[FLASHBACK] We are family, on our own [Luke]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 22/01/2017, sa version vingt et un an est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FLASHBACK] We are family, on our own [Luke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
avatar


MessageSujet: [FLASHBACK] We are family, on our own [Luke] Jeu 27 Oct - 11:01

We are family, on our own.


Le fusil levé, sur le qui-vive, je m’avance au milieu des arbres. Le premier piège n’a rien donné, espérons que le second aura une bonne surprise. La nourriture, ce n’est pas simple. Déjà pour une personne c’est dur, alors pour deux et là, ça fait un petit moment que nous sommes deux. Moi qui suis du genre à compter les jours, je sais que ça fait deux mois que Luke fait la route avec moi, ou que je fais la route avec lui, ça dépend de quel point de vue on se place. Le garçon n’est pas un estomac sur pattes non plus mais il faut le nourrir, il a besoin de forces, plus que moi en fait même s’il est du genre à vouloir toujours partager. Il a beau avoir son caractère et ses mauvais moments, c’est un bon garçon. Il grandit dans un monde de horrible et il fait face. L’avoir rencontré a sans doute été la meilleure chose qui me soit arrivée depuis que j’ai perdu Carolina. Avec Luke, j’ai réussi à me retrouver un peu, j’ai réussi à m’accrocher davantage. Je lui ai appris tout ce que je savais et je continue toujours d’ailleurs. Je fais au mieux, j’essaye de l’aider à se forger pour faire face à tout et je pense qu’il en est largement capable. Il était déjà bien capable avant qu’on se rencontre, je ne fais jamais qu’appuyer un peu sur des choses qu’il sait déjà. Je lui en apprends des nouvelles, c’est vrai, mais de toutes les façons il apprend tellement vite… Quand j’y pense, je souris comme une idiote, comme je pouvais sourire quand je pensais à Emilio et quand j’étais fière de lui. On ne va pas se mentir, Luke a pris une sacrée place dans ma vie, je l’aime vraiment beaucoup. Et il le sait. Je ne suis pas du genre à m’en cacher. C’est pour ça que je lui ai donné mon bracelet, histoire de lui faire un petit cadeau, histoire qu’il ait toujours sur lui un truc à moi. J’ai eu en retour un cadeau plutôt sympa même si j’ai failli l’étrangler quand j’ai su qu’il avait pris des risques juste pour me ramener une montre. Bon, j’ai crié mais dans le fond hein…

Oui, dans le fond, cette montre, j’étais bien heureuse qu’il me l’offre. J’en prends soin. Vraiment très soin.

Quand j’arrive près du deuxième piège, j’esquisse un sourire en voyant un lapin mort. Je me penche, le détache et le fourre dans le sac en tissu dans lequel je mets les proies. Le corps est encore chaud, ça ne fait pas très longtemps qu’il s’est fait avoir. Au moins, ça aura permis d’éviter que des rôdeurs viennent le manger. Des rôdeurs qui ne sont pas trop nombreux dans le coin. On a plutôt de la chance en ce moment. Je replace le piège comme j’ai fait avec l’autre et reprends le chemin en direction de la cabanne où on se cache depuis trois jours avec Luke. On est plutôt bien installé là. En ce moment, le temps est instable et ça nous fait un sacré abri, sans compter qu’on a assez de fenêtres pour s’enfuir si besoin. Et comme on a placé des pièges tout autour, certains pour attraper des animaux, certains pour arrêter des rôdeurs, on est relativement en sécurité même si il n’y a plus vraiment de réelle sécurité de nos jours. On ne va pas rester là éternellement mais se poser un peu ne fait pas de mal vu que ça fait un moment que nous sommes sur les routes. J’arrive bientôt non loin de la cabane, j’évite les pièges à rôdeurs (vides aujourd’hui) et pénètre à l’intérieur de la cabane. Luke n’est pas encore revenu : on va voir si lui a eu plus de chances et si les pièges ont tous les deux attrapé des animaux. Je m’installe devant la cabane, allume un feu, pose une casserolle remplie d’eau dessus puis fouille dans mon sac. Je fronce les sourcils quand je réalise qu’on va être à court d’herbes et épices. J’avais réussi à en trouver un sacré paquet mais à force d’en utiliser… On a beau rationner, ce n’est pas suffisant. Il va falloir qu’on se tente une petite expédition pour que j’en trouve d’autres. En attendant, je mets ce qu’il faut dans l’eau et m’installe par terre pour commencer à dépouiller et dépecer le lapin. Ce n’est clairement pas la partie que je préfère mais il faut le faire, pas le choix. Du bruit sur ma gauche et je relève mon regard alors que j’ai les mains dans les viscères de l’animal. J’aperçois Luke qui arrive et je l’accueille avec un large sourire. Un petit signe du menton pour désigner son sac en tissu.

« Alors, ça a donné quoi ? Je n’en ai qu’un seul moi. »

Bon, quoi qu’il arrive on aura de quoi manger ce soir mais si on pouvait avoir plus, ce serait tellement mieux…



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas


MARGINAUX
#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

►As-tu trouvé un bon pour le vaccin ? :
  • Oui

►Âge du perso :
17 ans
►Où je me situe et avec qui :
Californie, dans le groupe de Tommy. Avec Nikolaï, Asher, Harper et Eliott
►Avant, j'étais :
Un collégien turbulent
►Messages :
2590
►Points de vie :
115
►Copyright :
©Krypteria (vava) - ©Popgun (gifs) - ©MACFLY (sign)
►Avatar :
Chandler Riggs
►Et ton p'tit pseudo ? :
PopGun

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] We are family, on our own [Luke] Jeu 27 Oct - 22:10

WE ARE FAMILY, ON OUR OWN
somewhere in the West {Flashback 2013}

Un pied après l'autre, ses chaussures -presque trop petites pour lui aujourd'hui- foulaient le sol poisseux de cette forêt qui leur servait de refuge. C'était bien la première fois que Luke acceptait de rester en compagnie de la même personne plus longtemps qu'une malheureuse semaine. Avec Catalina, la notion de survie était devenue différente. Et grâce à elle, il avait pu retrouver un semblant d'innocence qu'il pensait perdu à tout jamais à la mort d'Aidan, son grand-frère. L'angoisse du survivant n'était plus. Une certaine crainte persistait toujours bien évidemment, mais il ne s'agissait plus de la peur de mourir, plutôt celle de la perdre elle : sa nouvelle alliée qu'il chérissait de tout son cœur. Luke voulait sans cesse la rendre fière, par ses propos comme par ses actes. Lui prouver que tout comme elle, il avait ce qu'il fallait pour survivre. Que malgré son jeune âge, il n'était pas un poids et ne le serait jamais. Alors il avait insisté, une fois de plus, pour séparer leur groupe de deux, lui assurant qu'il pouvait s'occuper d'aller inspecter les pièges au Sud. Et c'était ce qu'il faisait, arpentant les sinuosités du sentier sa machette trop lourde en main. Un sourire sur les lèvres, son esprit n'était ni en alerte ni angoissé. Pour le garçon, il ne s'agissait qu'une banale promenade de santé. Trop habitué à être couvert par Catalina et ses talents de tireuse, il avait perdu de sa prudence d'antan. Luke se sentait invincible et c'est pour cette raison que lorsqu'il aperçu un rôdeur occupé à dévorer l'animal prit dans le piège de la jeune femme, il ne ralentit pas d'un pouce. Empoignant fermement son arme de sa main droite, il s'approcha à pas de loup de l'être puant et en décomposition qui se trouvait dos à lui. Seul l'odeur finirait par le trahir, aussi ne se finit-il pas prier pour asséner sur le crâne du rôdeur un coup de machette qui fendit en deux la structure osseuse de ce malheureux. Vivant, il ne l'était plus. Mais l'était-il réellement avant que Luke ne lui porte le coup fatal ? Pas réellement. Constatation par laquelle le garçon n’éprouva aucune once de regret, ni même de culpabilité, à voir le corps gisant de ce dernier à ses pieds. Il était ici plutôt question de fierté. Manque de chance ou de rapidité, le lapin lui, n'avait pas eu la possibilité de s'enfuir face à ce prédateur nauséabond. Il n'aurait pas survécu de toute manière, mais Luke aurait préféré pouvoir le dévorer lui, plutôt que de voir un rôdeur lui voler ce festin sous le nez. D'un soupire débordant de lassitude, il attrapa maladroitement le zombie par les bras -tout du moins ce qu'il en restait- afin de l'écarter un peu plus du piège qu'il s’attela ensuite à remettre en fonction. Demain serait un autre jour...

Le deuxième piège qu'il visita par la ensuite, quant à lui, ne fut pas aussi concluant que le premier. Vide, voilà ce qu'il était et intérieurement, Luke ne savait pas quoi faire. Il ne pouvait pas rentrer les mains vides, si ? Mais se nourrir dans une forêt, il ne savait pas réellement le faire. Champignons ? Baies ? Racines ? Il lui était impossible de savoir ce qui était comestible ou non. Alors il se contenta de rebrousser chemin, réfléchissant à ce qu'il pourrait bien dire à Catalina. Une fois de plus, leur repas allait être léger. Mais Luke n'avait pas faim. Seul le gargouillement de son ventre venu démentir ses pensées. Évitant les derniers pièges à rôdeurs qui apportaient à leur cabane la sécurité nécessaire pour dormir sur ses deux oreilles la nuits, il poussa la porte et aperçu la silhouette de Cata' déjà occupée à préparer le souper, signe que sa récolte à elle, avait été plus fructueuse que la sienne. Doucement, il referma la porte derrière lui et s'approcha d'elle, répondant à ses paroles d'un large sourire, quoi que légèrement abattu par ce qu'il allait dire : « Un rôdeur était déjà sur les lieux. Alors... Tu as gagné... Pour cette fois. » avoua-t-il en secouant le sac en tissu vide qu'il reposa dans un coin de la pièce avant de prendre place sur une chaise qu'il tira à proximité de son amie. Il l'observait silencieusement s'activer, décryptant le moindre de ses moindres faits et gestes pour être capable de les refaire plus tard. Luke avait toujours aimé les lapins... Il en avait eu, plus jeune. Et être résigné aujourd'hui à devoir les découper en petits cubes lui tordait un peu le cœur. Et ce sang... Tout ce sang. De cette pauvre petite boule de poils inoffensive... Se relevant de sa chaise pour s'écarter de la brune, il se reposa un peu plus loin, toujours silencieux, pensif. « On fait quoi demain ? » Une question totalement banale, mais qui se voulait aussi meublante. Car Luke ne savait quoi dire d'autre pour empêcher un silence trop lourd de s'installer. Il avait conscience que leur abri était plutôt agréable. Ils avaient un toit après tout. Mais Luke ne voyait pas l’intérêt de rester ici... A faire la même chose, jour après jour. Il trouvait cela tout bonnement ennuyeux...

Made by Neon Demon

_________________

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas


ADMINISTRATOR
IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

►As-tu trouvé un bon pour le vaccin ? :
  • Non

►Âge du perso :
31 ans, bientôt 32.
►Où je me situe et avec qui :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.
►Avant, j'étais :
serveuse dans un bar.
►Messages :
19715
►Points de vie :
802
►Copyright :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)
►Avatar :
Kristen Bell.
►Et ton p'tit pseudo ? :
Schizophrenic.

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] We are family, on our own [Luke] Ven 9 Déc - 16:28

RP archivé suite à la suppression de Catalina. I love you

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] We are family, on our own [Luke]

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] We are family, on our own [Luke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: Cemetery :: Vieux rps-