BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 15:04

Harper "Blue" Meadow
PRÉNOM(S) † Harper Dylan, surnommée le plus souvent Harry ou Blue. NOM † Meadow. ÂGE † 22 ans. DATE DE NAISSANCE † 31 Octobre 1994. Trick or treat ? More like bullet or zombie these days. LIEU DE NAISSANCE † New-York, Etats-Unis. ANCIEN LIEU D'HABITATION † New-York, Etats-Unis. ANCIEN MÉTIER † Tout juste bachelière. STATUT FAMILIAL † All by herself, dans tous les foutus sens du terme. ORIENTATION SEXUELLE † A ce stade ? Vivant, avec une touche d’humour. CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR † Jodelle Ferland. GROUPE QUE TU SOUHAITES REJOINDRE † Considérant le fait qu'Harper s'est carapatée d'Angel quand les Bodiens ont décidé de se taper l'incruste, elle est actuellement en vadrouille. En plus Noah lui a dit qu'au Yosemite, c'était plus mieux. I just wish I had a Pip-Boy right now. CRÉDIT AVATAR † SWAN.



Heureusement que y'a un petit texte, sinon j'aurais jamais su par où commencer  mdl Alors namaste tout le monde, moi c'est MoonOfBlood, mais vous pouvez m'appeler Jessica  youhou  j'ai vingt-quatre ans et j'ose même pas dire depuis combien de temps je RPote. Concernant Born, ça fait un bail que j'le connais, mais j'avais pas l'éclair d'inspiration. Et puis Swan m'a fait de l’œil.  huhu  Oh, j'habite en France ! Mais j'ai des horaires particulièrement décalés et chaotiques, donc faut pas s'étonner si je zone à 4h du matin Arrow donc en règle générale, je me connecte au moins une fois tous les deux jours (généralement plus), mais selon le taff je peux enchaîner trois/quatre jours de temps mort. Cooooncernant le code dans le règlement, je dirais... code validé par Aileenoutte !

Décris ton caractère d'avant l'épidémie puis de maintenant.
Harper a toujours été cette gamine un peu spéciale, celle avec la tignasse d’algues qui vous fixait avec l’air de dire « mais qu’est-ce que t’es en train de foutre, là, au juste ? » Principalement intéressée par les jeux vidéo, voire même complètement obnubilée par ça, elle n’avait pas de vie sociale très épanouie. Ce qui ne voulait pas dire qu’elle n’était pas heureuse ou bien dans sa peau – c’est un stéréotype de film, ça, la geekette qui chouine sur son sort. Harry, elle l’assumait bien sa nerditude : ses connaissances en comics, en films et évidemment dans le domaine vidéoludique étaient plus développées que la moyenne et alors ? Elle n’était pas faite que de ça. Harper, elle aimait apprendre des trucs simplement pour le plaisir. C’était typiquement le genre de fille à ouvrir un manuel de médecine pour en apprendre plus, même si de prime abord ça ne semblait pas être de son niveau. Elle aimait bien bidouiller des trucs et des machins, aussi, principalement en électronique. Elle n’était peut-être pas très physique, la mioche, mais elle en avait dans le ciboulot. Sauf que les cours, ça l’ennuyait à un point tel qu’elle n’avait pas prévu de continuer ses études. Bref, Harper, elle était intelligente, solitaire, un peu déphasée par moments, et complètement dingue d’admiration devant son père. C’était une adolescente, avec ses hauts et ses bas, sauf qu’elle était capable de fabriquer un fumigène artisanal avec du sucre et une poche de glace. Qui a parlé de MacGyver ?

Par la suite, Harper a bien été obligée de troquer ses jeux vidéo contre un grandeur nature, avec bien plus d’enjeux qu’un try again. Assez étrangement, regarder des films comme Zombieland ou le classique de Romero, Night of the Living Dead l’avait plus ou moins conditionnée à l’éventualité que quelqu’un foute le bordel. C’était le genre de confidence qu’elle ne faisait qu’une fois lancée dans ses théories fumantes, mais après tout pourquoi considérer le virus zombie comme une simple fiction ? Sauf que supposer que c’était faisable, et vivre le cauchemar en direct live, ce n’était clairement pas la même dose de traumatisme. Son père a tenté de la protéger pendant un temps, prenant la tête d’une petite troupe de survivants. Et curieusement, les conseils d’Harper n’étaient pas tous à négliger lors des réunions. Elle savait se rendre utile le reste du temps, tout en demeurant cette jeune femme distante et observatrice. Plus abordable qu’on ne le soupçonnerait, au fond, mais toujours un peu méfiante. Après tout, c’était souvent des survivants dont il fallait se méfier. Ce fut la mort de son père qui marqua le plus Harry, l’aidant brutalement à réaliser que ce cauchemar était bel et bien réel. Elle a pété les plombs ce jour-là, elle a pleuré comme une gamine et supplié qu’on lui rende son père.

Depuis, elle n’a plus versé une seule larme. Ni baissé sa garde.
But hey, it’s the goddam Zombiealypse. Doesn’t everyone go a litte bit crazy sometimes ?
Que ressens-tu quand tu vois un zombie ? Est-ce que tu les tues ? Si oui, que ressens-tu ?
Maintenant ? Plus grand-chose, à part le bref dégoût naturel et l’interrogation devenue  toute aussi instinctive : est-ce qu’il est tout seul, ce con ? Au départ, il y avait une sorte de peur viscérale, alimentée par les hurlements des autres et la sensation pressante qu’il fallait fuir. Seulement, la plupart des filles avaient déjà l’habitude de se faire observer comme un morceau de viande – et Harper aussi, même si elle n’avait jamais été douée pour les romances. Les seules qui marchaient étaient dans les jeux : Dieux, qu’Alistair lui manquait ! … Ahem. Ensuite, suivant le petit mouvement de panique, Harry a pu observer d’un peu plus loin lesdits zombies, avec un intérêt que certains auraient jugé malsain voire carrément inapproprié. Après tout, avant d’être infecté ils étaient des humains ! Et puis il ne fallait pas les tuer, des fois qu’un remède surgissait. Bullshit. Bien évidemment, c’était plus facile de rationaliser face à des cadavres ambulants qu’elle ne connaissait pas. Quand le virus a commencé à atteindre son groupe, Harper étalait un peu moins sa science. Jusqu’à ce que son père trouve la mort aux portes de la Zone 51, elle avait été tenue un maximum à l’écart du danger, ce qui ne lui avait pas évité de tuer quelques morts-vivants sur la route. D’où sa batte toute crasseuse. Et s’il fallait parler de sentiments, disons qu’elle était surtout soulagée à chaque fois que l’un des walkers tombait. Celui d’être encore en vie. Celui de survivre un jour de plus.

Par contre, Harper n’a jamais pris de vie humaine.
Puppies and kittens, folks ! … What ? It’s cuter than walkers.

As-tu perdu beaucoup de proches et les pleures-tu encore ?
Des proches, ça risquait d’être difficile. Il ne restait plus que son père, sa mère n’ayant pas survécu à l’accouchement. Pas forcément le genre d’histoire qu’on se raconte au-dessus d’un bol de soupe ou entre deux swing de zombie, pourtant c’était la vérité. Dure et froide. A la mort de son flic de père, Harper est devenue orpheline : pas de géniteurs, pas de fratrie, pas même de famille éloignée. Et encore moins d’amis. Enfin, si, mais les Dieux seuls savaient ce qu’il était advenu d’eux à présent. Alors oui, le jour de sa mort, elle a chialé comme une mioche. Elle a supplié, elle a tempêté. Elle a demandé pourquoi c’était pas elle, elle a fait une mini-dépression. Ou une grosse dépression. Puis, Harry s’est résignée. Aucun item ne pouvait ramener son père, aucun Retourneur de Temps n’était dissimulé dans un tiroir de la base. Elle était seule.

Après ça, il y a eu d’autres gens. Ils ne partageaient pas le même sang qu’elle, néanmoins certains étaient parvenus à outrepasser ses défenses naturelles. Noah Campbell en était un bon exemple, mais elle l’a paumé en Juin 2015, quand la zone a implosé. Sa seule certitude, après qu’elle soit arrivée à Angel, c’était qu’il ne pouvait pas être mort. Sinon, elle aurait dû pleurer, et c’était pas vraiment dans ses plans.

Gandalf once said : “I will not say : do not weep ; for not all tears are an evil.” Well, he was wrong. Weeping makes me thirsty.
Penses-tu avoir évolué depuis le début de l'invasion ?
Depuis… quatre ans ? Un peu, quand même. Harper n’a pas franchement changé d’attitude, toutefois son mode de pensée a évolué. L’une des règles de Zombieland consistait en ne pas jouer les héros – si, si, même qu’en fait le héros change d’avis. Et au départ, quand son père était encore là, ils tentaient de venir en aide aux autres humains. Parce qu’après tout, entre êtres vivants, il fallait se serrer les coudes, non ? C’était généralement contre l’avis d’Harry qu’ils accueillaient de nouvelles bouches à nourrir, parce qu’elle savait que c’était un pari risqué. Plus de gens, plus de sécurité, plus de demandes, plus de chances de se faire poignarder dans le dos. Sauf que papa Meadow était un bon samaritain, doublé d’un flic, alors il ne pouvait pas laisser les gens derrière. Harper avait du mal à saisir, parce qu’à force de rester le nez collé sur son écran, elle considérait l’univers tout entier comme un gigantesque jeu de rôle. Et quand son père a trouvé la mort, elle a réalisé que seule elle ne pourrait jamais s’en sortir. Et que ce n'était pas un putain de jeu.

Alors, elle a été forcée d’évoluer. D’apprendre à cohabiter avec d’autres humains, à se soucier d’eux. Étrangement, c’est devenu une de ses caractéristiques principales – comme si au fond, c’était là depuis le début et que ça ne demandait qu’à sortir. Aujourd’hui, elle serait parfaitement incapable de tourner le dos à quelqu’un dans le besoin. Et malheureusement, elle pourrait s’en mordre les doigts.

Mais Harper a gagné en assurance, dont elle ne manquait pas déjà. Elle a appris à se satisfaire des petits plaisirs de la vie, un Twinkie comestible, un peu d’électricité, survivre un jour de plus.

Des cauchemars ont toutefois fini par la hanter, des scènes se jouant en boucle dans ses brèves périodes de repos. Blue n'a pas l'air d'avoir été très impactée par la Zombiecalypse, mais c'est juste qu'elle le dissimule foutrement bien. Elle s'est endurcie, tout en subissant des blessures qui ne pourront jamais réellement cicatriser et qu'elle sera obligée de se trimbaler jusqu'à sa mort.

But who I am to judge ? We all have blood on our hands. Doesn’t matter what you had to do to survive. The only thing important is to care.  I know, boring, right ?



Dernière édition par Harper Meadow le Jeu 3 Nov - 18:08, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 15:05


they call me 'quiet girl' but i'm a riot.



PART ONE
PRE-APOCALYPSE

Harper glissa une main dans sa tignasse ébouriffée, tirant sur les mèches colorées avec une moue dépitée. Ses racines se voyaient un peu trop à présent, et il faudrait renouveler sa teinture sous peu. Elle loucha entre les filaments teintés pour jeter un œil sur son écran ; dans le casque posé près d’elle une voix vociférait des instructions inaudibles, mais elle l’ignora superbement. D’un mouvement du bassin, elle corrigea sa position, exhala un soupir agacé qui chassa la crinière en bataille de son champ de vision, puis daigna rejoindre la partie. Elle avait déjà fait cette instance des dizaines de fois, sous tous les rôles possibles, et ce n’était clairement pas cet abruti qui allait lui dire comment gérer son aggro. Ses remarques ne visaient finalement qu’à lui permettre de prendre le maximum de points à terme, risquant sans vergogne l’élimination de ses alliés si cela pouvait lui accorder plus de récompenses. Or, Harper était peut-être un brin asociale, cela ne voulait pas dire qu’elle ne comprenait pas la notion de groupe. La force d’une seule personne ne valait rien face à l’unité de plusieurs. C’était justement pour éviter des types comme lui qu’elle se réfugiait dans les jeux vidéo : ceux qui pensaient mieux savoir, ceux qui pensaient être normaux et donc supérieurs, ou tout simplement ceux qui se servaient des autres pour tout un tas de raisons pourries. Un fin sourire étira les lèvres de la jeune femme. « See ya, loser. » Douce symphonie que les hurlements surpris du chef de groupe qui subissait l’attaque imprévue de la gamine, laquelle avait finalement décidé de se la jouer chien enragé et de mordre la main qui la nourrissait. De temps à autre, un peu de bitchittude faisait du bien à l’ego, et c’était toujours quelque peu gratifiant de remettre des manipulateurs à leur place. Toute à sa gloire, elle sursauta lorsque l’on toqua à la porte de sa chambre, cette dernière s’ouvrant sur le visage souriant d’un officier de police.

« Dad ! »

Se propulsant d’un coup de pied énergique, Harper roula en arrière pour bondir de sa chaise et plonger dans l’étreinte rassurante de son père. Elle n’était peut-être pas toujours aussi démonstrative avec les autres, mais c’était différent avec lui. D’aussi longtemps qu’elle s’en souvienne, ça avait toujours été « dad and me against the world. » Il déposa un baiser bruyant sur son front, s’appuyant ensuite contre le chambranle pour la fixer avec malice.

« Ready ? » « Born ready. »

Elle aurait presque eu fière allure, en se tenant bien droite et en bombant le torse – ou plutôt la poitrine, sauf que ce n’était pas franchement le genre de choses dont on discutait en présence de son paternel – pour se donner contenance. Seulement, il fallait également omettre son sweat-shirt bien trop grand à l’effigie d’Umbrella Corp., sa courte crinière couleur canard et ses traits encore juvéniles. Le spectacle perdait de fait toute majesté pour devenir d’un adorable affligeant. Cependant, Meadow savait qu’il ne fallait pas négliger sa fille ou la sous-estimer : il en avait fait les frais en premier. Elever une gamine pareille seul était parfois plus éprouvant que de se retrouver face à une émeute dans un coin mal famé de New-York. Il tendit la main pour lui ébouriffer les cheveux, encore plus qu’ils ne l’étaient.

« Gotta change first, you can wait in the car if you want. »

Il s’éloigna en déboutonnant sa chemise, laissant Harper en arrière. Elle s’empressa de quitter la partie, d’enfiler une paire de Vans et descendit les marches quatre à quatre. Depuis qu’elle avait confié à son père qu’elle aimerait suivre ses traces dans les forces de police, il avait tenu à la former lui-même au tir ; pas franchement le genre d’activité père-fille très commun, mais ils n’étaient pas une famille typique non plus. Elle tapotait sur le tableau de bord avec un rythme totalement faussé lorsqu’un hurlement sur sa droite attira son attention. Cathy Jefferson, leur voisine qui avait pris l’habitude de se balader en mini-short sur son balcon pour attirer l’attention du veuf Meadow venait de sortir de chez elle. Son joli visage totalement déformé par une peur inhumaine, elle… Est-ce que c’était du sang, sur son petit haut blanc trop moulant ? Harper porta la main vers la poignée, hésitant à se manifester, quand une seconde silhouette se dessina derrière Cathy. Ou Kathy, elle ne savait plus. Elle n’avait jamais aimé cette femme, et pourtant son premier réflexe en voyant son assaillant se jeter sur elle fut de bondir hors du véhicule pour lui prêter main-forte.

« Stay in the car, kid ! »

La voix puissante de son père la figea dans sa course, l’ordre claquant dans le calme de leur petite rue sans histoires. Jusqu’à cet après-midi, en tout cas. Une jambe sortie, les muscles tendus et l’air perplexe, Harry tourna la tête pour observer l’officier lever son arme vers la scène. Miraculeusement, Cathy était parvenue à échapper à la poigne de son agresseur. Une lueur d’espoir illumina son visage lorsqu’elle reconnut Meadow ; elle entreprit de se diriger vers lui, trébuchant finalement sur ce stupide nain de jardin qu’Harper avait en horreur. Elle avait toujours eu l’impression que ce fichu truc l’observait, à la façon de Chucky.

« Sir, stay where you are ! »

Meadow avait toujours eu une autorité naturelle, qui avait longtemps impressionné Harper. Bien évidemment, à son entrée dans l’adolescence c’était tout de suite devenu moins impressionnant. Sauf qu’à cet instant précis, même elle n’aurait pas osé bouger le petit doigt – d’ailleurs, elle ne l’avait pas fait depuis qu’il avait surgit de la maison. Et contrairement à elle, le suspect se jeta sur Cathy pour attraper ses longues jambes fuselées. Au départ, Harry pensa qu’il essayait de la retenir, néanmoins elle se rendit compte de son erreur quand elle entendit la bimbo hurler et vit le sang gicler. Il venait de la mordre.

« Holy… » « Shoot him ! »

Hurla subitement la jeune femme à son père, un vieux réflexe prenant le pas sur son horreur. Cathy cria encore, son mollet totalement déchiqueté pendant aux lèvres du type. D’ailleurs, il semblait plus que prêt à prendre une nouvelle bouchée du buffet Jefferson, visant cette fois son bas-ventre, mais un coup de feu l’arrêta brutalement dans son élan. La faible distance et l’entraînement du policier lui avait permis de blesser l’assaillant à l’épaule. En grognant, l’autre se pencha à nouveau vers Cathy. Ses doigts parcouraient ses bras et sa gorge avec avidité, laissant de profonds sillons cramoisis dans leur sillage.

« Again ! Go for the head ! » Elle eut à peine le temps d’apercevoir le regard affolé de la victime, l’œillade interrogative de son père que le second coup de feu mit un terme à la menace. Harper tenta de descendre enfin de la voiture, mais il tendit le bras dans sa direction. « I said, stay in the damn car Harry. »

Passé la surprise et tentant de reprendre le dessus sur ses émotions, Meadow fronça des sourcils en défiant sa fille de contrer son ordre. Il s’avança à petites foulées vers le cadavre, tendit la main pour l’écarter de Cathy et pinça les lèvres en croisant son regard. Elle ne survivrait pas, trop de sang avait déjà été versé ; maintenant qu’il était à ses côtés, il remarquait les autres traces de morsure sur le haut de son corps, et les griffures de son assaillant zébraient sa peau fine à de nombreux endroits. Elle s’étouffait, la lueur dans ses prunelles pâles s’éteignant déjà.

« I am so sorry… » Il l’observa expirer son dernier souffle, son esprit tournant à vive allure. « Dad ? » Sans qu’il ne l’ait entendue, Harper s’était faufilée derrière son dos pour examiner le corps de l’agresseur. Son petit nez froncé, elle arborait un mélange soigneusement dosé de culpabilité, de provocation, d’inquiétude et… D’autre chose, qu’il ne parvenait pas à identifier. « You should back away. She might turn. » « Might what now ? » Une ombre passa dans le regard de la jeune femme. « Trust me, just this once ok ? Please. »

Il sembla hésiter, se redressant finalement avec des gestes lents. Ce n’était pas la première fois qu’il voyait Harper agir étrangement, seulement elle arborait rarement une expression aussi sérieuse. De toute façon, il n’y avait plus rien à faire pour Cathy. Il tâta la poche de son jean, pestant de ne pas y trouver son téléphone, puis annonça à sa fille qu’il rentrait prévenir le poste. Avant qu’il n’ait fait deux pas, elle l’attrapa brusquement par le bras.

« Hey, it’s going to be… » « Look. »

Les grands yeux clairs d’Harry fixaient le corps de leur voisine. Un léger tremblement parcouru le cadavre, comme une inspiration que l’on prendrait lentement. Meadow fronça les sourcils, tentant de rationaliser ce qu’il voyait par une explication logique. Il avait pris son pouls. Elle était morte. Cependant, Cathy tentait péniblement de se redresser. Sa jambe gauche déchiquetée devait lui faire un mal de chien, pourtant elle tenta de s’appuyer dessus, grognant de plus en plus fort. Il fit mine de s’avancer, mais les doigts d’Harper s’enfoncèrent douloureusement pour le retenir.

« Look closer. »

Il aurait pu se dégager facilement. Il aurait pu lui dire que ces foutus jeux vidéo lui étaient monté à la tête et qu’elle ferait mieux de se pencher plus sérieusement sur le choix de sa fac. Il aurait pu jouer les adultes rationnels et sûrs d’eux. Il ne le fit pas. Il se tut, combattant sa propre impulsion pour suivre le conseil de la gamine de dix-huit ans avant une tignasse d’algues. Et lorsqu’il laissa son regard parcourir les yeux voilés de Cathy, ses gestes erratiques, son teint exsangue, il sut. Pas ce qu’elle était, mais la menace qu’elle représentait pour sa fille.

« Get in the car, Harper. Now. »

Ils ne perdirent pas le temps de réunir des affaires, se contentant de filer droit au poste du quartier. Et sur le trajet, Harper fut la première à prononcer ce nom ridicule. Zombie.

PART TWO
POST-APOCALYPSE

Un bout de langue coincé entre ses dents, la jeune femme se redressa pour inspecter le résultat de ses longues heures de travail. L’un des panneaux solaires avait lâché sans explication la semaine dernière, et Harper s’était proposée pour y jeter un coup d’œil. Fort heureusement pour la communauté, sa vilaine manie de fourrer son nez dans des domaines qui ne la regardaient pas finissait par payer – et le fait qu’elle se soit toujours sentie en terrain connu dès qu’il s’agissait d’électronique aidait. Pour cette fois, en tout cas, puisque le problème était bien moins complexe qu’elle ne le craignait. Il s’agissait simplement d’une soudure à rectifier, afin que l’énergie puisse à nouveau circuler. Avec l’impossibilité de changer les panneaux, mieux valait entretenir ceux qu’ils avaient déjà. Avec une moue, elle releva ses lunettes de soudage pour avoir une vision plus nette. Sans faire du grand art, elle était parvenue à redonner une nouvelle vie au circuit fatigué, faisant de fait gagner un sursis à la colonie. Il semblait que ces dernières années, tout n’était qu’une question de rafistolage ; trouver les meilleurs moyens pour tirer sur la corde jusqu’à ce qu’elle ne finisse quand même par rompre. Après la zombie outbreak de 2012, les événements s’étaient enchaînés à une vitesse folle – tout du moins pour Harper. Entre la fuite de New-York, les morts régulières et sanglantes, les rares moments de répit souvent écourtés par des attaques de morts-vivants… Disons que la notion d’espace sécurisé était rapidement devenue abstraite et surévaluée. Pour la jeune femme, l’adaptation semblait plus aisée que pour d’autres, mais c’était principalement dû au fait qu’elle refusait tout bonnement d’en accepter la réalité. A ses yeux, tout ceci n’était qu’un vaste jeu supplémentaire, qu’un cauchemar dont elle finirait par se réveiller. Après tout, la notion du temps n’était pas la même au sein d’un rêve.

Néanmoins, au bout d’un an, elle avait commencé à réaliser que rien ni personne ne la sortirait de cette Zombiecalypse et qu’il faudrait qu’elle redouble de vigilance pour avoir une chance de s’en sortir. Son unique lueur d’espoir résidait en la personne de son père, qui en dépit des épreuves demeurait confiant quant à leur avenir. Harper avait son propre optimisme, basé sur ses nombreuses heures de jeux auxquelles elle accordait un peu trop de crédit, mais qui s’avéraient finalement assez utiles lorsqu’il s’agissait de spéculer sur les forces et les faiblesses des zombies. Ou encore, sur les choses à faire et à ne pas faire… Comme hurler au beau milieu d’une ruelle apparemment déserte. Ou encore utiliser des armes à feu. Les walkers étaient lents, plutôt stupides, mais affamés et résistants. Il ne suffisait pas de leur tirer une balle dans la jambe pour les arrêter, il fallait détruire leur cerveau. Pour la génération d’Harry, l’idée était étrangement plus concevable que pour les anciennes, peu habituées au mythe du mort-vivant. L’avalanche de jeux vidéo et de séries télévisées avec ce thème avait fait son impression sur Harper. Cependant, expérimenter l’horreur n’était en rien similaire à assister à un banquet funeste, le derrière vissé dans son canapé. Même si elle ne le montrait pas, la jeune femme commençait lentement à perdre son intérêt pour la survie… A quoi bon ? Pour errer d’un Etat à l’autre en attendant de se faire bouffer ? Ce fut un message, capté par hasard, qui lui rendit la motivation nécessaire. A force de bidouiller la radio portative qu’ils avaient dégoté à Cedar Falls, dans l’Iowa, elle était parvenue à la faire fonctionner. La plupart du temps, elle ne crachait qu’un ramassis de chuintements et de grésillements, relayait parfois un vieux message d’alerte lancé en boucle, mais cette fois, c’était différent. Parce que cette fois, Harper y avait cru. La Zone 51, un refuge sûr. Il n’avait pas fallu qu’elle insiste pour convaincre son père que c’était leur meilleure chance à ce jour – de toute façon, qu’auraient-ils pu faire d’autre ?

A bien y réfléchir, elle aurait sans doute mieux fait de ne pas parler de ce message. De dissimuler la radio quelque part dans son paquetage et de l’y oublier. La Zone 51 fut le début de toutes ses pires craintes : elle y vit mourir son père, resté en arrière pour permettre à son groupe de passer, attirant sur lui de nombreux zombies. Elle se retrouva littéralement seule, au beau milieu d’étrangers et confrontée à la douloureuse réalité. Le jeu était terminé depuis longtemps, elle n’avait pas voulu se l’avouer, mais elle n’avait plus le choix à présent. Et pendant de longs mois, Harper pensa avoir troqué la vie de son père pour un abri sûr, pour un futur viable, ce qui avait adouci sa peine. Puis à nouveau, les survivants furent les instigateurs de leur propre déchéance. En moins de temps qu’il ne fallait pour dire « Chupacabra », la Zone 51 fut livrée aux zombies et tous les résidents durent s’en échapper pour éviter de finir en chiche-kebab pour mort-vivants. Dans son malheur, Blue écopa d’un peu de chance, puisqu’elle se retrouva parmi des rescapés débrouillards et qu’ils évitèrent de se faire capturer par d’autres humains sociopathes – ou cannibales, elle ne savait plus très bien. Parmi les premiers à avoir profité de la débandade pour s’enfuir, ils furent rapidement obligés de continuer leur route, livrés à eux-mêmes dans le Nevada. D’une petite vingtaine, leur groupe se réduisit à une poignée. Les zombies, les vivres restreints, le froid, autant de facteurs qui participèrent à la purge brutale ; trois d’entre eux, pourtant, décidèrent de quitter le groupuscule pour tenter leur chance sur une autre route. Eux tentèrent de rallier la Californie, espérant y trouver… y trouver quelque chose de différent, peut-être, un brin d’espoir sans doute.

Le Golden State, aux yeux d’une Harper usée par le voyage, affamée et assoiffée, n’avait jamais aussi bien porté son surnom que le jour où ils tombèrent sur une expédition de l’Angels Camp. Son groupe rallia la ville prometteuse sans une once d’hésitation, trouvant du réconfort dans la communauté accueillante et chaleureuse. Même Blue s’y sentait bien. Elle tentait d’aider comme elle le pouvait, notamment en réparant tout ce qui lui tombait sous la main. Elle s’essayait à être plus sociable, renouait avec d’autres rescapés et… Et pourtant, une partie d’elle ne pouvait pas croire qu’ils étaient à l’abri. Tout ici était bien trop parfait pour durer dans cette Zombiecalypse. Une petite voix pernicieuse lui rappelait tous les événements s’étant succédés depuis 2012. Ça avait été la fin d’un monde, à défaut d’être la fin du monde. Et même si Harper était douée pour prétendre prendre toute cette histoire plutôt bien, elle n’était qu’une gamine apeurée au fond. Une geekette relâchée dans son environnement de prédilection, au beau milieu de zombies putréfiés, qui se retrouvait aussi démunie que le pire des noobs. Une nerd incapable de fermer l’œil la plupart des nuits, qui avait même fini par se constituer une petite cache à l’extérieur de l’Angels Camp « au cas où. »
But hey, it’s the goddam Zombiealypse. Doesn’t everyone go a litte bit crazy sometimes ?

Autant dire qu'elle avait eu raison de se méfier.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



Dernière édition par Harper Meadow le Jeu 3 Nov - 18:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21067

× Points de vie : :
153

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 17:32

Woaw ... elle a bien changé la Jodelle puppy ça faisait un moment que je l'avais pas vu, quel choc ! mdl Mais en positif hein, elle est vraiment jolie bril

Bon bref ... mdl mdl
Bienvenuuuuue à toi ballon Merci beaucoup de nous rejoindre tu le regretteras pas j'en suis sûre coquin
Bon courage avec ta fifiche et surtout n'hésite pas à contacter un membre du staff si jamais tu as des questions gné

La chanson dans ta signa rip rip
(Et j'ai validé le code du règlement en passant yeux)

_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



Love that hurtsOur love is difficult
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
A la villa avec Conrad et sa petite famille ( Graham, Alixen, Emily & Desmy.)

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5063

× Points de vie : :
19

× Copyright : :
Vorpaline(avatar) & XynPapple(signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 18:05

Elle est trop chou !!! Bienvenue ton Perso à l'air cool j'ai hâte d'en voie plus !

_________________
I CAN'T CONTROL
THIS LOVE
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Pasadena, Californie avec Luke et Tommy

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
803

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 19:35

J'confirme comme elle a changé OMG y a quelques années encore j'avais fait un rp avec une personne la jouant, nos persos avaient douze ans et se tenait tout juste par la main yerk L'est canon maintenant bave

Bon courage avec ta fiche, hâte de voir ce que va donner ton perso lele

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 20:21

Jodelle cutie cara  Très bon choix, j'ai hate de découvrir ce personnage coquin  Bienvenue string
Revenir en haut Aller en bas

BODIE
avatar


"Tu pense que je suis folle? Tu devrais voir ma sœur."

× Âge du perso : :
26 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, à Bodie, avec Alliyah

× Avant, j'étais : :
Miss Kansas et Ouvrière d'abattoir

× Messages : :
420

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Margot Robbie

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 20:50

J'aime les cheveux! :p

Bienvenue et bonne chance pour la suite huhu

_________________
"Nothing's alright, nothing is fine. I never realized I was spread too thin, Till it was too late and I was empty within. Hungry, feeding on chaos and living in sin. No love for myself and no love for another. Don't give a fuck if I cut my arm bleeding, I'm contemplating suicide. 'Cause I'm losing my sight, losing my mind."
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar


#We have a fast car, we want a ticket to anywhere. Maybe we make a deal. Maybe together we can get somewhere.
Anyplace is better.


***

#Nothing could kill me like you do. You're going straight to my head and I'm heading straight for the edge. I pick my poison and it's you.



JovousaimeFort:
 

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Sur les routes de Californie, partageant une magnifaïque jeep cyan aux côtés de Nikolaï et Alixen

× Avant, j'étais : :
Un collégien turbulent

× Messages : :
2609

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
©popgun (vava) - ©Popgun & ©Merenwen (gifs) - ©MACFLY (sign)

× Avatar : :
Chandler Riggs

× Et ton p'tit pseudo ? : :
PopGun

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 20:55

Bienvenue à toé sexey !
Hâte de voir ce que ça va donner tout ça ! **
Je sens qu'elle va être drôle cette petite....
diego lele

_________________

You're oxygen and i'm dying to breathe
Sometimes, you have to drop the old to catch the new

ChipsMan:
 
Revenir en haut Aller en bas

GRAPHISTE
avatar



Our home, our rules, respect them or
Bitches receive stitches
Trolls receive eighty-sixes

Stick around if you’re housebroken
Can’t hold your shit, hold your tongue, you got to go
Should you choose to react like an imbecile
You’ll in turn be treated so


× A propos du vaccin : :
OUI

× Âge du perso : :
38

× Localisation (+ avec qui) :
Partout et nul part.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
6082

× Points de vie : :
15

× Copyright : :
SWAN ( Signature + gifs + avatar )

× Avatar : :
Tom Hiddleston

× Et ton p'tit pseudo ? : :
SWAN

WANNA SEE MORE ?

http://swanlive.livejournal.com/

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 22:30

JOTEM MAGLE.  excite  excite  excite  excite
(Bienvenue uésh.   )
MAINTENANT LAISSE MOI DORMIR.
( J'te fais des bébés plus tard, promis lele )
AVEC CLOVER. AVEC CLOVER.
TAPE PAS AURIE.
TAPE PAAAAAAAAAAS. yerk

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 22:35

Merciiiiiiiii I love you
Vous êtes tous so adorable lele surtout Luke, mais c'est un choix personnel coquin

En effet, Jodelle a bien changé, faut voir Dark Matter pour s'en rendre compte. Cette série est une perle, rien que pour sa bouille de cutiepie. coeur2

Merci pour la validation partielle, Aileen yeux
Reb cateyes
Niko, tu serais jontil de pointer ce gun ailleurs. chocked Pretty please ? marche
Lucy, un certain "Nono" m'a dit qu'on risquait de bien s'entendre huhu
Livia, c'est par où le temple dédié à ta sexyttude ? star woof

Et puis Luke, merci à toé sexey ! string

EDIT : AZY LA NONO T'AS CASSE MON GROOVE yerk
Va dormir, va, la sexyness ça s'entretient. yes
LOVE U TOO HON. coeurrose
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



Love that hurtsOur love is difficult
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
A la villa avec Conrad et sa petite famille ( Graham, Alixen, Emily & Desmy.)

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5063

× Points de vie : :
19

× Copyright : :
Vorpaline(avatar) & XynPapple(signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 22:59

Oh et si ta virginité t'embêté jpense qu'un t'as de gens ten debarasserons suffira de demander :héhé: Arrow

_________________
I CAN'T CONTROL
THIS LOVE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 23:07

Non, mais en vrai, je suis pas sûre de vouloir la perdre ma virginité. heunon
T'sais, ça donne un petit côté "rare", comme un Pokemon shiny. Ou un mob élite.
Puis c'est pas comme si y'avait encore des gens qui pensent qu'on peut déclencher l'Apocalypse en sacrifiant une pauvre vierge réfléchi it's already the fuckin' Apocalypse, dude !

Ceci dit, c'est cute de me rassurer. Avec un peu de chance, je serais libérée de ce fardeau absolument navrant avant de me faire dévorer vivante. gnu
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



Love that hurtsOur love is difficult
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
A la villa avec Conrad et sa petite famille ( Graham, Alixen, Emily & Desmy.)

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5063

× Points de vie : :
19

× Copyright : :
Vorpaline(avatar) & XynPapple(signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Ven 28 Oct - 23:24

Et si on te sacrifie L'apocalypse s'arrête tu crois ? Vue que t'es rare ?! yerk
mais de rien de te rassurer jeune pucelle ! Avant que tout le monde se dise que jsuis une grosse pute... même si c'est presque vrai je me propose pas moi personnellement hein !

_________________
I CAN'T CONTROL
THIS LOVE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


# W I L L H O O D
Funny you're the broken one
but I'm the only one who
needed saving.

♥ ♥ ♥ :
 

× A propos du vaccin : :
Un vaccin... T'es drôle ! C'est que des conneries.

× Âge du perso : :
Trente-quatre ans, et toujours aussi sexey.

× Localisation (+ avec qui) :
Je suis en Californie avec Desmond.

× Avant, j'étais : :
Sportif professionnel ; quarterback des San Francisco 49ers, équipe de la NFL (national football league).

× Messages : :
3596

× Points de vie : :
80

× Copyright : :
MYERS. (signature&avatar)

× Avatar : :
Jensen Ackles.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 0:18

BIENVENUUUE ! bril J'adore ton choix de pseudo et d'avatar. yeux Ces cheveuuuux quoi. lele Courage avec ta fichette & n'hésite pas à contacter un membre du staff si tu as des questions. coeurrose Hâte de voir ce qu'elle nous réserve. coquin coeur2

_________________

- ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . -
it hurts like hell each time I see
Y O U ' V E  R U N  A W A Y
I wish I never looked, I wish I never touched
I wish that I could stop loving you so much
c a u s e  it  h u r t s  as  m u c h
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 3:10

Reb × difficile à dire, ça mériterait presque d'essayer réfléchi
Dommage que tu te sois retirée de l'équation, c'était fun pourtant hinhin

Conrad × je me doutais pas que la tignasse bleu-vert allait avoir autant de succès gnu merci, j'hésiterais pas I love you
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
26 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Leader d'un petit groupe à Pasadena, composé de gamins et de dégénérés, un bon cocktail en somme 8D

× Avant, j'étais : :
Gardien de prison

× Messages : :
365

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
avatar : Texas-flood ; sign : anaëlle.

× Avatar : :
Chris sexey Wood

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 6:28

À ce qui parait on est bien ici alors je pose mon derrière royal string Surtout quand ça parle de sacrifice de vierge, Tommy il peut s'occuper de ça en plus, de sacrifier la vierge évidemment hein parce qu'il l'est pas lui, of course Rolling Eyes
Le mec qui menace deja de tuer quelqu'un de son groupe, c'est beau

En tout cas Jodelle est un très très très bon choix bril bril bril Elle est trop cute quoi, même quand elle parle de sectionnage de carotide, ça c'est du talent mademoiselle cara



Et puis pour finir bienvenue officiellement cuty

_________________
I CAN'T DROWN MY DEMONS, THEY KNOW HOW TO SWIM.
Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel my heart?
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



Love that hurtsOur love is difficult
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
A la villa avec Conrad et sa petite famille ( Graham, Alixen, Emily & Desmy.)

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5063

× Points de vie : :
19

× Copyright : :
Vorpaline(avatar) & XynPapple(signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 8:19

Viens mon enfant je t'égorge sur un bûcher juste pour voir si ça arrête l'apocalypse ! Quoi je suis pas barbare je pense a la communauté yerk  !!

Non mais moi j'suis d'jà prise yerk Vazy me drague po j'suis sage maintenant j'ai PROMIS !!!  yerk
TOUT LE MONDE EST TEMOIN C'EST ELLE QUI ME FAIT DES AVANCE PAS MOI !!!!!!! yerk yerk

Surtout qu'on risque de se battre vue que tes dans le groupe de Tommy xD

_________________
I CAN'T CONTROL
THIS LOVE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 8:30

Mesdieux, tu viens de me tuer Tommy mdl mdl
Sacrifie pas la vierge, c'est potentielle la seule de ton groupe qui va pas forcément te haïr viscéralement... réfléchi

Puis la cutieness, c'est un talent, môsieur. unicorn
Tout un art, avec la tignasse. sucette

Reb, fais gaffe, je mords et je griffe. dispute
Et je te fais pas des avances, j'essaie de me tenir à l'écart des sociopathes en puissance. réfléchi
essayons de ne pas noter Tommy Arrow
Je disais juste que c'était fun. gnu
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



Love that hurtsOur love is difficult
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
A la villa avec Conrad et sa petite famille ( Graham, Alixen, Emily & Desmy.)

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5063

× Points de vie : :
19

× Copyright : :
Vorpaline(avatar) & XynPapple(signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 8:42

yerk jsuis pas sur d'être la personne la plus saine d'esprit dans le coin !
Ouh en plus c'est une tigresses Arrow

_________________
I CAN'T CONTROL
THIS LOVE
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Pasadena, Californie avec Luke et Tommy

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
803

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Lux aeterna

× Avatar : :
Colin Ford

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 10:38

J'confirme qu'elle est pô la plus saine d'esprit du tout yerk Mais j'crois pas que tu trouveras quelqu'un de sain par ici yerk

_________________
Just survive
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 13:00

Citation :
ORIENTATION SEXUELLE † A ce stade ? Vivant, avec une touche d’humour.

rip rip rip
C'est nécessaire de le préciser cela dit. Bienvenue parmi nous lele lele !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 17:23

Harper Meadow a écrit:
Lucy, un certain "Nono" m'a dit qu'on risquait de bien s'entendre huhu
oooh, ça m'intéresse tout ça huhu
touchez pas à la vierge, elle veut être ma copine yerk
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar





× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie à l'Angels Camp avec Caïn

× Avant, j'étais : :
Employée dans un orphelinat

× Messages : :
866

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
moi (vava)/Solosand (Sign)

× Avatar : :
Kate Beckinsale

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Ju' ou Much ou le mix des deux

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 17:36

Bienvenue parmi nous :D

Petit un : Je te vénère déjà. calin
Petit deux: Si tu étais à l'angels jo veux un lien.

Bonne chance pour ta rédaction

_________________
In a lust for life,
« in a lust for life,
Keeps us alive, keeps us alive » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 18:14

Ton perso me semble très prometteur yerk cuty lele Jodelle quoi string string leche leche Je ne l'avais plus vue depuis un bail ! ça fait plaisir de revoir sa bouille hearteye

En tout cas bienvenue parmis nous disco duck
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



× Âge du perso : :
26 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Leader d'un petit groupe à Pasadena, composé de gamins et de dégénérés, un bon cocktail en somme 8D

× Avant, j'étais : :
Gardien de prison

× Messages : :
365

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
avatar : Texas-flood ; sign : anaëlle.

× Avatar : :
Chris sexey Wood

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot. Sam 29 Oct - 23:16

Oh déjà ? Mais j'ai même pas pu encore t'exploiter que tu meures déjà toi yerk
Bon ben si elle ne haït pas Tommy, peut être qu'il ne la sacrifiera pas, je dis bien peut être siffle

_________________
I CAN'T DROWN MY DEMONS, THEY KNOW HOW TO SWIM.
Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel my heart?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot.

Revenir en haut Aller en bas

BLUE × they call me 'quiet girl' but i'm a riot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: DON'T BE SCARED :: WHO ARE YOU ? :: CLOSED-