Come back home (ft Fred)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox. Les admins sont actuellement absentes jusqu'au 25 juillet mais vous pouvez toujours contacter Aileen par MP en cas de question !
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Come back home (ft Fred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

BODIE
avatar



× A propos du vaccin : :
Non - Ellyn n'a pas croisé la route des sauveurs, et dans tous les cas elle ne leur ferait pas confiance.

× Âge du perso : :
32 ans

× Localisation (+ avec qui) :
à Bodie

× Avant, j'étais : :
Assistante de direction

× Messages : :
503

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Dakini

× Avatar : :
Jennifer Morrison

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sugar`Dream

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Come back home (ft Fred) Mar 4 Oct - 16:46

COME BACK HOME— ft. Fredricksen & Ellyn
Ca y est, l'expédition à l'Angels Camp était terminée. Les membres de Bodie s'étaient retrouvés à l'extérieur, en retrait du camp qu'ils étaient venus piller. Ellyn n'était pas peu fière de cette expédition. Elle était parvenue à ramasser quelques bricoles avant de s'enfuir, des boîtes de conserves et des paquets de gâteaux. Ce n'était certes pas grand chose, mais les autres s'attendaient certainement à ce qu'elle revienne les mains vides, et peut être même en morceaux. Malgré tout, elle s'était faite berner. Elle était arrivée avec un mec, masqué, Stephan, et était ressortie avec un autre, masqué lui aussi, mais ce n'était pas le même bonhomme en dessous... Elle s'en était doutée en entrant dans la maison de Léanne et son môme. Ils avaient pourtant à peu près la même voix, mais celui qui se trouvait sur les lieux avec elle lui semblait plus grand que celui avec lequel elle était arrivé... Bref, elle n'avait pas eu trop le choix que d'obéir à son collègue et au fur et à mesure, elle lui avait presque fait confiance. Elle avait fait preuve de courage, avait essayé de lui tenir tête même s'il avait du remarquer qu'elle avait une trouille phénoménale au plus profond d'elle-même. Elle avait malgré tout réussi à garder son sang-froid, ce qui lui valait d'avoir réussi sa mission. Bien qu'il ne soit pas très rassurant, il n'était certainement pas un tueur né, et c'est pour ça qu'il avait laissé sa part à Ellyn. Il avait lui-même récupéré des choses, chacun était récompensé. Alors qu'il l'avait laissée fouiller la cuisine, il était remonté à l'étage pour déposer un couteau devant la porte de la chambre de leurs otages, leur permettant ainsi de se libérer lorsque les deux bourreaux seraient partis. Il avait filé par la fenêtre, laissant la voie libre à Ellyn de s'enfuir à son tour.

Une fois dehors, elle avait retrouvé Stephan étendu de tout son long et baignant dans une mare de sang lorsqu'elle avait couru vers la sortie, comme le plan le prévoyait. Elle eut un pincement au coeur, alors qu'elle ne le connaissait pourtant pas vraiment. Elle n'avait néanmoins pas eu le temps de s'arrêter, et avait rejoint les autres. Impossible de savoir s'ils étaient au complet ou non, mais ils n'avaient plus le temps d'attendre, il fallait rentrer et vite avant de se faire rattraper. Les survivants de l'expédition fanfaronnaient, Ellyn se mêlant à eux, pour une fois. Lorsqu'ils arrivèrent à Bodie, ils furent accueillis par leur chef, et les autres membres du groupe restés sur place. Phoenix ne semblait pas lui prêter attention, et tant mieux. Elle déposa son butin avec le reste des ressources ramenées de l'Angels Camp et profita du rassemblement pour s'éclipser discrètement, allant tout droit à la rivière. Elle voulait être seule un moment, il fallait qu'elle se remette et qu'elle réfléchisse à tout ça. Elle savait que sa réussite aujourd'hui n'était, aux yeux des autres, que quelque chose de normal et banal. Mais pas pour elle. Elle avait fait un pas de plus vers la nouvelle Ellyn, celle qui prenait les choses en mains, faisait fonctionner son cerveau et savait ce qu'elle voulait. Elle ne voulait plus se laisser impressionner et voulait mener la danse un peu, pour une fois. Elle voulait repartir en expédition, estimant qu'il n'y aurait que comme ça qu'elle pourrait s'endurcir et vaincre ses peurs.

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, elle entendit des bruits de pas dans sa direction. C'était Fred. C'est aussi pour lui qu'elle avait voulu y arriver, pour qu'il soit fier d'elle pour une fois, lui prouver que tout ce temps qu'il avait passé avec elle n'était pas vain, qu'il avait réussi à tirer quelque chose de la blonde. Elle lui adressa un sourire lorsqu'il approcha.

Ca risque d'être la fête ce soir, la pêche a été plutôt bonne !

Elle repensa à son binôme. Il fallait être culotté pour se faire passer pour quelqu'un d'autre de la sorte. Ellyn avait encore du mal à comprendre pourquoi il ne s'en était pas pris à elle, pourquoi il ne l'avait pas menacée pour lui prendre ce qu'elle avait ramassé dans la cuisine. Après tout, il aurait pu. Qu'aurait-elle fait dans ce cas ? Aurait-elle risqué sa vie pour protéger ses denrées ? Pas sûr. Ou peut être que si, après tout, elle était armée elle aussi, ça a peut être d'ailleurs joué en sa faveur, elle ne le saurait surement jamais.
code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Ellyn C. Hopkins le Mar 2 Mai - 8:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


I'M SUPPOSED TO CARE ?
It matters how it ends.
'Cause what if I never love again ?


Fredou knows best :
 

× A propos du vaccin : :
Je sais pas de quoi tu parles et j'm'en fou.

× Âge du perso : :
Vingt-neuf ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
À Bodie.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2183

× Points de vie : :
57

× Copyright : :
MYERS. (signature) & MORPHINE ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Dim 30 Oct - 4:37


*--_ COME BACK HOME _--*
ELLYN & FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





Comme à mon habitude, j’étais sorti du camp seul pour prendre l’air un peu. Lorsqu’il n’y avait pas assez de sorties à mon goût c’est ce que je faisais. Bodie pouvait être étouffant, parfois. Je dormais beaucoup mieux, c’est vrai, et j’avais trouvé un endroit plus ou moins sécuritaire pour Ellyn, c’est ce qu’elle me demandait depuis la zone 51 après tout et même qu’elle me le demandait avant qu’on trouve cet endroit qui avait fini par imploser. Sauf qu’il fallait également supporter toutes ces têtes de cons. C’était difficile ne pas leur sauter à la gorge parfois, mais il fallait bien que je me contrôle si je voulais toujours passer inaperçu. Crée des problèmes au camp attirerait l’attention sur moi, on me surveillerait beaucoup plus et peut-être que la présence de la blonde serait moins toléré. Tout le monde savait plus ou moins qu’elle ne servait pas à grand-chose à part concernant les tâches qui visaient le camp en lui-même, mais comme je filais droit, que je ne disais jamais rien et que j’obéissais toujours à la minute, on me laissait en paix concernant Ellyn. Donc je ne pouvais pas me permettre de laisser ma colère prendre le dessus et tout gâcher cela. Alors je sortais et je chassais le zombie pour me défouler un peu. Je n’avais aucune idée de l’effet que cela aurait sur la blonde si on devait quitter le camp et les quelques avantages qu’il nous procurait. Parfois j’avais l’impression qu’à chaque pas qu’on faisait en avant, on en faisait deux en arrière, parfois je me disais que je n’allais jamais réussir à la faire s’adapter au nouveau monde qui nous entourait. Ça me rendait anxieux rien qu’à y penser, puisque c’était essentiel à mes yeux. Il fallait absolument qu’elle s’adapte, puisque je ne pouvais pas toujours être là pour la protéger, c’était impossible… Après tout ce chemin fait avec elle, je refusais de la perdre, mais je ne me voyais pas non plus la quitter à nouveau pour l'instant, alors il ne restait plus qu’une option ; qu’elle s’endurcisse. C’était le seul moyen.

De retour au camp, je l’avais cherché d’ailleurs, mais elle n’était plus dans la maison qu’on occupait tous les deux depuis notre arrivé. Il n’y avait pas de mot et rien ne m’indiquait où elle pouvait être allez. En rentrant, je n’avais pas fait très attention à ce qui se passait au camp, parce que la plupart du temps je n’en avais rien à foutre, mais en sortant de notre maison chancelante je me rends compte qu’il y a beaucoup moins de gens que normalement. Les rues semblent plus vides que d’habitude et la ville un peu plus fantôme encore. Je finis par faire s’arrêter un type en lui empoignant le bras, celui-ci se dégageant aussitôt, mais peu importe, tout ce que je voulais c’était son attention et je l’avais maintenant. « Qu’est qui se passe ? Ils sont où les autres ? » Je semble l’agacer au plus haut point avec mes questions, mais encore là c’était bien bas sur la liste de mes priorités, voir ne s'y trouvait pas du tout. « Y’a quelques heures y’en a pleins qui sont parti dépouiller un camp de p’tits merdeux » répondit le type avant de continuer son chemin. Une grande sortie ? Je savais à quel point cela pouvait être soudain, parfois, alors ça se tenait, mais ce que je ne comprenais pas c’était pourquoi Ellyn serait partit avec eux. Elle restait toujours au camp, normalement. Peut-être parce qu’on l’avait forcé ou parce que je n’étais pas là et qu’on avait décidé de remplacer le pion manquant, même que ça ne m’aurais pas étonné qu’on l’emporte rien que pour m’atteindre, parce que même si on ne se connaissait pas trop entre nous et qu'on faisait partit du même groupe, les gens ici se nuisaient souvent entre eux par simple mesquinerie. Un étrange sentiment s’installe au fond de mon estomac, je reste planté là un instant alors que la panique s’emparait de moi.

Heureusement la voix du type résonne à nouveau et m’empêche de perdre complètement la tête. « Hey le con ! Ils reviennent ! » me crit-il à quelques mètres d’où j’étais. Je m’approche de lui pour voir l’entrée et je reconnais plusieurs têtes parmi celles qui célébraient apparemment une sortie qui c’était avéré être fructueuse. Je reste en retrait, dans l’ombre d’une maison et les mains dans les poches. Mon cœur battait fort dans ma poitrine alors que je cherchais la blonde des yeux, priant qu’elle s’en soit sortit. Après un moment je la vois s’avancer et poser quelques trucs dans la pile qui s’était formé au milieu de la rue. Je me calme et un sourire étire mes lèvres. Elle avait réussi à apporter des choses au camp, ce n’était pas rien. Je la vois qui s’éloigne et discrètement je la suis, devinant où elle allait. J’espérais qu’elle allait bien, qu’on n’avait pas été trop dur avec elle, mais vu le sourire qu’elle m’adressa lorsqu’elle se rendit compte de ma présence mon inquiétude est un peu apaisé. « J’ai vu ça. » Je m’approche et m’installe à côté d’elle. « Et je t’ai vu aussi déposer des vivres dans la pile. » Je lui souris et étire mes jambes, les mains toujours dans les poches et fixant la rivière devant nous. « Tu m’expliques ? » Souvent je ne disais pas grand-chose mais vu tout le temps qu’on avait passé ensembles maintenant Ellyn était habituée et comprenait rapidement, normalement. Je lui demandais comment c’était passé la sortie mais surtout je lui demandais pourquoi elle était sorti. Si quelqu’un l’avait forcé je voulais le savoir. Me battre à la vue de tout le monde n’était pas une bonne idée, mais faire disparaître discrètement l’un de ces cons c’était faisable, si il n’était pas l’une des grosses têtes en tout cas, puisque peu de gens se souciait vraiment des autres membres du camp, ici.


CODE PAR MYERS

_________________

_- -_
I HAVEN'T MADE IT EASY ON YOU
I ' M  S O R R Y  F O R  T H A T
You were by my side when I needed a friend
You made me laugh, you made me dance
Tou told me I would find love again
A N D I H A V E W I T H Y O U





Dernière édition par Fredricksen A. Hardwick le Sam 17 Déc - 19:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

BODIE
avatar



× A propos du vaccin : :
Non - Ellyn n'a pas croisé la route des sauveurs, et dans tous les cas elle ne leur ferait pas confiance.

× Âge du perso : :
32 ans

× Localisation (+ avec qui) :
à Bodie

× Avant, j'étais : :
Assistante de direction

× Messages : :
503

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Dakini

× Avatar : :
Jennifer Morrison

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sugar`Dream

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Jeu 10 Nov - 8:04

COME BACK HOME— ft. Fredricksen & Ellyn
Elle se sentait bien, pour une fois. Elle avait le sentiment de faire partie du camp, d'avoir aidé les siens. Certes, c'était peu de choses, rien de glorifiant en soi, mais pour elle c'était énorme. Ils l'avaient emmené avec eux, certes elle n'était pas leur premier choix et loin de là, mais malgré tout, ça signifiait beaucoup pour elle. Ca avait permis à la jeune femme de montrer aux autres qu'elle n'était finalement pas qu'un boulet, qu'elle pouvait aider et servir à autre chose qu'à faire la boniche. Elle admettait qu'elle s'était enfermée elle-même dans ce rôle, qu'elle s'était cloisonnée aux tâches les plus monotones et les moins glorifiantes, à cause de sa phobie. Cette expédition lui avait permis de se rendre compte qu'elle aussi était capable de ramener de quoi nourrir le camp. Bon, effectivement, son butin était très maigre. En même temps, elle était partie avec un handicap dès le début. La blonde était heureuse de retrouver Fred, et qui plus est un Fred qui lui souriait, ça c'était si rare qu'elle aurait donné cher pour avoir un appareil photo lui permettant d'immortaliser ce moment. Elle le connaissait, pas par cœur, mais presque. Depuis le temps qu'elle le connaissait, elle lisait en lui comme dans un livre ouvert. Elle savait que ses silences en disaient long, et que son regard aussi. Elle comprenait à cet instant qu'il s'était inquiété de ne pas la trouver sur le camp, mais qu'il ne le lui avouerait jamais. Il était comme ça, Fredricksen. Peu bavard, peu expressif, mais malgré tout il avait un cœur gros comme ça. Du moins, avec Ellyn, pas forcément avec tout le monde. Ils étaient liés par un sentiment inexplicable, surement ni par l'un ni par l'autre. Ils avaient besoin l'un de l'autre, et point barre. Son regard trahissait une certaine fierté, lorsqu'il lui fit remarquer qu'il l'avait vue déposer des choses dans la pile. Il lui avait tant appris, et elle lui devait tout. Si elle était encore là aujourd'hui, c'était bien plus grâce à lui que grâce à quiconque, et encore moins grâce à elle. Il l'avait protégée et l'avait endurcie.

Il lui demanda de lui expliquer. Elle comprit qu'il voulait savoir ce qui l'avait poussée à quitter le camp et à partir en expédition. Il fallait dire que c'était tellement inattendu, la petite Ellyn tremblante qui partait en expédition ? Ouais, à d'autres. Et bien pourtant si. Elle ne lui avouerait jamais qu'elle était partie pour clouer le bec de Pierce. Pas qu'à lui, à tous ceux qui la jugeaient, mais à lui particulièrement. Il la prenait de haut et la détestait. Il n'irait certainement pas jusqu'à souhaiter sa mort, mais si elle pouvait quitter le camp, ça lui ferait quand même bien plaisir. En réalité, il manquait du monde. Elle avait certainement pris la place de Fred d'ailleurs, elle ne savait pas pourquoi lui n'était pas sorti. En fait, ils cherchaient du monde. Certains étaient sortis de leur côté, et du coup, le groupe n'était pas au complet. Ellyn s'était alors timidement proposée. Tout le monde l'avait regardée comme s'il s'agissait d'une bête inconnue, et certains avaient même rit. Elle s'était sentie vexée et regrettait d'avoir ouvert la bouche. Malgré tout, on l'avait affectée à un groupe, elle irait avec Stephan. C'était une brute ce mec, une machine de guerre alors avec elle il ne risquerait pas grand chose, normalement. Et puis bon, elle serait armée, ils espéraient qu'elle ne foutrait pas le plan en l'air, au pire ils étaient quand même nombreux, si ça se passait mal ils n'étaient pas seuls. En plus de ça, l'Angels Camp n'était pas réputé pour être composé de dangereux criminels. Au pire des cas, elle se ferait tuer, au mieux, elle survivrait. Elle avait conscience que c'était tout de même quitte ou double pour elle et qu'elle ferait surement face à des rôdeurs sur la route, mais bon, il fallait de toute façon qu'elle s'endurcisse et c'était l'occasion rêvée de mettre un pied dans l'arène. Son binôme attitré ne semblait pas sauter de joie à l'idée de se coltiner Miss Boulet de l'année, néanmoins il avait le respect de ne pas le lui faire remarquer.

Il leur manquait du monde alors je me suis proposée. D'ailleurs, tu étais où ?

Elle n'entra pas plus dans les détails et n'irait surtout pas lui dire qu'elle avait pris cette décision risquée pour elle surtout pour faire taire les bruits qui courraient à son sujet sur le camp. Fred était impulsif, elle craignait sa réaction et ne voulait pas qu'il s'attire encore une fois des ennuis à cause d'elle, pas comme à Springfield.

Ils m'ont mise avec Stephan. Il s'est fait tuer là bas c'est absurde.

Elle ne savait pas trop comment rapporter les faits. c'était tellement tiré par les cheveux ce qu'il s'était passé là bas pour ce binôme, elle ne saurait d'ailleurs jamais qui l'avait tué, même si elle supposait qu'il s'agissait de l'usurpateur d'identité dont elle ignorait tout. Elle réalisait maintenant la chance qu'elle avait eu qu'il la laisse saine et sauve. Il aurait pu la tuer elle aussi, personne n'en n'aurait jamais rien su, mis à part que les deux étaient aux abonnés absents.

On est entrés dans une maison, Stephan et moi. Enfin, c'était pas lui en fait. Il portait un masque, va savoir pourquoi. Je suis entrée avant lui, et en fait le mec qui m'a suivie me paraissait beaucoup plus grand. Enfin bon, j'ai fais comme si de rien n'était, j'avais un peu peur quand même. Du coup, on a pris en otage une mère et son p'tit, ça m'a fait de la peine. Bref, au moment de partir, il est parti les libérer et est sorti par une fenêtre alors que j'étais dans la cuisine. Du coup, aucune idée de qui c'était. J'ai compris que c'était pas Stephan quand je suis passée devant son corps en partant...

Sa voix tremblait légèrement. C'était glauque comme situation quand même. Malgré tout, elle ne connaissait pas l'homme qui s'était fait tuer. Elle le connaissait de vue et de nom, mais n'avait pas d'affinités avec lui.

Je sais pas ce qu'il m'a pris de sortir, je manque tellement d'entrainement... Enfin bon, finalement, c'était plutôt cool, j'aimerais bien sortir plus souvent.

Oui, c'était bien Ellyn qui demandait à sortir de nouveau, ça aussi c'était surprenant.

code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Ellyn C. Hopkins le Mer 18 Jan - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


I'M SUPPOSED TO CARE ?
It matters how it ends.
'Cause what if I never love again ?


Fredou knows best :
 

× A propos du vaccin : :
Je sais pas de quoi tu parles et j'm'en fou.

× Âge du perso : :
Vingt-neuf ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
À Bodie.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2183

× Points de vie : :
57

× Copyright : :
MYERS. (signature) & MORPHINE ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Mer 18 Jan - 7:22


*--_ COME BACK HOME _--*
ELLYN & FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





Je m’étais vraiment inquiété pour elle. Je n’osais même pas imaginer ce que j’aurais pu faire si j’étais arrivé un peu plus tôt… Je n’avais pas vraiment eu le temps de réagir puisqu’ils étaient presque rentré au camp en même temps que moi. C’était étrange, une partie de moi était fière d’elle, depuis le temps que j’essaye de la faire sortir, que je l’encourage à se battre et que je lui répète qu’elle n’est pas celle qu’elle pense être, qu’elle n’est pas faible… mais une autre part de moi-même avait envie de lui crier dessus pour l’avoir fait, pour être sortit sans moi et sans même m’avertir. N’importe quoi aurait pu lui arriver là-bas, elle aurait pu se faire tuer, même par les gens de son propre camp. Sur le champ tout est permis, je le savais bien puisque j’avais déjà participé à ce genre d’expéditions, pleins de fois. Ce n’était franchement pas celles que je préférais, loin de là. Je préférais lorsqu’on dévalisait des magasins, je détestais dépouiller les plus faibles, être témoins parfois de meurtre et de violence inutile sans pouvoir réagir. C’était comme ça aujourd’hui, soit on était du bon côté du couteau, soit on était celui qui faisait face à la lame, celui qui se fait dépouiller par ceux sans foi ni loi. N’empêche qu’elle s’en était sortie presque sans aucune égratignures. Peut-être qu’il fallait accorder ce mérite en partie à la chance mais c’était quand même quelque chose et comme Ellyn semblait heureuse et satisfaite de son exploit ce n’était certainement pas moi qui allait le lui enlever. Si il y avait quelque chose qu’elle m’avait toujours démontré c’est qu’elle était loin d’être stupide ou naïve, d’ailleurs c’est pour ça qu’au départ elle m’avait plu, même si j’aurais préféré qu’elle ne me plaise pas. Certaines personnes du camp pensaient surement qu’elle l’était, mais c’était à son avantage, finalement. Qu’on la sous-estime était désagréable et agaçant, pour nous deux, mais cela lui permettait aussi de surprendre son adversaire si un jour elle en avait besoin, cela pourrait lui sauver la vie. C’est ce qui me rassurait le soir lorsque je m’étendais dans notre petit lit plus ou moins confortable et que je me demandais ce que je faisais ici, à Bodie, puisque cela me semblait être une bonne idée au départ mais Ellyn était avec moi maintenant. Ce n’était pas un endroit pour elle. Elle avait un toit sur la tête mais c’était pas mal tout ce que lui offrait ce camp au final. Sauf qu’ici ou ailleurs, la blonde n’était, finalement, jamais en sécurité. Je savais que je m’étais engagé à m’inquiéter pour elle jusqu’à sa mort ou alors jusqu’à la mienne…

Je reste donc calme, me force même à lui sourire. Enfin, je dis forcer mais il était difficile de ne pas lui rendre son sourire à ce moment. J’avais souvent été dur avec elle mais celle-ci savait que je faisais tout cela pour son bien. Cela dit, depuis quelques temps il est vrai que je devenais un peu plus doux. C’était peut-être le camp, la routine, ce semblant de sécurité, de communauté… C’était dangereux et j’en avais conscience alors souvent je me devais de me ressaisir, de me rappeler que le monde d’avant n’existait plus et que le Fredricksen d’antan était six pieds sous terre pour le mieux et ne devais surtout pas revenir me hanter. Je m’étais un peu trop habitué à sa présence mais il était trop tard pour faire marche arrière maintenant que je n’en avais plus du tout envie, maintenant que je m’étais beaucoup trop attaché à elle. « Mh. Sortit. » Elle c’était proposée ? Juste comme ça ? C’était surprenant, il est vrai que de mon côté je m’étais imaginé le pire. Je fixe parfois le ruisseau et à d’autres moments je la regarde, je l’écoute attentivement et sans broncher. Ça ce n’était pas du tout différent puisque ça avait toujours été comme ça. Je ne parlais pas tellement si je ne pensais pas avoir à dire quelque chose d’intéressant ou d’utile et autrefois c’était simplement puisque j’étais timide. Ellyn, par contre, était beaucoup plus expressive. Stephan ? C’était un bon pion, un peu tête de con mais pas trop, je n’étais cependant pas triste du tout d’entendre qu’il avait péri. C’était mieux lui qu’Ellyn, mais ça me rassurait un peu de savoir qu’elle avait été en équipe avec lui puisqu’il y en avait des biens pires que lui. La suite de son histoire était quand même un peu flippante. Elle avait eu de la chance, celui qui avait abattu Stephan ne pouvait pas n’être qu’un con et pour faire quelque chose dans ce genre il faut être aussi légèrement psychopathe… Surtout qu’il ne faisait apparemment pas partit des membres de Bodie. Il aurait pu lui faire du mal. Mes mains se serrent en poings dans mes poches et je reste silencieux un moment, même après qu’Ellyn eut finis de parler. « On sortira, alors, mais pour l’instant je préfère que tu restes avec moi. Ces gens là-bas font peut-être partit du même camp que nous mais la plupart sont près à te poignarder dans le dos et n’hésiterait pas à te laisser derrière pour sauver leurs peaux. » Elle le savait certainement déjà mais je préférais le lui rappeler. Je tourne la tête vers l’eau et souffle un peu. « Me refais plus ce coup-là. » Je tentais de rester neutre mais on pouvait clairement sentir dans ma voix que je m’étais inquiété pour elle, je sais que je n’avais pas été là pour qu’elle puisse m’avertir et que tout c’était surement passé très vite connaissant bien le rythme de vie à Bodie maintenant, c’est d’ailleurs pourquoi je ne m’énervais pas contre elle, mais elle pouvait être certaine que si cela se reproduisait je ne saurais pas aussi sympathique, mais c’était pas comme si elle n’était pas habitué à ce que je ne le sois pas particulièrement de toute façon.


CODE PAR MYERS

_________________

_- -_
I HAVEN'T MADE IT EASY ON YOU
I ' M  S O R R Y  F O R  T H A T
You were by my side when I needed a friend
You made me laugh, you made me dance
Tou told me I would find love again
A N D I H A V E W I T H Y O U



Revenir en haut Aller en bas

BODIE
avatar



× A propos du vaccin : :
Non - Ellyn n'a pas croisé la route des sauveurs, et dans tous les cas elle ne leur ferait pas confiance.

× Âge du perso : :
32 ans

× Localisation (+ avec qui) :
à Bodie

× Avant, j'étais : :
Assistante de direction

× Messages : :
503

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Dakini

× Avatar : :
Jennifer Morrison

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sugar`Dream

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Mer 18 Jan - 17:49

COME BACK HOME— ft. Fredricksen & Ellyn
La jeune femme s'était adossée à un arbre, ne réalisant toujours pas ce qu'elle venait de faire. C'était quand même fou, et inimaginable, elle, la trouillarde de Bodie, avait fichu les pieds dehors. Elle ne s'était pas laissée démonter, et encore moins laisser submerger par sa peur. Elle avait pris son courage à deux mains et en était ressortie vivante. Elle voyait bien les différentes émotions qui parcouraient Fred, à travers son regard. Le soulagement, la fierté, mais quelque part aussi une certaine amertume. Il lui en voulait un peu de ne pas l'avoir mis au courant, d'avoir agi de la sorte dans son dos. Elle n'avait pas eu le temps de vraiment réfléchir à la question, de peser le pour et le contre, il avait fallu qu'elle se lance sur un coup de tête. Sans quoi, elle serait passée à côté de cette opportunité. Elle aurait pu ne rien dire, les laisser partir et demander plus tard à son ami de l'accompagner à l'extérieur, mais elle n'avait absolument pas eu le temps d'y songer, de préparer les choses. Ellyn n'était pas le genre de femme à prendre des décisions sur un coup de tête, bien au contraire, elle avait tendance à analyser les choses et à se poser des milliards de questions. Mais pas cette fois. Bon, le principal était qu'elle soit vivante et revenue entière, Fred lui pardonnerait très certainement son imprudence.

Il lui répondit simplement qu'il était sorti à ce moment-là, ce dont elle s'était évidemment doutée. A Bodie, les décisions se prenaient très rapidement, les plans n'étaient pas préparés plusieurs mois à l'avance. Elle imaginait que l'information n'était pas arrivée jusqu'aux oreilles de Fred, et c'est pour cette raison qu'il avait vaqué à ses propres occupations. La jeune femme savait que ses silences n'étaient pas anodins. Soit il regrettait de ne pas avoir participé à cette sortie, mais en même temps, attaquer des gens plus faibles ne faisait pas partie de ses principes, soit il réfléchissait encore à ce qu'elle venait de lui annoncer. Elle fit mine de ne rien remarquer, elle savait que beaucoup de choses se passaient dans sa tête lorsqu'il préférait rester silencieux. Elle acquiesça lorsqu'il lui répondit qu'ils sortiraient, tous les deux, et qu'elle devait se méfier des autres. Elle savait que les autres membres du camp n'étaient pas des enfants de coeur, qu'ils n'auraient aucun scrupule face à elle, qu'elle n'était qu'un pion, et encore moins importante que d'autres pions dont ils pouvaient se servir. Elle l'observa, il avait le regard dans le vide. Puis, il lui ordonna de ne plus agir de cette façon. Elle comprenait parfaitement, à sa place, elle aurait été morte d'inquiétude. Elle posa la main sur son bras, l'invitant ainsi à la regarder. Elle se devait de lui présenter des excuses. Il l'avait toujours protégée, et voilà qu'aujourd'hui elle s'était mise en danger sans même lui demander ce qu'il en pensait.

Je suis désolée Fred de t'avoir fait peur, tu sais bien que c'est pas c'que j'voulais.

Elle continuait de le regarder dans les yeux.

En fait, j'avais besoin de me sentir utile pour une fois... Et j'voulais aussi que tu vois que tout ce que tu m'as appris ne servait pas à rien...

La voilà qui commençait à lui dire le fin fond de ses pensées. D'habitude, Ellyn ne disait pas ce genre de choses. Elle n'aimait pas les séquences émotions dans les films ou les séries télévisées. Elle était très pudique de ce point de vue là. Néanmoins, à l'instant présent, elle avait vraiment conscience qu'elle avait carrément merdé. Elle n'avait pas envisagé le pire, les gens qui l'accompagnaient savaient tous se sortir des pires situations, elle n'avait donc pas ressenti de gros danger. L'idée qu'ils auraient pu la laisser se débrouiller seule ne lui avait même pas traversé l'esprit une seule seconde.

Je ne recommencerai pas. Mais emmène moi à l'extérieur avec toi, je me sens prête maintenant. Il faut que j'arrive à vaincre cette peur, depuis le temps.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________


Today is the day. I was scared, terrified, but time is coming to be an other one people. today I have to fight and survive. I'm ready now. © FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


I'M SUPPOSED TO CARE ?
It matters how it ends.
'Cause what if I never love again ?


Fredou knows best :
 

× A propos du vaccin : :
Je sais pas de quoi tu parles et j'm'en fou.

× Âge du perso : :
Vingt-neuf ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
À Bodie.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2183

× Points de vie : :
57

× Copyright : :
MYERS. (signature) & MORPHINE ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Mar 14 Fév - 4:04


*--_ COME BACK HOME _--*
ELLYN & FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





Ce qui était fait était fait, de toute façon. Maintenant que c’était dit, j’avais l’intention de passer à autre chose. C’était inutile de me faire des scénarios, elle allait bien et elle était là. C’est ce que je me disais, et je pouvais paraître plutôt calme en apparence mais mon cœur battait encore un peu trop vite à mon goût, ce qui me fait grimacer et détourner un peu plus le regard. Je n’osais pas la regarder, quand il me prenait d’être sentimental, parce que je savais que je ne pouvais pas lui mentir, qu’elle lirait tout ce qui se passe dans ma tête en me regardant simplement. Ça faisait des mois maintenant qu’on voyageait ensemble, pourtant je continuais toujours à être distant de ce côté là, même si on se quittait à peine, que lorsque je sortais finalement. C’était d'ailleurs souvent des plus stressant, puisque je la savais loin et que je ne pouvais donc pas la protéger, même si je savais qu’elle pouvait se défendre si elle le voulait vraiment et si elle était forcé de le faire. Je lui avais appris beaucoup de chose de ce côté-là, au cas où, parce qu’elle ne pouvait pas se reposer totalement sur moi. Je lui répétais sans cesse pour qu’elle en prenne bien conscience, ce qui était arrivé aujourd’hui en était la preuve ; n’importe quoi aurait pu lui arriver et je n’aurais pu rien n’y faire du tout. En tout cas, comme je disais, inutile de se faire des scénarios, de penser aux si.

Je sursaute légèrement lorsque je sens la main de la blonde contre mon bras, plus du tout habitué aux contacts physiques. Je n’étais pas vraiment du genre à en venir aux poings avec quelqu’un -et c'était la seule façon que je voyais d'entrer en contact de cette manière avec quelqu'un-, mon domaine à moi c’était les zombies, mais si je le devais vraiment, il est vrai, j’étais prêt à cogner autre chose que de la chair putréfié. Je tourne la tête, fixant premièrement sa main, puis levant ensuite les yeux vers elle, essayant d’agir comme si cela ne me dérangeait pas du tout. Enfin, c’était le cas, la blonde ne me dérangeait jamais, sauf que j’étais mal à l’aise. J’avais très longtemps vécu dans ma bulle, sans que personne n’y entre, jusqu’à Analyss, mais maintenant qu’elle était partie je m’étais à nouveau habitué à cette bulle, au manque de proximité avec les gens et j’avoue que ça ne me manquais pas tant que cela. Sauf qu’avec elle, c’était différent, puisqu’elle était la seule à qui j’avais permis de rester à mes côtés aussi longtemps, je ne savais pas si c’était une bonne ou mauvaise chose mais je n’avais pas envie de me poser la question. J’hoche simplement de la tête, finissant par détourner le regard à nouveau. Je ne savais pas quoi lui dire de plus, je comprenais et même si j’aurais préféré que cela se passe autrement, j’étais tout de même plutôt fier d’elle. Ça avait été assez idiot et téméraire, mais en réalité ça me rappelais moi-même. Alors pouvais-je vraiment lui en vouloir?

Il était cependant hors de question que cela se reproduise, elle avait pris trop de risque pour une première sortie. Il fallait y allez doucement, étape par étape. Je ne peux m’empêcher de sourire à ce moment, content qu’elle se soit décidée de marcher dans mes pas. Je savais depuis le début qu’elle en était capable, j’attendais simplement qu’elle le voie, elle aussi. Je ne l’aurais jamais laissé me coller au basque si je n’avais pas vu de potentiel en elle, si je n’avais pas vu cette étincelle dans ces yeux, qui prouvait qu’elle était une battante. « Je te laisserais plus au camp, c’est promis. » Je tourne de nouveau la tête vers elle et lui permet de me voir, pour une fois, plutôt heureux. Enfin, je ne vais certainement jamais l'être totalement, mais qui l’était ? Ce n’était plus possible à cette époque de l’être et c'était déjà rare avant, mais il est vrai que malgré le fait que c’était beaucoup plus stressant, mon quotidien se trouvait à être un peu plus ensoleillé, maintenant qu’Ellyn en faisait partit. Je ruminais moins le passé et je ne broyais plus vraiment du noir. J’étais toujours assez pessimiste, mais c’était maintenant plus équilibré, comme elle était l’optimiste de notre duo, malgré tous les efforts que je déploie pour qu’elle voie le monde comme moi.


CODE PAR MYERS

_________________

_- -_
I HAVEN'T MADE IT EASY ON YOU
I ' M  S O R R Y  F O R  T H A T
You were by my side when I needed a friend
You made me laugh, you made me dance
Tou told me I would find love again
A N D I H A V E W I T H Y O U



Revenir en haut Aller en bas

BODIE
avatar



× A propos du vaccin : :
Non - Ellyn n'a pas croisé la route des sauveurs, et dans tous les cas elle ne leur ferait pas confiance.

× Âge du perso : :
32 ans

× Localisation (+ avec qui) :
à Bodie

× Avant, j'étais : :
Assistante de direction

× Messages : :
503

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Dakini

× Avatar : :
Jennifer Morrison

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sugar`Dream

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Mer 22 Mar - 13:03

[
COME BACK HOME— ft. Fredricksen & Ellyn
Ellyn n'était pas surprise par la réaction du jeune homme. En effet, elle s'était habituée à ses détournements de regard incessants. Depuis le temps qu'ils voyageaient ensemble, la jeune femme avait eu le temps de l'observer et de remarquer ses changements d'attitude. Elle était particulièrement attachée à lui, voire même plus, elle n'était pas certaine des sentiments qu'elle éprouvait réellement pour lui. Dans ce monde apocalyptique, il était à la fois facile et difficile de s'attacher à une personne, surtout après autant de temps. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle ne supportait pas de le décevoir ou de le contrarier. Il avait fait tant d'efforts pour supporter sa maladresse, sa peur et ses caprices, qu'elle se devait de faire en sorte qu'il soit fier d'elle. D'ailleurs, c'est ce qu'elle lisait plus ou moins dans ses yeux à ce moment-précis. Elle s'imaginait ce qu'il devait se passer dans sa tête, la peur devait avoir laissé place à la satisfaction, peut être même accompagnée d'un brin de surprise. Il était étonnant, de la part d'Ellyn, d'avoir pris une telle décision sans prendre la peine d'y réfléchir quelques instants. Elle qui se triturait toujours l'esprit avant de faire quoi que ce soit, cette imprudence ne lui ressemblait absolument pas.

Fred sursauta lorsqu'elle posa sa main sur son bras. Elle aurait du s'y attendre, elle savait qu'il n'était pas habitué aux contacts physiques. D'ailleurs, il laissait toujours un espace entre eux, évitant au maximum de la toucher. Ca aussi elle l'avait remarqué, mais elle avait agi sans réfléchir une fois de plus. Il semblait qu'elle soit entrain de changer, laisser place à son instinct et à la spontanéité. Ellyn n'avait jamais vraiment su ce qu'avait pu traverser Fred avant de la rencontrer. Il avait toujours été particulièrement discret par rapport à cela, bien qu'elle se doute qu'il avait perdu quelqu'un de particulièrement important pour lui. Bien qu'il puisse être doux comme un agneau et compréhensif, il n'en n'avait pas du tout l'apparence et n'était jamais très avenant. Il souriait très peu, elle fut donc agréablement surprise par le sourire qu'il lui adressa.

Le jeune homme se contenta de répondre qu'il ne la laisserait plus seule au camp. Ellyn lui rendit son sourire, satisfaite par cette annonce. Elle savait qu'il lui faisait suffisamment confiance pour l'emmener à l'extérieur, il le lui avait d'ailleurs proposé plus d'une fois, mais la jeune femme avait toujours refusé, de peur de ne pas être à la hauteur. En réalité, il s'agissait d'un faux prétexte, elle le comprenait à présent.

Cette adrénaline qui m'a envahie tout à l'heure, je ne veux plus jamais me priver de cette sensation… C'est bête... Oui, c'est elle, la blonde trouillarde qui redemande à vivre des sensations fortes. A croire qu'en se réveillant ce matin, elle avait été prête à tenir tête au monde qui l'entourait. Tu me pardonnes ? Elle lui adressa un clin d'oeil, elle savait que Fred n'était pas fâché contre elle.

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________


Today is the day. I was scared, terrified, but time is coming to be an other one people. today I have to fight and survive. I'm ready now. © FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


I'M SUPPOSED TO CARE ?
It matters how it ends.
'Cause what if I never love again ?


Fredou knows best :
 

× A propos du vaccin : :
Je sais pas de quoi tu parles et j'm'en fou.

× Âge du perso : :
Vingt-neuf ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
À Bodie.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2183

× Points de vie : :
57

× Copyright : :
MYERS. (signature) & MORPHINE ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Lun 27 Mar - 23:54


*--_ COME BACK HOME _--*
ELLYN & FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





Si, en premier lieu, ce contact m’avait surpris, et que j’avais eu le réflexe de me tendre -même que l’idée de la repousser m’avait brièvement traversé l’esprit-, j’avais finis par me détendre et me laisser allez. Ce n’est pas tellement que je ne voulais pas être proche d’Ellyn, c’est que j’avais perdu l’habitude d’une telle proximité, perdu le goût aussi, peut-être, depuis le départ d’Analyss, et avant elle, je ne l’avais jamais connu, ou cherché, trop timide surement. C’était agréable, c’est vrai, je ne pouvais pas me mentir, j’aimais bien. Qui n’aimait pas ? Sauf que je n’étais pas quelqu’un qui en avait absolument besoin, qui se sentait mal ou vide quand il en était privé pendant trop longtemps, je vivais très bien avec ce manque qui n’en était pas vraiment un, finalement. Je me sentais à l’aise avec la blonde, de toute façon, alors finalement ça ne me dérangeait pas tellement. Je m’en rends compte. Après tout, on voyageait ensembles depuis un moment, et avant ça nous avions déjà fait un bout de chemin tous les deux, alors j’étais habitué à sa présence -peut-être un peu trop même-, et surement qu’elle était habitué à la mienne de son côté. Même si je ne lui avais pas beaucoup parlé de moi ou de mon histoire, elle me connaissait mieux que personne, à ma connaissance, c’était normal après avoir passé autant de temps avec quelqu’un, surtout qu’elle était plutôt observatrice. Depuis le début, c’est ce qu’elle faisait surtout, d'ailleurs, observer, mais cela semblait ne plus lui suffire, aujourd’hui elle voulait sortir, être utile d’une autre manière, et c’était une très bonne nouvelle. J’avais presque fini par me dire qu’elle n’allait jamais essayer, malgré le fais qu’elle avait le potentiel pour. Suite à cette sortie, elle le ressentait surement elle-même, quelque chose que j’avais essayé de lui apprendre pendant longtemps.

Sauf qu’elle ne pouvait pas non plus se jeter dans la gueule du loup. Il faudrait premièrement lui trouver une arme plus efficace, pratique et destructrice. Je détourne le regard, pensif à ce sujet. Je me demandais ce qui lui irait bien. Quelque chose de pas trop gros pour commencer, ça serait incommodant, mais pas de trop petit non plus. Les petites armes, ça ne coupe pas assez, et ce n’est pas impressionnant, c’est impossible de se faire prendre au sérieux devant des adversaires qui ont toute leurs têtes, ou presque ; certains survivants la perdaient peu à peu… Je finis par sortir de mes pensées, sans avoir résolu le problème, mais ça viendra forcément. Ellyn m’avait de nouveau adressé la parole et je peinais à la reconnaître, ces mots ne lui ressemblaient pas, mais j’imagine que c’était quelque chose de positif, moi qui essayait qu’elle s’endurcisse depuis le début. « Je sais. On devient vite accro. C’est une bonne chose, l’adrénaline, mais parfois c’est dangereux. » J’étais très bien placé pour le savoir, comme j’étais moi-même très souvent imprudent, quoi que un peu moins depuis un moment, mais surtout pour la blonde. « Il faut quand même rester sur Terre. » Je pose deux doigts contre ma tempe pour qu’elle comprenne ce que je voulais dire ; il ne faut surtout pas se laisser submerger par ce sentiment, il faut réfléchir et être prudent en tout temps. J’hausse ensuite les épaules, l’air joueur, à sa prochaine réplique. Je n’étais pas souvent joyeux, voire jamais, mais il m’arrivait de faire le clown pour aucune raison particulière. Normalement c’était ma façon à moi d’oublier, donc je passais régulièrement de la colère au rire sarcastique. « Je sais pas si j’en serais capable » répondis-je alors en détournant le regard, juste pour la taquiner. Ça non plus ce n’était pas dans mes habitudes, on dirait bien que nous changions tous les deux…


CODE PAR MYERS

_________________

_- -_
I HAVEN'T MADE IT EASY ON YOU
I ' M  S O R R Y  F O R  T H A T
You were by my side when I needed a friend
You made me laugh, you made me dance
Tou told me I would find love again
A N D I H A V E W I T H Y O U



Revenir en haut Aller en bas

BODIE
avatar



× A propos du vaccin : :
Non - Ellyn n'a pas croisé la route des sauveurs, et dans tous les cas elle ne leur ferait pas confiance.

× Âge du perso : :
32 ans

× Localisation (+ avec qui) :
à Bodie

× Avant, j'étais : :
Assistante de direction

× Messages : :
503

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
Dakini

× Avatar : :
Jennifer Morrison

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sugar`Dream

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Mar 25 Avr - 16:35

[
COME BACK HOME— ft. Fredricksen & Ellyn
Ellyn n'était pas surprise par la réaction du jeune homme. Ellyn se demandait si elle faisait le bon choix en évoquant avec Fred son envie de découvrir un peu plus le monde extérieur. Après tout, elle n'avait fait qu'une seule expédition et avait eu la chance que celle-ci ne tourne pas à la catastrophe. La maladresse d'Ellyn n'était pas un bon point pour elle. La panique pouvait rapidement l'envahir et ainsi la mettre en danger. Elle croisa le regard du jeune homme, comme si elle cherchait dans ses yeux les réponses aux questions qu'elle se posait. Il semblait plutôt enchanté par cette nouvelle, lui qui avait fourni tant d'efforts pour la faire sortir de sa petite bulle, de la carapace qu'elle s'était inconsciemment construite pour éviter d'être confrontée aux rôdeurs. Malgré tout, la peur et l'appréhension, elle ne supportait plus les moqueries et les critiques des survivants de Bodie. Elle se sentait oppressée dans ce camp, chacun la regardait de travers, elle n'osait plus sortir de sa petite maisonnette. Elle se sentait inutile, et Pierce le lui avait maintes fois répétées, certains avaient succombé alors qu'ils méritaient plus qu'elle de vivre. Elle se souvenait encore de ces mots, et de la violence avec laquelle elle les avait pris dans la figure. Elle n'en n'avait jamais parlé à Fred, le connaissant trop bien pour prendre le risque de le mettre en colère. C'est d'ailleurs, en partie, grâce à lui qu'elle s'était jetée dans cette aventure sans réfléchir aux conséquences qu'elles pourraient avoir. En y repensant, elle voulait bien admettre que cette attitude ne lui ressemblait absolument pas, et qu'elle avait, d'une certaine façon, trahi la confiance de son ami le plus cher.

Elle acquiesça à ses paroles. Elle reconnaissait qu'elle pouvait se mettre en danger en agissant de la sorte, surtout si elle ne se perfectionnait pas rapidement au combat. Fred avait tenté de lui apprendre des choses, mais elle était loin d'être suffisamment forte pour pouvoir se défendre en toutes circonstances. Les rôdeurs étaient une chose, les survivants en étaient une autre. Les choses auraient pu réellement mal tourner si elle avait rencontré des individus préparés à une éventuelle attaque. Elle devait redoubler d'efforts avant sa prochaine sortie. Il ne semblait néanmoins pas lui en vouloir le moins du monde, à la vue de l'attitude qu'il adoptait à ce moment-là. Elle savait lorsqu'il était en colère ou contrarié, songeur ou triste, sans qu'il n'ait réellement besoin de prononcer le moindre mot. Malgré tout, Fred était quelqu'un de très expressif, et Ellyn le connaissait depuis suffisamment longtemps pour savoir sur quel pied danser avec lui. Elle fronça les sourcils lorsqu'il lui répondit qu'il ne savait pas s'il serait capable de lui pardonner son imprudence. Néanmoins, son air joueur la rassura. Elle leva les yeux au ciel. De toute façon, c'est pas vraiment comme si tu pouvais te passer de moi...Elle esquissa un sourire. Elle plaisantait, bien entendu, mais au fond, elle savait qu'elle avait raison.

La position dans laquelle elle se trouvait, adossée contre cet arbre, devenait légèrement inconfortable. Elle s'accroupit quelques instants, afin de détendre son dos.  Au fait, tu étais parti où ? Elle se doutait qu'il avait ressenti le besoin de prendre l'air, de faire un tour, peut être même de chasser. Elle avait toujours bon espoir, secrètement, qu'il parte à la recherche d'un camp qui conviendrait plus à la blonde que celui où ils se trouvaient actuellement. Néanmoins, lui semblait se plaire ici, et c'est d'ailleurs la seule et unique raison pour laquelle elle ne cherchait pas à le convaincre de déguerpir. Elle estimait qu'avec tout ce qu'il avait fait pour elle, et notamment la Zone 51, il méritait bien qu'elle lui fiche la paix avec ses états d'âmes.

code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 

_________________


Today is the day. I was scared, terrified, but time is coming to be an other one people. today I have to fight and survive. I'm ready now. © FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


I'M SUPPOSED TO CARE ?
It matters how it ends.
'Cause what if I never love again ?


Fredou knows best :
 

× A propos du vaccin : :
Je sais pas de quoi tu parles et j'm'en fou.

× Âge du perso : :
Vingt-neuf ans, un peu vieux le petit.

× Localisation (+ avec qui) :
À Bodie.

× Avant, j'étais : :
Mécanicien qui s'ennuie beaucoup des voitures.

× Messages : :
2183

× Points de vie : :
57

× Copyright : :
MYERS. (signature) & MORPHINE ♥ (avatar)

× Avatar : :
Paul Wesley.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred) Mar 2 Mai - 3:27


*--_ COME BACK HOME _--*
ELLYN & FREDRICKSEN ⋆ Carry on my wayward son, there'll be peace when you are done. Lay your weary head to rest, don't you cry no more. Carry on, you will always remember. The center lights around your vanity.





Je n’arrivais toujours pas à croire que la blonde voulait désormais sortir du camp, après tout ça faisait tellement longtemps que je faisais tout pour qu’elle en arrive-là, et vu tout ce temps qui avait passé j’avais fini par abandonner l’idée que ne cela se produise un jour, mais apparemment ce jour était arrivé. Il me tardait de tout lui apprendre, mais j’avais surtout hâte au moment où elle allait se sentir automne, ce moment où elle allait se laisser vraiment allez, puisqu’il n’y avait aucune autre solution. Pour l’instant, je m’occupais d’elle, mais je ne pouvais pas toujours être là et il pouvait m’arriver malheur n’importe quand. Il fallait qu’elle soit capable de se débrouiller. Je ne voulais pas que ma fin soit aussi la sienne, ça n’avait pas à être comme ça. Je connaissais bien Ellyn, mais je savais qu’il me serait possible de la connaître encore un peu plus si je me forçais à lui parler plus souvent de choses qui n’étaient pas nécessaires, parler juste pour parler, sauf que j’avais peu à peu perdu cette capacité. Tout cela pour dire que je ne savais pas si elle s’attachait autant aux gens que je pouvais moi-même le faire et si ce n’était pas le cas, et bien ma mort ne devait pas forcément être sa mort à elle-aussi. Il pouvait y avoir un après et c’était une pensée plutôt réconfortante. Depuis qu’on voyageait ensemble, je me forçais à être plus prudent puisque je savais qu’elle comptait sur moi, qu’elle avait besoin de moi, et c’était quelque chose qui me pesait beaucoup sur les épaules. C’était peut-être égoïste, mais j’étais content qu’elle m’annonce que ce poids allait bientôt disparaître. Après tout, au tout début de tout cela, je m’étais promis de tout faire pour ne jamais me retrouver dans la situation dans laquelle je me retrouvais en ce moment même avec Ellyn ; au moins, je n'aurais brisé cette promesse qu'à moitié. Il ne fallait tout simplement pas qu’elle ne tombe avant moi.

Mon sourire se transforme doucement en un sourire timide, plus que joueur, vu ce qu’elle me répond. Je plante ma machette dans le sol et je la fais tourner tranquillement, comme pour me donner une excuse afin de le regard sans éveiller les soupçons. « Mouais » répondis-je alors, n'étant pas du tout dans ma zone de confort et ne sachant pas trop quoi dire d’autre. C’était moi qui avait commencé ce petit jeu alors je devais maintenant en assumer les conséquences. Cela dit, je me renferme assez rapidement, puisque je n’aimais pas vraiment cette vulnérabilité dont je faisais preuve, même si je n’étais qu’avec Ellyn, je me sentais mal, je me sentais en danger, puisque tout ce qui avait à trait aux sentiments l’était, dangereux, c’est pourquoi j’avais construit ce mur qui me séparait de toutes les personnes que je croisais. Enfin, ça ne marchait pas tout le temps et la blonde en était la preuve, mais souvent celui-ci me rattrapait, heureusement. La blonde me pose ensuite une question, mais je n’avais pas tellement envie de parler, j’avais déjà trop parlé pour le moment. « Ici et là. » C’est pourquoi ma réponse est courte et vague, ce qui ne lui laisse pas beaucoup de possibilités de réponses. Elle savait que ce n’était pas méchant ou contre elle, je le faisais souvent ; lui demander gentiment le silence. Je préférais profiter de ce moment, profité d’être avec elle, ici, tout de suite, puisque bientôt il nous faudrait retourner au camp, retourner à la réalité, poursuivre le combat. Je n’étais pas encore prêt pour ça. Je voulais un petit moment de répit. Ils étaient bien rares, alors lorsqu’ils venaient il ne fallait pas les laisser passer. Je lui lance tout de même un regard et je lui offre un rapide sourire, juste pour m’assurer qu’elle ne le prenait pas mal, mais je retourne rapidement à mon trou, celui que je formais dans la terre à l'aide de ma machette depuis un moment, pour passer le temps, pour m’éviter de trop penser et surtout pour m’aider à rester concentrer ; ne tombe pas amoureux d’elle, ne tombe pas amoureux d’elle, ne tombe pas amoureux d’elle…


CODE PAR MYERS

_________________

_- -_
I HAVEN'T MADE IT EASY ON YOU
I ' M  S O R R Y  F O R  T H A T
You were by my side when I needed a friend
You made me laugh, you made me dance
Tou told me I would find love again
A N D I H A V E W I T H Y O U



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Come back home (ft Fred)

Revenir en haut Aller en bas

Come back home (ft Fred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-