Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Dim 9 Oct - 17:12

Je me redressais difficilement du lit dans lequel j’étais allongé. Mon épaule me lançait et j’avais vraiment énormément mal. Mon épaule devait en avoir pris un coup et j’espérais seulement que je n’en garderais pas des séquelles irréversibles. C’était un comble, dire que je n’avais été que très rarement si grièvement blessé par des amis et que c’est mon propre père qui m’avait fait le plus de mal. Cet instant jamais je ne l’oublierais, l’espace d’un instant j’avais réellement cru retrouver l’homme qui m’a donné l’avis mais il n’était plus le même, l’apocalypse l’avait brisé. Il en voulait au monde, à tous ceux qui lui ont fait du mal d’une façon ou d’une autre, volontairement ou non. Luke et moi en faisions partie, Luke surtout car moi, il me croyait mort. Je n’étais plus rien pour lui qu’un fantôme du passé, me voir en chair et en os ne lui avait rien fait à part lui donner un avantage sur Luke. Il m’avait utilisé comme appât et de moyen pour torturer Luke.  Sans que je ne m’en rende compte j’avais reçu un coup de batte pleine de barbelés dans l’omoplate avant que je ne m’écroule sous la force du coup ne réagissant pas. Mais c’était un deuxième coup puis un troisième coup qui s’était asséné alors que j’étais face à lui. Mon père me massacrait en riant, disant que j’allais mourir par la faute de Luke. Mais je n’en avais pas voulu à Luke de ne pas avoir tirer, il était face à notre père tout de même. J’avais simplement fermé les yeux, incapable de bouger, mon épaule et le haut de mon tors me brulant tant j’étais coupé et ouvert, ma chair exposée à l’air libre. J’avais espéré qu’il penserait au moins à me tirer une balle dans le front ou au moins à me poignarder afin que je ne devienne pas un rôdeur, j’étais prêt à retrouver Enzo, Aidan et maman. Mais finalement alors qu’un énième coup allait s’abattre sur moi, un coup de feu avait été tiré et l’homme quarantenaire s’était étendu à la renverse, frappé par la balle. Il respirait encore, je l’entendais suffoquer. Je n’avais plus la force de me redresser seul alors j’avais attendu quelque seconde jusqu’à voir Luke courir dans notre direction, son arme encore à la main. Il venait finir le travail. Je lui avais alors dit de ne pas le faire, de ne pas devenir comme lui. Pas parce qu’il était notre père, il n’était plus qu’un homme dangereux mais parce que je savais que Luke l’aurait sur la confiance. Il m’avait ensuite déplacé puis soigné et nous avions trouvé refuge dans cette maison abandonné pour mieux me soigné. Je souffrais encore mais j’étais en vie et je finirais bien par guérir. J’avais alors quitté mon petit lit simplement pour retrouver Luke dans un but précis. Avancer, changer d’air, bouger. Cet événement ajouté à l’assaut de l’Angel Camp m’avait changé et il était temps de laisser tout cela derrière nous. Je rejoignais alors mon grand frère m’asseyant face à lui non sans tirer une grimace à chacun de mes mouvements. « Luke… Je dois te parler. » Je ne le quittais pas du regard observant son visage, son regard semblait triste et perdu. Cette fois-ci, je ne laisserais pas Luke tout porté sur ses épaules, j’allais prendre les choses en main. « Luke, je vois bien que tout ne vas pas bien, tu peux me parler si tu as besoin. Je suis là pour toi

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima


Dernière édition par Nikolaï L. Harrison le Dim 9 Oct - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Dim 9 Oct - 18:35



go forward
Le regard fixé sur l'horizon, Luke restait immobile, l'arme en main, le regard durcit par les événements récents. Il savait son frère dans la même pièce, derrière lui, allongé mais, bien vivant. Dans ses respirations lentes, il récupérait de l'énergie pendant que lui, l'aîné, inspectait les alentours à la recherche d'une menace. Car il y avait toujours une menace... Il cligna une fois de l’œil, sans pour autant détourner son regard. Proche de lui, du bruit se fit entendre. Son frère, sortant peu à peu de sa léthargie pour s'approcher de lui et en réalisant cette approche, ses doigts se crispèrent autour de son arme. La même arme qui avait servi quelques jours plus tôt à assassiner un être cher. Une personne importante dans son cœur qui avait sombré à la folie et qui n'avait plus réussi à garder la tête hors de l'eau. Une personne qui avait préféré agir selon ses convictions plutôt que dans l’intérêt commun. Luke se sentait coupable de ce qu'il était devenu, leur père. Car à leurs retrouvailles de la zone 51, il était encore sain d'esprit. Plus blessé, plus instable, mais toujours lui. Rien de comparable avec l'homme qu'ils avaient affronté dans les bois. Nikolaï s'approchait, prenant place à côté de lui. Son visage restait impassible, fermé. Son regard lui, était froid et ne déniait se reporter sur son frère. Luke s'en voulait. D'avoir attendu. D'avoir hésité. D'avoir raté. Pour au final, avoir osé. Les images le hantaient, semblable à un cauchemar récurrent qui s'inséminait en lui tel un poison. Et pourtant, Luke était bel et bien éveillé. Il ne s'agissait pas d'un cauchemar à proprement parler. Il s'agissait de la réalité. Leur père n'était plus. Luke l'avait tué. Il l'avait fait, sans savoir pourquoi. Pour sauver Nikolaï ? Pour sauver son père de sa folie ? Pour se sauver lui-même ? Finalement, la voix de Nikolaï s'éleva dans la pièce et à nouveau, ses doigts se crispèrent sur l'arme, un peu plus. « Je t'écoute. » deux mots s'échappèrent de ses lèvres dans un écho sibyllin. Sa gorge sèche dû à une déshydratation évidente, transformait sa voix en lui donnant un timbre enroué qui prouvait bien que le dialogue n'était plus une chose très courante chez lui. Luke ne voyait plus l’intérêt de parler pour ne rien dire. Aussi gardait-il le silence, depuis maintenant plusieurs heures, plusieurs jours, plusieurs semaines... Qui sait ? La notion du temps lui échappait complètement.

Finalement, Nikolaï qui voulait parler, parla et Luke l'écouta d'une oreille attentive sans lui accorder un seul regard. En lui rien ne donnait l'impression de vivre, tout était immobile, inébranlable. Et pourtant au moindre coup de vent, Luke n'était plus sur de pouvoir tenir. C'est aussi pour cette raison qu'il ne bougeait plus. Le moindre choc pouvait le bouleverser et il était hors de question de tomber maintenant. « C'est toi qui va mal. » répondit-il fermement après les paroles débordantes d'inquiétudes de son petit frère. « Je ne suis pas blessé. Je vais bien. » D'une logique inébranlable, il répondait ainsi a ses craintes. Luke n'avait rien dû encaisser, il n'avait pas été celui a subir les coups de leur paternel alors de quoi s'inquiétait-il ? Une pointe d'animosité le fit froncer les sourcils, trouvant les paroles de Nikolaï particulièrement irritantes. A travers ces quelques mots, Luke avait l'impression de passer pour un faible, alors qu'il était celui à avoir sauvé la situation. Il était celui qui les avait sortit de cette galère. Et pourtant, il était celui qu'on venait consoler ? Pourquoi ? Détachant enfin son regard glacial de la fenêtre pour le reporter sur Nikolaï, il laissa ses pupilles percer celles de son frère. « Pourquoi tu me demandes ça ? »

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Dim 9 Oct - 19:10

Mon frère n’était plus le même, à part pour venir s’assurer que je me rétablissais bien, celui-ci ne se déplacait plus, ne parlait plus. J’en faisais plus ou moins de même, mais j’en avais marre de me reposer, de cogiter. De pensée à la mort de mon père, de mon meilleur ami, de chaque personne de l’Angel Camp et plus encore au fur et à mesure que ma mémoire remontait. J’en avais marre d’être triste, de penser à eux. J’en avais marre de ma culpabilité, si je devais vivre en m’infligeant des souffrances mentales constamment alors j’aurais dû appuyer sur la gâchette le jour ou Malaury m’avait trouvé, mon arme sur la tempe. Je voulais avancer, je n’en pouvais plus de rester bloquer dans le passé. J’y étais resté coincé dans un seul et unique but, retrouver mon père. Il n’était plus là alors je devais définitivement clore ce livre familial. Ils étaient tous mort alors autant faire définitivement mon deuil. Luke lui vivait mais à ce stade de notre vie, il n’était plus mon frère, il était ma raison de vivre. Je n’avais plus que lui, mes amis étaient éparpillés partout et je ne savais pas s’il vivait, mes ennemis étaient tout aussi loin, il n’y avait que lui et je devais l’aider à remonter la pente et à avancer. Je devais lui donner envie de continuer car là je ne voyais plus que l’ombre de lui-même. Lorsque je l’interpellais, le brun ne détourna même pas son regard vers moi, il restait stoïque, froid, un véritable glaçon que je ne connaissais pas. J’avais toujours pensé Luke plus fort que moi mentalement mais surtout plus ouvert à ces émotions, aujourd’hui il semblait plus fermé que je ne l’ai jamais été. Et je parlais, lui disant qu’il allait mal, qu’il pouvait me parler. Je n’attendais que cela. Je voulais être là pour lui car il n’y avait que lui. Mais j’avais l’impression de parler seul à un mur, il ne daignait même pas m’observer ce qui me vexa presque mais je ne dis rien, comprenant, attendant. Il me répondit simplement que j’allais mal car j’étais blessé. Aussi simple que ça. Il faisait exprès de ne pas comprendre, il savait que je ne parlais pas de blessure, qu’il s’agisse de ma plaie obtenue lors de l’attaque ou de mon épaule charcutée par mon père, aucune de celle-ci ne comptait maintenant, de son œil perdu, aucune de ces blessures ne comptait actuellement. Il me demandait pourquoi je lui demandais ça. « Tu sais très bien pourquoi. » Cette fois-ci il n’allait pas s’en tirer ainsi, je ne comptais pas prendre des gants. « J’ai peut-être l’épaule totalement démontée mais tu sais que je ne te parle pas de ça. J’ai juste eu à encaisser des coups. Tu es celui qui a pris la décision, tu es celui qui a tiré, tu es celui qui a agi, alors ne me dit pas que je suis celui qui est blessé ? » Je lui rappelais cet horrible moment, peut-être n’était-ce pas la bonne solution mais si au moins ça pouvait le toucher alors je me dirais que je ne l’ai pas totalement perdu. Quand la noirceur nous gagne on ne s’en débarrasse plus. Elle nous avait gagné tous les deux mais il fallait bien diminuer au maximum sa propagation. « Alors tu as beau dire que tu vas bien, mentir et restreindre au maximum tes émotions, ça n’effacera pas ce que tu as fait, ce meurtre. Mais tu sais quoi ? On s’en fou. » Je lui reprochais de mentir mais je mentais aussi, je ne m’en foutais pas. Bon dieu que non cette histoire me déprimait tellement que je tombais bien bas. Mais moi j’étais déjà au fond, ça ne me faisait même plus mal, j’étais habitué à cette souffrance et je voulais m’en débarrasser. « Alors si tu veux te dire que tout va bien ok, mais ne reste pas bêtement planté devant cette fenêtre et vis ! » J’étais déterminé, mon ton restait le même tous le long. Jamais je n’avais été aussi sûr de ce que je disais et cette assurance, je l’avais gagné depuis peu.

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Dim 9 Oct - 19:52



go forward
Etait-il réellement en train de lui énoncer point par point ce qui s'était passé avec leur père ? Etait-il vraiment en train de lui remémorer la trame de cet événement marquant dans les moindres détails ? Comme s'il ne savait pas. Comme s'il n'avait pas été là pour le constater de lui-même. Comme s'il avait pu l'oublier... Luke ne voulait y croire et pourtant toutes les accusations sortirent une à une de sa bouche : il avait pris cette décision, il avait tiré, il avait agi, il ne faisait que mentir. Rien ne pourrait effacer ce qu'il a fait, rien ne pourrait excuser son meurtre et pour finir, Nikolaï le traita d'idiot. Trop stupide pour avancer. Trop lâche, car se contentant de rester assit derrière une fenêtre. Était-ce si compliqué que ça à comprendre ? Que Luke avait peur ? Peur de remettre à nouveau un pied dehors ? Il fallait croire que oui, car à part remuer le couteau dans la plaie, Nikolaï n'était bon à rien d'autre. « Ta gueule. » fut sa seule réponse alors qu'il reposa son regard vitreux sur le fenêtre. Il était impossible de savoir à quelle phrase il avait réagi par cette insulte. La globalité vous répondrait-il sans doute. « Ferme ta gueule. Et réfléchis juste deux minutes pour voir. Ça nous changera un peu de d'habitude. » ses paroles étaient sèches, minimales. Il n'y avait que l’essentiel et pourtant il savait que cela ne suffirait jamais à rassasier Nikolaï. Car il le connaissait, ce petit frère arrogant, explosif, peu diplomate... « Si tu viens juste pour m'en foutre plein la gueule, c'est pas nécessaire. Tu vois peut-être ça comme un meurtre. Très bien. C'est ton choix. Je vois ça comme une libération. Et dans ton cas, tu devrais plutôt voir ça comme un sauvetage. » A nouveau ses mots tonnèrent dans des phrases où l'animosité était à son paroxysme. Luke se contenait pourtant avec brio, si bien que seul son regard noir comme l'ébène semblait trahir la colère qui bouillonnait en lui. « A la place d'entendre des insultes, je préférerais voir de la reconnaissance. » Une vérité qui semblait pourtant peu partagé. Finalement, peut-être que leur père avait réussi à les retourner l'un contre l'autre. Finalement, peut-être que Luke s'était laissé avoir. Après tout, ses derniers mots le démontraient bien : il était fier de lui. Fier de ce qu'il était devenu. Si depuis toujours Luke avait recherché à obtenir cette félicitation paternelle, aujourd'hui, il s'en serait bien passé. Il l'encaissait d'une bien amer façon. « Tu avais parlé d'un camp de survivants. Où était-il ? Abby est là-bas ? Vivante ? » Incapable de remettre le doigt sur le nom de ce dit regroupement, Luke évitait toujours de s'intéresser à son frère, fuyant son regard comme la peste. Par cette dernière phrase, il lui fit comprendre qu'il ne s'arrêtait pas d'avancer comme il le laisser pourtant si bien sous-entendre. Il avait tout perdu à commencer par Bonnie. Puis Abby, Maebh, Malaury, Lori... Qu'espérait-il ? Leur père avait été la goutte de trop. Celle qui faisait déborder le vase. Luke était épuisé. Luke avait mal. Luke était détruit. Et malgré ça, on continuait de vouloir l'écraser en lui rappelant ses erreurs. Son mental avait toujours été son point fort, aujourd'hui il lutait silencieusement pour que cela soit toujours vrai. Même si la tâche devenait de plus en plus ardue.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Dim 9 Oct - 22:29

Je ne sais pas si j’avais bien fait de lui renvoyer les récents événements en pleine figure mais je voulais lui ouvrir les yeux (enfin l’œil) et je n’avais pas vu d’autres moyens pour le faire. Je savais que ça ne lui plairait pas, je savais que je risquais d’en prendre plein la gueule mais aujourd’hui c’était à moi de secoué Luke, à moi de l’aider à avancer et à moi de faire tout mon possible pour lui retirer de sa culpabilité. Mais j’étais maladroit et je n’agissais peut-être pas de la bonne façon, sans doute pas même, mais j’essayais au moins. Je ne voulais pas regarder impuissant mon frère sombrer peu à peu dans les ténèbres, nous y étions déjà tous suffisamment et j’avais peur de définitivement perdre le Luke que j’ai jusque-là réappris à connaitre. Seulement sa seule réponse fut un vulgaire, ta gueule, qu’il répétait deux fous avant de me demander de réfléchir pour changer. Je fus avant tout surpris, très surpris même mais je n’en montrais rien, je savais que je me ferais surement envoyé sur les roses, en pire même mais c’était quand même étonnant d’entendre cela de la bouche de son frère. De se faire rabaisser, oui je savais que je réfléchissais peu et pourtant là c’est ce que je faisais. En temps normal j’aurais cédé à l’impulsivité et Luke en aurait pris pour son grade. Mais je n’étais plus le même et l’histoire de la dernière fois ne se reproduira plus. J’étais plus posé, plus réfléchi et je savais qu’en absence d’autre personne, c’est moi qui allait surement prendre pour toutes les peines du monde mais je l’acceptais s’il le fallait. Peut-être même que Luke me provoquait, peut-être qu’il voulait que je m’énerve, que je le déteste autant qu’il se déteste. Je ne sais pas ce qui se passait derrières ce regard bleu et glacial mais je ne comptais pas mal agir. Et il reprenait, il n’avait compris qu’une chose que je lui en mettais plein la gueule, que je lui en voulais. En fait, il voyait le mal partout et je devais lui en être reconnaissant. « T’as fini de n’entendre que ce que tu veux bien entendre ? » Lui disais-je sur un ton parfaitement calme, comme une question que l’on pose banalement pour mon plus grand étonnement. « Tu sais très bien que je ne t’en fou pas la gueule. Tu as fait ce que tu as du faire, jamais je ne t’en voudrais pour ça. Sans toi je ne serais déjà plus là. » Je ne lui avouais pas avoir presque espéré recevoir le coup de grâce, car là je prendrais vraiment cher. Luke avait prolongé ma peine mais j’étais avec lui et j’allais pouvoir continuer à tenir ma promesse, celle d’être ensemble et pour toujours. « Mais que tu le veuille c’est un meurtre, comme à chaque vie que l’on prend, comme à chaque vie que j’ai prise pour quitter le camp, comme chaque vie que j’aurais à prendre pour te protéger et que tu prendras en retour pour faire de même. C’est ça la vie Luke, des meurtres mais bordel tu sais bien que je ne te le reprocherais pas. » Comment pouvait-il imaginer une seule seconde que je lui en veuille. Je ne m’arrêtais cependant pas là. « Je veux juste que TOI, oui toi tu cesses de t’en vouloir ! Parce que là j’ai l’impression de te perdre » Voilà qui était dit, j’espérais que cette fois ci il comprendrait qu’il n’est pas mon ennemi et que je ne suis pas le sien. J’avais envie de lui dire tellement de chose encore, mais je m’arrêtais là. J’espérais juste ne pas avoir un dialogue de sourd avec lui. Finalement celui-ci me demandait des renseignements sur un groupe de survivants dont je lui avais parlé et où Abby se trouve. « Oui Yosemite, c’est là-bas qu’est resté Abby quand on est parti te chercher en pensant que tu serais là-bas. Elle y est effectivement restée. Pourquoi tu veux y aller ? » Si le voulait nous irions mais je n’étais plus très enchanté à l’idée de rejoindre un camp à nouveau. J’avais mis longtemps avant de me sentir bien à Angel, j’avais toujours pensé qu’il finirait un jour par tomber. Et cette idée m’était sortie de la tête jusqu’à que ça arrive.

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Lun 10 Oct - 21:01



go forward
Luke entendait-il vraiment que ce qu'il voulait bien entendre ? Cette phrase le surprit, car ce n'était pas l’impression qu'il avait eu en lui répondant aussi sèchement. Il pensait interpréter de la bonne façon ses propos et pourtant quand il lui fit remarquer qu'il manquait des éléments dans sa réponse, Luke se mit à douter. Le visage droit et les épaules toujours crispées, seul son regard fixé sur l'horizon tomba l'espace de quelques secondes. Une courte réflexion silencieuse et invisible s'en suivit. « Je ne veux plus en parler. » fut la conclusion de cette pensée. Son frère avait beau lui dire que ce qu'il voulait entendre, cela ne soulageait en rien ses peines. Il avait beau lui affirmer qu'il ne lui en voudrait pas, ce n'était pas le problème. C'était lui-même le soucis. Il n'était pas en guerre contre son frère ou contre la terre entière. Le conflit était plus profond, plus interne. Il ne pouvait l'expliquer à Nikolaï, il ne trouvait pas les mots ou encore l'envie. Quand il ajouta que sans son aide, il ne serait plus là, un sourire amer étira faiblement ses lèvres. Luke était peut-être celui qui avait empêché leur père de nuire plus longtemps, mais s'il n'avait pas été présent, Owen aurait-il vraiment laissé parler sa colère sur Nikolaï ? Non... Sans doute pas. Alors oui, il l'avait sauvé. Mais s'il s'était retrouvé dans cette situation, c'était en partie de sa faute aussi. L’œil fermé, il continuait de réagir à chacune des répliques de son frère, intérieurement.

Finalement, le sujet du 'meurtre' arriva sur le tapis. Luke n'avait jamais été un très grand fervent de la seconde chance. Dès qu'une personne l'avait déçu ou trahi, la sentence était souvent irrévocable et tuer des gens était devenu un quotidien bien morbide dans lequel il ne se déplaisait pas forcément. Il ne partageait pas la vision de son frère ou de Maebh, trop idyllique à son goût, surtout depuis les événements récents. Pour survivre, il fallait être prêt à faire ce qui devait être fait. Même si cela sous-entendait tuer un innocent pour en sauver cinq. Un sacrifice, qu'il était habité à porter sur la conscience. Car ce raisonnement était logique. Sa réflexion pouvait paraître bien égoïste et injuste, mais c'était grâce à elle qu'il était encore vivant aujourd'hui. Entendre Nikolaï en douter le blessait. « Je sais. » répondit-il simplement de sa voix rauque, l’œil toujours clos. Il savait ce que voulait dire le mot meurtre, tout comme il savait le mal que cela pouvait apporter. Mais il s'en foutait. Complètement. Nikolaï était en vie, lui aussi. Les autres pouvaient aller se faire foutre. Il ne comprenait pas bien pourquoi son petit frère lui faisait cette dite morale, comme s'il n'était qu'un ignorant. « Il ne sera plus un danger pour personne. » rajouta-t-il sombrement, rouvrant son regard polaire pour le laisser se perdre sur la végétation foisonnante qui encadrait l'habita dans lequel ils subsistaient depuis quelques temps. Depuis toujours, Luke se considérait comme un justicier. A user de la gâchette plus qu'il n'était souvent nécessaire. Décidant de lui-même de la vie des gens, s'ils étaient dignes ou non de vivre. Nikolaï l'ignorait totalement, mais durant une longue période, Luke s'était même mis à marquer le corps des personnes qu'il avait tué. En groupe ou seul, un message reposait toujours sur leur peau crasseuse, YDI. Abréviation qui l'avait poursuivi de nombreuses années, surtout lors de sa rencontre avec Clint. Luke se plaisait à croire qu'il éliminait des menaces sans voir que lui-même en devenait une jour après jour. Il n'hésitait pas pointer du doigt les meurtriers sans cœur, mais n'en était-il pas devenu un lui-même ? Bonnie lui avait de nombreuses fois certifié qu'il était différent. Mais aujourd'hui Bonnie n'était plus. Tout comme Maebh. Il ne restait plus qu'Abby. « Sois rassuré. Tu n'es pas en train de me perdre. Je commence tout juste à me trouver... » Une phrase qu'il laissa mourir dans un soupire.

Yosemite était le nom de cette fameuse zone. Campement, groupe... Il ne savait pas réellement. Il ne savait pas grand chose de cet endroit, tout ce qu'il savait était qu'Abby y était et si elle se trouvait là-bas, il était dans leur devoir d'y aller. Pour la retrouver. Son frère ne semblait pourtant pas partager son point de vue. Il était hésitant, surprit de leur possible nouveau objectif. « Pas toi ? » Une pointe de curiosité pimenta sa question, intrigué quant à la demande de son frère. Pour la première fois depuis le début de leur conversation, Luke reporta son intérêt sur le visage de son frère. « Qu'est-ce que tu veux faire d'autre ? » Après tout, ils n'avaient plus aucun but, plus aucune destination et leurs vivres étaient totalement inexistantes. Ils ne pourraient pas rester indéfiniment cloîtrés ici. Plus vite Nikolaï serait rétablit et plus vite ils pourraient partir d'ici. S'éloigner un peu plus d'Angel camp et des malheurs qui l'entouraient.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Mar 11 Oct - 22:06

S’il y a bien un trait de caractère que Luke et moi avions en commun, c’est d’être de véritables têtes de mule. C’est pour cela que lorsque nos deux caractères s’entrechoquaient, ça faisait bien souvent des étincelles, depuis notre plus jeune âge et encore plus maintenant. Mais nous n’étions plus les mêmes, nos altercations n’allaient plus finir en bagarre, je tenais trop à lui pour réitérer ce qui nous avait par le passé éloigné. Car bon sang, je l’aimais à en crever ce type, mon frère, même s’il n’en avait plus confiance. J’avais l’impression qu’il avait à nouveau creuser un fossé entre nous mais je n’allais pas pouvoir supporter une distance entre nous plus longtemps. Mais je ne savais pas trouver mes mots et sa colère lui faisait tout comprendre de travers, je me sentais prit à mon propre piège ne sachant plus quoi dire. Mais je voulais qu’il ouvre les yeux, qu’il le fasse pour que sa vie continue parce que nous avions encore des choses à vivre, parce que chacun de mes amis étaient morts, Malaury, Bonnie, Maebh, Lori, chacune des personnes pour lesquelles je vivais… Je ne voulais donc pas perdre Luke aussi. Il ne voulait plus en parler, génial, il était encore plus fermé à la communication que ce que j’avais pensé. S’il s’était énervé au moins celui lui aurait permis de vider son sac. « Comme tu veux. » Je passais ma main sur mon menton l’air soucieux en soupirant. Je voulais l’aider, mais je n’avais pas sa capacité à trouver les bons mots, à le faire parler, j’aurais voulu simplement le prendre dans mes bras mais je savais que cela ne suffirait pas. Je ne comprenais pas quelle souffrance interne pouvait comprendre Luke, je souffrais de la mort de notre père, certes mais j’étais dans la position du trahi, de la victime alors que lui avait dû prendre une décision, une pression énorme sur les bras. J’avais envie de dire que j’aurais fait pareil, mais aurais-je hésité, aurais-je mit autant de temps. J’aurais tiré, pour sauver Luke je l’aurais fait mais assez rapidement ? Le corps de Luke aurait-il tenu si j’avais hésité même une seconde de plus. En fin de compte, je ne pouvais pas le comprendre. Mes paroles n’avaient pas d’impact si ce n’est une amer impression de le frustrer. « Je sais … » Je détournais à ce moment le regard, il avait raison. Mais que dire de plus si ce n’est répété ses mots. Il avait raison mais je voyais Luke plus froid que jamais, et je ne pourrais pas l’arrêter. J’avais en moi cet esprit de vengeance, cette envie de me battre, de venger mes amis et je n'étais plus le même mais je n’arrivais pas à accepter que Luke ressente exactement la même chose. Si ce n’est que sa progression vers le bas était déjà bien plus avancée que la mienne. « Qu’est-ce que tu veux dire par là ? » lui avais-je demandé le regard écarquillé, je craignais la réponse et pourtant je la connaissais déjà.

Par la suite le sujet dériva sur Yosemite à la suite d’une question de Luke qui souhaitait s’y rendre, du moins je le présumais. Lorsqu’il me demandait si je voulais y aller, j’hésitais réellement à lui répondre détournant réellement à mon tour le regard. « Pas vraiment… » Plusieurs raisons me poussaient à dire non et je ne savais pas par laquelle commencé. Vouloir laisser Abby en paix, ne plus s’attacher à un camp ou tout faire pour retrouver et me venger d’un maximum de gens de Bodie. C’était tout bonnement impossible et je savais que j’étais trop faible mais mon envie de vengeance m’animait. « Abby n’est pas resté à Yosemite totalement de gré. J’ai pris la décision de l’y laisser. On te croyait mort et là-bas, Abby a rencontré une jeune femme qui l’a fait sincèrement sourire, ce jour-là j’ai décidé qu’elle serait mieux loin de nous et de nos problèmes… » J’avais choisi à sa place mais ce jour-là j’avais pris mon rôle de meneur et passer son bien avant tout. Même si l’abandonné m’avait déchiré le cœur. Je n’avouais pas que j’avais voulu éviter une peine supplémentaire à Abby car à ce moment-là je songeais à me suicider, ce qui serait surement fait sans l’intervention de Malaury. « Je préfèrerais encore retourner sur les routes, je ne me sens pas prêt à m’accrocher à un nouveau groupe. Pas vu comment ça s’est fini à l’Angel Camp. Mais je comprendrais que toi, tu désires t’y installer et retrouver Abby… » Même si cela signifierait notre séparation. Je me mettais dans l’idée que cela aiderait peut-être Luke à aller mieux, mais moi cela me provoquerait l’effet inverse. « On peut tout de même au moins s’y rendre pour voir Abby… »

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Mar 11 Oct - 23:06



go forward
A peine eut-il signifié qu'il ne voulait plus en parler que son frère autrefois bien trop borné baissa l'échine, acceptant sa requête silencieuse. Sans plus insister que ça. Il fallait bien l'admettre, Luke ne s'y attendait pas le moins du monde. Qu'il abandonne aussi vite. Voir son frère accepter le terme du contrat sans broncher fit remonter ses doutes. Son assurance quant à elle, s'affaissa légèrement tout comme la barrière qui se dressait tout autour de lui. Relâchant légèrement les épaules, il se retrouva alors un peu plus ouvert à la conversation, sans réellement comprendre pourquoi. La culpabilité sans doute, de voir son frère aussi déçu de son comportement. Et à nouveau, Nikolaï approuvait, sans le contredire. C'est à ce moment là que Luke releva son regard opalin pour l'ancrer une bonne fois pour toute sur lui. Son propre mal-être influençait le comportement de son frère, il pouvait le constater sans mal. D'humeur autrefois déterminée, il était passé en moins de quelques minutes à un ton beaucoup plus maussade. Déposant son arme sur la table à côté de lui, Luke en vint à faire front à son frère, toujours assit à ses côtés. « Ce que je veux dire par là... » commença-t-il la voix rauque, en laissant sa phrase en suspens. Comme pour prendre le temps de choisir correctement ses mots : « C'est que j'étais bien trop conciliant jusque là. » Il le savait. Cette explication ne serait jamais suffisante. C'est principalement pour cette raison que le timbre de sa voix reprit peu à peu de sa douceur d'antan : « … Et que certaines personnes, ou choses, m'ont fait oublier ce que voulait réellement sous-entendre le mot 'survivre'. » Des exemples, il en avait tout le tour du ventre à lui sortir s'il ne comprenait pas où il venait en venir. A commencer par son œil. Puis... La zone 51, les cannibales, son altercation avec Pierce, Angels Camp... Ses erreurs se succédaient les unes aux autres. « Ça ne se reproduira plus. » D'une tape assez sèche sur l'épaule, il secoua légèrement le buste de Nikolaï avant de reprendre sa position initiale, face à la fenêtre.

« Je vois. » Fut sa seule réponse face aux explications de son frère concernant le fameux camp Yosemite. Était-elle teintée de déception ? De frustration ? Ou encore de colère ? Il était impossible de le deviner tant celle-ci s'était montrée monocorde. Tout ce que Luke comprenait, c'était que son petit-frère ne voulait pas y aller. Il ne voulait pas revoir Abbygail autant que lui le souhaitait. Sans doute car contrairement à l'aîné, son visage était encore bien net dans son esprit. Pour Luke, il n'en restait déjà plus que des brides incomplètes. Ainsi, leur amie d'enfance avait rencontré une jeune femme... Un sourire amer étira ses lèvres. « Je vois. » se répéta-t-il involontairement. Débarquer là-bas, risquerait de chambouler la nouvelle vie de la blonde, il en avait bien conscience. Mais devaient-ils prendre la décision à sa place ? Devaient-ils partir dans l'idée qu'elle ne souhaitait pas les revoir ? Trop de fois, Luke avait pris la décision à la place des gens. Jugeant qu'il s'agissait du mieux pour eux. Mais c'était faux. Personne ne devrait avoir à agir de la sorte et c'est pour cette raison que Luke voulait y aller. Pour lui dire qu'il était bien vivant. Pour entendre de ses lèvres qu'elle ne voulait pas les accompagner et qu'elle préférait rester là-bas avec cette femme, dans ce camp. C'était la bonne démarche à suivre, il en était convaincu. Silencieux, il laissa un petit soupire soulever sa cage thoracique. « J'ai besoin de médicaments. Ils doivent avoir un médecin. Mon œil est loin d'être cicatrisé. Surtout vu les soins que j'ai reçu ces derniers mois. » Encore une fois, son raisonnement était purement logique, pour lui du moins. Il n'y allait plus pour des raisons personnels tels que des sentiments, mais bien par nécessité. « On y va juste le temps de prendre de quoi nous remettre sur pieds. » Sans doute infligeait-il une déception à Nikolaï. Mais il ne pouvait prendre le risque de finir infecté après tout le mal qu'il s'était donné pour éviter d'en arriver là. Son bandage était déjà usagé et il ne voulait même pas savoir à quoi ça ressemblait là-dessous... « On ne peut plus juste miser sur de la chance cette fois-ci Niko. »

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Mer 12 Oct - 18:33

Même moi je ne me reconnaissais pas, mais je n’avais plus la force de m’opposer à Luke que ce soit physiquement ou mentalement. Je ne voulais même plus me montrer obstiné, je le laissais quitter le sujet sans un peu plus insisté. Ça ne servirait à rien, j’avais appris quand m’avouer vaincu et bizarrement c’est ce changement de comportement qui avait attiré son attention. J’avais vraiment l’impression que Luke et moi étions des charges opposées, quand je répondais noir, il faisait blanc, et quand j’étais blanc, il était noir. C’était frustrant de ne jamais être sur la même longueur d’onde mais j’avais très bien compris que c’était la seule façon de lui venir en aide. Qu’il devienne moi et que je sois lui. Je l’avais bien vu puisque son attitude semblait changer. Des détails peut-être mais je le voyais bien, sur lui j’étais même capable de remarquer un sourcil trop haussé. C’est ainsi que j’avais aussi accepté l’idée au sujet de notre père. J’étais d’accord avec lui alors que dire d’autre, même si je savais que la culpabilité devait sans doute le ronger, c’était seulement parce qu’il m’avait sauvé, parce que j’avais une nouvelle fois été trop naïf, parce que j’étais en fin de compte faible. Je ne lui posais qu’une seule et simple question, qu’entendait-il dans le fait de s’être trouvé, ce à quoi mon grand frère consentit à me répondre en me regardant. Mais là c’est moi qui n’osait plus poser mon regard sur le sien, je craignais la réponse en la connaissant déjà. Et ses mots défilaient, il avait été bien trop conciliant, et qu’il avait oublié comment survivre par la faute de certaine personne. Je me demandais à ce jour ce que voulait réellement dire survivre pour lui, car quoi qu’il en dise, c’est ce que nous faisions déjà actuellement. D’après lui cela n’allait plus se reproduire. Au moins une chose où nous étions d’accord, j’avais beau être le plus costaud physiquement et le plus tête brulé, Luke m’avait jusque-là trop protégé et chaque fois où il avait eu besoin de moi je n’avais pas été là. Son œil ou son enlèvement, deux événements dans lesquels j’avais été présent sans agir. « Je vois. » avais-je simplement répondu avant qu’il me secoue légèrement d’une tape sur l’épaule auquel je répondais d’une grimace de douleur dissimulée au maximum par un sourire léger. J’avais toujours mal vers l’épaule et même s’il n’avait pas tapé sur celui-ci le mouvement venait de bien me faire déguster.

Luke ne m’avait répondu que très brièvement tout comme je l’avais fait auparavant lorsque le sujet parlait de lui tandis que maintenant nous parlions de Yosemite. Je voulais laisser Abby en paix, j’étais parvenu à l’éloigner de moi et des problèmes qui allait m’attendre, nous attendre car elle méritait enfin de ne plus avoir à s’inquiéter constamment pour nous. Pourtant revoir Abbygail et la serrer dans mes bras me démangeaient, mais j’étais persuadé qu’elle était mieux sans nous. Nous apportions la mort plus que l’apocalypse ne le faisait elle-même, nos parents, nos frères, nos amis, tous y passaient un par un. Mais j’étais prêt à m’y rendre si Luke le voulait, si cela lui donnait un nouvel objectif mais m’y installer ? Il en était hors de question pour moi. Si Luke le voulait, je ne le forcerais pas à me suivre mais je ne voulais plus redevenir sédentaire. Je n’étais cependant pas égoïste et je ne le forcerais pas non plus à une vie de nomade mais rien que l’idée de me séparer de lui me tordait le ventre. Je reposais mon regard sur lui lorsqu’il évoquait le besoin de médicament et accessoirement d’un médecin pour son œil. C’est vrai qu’avec ce bandage, j’en oubliais presque que son œil, enfin l’orbite de son œil était encore en rétablissement. « On y va ! » approuvais-je aussitôt. Pour sa santé il n’y avait même pas à discuter pendant des années, je le suivais tant que son œil nécessiterait des soins. Il ne manquerait plus que son œil finisse infecté, et je devais bien avouer que de vrais soins pour mon épaule et pour la ma plaie obtenue lors de l’attaque de Bodie n’allait pas être de refus. « On ira le temps qu’il faudra et ça fera surement plaisir à Abby de savoir que tu es vivant. » Je souriais un peu tristement, j’étais heureux d’y aller et de pouvoir lui apporter les soins nécessaires mais j’avais vraiment du mal avec la notion de camp. J’avais presque l’impression de moins souffrir à l’époque où je n’étais qu’en simple groupe. « On préparer les affaires et on y va ? Je ne supporte plus cette maison. » Mon caractère intrépide et spontané refaisait surface mais même en plus posé, je restais Nikolaï rien ne me changerait.

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Mer 19 Oct - 20:55



go forward
S'il y avait bien une chose que Luke avait pu remarquer durant la globalité de leur court échange, c'était bien le fait que Nikolaï ne cessait de reprendre ses mots. Ce que Luke disait de sa voix rauque, Nikolaï le répétait quelques secondes plus tard, approuvant les décisions tout comme lui les approuvait. Les événements récents avaient une fois de plus bouleversés leur quotidien, écrasant ce qu'ils avaient réussi à construire durant ces longs mois d'acharnement et si Luke n'avait jamais voulu croire en Angel camp et sa capacité à rester intacte au fil des mois, il devait bien admettre que la vie là-bas lui manquerait. La sécurité ; aussi éphémère soit-elle ; de ces grands murs qui entouraient leurs logis, l'eau et la nourriture à disposition... Mais retourner dans ce camp était chose inconcevable et l'idée ne brava même pas la barrière de ses lèvres tant il restait convaincu que Nikolaï partageait son point de vue, une fois de plus. Il fallait partir, laisser ça derrière eux et avancer sans se retourner.

L’œil attentif et toujours porté sur son petit frère, il finit par relever légèrement le menton : « Ne cherche pas à changer pour moi. » Le comportement de Nikolaï ne cessait de le surprendre, il ne pouvait rester silencieux face à ce changement pour le moins surprenant. Il paraissait plus calme, plus mature, mais aussi beaucoup plus réfléchit et l'entendre ainsi reprendre ses mots avait le don de l'inquiéter, lui mettre la puce à l'oreille. « Et... Ne cherche pas à me ressembler. Tu serais bien déçu du résultat. » Nikolaï n'avait absolument rien à lui envier. Absolument rien. D'un mouvement lent trahissant une fatigue bien accablante, il reprit en main l'arme qu'il avait posé un peu plus tôt à côté de lui. Finalement, ils avaient un nouvel objectif, un but, même si celui-ci pourrait changer au fil des jours à venir. Dans tous les cas, ils avaient maintenant une raison d'avancer et de quitter cette maison dans laquelle Luke se ressassait en boucle les pires moments de son existence.

Il était encore tôt, ils pouvaient tout à fait décider de quitter les lieux sans attendre une journée de plus. Cela ne servirait à rien si ce n'était que s'affamer un peu plus. Alors Luke se releva en s'aidant de la fenêtre à côté de lui, laissant son jeune frère s'exprimer à sa place. A vrai dire, il n'en avait pas l'énergie, ni même l'envie. De jouer au survivant faussement motivé... Il n'en avait plus la force. « Je prends le sac. » De cette remarque, il approuva la totalité de ses dires et à nouveau plongé dans un silence, il s'attela à son tour à prendre le peu de ressources à leur disposition pour les fourrer à la va vite dans ce qui leur servait de réserve : un vulgaire sac à dos en piteux état aussi épais que lui. De quoi affliger un peu plus le brun qui ferma un instant l’œil, épuisé.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Sam 29 Oct - 19:22

Luke semblait avoir du mal à s’adapter à mes changements, je ne sais pas à quoi il s’attendait, peut-être à ce que je continue de l’engueuler, que je m’entête et que je provoque une dispute. Aujourd’hui plus que jamais nous avions besoin l’un de l’autre et je ne voulais pas être en conflit avec lui. Je ne voulais plus même s’il semblait énervé contre moi, contre le monde entier en fait. Alors pour la première fois de ma vie, je me pliais, je me taisais et j’acquiesçais. De toute façon j’étais d’accord alors à quoi bon le contredire. Pour une fois, je ne prenais pas les décisions et je n’agissais pas selon ma propre envie même si elle rejoignait la sienne. Je tentais simplement de prendre sur moi, ce que je pensais bien ne l’était pas forcément pour lui, et j’essayais de voir plus loin que sur l’instant présent. Je tentais de me montrer plus mature et je ne faisais même pas vraiment d’effort, j’agissais naturellement. J’en avais marre de me battre, bordel que oui, j’en avais marre, alors j’allais suivre Luke. Partout sauf dans un camp de survivant, parce qu’honnêtement, je voulais plus m’attacher à un endroit, y croire, faire tous pour le protéger et me retrouver seul avec pour seul souvenir, le visage de mes amis probablement rôdeur à présent. Je ne m’étais cependant pas attendu à ce que Luke me dise de ne pas changer pour lui. « Qu-Quoi ? » Je ne comprenais pas où il venait en venir, je ne cherchais pas à lui ressembler. Je m’apaisais simplement, je ne cherchais plus à me battre. J’en avais assez. Je me décalais et m’installais difficilement pour être bien face à lui sur ce rebord de fenêtre. Mon bras me faisait souffrir le martyre et je ne pouvais retenir mes grimaces de douleur. Je l’observais toujours alors qu’il continuait dans sa lancée, ne pas lui ressembler ? Mais je ne voulais pas. « Excuse-moi ? »  J’arquais un sourcil en affichant une mine contrariée. « Je suis désolé Luke si tu ne retrouve pas le Niko que t’as laissé mais je te rappelle qu’entre ta disparition et ton retour, y’a eu plusieurs mois ! » Je ne voulais pas m’emporter, je tentais de contrôler mon ton pour ne pas qu’il se sente agressé, mais je ne pouvais pas l’entendre me dire ça. « Tu sais ce que j’ai fais quand on t’as enlevé ? J’ai levé une expédition avec tous nos amis, et ils m’ont prit comme chef. Celui qui prend les décisions et qui doit veiller sur eux, alors j’ai pas eut le choix, pas eut le choix d’apprendre à ne pas agir bêtement parce que t’étais plus là pour me conseiller ! » Je détournais du regard, je ne savais même pas pourquoi je disais tout cela mais j’avais besoin de tout lui dire, de vider mon sac. Je n’avais que lui à qui parler, pourtant je savais qu’il n’avait pas forcément besoin d’entendre ce que j’ai à lui dire. « J’ai failli tous les perdre, Bonnie, Maebh, Malau, Abby l’un après l’autre parce qu’ils étaient pas prêt, heureusement que Lori était là… Alors je me suis fais une raison, j’ai fini par accepter le fait que tu sois surement mort… Et je ne pouvais pas imaginer de vivre sans toi, non je pouvais pas bordel. Alors j’ai voulu en finir… Devant une fenêtre, comme maintenant j’ai foutu ce flingue sur ma tempe ! » Joignant les paroles aux gestes, je montrais l’arme rangée dans mon holster. Je savais que ces mots pourraient le blesser et je ne le voulais pas. Mais je me sentais mieux déjà, une larme coulait le long de ma joue mais je ne pleurais pas, je n’étais pas triste et aucune émotion n’apparaissait sur mon visage. « C’est Malau qui m’a trouvé, qui m’a sauvé et qui m’en a empêché en me disant de me battre pour eux, pour nos amis. Parce qu’au final, t’étais notre leader Luke, tu l’as sans doute jamais vu mais tu l’étais et ils se sont reposés sur moi… Alors je me suis forcé à me battre, pour nos amis. Pour ces amis morts pendant l’attaque. Mais t’étais de nouveau là… » Je passais ma main sur ma joue en serrant les poings avant de me reprendre, posant mes yeux clairs dans les siens. « Je te reproche rien frangin, t’as du vivre des choses horribles toi aussi, et tu l’as pas choisi mais juste, je fais une pause et une fois dans ma vie, je vais te suivre sans contester. Je  ne cherche pas à te ressembler même si j’ai du grandir, je te fais confiance, simplement confiance. » Après cette conversation, je m’étais empresser de vouloir quitter les lieux de suite, parce que je ne supportais plus cette maison, je ne pouvais plus la voir. Je voulais bouger et Luke sembla d’accord avec moi. Je retrouvais mon énergie comme pour lui montrer que je restais le même. Je hochais la tête lorsqu’il m’annonçait prendre le sac, vu l’état de mon épaule. Je me chargeais de récupérer les armes, dont mon fusil dont je mettais la sangle sur mon épaule intact, nos couteaux puis j’aidais Luke à ranger nos conserves dans le sac. Il était temps que nous partions.

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Dim 15 Jan - 18:26



go forward
D'une posture un peu trop rigide pour paraître totalement naturelle, son allure renfrognée retranscrivait à la perfection un malaise à la fois viscérale et oppressant qui lui tordait les intestins depuis déjà plusieurs longues minutes. Malgré tout Luke restait silencieux, n'haussant la voix que de manière épisodique et surtout que lorsqu'une réelle intervention de sa part était nécessaire. Il n'avait guère envie de bavarder et ne souhaitait pas s'ouvrir ou extérioriser ses sentiments comme il avait pourtant l'habitude de le faire. Mais indéniablement, Nikolaï s'inséminait peu à peu au travers des jointures de ce grand mur inébranlable qu'il s'était efforcé d'ériger entre lui et le reste du monde pour mieux se préserver, égoïstement. Une barrière aussi imperméable que le verre, mais tout aussi fragile et qui se montrait vulnérable au lien fraternel qui les unissait. Les deux pieds parfaitement à plat sur le parquet grinçant de leur abri de fortune, l'arme en main et le regard fuyant vers l'horizon, il continuait d'esquiver au maximum les regards de son jeune frère. Toujours posté sur sa chaise à l’affût du moindre danger extérieur, Nikolaï prit l'initiative d'obstruer un peu plus son champ de vision déjà suffisamment restreint à son goût. Par ce simple déplacement, Luke dû se résoudre à lui faire front, ce qu'il fit non sans une légère amertume mal dissimulée derrière un insouciant plissement de paupières si significatif. L'un comme l'autre semblait surprit de la tournure de leur conversation. Tout se basculait, leur caractère ne correspondait plus à ce qu'il avait connu, les réactions étaient imprévisibles... Une situation des plus désagréables qui déplaisait fortement à Luke, sentant ses nerfs être sollicités une nouvelle fois bien plus qu'il ne pouvait le supporter actuellement. Fort heureusement, il n'y avait pas que Luke qui semblait perdu. Nikolaï l'était tout autant face à l'attitude presque mauvaise de son frère. « Je suis désolé Luke si tu ne retrouves pas le Niko que t’as laissé mais, je te rappelle qu’entre ta disparition et ton retour, y’a eu plusieurs mois ! » D'une légère pression autour de son AK, il daigna enfin affronter les paroles de son petit frère et accrocher son regard au sien. A quoi bon lui 'rappeler' son échec ? Pensait-il réellement que Luke n'avait pas vu les jours passer lors de sa captivité ? Il est vrai que tous avaient finit par se ressembler et que la notion du temps elle aussi avait fini par lui échapper, comme tout le reste. Mais était-il réellement le fautif dans l'histoire ? Sans doute... Sans doute aurait-il dû écouter les conseils de ses proches. Ne pas ressortir en expédition alors qu'il n'était pas totalement rétablit. Ne pas se séparer du groupe même pour quelques minutes, pensant que la voie était dégagée. Car elle ne l'était jamais... Luke avait merdé. Il en avait bien conscience et il n'avait pas besoin qu'on lui rabâche son erreur au visage. Surtout pas à ce moment précis, après une nouvelle erreur de sa part, celle d'abattre leur paternel.

D'un silence morbide et les lèvres toujours aussi scellées, il se contentait de soutenir le regard de Nikolaï. Leur position respective et particulièrement inéquitable accentuait un peu plus cette sensation d'infériorité qu'il tirait de la situation et pourtant, il ne bougea pas d'un pouce. Assit légèrement en retrait de son frère, il devait faire l'effort de relever la tête pour communiquer avec lui. Un détail peut-être insignifiant, mais terriblement frustrant pour Luke qui resserra un peu plus l'arme entre ses doigts. L’ascendant que Nikolaï prenait, involontairement peut-être, seconde après seconde irritait un peu plus les nerfs déjà bien à vifs du plus âgé. « Tu sais ce que j’ai fais quand on t’as enlevé ? J’ai levé une expédition avec tous nos amis et ils m’ont prit comme chef. Celui qui prend les décisions et qui doit veiller sur eux, alors j’ai pas eu le choix, pas eu le choix d’apprendre à ne pas agir bêtement parce que t’étais plus là pour me conseiller ! » A la façon dont il s'exprimait, Luke se sentait une nouvelle fois coupable. Comme si le fait que son frère ait dû porter le chapeau de leader n'était en réalité que de sa faute à lui. Il aurait pu s'excuser d'une voix faible, il en aurait autrefois ressentit le besoin, mais aujourd'hui il n'en ferait rien. Car il n'était pas responsable de cette expédition suicide pour aller le chercher, bien que l'apprendre lui donnait un certain baume au cœur. Luke ne voulait plus être responsable, il n'en avait que trop souffert. Alors Nikolaï était-il en train de se rendre compte de ce que Luke avait dû porter sur ses épaules des mois durant...? Ce pourquoi il n'avait fait qu'endosser un rôle de vieux con avant l'heure dans l'unique but de tous les préserver ? A sa manière maladroite et souvent tyrannique certes. Mais tous les garder souder malgré tout. Hélas non... Il ne comprenait pas. Raison pour laquelle Luke ne le coupa pas dans sa lancée. Nikolaï semblait en avoir gros sur le cœur aussi lui laisserait-il la possibilité de vider son sac en toute tranquillité. A défaut de pouvoir résoudre tous les problèmes qui se dressaient face à lui, Luke pouvait au moins mettre en avant sa capacité à savoir écouter les autres. Il lui avoua que l'expédition s'était révélée bien plus compliquée qu'elle n'aurait dû l'être, ce qui ne le surpris pas réellement. Il était rare que les choses se passent comme prévu et pourtant, quand il cita les noms de ses amis un à un, le poids de la culpabilité l’affligea pour la seconde fois, se sentant à nouveau coupable de les avoir pousser à sortir de leur zone de sécurité pour lui. Mais le pire finit par arriver alors qu'il lui dit sans prendre la peine d'arrondir les angles qu'il avait voulu mettre un terme à son calvaire. Donnant des détails dont il aurait bien pu se passer quant à la manière dont il avait choisi d'en finir, Luke détourna simplement le regard, honteux. « C’est Malau qui m’a trouvé, qui m’a sauvé et qui m’en a empêché en me disant de me battre pour eux, pour nos amis. Parce qu’au final, t’étais notre leader Luke, tu l’as sans doute jamais vu mais tu l’étais et ils se sont reposés sur moi… Alors je me suis forcé à me battre, pour nos amis. Pour ces amis morts pendant l’attaque. Mais t’étais de nouveau là… »

« C'était pas si terrible que ça. » avoua-t-il à son tour pour développer sur sa condition de vie une fois à Bodie. Nikolaï avait opté pour la franchise, aussi ne se fit-il pas prier pour agir de la même manière que lui. Si l'on mettait de côté l'isolement, le manque d'hygiène et un certain degrés de folie qui avait finit par s’installer en lui à force de ne plus voir la lumière du jour... Ce n'était pas si épouvantable qu'on aurait pu le croire car les coups avaient été rares, tout comme les soins qu'il avait pu recevoir pour ses blessures. « Puis, j'ai eu de quoi m'entraîner avant. » fit-il simplement allusion aux cannibales d'une voix toujours aussi éteinte et d'un léger haussement d'épaules. A côté de ça, Bodie était semblable à un hôtel quatre étoiles. « Je fais une pause et une fois dans ma vie, je vais te suivre sans contester. Je ne cherche pas à te ressembler même si j’ai du grandir, je te fais confiance, simplement confiance. » Le regard toujours ailleurs, il resta un moment immobile après avoir clos son seul œil valide. Le laissant terminer, s'assurant par le silence qui suivit ses propos qu'il en avait fini. Cela faisait beaucoup à encaisser d'un coup, en plus des soucis déjà présents avec lesquels il peinait déjà à garder la tête hors de l'eau. Il ne voulait plus prendre les rênes en mains mais, en était contraint. C'était évident, quoi qu'il en pense, quoi qu'il en dise. Il était toujours coincé avec ça et d'un sourire étirant ses lèvres, il hocha légèrement la tête avant de soupirer tristement. « Je reprends les choses en mains. Merci. Tant qu'on est ensemble tout se passera bien. » dit-il faiblement en se relevant de sa chaise, adressant un nouveau regard à Nikolaï accompagné d'un mince sourire dans le coin de ses lèvres. Quitte à être résigné, autant le faire le plus noblement possible. Il devait juste se montrer convainquant. Tous deux motivés pour bouger de cet endroit peu sécurisé, ils s'activèrent à l'unissons pour rassembler leurs affaires. « Et Niko... » l'interpella-t-il en refermant énergiquement la fermeture de leur sac après l'avoir chargé des dernières vivres : « J'ai déjà... Tué deux des nôtres. J'aimerais éviter de t'ajouter à cette liste. Ok ? T'as toujours été le plus fort de nous deux... Alors me déçois pas. » Sous-entendant bien évidement la perte d'Aidan, puis celle de leur père, il se devait de réagir face à ses propos concernant sa tentative de suicide. L'ignorer totalement aurait pu être interprété comme un manque d’intérêt. Mais ce n'était pas le cas. A l'instar de Nikolaï, Luke ne pourrait continuer sans son frère. Il ne savait juste pas réellement comment lui faire comprendre l'importance qu'il représentait à ses yeux. « Continue comme tu l'as toujours fait. »

Sac à dos équipé et AK préalablement enclenché, il s'assura d'un regard en arrière que son frère était prêt à quitter les lieux avant d'ouvrir la porte pour s'engager sur le sentier qui les avait mené jusqu'à cette cabane miteuse. « ...Tu devineras jamais qui m'a rendu visite à Bodie. » dit-il d'un ton beaucoup plus dégagé, quoi que toujours aussi âpre et mauvais. « ...Alixen. » Un prénom qu'il avait craché avec un dégoût tel qu'on aurait pu la comparer à une chose passablement répugnante. « Tu sais, la fille dont je t'avais parlé une fois... Et qui s'est barrée sur ma gueule un peu avant nos retrouvailles. » La fille. Était-ce réellement de cette façon qu'il la voyait aujourd'hui ? Une fille comme les autres, aussi fades et sans saveur ? Non plus comme cette amie fidèle avec qui il avait passé plus d'un an à survivre ? Après tout, elle était partie en le poignardant dans le dos et si aujourd'hui il parlait d'Alixen avec aussi peu de difficulté, c'était bien que quelque chose avait changé en lui, vis à vis d'elle. Grâce à son départ, Luke avait pu retomber sur Nikolaï. Et à nouveau, grâce à elle, il allait pouvoir entamer un sujet de conversation avec son petit frère bien plus léger que les précédents. Finalement, elle se révélait bien plus utile qu'il ne voulait bien l'admettre.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Ven 20 Jan - 21:05

Je n’en pouvais plus, du renferment de Luke. J’avais l’impression de le laisser disparaitre encore une fois, de le perdre. Je n’avais plus l’impression d’être face à mon frère. Plus que quiconque, lui en avait bavé, Luke avait vécu et dû faire des choses horribles, souvent par ma faute. Pour moi, il avait dû mettre fin aux jours de notre père et ça ne me faisait rien. Pourtant j’aurais préféré mourir, oui j’aurais dix mille fois préféré crever face à notre connard de père plutôt que Luke le tue. Je ne voulais pas qu’il ait ce poids sur sa conscience… J’aurais dû me méfier, j’aurais dû comprendre et le faire moi-même mais encore une fois j’avais foiré et c’est Luke qui m’avait tiré d’affaire une nouvelle fois. Au fond de moi, je culpabilisais et quelque chose avait changé en moi, depuis l’attaque de Bodie d’ailleurs, j’avais moins de considération pour la vie humaine… Pourtant je n’aurais jamais pensé que mon propre père en viendrait à me battre à coup de batte de baseball barbelée. Mais même si j’en voulais d’avoir forcé Luke à devoir franchir cette ligne pour moi, je ne parvenais pas à le voir sombrer dans le mutisme. J’avais toujours été quelqu’un de très fermé sur ses émotions, qui ne laissait rien paraitre d’un point de vue extérieure mais tout l’inverse en parole. J’avais constamment besoin de dire ce que je pensais, ce que je ressentais aussi. J’avais besoin de parler constamment et là encore plus. Mais j’étais direct et je manquais de tact, sans doute que je ne réfléchissais suffisamment pas assez avant de parler alors il m’arrivait souvent de ne pas laisser passer le bon message lorsque je m’exprimais, encore plus face à Luke. Mais il restait de marbre et me regardait à peine, alors dans un geste mécanique, j’avais été me posté devant lui, dans une position semi-assise contre le rebord de fenêtre l’obligeant à poser son œil sur moi. La seule chose qui l’avait réellement fait réagir était mon manque d’entrain à contredire tous ce qu’il me disait comme j’avais l’habitude de le faire. Mais pour quelle raison voudrais-je agir à nouveau ainsi, lui qui aimait toujours avoir le contrôle de la situation, maintenant que je le laissais faire, il n’était pas satisfait… Il ne comprenait pas mais il ne pouvait pas savoir. Et mes mots sortirent de ma bouche sans que je ne le contrôle vraiment, lui rappelant qu’entre son enlèvement et notre situation actuel, plusieurs mois et plusieurs événements s’étaient déroulés. Je savais au fond de moi que Luke verrait ça comme un reproche ou tout du moins une raison de se culpabiliser un peu plus… Mais les mots m’avaient échappé, j’avais encore une fois besoin de vider mon sac parce oui Luke avait été enlevé, et oui il n’avait rien demandé mais quand on est du côté de l’entourage de la victime s’est tout autant compliqué et j’en avais souffert tout autant mais d’une autre façon. Au moins maintenant il m’écoutait et surtout il me regardait, même si ce n’étais pas forcément l’expression que j’aimais le plus voir sur son visage. Et je continuais de lui raconter ce qu’il s’était passé… La Team Angel… Luke pourrait très bien me dire que c’était idiot mais il devait suffisamment connaitre nos amis pour savoir que je n’avais pas eu le choix, au départ je comptais partir seul mais ils me connaissaient tous et avait anticipé mon choix. Ca avait failli leur couter la vie. C’était mon erreur, mais ça m’avait grandi. Parce que pour la première fois de ma vie, j’avais été le leader, jusqu’ici j’avais toujours suivi en général de gré, les instructions de quelqu’un… Aidan, mon père, Eli, Nael et Luke… J’avais toujours plus ou moins suivi Luke à ma façon… Mais cette fois-ci c’est moi qui avait prit les choses en main, qui avais eu la vie de tant de personnes que j’aimais entre les mains, qui les avait vu tour à tour manqué de mourir, Abby sauvé de justesse par Malaury et Lori, Bonnie qui avait croulé sous le poids de son sac tiré par un rôdeur et Maebh qui eut la brillante idée de jouer les appâts alors qu’elle était incapable de se défendre, bref un enchainement de situations qui aurait pu viré au drame. Mais en lui expliquant tout ça, j’avais un peu la sensation d’expié mes fautes même si au final, tous nos amis devaient sans doute être tout de même morts à l’heure qu’il était. Mais ça Luke devait sans douter. Mais je ne savais pas pourquoi je disais tout cela, je parlais encore et encore disant plus que ce qu’aurais bien voulu dire. Mais j’avais besoin que Luke sache qu’il comptait tellement pour moi que j’aurais été prêt à mettre fin à ma vie si lui n’en faisait plus partie. Malaury m’avait convaincu de ne rien faire pour nos amis mais ce n’était que retarder l’inévitable, je n’étais pas un enfant au quel on vole une sucette, sans mon frère, ma vie n’avait plus le moindre sens. C’est alors que lui se mit à faire des confidences, pour la première fois il me parlait un peu de ce qu’il avait vécu. Et la seule chose qu’il avait à me dire c’était que c’était pas si terrible ? J’étais soulagé de l’entendre mais je m’étais attendu à plus de précision. Au moins il n’avait pas trop souffert. Je baissais la tête lorsqu’il faisait allusion aux cannibales. Pourquoi c’était toujours Luke qui subissait les pires calvaires ? Pourquoi le destin s’acharnait-il sur mon frère. J’aurais tout donné pour être à sa place, pour qu’une fois il soit épargné. Je serais surement mort à cause de ma claustrophobie mais j’en avais assez que ce soit Luke qui subisse les frais de l’apocalypse, la mort d’Aidan, les cannibales, son œil, son enlèvement… Le destin s’acharnait sur lui. Je lui avouais alors faire une pause et le suivre sans contester… Je ne me disais pas que Luke aussi en avait besoin, peut-être parce qu’il semblait toujours tenir le rôle de leader… Mais j’étais vraiment fatigué… Epuisé de me battre en réalité. J’en avais assez de voir éternellement mon monde s’écrouler dans un cercle vicieux. Assez de me battre pour garder toute mon humanité et mon esprit… Assez de me battre pour protéger des gens qui ne survivent de toute façon pas. Pourquoi un gamin de quinze ans parvenait à vivre alors que tous le monde autour de lui rendait l’âme ? Je n’étais pas un surhomme, je faisais des erreurs, plusieurs même, je n’étais pas forcément prudent, je ne réfléchissais pas avant d’agir et j’étais trop bon, et pourtant je tenais encore debout. Luke m’assura qu’il allait reprendre les choses en main, et même si je m’étais toujours cru indépendant, ça me faisait du bien de savoir que je ne dirige pas les choses. Je baissais la tête quand il m’assura que tant que nous serions ensemble, tout se passerait bien. « Oui… » Avais-je confirmé à voix presque audible. Je commençais simplement à douter de la durabilité de notre vie. Combien de temps allait se passer avant qu’une couille nous tombe au coin de la figure. Mais je n’allais pas abandonner et je continuerais d’avancer tant que je serais aux côtés de mon frère. Finalement nous tombions d’accord sur le fait de partir, même si je n’étais pas totalement rétablis, je ferais avec et je serrerais les dents. Nous nous activions alors à rassembler toutes nos affaires quand Luke m’interpella. Je ne lui répondais pas verbalement mais j’avais relevé la tête dans sa direction quand il me demanda de ne pas le décevoir car il avait déjà dû tuer deux des nôtres. Je comprenais immédiatement l’allusion à notre père et à Aidan. Je ne répondais d’abord pas, reprenant mes activités sans rien dire durant quelque seconde. Le plus fort, j’avais bien compris que je ne l’étais que physiquement. Luke l’était bien plus que moi. « T’inquiète frangin, maintenant que t’es à nouveau avec moi, je suis de nouveau increvable ! » Je forçais un sourire avant de continuer de rassembler nos affaires. Sac à dos équipé et arme en main, même si vu l’état de mon bras, je n’étais pas sûr d’avoir une précision parfaite toutefois nous étions paré. Luke reprit la parole lorsque nous quittions enfin cette horrible cabane pour reprendre notre route. Quelqu’un lui avait rendu visite à Bodie… Quelqu’un que nous avions connu ou du moins de qui il m’avait déjà parlé. Alixen… PARDON ? Alixen, Luke l’a connaissait. « Alixen ? » avais-je demandé comme si j’avais mal entendu. Luke continuait ensuite en m’expliquant qu’il s’agissait de la fille qu’il avait bien aimé du temps de sa captivité par les cannibales, celle qui s’était barrée juste après. Alixen… Celle qui s’était barré juste avant que… « Alixen, une fille d’environ notre âge, brune avec de super beaux yeux ? » Je lui demandais tous ses renseignement d’une part pour qu’il comprenne que je la connaissais mais aussi pour qu’il me le confirme même si je ne doutais pas. Je savais qu’Alixen était à Bodie, Rebekah me l’avait révélé lors de notre affrontement à Angel Camp mais je n’aurais jamais pensé qu’elle fasse partie du passé de mon frère. D’autant plus que je savais maintenant que leur rencontre était plus ancienne que la notre et je savais ce que nous avions fait. Et me dire que j’avais été l’amant de la copine de mon frère ne m’enchantait guère.


_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Dim 22 Jan - 22:35



go forward
« Ils n'ont qu'à bien se tenir. » confirma-t-il à son tour à la suite des propos que son frère portaient quant au fait que leur union représentait l'essence même de leur force. D'un sourire peut-être tout aussi faux que devait-être celui de Nikolaï, Luke mis fin à son tour à cette dernière conversation. Plus les événements s’enchaînaient et plus l'aîné devenait un poids. Pour lui-même, comme pour les autres. Car toutes ses blessures qu'il portait, autrefois bénignes, devenaient aujourd'hui de plus en plus handicapantes et rendaient par la même occasion sa propre survie bien plus délicate. Une accumulation de lésions qui, mine de rien, le faisaient douter sur ses réelles capacités à survivre. Combien de temps lui restait-il ? Heureusement, Luke était toujours entouré de manière significative et ne pouvait en aucun cas se vanter d'avoir tenu aussi longtemps de son propre chef. Mais cette inquiétude totalement justifiée, il n'en ferait jamais part à Nikolaï, ni a personne d'autre. Car aucun survivant n'avait besoin de le savoir. Montrez à vos ennemis vos pires faiblesses et ils se feront un plaisir de les exploiter pour mieux prendre l'avantage sur vous et vos proches. Luke ne tomberait pas dans le panneau, pas encore. C'est donc avec lenteur et prudence qu'il descendit les quelques marches en bois secs de la maisonnette avant de passer la bandoulière de son AK autour de son buste, laissant ses mains libres et prêtes à s’emparer de son arme blanche au besoin.

Surpris par la répétition du prénom d'Alixen par son jeune frère, Luke porta son regard intrigué sur lui. Mais son étonnement ne s'arrêterait pas à ça alors que Nikolaï se mettait à lui donner une description, certes approximative, mais juste de son ancienne amie. D'autant plus que les 'Alixen' ne devaient pas courir les rues. Stoppant sa marche pour se tourner cette fois-ci totalement vers son frère, il marqua un temps d'arrêt pour le moins inquiétant. Nikolaï connaissait Alixen, son Alixen ou plutôt, leur Alixen... Quelle était la probabilité pour qu'une telle chose soit possible ? Plissant légèrement la paupière, il traita une nouvelle fois les dires de son frère et une chose l'agaça tout particulièrement, la façon dont il avait eu de qualifier ses yeux. 'Une brune, avec de super beaux yeux'. Qu'est-ce que ça voulait dire ça ? « Ouais. On peut dire ça comme ça. Oui. » répondit-il d'un ton sifflant et bien plus froid qu'il n'aurait aimé le faire, détournant la tête pour reprendre sa marche non sans une pointe d'énervement visible à la manière de poser chacun de ses nouveaux pas. Son frère la connaissait. « Tu parles d'une coïncidence... » Rajouta-t-il sarcastiquement avec un sourire mauvais dans les coins de ses lèvres et un cœur battant comme jamais dans sa poitrine. « Et vous vous êtes connus comment... ? Vous étiez amis ? Je veux dire, vous avez voyagé ensemble ? » Plus les questions s’échappaient de ses lèvres à une vitesse folle et plus Luke se maudissait de les avoir posé. Cela prouvait d'une part qu'il s’intéressait encore à elle mais également, qu'il s'inquiétait de la relation qu'ils avaient pu entretenir. Ce qui était faux. Luke se fichait pas mal de ce qu'elle avait pu faire. Parce qu'il s'agissait  d'une histoire ancienne et que cela n'avait plus aucune importance à ses yeux. Même si... Même si Luke avait déjà sa petite idée sur la question... Ou du moins, ne faisait qu'appliquer ses propres et anciennes expériences avec les filles de son âge à celles qu'avaient pu avoir son frère. Les amitiés hommes femmes existaient, il n'avait aucun doute là dessus. Mais si Luke prenait l'exemple de Maebh et lui... Bons amis aujourd'hui... Autant dire que ses craintes avaient toutes les raisons du monde d'exister. S'étaient-ils embrassés... ? Non. Luke connaissait bien Alixen. Ils avaient voyagé tellement de temps ensemble qu'il lui semblait impossible de la voir agir ainsi, en dehors de lui. Une pensée bien stupide qui le fit hocher la tête frénétiquement, comme pour chasser cette parano qui le poussait à s'imaginer des choses. Et puis merde. « Vous vous êtes embrassés ? » finit-il par demander d'une manière faussement désintéressée et particulièrement détachée. Une question pour laquelle il ne se donna pas la peine de regarder son frère pour la poser, bien trop occupé à surveiller les environs. « Elle, t'a embrassé ? » Une nuance, qui pour lui, avait toute son importance.

© 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar



× A propos du vaccin : :
J'aurais bien voulu, mais j'ai pas l'temps d'aller jusque là-bas.

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite, avec Luke et Alixen.

× Avant, j'étais : :
Collégien et chieur à plein temps

× Messages : :
883

× Points de vie : :
14

× Copyright : :
avengedinchains

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Danael

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Ven 17 Fév - 18:24

Un sourire parcourait mon visage lorsque Luke confirma que notre union était notre force. Etait-ce vrai ? Je me rêvais à y croire. Nous étions un bon duo, qui peut marcher et pourtant des galères nous tombait toujours au coin de la figure, comme un cercle vicieux dans lequel s’enchainait bonheur, galère, retrouvaille. Mais j’y croyais vraiment et j’espérais que ça fonctionnerait, on allait aller de l’avant, on allait enfin réussir à être heureux tous les deux. Nous venions finalement de mettre fin à cette conversation pour partir, quitter enfin cette horrible endroit et sans aucune doute ne jamais y revenir. J’espérais vraiment que ce départ allait être un renouveau, que ce passage même brève à Yosemite allait être une bonne chose, que nos voyages à deux seraient plus joyeux… Même si nous ne le serions sans doute jamais. Le bonheur avait été retiré à chacun au moment où les vies des autres ont été arrachées. La notre aussi. Maman, Aidan, Enzo... Papa… Leurs souvenirs ne nous quitteront jamais mais nous étions tous les deux et il fallait qu’on le reste. Parce que la seule fois où Luke a été loin de moi, je ne l’ai pas supporté. L’air frais de l’extérieur me faisait le plus grand bien et j’étais heureux de pouvoir sortir. Ce n’était pas un petit espace confiné mais ma claustrophobie en était ravie tout de même. Cependant bien que tout aurait pu repartir sur une base très saine et très joyeuse, Luke aborda bien malgré lui un sujet qui me perturba. Alixen… Non ça faisait deux fois en trop peu de temps que je réentendais ce prénom. D’abord Rebekah, la fille de Bodie qui m’avait appris que la jeune brune se trouvait à Bodie et maintenant Luke. Je n’étais donc pas étonné que Luke l’ai vu là-bas, ce qui m’étonnait vraiment c’est que Luke la connaisse et qu’il s’agisse de la fameuse fille… Malgré le fait que le prénom Alixen ne court pas les rues, je tentais tout de même une description rapide pour voir qu’on parlait de bien de la même. « Oh. » m’étais-je exclamé lorsqu’il avait compris que sa grande histoire était accessoirement la plus grosse humiliation de ma vie. « Sacrée coïncidence oui. » Tout à coup, mon ton enthousiaste était devenu plus évasif, ayant la naïveté d’espéré que Luke allait en rire et changer de sujet sans chercher à en savoir plus. Trop naïf. « On s’est juste rencontré une fois, mais c’est un prénom qui marque. » Trop tard, l’interrogatoire était lançé. Tu restais vague mais tu ne mentais pas. Tu ne voulais pas non plus rentrer dans les détails ni faire du mal à Luke, parce que cette Alixen était sans doute l’une des personnes que Luke a rencontré qui a le plus compté pour lui. Je ne me sentais donc pas très à l’aise dans une situation inconfortable, d’autant plus que je ne savais pas mentir et que le malaise pouvait se lire aussi clairement sur mon visage que si la vérité avait été écrite dessus. Et soudainement une question tomba, une question à laquelle je ne m’étais pas attendu. Mais comment il savait ? Comment il avait pu devenir. Je finissais vraiment par croire que Luke était un putain de télépathe et qu’il arrivait à sonder mon âme avec son œil. Je détournais du regard restant silencieux, ne sachant pas quoi répondre bien qu’il ne me regardait même pas. Finalement Luke reposa la question plus précisément en voulant savoir si elle l’avait fait. Je me stoppais brusquement avant de me lancer dans un grand discours dans lequel je m’enfonçais alors que j’avais pour objectif de me dépatouiller. « Arrête ! Tu veux que je parle et tu vas me faire parler et moi évidemment je vais tomber dans le panneau et je vais finir par parler encore et encore et je vais en dire trop comme d'habitude, même des trucs que je devrais pas et je vais pas m'arrêter et tu veux pas entendre tout ce que je peux dire et je veux pas dire tout ça alors ne me force pas à dire des trucs que je veux pas dire parce que je sais que tu veux pas les entendre même si tu me force à les dire ! » Je me stoppais levant les yeux au ciel, bêtement en réfléchissant à ce que je voulais dire. Je sentais alors l’œil glaciale de mon frère venir me percer au plus profond de mon être. « BON D’ACCORD tu as gagné… » Je recommençais à marcher à ses côtés m’apprêtant à me lancer dans un long discours en me disant déjà que j’allais mettre les pieds dans la semoule. « J’ai rencontré Alixen il y a un moment, vraiment, c’est vers le moment où j’ai rencontré Nael donc après que j’ai trouvé la zone en ruine. Ca ne faisait pas longtemps que j’avais réussi à m’échapper de l’autre taré d’Ellie. Bref et je venais vers un point d’eau parce que j’avais soif, chaud et besoin de me débarbouillé et là je l’ai croisé nue en train de se baigner. Je me suis retourné le temps de s’habiller et après on a parlé. Et j’avais croisé personne depuis longtemps alors je l’ai embrassé. Enfin j’ai pas fait ça de but en blanc, elle m’avait dragué et… Du coup on a commencé à s’embrasser à se déshabiller et à… Non pas ce que tu crois. En fait elle s’est subitement enfuie avant qu’il ne se passe … Bref elle s’est enfuie et m’a laissé là comme un con. » Je crois que je venais d’en avoir trop dit. « Je suis désolé Luke, je savais pas que c’était ta… C’était bien avant qu’on se retrouve alors je pouvais pas savoir que tu avais une copine dans ce monde et encore moins que j’allais tombé sur elle. »

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.♥️



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2620

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke] Dim 19 Fév - 22:19



go forward
Pour une coïncidence, s'en était une. Tout deux semblaient connaître la même Alixen, tout aussi hypnotisante que détestable par sa façon d'agir avec les autres. Vraisemblablement irrité d'apprendre que son frère la connaissait, Luke laissa tout de même l'opportunité à son jeune frère de lui en dire plus sur la dite relation qu'il pouvait bien entretenir avec son ancienne amie de survie. A sa façon angoissée de parler et de réagir face à ses questions, il ne fallut pas plus de quelques instants à Luke pour se mettre à craindre le pire. D'une interrogation à une autre il tapa directement dans le mille au plus grand désarroi de Nikolaï qui transpirait déjà à grosses gouttes sous l’œil noir de son aîné renfrogné. Rester vague ne serait pas la bonne solution et ça, Nikolaï le savait. Raison pour laquelle son esprit semblait si agité. Malheureusement pour lui, Luke n'arrêterait pas de lui mettre la pression tant qu'il n'aura pas eu la réponse à sa question, c'était un fait, alors autant faire en sorte de ne pas perdre de temps inutilement en suppositions inutiles. AK47 toujours en mains et marche arrêtée, Luke ne bougeait même plus d'un pouce, trop occupé à sonder son frère et ses agissements étranges. Cette histoire puait clairement la merde mais, la réaction plus qu'excessive de Nikolaï tentant vainement de l'embrouiller eu le mérite de lui arracher un sourire en coin. « Accouche Niko... » soupira-t-il finalement, plus attendrit par ce monologue d'homme angoissé que par ce que tous ces mots pouvaient bien sous-entendre vis à vis d'Alixen. Seule sa dernière phrase lui fit perdre son sourire, lorsqu'il précisa que ce qu'il avait à dire ne lui plairait pas. Alors quoi ? Avait-il vu juste dès le début... ? « Accouche. » avait-il alors répété, cette fois-ci d'un ton bien plus impatient que le précédent. C'était comme si une boule d'angoisse venait de se nicher en travers de sa gorge. Hésitant silencieusement. Voulait-il réellement savoir...? Après tout, il était trop tard pour faire demi tour. Son regard à nouveau froid et assuré se posa sur Nikolaï, une pointe d'agacement parfaitement lisible dans le fond de sa pupille. Luke espérait tant se tromper...

L'oreille plus attentive que jamais, Luke écoutait avec attention la grandiose épopée de son frère, filtrant de lui-même ce qu'il jugeait intéressant ou non. En d'autres termes, tout ce qui concernait Alixen de loin ou de près. C'est plongé dans un mutisme passager que seules les expressions de son visage changeaient légèrement au fil de son histoire. A commencer par une Alixen dans sa tenue d'Eve. Ça devait être une mauvaise blague... Même si son frère lui assura par la suite s'être retourné le temps qu'elle se rhabille, Luke sentit tout de même une main d'acier empoigner violemment son cœur dans sa poitrine. Heurtant dans la manœuvre sa posture si droite qu'il arborait un peu plus tôt. Ses mains quant à elles, s'agrippèrent un peu plus solidement autour de la crosse de son arme. Puis ils s'étaient embrassés. L'un comme l'autre. Car il y avait eu flirte. Car il y avait eu mots sans doute doucereux agrémentés de caresses qui leur avait permis d'ôter peu à peu leurs vêtements... Et plus ces descriptions lacérantes s'échappaient des lèvres de son frère et plus l'envie de détourner le regard se faisait ressentir. Pour fuir. Ignorer la réalité. Pourtant Luke continuait de fixer Nikolaï, de son visage faussement fermé, de ses lèvres pincées à outrances... Avant qu'un fin sourire tremblant et révélateur ne vienne finalement étirer les coins de ses lèvres toujours aussi closes. De nombreuses larmes chaudes brouillèrent peu à peu sa vision déjà restreinte et malgré un frétillement maladif de sa paupière, Luke ne réussi tout simplement pas à les retenir prisonnières aux abords de son œil gauche. Ce n'est que d'un hochement de la tête mal assuré qu'il réagit face à tout ceci, incapable de prononcer le moindre mot. Pour la énième fois, la plaie s'était rouverte dans un déchirement invisible mais, pourtant si douloureux.

Nikolaï avait beau commencer à s'excuser, Luke ne voyait pas bien l’intérêt d'une telle démarche compatissante après le peu de tact dont il avait fait preuve en exposant les faits. « Que c'était ma quoi ? » le coupa-t-il sèchement alors qu'il sous-entendait très clairement qu'Alixen avait pu représenter quoi que ce soit pour lui dans le passé au moment de leur drague. Cette conversation lui filait la nausée et le pire dans tout ça, c'est qu'il avait voulu détendre l'atmosphère en l'abordant ce fameux sujet. Encore une belle connerie de sa part... « Ma petite amie, c'est Bonnie. Ça n'a jamais été Alixen. » cracha-t-il en reprenant sa marche sans prendre le temps de s'attarder sur la réaction de son frère. Pourquoi n'y avait-il donc jamais de zombies quand on en avait réellement besoin pour passer sa frustration... ?

HRP:
 

©️ 2981 12289 0

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke]

Revenir en haut Aller en bas

Laissons le passé derrière nous et allons de l'avant [feat Luke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-