That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a fêté ses CINQ ANS DE VIE.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Mer 12 Oct - 22:50

J’entrais dans la pièce, suivi de près par l’adolescente de la villa, à qui j’avais demandé de me consacrer une après-midi pour un entrainement à la survie un peu spécifique. « Poses tes armes là-bas » disais-je à Alixen en posant notamment mon couteau ainsi que mes armes à feu dans un coin de la pièce. Ce désarmement était tout prévu même si la jeune femme semblait étonnée de ma demande. Je l’avais pourtant prévenu que j’allais l’entrainer au combat corps à corps. En effet, celle-ci se débrouillait plutôt bien avec une arme mais elle s’était tout de même fait enlevée. Rien que d’y penser, cela faisait bouillonner en moi une rage immense, celle de ne pas avoir pu la protéger mais au fond, je ne peux pas être sur tous les fronts et assurer la protection de tout le monde. Alors il allait falloir qu’Alix sache se battre car parfois, on ne peut pas se servir de notre revolver ou de sa faucille et dans ces cas-là, il fallait qu’elle fasse de son corps une arme. J’étais déterminé à y arriver mais si je savais que ma petite protégée allait sans doute avoir mes méthodes en travers de la gorge. Je me plaçais ensuite au centre de la pièce que j’avais vidé exprès pour cet entrainement attendant que la jeune femme que je ne quittais pas des yeux en fasse de même. Je me sentais nu sans aucune arme, je n’étais pas habitué et je devais bien avouer que ce n’était pas rassurant d’être ainsi démuni, vêtu simplement d’un vieux survêtement trouvé dans un vieux magasin de fringues non loin et d’un vulgaire t-shirt troué au niveau de l’épaule. Mais je savais aussi qu’une horde de rôdeur n’allait pas débarquer en une seconde ennemie et à mon avis, nous n’étions pas menacés. Je m’avançais alors vers elle toujours sans un mot et sans une expression avant de sourire, ce sourire un peu provocateur que j’arbore à chaque fois que je me confronte à quelqu’un, ce sourire que j’avais justement le jour où Rebekah et moi l’avions rencontré. Ce sourire qui ne présageait pas forcément quelque chose de bon. « Premier objectif, frappe-moi. » Il allait avant tout falloir que j’évalue ses capacités actuelles avant de pouvoir l’aider à progresser. Et je n’étais pas professeur de sport à savoir tout cela rien qu’en la regardant taper un mannequin, alors j’allais être sa cible d’entrainement. « C’est simple, je mets mes mains dans mon dos et je ne m’en servirais pas alors simplement tu n’as juste qu’à me frapper. » Joignant le geste à la parole j’avais levé mes mains avant de les mettre comme promis dans mon dos en attendant qu’elle exécute mes ordres. Il n’était pas compliqué et connaissant le tempérament de feu, la jeune femme n’allait pas se faire prier pour m’envoyer un bon taquet. Du moins c’était que j’espérais, je ne voulais pas avoir à la provoquer pour qu’elle s’énerve car elle apprendrait mieux si elle était d’humeur calme. Je ne la quittais cependant pas une seule fois des yeux.
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Sam 15 Oct - 0:37

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight ?Graham & Alixen
Alixen était prête à faire tout ce qu'il fallait pour ne pas se retrouver dans cette situation à nouveau. Être retenue dans cette cabane pendant si longtemps… Pendant un moment, elle avait cru qu'elle n'y ressortirait plus jamais, elle s'était même laissée aller par le temps et avait arrêté de tenter de s'échapper. Elle avait fini par en sortir de cette cabane et même si Graham et Rebekah savaient qu'elle s'était faite enfermée par Pierce parce qu'elle avait tenté de libérer un prisonnier, elle ne leur a jamais donnée la vraie raison de son acte. Leur dire qu'elle avait fait cet acte stupide parce qu'elle éprouvait des sentiments pour le garçon qui avait été capturé ? Jamais de la vie. Le plus simple avait été de leur dire qu'elle avait agi ainsi juste pour faire chier Pierce parce qu'elle ne l'aimait pas. Ce n'était pas vraiment un mensonge après tout. Mais plus jamais. Plus jamais, cela ne se reproduira. C'est pour cela que lorsque Graham lui proposa un entrainement, elle ne se fit pas prier. Après tout, c'était bien pour apprendre de Rebekah et Graham qu'elle avait accepté de se joindre à eux, lors de leur première rencontre. Mettre son ego de côté pour constater que non, elle ne connaissait pas tout et elle avait encore besoin de se perfectionner. En suivant Graham dans cette pièce, elle ne pensait pas qu'elle allait devoir retirer tout son attirail. En lui lançant un regard étonné, elle comprit tout de suite qu'elle n'avait pas à discuter. Après avoir exprimé son mécontentement à l'aide d'un long et bruyant soupir, elle déposa sa faucille et deux pieux que le brun lui avait fabriqués. Une fois démunie de toute arme, elle rejoignit Graham au centre de la pièce tout en laissant une certaine distance entre eux. Pour sa part, elle était simplement vêtue d'un débardeur et d'un legging pour cet entrainement. Un accoutrement qui lui permettait une plus grande liberté de mouvement. L'adolescente croisa les bras alors que ce dernier commença à se rapprocher d'elle avec un sourire aux lèvres. Alix qui ne souriait pas jusque-là ne put s'empêcher d'arborer un rictus lorsque son camarade lui demanda de le frapper. Franchement, ce n'était pas l'envie qui lui manquait… Mais le faire sans en subir ses représailles ? C'était trop beau pour être vrai. Un léger rire ironique s'échappa de ses lèvres alors qu'elle l'écoutait parler.

- Ouais comme si j'allais pouvoir te frapper sans que tu me retournes le revers de la médaille… Prends-moi pour une conne pendant que tu y es.

Autrement dit, elle ne le prenait pas du tout au sérieux. C'était en face de Graham, qu'elle se trouvait, c'était pas n'importe qui. Pas qu'elle le craigne, loin de là. Mais ils ne cessaient de s'envoyer des piques ces deux-là la plupart du temps. Alors, si ça se trouve tout ça, n'était juste qu'une farce, qu'un test pour voir si elle tombait dedans. Il savait très bien que cela lui ferait trop plaisir de pourvoir le frapper au moins une fois. Surtout depuis qu'elle était sortie de sa « prison ». La volonté de vouloir se défouler sur quelque chose était présente chaque jour.
   

Wrecking balls inside my brain. I will scream them loud tonight. Can you hear my voice?. This time this is my fight song.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Sam 15 Oct - 22:01

Alixen faisait réellement partie des gens auxquels, je tenais, je ne voulais pas qu'il lui arrive malheur, mais même si j'ai bien souvent fait mon possible pour la protéger, je n'étais pas un super-héros et je ne pouvais malheureusement pas apparaitre comme par magie dès que quelqu'un avait des petits problèmes. C'est pour cela que je voulais lui apprendre à se défendre, sans ses armes ? C'est clair qu'un pistolet, un fusil, sa faucille, ma batte ou même des pieux sont bien plus pratiques et nous donne plus de force mais il arrive que parfois l'on se retrouve désarmé et dans ces cas-là, il faut bien faire avec ses petits points. Je l'avais appris à mes dépens. Par chance, la jeune femme ne s'était pas fait prier pour accepter. Je ne lui avais pas vraiment dit que quel entrainement il s'agissait mais je pense qu'elle se doutait bien que je n'allais pas l'entrainer à tirer sur des cibles. Elle avait toutefois eut l'air surprise quand je lui avais demandé de poser ses armes en faisant de même. Me débarrasser de tout mon arsenal me coûtait beaucoup, mais c'était nécessaire, en vivant de ce monde, le premier réflexe face au danger était de pointer une arme sur l'ennemi ou de dégainer un couteau. Je ne voulais pas le faire instinctivement et vraiment la blesser ni qu'elle le fasse en retour. Et ce n'était pas son soupir d'adolescente boudeuse qui allait me faire changer d'avis, au contraire cela me faisait sourire d'amusement. Mon fils était encore trop jeune pour répondre à l'époque alors je ne savais pas ce que c'était de vivre avec un adolescent, car soyons honnête Alixen en était une même si elle était fortifiée par la survie. Certes, j'enseignais l'histoire à une bande d'enfants de 11 à 15 ans mais ce n'était pas pareil, ils débutaient leur carrière de casse burne et n'y étaient pas totalement. Mais c'était bien, son tempérament allait l'aider à progresser plus vite. Une fois ce désarmement effectué, nous étions donc prêts à pouvoir commencer l'entrainement et je me rapprochais d'elle. Un combat au corps-à-corps, ça s'effectue mieux d'un corps contre l'autre. Je fus, de plus, satisfait de la voir sourire lorsque je lui demandais de me frapper, tant mieux si l'idée de m'en collait une lui plaisait, elle avait l'occasion offerte sur un plateau d'argent, d'autant plus que je ne la contrerais pas. Mais voilà qu'elle commençait à râler en disant qu'elle n'allait pas pouvoir me frapper sans se prendre le revers de la médaille. Levant les yeux au ciel sans bouger mes mains de mon dos, je la reprenais. "Je n'ai jamais dit que je ne frapperais pas à mon tour, on est dans un entraînement, tu en recevra et j'en recevrai. C'est en forgeant qu'on devient forgeron. J'ai dit que je ne te contrerais pas, autrement dit, tu peux frapper sans craindre que je ne bloque tes coups." Déjà si elle craignait de se prendre une bonne patate, elle était mal barrée, car je n'étais pas du genre tendre et ce n'est pas la théorie qui l'aiderait mais bien l'expérience et ça tombe bien, j'en avais à partager. "Par contre on va établir la règle numéro 1 du combat au corps-à-corps." Détachant mes mains de mon dos pour accompagner les paroles d'un geste automatique, je l'observais droit dans les yeux souriant comme lorsque je préparais un mauvais coup. "N'hésites jamais à frapper un adversaire ou bien..." Sans prévenir, je lui décrochais un coup de poing en point visage, un bon, un vrai, pas de quoi lui casser une dent ou lui décrocher la machoire mais de quoi lui faire perdre un peu l'équilibre et lui remettre les idées en place." L'adversaire n'hésitera pas à le faire à ta place." Je n'avais cependant pas bougé de ma place, simplement de position. Je me remettais alors droit comme avant croisant mes bras attendant qu'elle se remette en place. "Je t'ai demandé de me frapper et il me semble que c'est toi qui me dois le revers de la médaille maintenant."
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Dim 23 Oct - 19:25

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight ?Graham & Alixen
Un entraîment sans ses armes, ça lui était beaucoup plus utile en effet. Sa faucille, elle la maîtrisait comme si elle faisait partie d'elle. Durant toutes ces années, elle avait eue le temps de la maitriser à la perfection. Mais en combat en corps-à-corps, elle n'avait aucune expérience. Et pourtant cela aurait pu l'aider dans bien des situations. Alors cet entrainement, c'était pile ce qu'il lui fallait. Mais à vrai dire Alixen n'avait pas considéré cette possibilité. De devoir recevoir des coups, pour un meilleur entrainement. Sans doute qu'elle aurait refusé sinon. Qui aurait accepté, franchement ? Si il y'en avait bien un qui ne faisait pas semblant, c'était bien Graham. Et elle venait d'en avoir la preuve lorsque ce dernier la frappa soudainement. L'adolescente vacilla légèrement sous le coup et la douleur causée par celui-ci. Ce coup suffit pour rendre furax Alixen. C'est qu'il n'y était pas allé de main morte en plus ! Et en quoi ce qu'il venait de faire l'aiderait pour l'entraînement ? Qu'elle sache, c'est elle qui devait s'entrainer et donc porter des coups, pas lui. Elle serra les poings tandis qu'elle levait à nouveau sa tête vers lui, ses yeux lançant des éclairs. Il allait le regretter. Il était bien rare que les personnes qui cherchent à la provoquer s'en sortent impunément, il fallait toujours s'attendre à des représailles avec elle.

- Connard !

Ses dents étaient serrées et dès que Graham se décida enfin de fermer sa gueule, et damn qu'il était temps qu'il le fasse, au risque qu'Alixen le force à le faire… L'adolescente fondit sur lui, faisant pleuvoir une pluie de coups sur le brun. Il voulait jouer à ça ? Il allait devoir en payer le prix. C'était comme si enfin, elle laissait exprimer toute la colère qui était à l'intérieur d'elle. Depuis qu'elle était enfin sortie de cette cabane, retrouvant sa liberté après un mois et demi, elle était devenue une bombe à retardement menaçant d'exploser à chaque seconde. Et c'est à ce moment-là que la bombe choisit pour exploser. Ses coups envers Graham n'étaient pas du tout précis mais elle y mettait toute sa force. Cependant, atteindre le visage du brun était plus difficile et demandait plus d'efforts pour elle que pour lui. En effet, ce dernier devait faire au moins une tête de plus qu'elle. Alors, évidemment que dans sa crise de colère, elle préférait frapper ce qui était à sa portée, le buste du survivant. Alixen se déchaînait et sans doute que Graham, ni personne ne l'avait déjà vu ainsi. Certes, il a toujours été facile de la mettre en rogne et de la provoquer mais jamais, elle avait réagi à ce point. Bon, elle ne se prenait pas des coups tous les jours non plus, même si que certainement ça devait en démanger plus d'un… Quoi qu'il en soit, l'adolescente était bien incapable de s'arrêter de par elle-même. Si Graham lui avait dit qu'il n'allait pas bloquer ses coups, il allait devoir revoir ses paroles et mettre un terme à ce qui était en train de se passer, pour son propre bien.
   

Wrecking balls inside my brain. I will scream them loud tonight. Can you hear my voice?. This time this is my fight song.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Jeu 27 Oct - 20:55

Je voulais vraiment qu’Alixen prenne notre entrainement au sérieux, un truc de pacotille à taper dans un sac de frappe ne lui serait d’aucune utilité. Je voulais qu’elle apprenne, qu’elle se défende, qu’elle sache se battre. Bordel, qu’elle puisse survivre même si elle devait se retrouver sans arme. Sa survie me tenait à cœur et je savais que pour cela j’allais devoir agir d’une façon qui ne me plairait pas. La survie de cette adolescente, c’était sans doute une des choses m’important le plus au jour d’aujourd’hui et pour cela elle allait devoir ressentir la douleur. Une douleur causée par moi que j’allais devoir lui asséner pour la simple et bonne raison qu’elle ne prenait pas l’entrainement au sérieux, elle avait peur de recevoir un coup, elle hésitait à me frapper. Je savais qu’une seconde d’hésitation pourrait lui être fatale. Nous n’avions pas que des amis, nous nous étions fait beaucoup d’ennemis sans compter les rôdeurs de plus en plus rassemblé en horde. Je n’avais pas eu le choix, pour l’énerver et avoir le résultat que je veux, j’avais du la frapper. D’une bonne partie de mes forces, elle avait reculé et s’était énervé. Je ne pouvais m’empêcher de sourire lorsqu’elle m’insulta avant de fondre sur moi et de me frapper. Je sentais qu’elle ne frappait pas pour se venger, elle agissait comme le principe des adolescents ayant vécu un traumatisme et qui relâche tout leur problème en frappant. Sans que je ne l’ai vraiment voulu, Alixen libérait plus et cela me faisait mal au cœur. Je me souvenais qu’Alixen n’était qu’une adolescente, qu’elle n’avait même pas la vingtaine. Oui je me souvenais qu’à son âge, je ne pensais qu’au soirée, à m’amuser sans même m’inquiéter du lendemain. Elle, avait vécu tant de choses, du tuer. Certes j’en avais ri, mais à son âge perdre son humanité alors même qu’on se construit une humanité, se faire enlever et séquestrer, vivre pendant un an avec des tarés. Les larmes me montaient aux yeux en regardant Alixen qui me frappait. Elle ne me frappait même pas pour me faire réellement mal mais elle explosait. Je ne savais même pas si elle m’en voulait à moi pour le coup, ou à tous le monde pour tous les malheurs du monde. Alixen devait vider son sac et même si chacun de ses coups je les ressentais, ils me faisaient tout de même mal mais moins que ce que la peine d’Alixen me faisait ressentir. Je ne la reconnaissais pas, elle explosait et me frappait et pourtant plus que jamais j’avais l’impression qu’elle s’ouvrait à moi. « Alixen… » tentais-je de prononcer entre deux coups s’abattant sur mon buste mais elle ne s’arrêtait pas. « Alixen ! » je montais légérement le ton pour la faire réagir mais rien n’y fais. « ALIXEN CALMES TOI » disais-je en attrapant ses poignets comprenant que j’avais perdu ! Peut-être était-ce le professeur en moi qui ressortait mais je ne pouvais m’empêcher de la prendre dans mes bras, lâchant ses poignets pour entourer ses épaules. Il n’y avait rien d’ambigu là-dedans, Alixen savait que j’étais avec Emily et qu’à mes yeux, elle était comme une fille pour moi. Je la serrais. « Je suis là pour toi Alixen, ça va aller » je ne savais pas si c’est ce dont elle avait besoin mais je ressentais le besoin de continuer à me frapper. « Si tu as envie de me frapper encore fais le, mais si tu as besoin de parler n’hésites pas. Ou même reprendre réellement l’entrainement c’est comme tu veux.» Mon instinct paternel devait sans doute trop ressortir mais j’avais envie que cette petite aille bien… Je tuerais pour elle s’il le fallait. Et plus que jamais elle avait besoin de moi, de nous.
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Ven 4 Nov - 5:11

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight ?Graham & Alixen
Rien ne se passait comme prévu. Tout devenait hors de contrôle. Cela devenait trop fréquent à son gout. Elle n’aimait pas ça. Elle n’aimait pas ça du tout. C’était tout de même la deuxième fois depuis qu’elle était arrivée dans cette villa. Deux fois qu’elle explose sans pour autant que ce soit de la même manière. La première fois, c’était arrivé avec Conrad mais cela avait été plus verbal qu’autre chose, sans tourner à la violence. Alors il fallait bien qu’un jour, elle explose de l’autre manière. Bien plus brutale, bien plus violente. Peut-être plus efficace. Alixen ne faisait même plus attention à Graham, elle se contentait juste de frapper encore et encore. Elle ne le regardait même plus, c’était comme si elle avait oublié que c’était Graham qui se tenait là, face à elle, lui qui recevait tous ses coups. Elle, elle voulait juste évacuée toute cette rage. À défaut, de pouvoir s’exprimer verbalement de peur de passer pour une faible, elle préférait se servir de ses poings. L’adolescente n’entendait même plus ce qu’il se passait autour d’elle, elle percevait juste une sorte de sifflement dans son oreille. Le reste n’était que des sons lointains tout comme la voix de Graham. Une voix tellement lointaine dans son esprit, qu’elle n’y prêtait pas attention. Ce n’est seulement que lorsqu’il attrapa ses poignets qu’elle émergea, même si cela lui prit un peu de temps. À bout de souffle, elle levait la tête vers Graham, tremblant de tout son corps. Sans qu’elle ne s’y attende les bras de Graham entourèrent ses épaules. Elle était perdue, elle ne savait plus du tout comment réagir. Était-ce un jeu pour lui ? Se montrait-il gentil pour ensuite se foutre de sa gueule ensuite ? Sa première réaction aurait sans doute été de se reculer et de partir de la pièce en courant, partir très loin de la villa courant, à en perdre haleine. Ou bien peut-être aller se réfugier dans sa chambre, comme le ferait toute ado. Le problème c'est qu'elle n'était pas une adolescente comme les autres. En était-elle une réellement ? Certes, de par son âge, elle en était une. Cependant, c'était bien l'une des rares choses qui rentrait dans les critères. Elle ne savait même plus qui elle était… Toutes ces merdes de l'apocalypse avaient foutue toute sa vie en l'air. Toute son identité s'était effondrée au moment-même où l'on avait tué son père. Et même si elle s'en était construite une nouvelle, bien qu'elle ne le laisse pas transparaitre, les dures épreuves auxquelles elle a dû faire face, ne font que la briser davantage, un peu plus chaque jour. Se relever après chaque coup dur sans millier affectif était bien plus difficile qu'il n'y paraissait. Dans cette cabane, elle avait failli se laisser mourir. Tout juste avant que Pierce ne décide de la libérer, Alixen avait commencé à s'affamer, refusant le peu de nourriture que Casper lui amenait. Elle n'en pouvait juste plus de cet enfermement, de cette cabane miteuse. Mais elle avait fini par en ressortir. Sur le coup, elle avait été soulagée de retrouver sa liberté. Cependant, parfois, elle se surprenait à se demander si finalement, cela n'aurait été pas plus mal qu'elle y reste, qu'elle crève dans cette cabane.

Un conflit intérieur, qui la perturbait et cela se voyait dans son comportement. Tantôt, elle était silencieuse, tantôt elle explosait. Des comportements extrêmement opposés. Et là avec Graham, elle ne savait pas comment réagir, d'une parce qu'elle n'avait pas l'habitude de s'emporter ainsi et d'autre part car elle doutait de la sincérité de Graham. Pourtant, lorsqu'il la serrait contre elle et lui dit qu'il était là pour elle, Alixen se laissa quelque peu contre lui, baissant la tête et laissant tomber ses bras le long de son corps. Elle resta silencieuse face à ses paroles, seule sa respiration saccadée se faisait entendre. Elle ne voulait pas parler, elle voulait juste rester comme ça, un tout petit peu. La brune ferma les yeux, ressentant un certain apaisement. C'était étrange, perturbant, d'être comme ça avec Graham.
   

Wrecking balls inside my brain. I will scream them loud tonight. Can you hear my voice?. This time this is my fight song.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Dim 4 Déc - 12:37

Je savais déjà d’avance qu’avec Alixen, l’entrainement n’allait pas être simple, qu’elle n’obéirait pas, se lasserait vite et pourrait devenir hors de contrôle. Je m’en doutais de par son tempérament volcanique, parce que rien ne se passait normalement. Mais jamais je n’aurais pensé qu’Alixen aurait besoin de tout évadé. Je savais que la colère permettait de se libérer mais elle avait tant de chose à libérer qu’elle ne se contrôlait plus. Et elle frappait, frappait, frappait sans s’arrêter mais ça ne suffisait pas. Ca la soulagerait peut-être momentanément mais au fond sa rancœur resterait enfouie en elle. Je ne lui en voulais pas de frapper, j’étais solide, je sentais ses coups mais je m’en remettrais sans trop de mal. C’est pourquoi je la laissais faire un peu mais elle ne s’arrêtait pas et j’avais l’impression que ça ne l’aidait pas. C’est pourquoi je tentais de l’appeler pour qu’elle se calme mais rien n’y faisait, j’attrapais alors ses poignets et c’est seulement à ce moment là qu’elle pu reprendre ses esprits. Et sans même réfléchir, je la prenais dans mes bras. Je m’étonnais moi-même. J’avais toujours eu énormément d’affection pour Alixen mais je ne lui avais jamais montré ni exprimer, je veillais sur elle, me montrait présent mais généralement je l’embêtais, lui envoyait de petite pique. C’était bien la première fois mais je sentais qu’elle en avait besoin, c’est pourquoi mes bras entouraient ses épaules tendrement. Je sentais qu’aujourd’hui Alixen avait besoin de quelqu’un, elle avait besoin de moi et je ne l’abandonnerais pas. Pour une fois, je ne me foutrais pas de sa gueule, je serais là pour elle. Aujourd’hui bien que contre son gré, je voyais la jeune fille qui sommeillait en elle. Une jeune fille sensible sous ses airs de dur, une vraie personne derrière la survivante comme nous l’étions tous. Je pensais néanmoins qu’Alixen allait me repousser, qu’elle n’accepterait pas mais je me trompais. Elle ne bougeait pas et se laissait aller, peu à peu. Pour une fois, je n’étais pas le gars du groupe, celui qui tuait constamment, qui se montrait trop protecteur et qui n’avait ni foi ni loi. Non, pour une fois, j’étais une personne avec un cœur, quelqu’un de protecteur d’une autre façon et même si je n’étais pas son père, je savais que je la considérais comme ma propre fille. Je ne parlais pas, posant mon menton sur son crâne là sans bouger durant plusieurs minutes, le temps qu’elle soit totalement calme. Ce n’est que lorsque je voyais qu’elle se libérait un peu de mon étreinte que je me reculais légèrement. « Je sais ce que c’est de tout garder pour soi. Je t’obligerais pas à parler mais si tu en as besoin, n’hésite pas Alixen. » J’étais sérieux, je la regardais droit dans les yeux et pour une fois je ne souriais pas. La situation ne m’amusait pas le moins du monde. « On peut arrêter pour aujourd’hui si tu veux ? » Je m’étirais légèrement attendant une réponse, je me montrais calme et patient mais si nous reprenions l’entrainement, il allait bien falloir qu’elle reçoit des coups sans exploser à nouveau, mais peut-être pas aussi directement et de façon si provocante. « A moins que tu veuille encore me casser la gueule ? »
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Jeu 22 Déc - 1:03

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight ?Graham & Alixen
Alixen détestait se sentir ainsi. Telle une bombe à retardement, ne cessant d’exploser à des intervalles irréguliers. Elle préférait être maitresse de ses émotions plutôt que le contraire n’arrive. Cependant, ces temps-ci c’était le contraire qui se produisait. Les situations inconfortables se multipliaient depuis son enfermement et sa libération. Cela faisait déjà la deuxième fois qu’on l’enlaçait. Un geste d’affection dont elle n’avait plus l’habitude depuis bien longtemps et qui la sortait légèrement de sa zone de confort. Puis de la part de Rebekah et Graham, c’était d’autant plus surprenant. C’est en restant avec eux que jours après jours, elle s’était renforcée, qu’elle était devenue plus forte. C’était avec eux qu’elle avait recommencé à tuer des survivants et si ce détail la dérangeait quelque peu au départ, maintenant verser le sang humain ne lui faisait plus rien. Surtout depuis qu’elle a été enfermée. Alors que cette péripétie avait en quelque sorte augmenter ses côtés les plus mauvais, cela avait l’air d’avoir fait l’effet inverse sur ses compagnons à son égard et ça Alix ne savait pas comment le prendre. La prenaient-ils en pitié ? L’adolescente ne pouvait laisser passer une telle chose, elle refusait qu’on la voie comme une pauvre petite chose. À ses pensées, la brune se libéra alors de l’étreinte de Graham et alors que ce dernier prenait la parole, le visage d’Alixen était devenu totalement fermé comme si cette étreinte qu’ils venaient d’avoir n’avaient jamais eu lieu.

- Non, c’est bon je suis capable d’endurer tout ça, je ne suis pas une faiblarde. C’est rien.

Elle serra les poings et regarda Graham dans les yeux. En l'espace de quelques secondes seulement, la brune s'était totalement fermée. Le mieux était d'oublier tout ça. Rien ne servait de vouloir pleurnicher sur son sort, elle n'était plus une gamine. L'a t-elle déjà été un jour ? De son enfance, Alixen en avait profité que jusqu'à ses six ans, jusqu'à ce que sa mère l'abandonne elle et son père. À partir de ce moment-là, elle fut forcée de grandir trop rapidement. Son père avait été trop chagriné par le départ de sa femme puis il était aussi très occupé par son rôle de pasteur alors elle avait appris à faire la cuisine dès son plus jeune âge ainsi que le ménage étant la seule femme de la maison. Évidemment, que son père ne l'avait pas obligé, bien au contraire, il voulait qu'elle ait une enfance normale. Mais Alix était tellement bienfaitrice à cette époque et aimait tellement son père qu'elle insistait pour pouvoir l'aider. Tout ce qu'elle voulait quand elle était petite c'était revoir le sourire de son père qu'il avait perdu quand la mère d'Alixen a décidé de s'en aller.

- On reprend l'entrainement. Je veux pouvoir tuer Pierce de mes propres mains.

Les dernières paroles de Graham ne parvinrent même pas à la faire sourire. Alors que quand ils étaient arrivés dans cette pièce la perspective de lui en coller une, l'enchantait au plus haut point. Non, Alixen voulait reprendre l'entraînement et cela sérieusement. Elle s'était fixée un but et elle comptait bien l'atteindre. La jeune adolescente allait tuer Pierce et rien ni personne n'allait lui en empêcher et elle laissera personne le faire à sa place. Parce que oui cela aurait été trop simple d'aller demander à Graham et Rebekah de la faire pour elle puis surtout cela n'aurait pas été satisfaisant. C'était à elle de le faire, sa vengeance.
   

Wrecking balls inside my brain. I will scream them loud tonight. Can you hear my voice?. This time this is my fight song.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Jeu 29 Déc - 2:11

J’avais vraiment l’impression que tout partait en couille et que tous le monde craquait, pétait des plombs. Mais Alixen, jamais je n’aurais imaginé qu’elle en serait à ce point, même après tout ce qu’elle avait enduré. Elle m’avait tellement montré sa carapace que j’avais fini par la voir comme une personne intouchable. Mais elle était humaine et ce n’était qu’une gosse. Bordel, je me disais que si je finissais par mettre la main sur Pierce, il allait en entendre parler et ne s’en sortirait pas indemne. Il avait osé lui faire du mal, la seule chose qui m’empêchait de retourner lui pété la gueule, c’était que ce connard était introuvable depuis l’assaut sur l’Angel Camp. Tout ce que je pouvais faire à présent c’était d’être là pour elle et je n’étais pas sur de le pouvoir. Être un pilier, quelqu’un de présent… Ce n’était plus moi. Et pourtant la voir exploser ainsi, ça m’avait fait sortir de cette petite bulle de survivant dans lequel je m’enfermais pour me rendre compte qu’on était humaine. Elle avait mal, elle craquait et moi, je ressentais de la peine pour elle. Cela faisait tellement longtemps que ça ne m’était pas arrivé. J’avais tout fait pour faire d’elle une véritable survivante, une tueuse ce qui avait semble t’il porté ces fruits mais en contrepartie, elle m’avait rendu plus vivant. Je l’avais prit dans mes bras alors que ma seule idée de base était de l’entrainer à recevoir des coups. C’était ma réponse à moi à son enfermement, lui apprendre à se battre. Jamais je n’aurais cru me comporter comme un… Comme un père. J’étais même prêt à l’écouter mais elle m’avait répondu ne pas être faiblarde et savoir endurer tout ça. Cette petite, on l’avait vraiment façonné à notre image mais si ses épaules n’étaient pas assez larges ? « Bien » avais-je répondu sans plus insister ce qui ne mènerait à aucun résultat. Je souriais à nouveau, ce sourire provocateur que j'avais eu le jour où je l'avais rencontré, j’avais bien compris qu’il fallait agir avec elle en fonction de ses propres actions. Quand Alixen se la jouait dure, il fallait se montrer encore plus dur qu’elle et seulement profiter du peu de moment de confidence quand elle en avait. Et je redevenais celui que j’étais en fin à peu près. « Alors en position. » Avais-je répondu lorsqu’elle demandait à reprendre l’entrainement pour pouvoir tuer Pierce. Cette fois-ci j’étais sérieux et on ne peut plus même. Je m’approchais d’elle observant la façon dont elle se tenait, l’observant avant de poser mes mains sur ses omoplates avant de lui tirer son tibia vers l’arrière avec mon pied. « Gardes toujours tes appuis. » Je me reculais tendant alors ma main droite vers son visage. « Frappes vas y ? » J’observais histoire de voir si sa façon de taper était meilleure. Je bougeais légèrement mes deux mains pour qu’elle frappe dedans pendant que je lui parlais. « Tu deviendras plus forte, je doute pas de toi, mais si tu l’es pas assez au moment de buter Pierce, je t’aiderais, t’es pas toute seule Alixen. » Au bout de certain coup, voyant qu’elle s’en sortirait déjà mieux, je lui mettais une petite tape sur le crâne, sans lui décrocher une grosse patate. « Ta garde. » Je lui montrais comment bien se tenir, rapprochant un peu l’un de ses poings de son visage avant de lui retendre les mains pour qu’elle tape dedans. Essayant de temps à autre de passer mes mains, parfois je la touchais avec un peu plus de force et des fois elle résistait. « Tu sais qu’au final je sais rien de toi ? Je connais la règle d’or qu’on s’est instauré, on ne parle pas de son passé mais bon, on vit ensemble depuis assez longtemps pour que je t’en parle. » Tout en communiquant, je passais mes mains tendus en poing fermé et je me faisais un mini match de boxe avec elle, tentant au mieux d’entrainer ses réflexes et sa garde. Certains coups était maladroit et je la reprenais mais d’autres semblaient bien placer. « J’étais prof d’histoire à l’époque, ça me parait tellement loin l’époque où j’enseignais à des sales gosses pourri-gâtés. J’étais marié aussi et j’avais un fils, un petit blondinet, il s’appelait Connor. » Je continuais de me battre en parlant ne me déconcentrant pas forcément. C'était étrange pour moi de parler ainsi de mon ancienne vie. Elle était la première personne avec qui je le faisais, même Rebekah ne savait rien de mon ancienne vie... « Et toi t’étais qui ? » Je ne savais pas si me confier l’aiderait à le faire, je ne savais même pas si ma vie l’intéressait mais j’étais sur qu’au fond d’elle Alixen n’attendait que ça, de pouvoir parlé à quelqu’un. Je la bousculais alors en poussant ses épaules et en mettant ma jambe derrière la sienne pour la faire basculer en arrière. « Ah aussi, déplace toi toujours, ne reste pas immobile. » Je lui tendais la main pour l’aider à se relever.

Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Jeu 5 Jan - 0:10

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight ?Graham & Alixen
Elle lui en était silencieusement reconnaissante de ne pas chercher plus loin. De respecter son choix de vouloir poursuivre cet entrainement. Alixen n'était pas du tout fan de ces moments cucul la praline. Cela la mettait mal à l'aise. Une conséquence de s'être autant endurcie. Bien que quand elle était plus jeune, elle n'était pas non plus très câline. Pas depuis que sa mère l'ait laissé. Alors oui, peut-être qu'elle préférait recevoir des coups plutôt que de se retrouver dans de telles situations inconfortables. Puis elle avait absolument besoin de cet entrainement pour parvenir à son but. Pour une fois, Alix prenait le temps de faire les choses et ne fonçait pas dans le tas la tête baissée. C'est pour cela que sa vengeance prenait du temps perce que elle voulait se donner toutes les chances de réussir. Si en plus de devenir plus forte grâce aux leçons de Graham, elle aura aussi avec elle l'élément de surprise. Parce qu'avec tout ce temps passé Pierce ne s'attendra plus à ce qu'elle revienne pour se venger. C'est grâce à ses plans de vengeances que pour une fois, l'adolescente écoutait attentivement Graham et faisait ce qu'il disait. Elle se mit en position de combat, les jambes légèrement fléchies et ses poings fermés devant son visage. Il l'aida à mieux se positionner avant de lui demander de frapper. Voyant la main droite de Graham s'avancer vers son visage, Alix frappa alors avec sa main gauche. Avant d'utiliser ses deux poings lorsqu'il bougea ses deux mains.

- Je le serais. Je n'ai besoin de personne. C'est mon affaire.

Alixen était obstinée. Obstinée à vouloir se débrouiller toute seule. Persuadée que son « altercation » avec Pierce ne concernait personne d'autre car après tout, c'était elle qu'il avait séquestrée et pas ses deux compagnons. Pourquoi voudraient-ils se mêler de ça ? Il ne leur avait pas fait de mal à eux, surtout pas à Graham.

- Si tu comptes me faire baisser ma garde comme ça, c'est raté.

Ce fut sa seule réponse face à la remarque de Graham comme quoi il ne connaissait rien d'elle. Ce sujet de discussion l'avait prise de court. Il ne savait rien d'elle et c'était le but justement. Et pas seulement parce qu'ils avaient instauré cette règle d'or qui était de ne pas parler de son passé. Depuis qu'elle avait perdu son père au début de l'épidémie, c'est comme ça qu'elle avait toujours fonctionné. Ne jamais rien livré sur elle. Aucune informations. Au point de jouer un personnage lorsque son chemin croisait celui d'autres survivants. La seule personne à qui elle s'était livrée sur son passé, c'était Luke et encore elle ne lui avait pas tout dit. Alors que Graham et elle continuaient leur mini combat, il se décida à se livrer à elle, chose à laquelle elle ne s'y était pas du tout attendu. Graham était bien la dernière personne qu'elle pensait lui confier quoi que ce soit. Comment arrivait-il à parler de son passé sans se déconcentrer ? Avec tant d'impassibilité ? Alixen avait du mal à se projeter le Graham d'avant, avec tout ce qu'il racontait. L'imaginer en prof, marié et encore moins avec un fils. À vrai dire, elle ne savait pas vraiment à quoi elle s'attendait qu'il soit avant tout ça. En fait, elle ne s'était jamais posée la question. Mais ce dont elle était certaine, c'est que la perte de son fils avait dû être difficile, du moins elle l'imaginait. Cependant, la brune ne parvenait à trouver la confirmation sur le visage de Graham tant il était impassible.

- Il avait quel âge ?

Elle ne savait pas vraiment comment réagir face à ces révélations. Ajoutée à cela qu'elle devait en même temps rester concentrée sur leur entrainement. Surement qu'il attendait qu'elle se livre à son tour, la preuve il lui demandait quelle personne elle était avant tout ça. Pourquoi il tenait à connaitre la personne qu'elle était avant ? C'était une sorte de sujet tabou pour Alixen de parler de son passé. Elle n'avait pas envie que qui que ce soit découvre l'être faible, qu'elle était avant. Cela la décrédibiliserait directement. L'adolescente avait beau restée secrète, un indice élémentaire sur son passé ne cessait de pendre autour de son cou. Son pendentif en forme de croix, pendant au bout d'une chaine en argent. La seule chose qui lui restait de son père et c'est pour cela qu'elle ne pouvait se résoudre à l'enlever même si elle n'était plus du tout croyante. Graham profita qu'elle soit perdue dans ses pensées pendant quelques secondes pour la mettre à terre. Alixen grinça des dents, lui jetant un regard mauvais. Elle ne prit même pas la peine de prendre la main qu'il lui tendait et se relevait toute seule.

- Ça n'a pas d'importance. La fille que j'étais est morte depuis longtemps.

Se remettant en position, elle se mit à se déplacer quelque peu comme Graham venait de lui indiquer, tout en tentant de lui assener des coups de poings. Alixen faisait vraiment au mieux, en étant attentive à tous les conseils qu'il lui prodiguait. Le plus compliqué pour elle n'était pas de rester concentrée mais plutôt de ne pas s'offusquer à chaque fois qu'elle recevait un coup.

- Combien de séances penses-tu qu'il me faut avant de pourvoir être au point ?
   

Wrecking balls inside my brain. I will scream them loud tonight. Can you hear my voice?. This time this is my fight song.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Sam 28 Jan - 11:55

Elle ne semblait définitivement pas vouloir parler et je respectais cela, longtemps j’avais refusé de dire ce que je ressentais, ce que je pensais et je ne parlais pas de moi. En réalité, c’était toujours le cas mais je sentais que malgré le fait qu’Alixen ne souhaite rien dire, quelques brèches dans sa carapace affirmaient le contraire. Ca lui ferait le plus grand bien mais elle ne le ferait qu’en temps voulu, se confierait à moi, à Rebekah ou à n’importe qui tant que ce la l’aidait. Je lui avais dit que nous allions par conséquent reprendre l’entrainement parce que ça, elle en avait besoin. Je n’étais pas un maitre d’art-martiaux mais je savais suffisamment me battre pour lui apprendre quelques coups et je n’étais pas là pour m’amuser, comme mon coup lui avait prouvé. Seulement, je n’avais pas dit que j’avais renoncé à ce qu’elle se confie, en fait ce n’était même pas mon but mais pour progresser, il fallait qu’elle se sorte de toute cette rage pour vraiment avancer, parce que taper pour taper n’allait rien lui apprendre si ce n’est à agir bêtement à peine saura t’elle placer un coup correctement. Et puis le sport n’aidait pas à extérioriser tous nos problèmes. Alors si cet entrainement pouvait faire boule de neige et lui donner l’idée de parler à quelqu’un pourquoi pas. Je l’aidais tout d’abord à se positionner correctement pour trouver son point d’appui. J’avais fait du judo lorsque j’étais plus jeune mais je n’allais pas lui faire un cours sur le centre d’appui, si déjà elle tenait sur ses deux jambes sans basculer à la moindre bousculade ça ne serait pas mal. Et sans que je n’aie besoin d’expliquer quoi que ce soit Alixen frappait dans chaque paume que je lui présentais. C’était pour améliorer sa vitesse mais aussi pour voir comment elle s’en sortait. Déjà elle ne me faisait pas des frappes de fillettes où elle risquerait de se briser le poignet au moindre choc. « C’est bien mon but que tu n’ais besoin de personne » avais-je affirmé en souriant face à cette tête de mule. Elle refusait de se dire que des gens étaient là pour elle, si ce n’était pas moi, Rebekah était encore plus protectrice envers elle que je ne l’étais. Et si Pierce était un bon camarade, quoi qu’un peu trop larbin du chef, je ne lui pardonnerais jamais ce qu’il a fait enduré à Alixen. Elle faisait partie de mon groupe, de ma meute et je ne tolérais pas que l’on touche à l’un d’eux. Sauf le Conrad, lui on pouvait bien le séquestrer que ça me serait égale. Je continuais à parler tout en poursuivant l’entrainement, elle voyait cela comme de la déconcentration, moi c’était juste pour passer le temps. Y avait pas besoin d’énormément de concentration pour le moment et c’est vrai, je ne savais rien d’elle, je devais à peine savoir son âge et la seule chose que l’on se disait n’était même pas une valeur sure. Après tout, personne ne comptait encore les jours. Je tentais maintenant de lui donner aussi quelques coups pour voir comment elle les parait, les esquivais et les rendait. Et je n’étais pas déçu, Alixen avait déjà du potentiel mais on n’avait pas trop le choix après tout. Au moins, on ne partait pas de rien. C’était sans doute pour cela qu’Alixen vivait alors que d’autres non, elle avait un minimum de défense. Et tout en frappant, je parlais. Je ne savais même pas pourquoi je lui parlais. Sans doute parce que je ne pouvais pas exiger d’elle qu’elle me parle si en retour elle ne savait rien. Et puis j’avais besoin de parler aussi même si ce n’était pas une nécessité vitale. Je ne l’avais jamais fait avec Bekah alors pourquoi le faire avec la jeune femme. Aucune explication, j’agis simplement sans me poser de question. Ainsi Alixen avait appris que j’étais prof d’histoire, marié et jeune père de famille. Cela contrastait énormément avec celui que j’étais maintenant car je n’avais pas le même caractère, la même agressivité ni les même réactions. Je tentais de rester impassible mais mon regard changeait… Seulement je m’étais au fait que mon passé n’existait plus, comme s’il s’agissait d’une vie antérieure, la seule chose qui me restait de ce passé était mon prénom. Lorsqu’elle me demanda l’âge de mon fils, j’avouais être surpris ne pensant pas que cela l’intéresserait et m’arrêta l’espace d’une seconde de me concentrer sur le combat, avant de baisser la tête et de tenter de rester impassible même si c’était dur. « Quatre ans… » Je n’ajoutais rien de plus parce que sa perte était resté la plus difficile. On ne se remet jamais de la perte d’un enfant comme on dit. Je lui avais retourné la question mais encore une fois elle ne m’avait rien répondu. « Tout comme celui que j’étais et pour être honnête que tu ais été la parfaite petite fille ou une adolescente capricieuse, c’est passé et c’est mort mais j’ai besoin que tu sois claire et au calme avec toi-même pour vraiment apprendre, le combat c’est pas que tapé dans le vide… C’est réfléchir, améliorer tes réflexes, agir l’esprit clair. Si t’es énervé contre tout et rien tu auras du mal à progresser » Je reprenais ma position en voyant qu’elle faisait de même, Alixen agissait déjà de manière plus précise, j’en étais impressionné. Il y avait encore plein de faille, et face à Pierce, au corps à corps elle ne tiendrait même pas une seconde mais j’allais lui apprendre petit à petit. «Je ne sais pas encore, plusieurs heures pas jour ça devrait déjà t’aider à avoir de bonnes bases, mais ça ne sera pas facile, je me montre sympa et je ne te décroche pas un coup de poing dans ton ventre totalement exposé, ni une énième balayette sur ta jambe sur laquelle t’es ma appuyé et là je te pète pas le nez en te mettant un coup dans le nez parce que tu viens instinctivement de baisser tes deux bras, au fur et à mesure, je le ferais et à force tu ne te feras même plus avoir, déjà t’as pas la force de fillette que je pensais » Je souriais, tous ces défauts on allait les corriger mais je redevenais le Graham qu’elle connaissait loin de toute ces confidences, je reprenais sérieusement. « Donnes nous déjà une semaine et tu devrais voir quelques changements ! »
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Sam 11 Fév - 19:58

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight ?Graham & Alixen
Alixen ne pouvait pas se permettre d'être dépendante de qui que ce soit. Elle ne devait que compter sur elle-même car qui sait combien de temps elle restera encore avec eux ? Un jour elle devra partir comme elle l'avait déjà tant fait par le passé. Ne jamais rester trop longtemps avec un groupe, c'était sa règle d'or. Et pourtant… Ça faisait déjà tellement de temps qu'elle était tout d'abord avec Reb', Graham… Puis ensuite, Emily depuis Bodie. Désormais leur petit groupe s'était élargit avec Conrad et Desmond. Un fait qui ne plaisait pas tant que cela à Alixen. Pas qu'elle les déteste mais elle ne savait plus comment agir, se comporter. Il y avait des jours où elle avait impression d'étouffer. L'adolescente regrettait le temps où ils n'étaient que tous les trois. Elle aurait dû s'opposer à ce qu'ils suivent Fredricksen et qu'ils rejoignent Bodie. C'est là que les pires choses avaient commencé à lui tomber dessus. À quel moment, s'était-elle dit que ça serait une bonne idée de rejoindre un tel groupe ? Oui, évidemment, que dans un premier temps, elle s'était dit que ce serait le paradis… Un camp majoritairement composé de personnes malveillantes, une assurance de ne pas risquer de s'attacher à qui que ce soit. Elle avait eu raison mais à côté elle aurait dû prendre en considération que les mauvaises personnes étaient capables des pires des choses. Surtout une fois considérée comme une traitre au sein d'un tel camp. À partir de ce moment, rien ne freinait plus personne pour tenter de lui faire du mal. Les mois qui avaient suivi sa libération avait vraiment été difficiles. La villa ainsi que les pièges qui l'entouraient étaient désormais sa sécurité et l'entrainement que lui prodiguait Graham était non seulement son ticket droit vers sa future vengeance mais aussi ce qui allait faire qu'elle allait survivre même si un membre de Bodie recroisait sa route.

- C'est normal qu'il soit mort. C'était un enfant, il était très jeune. Il était donc par conséquent faible et c'est les faibles qui partent en premier.

Des paroles qui peuvent paraitre bien cruelles et sans coeur surtout de la bouche d'une adolescente. Ce n'était pas méchant, du moins ce n'était pas son but premier, elle ne faisait qu'émettre la vérité avec ce manque de délicatesse qu'elle faisait preuve depuis le début de tout ça. Bien que les récents événements l'avaient fragilisés d'un côté, de l'autre cela l'avait également rendue plus dure.

- C'est n'importe quoi… À quoi ça sert de se battre si on est calme ? Ça sert à rien de donner des coups si on n'est pas énervés ou si on n'a pas besoin de se défouler. Je ne suis pas venue pour une séance de yoga, ni une séance chez le psy, Graham…

Elle fronçait les sourcils, elle ne comprenait pas. C'est avec le fait qu'elle en voulait à tout et n'importe quoi, qui la faisait avancer depuis quelques années maintenant. C'est avec cette rage, qu'elle s'était endurcie et qui lui permettait d'être encore vivante aujourd'hui. Si Alixen se débarrassait de toute sa colère, pourquoi aurait-elle besoin de progresser ? Elle n'en verrait plus l'utilité. C'est pour cela que bien rapidement elle se remettait en position et au travail en assénant des coups aux endroits que Graham lui indiquait. Moins de blabla, plus d'action, c'était cela qu'elle souhaitait. Cependant, à ses paroles, elle se renfrogna. Elle était si nulle que ça ? Mais ses derniers mots la firent sourire.

- Je suis blessée d'apprendre que tu pensais que j'avais une force de fillette. J'aurais dû te frapper depuis longtemps alors…

Une semaine, pour obtenir des changements… Évidemment, Alixen ne pouvait pas les obtenir tout de suite. L'adolescente commença par soupirer mais elle finit par acquiescer de la tête. Elle devra prendre son mal en patience mais une semaine lui semblait déjà bien. Maintenant à savoir l'ampleur de ses changements. Plus les mois passaient et plus ça la frustrait d'attendre pour pouvoir assouvir sa vengeance. Se connaissant, elle avait conscience que si ça durait longtemps comme cela, un beau jour elle allait se réveiller et elle allait décider qu'il était temps de se venger même sans être complètement préparée. Un tempérament bien impulsif qui lui avait déjà amené plus d'un problème et qui continuera à lui amener.
   

Wrecking balls inside my brain. I will scream them loud tonight. Can you hear my voice?. This time this is my fight song.
© sumptuous reign.

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Dim 26 Fév - 20:37

Si j’avais proposé d’entrainer Alixen, ce n’était pas non plus simplement parce qu’elle en avait besoin. C’était l’une des plus grosses raison, son enlèvement parce que je ne voulais pour rien au monde que cela se répète. Qu’une personne s’en prenne à cette adolescente que j’avais appris à connaitre et à aimer, non pas comme une fille mais comme une petite sœur que l’on a besoin de protéger. Cette petite teigne, je voulais la voir sourire et aussi heureuse que le permettait l’apocalypse et pas déprimée, mais pour s’en sortir il était évident qu’il allait falloir qu’elle apprenne à se battre. Mais la raison officieuse était surtout qu’avec Emily nous songions à partir, parce que je ne me sentais pas à ma place dans cette maison, Rebekah était heureuse avec Conrad, et je ne partageais rien avec Desmond. Je n’aimais pas la vie en communauté avec des gens en qui je n’avais pas confiance, alors j’allais sans doute partir. Mais je n’avais confiance en aucun d’entre eux pour prendre soin de ma petite protégée alors je l’entrainais pour qu’elle le fasse elle-même, mais elle ne le savait pas et ne le saurait pas. Nous parlions tous les deux en nous entrainant et j’avais fini par me confier sur mon histoire. Je ne savais même pas pourquoi, pour lui donner confiance mais aussi parce que j’avais suffisamment confiance en elle pour lui parler de mon petit Connor, dont je n’avais jamais parlé à Rebekah et dont je ne parlais jamais avec Emily qui pourtant savait qu’il avait existé. Alixen avait semblé s’y intéressé en me demandant son âge. Je tentais de rester neutre de ne rien montrer mais au fond de moi j’étais brisé. J’avais seulement colmater cette fissure avec une tonne de barrière pour ne plus qu’elle ne s’échappe et pourtant encore des fois elle fuitait. La conclusion d’Alixen était vrai, il était jeune et faible et c’est eux qui meurt les premiers. « Ce n’était qu’un enfant, les enfants doivent être protégé, c’est moi qui était faible. » Elle ne m’avait pas vexé mais elle m’avait renfermé, je n’avais plus tellement envie d’en parler. J’avais été idiot d’évoquer le passé comme ça, ces vieux souvenirs et cette culpabilité ferait mieux de rester là où elle est. J’étais donc revenu sur le sujet qui m’intéressait, elle, lui disant que même si elle ne me parlait pas il allait falloir qu’elle soit au clair avec elle-même, car être énervé n’aidait pas à se battre. Elle ne le comprenait pas, prétextant que de donné des coups au calme ne servait à rien. « Tu as cru que je t’entrainais pour que tu puisse aller tabasser quelqu’un dès que tu as un petit pet de travers ? » J’étais redevenu sérieux, car il fallait qu’elle comprenne que je ne faisais pas ça pour m’amuser ni même pour lui apprendre à tabasser le premier venue. « Être calme s’applique à tout, quand tu tire avec une arme, quand tu te défend, quand tu te bat. Rappelle-toi la fois où nous t’avons rencontré avec Bekah, ni l’un ni l’autre n’avons paniqué et nous sommes resté calmes. Heureusement, nous n’avons pas eu à nous battre mais si nous avions paniqué et couru vers toi pour te tabasser, tu aurais décapité l’un d’entre nous. La peur empêche de réfléchir, la colère aussi. Tu dois toujours être calme et concentré, tes coups seront mieux placés, c’est indéniable et tu feras plus de mal calme qu’en petit hystérique. Là actuellement, pendant qu’on parlait, tu étais calme je me trompe ? Un peu plus qu’après le coup de poing non ? » J’attendais sa réponse sans rien ajouté de plus avant de subitement venir vers elle et frapper son torse de mes poings, sans regarder ou je place mes coups, comme elle l’avait fait après mon coup de poing. Je mimais le mouvement surtout car elle ne devait rien sentir de plus que t’es petites pressions. Puis soudainement, je frappais dans ses épaules, toujours aussi doucement mais de façon plus précise imitant ainsi Alixen calme et concentrée. Mes coups n’étaient pas fort et la faisait même légèrement basculé au niveau du dos contrairement au premier sur sa poitrine qui ne lui avait sans doute rien fait. « Ca c’était Alixen énervé et Alixen concentré. Laquelle aurait le plus de chance tu crois, celle qui est énervé et qui avait toutes les ouvertures pour s’en prendre une bonne, ou celle qui avait sa garde, qui réfléchissait où frapper ? » L’exemple était le plus flagrant, peut-être vexant mais il lui fallait des exemples plus concret. « La seule fois où j’ai paniqué et où je n’ai pas réfléchi, une balle perdue s’est niché dans le ventre de mon fils. Depuis j’essaie de réfléchir avant de me précipiter sur quelqu’un. » Nous reprenions juste après cette discussion l’entrainement, dans laquelle je lui montrais toutes ces ouvertures tellement évidente mais dont on ne se rend pas forcément compte. J’avais souri à sa réplique continuant de lui parler, au moins elle semblait déjà plus enclin à m’écouter. Je n’avais plus l’impression de la trainer de force. J’avais alors volontairement laissé une ouverture sur ma joue pour voir si Alixen allait s’en saisir et la voir pour me frapper. C’était gratuit.
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Ven 17 Mar - 23:45

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight?
#Alixam
Les motivations d'Alixen n'étaient surement pas les meilleures. Ses motivations n'étaient jamais bonnes. Plus maintenant. Ce temps où elle n'était remplie que de bonnes intentions était révolue depuis bien longtemps. Tout comme son altruisme et sa compassion. Deux mots qui n'existaient plus dans son vocabulaire. Comme le montrait la réponse qu'elle venait de donner à Graham. Évoquant la mort de l'enfant de ce dernier comme une normalité.

- Aussi.

Plutôt culottée comme réponse mais si Graham voulait qu'on lui réponde que non ce n'était pas sa faute, il y était pour rien et toute la compassion à deux balles qui allait avec il se serait/aurait dû se confier à Emily. Si Alixen était déjà dure avant, elle était d'autant plus les événements qui s'étaient déroulés à Bodie. Puis même si elle se permettait de confirmer le fait qu'il ait été faible, elle avait conscience qu'elle l'avait été aussi. Son père ne serait jamais mort si elle était devenue celle qu'elle était aujourd'hui au début de l'apocalypse. Cependant, c'était une chose impossible. Seule la mort de son père l'avait changée du tout au tout. Sans cet élément déclencheur, jamais elle n'aurait fait ce changement radical.

- Peut-être. C'est pas à toi de décider de ce que je ferais de ton entrainement de toute façon.

Plus les minutes passaient et plus Alixen se montrait de plus en plus agaçante, comme pour combler l’instant de faiblesse qu’elle avait eu un peu plus tôt. C’est comme ça qu’elle fonctionnait. À chaque fois qu’une fissure apparaissait dans sa carapace, elle se montrait désagréable l’instant d’après. Un moyen de se protéger comme un autre. Puis qu’est ce que Graham croyait au final ? Qu’elle allait utiliser tout ce qu’il lui apprenait à bon escient ? Ou que si on l’attaquait en première ? Ou une toute autre connerie du genre ? C’était mal la connaitre. Et le voilà qui était en train de lui faire une leçon sur le comment du pourquoi il fallait rester calme. Chose à laquelle, elle soupira et roula des yeux.

- Vous m’avez surtout fait chier.

Elle s’y était limite comme une débutante à cette époque-là. Mais il fallait tout de même avouer que l’adolescente avait réussi à les bluffer avec son arme qui n’était pas chargée. Alixen s’en était quand même pas mal sortit. Cependant, en les rejoignant elle n’aurait jamais deviné qu’elle resterait si longtemps avec eux. Pour expliquer cela, la brune préférait se dire qu’elle n’avait pas encore assez appris d’eux. La preuve, Graham devait faire d’elle une vraie combattante. Pourtant, la jeune adolescente ne pouvait s’empêcher d’être de mauvaise foi. Le brun avait beau lui montrer les faits, comme quoi ses coups avaient été plus précis lorsqu’elle était concentrée, elle répondit d’un simple haussement des épaules. Elle n’aimait pas donner raison à autrui. Surtout pas quand par la suite il insinuait qu’elle était nulle à chier lorsqu’elle était énervée. Des paroles qui furent surement la raison pour laquelle, Alixen ne retint pas son coup de poing sur la joue de Graham lorsqu’elle y vu une ouverture et au contraire qu’elle y mit toute sa force. Un sourire victorieux se dessina sur ses lèvres alors que l’adolescente recula tout de même de quelques pas au cas où le brun comptait répliquer.

- Depuis le temps que ça me démange !

Ce serait encore mieux, si dans quelques heures il se retrouvait avec un gros bleu sur la joue. Il sera alors contraint d’avouer qu’il s’était pris une raclée par elle. Ou Alixen pourrait très bien s’en charger aussi, s’il daignait mentir.  
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Jeu 4 Mai - 18:47

Clairement, les motivations d’Alixen ne me plaisait absolument pas et pourtant au fond, je savais qu’elles étaient légitimes. A sa place, je tenterais évidemment de faire la même chose et pourtant je détestais l’idée que la jeune femme veuille se venger et qu’elle se mette en danger. Je n’avais plus l’image de l’adolescente trop sure d’elle que j’avais eu en la rencontrant, maintenant je la voyais comme une personne à qui je tenais et que je me devais de protéger. Pourtant bientôt je ne pourrais plus le faire et il allait falloir qu’elle le fasse seule, et se mettre en danger n’était pas assurer sa protection. Pourtant, je savais très bien que quoi que je fasse, rien ne détournerait Alixen de ses motivation alors je préférais faire d’elle une bonne combattante même si je n’étais pas une ceinture noire en quoi que ce soit. J’avais tenté la carte du passé mais même cela n’avait pas suffit au contraire, mais je savais au fond qu’elle avait compris le message que j’avais voulu lui passer, c’était mon seul objectif, je n’attendais pas de fausse modestie de sa part et je ne m’offusquais pas lorsqu’elle pointait du doigts mes faiblesses passées. J’avais été faible et ce jour là, je n’avais pas perdu la vie mais j’avais perdu mon âme, ma seule raison de vivre. Depuis j’étais un monstre. Pourtant, j’avais réussi à aimer une famille à nouveau mais je me préparais à partir. Je devais reprendre ma liberté et je ne devais pas m’attacher à des gens dans un monde où chacun peut disparaitre du jour au lendemain. Je constatais seulement toute la noirceur qui envahissait son cœur et qui la rendait insensible à tous, avancer avec pour seule motivation la vengeance ne faisait rien de bon. Même si elle y parvenait, elle n’aurait plus d’autre but dans la vie après cela. « Non j’peux pas en décidé, mais tu devrais m’écouter des fois, même si c’est sans doute trop demandé. » En effet, la jeune femme avait la fâcheuse tendance à n’en faire qu’à sa tête, un défaut que je partageais avec elle. Mais elle avait raison, je ne pouvais pas décider pour elle. Sale gosse ingrate. Toutefois l’entrainement continuait et j’essayais de combler les nombreux manques qu’avait Alixen en auto-défense. Une défense trop ouverte, des mouvements imprécis, une précipitation inutile. Je continuais tout de même à tenter de lui faire la morale en lui prouvant avec des exemples qu’agir au calme avait de meilleurs résultats que d’agir sous la colère. Mais même cela ne suffisait pas. « Peut-être mais toi tu nous as bien fait rire » Rétorquais-je lorsqu’elle me disait que lors de notre rencontre, Rebekah et moi l’avions fait chier. Sacrée Alixen… C’est vrai que depuis cette époque, elle avait bien évolué, on avait tous bien évolué et pourtant, je n’aurais jamais imaginé être encore avec elle presque un an après. A cette époque, j’aurais pensé tuer cette gamine le jour où elle me casserait trop les pieds et voilà que maintenant, je faisais tout pour qu’elle ne se fasse pas tué mais si elle me casse tout de même trop les pieds. Au moins, elle m’écoutait malgré elle en se concentrant d’avantage, elle n’avait pas le choix car lui décrocher un nouveau coup de poing pour la calmer ne me gênerait pas. Je lui avais volontairement laissé une ouverture pour qu’elle me frappe, occasion qu’elle ne manqua évidemment pas et de toute ses forces. « Bien joué ! » Je souriais avant de soudainement la prendre d’assaut, lui mettant de légers coups, un dans le ventre, l’autre dans le visage et je finissais en la faisant tomber en arrière sur les fesses avant de m’éclater de rire. « On a quand même du boulot karaté kid ! »
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Dim 21 Mai - 16:48

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight?
#Alixam
En effet, c'était trop lui demander à Alix d'écouter les gens. Il lui était bien rare de le faire. C'était une des raisons qui faisaient que par le passé elle avait préféré voyager seule plutôt que d'intégrer divers groupes. Il y avait eu des exceptions pourtant, comme Luke, Rebekah et Graham. La jeune adolescente n'avait absolument pas prévu de rester aussi longtemps avec ces deux derniers. Juste quelques mois tout au plus et pourtant cela devait faire presque un an et elle était toujours là à leurs côtés et d'autres personnes avaient même rejoint leur petit groupe. Des survivants avec lesquels, elle n'était pas si « proches » qu'avec Rebekah ou même Graham. Et sans doute que cela restera ainsi. Alixen n'appréciait pas vraiment tisser des liens avec d'autres personnes. C'était tout à fait inutile, elle avait déjà ses propres problèmes à régler, elle n'avait pas besoin de s'inquiéter pour d'autres. Elle n'avait pas que ça à foutre. Alors, autant dire qu'écouter les autres, n'était pas non plus son point fort. Alixen était la seule à décider pour elle-même. Personne ne pouvait la forcer à faire quoi que ce soit.

- Si mon pistolet avait été réellement chargé, ce jour-là, vous auriez moins ri…

Elle maugréait, refusant d'admettre que ce qu'elle avait fait à leur rencontre était plutôt stupide. Faisant même rappeler à Graham qu'elle avait tout de même réussit à les berner avec son arme qui était vide. Cependant, Alixen avait conscience que même si il lui aurait resté des balles, elle n'aurait pas été plus avancée. Effectivement, la jeune brune ne savait pas viser de loin, un fait qu'elle s'était bien abstenue de révéler. Personne ne le savait. Autant dire que le Smith&Wesson que Rebekah lui avait donnée lorsqu'elle avait été libérée, elle ne l'utilisait que rarement. Pour le moment, cela ne l'avait pas handicapé tant elle avait une parfaite maitrise de sa faucille. Mais il vrai que la fois où elle avait raté sa cible en tirant - de près en plus - avait faillit lui coûter la vie. Si Rebekah n'était pas intervenue, elle ne serait pas là aujourd'hui. Alixen détestait avouer ses faiblesses alors les lacunes qu'elle pouvait avoir avec une arme à feu, elle ne les avouera sans doute jamais. Admettre qu'elle avait besoin d'apprendre à se battre et à se défendre, en acceptant les cours donnés par Graham était déjà un assez gros effort de sa part. Il faut dire qu'elle n'avait pas trop le choix si elle voulait atteindre son but. Il arrivait de se faire désarmer et Alixen se devait de savoir se défendre et d'assener des coups à mains nues. Et il était bien plus jouissif et défoulant de sentir son adversaire basculer sous ses mains. Son sourire s'élargissant lorsque Graham la félicita. Oui Alixen appréciait être complimenté, qui ne l'aimait pas ? Malheureusement, le brun ne tarda pas à riposter lui assénant des coups à son tour bien que légers. Une constatation face à laquelle, l'adolescente ne savait pas vraiment comment réagir. Partagée entre la pensée qu'il y allait doucement parce qu'il la considérait comme fragile et la réjouissance de sortir par conséquent, de ces cours sans un seul bleu. Un instant de perplexité qui permit à Graham de réussir à la mettre à terre. Autant elle n'aimait pas ça, le rire de ce dernier l'énerva encore plus.

- Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle !

Se relevant rapidement, en gueulant, elle s’efforçait de ne pas taper du pied car elle savait que cela aussi allait le faire rire. Cette petite manie qu’elle avait parfois de taper du pied telle une princesse pourrie gâtée quand quelque chose lui déplaisait avait plus tendance à amuser Graham qu’autre chose. À la place de se défouler à l’aide de cette toute petite manie, elle s’emporta en assénant un coup de genou dans l’entrejambe de Graham avant de se reculer en lui adressant un regard foudroyant. Sans doute était-ce considéré comme du hors-jeu mais Alixen s’en foutait, il l’avait énervé à se foutre de sa gueule.  
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Jeu 21 Sep - 23:00

Alixen avait vraiment son petit tempérament, un tempérament qui avait toujours le don de me faire rire Graham. J’aimais voir cette si jeune fille essayé d’avoir l’air menaçante avec moi. Non je ne la sous-estimais pas, je savais parfaitement de quoi Alixen pouvait être capable. Mais elle ne m’impressionnait pas moi et puis dans le fond, c’était simplement que je prenais plaisir à la rendre folle. Seulement, je savais aussi qu’elle avait tendance à ne pas m’écouter et c’était bien quelque chose qui dans ce cas là me tracassait. Pourtant j’allais devoir faire avec et si elle n’apprenait pas par mes explications, elle l’apprendrait d’elle-même par les coups lors de nos séances de combat. Il n’y avait pas meilleur professeur qu’un coup de poing dans la gueule. Si je me montrais si dur, c’est qu’au fond je tenais à Alixen. Elle, Rebekah et Emily était les raisons pour laquelle je restais dans cette maison, je tenais à elles et je voulais les protéger. Bien loin du mec qui décimait les groupes qu’il intégrait, j’avais changé et si je ne pouvais pas toujours les surveiller, je voulais au moins avoir la certitude qu’elle sache se défendre. Oh, je ne m’en faisais absolument pas pour Rebekah qui était sans doute encore pire que moi, mais un peu plus pour Alixen qui nous avait prouvé malgré elle, être encore incapable d’assurer sa sécurité seule. Du moins suffisamment pour que je puisse dormir sur mes deux oreilles. J’avais alors prit plaisir à lui rappeler le moment de notre rencontre et tout en bougonnant, elle me rétorquait que si son arme avait été chargé on aurait moins ri. « M’ouais dans tous les cas t’étais perdante ma petite, tu nous ratais tu crevais, t’en touchais un tu crevais par l’autre. Mais t’avais bien essayé » Je riais continuant toujours de me moquer d’elle, gentiment même si je savais qu’elle le prendrait mal. Les hormones sans doute. Toujours est-il que je continuerais l’entrainement jusqu’à ce qu’elle parvienne à me tenir tête sans mal alors que j’y vais à fond. Toutefois je la félicitais lorsqu’enfin elle mettait plus ou moins mes conseils en pratique et parvenait à me toucher, n’y allant pas de mains mortes. Cependant, je ne voulais pas qu’elle se repose sur ses acquis et immédiatement le rétorque arriva, je la frappais d’un coup bien que léger pour lui faire comprendre que ça n’était pas suffisant. Je ne lui avais pourtant pas démoli l’épaule, loin de moins l’idée de lui fracasser le corps pour qu’elle ne veuille plus continué. L’instant suivant pourtant, je l’avais mis au sol tout en me mettant à rire. Mon fou rire s’accentuait d’avantage lorsqu’elle me demandait ce qu’il y avait de drôle, sans doute vexé. J’aurais tellement aimé qu’elle se mette à taper du pied, quoi que cette fois-ci elle m’aurait perdu. C’était enfantin et absolument pas pour la blesser, mais plus elle s’énervait et plus je riais. Cependant, plutôt que de continuer son petit caprice de fillette pourrie gâtée, la jeune fille s’emporta et vint me placer un vilain coup de genoux, oui entre les bijoux de famille. Et soudainement j’avais ressenti une profonde douleur me forçant à me tenir les parties intimes en soufflant pour ne pas hurler de douleur, plié sur moi-même. Après quelques secondes, je reprenais mon souffle et relevait ma tête dans sa direction. « Alors oui… C’est un coup… Que tu peux… Faire contre un mec… Par contre… Si tu me fais ça encore une fois… Je… Je te jure que… Que je te tue sur le champ. » C’était franchement pas très loyal. Alors certes un connard qu’il l’agresse je comprendrais mais moi Graham, comment osait-elle me faire ça. En tout cas mes promesses de mort n’étaient pas des paroles en l’air. Déjà que je m’étais retenu de ne pas m’emporter et lui sauter dessus pour la boxer. Au moins, elle m’avait réappris ma propre leçon, toujours me méfier de mon adversaire. Je m’étais finalement redressé, l’observant dans les yeux mon éternel sourire aux lèvres. « Bon… Je vois qu’on ne retient plus nos coups ? »
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Dim 8 Oct - 16:52

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight?
#Alixam
Même en ayant tout à fait conscience qu'il pouvait lui arriver de faire des erreurs, d'agir stupidement… Jamais ô grand jamais, elle ne l'avouerait à voix haute. Sans doute avait-elle une fierté aussi grande que celle des hommes, voir plus… Ce qui pourrait expliquer son sale petit caractère. Caractère qui ne cessait de faire rire Graham à son plus grand désarroi. Ne pouvait-il pas la prendre au sérieux au moins une fois dans sa vie ? Non, monsieur, se croit supérieur aux autres. Pas sûr que si il aurait vécu tout ce qu'elle avait vécu à un si jeune âge, il aurait réussi à survivre jusqu'ici…

- Et alors… J'aurais au moins réussit à buter l'un de vous deux. Et j'aurais eu le temps de m'enfuir le temps que l'autre aurait encaissé le choc. Le temps qu'il réalise qu'il n'avait rien à faire pour sauver l'autre.

Elle s'obstinait à vouloir avoir raison. Refusant d'une quelconque façon d'avouer que le brun n'avait pas tout à fait tort. Surtout lorsqu'il réagissait ainsi. Qu'il n'arrêtait pas de se foutre de sa gueule. Comment voulez-vous qu'Alixen ne s'offusque pas dans de telles conditions ? Surtout qu'il devait en avoir conscience de ce qu'il adviendrait si il continuait à se comporter ainsi. Il connaissait son mauvais tempérament. Un mauvais caractère qui avait empiré après sa séquestration. Autant dire que c'était le pire moment pour l'énerver. Au point, que la jeune adolescente finit par assené un coup de genou très bien placé qui eut le mérite de faire ravaler son rire à Graham. Sans doute allait-il désormais réfléchir à deux fois avant de la faire chier. Face à la réaction qu'il avait eue, Alixen ne put s'empêcher de se mettre à rire à son tour. Oui elle pouvait bien se moquer, pour le coup. Il faisait moins le fier. Lorsque Graham fut à nouveau en position de parler, la brune croisa les bras, un sourire moqueur dessiné sur le coin de ses lèvres.

- Tu peux t'en prendre qu'à toi-même. Si tu m'avais pas fait chier, on n'en serait pas arrivé à là. Que ceci te serve de leçon.

Oui Alixen n'avait aucun remord. Tout comme elle ne s'excuserait point ou même se mettrait à avoir peur des prétendus menaces de Graham. Qu'il cause toujours, ce n'était pas lui qui allait l'empêcher de se comporter comme elle le voulait. Et il ne pouvait aucunement lui reprocher d'avoir réagi ainsi car c'est lui qui l'avait cherché. Ce n'était pas parce qu'ils se côtoyaient depuis plus d'un an au moins, qu'elle allait contenir ces élans de colère. Même si elle le voulait, elle ne pourrait le faire. Alixen ne savait pas si cela s'était remarqué au sein des habitants de la villa mais ses crises de colère avaient empiré, se faisaient plus brutales. Il y avait clairement eu un changement en elle. Un changement qui lui faisait parfois peur. Des pertes de contrôle qu'elle n'appréciait pas du tout.

- Donne tout ce que t'as.

Un sourire provocateur s'affichait cette fois-ci sur ses lèvres. Alixen avait hâte de passer aux choses sérieuses. C'est bien beau d'y aller doucement mais pour sûr que ses ennemis n'allaient pas y aller de mains mortes, eux. L'adolescente était prête à mettre en pratique les méthodes de défenses et d'attaques que Graham lui avait enseigné un peu plus tôt. Attendre qu'il se rapproche pour pouvoir lui renvoyer la pareille l'instant d'après. 
©️ 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Dim 15 Oct - 17:56

Alixen était grincheuse, Alixen était de mauvaise foi, Alixen avait un caractère de cochon, mais surtout un caractère qui me faisait rire. Sans doute parce que j’avais appris à la connaitre et que je savais que la demoiselle se vexait pour un rien, me donnant toutes les cartes en main pour l’emmerder à longueur de temps. Elle ne démordait jamais de ses idées et n’avouait pas avoir tord même lorsqu’elle n’avait pas raison. Comme sur le sujet de notre rencontre ou elle continue à affirmer par fierté qu’elle aurait pu buter l’un d’entre nous et s’enfuir après. Elle savait très bien que c’était faux, si une balle de sa part avait été tiré, la même seconde une autre serait partie de notre côté. Avant même de s’inquiéter pour celui qui aurait été touché. « Si ça t’aide à aller mieux alors tu peux t’imaginer ça. Moi je t’assure que t’aurais fini avec une balle nichée entre les deux yeux. Tu sais très bien que Reb comme moi sommes d’excellents tireurs. Nous. » Je connaissais suffisamment la jeune femme et sa façon de se défendre pour savoir qu’elle ne pouvait pas tirer et toucher sa cible avec la facilité de Rebekah ou ma précision. Et je continuais à la taquiner, et elle continuait à s’énerver et piquer son petit caprice ce qui me faisait encore plus marrer. Jusqu’à ce que je reçoive soudainement un mauvais coup mal placé entre mes deux jambes. Oui, elle avait fait mouche et m’avait même coupé le souffle me faisant souffrir encore plus que si elle me poignardait. En tout cas si elle le refaisait, je crois que je ne lui pardonnerais pas. Vraiment pas. « Je vais t’en donner une de leçon moi tu vas voir ! » Je n’étais pas énervé, certes j’avais réellement mal mais je l’avais cherché je le savais. Toutefois je n’aimais l’assurance que prenait cette petite peste et j’allais devoir la faire redescendre d’un étage. Après tout, c’était moi qui l’entrainait et qui désarmée comme elle l’était pouvait l’étrangler de mes mains. Elle avait de la chance que j’avais plus envie qu’elle reste en vie que l’inverse. Je posais mon regard sur elle, souriant toujours comme j’avais l’habitude de le faire. Comme je l’avais fait lorsque je l’avais rencontré et comme je le faisais devant chaque adversaire qui me faisait face. Nous n’allions plus retenir nos coups. Je le ferais sans doute malgré moi machinalement mais même si je savais que j’allais en recevoir, elle allait aussi se manger des coups. Je n’avais plus la moindre pitié, encore moins lorsqu’elle voulait que je donne tous ce que j’avais. « Pour que tu me fasses encore une crise de nerf ou pire encore que tu te mette à pleurer ? On verra » Riant légèrement je me lançais contre elle lui envoyant des coups, de poings, de pieds mais je voyais que cette fois-ci elle s’en sortait mieux et que même si elle ne faisait que nier tout ce que je lui disais depuis le début, elle avait déjà progressé et était même parvenue à me toucher plus d’une fois. Mais ce n’était que le début.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
23117

× Points de vie : :
32

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen Dim 28 Jan - 23:44

RP archivé suite à la suppression de Graham. coeurrose

_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen

Revenir en haut Aller en bas

That can you know about you so much that you did not find yourself in the middle of a fight? + Alixen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-