I say come, you say go [Ambroisie & Roxane]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

I say come, you say go [Ambroisie & Roxane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: I say come, you say go [Ambroisie & Roxane] Dim 2 Oct - 14:18

I say come, you say go...
You say goodbye, I say hello !


Malheureusement, ce qui faisait grandement défaut à Roxane, et qui incombait surement à quelqu'un quant à son éducation, c'était que personne n'apprenait aux petites filles riches à se débrouiller seules... En tout cas, pas chez les Ecossais... Pas chez les MacGregor, quoi. Et la blonde était bien aise d'affirmer - pour elle même, car il n'y avait que des morts pour l'écouter - qu'elle pourrait toujours faire mieux, de toute façon, qu'une gouvernante... La preuve, c'était qu'elle avait eu beau chercher partout un larbin pour l'aider, elle n'en avait pas trouvé le moindre. Il était donc logique de conclure que ces gens avaient été les premiers à mourir, ce qui la rassurait en quelque sorte, et la désespérait tour à tour.


    - Je vous assure, c'est devenu extrêmement difficile de trouver du personnel compétent de nos jours ! Se plaignit-elle à la tête grognon qui dépassait de sous une voiture, à la station d'essence. Vous n'êtes guère utile, vous même, pour me servir, sans bras pour actionner la pompe...


Elle soupira, en essayant au hasard plusieurs bouton, tirant sur le tuyau avec délicatesse, afin de ne pas se salir... Devoir s'atteler à cette tâche était déjà assez difficile, alors elle tenait à garder un minimum de classe en l'accomplissant, juste pour garder la tête haute.
Et puis, s'il s'agissait bel et bien d'une émission de télévision débile pour la piéger, elle tenait à montrer de sa superbe à chaque instant, histoire de satisfaire ses hypothétiques, mais surement très nombreux, fans. Bien sur, après s'être démenée et avoir usé de sa force et de son intelligence à son maximum, Roxane dut bien se rendre à l'évidence : un affreux égoïste était passé avant elle, et avait dévalisé la réserve de pétrole.


    - Et le partage, la compassion, dans tout ça ? clama-t-elle avec la plus mauvaise foi du monde, en tentant de contourner le visage hideux qui claquait des dents en direction de ses jambes, non disposé apparemment à supporter ses jérémiades. Après tout, cette réaction aurait également pu être légitime, venant d'un vivant. Malgré elle, perdant l'équilibre, elle lui planta le talon d'un de ses Louboutins dans le nez. Oh non ! S'agaça t'elle, en gratifiant l'affreux morceau de chair d'un véritable coup de pied cette fois, rageur. Heureusement que votre sang a une couleur assez proche de celle de ma semelle !


Elle allait ramasser sa carte gold, qui était tombée dans cette maladresse, lorsqu'elle avait voulu la retirer de la machine, quand un rat la devança, et referma ses dents pourries sur la puce dorée, pour filer plus loin. Pour le coup, elle avait reçu assez de bons conseils depuis son enfance pour ne pas céder aux insultes faciles : elle pesta avec un anglais de la haute bourgeoisie d'un raffinement absolument notable... Qui ne convint malheureusement pas l'animal de lui rapporter le symbole de toute sa fortune.
Il ne restait donc à la jeune femme qu'une seule solution, et des plus drastiques.
Elle ôta ses chaussures d'une valeur inestimable pour ceux qui assistaient à la scène - au mieux, quelques amis du voleur - et se lança à la poursuite de ce dernier.

Il ne lui fallut pas longtemps pour être complètement perdue dans la nature environnante, qui avait depuis des mois repris ses droits sur les constructions humaines. La station essence, plus isolée sur la route, n'avait qu'à moitié subie ce bouleversement... Par contre, Roxane n'avait plus aucune idée de la manière dont elle pourrait y retourner, et récupérer cette voiture qu'elle avait trouvé sur le bord de la route, avec à peine assez de carburant pour arriver jusque là.
Dans tous les cas, elle était peut-être juste condamnée à continuer à pieds, et voilà. Encore.
Elle remit derrière son oreille une mèche de cheveux blonds, en reprenant son souffle. C'était raté pour la coiffure de star... De toute façon, elle n'avait pas pu se laver depuis plusieurs jours, et les apparences ne trompaient plus vraiment. Le rétroviseur de la vieille clio le lui avait confirmé.


    - Y'a quelqu'un ? S'effraya l'héritière en entendant un bruit qui ne semblait pas être celui des pas d'un rongeur. Elle brandit l'une des chaussures de luxe qu'elle tenait à la main, en guise d'arme aiguisée. Ses pieds, d'ailleurs, étaient désormais plein de boue, et elle était désespérée d'admettre qu'elle ne sentait même plus la différence à présent, tant elle avait déjà parcouru de kilomètres ainsi... Elle devenait une vraie sauvage, et cette constatation lui donnait envie d'aller faire la queue à Walmart avec les classes défavorisées, histoire de se suicider définitivement socialement. J'ai perdu ma carte bancaire Elite... Se sentit-elle obligée de dire, comme pour justifier sa présence dans le coin... On ne savait jamais quand on entrait dans une propriété privée, ici, et son père l'avait prévenu sur les américains fous qui attendaient à la limite de leur terrain, fusil à la main.

Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar





× Âge du perso : :
33 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Récemment les sauveurs, avec Théodore

× Avant, j'étais : :
Chercheuse biologiste dans les maladies

× Messages : :
82

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Granger

× Avatar : :
Keira Knightley

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mira

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I say come, you say go [Ambroisie & Roxane] Mer 21 Déc - 0:19

I say come, you say go...
You say goodbye, I say hello !
Roxane & Ambroisie
Ce matin-là, me réveillant près de la fillette que j’avais pris sous mon aile, mes idées tournaient sans vraiment se fixer quelque part. J’avais besoin de prendre l’air, de savoir comment j’allais agir par la suite. L’espoir devait renaitre, je devais retrouver un moyen de faire des recherches. Peu importe ce que ça allait me coûter. Ma sœur jumelle était encore en vie, je le sentais, cette connexion étrange qui nous liait existait encore bel et bien. J’avais confiance en elle, bien que l’on ait tendance à se détester. En théorie, si je mourais, elle pourrait reprendre la suite. Où qu’elle soit, peut-être faisait-elle des recherches elle aussi… Passant mes mains dans mes cheveux, je soupirais et essayait de rassembler des pensées rationnelles. J’embrassais le front de la petite et sortait de la tente. Regardant l’horizon d’un air vague, je me rendais à pieds dans un endroit du camp de Yosemite où l’on pouvait se doucher, un luxe bien rare de nos jours. Fixant le pommeau de douche, je me demandais encore comment j’allais assurer la garde d’une gamine qui était rentré dans ma vie sans prévenir. Une fois habillé, je parcourais encore quelques kilomètres pour venir dans un endroit dissimulé aux autres membres du camp. C’était un peu chacun pour soi ici et j’avais caché dans la végétation ma nouvelle acquisition : une moto.
Ayant le luxe d’avoir récupéré aussi un casque, je ne me gênais pas. Je quittais le camp avec mon nouveau bolide à la recherche de carburant supplémentaire. Le plus logique était en réalité d’en prendre dans des véhicules à l’arrêt. Il était presque impossible d’en trouver maintenant dans des stations essences. Les survivants allaient à l’essentiel sans comprendre qu’une nouvelle logique était née. Slalomant entre les différents véhicules, je parviens, après avoir tués quelques Leucos, à récupérer le carburant souhaité. Mais il était préférable de continuer à pieds pour le moment. Je rangeais dans un coin improbable mon nouvel appareil et utilisait mes bonnes vieilles jambes. C’est là que je la vis pour la première fois. De longs cheveux dorés, une tenue totalement inappropriée pour la survie. Elle semblait totalement désorientée… « Est-ce que ça va ? » Oui, la folie me prenait moi aussi, mais elle ne semblait pas être un problème potentiel. Elle semblait être un danger seulement pour elle-même. « Vous êtes blessée mademoiselle ? » M’approchant doucement de quelques pas, les mains en l’air pour la rassurer.

Il me semblait qu’elle avait mentionné une carte de crédit, elle était de toute évidence en état de choc. « Je m’appelle Ambroisie, mais vous pouvez m’appelez Ambrie si c’est plus facile pour vous… Vous êtes ? » Maintenant je lui faisais face, un sourire rassurant sur le bout des lèvres, mes yeux trahissaient le fait que je me faisais réellement du souci pour elle. « Ce n’est pas endroit où il est bon d’errer seule sans être… Visiblement armée. » Lançais-je tout en la regardant de haut en bas brièvement. « Vous êtes seule depuis combien de temps ? Vous n’avez aucun groupe ? » C’était l’hôpital qui se moquait de la charité. J’avançais la plupart du temps seule, mais je n’avais pas l’air d’être aussi pommée qu’elle au sujet de la survie parmi les zombies. Par ailleurs, je me retournais pour voir au loin un rôdeur rampant. Il n’allait pas très vite et c’était peut-être l’occasion de lui faire reprendre raison. « Le monde tel que nous le connaissions n’existe plus pour le moment. Les cartes de crédits sont totalement inutile… Mais je peux vous aider un temps pour vous adapter si vous le souhaitez. Vous comprenez ? Une maladie a presque détruit toute l’humanité… Et les quelques survivants qui sont encore pleinement conscient de ce qui se passe sont aussi un danger potentiel. » Je m’armais de mon couteau, faisant quelques pas vers le rampant et plantant d’un coup sec mon arme avant de la retirer d’un geste vif. Je l’essuyais sur mon pantalon, je n’aurai qu’à en changer d’autre plus tard. « Il faut toujours les viser à la tête. Il faut éviter de faire du bruit pour les attirer. De quoi avez-vous réellement besoin pour chercher votre carte de crédit ? » J’espérais qu’elle allait retrouver un minimum la raison pour m’exposer correctement son problème sans que ce dernier me paraisse parfaitement farfelu. Enfin bon, tous les espoirs étaient permis dans ce monde en total destruction.





© Starseed

_________________

Battles

After all this time ? Always. You are the sun of my life. You are the good one. The only one.
black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I say come, you say go [Ambroisie & Roxane] Sam 24 Déc - 21:09

Blessée ? Oui, Roxane l’était, dans son amour propre, d’une façon qu’il lui était même impossible d’appréhender, tant l’évidence de ses échecs l’effrayait. Physiquement, elle allait plutôt bien néanmoins, si l’on considérait les circonstances. Elle était affamée, mais des années de diète intense pour garder la ligne l’avait préparé à une telle contrainte… Là, elle n’avait jamais été aussi proche de la silhouette de Britney, son amie anorexique, sans même faire d’efforts – les vomissements, elle n’avait jamais aimé ça.

    - Je vais très bien, Am-broi-sie, répondit donc Roxane en haussant le menton d’un air dédaigneux, et en détachant chaque syllabes du nom de l’inconnue, pour lui montrer qu’elle n’était pas une demeurée qui était obligée de donner des diminutifs pour se souvenir des titres. Parfois elle appréciait de rebaptiser ses employés, mais c’était uniquement une manière de les rabaisser, et ils ne le lui avait surement jamais demandé. Je suis…


Elle s’agaça en secouant sa chaussures boueuse, réalisant qu’elle avait complètement perdu la trace du rongeur à cause d’une discussion dont l’interlocutrice privilégiée ne savait même pas la reconnaitre. Et elle se mettait à lui prodiguer moultes conseils pour assurer sa survie, comme si le fait qu’elle soit encore debout dans cette tenue ne prouvait pas clairement qu’elle excellait dans l’art d’esquiver le bon sens et de s’en sortir quand même. Roxane était une MacGregor, quand même ! Il suffisait de regarder sa… Son… Bon, ok, elle n’avait plus grand-chose de la prestance de son statut de naissance.

    - Bon, écoutez, si vous ne comptez pas me tuer, je préfère que l’on en reste là, ma chère. Je n’ai que faire de vos élucubrations de roturière, et il est évident que vous ne sauriez l’utilité d’une carte gold, même si je vous l’expliquais avec des diminutifs « aisés »… Soupira-t-elle, en haussant les épaules d’un air complètement dépité par la stupidité d’Ambroisie. Pas la peine de grogner… Ajouta l’héritière alors qu’elle s’était déjà retournée pour s’éloigner, prenant la décision la plus sage qui soit.


Franchement, de tels sons sortant du gosier d’une si menue et jolie (relativement aux critères de son rang dans la société, car il lui manquait quelques parures de la haute, pour passer dans une soirée mondaine) créature, c’était quand même étrange… Roxane n’eut pas le temps d’y réfléchir beaucoup plus que des doigts décharnés comme des os se refermèrent sur son poignets.
Heureusement, un réflexe miraculeusement enregistré après des dizaines de déconvenues de ce genre la sauva in-extremis d’une morsure qui aurait pu lui être mortelle. Le zombie revenait néanmoins à la charge, et comme l’avait bien souligné Ambroisie, elle ne possédait que peu de défenses, surtout maintenant que son talon aiguille était planté entre les côtes de l’affreux décharné.

    - Mais venez donc m’aider ! Pesta-t-elle à l’encontre de celle qu’elle venait de rejeter brusquement, comme si elle n’avait jamais rien fait de la sorte.

Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar





× Âge du perso : :
33 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Récemment les sauveurs, avec Théodore

× Avant, j'étais : :
Chercheuse biologiste dans les maladies

× Messages : :
82

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Granger

× Avatar : :
Keira Knightley

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mira

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I say come, you say go [Ambroisie & Roxane] Lun 13 Fév - 12:14

I say come, you say go...
You say goodbye, I say hello !
Roxane & Ambroisie
La survie de la jeune femme relevait du miracle. Il suffisait d’observer un minimum ses courbes pour s’en rendre compte. Elle était devenue famélique. Elle ne devait pas savoir ou pouvoir s’en sortir seule. Il était très étonnant de voir une telle personne encore en vie. Mais après tout ?... N’étais-je pas moi-même un contre-exemple ? Au tout début je peinais bien moi-même à m’en sortir, mais je ne ressemblais plus à cette femme du départ qui est habitué aux salles de chimies et non au dehors, ni aux voyages et autre souci auquel je pourrais me retrouver confronté à l’avenir. Cette jeune femme aux longs cheveux d’or était un souci… Un souci certain dont j’allais devoir définir l’importance.
Posant une main sur ma hanche, penchant légèrement la tête sur le côté de façon agacée, je plissais les yeux. A quoi bon faire des efforts pour cette femme qui semblait être à dix mille à l’Ouest de la situation qui se présentait à elle ? Pouvait-elle vraiment se permettre de faire la fine bouche face à une main tendue dans son état ? Je ne souhaitais même pas imaginer quel dégât pourrait faire un verre d’alcool sur elle… Dédaigneuse, hautaine, elle avait le profil type du repas de choix pour les zombies ! Mais qu’importe. Il fallait que je sers les dents. C’était une jeune femme que je ne connaissais pas et les apparences sont bien souvent trompeuses. Si elle était en danger, j’allais l’aider. Mais je ne me gênerais pas pour la remettre à sa place si besoin. Cela faisait déjà bien longtemps que je ne m’attachais plus à personne. Dans le langage familier, à l’écouter, on l’aurait défini de conne tout bonnement. Mais bien que ces mots me viennent parfois en tête, contrairement à ce qu’elle pensait, j’étais bien plus distinguée. C’était puéril et ridicule d’entendre cette jeune fille m’insulter de roturière alors que j’avais, de toute évidence, un cursus universitaire bien plus prestigieux que le sien.

« Soit, allez à votre guise. Votre fin n’appartient qu’à vous seule. »

Bien sûr, ma façon de m’exprimer n’était qu’une pique, mais je reflétais la réalité de la chose. Notre fin n’appartenait qu’à nous et Dieu seul sait à quel point cette dernière pouvait être rapide dans ce nouveau monde. Néanmoins, comme une leçon ne s’apprend que par soi-même, j’avoue que la rapidité n’était pas tant de mise lorsque l’inconnue se retrouva une nouvelle fois en mauvaise posture. Son éducation laissait à désirer en termes de politesse. Malgré tout, je n’allais évidemment pas la laisser là. M’emparant de mon couteau, j’avançais prudemment jusqu’au défunt qui mourrait de faim. Je l’enfonçais profondément dans sa boîte crânienne avant d’aider la jolie blonde à dégager correctement son poignet. Après l’avoir essuyé sur un vieux chiffon, je rangeais mon bien sans adresser un regard à celle que je venais de sauver.

« Les remerciements ne sont pas de mises j’imagine… Nos chemins se séparent-ils ici ou avez-vous convenu du fait que se déplacer à plusieurs n’est peut-être pas la dernière des stupidités ? Pour être honnête, je survie aussi bien seule qu’avec quelqu’un à mes côtés. C’est donc à votre aise… Il faudrait que l’on vous trouve cependant une arme plus efficace et durable que vos talons. »

Levant simplement la main vers elle, de la façon la plus courtoise qu’il me semblait, je décidais de lui laisser une dernière chance.

« Ambroisie Darkhölme, enchantée. J’étais chercheuse en biologies et microbiologies, et vous-même ? »

Je n’aurais pas vraiment l’occasion de lui laisser d’autres chances parce que le danger était constant et je devais revenir au camp sans être bredouille. Si la jeune femme le souhaitait, je l’amènerais avec moi. Elle serait plus en sécurité là-bas…





© Starseed

_________________

Battles

After all this time ? Always. You are the sun of my life. You are the good one. The only one.
black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22376

× Points de vie : :
67

× Copyright : :
© Swanette la malicette (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I say come, you say go [Ambroisie & Roxane] Sam 11 Mar - 18:50

RP archivé suite au départ de Roxane. I love you

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I say come, you say go [Ambroisie & Roxane]

Revenir en haut Aller en bas

I say come, you say go [Ambroisie & Roxane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-