des cannibales avait exprimé son souhait de « goûter un peu de sa fille ». Parce que monsieur, n'avait jamais eu l'occasion de manger de bébés. Une réplique digne d'un film d'horreur… Cependant, il s'est bien vite ravisé, non seulement, par le fait qu'Ophelia avait son poignard effleurant l'entrejambe du mec mais aussi parce qu'il s'est rendu compte que l'enfant de la brune était malade du point de vue de la jeune femme mais en réalité bel et bien infecté.
© 2981 12289 0

_________________


Saw your face, heard your name
gotta get with you ☽ This side of paradise. I'm not here nor anywhere. I wanna be with you, you're unaware
I am paperweight. I fantasise a secret life and place where we hide. It feels right. I'll settle of the dust. Settle on the dust.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de quitter les sauveurs, seul.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
922

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Lun 17 Oct - 15:06

Army of one

Peu d'hésitation du côté d'Iwan. Alors, bien sûr, il se méfie. Mais c'est moindre, et ça l'est de plus en plus au fil des secondes. La question fuse avant qu'il n'ait pu la retenir, et c'est dans l'impatience la plus totale - mais relativement freinée - qu'il attend que la réponse lui parvienne. Cela finit par arriver et Iwan voit tous ses doutes se confirmer. C'est sa fille. Un bébé. Un bébé fort silencieux, mais cela n'étonne guère le mercenaire. Il a plutôt tendance à imaginer que c'est normal, voire même logique. Naître dans un univers pareil ne peut pas être simple, et exige certains acquis dès le départ. « Oh ... » Sur le coup, il ne trouve rien de mieux à dire. Et, surtout, il est encore un peu sous le choc de la découverte. Il s'en doutait, pourtant, mais il peinait à le croire, refusait de le croire. A présent, il n'a plus qu'à accepter l'idée. Il ne bouge pas pendant quelques secondes, ne fait pas le moindre mouvement dans sa direction. Comme la jeune femme en face de lui a baissé son arme, il s'autorise à ranger la sienne. Elle est toujours à portée de mains, de toute façon. Et son instinct lui dit qu'il n'en aura même pas besoin ... S'il se comporte bien et ne fait pas le moindre mouvement dans leur direction, il ne voit pas pourquoi les choses dégénéreraient.

Mais voilà que sa curiosité fait surface. Un bébé, dans ce monde ? Il ne sait pas si c'est une bonne ou une mauvaise chose. Sans doute est-ce juste un peu les deux ... Lèvres pincées, Iwan baisse les yeux en direction de l'endroit où se trouve sa fille, et essaye de voir quelque chose. En vain. Le bébé est tout contre elle, et elle ne semble pas prête de déserrer sa prise. Il le comprend parfaitement. Néanmoins, il ne peut retenir ses réactions. Il est ce qu'il est, mais il lui arrive aussi de tendre à l'impulsivité. « Est-ce que je peux la voir ? » Sa voix se fait aussi douce que possible mais, là aussi, Iwan reste la personne qu'il est. Et s'il refuse très franchement de l'accepter, nul doute que ses réactions habituelles ont la peau dure ... Et que la jeune femme aura donc une nette tendance à se méfier de lui. Ce n'est pourtant pas son but. Il est juste ... curieux. Et partagé dans un maelström d'émotions qu'il n'est pas sûr de pouvoir, ni de vouloir, contrôler. « Je veux dire ... ce n'est pas tous les jours qu'on voit un bébé. » Pas sûr que ça la rassure plus que ça. Mais au moins, il aura essayé. Et c'est déjà pas mal du tout venant de lui. Il faut le croire.


[/quote]

_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar


When it all goes up in flames. We'll be the last ones standing. City made of thin glass. Smoldering in pitch black, sin so thick you can't see the stars. Can't tell good and evil apart. We feel warmth in the cold corners. Eyes in the back of our heads. We roll out when the day's over, chasing silhouettes.


mon joli bbey:
 

Opheby:
 

× A propos du vaccin : :
Ne l'a pas injectée pour l'instant, y réfléchit.

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Serveuse & strip-teaseuse

× Messages : :
543

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Avatar : Schizophrenic ; Sign : ASTRA

× Avatar : :
Poppy Drayton

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Jeu 27 Oct - 13:45

Army of one. Ophelia comprenait que ça pouvait en étonner plus d’un qu’un bébé puisse survivre en plein apocalypse. C’était en effet très difficile de garder son enfant en vie dans ces conditions-là. Le danger était présent partout, que ce soit venant des rôdeurs, des survivants ou tout simplement les misérables conditions de vie qui étaient leur quotidien à tous aujourd’hui. C’est bien pour cela que sa méfiance était au maximum lorsqu’elle se retrouvait à proximité de personnes inconnues alors qu’elle avait sa fille avec elle. Un net changement de comportement parce que lorsqu’elle n’a pas son poupon avec elle, elle est bien moins méfiante et bien plus naïve.

Cependant, de ce survivant elle s’en méfiait alors lorsqu’il lui demanda si il pouvait voir sa fille, Ophelia connaissait déjà la réponse sans même à avoir à réfléchir. C’était hors de question. Ce serait totalement imprudent. Qui dit vouloir voir Shelley, dit devoir se rapprocher. La jeune femme ne pouvait pas prendre un tel risque. Elle savait qu’il serait bien difficile de protéger sa fille si l’homme tentait quelque chose pendant qu’il se tiendrait tout près. Le risque était trop grand. Quoi qu’il dise, quoi qu’il essaye de lui faire croire, il pouvait à tout moment la tuer elle et sa fille, une fois qu’il se tiendrait assez près. Au moins, avec cette distance entre eux, Ophelia garantissait la sécurité de sa fille et la sienne.

- Non.

Son ton exprimait clairement le fait, que sa décision était irrévocable. Que ce n'était même pas la peine de débattre là-dessus. Elle ne changera pas d'avis, il devra s'y faire. Si il voulait voir un bébé , qu'il en trouve un autre. Le sien n'était pas une bête de foire qui devait être vu par chaque personne qui l'exigeait. Si comme toute bonne mère, elle devrait être fière de montrer à quiconque son enfant, ce n'est plus comme ça que ça fonctionnait à présent. Ophelia ne pouvait pas prendre le risque de laisser sa fille trop près d'autres survivants, surtout ceux qu'elle ne connaissait pas.

- C'est un bébé comme les autres. Je ne vois pas ce que cela vous rapporterait de l'apercevoir.

Juste une question de curiosité de la part du survivant sans doute. Cependant, Ophelia ne pouvait pas se permettre de mettre en danger sa fille pour une telle raison. Pour aucune raison d'ailleurs. Il n'arrivera jamais à la persuader. Oui, ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait apercevoir un bébé, mais ce n'était pas aujourd'hui en tout cas qu'il allait pouvoir en voir un de près. Ou du moins, ce ne sera pas sa fille qu'il verra. Il devra se contenter de la vue qu'il a en ce moment. Même si il ne devait surement pas y voir grand chose, tellement que la brune tenait fermement le poupon contre elle.  
© 2981 12289 0

_________________


Saw your face, heard your name
gotta get with you ☽ This side of paradise. I'm not here nor anywhere. I wanna be with you, you're unaware
I am paperweight. I fantasise a secret life and place where we hide. It feels right. I'll settle of the dust. Settle on the dust.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de quitter les sauveurs, seul.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
922

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Dim 30 Oct - 1:34

Army of one

Iwan n'a pas pu s'en empêcher, il lui fallait lui poser la question. Aura-t-il la possibilité de voir ce bébé de plus près ? Au fond de lui, il savait depuis un moment que la réponse serait négative. Comment aurait-il seulement pu imaginer le contraire ? Impossible, impensable. Cette jeune femme est campée sur ses positions, méfiante comme pas permis et déterminée à rester aussi loin de lui que possible. Il essaye tout de même de la rassurer, de lui faire comprendre qu'il n'a pas l'intention de leur faire de mal, ni à elle, ni au bébé. Evidemment, cela ne fonctionne pas. Ça n'aide pas la jeune femme à se détendre, et il le comprend très bien. Toute sa vie, Iwan s'est forgé une posture et une attitude, pas d'enfoiré de première, mais de véritable combattant. Il ne peut donner une autre impression que celle d'une brute épaisse injustement violente. Tant pis, au moins, il aura essayé. « Très bien, je reste où je suis. » Il cesse tout mouvement pour, effectivement, lui faire comprendre qu'il n'a pas l'intention d'aller à l'encontre de sa requête. En même temps ... elle a une arme largement plus longue que la sienne. Iwan pourrait probablement l'esquiver pour mieux l'attaquer par derrière. Mais il ne le fera pas. Quel genre de tordu ferait un truc pareil, d'ailleurs ? Elle a un bébé dans les bras, il faut être carrément psychopathe pour s'en prendre à elle. Ce qui, en soit, existe. Iwan le sait.

Bref, Iwan a compris qu'il devait surtout rester là où il est. Ce qu'il fait, un peu contrarié mais pas non plus vexé. Il est plutôt compréhensif, au moins sur ce point. Elle a raison de se méfier, c'est d'ailleurs sans doute ce qui fait que son bébé est encore en vie. Il faut ce qu'il faut, pour survivre et pour faire survivre. « Des bébés, on n'en croise plus vraiment à tous les coins de rue ... » C'est même, à vrai dire, la première fois qu'Iwan se retrouve à proximité d'un bébé aussi jeune. Même les enfants se font rares, c'est un fait. Iwan sait d'ailleurs très bien de quoi il parle ... malheureusement pour lui. « Mais pas de soucis, je ne bouge pas, ne t'en fais pas. » Il ne le répétera sans doute jamais assez pour la rassurer. Son bras est définitivement le long de son corps et il pousse le vice jusqu'à ranger son couteau dans son "étui". Là, elle devrait se sentir un peu plus en sécurité. Pas assez, sans doute, pour accepter qu'il se rapproche mais ça lui va. Il finira par accepter l'idée de manière pleine et totale. « Est-ce que je peux faire quelque chose ... ? Est-ce que vous avez besoin de quelque chose tous les deux ? » C'est fou, qu'Iwan se comporte ainsi. Il ne le fait pour ainsi dire jamais. Mais avec un bébé, tout est différent. Forcément.



_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar


When it all goes up in flames. We'll be the last ones standing. City made of thin glass. Smoldering in pitch black, sin so thick you can't see the stars. Can't tell good and evil apart. We feel warmth in the cold corners. Eyes in the back of our heads. We roll out when the day's over, chasing silhouettes.


mon joli bbey:
 

Opheby:
 

× A propos du vaccin : :
Ne l'a pas injectée pour l'instant, y réfléchit.

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Serveuse & strip-teaseuse

× Messages : :
543

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Avatar : Schizophrenic ; Sign : ASTRA

× Avatar : :
Poppy Drayton

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Ven 11 Nov - 1:02

Army of one. Ophelia ne pouvait pas faire autrement que refuser la requête de l'inconnu. Même si elle avait conscience qu'agir ainsi pouvait aussi être un mauvais choix. Car si évidemment refuser qu'il puisse voir Shelley était un moyen pour ne pas qu'il décide de s'approcher plus et de se retrouver trop près de sa fille, lui donnant l'occasion de faire du mal à cette dernière sans qu'Ophelia n'ait le temps de faire quoi que ce soit. D'un autre côté, refusé quelque chose qu'il souhaitait avait aussi pour risque de le frustrer. Et la frustration pour les hommes dérangés ça pouvait être plus dangereux, mais au moins là avec cette distance instaurée entre-eux, elle avait encore sa chance de pouvoir s'enfuir et sauver sa fille. Heureusement, l'homme semblait compréhensif avec sa décision, chose qui la rassurait sans pour autant qu'elle ne baisse sa garde. La brune détestait le fait de se retrouver dans de telles situations, devoir rester constamment sur ses gardes, c'était inconfortable. C'était bien triste mais l'homme partageait ses pensées, les bébés se faisaient rare en ces temps-ci. Si on partait du fait que les enfants étaient leurs avenirs, le fait qu'ils se faisaient rare ne faisait qu'illustrer un peu plus le fait qu'il était bien difficile de croire en leur avenir à tous. Qu'un jour tout redevienne un peu plus radieux. Ophelia ne s'en préoccupait pas plus que cela, tant qu'elle avait sa fille avec elle c'était tout ce qui comptait. Sans doute pour cela que son cerveau refusait d'admettre la vérité, que ce qu'elle tenait fort contre elle, n'était qu'un vulgaire poupon.

Les questions de l'homme la décontenança. Si ils avaient besoin de quelque chose ? Elle fut tellement surprise qu'elle ne répondit rien pendant un certain moment, se contentant de le regarder sans dire mot, son visage exprimant clairement sa surprise. Il y a bien longtemps qu'un homme et surtout un inconnu ne propose ses services. Évidemment, que cela faisait un peu douter la brune sur ses retranchements pendant un court moment, mais elle se reprit bien rapidement.

- Non merci.

Ophelia était beaucoup moins froide qu'au départ. Il lui était sans doute impossible de rester de marbre face à quelqu'un qui avait la gentillesse de demander si il pouvait faire quoi que ce soit. Elle n'en croisait pas tous les jours. Cependant, Ophelia ne manquait de rien ou du moins elle avait tout ce qui lui fallait pour elle et sa fille, pour l'instant. Il y avait surement au moins quelque chose dont elle avait besoin mais rien ne lui venait à l'esprit, soit parce qu'elle était encore trop stupéfaite pour penser à quoi que ce soit, soit parce qu'elle possédait déjà le plus important. Puis surtout, Ophelia préférait faire les choses par elle même. Une attitude qu'elle avait déjà dans le passé, avant tout ça. L'attitude de l'homme commença par soulever une question sans l'esprit de la brune.

- Vous aviez un enfant ?

Peut-être bien qu’elle se trompait, ce serait même très probable étant donné qu’elle ne le connaissait pas du tout et cela n’était qu’une supposition. Mais de son attitude, Ophelia ne pouvait s’empêcher de se poser cette question. Qu’il eut été père était pour elle l’explication de son comportement. Et la seule raison pour laquelle elle avait référé sa question au passé était parce qu’il n’en avait pas parlé du tout. Parce qu’après tout il aurait pu tout à fait l’amadouer en lui avouant que lui aussi était parent.
© 2981 12289 0

_________________


Saw your face, heard your name
gotta get with you ☽ This side of paradise. I'm not here nor anywhere. I wanna be with you, you're unaware
I am paperweight. I fantasise a secret life and place where we hide. It feels right. I'll settle of the dust. Settle on the dust.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de quitter les sauveurs, seul.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
922

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Dim 13 Nov - 1:35

Army of one

Finalement, Iwan n'est pas si étonné par la réponse de la jeune femme. En fait, il s'y attendait, il s'était préparé à cette éventualité plus qu'évidente. Mais il lui fallait poser la question par principe. Au cas où. Cela n'aurait bien sûr pas changé grand chose pour lui. Peut-être que ça lui aurait ramené un peu d'espoir vis-à-vis du monde et de la vision qu'il s'en est faite ces dernières années, mais il a de sérieux doutes quand même. Il lui faudra plus qu'un bébé pour ça ... Mais bref, ce n'est pas une raison pour mal se comporter. Il va même au-delà de ça. Pour la première fois depuis le début de l'épidémie, il propose d'aider. Et le tout, gratuitement bien sûr. Il lui demande si elle a besoin de quelque chose, si elles ont besoin de quelque chose. La question a l'air de la surprendre, ce que peut comprendre Iwan. C'est rare, un survivant qui demande pareille chose. Et il ne peut clairement pas s'en vanter parce que c'est bien évidemment la première fois qu'il le fait. A situation exceptionnelle, réaction exceptionnelle. Il hausse les épaules, l'air pas le moins du monde déçu par sa réponse. Il ne l'est pas. Il aurait aimé pouvoir faire quelque chose pour elles, mais il comprend sa méfiance. Elle est plus que justifiée et même tout à fait naturelle. « D'accord. » Il n'aurait pas pu rester silencieux dans ces conditions. Il n'est pas toujours très à l'aise quand il s'agit de parler aux autres, et de bien se comporter avec eux. Mais il peut imaginer que, très facilement, elle pourrait imaginer le pire venant de lui.

Il faut dire qu'Iwan a la carrure de ceux qui ont un passé pour le moins chargé. Il l'est. Mais peut-être pas comme on pourrait l'imaginer. Il n'a pas travaillé uniquement pour des gens "biens" mais c'est un type loyal. Qui a frôlé l'illégalité plus d'une fois sans jamais franchir la dernière limite. Un mec bien, dans le fond. Un mec qui estime que ceux qui peuvent et doivent vivre sont ceux qui parviennent à le faire sans avoir à marcher sur les autres. Les enfoirés de première qui profitent de tous ceux qu'ils croisent, eux, méritent de crever. Mais tout ça, bien sûr, la jeune femme en face de lui ne peut pas le savoir. Elle ne peut se fier qu'à son instinct, et à ce qu'elle a sous les yeux. Forcément, l'attitude d'Iwan soulève également question. La preuve : elle vient de l'interroger. Bim. En plein dans le mille. S'il est bien sûr affecté par tous les souvenirs que ces quelques mots suffisent à faire remonter, il n'en montre rien. Et il réussit même à, plus ou moins, reprendre le dessus en un rien de temps. « Ouais, je ... Ouais. J'en avais un. » Là, c'est dit. Il ne peut pas faire mieux que ça, mais il aurait clairement pu faire pire. « Joseph était un peu plus vieux, cela dit. » C'est la première fois qu'il prononce son prénom depuis des lustres, depuis sa mort en fait. Il y a pensé plus d'une fois, mais il n'en a parlé à personne. A personne avant cette illustre inconnue qui tient un bébé dans ses bras ... sans doute cette donnée à elle aussi suffit-elle à le faire se sentir en confiance. Il n'a pas idée combien, pour une fois, il est dans le faux. Et même complètement à côté de la plaque.



_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar


When it all goes up in flames. We'll be the last ones standing. City made of thin glass. Smoldering in pitch black, sin so thick you can't see the stars. Can't tell good and evil apart. We feel warmth in the cold corners. Eyes in the back of our heads. We roll out when the day's over, chasing silhouettes.


mon joli bbey:
 

Opheby:
 

× A propos du vaccin : :
Ne l'a pas injectée pour l'instant, y réfléchit.

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Serveuse & strip-teaseuse

× Messages : :
543

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Avatar : Schizophrenic ; Sign : ASTRA

× Avatar : :
Poppy Drayton

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Jeu 17 Nov - 23:22

Army of one. Ophelia avait vu juste, finalement. Il avait bien été père. Avoir connaissance de ceci, expliquait mieux son comportement. Même si la brune ne pouvait pas s’empêcher de continuer à se méfier de lui. Elle n’y pouvait rien, la survie dans ce nouveau monde l’avait forgée ainsi. Quand elle était avec sa fille, elle était obligée d’être au summum de la méfiance. Sans doute qu’il pourrait lui prouver x par y qu’il n’était pas quelqu’un de bien méchant, que la jeune femme resterait sur sa première impression qu’elle avait eu de lui. Dans son esprit, sa fille elle avait faillit la perdre deux fois. Bien qu’évidemment en réalité la première fois lui avait été déjà fatale, lui laissant quelques dégâts psychologiques. Des années que sa fille était déjà morte mais que son cerveau refusait d’assimiler.

- Ça fait longtemps ?

La logique voudrait sans doute qu'elle présente ses condoléances ou qu'elle s'excuse… Mais cela servait-il vraiment à quelque chose ? Non, de son point de vue du moins. Cela ne ferait qu'imposer un silence gênant. Peut-être également qu'elle ne devrait pas s'attarder plus sur le sujet de son fils. Sans doute que se devait être douloureux pour l'homme mais pourtant il n'en montrait rien. Pour cette raison qu'Ophelia s'était permise de poser une question de plus. Bien sûr, la jeune femme la mettra en veilleuse si le survivant éprouvait quelconque signes qui lui feraient comprendre, qu'il ne souhaitait pas poursuivre sur le sujet. Après tout, depuis leur rencontre Ophelia n'avait cessé de refuser les requêtes de l'homme. Alors, ce serait tout à fait normal que ce dernier, en fasse de même.

La jeune femme aurait préféré aussi que sa fille soit un peu plus âgée, qu'elle ne connaisse pas que ce monde. Ophelia voudrait la promettre à un meilleur avenir. Cependant, c'était impossible malheureusement à un point que la brune n'imaginait même pas. L'avenir de la petite avait cessé d'exister depuis trois ans et quelques mois. Il faut dire aussi que pour un bébé arrive à survivre dans un tel environnement est chose rare. Non seulement à cause des rôdeurs mais aussi des survivants qui ont tendances à perdre la tête. Limite, les zombies avec un peu d'entrainement c'était devenu chose aisée de les exterminer. Mais les humains… C'était une autre affaire. La preuve même avec le père de l'enfant… Une très bonne raison qui l'amène à se méfier des survivants se trouvant pas très loin du poupon. Poupon qu'elle se mit à bercer légèrement.
© 2981 12289 0

_________________


Saw your face, heard your name
gotta get with you ☽ This side of paradise. I'm not here nor anywhere. I wanna be with you, you're unaware
I am paperweight. I fantasise a secret life and place where we hide. It feels right. I'll settle of the dust. Settle on the dust.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de quitter les sauveurs, seul.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
922

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Ven 25 Nov - 22:10

Army of one

Iwan ne sait pas sur quel pied danser, avec cette jeune femme. Il ne sait pas ce qu'il est censé dire, ou faire. Mais son instinct lui dit que, quel que soit son comportement, elle continuera de rester sur ses gardes. Il peut le comprendre, dans le fond. Et il le fera encore mieux une fois qu'il se sera éloigné d'elle et de son bébé. Lui aussi, se méfie beaucoup des autres survivants. Bien plus qu'il ne le dira jamais. Il n'y a que Tyler qui a réussit à gagner sa confiance ... et cette jeune femme là aussi, à sa façon. La conversation a dérivé en direction d'un sujet très tabou, et Iwan ne sait pas bien comment y faire face sans se trahir. Il n'a pas pour habitude d'exprimer quoi que ce soit. Il n'a pas non plus pour habitude de se plier ainsi aux exigences d'une survivante, alors que sa sécurité pourrait être mise à mal. Si Tyler le voyait dans une situation pareille, elle le tuerait probablement. Lentement, et douloureusement. Mais elle n'est pas là, et ça l'arrange bien. Parce qu'il n'a jamais, absolument jamais évoqué Joseph et c'est mieux ainsi. Avec cette jeune femme, il s'autorise à le faire parce qu'elle lui a posé une question d'abord. Mais aussi parce qu'elle aime tient un bébé dans ses bras. D'une certaine façon, c'est un bon moyen de montrer patte blanche, d'avoir un bébé tout contre elle. Bien sûr, ça ne signifie pas non plus qu'elle est toute blanche et gentille, mais Iwan reste à distance et c'est sans aucun doute préférable ainsi.

« Plus ou moins deux ans. » Il reste vague alors que la date, il la connaît. Par cœur. Sur le bout des doigts. Il pourrait presque compter en heures le temps qui le sépare de son petit Joseph. Mais elle en sait déjà trop, et il est mal à l'aise à l'idée de parler de tout ça. Ce n'est, cela dit, pas aussi douloureux qu'il l'aurait imaginé. Allez savoir pourquoi. Iwan passe d'un pied sur l'autre, presque comme un enfant, incertain sur ce qu'il doit faire à présent. S'il s'avance, elle ne fera pas de quartier. S'il recule, elle pourrait le voir comme un signe menaçant, comme s'il allait chercher de l'aide avant de revenir vers elle accompagné. Non ? Alors il s'arrête brusquement de bouger et lui accorde un léger sourire. « Je m'appelle Iwan au fait. » Il n'attend pas vraiment d'elle qu'elle se présente aussi. Il cherche juste à lui faire comprendre qu'elle peut avoir confiance en lui. Au moins un peu. Au moins le temps qu'il s'en aille, et que chacun reprenne sa route. Elle finira bien par l'accepter, cette idée. Il fera tout pour, en tout cas. « Je vais y aller ... Je fais juste demi-tour et je repars de là où je viens, d'accord ? » Il veut la mettre en confiance avant de se mettre à exécution. Et pour cela, mieux vaut qu'il la prévienne et qu'il la laisse tout anticiper. La prendre par surprise ne serait pas la meilleure des idées, bien au contraire.



_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar


When it all goes up in flames. We'll be the last ones standing. City made of thin glass. Smoldering in pitch black, sin so thick you can't see the stars. Can't tell good and evil apart. We feel warmth in the cold corners. Eyes in the back of our heads. We roll out when the day's over, chasing silhouettes.


mon joli bbey:
 

Opheby:
 

× A propos du vaccin : :
Ne l'a pas injectée pour l'instant, y réfléchit.

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Serveuse & strip-teaseuse

× Messages : :
543

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Avatar : Schizophrenic ; Sign : ASTRA

× Avatar : :
Poppy Drayton

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Ven 9 Déc - 2:42

Army of one. D'habitude, Ophelia ne se montre jamais aussi curieuse envers d'autres survivants. Normalement, elle se contente de se mêler de ses propres affaires. Elle a conscience que très peu de survivants étaient encore à l'aise à l'idée de parler de leur passé. Cependant, elle ne saurait dire pourquoi. La jeune femme, elle, ne se renfermait pas lorsque quelqu'un en faisait l'allusion. Même si quelques éléments de son passé n'étaient pas très glorieux au point de faire boule de neige et lui attirer des ennuis. Mais la brune n'était pas du genre à regretter ses actes. Certains de ses actes qu'elle a dû faire durant l'apocalypse par exemple, n'étaient pas très louables, pourtant, ils étaient tout à fait justifiés.

Quoi qu'il en soit, il y avait une raison précise pour laquelle la jeune femme se permettait de se montrer si curieuse. Le survivant qui se trouvait face à elle, avait eu aussi un enfant. Mort qui plus est. Une chose bien triste et horrible. Et c'est ceci qui intriguait Ophelia. De pouvoir comprendre comment un parent pouvait arriver à vivre avec la mort de son enfant. Elle, elle n'y arriverait pas, elle en avait conscience. Shelley était tout ce qui lui restait. La seule chose qui lui appartenait si l'on puis dire ainsi. C'est surement pour cela, qu'elle se laissait bercer par l'illusion que sa fille était toujours vivante. Que c'était réellement son bébé qu'elle tenait tout contre elle et non un poupon. Peut-être que lui avait encore des membres de sa famille avec lui ? Des proches ? Un élément qui pouvait grandement aider. Ou pas d'ailleurs. Ophelia ne savait pas du tout si avoir sa famille encore à ses côtés pouvait lui rendre la vie apocalyptique meilleure. Elle avait tant merdé avec eux, que ce soit avant que des zombies n'envahissent la terre ou pendant... Sa relation avec ses proches étaient tellement tendue, que la jeune Ashcroft ne saurait dire si le fait que ce soit la fin du monde, arrangerait les choses. En évoquant la possibilité que certains soient encore vivants, évidemment. Ce qu'elle doutait énormément. Elle se doutait qu'en ayant été pendant un certain moment avec un groupe de cannibales, ces derniers étant responsables de l'implosion de la zone dans laquelle elle pensait que certains de ses proches s'étaient rendus, faisait qu'il y avait des chances pour qu'elle ait indirectement le sang de certains sur les mains.

Face à la réponse de l'inconnu, Ophelia hocha lentement de la tête, pour montrer qu'elle avait entendu même si elle restait silencieuse. Elle se demandait si le deuil était plus facile à surmonter avec les années qui passaient. Une question qu'elle lui posa pas, se doutant de la réponse. Ce n'était jamais facile. Normalement, c'était aux enfants d'enterrer leurs parents et non le contraire. Le survivant finit par briser le silence qui avait commencé à s'installer entre eux, en se présentant.

- Ophelia... Et elle c'est Shelley.

C'est par automatisme, qu'elle s'était présentée à son tournants qu'elle n'ait eu à réfléchir avant. Bien que la brune eut un léger moment d'hésitation en dévoilant le prénom de sa fille. Mais elle finit tout de même par la présenter aussi. Donner son nom n'était pas quelque chose de dangereux après tout. Puis tout d'un coup, il l'avertit qu'il comptait s'en aller. Le visage ferme, elle hocha la tête sans pour autant s'empêcher de serrer un peu plus fort le manche de son épée. Une chose est sûre, elle ne le quittera pas une fois des yeux jusqu'à ce qu'il soit hors de sa vue. Et même à ce moment, elle restera aux aguets pour vérifier avec ses propres oreilles qu'il n'y ait plus personne aux alentours et être certaine qu'elle pouvait tourner le dos et retourner au campement en sécurité avec le poupon.
© 2981 12289 0

_________________


Saw your face, heard your name
gotta get with you ☽ This side of paradise. I'm not here nor anywhere. I wanna be with you, you're unaware
I am paperweight. I fantasise a secret life and place where we hide. It feels right. I'll settle of the dust. Settle on the dust.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de quitter les sauveurs, seul.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
922

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia Dim 18 Déc - 11:23

Army of one

Il n'aurait jamais dû s'arrêter face à elle. Voilà, c'est aussi simple que ça. Il l'a pourtant fait. Il ne parvient pas non plus à le regretter autant qu'il le devrait. C'est douloureux, bien sûr, de devoir évoquer Joseph. Il ne prononce pourtant pas son prénom, reste même plutôt vague sur la réponse qu'il lui fournit. Néanmoins, ça reste un sujet délicat. La perte d'un enfant, c'est tout bonnement insurmontable. Iwan sait qu'il ne parviendra jamais à se faire à l'idée - si tant est que cela puisse être possible -. Son Joseph lui manque à chaque instant qui s'écoule. Il fait bonne figure devant Tyler parce qu'elle n'est - pour l'instant en tout cas - au courant de rien. Et qu'il n'a aucune envie d'y changer quelque chose, par peur que son regard lui-même ne s'en voit altéré. Il est très bien comme il est et cette parenthèse, il compte bien l'oublier au plus vite. Le visage de la jeune femme restera néanmoins marqué dans sa tête, ainsi que leurs prénoms, qu'elle vient de prononcer. Il lui sourit de plus bel. « C'est joli. » Il le pense vraiment. Ce n'est pas son genre de faire des compliments s'il n'en pense pas un mot. Autant Ophelia que Shelley, il trouve les prénoms très beaux. A présent, les deux filles resteront d'autant plus présentes dans sa mémoire ; il aura des prénoms auxquels songer.

Il la prévient ensuite de ses intentions. Il va partir, ça y est. De cette discussion, il ne restera bientôt plus que de lointains souvenirs, refoulés au plus profond de son inconscient. Inconscient qui se réactivera à l'instant même où il recroisera la jeune femme, si ça se produit un jour. Il hoche brièvement la tête à son intention, avant de lâcher ces quelques derniers mots : « Bon courage. » Et c'est tout. Il n'a rien d'autre à lui dire, rien qui puisse leur être utile à tous les deux, rien qui puisse réaffirmer la position d'homme fort qu'il aime en général prendre. Pas qu'il se pense supérieur à qui que ce soit - hommes comme femmes -. Simplement, il n'aime pas l'idée d'être vulnérable. C'est pourtant tout ce qu'il a été au cours de cette rencontre, en particulier vers la fin. Au moment d'évoquer son défunt fils. Ophelia a tout de même respecté le fait qu'il ne veuille pas en parler plus que ça et, rien que pour ça, il lui en sera éternellement reconnaissant. Maintenant, difficile de dire s'il espère les recroiser un jour ou non. D'un côté, ce serait rassurant et un poids de plus du côté de l'humanité ... Mais c'est aussi douloureux. Parce que, à présent, elle sait. Pas plus que ça, certes. Mais elle sait. Et, sans plus se montrer méfiant, Iwan lui tourne le dos pour s'éloigner de là. Vite, sans un regard en arrière. Tout ça doit être refoulé et immédiatement.



Spoiler:
 

_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia

Revenir en haut Aller en bas

ARMY OF ONE ~ ft. Ophelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-