[FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

[FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Lun 10 Oct - 18:03

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

« - Eh, la tempête !
Ca commence mal. Lorsqu'il l’affuble de ce sobriquet en référence à son nom de jeune mariée, c'est toujours mauvais signe. La brune détale entre les bureaux, ses lunettes de soleil collées sur le nez et sa veste sur l'épaule. Son bras gauche tient plusieurs dossiers qu'elle a étudié toute la nuit, telle une forcenée.

- J'ai pas le temps, Jack ! Qu'elle tranche d'un ton glacial en agitant ses grandes guibolles.

Direction son bureau, celui où elle compte s'enfermer.

Au fond, elle n'a fait que troquer une cage contre une autre. C'est comme ça à chaque fois, dès qu'on lui confie une affaire – les plus tordues, généralement – la Profileuse devient obsédée par ses dossiers de meurtres sanglants et ses tableaux remplies de profiles différents. Au second jour de l'affaire, il est difficile pour elle de déterminer un portrait avec une exactitude satisfaisante. La jeune femme claque la porte derrière elle, ignorant superbement son Patron. Elle a su dès son arrivée à son regard, ses mimiques nerveux et son empressement ce qu'il attendait. La brune étire ses bras, jette son manteau sur le canapé de son bureau et étale les dossiers sur le bois du meuble, le contournant pour aller jeter ses fesses sur le siège et coller ses pieds sur le bord du bureau. Deux doigts sur la tempe et le coude sur le bord du meuble, elle attend. Ses prunelles émeraudes scrutant avec entêtement le tableau en pin contenant à peines quelques images des trois meurtres. Mêmes processus. Affaire de drogue. Un homme, elle en est certaine, a déjà liquidé trois petites frappes. Des dealers.

Encore un connard qui se prend pour un justicier.

Toujours figée dans la même posture, la brune avise du coin de l'oeil l'ombre de son superviseur qui sans attendre, fait interruption dans la pièce.

-Clover
-Hm.

Soupire, le grand noir aux traits tirés ferme derrière lui, frottant sont front en fermant la porte dans son dos.

-Arrête … Tu sais très bien qu'on a pas le choix. T'as vu ces mecs ? Qu'il s'exclame en pointant le tableau qu'elle fixe obstinément. Ce tueur est un boucher, tu l'as dit toi même, vu la rapidité le laps de temps entre les trois meurtres et le processus, on va avoir une quatrième victime sur le dos. Ecoute … Ce type sait ce qu'il fait, d'accord ? A vous deux, vous avez plus de chance de l'avoir.

- Et on peut savoir quel est le trou du cul qui va me coller pendant que j'essaie de bosser ? Hm ? Qu'elle articule finalement en plaquant sa main contre ses dossiers. J'ai pas le temps de gérer un gars de l'extérieur !

- Je l'ai déjà mis au parfum, t'as pas à-
- Non, proteste la jeune femme en se redressant sur son siège à roulette, tu l'as informé grosso-merdo du bordel. T'as pas fait mon job à ma place parce que t'en es tout bonnement incapable. J'suis la seule Profileuse du terrain et tu le sais.
- Ca va tes cheville ?
- Ta gueule ! Tu sais très bien ce que je veux dire ! J'fais pas dans le social, j'ai passé la nuit à comprendre trois cadavres.
- Content de voir que tu vas collaborer ! Je te le présente ? Eh, Graber, viens voir ta nouvelle meilleure amie !
- Non ! Tu ... Tu vas me le payer ... qu'elle marmonne en se redressant, prête à toiser l’inconnu.

Un sifflement de dédain est craché entre ses lippes, et la sauvageonne aux courbes scabreuses croise les bras, prête à bien accueillir celui qu'on lui impose. Elle déteste bosser en équipe. Le genre humain est quelque chose qui s'arrête à la science, pour elle.

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Dim 16 Oct - 13:30

BITE ME

« Content de voir que tu vas collaborer ! Je te le présente ? Eh, Graber, viens voir ta nouvelle meilleure amie ! » De là où il se trouve, Iwan a entendu sans problème les mots prononcés par celui qui est désormais son patron. Pour une courte durée, évidemment. Iwan est un électron libre. Mais un électron qui sait se poser, de temps en temps, et se montrer fidèle. Si tant est que le prix y est mis, bien sûr. Bon, en l'occurrence, c'est le cas. Mais quelque chose lui dit que ce ne sera pas aussi facile qu'il aurait pu l'espérer. A l'entendre, la jeune femme - Clover Blackstorm - n'a pas l'air ravi de son arrivée. Il n'est pas étonné, et encore moins vexé. Il s'en contre-fout, en fait. Il espère juste qu'elle ne lui rendra pas la tâche trop difficile. Ce serait con qu'il ait envie de frapper celle avec qui il va travailler ces prochaines semaines. Finalement, Iwan fait exactement ce qu'on lui a demandé : il sort de l'ombre. Façon de parler, mais ça rend les choses tout de suite plus classe. Il fait quelques pas en avant, passe le seuil de la porte et lance un sourire franc - quoi qu'un peu crispé peut-être - à celle qui est installée derrière son bureau. « Bonjour. » Sobre, simple. Il n'aurait pas pu faire mieux, mais aurait facilement pu faire pire. Il décide de prendre tout de suite ses aises. Après tout, ils n'ont pas de temps à perdre. S'il en croit le dénommé Jack, ce n'est pas une mince affaire qu'ils doivent traiter. Tous les deux. Pour le plus grand plaisir de Clover, et pour son plus grand plaisir à lui aussi.

Alors, oui, peut-être qu'il en a l'habitude - plus qu'elle sans doute -. Mais travailler en équipe, ce n'est pas la partie préférée de son job. Bien au contraire. Heureusement, ça ne lui arrive pas à tous les coups. Il aime se démerder seul. Il aime ne compter sur lui-même et n'avoir personne d'autre à blâmer que lui. Ce n'est pas étonnant, c'est même d'une évidence sans nom. « Merci pour l'accueil, je suis sûr qu'on va faire un travail formidable tous les deux. » Il est un brin sarcastique et moqueur, il est vrai. Il n'a pas pu s'en empêcher. Ce n'est pas si mal, si ? En attendant, il s'avance dans la pièce et s'installe sur la chaise en face de celle de Clover, le bureau entre eux. Il pose ses pieds sur le bord de celui-ci. Il regarde longuement Blackstorm, notant chacune de ses réactions avec un plaisir ni feint, ni masqué, avant de poser ses yeux sur les photos exposées à proximité. Les scènes du crime, sans doute. Bon, ce n'est pas ce genre d'affaire qu'il aime le plus traiter ; lui, c'est plus l'action son truc. Mais vu le salaire qui lui a été proposé ... il aurait été dommage de refuser. Maintenant, il faut que Clover se fasse à l'idée et arrête de faire sa tête de mule. Mais est-ce seulement possible ? Seul le temps leur dira. « J'imagine qu'il faut que tu me brieffes à ton tour. » Il accompagne le tout d'un long soupir, d'ores et déjà las. Peut-être que l'affaire sera bientôt plus excitante et passionnante. Pour l'instant, Iwan appréhende. Ce qui est logique, non ?



_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Mar 1 Nov - 19:22

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

Elle jauge, la garce aux airs de gèle. Elle anticipe, observe, analyse et  convoitise. Convoitise un nouveau savoir. Connaître le véritable visage de celui qu'elle a hâte faire fuir. Elle déteste collaborer. Parce qu'en règle général, aux yeux de ces païens sans cervelle, elle a des airs de salope sorcière.Chaque équipier, un tant soit peu temporaire ou à usage techniquement 'définitif', n'a jamais su tenir. « Elle est trop morbide. », « Sérieusement, c'est une télépathe ? Elle a failli foutre mon mariage en l'air, comment elle a su que j'avais couché avec la secrétaire du troisième ? On l'a croisé qu'une fois ! Cette gonzesse me fout les boules. »,  « Elle arrête pas de me prendre pour une conne ! ». Et ça, c'est que la partie  visible de l’iceberg. Non, vraiment, les gens sont aussi allergiques à elle, qu'elle à eux. La brune reste plantée là, bras ballant et mine neutre. Rien ne doit jamais paraître sur sa gueule de porcelaine. Pas d'émotions fortes, pas de failles, rien. Y a que Carlisle qui peut fouiller là-dedans. Et pourtant, lorsqu'il entre, elle manque de faillir. Ses doigts glissent légèrement sur le bois lisse du bureau. Elle a déjà croisé des gens avec des airs familiers. Mais chez ce type, y a comme des répliques, des morceaux de puzzle. Il ressemble à son foutu mari ! La brune jette un coup d’œil à Jack, qui ne peut sûrement pas deviner  le malaise qui pointe le bout de son nez  dans la tête de Clover. Ce n'est pas une réplique, une copie conforme, c'est l'addition de certains détails que seule une personne aussi observatrice qu'elle arrive à voir. Plus particulièrement parce qu'elle passe son temps à détailler son conjoint. Si on le regarde, lui et Carlisle ne se ressemblent pas totalement. Mais il a ses yeux, sa crinière, sa démarche, sa mâchoire volontaire et sa corpulence. Peut-être même qu'il possède cet air de malice dans le regard. Ca lui plaît pas du tout. Il pense sûrement qu'elle lui tient une animosité par défaut pour le rôle qu'il va tenir, à cause de son regard glacial. Il est loin de se douter que c'est sa tête au repos et qu'elle déteste l'idée de bosser avec quelqu'un qui pourrait la déstabiliser.

Clover s'installe à nouveau sur son siège, sans le lâcher des yeux malgré l'agacement que sa vision lui apporte. Et l'autre fait son petit tour, analyse les lieux et s'installe à son aise en face d'elle. Il a même le culot de poser ses pieds sur le bois du burreau. Il l'a cherche déjà. Super. Clover ne hausse même pas un sourcil. Seul un regard soudainement serein vient illuminer ses traits. Peut-être que finalement, elle va enfin trouver quelqu'un ici qui puisse avoir les burnes pour la supporter, sans s'offusquer stupidement parce qu'elle franchit indéfectiblement les limites des conventions. Elle opine du chef, se lève à nouveau et déplace sa chaise pour se retrouver à côté de lui. Dossier face au blond, elle s'installe, croise les bras sur le dessus et se penche pour observer Jack.

« - … Si tu restes là, je vais te demander de nous ramener du café.
- Rah, va chier, qu'il râle en fermant finalement la porte.

La Profiler se redresse, observe le fameux Graber un long moment et lui tend finalement sa longue main.

- Clover Blackstorm. Je vais bien te briefer, mais pas comme tu le penses. On va déjà te prévenir en ce qui me concerne, Jack t'as sûrement expliqué mon rôle, mais il évite toujours d'entrer dans les détails. J'ai fait fuir trop de monde. »

Et la voilà, la lueur de défi qui fait briller ses iris polaires. Un petit sourire tord le coin de ses lèvres, et la brune attend, main toujours tendue.
[/color]
« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE


Dernière édition par Clover E. Blackstorm le Sam 12 Nov - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Ven 11 Nov - 18:39

BITE ME

Iwan est un loup solitaire. Il vagabonde où bon lui semble sans se soucier de ce que l'on pense de lui. Il n'hésitera pas à bosser une semaine avec une personne, et avec son ennemi le jour suivant. C'est comme ça, c'est la dure loi de la jungle. Certains ne l'acceptent pas. Iwan, lui, n'a aucun problème avec cela. Bien au contraire, il s'adapte toujours très bien à toutes les situations. Visiblement, il va lui falloir faire preuve d'encore un peu plus de patience cette fois-ici. Il va avoir une collègue, une coéquipière, appelez ça comme vous voulez. Il n'est pas sûr d'en être ravi, parce qu'il préfère travailler seul, lui. Non, en fait, il le sait : ça ne lui plaît pas. Mais alors pas du tout. Surtout que, de ce qu'on lui en a dit, cette femme est ... une plaie. Pas dans le sens où elle travaille mal ou pas assez, mais dans le sens où elle aime jouer les insupportables. Tant pis, Iwan va faire comme d'habitude et s'adapter, se conformer au moule et attendre de voir. Comme elle se présente et lui tend la main, lui sourit mystérieusement et l'écoute attentivement. Une fois qu'elle a arrêté de parler, il se penche légèrement en avant pour attraper sa main, les pieds toujours tranquillement posés sur le bureau. « Iwan Graber. Tu fais fuir du monde parce que t'es chiante ? » Ben quoi ? Il fait de simples suppositions. Elle a le droit de mal le prendre mais y a quelque chose, dans son regard, qui le convainc qu'elle n'est pas le genre de personne à se la jouer susceptible. Tant mieux, il n'y a que comme ça qu'ils réussiront à faire du bon boulot. En théorie.

Il serre sa main l'espace de quelques secondes, avant de la libérer pour mieux se réinstaller dans le fond du siège. « J'veux dire ... Doit bien y avoir une raison pour que tout le monde te fuit. Non ? » Il n'essaye pas de se justifier ou, discrètement, de s'excuser. Il essaye juste de comprendre. Faut bien qu'il se prépare lui aussi à ce qui l'attend ... même si quelque chose lui dit qu'il n'aura aucun mal à la supporter. Pas parce qu'elle se montrera sympathique et coopérative mais parce qu'il est paré à toute éventualité. Il est sûr d'avoir déjà rencontré pire qu'elle ... allez, ça ne peut pas être si terrible, si ? « C'est vrai qu'il ne m'a pas dit grand chose. La peur, peut-être, de dire un mot de trop ... » Qui sait ce qu'elle pourrait lui faire ? Ahah, c'en est risible. Iwan a bien envie d'aller se foutre de la gueule de "Jack" après tout ça. Mais bon, c'est son patron ; il ne va donc peut-être pas en arriver là. Vaut mieux éviter. « Et je veux bien un briefing de l'affaire avec ton point de vue sinon ... » Nul doute qu'il sera très différent de l'écouter de sa bouche. Le discours de Jack doit être à milles lieux de ce qu'il s'apprête à entendre. Il s'attend à ce qu'elle soit plus crûe, moins avare sur les détails, et déjà prête à faire quelques hypothèses sur l'issue de cette histoire. Finalement, Iwan a en tête l'idée qu'il va bien s'amuser ces prochains jours. Impossible qu'elle le pousse à bout. Impossible.



_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Sam 12 Nov - 16:57

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

Il a l'insolence presque insouciante d'un enfant, à en juger par son sourire diablement insolent. Un gros dur qui cache tout sous une carapace, c'est humain, c'est habituel. Après tout, qui n'agit plus comme ça … Il serre finalement sa main et elle la lui empoigne fermement avant de laisser tomber son bras contre le dossier. Les bras ballants, Clover esquisse un sourire amusé à sa remarque impertinente. Ses épaules tremblent, et un rire spontané éclate soudainement d'entre ses lippes.  Son pouce vient écraser sa lèvre inférieur alors qu'elle secoue le menton. Sa même main s'élève en l'air, pointant un index agitateur en direction du nez d'Iwan.

« - Très drôle Graber. Très drôle.  Quoi que ... Y a sûrement un peu de ça, qu'elle ajoute en prenant un air faussement distrait en se tapotant le menton.

Il est curieux, et il le montre. Tant mieux, elle a su attirer son attention et c'est pile poil ce qu'il fallait. Si elle parvient à obtenir un peu d’intérêt de sa part, c'est que ça facilitera les choses plus tard. C'est uniquement de la curiosité, mais c'est toujours bon à prendre.


- Ils disent que je suis une sorcière, répond Clover sans prendre de gant.

Elle lâche un rire cynique et bref, hausse les épaules et continue.

- Les gens ont tendance à croire que les gens comme moi sont médiums. Je peux décrire le profil d'une personne en à peine cinq ou dix minutes en général, personne n'a jamais réussi à me mentir ici. Les criminels ont rarement pu le faire. J'ai provoqué le divorce d'un collègue y a trois semaines en mettant à jour son adultère avec une des nôtres. J'aime pas les injustices.


Nouvel haussement d'épaules.

Elle se redresse de sa chaise, pose les mains sur ses hanches et se plante devant le tableau des criminels.

- Retire les pieds de mon bureau  et viens ici maintenant, tu veux bien ? Demande Clover d'un ton aimable en observant les photographies des corps. Je voudrais déjà voir à quoi ressemble ton sens de l'observation. »

Elle croise les bras, tapotant ses coudes sans plus rien dire. Elle a vraiment besoin de voir de quoi il est capable, ici, et sur le terrain ensuite.

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Dim 13 Nov - 20:09

BITE ME

Il n'a pas pu s'en empêcher. Il fallait qu'il lui pose la question. Sa réponse est venue relativement vite, et il est assez fier de lui de l'avoir faite rire. A croire que tout est possible. Elle enchaîne ensuite sur le pourquoi du comment, essayant de lui faire comprendre ce qu'on lui reproche. « Hum, je vois. » A peu près. Plus ou moins. Il ne sait pas trop quoi en penser de tout ça, du coup. Est-il censé la détester d'emblée ? Se méfier d'elle avant toute chose ? Non, ce n'est pas son genre. « Ne t'attends pas à ce que je te fuis ou que j'ai peur de toi, hein. » Il arbore un sourire malicieux pour apaiser la dureté naturelle de sa voix. Il plaisante plus qu'autre chose mais, dans le fond, il le pense.
Il ne va pas se mettre à appréhender ses entrevues avec elle. De toute façon, il n'a rien à cacher. Alors même si elle avait bien un espèce de don qui lui permette de tout deviner chez les autres ... ça ne servira à rien avec lui. Absolument à rien.

Elle le rappelle gentiment à l'ordre, et Iwan ne peut pas s'empêcher d'avoir l'impression qu'il a "gagné" ce début d'entretien. Pas parce qu'elle a perdu, elle aussi. Mais parce que la relation qui se met en place entre eux est tout sauf plus d'un côté ou de l'autre. Ils sont sur un même pied d'égalité ... ou presque. Iwan ne sait pour l'instant rien de l'enquête qu'ils vont devoir conclure. Clover, elle, a toutes les informations.

Comme il n'a rien de mieux à faire, et que son job est quand même de lui filer un coup de main sur cette enquête, il suit ses ordres et, une fois ses pieds retirés du bureau, la rejoint près des photographies. « Très bien chef. »
Une fois face au tableau, Iwan prend le temps d'observer avec attention chacune des photos qui s'étalent sous ses yeux. « Et bien ... n'importe qui qui rentrerait dans ce bureau pourrait s'imaginer que tu es particulièrement morbide. » Après tout, les photos sont vraiment mises en évidence. Elle doit ne voir que ça, depuis son bureau. « J'imagine qu'il y a un point en commun entre ces trois-là ... Quel est-il ? » Après tout, ça, il ne peut pas le deviner. En revanche, il peut faire quelques suppositions sur leur reste. Ce qu'il s'empresse de faire, avant même d'avoir obtenu une réponse de Clover. Elle veut, après tout, obtenir des informations sur sa manière de fonctionner. « Je préfère être sur le terrain en général, c'est plus vivant et plus parlant. Mais peu importe qui a fait ça, il est très méthodique et très organisé. Les meurtres ont probablement été très bien préparés. » Voilà ce qu'il peut en dire. Et il y aurait sans doute des choses à ajouter, mais il ne veut pas s'avancer sans avoir quelques données supplémentaires. Tout de même.



_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Jeu 29 Déc - 9:48

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

Elle fixe les clichés insalubres avec ennuie. Persuadée d'être la seule à pouvoir dénicher le petit quelque chose qui débloquera le puzzle. Non par arrogance ou prétention, mais parce qu'elle a été habituée à être la seule à le faire à cet étage, ou au moins les quatre au alentours. Parfois elle aimerait qu'on lui trouve un collègue avec les mêmes études. Bras croisés, elle attend et se balance légèrement sur ses pieds. Pointes, talons, pointes, talons … Un petit sourire étire ses lippes alors qu'il la met en garde. Elle ne s'attend pas à ce qu'il tremble de peur devant elle.

« - Ce serait gentil de ta part, qu'elle ose même balancer dans l'air sans détacher ses mirettes des photographies.

C'est plutôt vrai, elle est lassée d'être traitée sans cesse comme une bête de foire. Si les gens sont prévisibles, c'est entièrement de leur faute. Pas de la sienne !

Elle entend ses pieds retomber à terre. Bien, il a fait ce qu'elle voulait ! Quelque chose lui dit que ça ne durera pas. Elle entend même l'ironie dans son ton lorsqu'il balance un « Très bien chef. », plein de malice. Il en transpire, d'ailleurs, de malice. Il la rejoint finalement, adoptant la même posture contemplative. Elle est impatiente de voir ce qu'il a dans le ventre. Un homme de sa trempe devrait pouvoir facilement repérer l'évidence. Mais à la place, il préfère visiblement éviter de se mouiller. Clover plisse des yeux, puis les lèvres.

- Je fais juste mon boulot, corrige-t-elle en haussant les épaules.

Bon, au moins, il a remarqué l'essentiel. Elle aurait aimé le voir farfouiller un peu à la manière d'un John Watson. Clover plisse les yeux et se reprend doucement. Ces pensées sont parfois plus obscures et fantasques que les scènes de crime qu'elle étudie à longueur de journée. Elle inspire longuement, opine du chef et balance ses bras le long de sa taille. De son index gauche, elle pointe chaque photo à un endroit précis.

- C'était prémédité à chaque fois, mais c'est ses premiers meurtres. Un homme sûrement. On a trouvé des traces de pas sur le second site et tout correspond. Ou alors, c'est une très grande femme avec des pieds immenses avec 70 kilos de trop, mais c'est moins probable. Les victimes ont été étranglés à mains nues. Il portait des gants, et il faut énormément de force pour tuer quelqu'un par ce procédé … Mais c'est là qu'on bûche. Les victimes n'ont aucuns liens entre elles … Du moins, rien de visible. C'est ce qu'on doit trouver avant qu'il tue d'autres victimes. Mais la prochaine sera pour bientôt. On va sûrement avoir un autre cadavre à la morgue d'ici les deux prochaines semaines. Il commence à prendre de l'assurance. »

La profiler tourne le menton vers Graber en cessant son petit monologue. Voilà, maintenant il connaît à peu-près tout et il est prévenu. Jack n'a pas intérêt à lui dire qu'elle n'a fait aucun effort.
Parole d'ancienne mafieuse.  

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Mar 10 Jan - 13:29

BITE ME

Face à Clover, Iwan est encore dubitatif. Il ne sait pas vraiment quoi penser d'elle. Il ne sait pas non plus s'il peut lui faire confiance même si, déjà, son instinct est assez clément vis-à-vis d'elle. Il lui lance quelques piques, s'arrange pour ne pas se montrer trop à ses ordres - et puis quoi encore - et avise chacune de ses réactions. Pour l'instant, elle est calme. Espérons que ça dure. Ou pas. Les photos, Iwan les regarde assez longuement, observant chaque détails et soulevant tout ce qu'il peut repérer. Mais c'est la première fois qu'il pose les yeux dessus et il est, effectivement, nettement plus efficace sur les lieux d'un crime, pas enfermé dans un bureau de cette façon. Alors, il dit le plus évident et laisse le reste à Clover. Il doit s'avouer assez étonné de l'entendre lui résumer tout ça sans qu'il pose de questions. Quelque chose lui dit que ça ne lui ressemble pas et qu'elle fournit là de grands efforts. Plutôt que de tergiverser sur elle, Iwan retourne s'asseoir sur la chaise, les yeux toujours fixés sur les photos à mesure qu'elle avance dans son explication - concise mais contenant le nécessaire - à propos de l'affaire. « Je vois. » C'est bête, il n'aurait pas dû se rasseoir parce qu'il lui faut déjà se relever. En effet, il se rapproche de nouveau des photos et plisse les yeux pour tout regarder, penchant même un peu la tête sur le côté pour être sûr de ne rien rater.

« Hum. Je pense qu'on peut rayer l'hypothèse de la femme. Pas qu'une femme ne peut pas avoir assez de force pour faire ça, mais avec 70 kilos de trop, elle se déplacerait sans doute trop doucement. Ça ne colle pas. » Ils ont donc à faire à un homme ... Plutôt grand. Assez musclé. Bien. Très enthousiasmant tout ça. « Bien, de toute façon je n'ai pas l'intention de traîner éternellement alors on a plutôt intérêt de se bouger. » Iwan n'a pas pour habitude de travailler en équipe, et il a encore moins l'habitude de travailler au même endroit trop longtemps. Du moins, quand ces endroits sont des bureaux, et des affaires de ce type. Il peut faire quelques exceptions parfois ... quand l'argent suit derrière. « Et si tu m'emmenais sur les scènes que je vois tout ça de plus près ? » Mais Iwan vient de se rappeler un détail prononcé par Clover un peu plus tôt. « Pas de lien entre eux du tout ? Aucun bar fréquenté ? Aucun ami en commun ? Rien rien rien ? » Il insiste parce qu'il aurait été préférable, pour eux, de trouver un lien. C'est toujours plus simple quand il y en a un ; il "suffit" de remonter le fil, de tirer ces quelques opportunités et un nom finit par apparaître. S'il n'y a pas de lien, c'est qu'ils ont à faire à un tueur non seulement préparé, mais en plus qui choisit des victimes ... au hasard. A l'avance, mais au hasard.


[/quote]

_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Lun 23 Jan - 11:16

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

Il est clairement du genre à faire ce qu'il veut, dans la mesure du possible, plutôt que s'imposer des tâches qu'il abhorre. Comme cogiter pendant des heures devant un tableau de crimes. Elle peut le comprendre, peu de personnes supportent une telle activité. La brune passe quelques doigts dans ses filets de jais et se racle la gorge. Elle opine du chef à ses paroles. Il a compris, au moins, lui a l'air d'avoir de la jugeote et de réfléchir rapidement. C'est déjà mieux que certains de ses collègues.

« Ouais, le terrain … marmonne Clover en reculant pour se diriger vers son bureau. La profiler décroche le combiner, compose le numéro département du bureau de son chef et plaque l'appareil contre son esgourde.

Lorsque Jack décroche, elle entend sa voix de camionneur beugler des ordres avant de s'adoucir à son attention.

- Oui mon chou ?

La jeune femme lève les yeux au ciel, malgré un sourire en coin.

-  Le petit nouveau veut voir du pays … fait-t-elle en jetant un coup d’œil à Iwan.
- Quoi, il apprécie pas tes œuvres d'art ? Qu'il lâche avec humeur.
- Nan, pas trop … sourit-elle en jouant avec un bloc-note.
- Hmm, je suppose qu'on peut bien faire une exception … Attends, j'ai un autre appel !
-Quoi ? Attends, di-moi ju-

Trop tard.

- … Il vient de me mettre en attente, soupire la brune d'un ton calme.

Alors elle attend, tapote le bureau de son bras tendu et s’assoit finalement sur le bord du meuble. De l'autre côté de la pièce, derrière les vitres, elle peut voir quelques silhouettes s'agiter. A travers le combiner posée sur son épaule, un bip continue l'avertis que la communication a été coupée. C'est pile à ce moment là que Jack décide d'entrer en trombe dans l'office.

- On a un nouveau cadavre.
- C'est une blague ?Demande Clover en raccrochant, puis en fixant Iwan. Le jour de son arrivée ? Je peux pas le croire.
- Et pourtant ! Venez, ça va lui faire de l'exercice, grogne l'inspecteur en pointant Iwan du menton.

Claquement de porte.
Clover baisse les yeux vers le blond, une moue résignée.

- Bon, bah … Tu vas avoir du direct.

Ses doigts agrippent sa veste, puis sa paire de lunettes de soleil qu'elle colle sur son nez. Ses grandes guibolles filent jusqu'à la sortie qu'elle ouvre, s'extirpant déjà du bureau sans attendre.

- Tu viens ? » qu'elle lance par-dessus son épaule.

En vérité, son cerveau cogite déjà.
Un nouveau crime, maintenant.
Pile quand Iwan arrive ?
Elle n'y croit pas.  

« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Dim 29 Jan - 15:29

BITE ME

Très franchement, Iwan se demande encore ce qu'il fout là. Clairement, ça va être compliqué de travailler avec Clover. Parce qu'elle a l'air d'avoir sa façon de faire et une idée bien arrêtée sur pas mal de choses. Mais c'est justement ce qui le pousse à rester - ça et l'argent qui l'attend au tournant, bien évidemment -, c'est un challenge qu'il se sent prêt à relever. Du moins, il le pense ... jusqu'à présent.

Face à elle, les bras croisés sur son torse, il attend. Un demi-sourire aux lèvres et un autre bien plus franc quand elle est mise en attente et que, très clairement, ça la fait chier.
Evidemment, il va éviter autant que possible de se moquer d'elle ... quelque chose lui dit qu'elle n'est pas très réceptive à ce genre d'humour.

Il se contente donc de patienter, hochant légèrement la tête à ce qu'elle lui dit. Il ne va pas la contredire quand même. Ils sont interrompus par le dénommé Jack, qui ouvre la porte et leur annonce qu'un autre meurtre vient d'avoir lieu. Bingo ! Enfin, pas pour tout le monde, hein ... Mais au moins, maintenant, il est quasiment sur le même pied d'égalité que Clover, en tout cas au niveau de ce meurtre. Il déteste se sentir inférieur ou sentir qu'il n'a pas en sa possession toutes les informations nécessaires. « Et bien allons-y ! » Il se sent revigoré, tout à coup.

Ils arrivent sur la scène assez rapidement, Iwan ayant bien sûr laissé Clover conduire. Il sait qu'il n'a malheureusement pas trop son mot à dire. On l'amène par courtoisie ... et surtout en tant que consultant.

Sur place, tout est déjà mis en place : les barrières de protection, les vigiles qui empêchent qui que ce soit - excepté eux, qu'ils laissent bien sûr passer - de s'approcher de trop près du corps. Arrivé à sa hauteur, Iwan s'accroupit sur le sol et l'observe longuement.

« Même technique ... Même tueur ... ça ne fait pas de doute. » Il ne faut pas être devin pour comprendre ça. Les photos ne sont peut-être pas suffisantes pour trouver un tueur, mais elles peuvent mettre sur ce genre de piste. Iwan détourne le regard mais ne bouge pas son corps - pas plus que nécessaire en tout cas - pour autant. Il observe les alentours. Il n'y a pas vraiment d'indice sur le tueur mais ... « Notre homme est un bon qui sait ce qu'il fait. Un militaire à la retraite peut-être ? Il n'y a pas de points commun entre les victimes, alors ce doit être un forcené avec des antécédents ou quelqu'un qui est de retour au pays depuis peu. » Il n'accuse pas à l'aveugle, mais tout pointe dans cette direction : leur tueur est quelqu'un qui connaît les bonnes techniques pour ne pas être suivies à la trace. Et ce n'est franchement pas une bonne nouvelle.



_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Mer 8 Mar - 20:14

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

La route jusqu'à la scène de crime fut silencieuse. Les deux n'étaient pas du genre loquaces. C'est tant mieux. Clover déteste qu'on lui parle quand elle conduit. La brune se contente de se garer sur un trottoir lorsqu'ils arrivent, descend et fonce directement vers la maison déjà entourées de flics et de banderoles jaunes. Les protocoles sont rapidement effectués, housse sur ses chaussures, gants en latex et debriefing par l'équipe. Iwan n'a pas tardé à rejoindre le cadavre, pressé de prouver ce qu'il a dans le ventre. Même si trop d'éléments perturbent Clover, elle se doit d'agir le plus professionnellement possible. C'est à dire en allant se caler dans un coin pour pouvoir tout observer. Iwan a déjà fait son rapport, prouvant ainsi sa vivacité d'esprit. A elle de voir ce que les autres ne peuvent trouver. Ce don qui depuis ses six ans seulement avait foutu sa vie en l'air. Ses opales virevoltent dans toute la pièce. Le cadavre est allongé au sol. Il est sur le dos. Il lui manque une alliance au doigt. La blessure sur son crâne prouve qu'on l'a frappé avec un objet contentant. La flaque de sang et les stigmates sur sa peau démontre une mort sûrement lente et douloureuse avant son exécution. Homme marié depuis quelques années de masse moyenne. Dans la quarantaine.Changement de plan. Clover avise la pièce. Très peu de photographies familiales, si ce n'est celle de deux enfants. La photo date. Les enfants sont désormais adultes. Changement de pronostique. L'homme était divorcé. Il n'a pas choisi de l'être. Ne portait pas la culotte. Nature douce, voir soumise. Ongles jaunies. Membres gonflés. Teint légèrement jaune sous la couche cadavérique. Alcoolique suite au divorce ?

Premier tilt.

Cette scène évoque quelque chose d'étrange. De déjà-vu. La victime ne semblait pas tremper dans des affaires louches. Une fois encore, sûrement un type pioché au hasard. A nouveau, Clover change de plan, avise la cheminée et se fige.

Le couteau planté sur une pile de lettres. Froncement de sourcils.

« - Qu'est-ce que c'est que ça … qu'elle murmure, traversant la pièce sans un regard pour le corps, pour Iwan ou pour Jack.

Un couteau planté dans une cheminée, sur une pile de lettres. Elle tourne les talons, fixe le corps. Un homme de dos ayant perdu son alliance.

- Soulevez le corps ? Demande-t-elle en approchant lentement.

Le corps roule sur le côté, libérant une alliance coincée qui se perds sur le parquet défoncé. Impossible. La brune observe Iwan, les lettres enfourchées, l'alliance coincée sous la carcasse du défunt.

- … Clover ? T'es toute pâle ! S'inquiète Jack.

Elle déglutit, tremble et ne sait plus où poser ses mirettes troublées.

- C'est une mise en scène, qu'elle murmure. Est-ce qu'il vivait ici ? Il vivait là ou pas ? Qu'elle insiste sans laisser à qui que ce soit le temps de répondre.

Un médecin légiste observe ses dossiers, ils ont identifié le corps. Mais l'adresse indiquée dans ses papiers n'est pas celle-ci.

Les autres cadavres n'étaient pas non plus sur leurs lieux de résidence.

- Une étude en rouge, qu'elle marmonne à nouveau.

Aussi fictif soit-il, Sherlock holmes avait une capacité de déduction hors norme. Peu de personne possède cette capacité à un stade aussi élevé. Peu de personne, mais elle, oui. Peut-être la seule au F.B.I. On ne pouvait pas se tromper, il était certain qu'elle serait rappelée sur le prochain meurtre. La ressemblance d'Iwan avec son mari, les indices laissés sur la scène du crime et le manque de pistes ne pouvaient sûrement vouloir dire qu'une chose. La brune fonce droit sur Iwan et plantée devant lui, le regard fou , mais inquiet, elle lui demande avec angoisse :

- Où t'as eu l'info' pour le job ? Qui te l'a donné ? »

Une autre conviction germe en elle.
Carlisle est en danger.
Le point commun entre les victimes, c'est elle.

Clover n'attend pas qu'il réponse, elle est déjà dehors, courant vers son véhicule de fonction sans faire fi des cris derrière elle. Il lui faut son téléphone, et tout de suite.
Pas lui. Tout, mais pas ça.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Mar 14 Mar - 15:25

BITE ME

Sur le coup, Iwan n'aspire qu'à une chose : aller checker le corps Il remarque assez vite certains détails, relevant des informations assez identiques à tout ce qu'ils ont pu voir jusque-là. Lui, sur des photos. Il en fait part à tout le monde, mais en particulier à Clover avec qui il est censé bosser. Et puis, il attend. Dans le silence.

Pourquoi donc ? Et bien parce qu'elle a l'air très concentrée, tout à coup. Il s'en voudrait presque de l'interrompre dans son observation aguerrie et minutieuse de la pièce, du cadavre, de toute la scène. La remplaçant dans son rôle premier, il se met sur le côté et la laisse faire. En fait, il la regarde même. C'est bizarrement fascinant parce qu'il voit son visage se transformer à mesure qu'elle est traversée par diverses émotions. Fascinant mais bizarre, faut le dire.

Cela dure de longues minutes. De longues minutes durant lesquelles Iwan se contente d'attendre de voir ce que ça va donner.

Et puis elle se met en mouvement, une illumination semble l'avoir traversée et il se redresse, avide d'entendre ce qu'elle a à dire. Elle ne leur en fait pourtant pas immédiatement part, préférant s'assurer de quelque chose pas à la portée du plus grand nombre.

A vrai dire, Iwan s'en ennuierait presque.
Pourtant, elle finit par se diriger vers lui, l'air accusateur et il est bien obligé de se remettre dedans à fond. Euh ... Qu'est-ce qu'elle raconte là, au juste ? Difficile pour lui de faire la part des choses, de comprendre ce qu'elle lui reproche. Mais c'est le cas ; elle a l'air de le blâmer pour quelque chose. Et elle ne lui laisse pas le temps de reprendre, ou d'essayer de prendre avec elle le fil de ses pensées, mais y a rien à faire ; elle part en deux temps, trois mouvements.

A ce moment-là, Iwan ne sait pas bien comment il est supposé réagir. Rester là ? Essayer de trouver les mêmes idées qu'elle ? Ou bien la suivre ? Son choix est vite fait, il décide de suivre son instinct et part donc à sa poursuite. Sans déc ! Elle lui demande de faire des conclusions et des hypothèses en partant de simples photos et quand elle réalise quelque chose sur une scène de crime, elle ne prend pas la peine de lui en faire part. N'a-t-elle pas compris qu'ils sont supposés travailler ensemble ? Mais peut-être ne lui fait elle pas/plus confiance, ce qui expliquerait sa question.
Quoi qu'il en soit, Iwan court à moitié sur la fin de son trajet et réussit à la rattraper. Il se glisse dans la voiture, et l'observe, tout de même très méfiant. Après tout, il ne la connaît pas, elle pourrait tout aussi bien être capable de le frapper, de l'insulter, pour Dieu seul sait quelle raison. « Bon, tu t'expliques ou j'dois te tirer les vers du nez ? » Il sait très bien faire, ça. Mais pas la peine de lui dire, elle est déjà assez méfiante comme ça vis-à-vis de lui. « Et si tu veux que je puisse répondre à tes questions, évite de partir comme une furie la prochaine fois. » Ce n'est peut-être pas le moment de se montrer blagueur et spirituel, mais c'est exprimer le fond de sa pensée avant toute chose. Et ça, c'est primordial.



_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Lun 3 Avr - 16:03

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

Ses pieds se dérobent tandis qu'elle ouvre la porte. Les pensées se bousculent dans son crâne. Des idées qui s'entrechoquent. Son palpitant tambourine. La gerbe menace d'exploser dans son gosier entrouvert. La respiration courte, Clover fait fit d'une crise de panique. Ca n'était plus arrivé depuis l'armée. Son cul posé sur le siège côté conducteur, elle agrippe sa poitrine. Ses doigts compressent là où l'organe palpite. Elle le sent pulser contre ses doigts et sa paume. Il faut qu'elle appel son mari et tout de suite. Mais Iwan ne lui en laisse pas le temps. Il est là, posé à ses côtés et la gueule revêche de celui qui attend des explications. L'air à la foi contrarié et intrigué.

C'est un voyou honnête.

Il n'est pas coupable, elle le sent par tous ses pores. La brune tourne ses mirettes anxieuses vers lui. Le mercenaire ne peut pas savoir. Il ignore tout d'elle et surtout, qu'elle est bien loin d'être une émotive. Néanmoins, elle compte sur lui et sa jugeote pour avoir su analyser son profil. Il doit se douter qu'elle est parfaitement professionnelle. Elle va avoir besoin de ça pour qu'il pige la situation au plus vite. D'un geste tremblant, la Profiler se penche pour ouvrir la boite à gant, sans se soucier de la proximité naissante entre eux. Son porte-feuille est là. Elle se redresse, repousse une mèche rebelle et l'ouvre en hâte pour lui caler la photo de Carlisle sous le nez. Il n'a pas vu son portrait de mariage sur son bureau. Mais elle sait qu'il la verra, cette foutue ressemblance.

C'est pas une coïncidence.
Et ce nouveau meurtre découvert juste après son arrivée encore moins.

- On t'as pas envoyé vers moi par hasard. J'ai besoin de savoir qui t'a filé ce job. On a peut-être une taupe au F.B.I. Ecoute, je vais devoir faire très vite, compris ? Demande-t-elle en démarrant la voiture.

A l'extérieur, ses collègues sont en alerte. Ils ne comprennent pas. Ils ne le peuvent pas, sauf Jack a qui elle adresse un regard d'excuse. Il percute. Elle sent le déclic dans son crâne et la peur soudaine. Il est le seul à savoir. D'un mouvement rapide, l'agent fédéral effectue un créneaux en sens inverse pour sortir du parking tout en piquant un coup d'accélérateur.

- Ecoute, je sais que c'est pas toi derrière cette merde, mais le lien entre les victimes … Je …

Clover ne peut pas l'admettre. L'idée lui arrache un haut le cœur.

- C'est moi … qu'elle craque, au bord des larmes. J'ai jamais réagis comme ça, mais là, mon mari est peut-être en danger de mort et c'est tout bonnement hors de question ! Le type derrière tout ça me connaît pas cœur, il a glissé des indices sur chaque scène de crime. J'avais pas fait le rapprochement, il savait quoi faire. Il savait EXACTEMENT quoi faire.

Cette fois, elle hurle presque, frappant un peu plus sur la pédale tout en tournant vers la droite. Elle agrippe un gyrophare, le colle sur le toit et l'active. La sirène est comme un coup de tonnerre. C'est un cauchemar. Les larmes se changent en glace. Ses lippes se tordent en une moue rageuse alors que ses polaires fusillent la route du regard. Ses jointures blanchissent alors qu'elle se penche à nouveau vers la boite à gants pour dénicher son autre arme de service.

- Je vais le tuer ! beugle Clover en fonçant sur la quatre voies. Son flingue sur ses genoux, cran de sûreté activé, elle adresse un énième regard à Iwan. Si t'essaies de m'en empêcher, on aura un très gros problème toi et moi. Mon mari est la seule personne que j'ai. La seule. J'ai pas envie de te blesser et encore moins de perdre du temps en me battant avec toi. On a sûrement le même niveau et ça prendrait une éternité, assez pour que je découvre un cadavre à mon retour. Sois tu m'aides, sois tu t'en vas. Choisis. »


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Mar 4 Avr - 21:42

BITE ME

Iwan n'y comprend rien. Strictement rien. Il n'est pas sûr, en même temps, d'avoir tous les éléments clés en sa possession. Alors, il fait ce qu'il a de mieux à faire : la rejoindre, et lui pose la question. Directement, sans tourner autour du pot quinze ans. De son côté, elle a l'air de vouloir faire durer encore le suspens. Plutôt que d'entrer dans son jeu et, donc, de se forcer à attendre encore et encore, il lui répond à demi-mots. « Je ne peux pas te donner de nom, tu le sais aussi bien que moi. » Après tout, il ne sait pas de quoi elle est capable. Elle pourrait décider d'aller tuer la personne en question sans même chercher à savoir la vérité derrière tout ça.

Il attend donc un peu. Un peu.
Juste histoire de voir ce qu'elle veut bien lui dire d'autre.
Et les informations ne tardent pas à pleuvoir, pas vraiment dans un sens auquel il aurait pensé.

Enfin, il se décide à regarder la photo qu'elle a placée entre ses mains. Il l'a déjà regardé rapidement, au début. Mais il s'y attarde plus longuement, cette fois. C'est un homme, qui se trouve sur la photo. Un homme à l'air familier. Ce doit être ça, la raison pour laquelle elle est en train de paniquer. De paniquer, oui. C'est clairement ça. Il relève la tête, les sourcils froncés. Qu'est-ce qu'il ne sait pas encore ? Ça y est, elle se lance. Avec des difficultés liées à l'émotion évidente qu'elle ressent, mais elle se lance tout de même. C'est déjà ça.
Au moins, elle admet que ce n'est pas lui, qui est derrière tout ça. Elle s'explique, Iwan percute.

« Je ne vais pas essayer de t'empêcher de quoi que ce soit. Je crois qu'il n'y a rien que je puisse faire de toute façon. » Elle a déjà mis en place les grands moyens : sirène et compagnie. Elle est au bord des larmes et, pour être tout à fait franc, Iwan ne sait pas ce qu'il est censé faire ou dire. La rassurer ? Certainement pas. Non seulement ce n'est pas son truc, à lui. Mais en plus, il a comme l'impression que Clover n'apprécierait pas.
Ça l'arrange bien.

Il se racle la gorge, se décide enfin à attacher sa ceinture. Elle conduit un peu -voire même beaucoup- vite, et comme une tarée. Il a bizarrement confiance en elle et en sa faculté à les mener à bon port, mais il ne faut pas pousser trop loin non plus. « Bon, on reparle de tout ça dès qu'on arrive, d'accord ? Dès qu'on s'est assuré que ton mari va bien, qu'il est en sécurité. J'appellerai la personne qui m'a embauché, et je verrai s'il est ok pour nous rencontrer tous les deux. Rien ne sert de se précipiter, on a maintenant l'élément clé de cette affaire. On va y arriver, tu pourras me montrer tous ces indices dont tu parles et on partira de ça. » Pour l'instant, il faut juste s'assurer que le mari de Clover va bien. De toute façon, vu l'état dans lequel elle est, ils ne peuvent pas avancer.



_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Dim 7 Mai - 19:05

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

Pied écrasé sur la pédale, elle tremble à s'en décrocher la mâchoire. La situation est pire que tout ce qu'elle a pu connaître. Et Clover en a vu des vertes et des pas mûres. La brune inspire longuement pour se reprendre, barrant le chemin à ses larmoiements. Elle n'a pas le temps de craquer. Iwan se montre étrangement coopératif et boucle sa ceinture de sécurité. Il tente même de rassurer la jeune femme avec un plan. Les éléments se sont joins, peut-être, mais la conclusion ne lui plaît pas du tout. Cette affaire ne devait dépendre que d'un tiers d'inconnus pour qui elle n'aurait jamais verser une seule goutte lacrymale. Et à la conclusion de cette affaire, on aurait encore maudit Clover de sale sorcière dépourvu de compassion. Ca ne devait pas se passer autrement. Pourtant, ça arrive. Ils auraient partir bien plus loin. Ils auraient dû faire beaucoup de choses.

« - Je tiens quand même à te préciser un ou deux détails ... importants, souffle la profiler en bifurquant sauvagement à droite, godillant entre une voiture familiale et une Porsche. Grâce au gyrophare qui détonne au-dessus de leurs têtes, personne n'a l'idée saugrenu d'aller les klaxonner.

- Le type derrière tout ça dirige sa propre mafia et il a très mal pris mon départ. Tu t'en doutes, j'ai pas pris le temps de le prévenir avant de me faire la malle.

Clover a conscience qu'avec si peu d'éléments et autant à la fois, il y a de quoi paniquer. En une seule phrase, la jeune femme vient d'apprendre au mercenaire qu'ils ont affaire à un groupuscule criminel puissant dont elle a elle-même déjà fait parti autrefois. Et ses bons vœux n'y change parfois rien aux yeux des rares personnes à savoir. D'un coup nerveux, elle pousse son poing sur le centre du volant pour faire hurler son véhicule et pousse un groupe de jeunes à se décaler sur le droite.

- Sauf qu'il m'a retrouvée et il sait pour qui je bosse. Ce connard de mégalo pense que je l'ai trahi et va vouloir me le faire payer. Tu me suis ? On y est.

D'un coup de frein sec et au détriment de leurs nuques empêtrées dans leurs ceintures, Clover s'arrête sans se donner la peine de se garer correctement. La voiture mange presque le bas du trottoir alors qu'un de ses voisins assit sur son perron lui lance un regard désapprobateur.  Son flingue déjà en main, elle ouvre la portière et sort en toute hâte en lui adressant un salut nerveux. De quoi le faire taire. Le quartier calme est foncièrement banal. Plusieurs maisons de ville à la New-Yorkaise sont juxtaposées les unes à côté des autres avec pour seule séparation un mur épais de briques. D'un geste nerveux mais habile, Clover tire la bonne clef de son trousseau avant d'ouvrir le battan comme une furie.

- Carlisle ?!

Pas de réponse. La jeune femme avise l'entrée en manquant de s'étouffer. Certains objets ont percutés le sol avec force en laissant un amas de débris pour seul souvenirs.

- Non … Non, non, non ! Qu'elle bafouille à toute vitesse en fonçant vers le salon vide, laissé dans le même état. On arrive trop tard … grogne la flic en se tournant vers Iwan. Comment il a pu agir aussi vite ?

Son cerveau tourne à toutes vitesses. Des micro. La maison de l'homicide était forcément sous surveillance. Et si Iwan avait laissé un message ? Elle est pourtant certaine de sa sincérité. D'un pas fébrile, elle continue ses recherches jusqu'à la cuisine en laissant l'homme derrière elle. La porte arrière a connu un sort aussi cuisant que le mobilier.

- Ils sont passés par derrière.

Ses iris vont et viennent pour étudier l'espace et s'arrêtent sur un verre brisé autrefois à moitié plein. Il est à présent renversé sur le comptoir. Le jus goûte le long du marbre pour s'échouer sur le carrelage impeccable.

- Il a été kidnappé à peine avant notre arrivée ! Conclut-elle en armant son flingue, fonçant vers l'extérieur. Appel ton employeur, Iwan !

Pas de réponse.

- Iwan ?

La jeune femme se retourne, découvrant une pièce vide. Qu'est-ce qu'il fout ? Elle n'a pas le temps pour ça. La jeune femme fonce vers le salon, prête à engueuler son compagnon d'infortune. Mais ce qu'elle voit la fige sur place.

- Bonjour, Clo'. M'aurais-tu fait demander ?

Deux gorilles tiennent le mercenaire en joue à bonne distance alors que la salle patte du monstre serre la crinière blonde. Elle crève d'envie d'hurler et de repeindre ses murs avec sa cervelle. Clover sent une autre angoisse la prendre aux tripes en plus de toutes les autres. Elle ne veut pas qu'un innocent  de plus se retrouvent à payer ses propres erreurs. Ses pupilles se dilatent en allant de la silhouette prisonnière d'Iwan au visage d'une ordure qu'elle pensait ne jamais revoir.

- Alekseï ... »

Et d'un nom qu'elle ne pensait plus jamais prononcer.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Ven 12 Mai - 0:35

BITE ME

Iwan sent bien que toute cette situation échappe complètement à son contrôle. Il n'est pas en mesure de tout connaître, certaines informations ne sont même pas encore en sa possession. Clover a beau essayer de tout lui dire, de lui en donner le plus possible, il sait que ce n'est pas tout. Et il découvre deux ou trois choses supplémentaires, alors qu'il est déjà empêtré dans une situation qui le dépasse complètement. La voiture file à vive allure, manque de renverser un groupe de jeunes, et Iwan s'accroche comme il peut à la portière. Il n'a pas peur, il n'a pour ainsi dire jamais peur. Mais il n'aime pas ça pour autant, et il sait que tout ça pourrait vite tourner au bain de sang. Suffit d'écouter Clover qui lui apprend qu'une groupuscule criminelle - dont elle a elle-même fait partie dans le passé - est à l'origine de tout ça. Loin de la juger, Iwan se contente d'assimiler les informations sans rien dire. « Ouais, j'te suis. » Pas le temps d'en dire, ou d'en demander, plus, elle l'informe qu'ils sont arrivés. Elle se gare comme elle peut et, derrière elle, Iwan se précipite hors de la voiture, son couteau en main. Il a une arme à feu, mais pas vraiment l'autorisation pour la sortir - et encore moins l'utiliser -. Alors elle restera où elle est jusqu'à nouvel ordre. De toute façon, il se débrouille bien mieux dans les combats au corps-à-corps. Prudent, Iwan entre à pas feutrés dans la maison, à la suite de Clover. Il ne la suit pas vraiment, préférant faire le tour des différentes pièces. A distance, il entend la jeune femme appeler celui qu'il suppose être son mari, et pester quand elle ne le retrouve pas. La suite, Iwan ne l'entend pas. Parce qu'alors qu'il s'apprête à la rejoindre, il ouvre une porte et se retrouve avec le canon d'un flingue posé sur le front. Et merde. Ils n'auraient jamais dû venir jusqu'ici sans renfort. Trop tard.

Iwan recule de quelques pas, et apparaît rapidement un deuxième homme dans son champ de vision. Il n'y a rien qu'il puisse faire. D'ailleurs, le deuxième type récupère son couteau, en lui faisant signe de la fermer. Il n'est pas en position de se rebeller de toute façon, et il le sait. Il plisse les yeux, serre la mâchoire, passablement agacé. Il n'aurait jamais dû se fourrer dans cette situation bordel. Mais c'est trop tard pour faire marche arrière et, déjà, Clover réalise que quelque chose ne tourne pas rond. Quand elle rentre dans la pièce à son tour, Iwan se retrouve dos à ses deux assaillants, une partie de ses cheveux dans la main de l'un d'eux. Son visage, lui, reste impassible. « Tu connais ce crétin ? Génial, demande-lui de me rendre mon couteau, j'y tiens. » Iwan, un peu trop à l'aise ? Bien sûr, c'est comme ça qu'il réussit à se tirer des situations les plus extrêmes. Là, il ne sait pas trop si ça va fonctionner mais il tente le tout pour le tout. Ce n'est pas comme s'il avait quelque chose à perdre de toute façon. Ouais ... Enfin ... il aurait peut-être mieux fait de la fermer : celui qui tient ses cheveux tire un peu plus fort dessus. Aucune réaction de la part d'Iwan. Un rire gras se fait entendre à ses côtés, et il devine que cela vient du deuxième protagoniste. Il doit avoir une idée derrière la tête ... Et en effet, bientôt, Iwan sent une douleur aiguë au niveau de sa cuisse. Il ne peut pas baisser les yeux, mais il comprend assez rapidement qu'il vient effectivement de lui rendre son couteau. En l'enfonçant dans sa chair. Fidèle à lui-même, Iwan ne laisse rien montrer de sa douleur : pas une grimace, pas un gémissement, rien. « Idiot, il m'en faudra plus que ça. » Là, c'est dit. Il ne va quand même pas se laisser démonter !



_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Dim 11 Juin - 13:14

Bite me
Iwan J. Graber & Clover E. Blackstorm

Son organe saigné à vif menace d'exploser dans sa poitrine. Réflexe malheureux, la voilà qui pointe le bout de son canon sur l'enfoiré. Mâchoire serrée et veines à vif, elle attend. Sans un regard pour les trois  autres. Des cliquetis résonnent pourtant jusqu'à ses esgourdes, avertissements plus qu'explicites. Iwan fait preuve d'un laxisme et d'une flegme qui ne l'étonne absolument pas. Elle voudrait lui cracher à la figure que c'est vraiment pas le moment. Mais résonner ce mec-là est plus qu’inutile. Clover ne quitte pas les prunelles d'Alekseï, ses pupilles écumant toute la haine dont elle est capable.

« - Où il est.

Plus qu'une question, c'est un ordre lâcher dans l'air feutré. L'autre sourit alors qu'elle voit les mercenaires s'agiter au-dessus d'Iwan. Le bruit dégueulasse d'une lame qui s'enfonce dans la chair jusqu'à perforer l'os ne trompe pas. Mais Clover ne doit ni paniquer, ni se montrer démunie. Surtout pas face à leurs bourreaux qui n'attendent que ça. Son malheureux acolyte bronche à peine, trop fier pour exposer sa douleur à celui qui la lui a infligée. Bien. Il est fort, il endossera la suite. Pendant ce temps, elle écoute et analyse. Ils ne sont pas seuls.

- Où il est, Alekseï, souffle la Profiler à nouveau, plus impatiente que jamais. Elle n'en montre pourtant rien.

L'odeur ferreuse du sang lui monte aux narines.

- C'est marrant … rétorque l’intéressé en posant son cul gras sur le bord du fauteuil à côté d'Iwan. T'as si peu changée avec les années … Avec tout ce que tu te traînes sur le dos, je t'aurai pensée … fanée. Mais non. Je retrouve bien la femme qui séduisait mes futurs cadavres …

Patience est mère de sûreté. Mais elle en a définitivement plus à rien à foutre. Son corps pivote, les mains pointent le flingue sur l'un de ceux qui menace Iwan et tire d'un coup sec. La balle percute celui qui lui a pointé sa lame dans la cuisse en pleine tête. Et retourne à Alekseï. L’intéressé lance une main en l'air, empêchant le second gorille d’albâtre son collègue de la journée. Un sourire perfide barre son faciès ridé et satisfait.

Ce connard s'amuse comme un petit fou.

- Ca c'est pour l'avoir abîmé. Maintenant voilà ce qu'on va faire … Tu vas me ramener à mon mari et je vais te suivre. Exactement comme tu l'avais prévu depuis le début, connard. Iwan reste là, personne n'y touche plus à part un médecin. Je sais parfaitement que t'en as six autres planqués quelque part.

Elle observe le cadavre étalé sur son fauteuil, qui souille à présent le tissus clair dégoulinant de son hémoglobine.

- Cinq, qu'elle corrige sans un sourire. Elle n'a jamais ressenti le plaisir de tuer. Alors ?

Les secondes passent, se transformant en minutes. Puis des claquements percutent les murs, accrochant ses esgourdes. Il applaudie, l'enfoiré. Il ose même s’esclaffer.

- Oublie ce que j'ai dit, t'as changé. Fut une époque où t'osais à peine me répondre en me regardant droit dans les yeux, ça conforte mes doutes … On ne quitte pas mon groupe. Personne, tu m'entends ? J'aurai mis le temps à te retrouver … Bon, j'avoue t'avoir laissé quelques années d'avances. Histoire que tu te fasses une petite vie, en te croyant à l'abris. Mais alors là, un agent du F.B.I ! T'as même fait l'armée, putain de merde. T'es ma pire déception, tu le sais ça ? Mais t'en fait pas, on va arranger ça.

D'un coup de menton, l'ordre est sonné. Un troisième homme caché jusqu'ici entre dans le salon pour lui prendre son arme et attacher ses poignets.  C'est seulement à ce moment là que Clover se décide enfin à regarder Iwan. Tout passe dans cet échange. Elle est désolée qu'il soit tombé dans ce plan tordu, désolée qu'il soit en si fâcheuse position et, surtout, désolée de le mettre en retrait. Mais elle doit le faire. Alors elle le lui demande à travers un froncement de sourcil et un mouvement de tête. « Ne fais rien, laisse-les m'emmener. »

Et Clover sait qu'à travers les rires gras des mercenaires du Russe, résonne sûrement ses derniers instants. Ca ne l'empêche pas de dire une dernière chose à celui qui l'aura

- A la prochaine Graber. »

Ils étaient loin de se douter que ce jour arriverait.



« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


First you have to give up, first you have to know, not fear - that someday you're gonna die.

× A propos du vaccin : :
Pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
47 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Vient de retrouver Tyler, ensemble ils vagabondent désormais en Californie.

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
992

× Points de vie : :
48

× Copyright : :
© swan (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Ven 16 Juin - 22:37

BITE ME

Iwan n'a pas la moindre foutue idée du comment du pourquoi il en est arrivé là. Ça lui apprendra à accepter toutes les missions - ou presque - qu'on essaye de lui refourguer. En tout cas, il ne bronche pas - ou à peine -quand la lame du couteau s'enfonce dans sa chair. Il s'autorise même une petite vanne, une petite pique supplémentaire à l'intention de celui qui profite du semblant de supériorité auquel il a droit, dans cette situation précise. Face à lui, Clover réplique. D'abord par les mots, puis par les menaces. La souffrance l'y aidant sans doute, Iwan reste parfaitement silencieux. De temps à autre, des piques de douleur le poussent à grimacer un peu. Mais rien de plus. Il est trop fier, trop conscient des enjeux de cette rencontre. Ce n'est pas le moment de flancher, pas le moment de se montrer téméraire. Clover lui semble avoir la situation en mains, et c'est tout ce qu'il est capable de percevoir. Le reste lui semble bien secondaire ... Voire même au dixième plan. Soudain, le bruit assourdissant d'une arme à feu. Ses yeux se posent sur Clover, l'arme qu'elle tient entre ses mains expertes, puis sur l'homme qui, à ses côtés, vient de s'écrouler. Le type qui lui a "rendu" son couteau - lequel est toujours enfoncée dans sa cuisse, d'ailleurs -. Au-delà de ce qu'il ressent et du côté évidemment très bancale de leur situation, Iwan est admiratif de la ténacité de Clover. Certes, elle panique. Certes, elle a beaucoup en jeu ... Mais elle ne se laisse pas non plus trop déborder par tout ça. Au contraire, elle lui tient tête, à ce Alekseï. Et elle ne semble pas avoir la moindre difficulté à le faire.

Pour le reste, Iwan reste sourd aux quasi confidences qui sont échangées. Lui, il est bien trop occupé à se canaliser, et à prendre sur lui pour ne pas grogner - voire hurler - de douleur. Ce n'est pas le moment. Pas le moment du tout. Mais il comprend rapidement que la situation est en train d'échapper au contrôle de Clover. Un autre type rentre dans la pièce, et la tient en joue. Leurs regards se croisent, et Iwan comprend qu'il ne va pas avoir le choix. Il va devoir échouer, et donc la laisser partir avec ces mecs. Non, il n'a pas le choix. Avec sa cuisse meurtrie, il ne peut rien faire. Et elle n'a de toute façon pas envie qu'il tente quoi que ce soit. Il a tout de même quelques secondes d'hésitation, de flottement, pendant lesquelles il essaye de trouver une issue plus favorable. Mais il n'en trouve aucune. C'est évident : il doit la laisser partir. D'un côté, il se dit qu'elle va s'en tirer. Elle est forte et suffisamment tenace pour tenir bon. Peut-être qu'il la retrouvera ... Si on lui ordonne de partir à sa recherche. Peut-être qu'il ne saura jamais si elle a survécu ou non, si elle a trouvé une solution à son problème, et si son mari a pu être retrouvé. Mais il pense à sa gueule, aussi. Il hoche donc lentement la tête, l'air de dire qu'il a compris.
Il la laisse partir.
Il n'a pas le choix.
Et probablement qu'ils ne se reverront jamais, tous les deux.
Et pourtant.




RP TERMINE.

_________________
    It's only after we've lost everything that we're free to do anything.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


_ - _ - _ - _ - _
I'll throw away my faith just
to k e e p you s a f e
Don't you know you're
e v e r y t h i n g I have?
_ - _ - _ - _ - _

× A propos du vaccin : :
Fraîchement vacciné. Effets secondaires → baisse de température corporelle, prunelles plus claires, manque de concentration.

× Âge du perso : :
quarante-deux ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En fuite en Californie avec Malia.

× Avant, j'étais : :
Botaniste.

× Messages : :
677

× Points de vie : :
77

× Copyright : :
MYERS. (signature), DΛNDELION (avatar)

× Avatar : :
Misha Collins or my husband.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN Lun 18 Déc - 19:13

Rp archivé suite à la suppression de Clover.

_________________

YOU KNOW THIS WORLD
-THIS SAD, DOOMED LITTLE WORLD-
I  T  N  E  E  D  S  Y  O  U
I will not let you die
You mean too much to me
*--_ t o e v e r y t h i n g _--*
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] BITE ME - Ft. IWAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-