Malia + You don't know who I am, not really.
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Malia + You don't know who I am, not really.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

YOSEMITE
avatar



× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
en taule.

× Messages : :
83

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Hopeless Wanderer.

× Avatar : :
Caity Lotz

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 12:26

Malia C.Greyson
PRÉNOM(S) † Malia et Cindy (il vous est déconseillé de l'employé pour l'appeler.)  NOM † Greyson ÂGE † 24 ans DATE DE NAISSANCE † 24 octobre 1992 LIEU DE NAISSANCE † Atlanta. ANCIEN LIEU D'HABITATION † Prison d'Atlanta.ANCIEN MÉTIER † Pas de métier.  STATUT FAMILIAL † Ne parlait plus à sa famille depuis ses seize ans. ORIENTATION SEXUELLE † Bisexuelle. CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR † Caity Lotz GROUPE QUE TU SOUHAITES REJOINDRE † Yosemite CRÉDIT AVATAR † Gentle Heart

   


   
Bon alors que vous dire de plus sur moi, je suis un peu un habitué de la maison. Je suis toujours Dylan, Mekhaï sur internet, j'ai maintenant 19 ans et je vis toujours en France. J'ai connu le forum grâce aux trois voix dans ma tête qui se dispute toujours, merci Niko Graham et Wyatt ! Je me connecte tous les jours mais on va dire 3-4 fois par semaine vu que j'suis pas toujours sur le même compte!  Et si le code pour survivre n'a toujours pas changé, il faut code validé par Aileenoutte !
   
   
Décris ton caractère d'avant l'épidémie puis de maintenant.
Avant l’épidémie, j’étais déjà une jeune rebelle, qui n’en faisait qu’à sa tête et qui foutait sa vie en l’air. J’étais tombé dans la drogue et cela m’avait poussé à laisser derrière moi mes parents et pleins d’autres choses. J’étais du genre à aimer la mauvaise personne et à me battre pour un regard de travers. Cela m’avait mené en prison, et cette période de ma vie renforça encore plus cette facette de moi. Là-bas, c’est la loi du plus fort qui est la meilleure et j’avais du montrer qui j’étais pour ne pas me faire démolir voir tuer. Je restais quelqu’un de calme et de douce mais il ne fallait pas me chercher. Après l’apocalypse, on peut dire que je me suis calmé, j’ai simplement cherché à survivre et à trouver un endroit où m’installer paisiblement. Bien-sûr, j’ai eu à me battre, à utiliser des armes et à retirer des vies aux vivants comme aux rôdeurs et je dois dire que me défouler me fait toujours du bien. Je me demande même si parviendrais un jour à éteindre la bagarreuse en moi. J’avance et je fais toujours ce que je pense juste et je suis mon instinct qui ne m’a que peu trompé jusqu’à présent. Dire que cette apocalypse fut la clé de ma liberté.
Que ressens-tu quand tu vois un zombie ? Est-ce que tu les tues ? Si oui, que ressens-tu ?

Quand je vois un zombie ? Je ne ressens rien, c’est con à dire mais c’est devenu habituel. J’ai tendance à m’en débarrasser directement, certes un rôdeur seul ne représente pas forcément de danger mais j’aime mieux éviter d’avoir à retomber dessus lors du chemin retour ou si je dois fuir. Autant limiter les risques. Quand je les tue, je ne ressens rien non plus, ça me défoule. C’est vraiment mon seul défouloir, quand je dois passer mes nerfs, ou quand je suis stressée. Pour moi ils sont morts et c’est comme taper dans un objet, qui essaie de vous mordre.

   
As-tu perdu beaucoup de proches et les pleures-tu encore ?

Comme chacun j’ai perdu mon lot de proche. L’ironie du sort, c’est peut-être que je les avais perdus avant l’apocalypse. J’ai peut-être perdu des amis en chemin, mais c’est la vie actuellement et même s’ils me manquent tous les uns comme les autres je ne les pleure plus. Je me contente d’avancé, rencontrant de nouvelles personnes, en perdant d’autre. C’est devenue la vie et je tente de m’y accommoder du mieux que je le peux.
Penses-tu avoir évolué depuis le début de l'invasion ?
Oui je pense que c’est le cas. Au fond j’ai l’impression d’être toujours la même, je fais en sorte d’être Malia. Je reste toujours la même jeune femme téméraire qui cherche sa place dans un monde qui n’est pas le sien. Je reste toujours cette fille prête à tout pour protéger ses amis et pourtant, j’ai appris à dissocier Malia de la tueuse en moi. Une simple tenue, une autre identité. Je n’ai qu’une seule et même conscience et pourtant, j’arrive à dissocier la vie que je rêverais d’avoir à la tueuse qui est en moi. C’est peut-être là mon véritable changement, je suis d’avantage prête à tout pour me battre pour ceux en quoi je crois et protéger les gens que j’aime.
   
   

_________________
~ This girl is on fire ~
⊹ lumos maxima


Dernière édition par Malia C. Greyson le Sam 12 Nov - 16:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
en taule.

× Messages : :
83

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Hopeless Wanderer.

× Avatar : :
Caity Lotz

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 12:27


   
Avances, encore et toujours.

   


Memory one:

Tu laissais la colère te submerger alors que tu étais encore face à cette peste de Patty Nelson, cette petite blondinette de malheur d’un an ton ainée. Depuis que tu étais entré à l’école élémentaire, elle se la jouait princesse, toujours en rose à se croire la plus belle à se moquer toi et tes jeans toujours troués, tes bottes pleines de boues et des cheveux blonds constamment attachés en queue de cheval. Vous étiez de parfaits opposés à l’exception que toi, tu ne te permettais pas de la juger, tu étais un vraie garçon manqué et tu ne voulais surtout pas ressembler à toutes ces potiches. Mais là, elle avait mit le mot de trop, elle avait insultée tes parents et tu t’étais énervé. Non tu ne t’étais pas rabaissé à lui tirer les cheveux, tu ne lui avais pas griffé les bras non plus, non tu lui avais décroché un coup de poing et tu l’avais regardé tombé sur les fesses, satisfaite de toi. Oui, elle ne souriait plus bêtement cette pimbêche. Du haut de tes huit ans, tu ne te laissais pas faire et il ne fallait pas t’embêter trop longtemps. Tu l’avais entendu te dire qu’elle le dirait à son père et satisfaite de toi, tu t’étais approché et tu lui avais remis un coup de pieds, puis un autre, et encore un autre jusqu’à ce que votre professeur intervienne et vous sépare en te tirant brusquement  avant de t’engueuler. Tu avais reçu une semaine d’exclusion et tu avais été puni de sorti mais ça valait le coup. Tu étais satisfaite de toi !

Memory three:
Tu ouvrais frénétiquement  ton armoire, l’air énervé avant de prendre une pile d’affaire que tu balançais d’un coup sur ton lit. Tu te retenais de taper les murs, ton corps tremblait sous la colère et tes yeux étaient rouges de larmes. Malgré l’heure tardive, tu t’étais décidé. C’était aujourd’hui et maintenant Cole était d’accord, il t’avait dit de venir avec lui malgré l’interdiction de tes parents de le revoir. C’était le sujet de votre dispute, il ne l’aimait pas malgré vos un an de couple, il disait qu’il était trop vieux pour toi et le ton était monté. Ils avaient dit des mots horribles et tu leur avais rendu la pareille, jusqu’à ce que la main de ton père ne se lève avant de s’abattre sur ton visage dans un geste rapide que tu n’avais pas vu venir. Tu avais eu envie de lui bondir dessus, de lui éclater sa putain de gueule mais tu t’étais retenu. Tu lui avais dit que tu le détestais avec un regard si noir que même lui n’avait pas su quoi dire et tu t’étais enfermé dans ta chambre. Tu avais refusé d’aller manger et quelques heures après tu étais en train de faire ton sac. Oui tu allais te barrer malgré tes seize ans mais tu savais qu’il ne te rechercherait pas. Tu n’étais pas à ton premier essai et la dernière fois, tes parents t’avaient dit que si tu recommençais, il ne serait plus la peine de revenir. Mais tu t’en foutais, tu étais trop fière pour reproduire cette erreur, cette fois-ci ils allaient vraiment te perdre et il n’aurait que leur yeux pour pleurer. Tu enfournais tes vêtements dans ton sac avant de fermer brusquement la fermeture éclair. Passant une dernière fois la main dans tes cheveux, tu ouvrais ta fenêtre avant de monter sur le rebord malgré l’étage te séparant du sol et tu t’accrochais à la gouttière raccordant le toit au sol avant de descendre jusqu’en bas et de rejoindre d’un pas déterminé, la voiture rouge garé à quelques pâtés de maison d'ici, dans laquelle ton petit ami était au volant.

Memory five:
Tu étais assise sur le lit de l’infirmerie, tu fixais tes jambes et cette horrible couleur orange qui les recouvrait. Tu avais encore du temps à passer ici mais tu te disais que c’était la vie, enfin ce qu’il restait de ta vie car elle était parti totalement en couille. Tu vivais maintenant entre quatre murs derrière les barreaux de ta cellule avec une personne que tu ne connaissais pas, tu devais en plus de cela affronter le manque de la cocaïne qui te rendait affreusement nerveuse mais surtout malade comme un chien et voilà que maintenant tu venais de te rendre compte que cela faisait deux mois que tu n’avais pas eu tes règles. Tu t’étais dit que c’était ton arrivé dans la prison pour femme qui te faisait cela et tout le stress que tu avais ressenti.  Entre ton arrestation et les différents passages aux tribunaux, cela avait été un stress horrible. Malgré le fait que tu ais plaidé coupable, tu avais du faire face à quelques audiences qui t’avait toute mise plus mal à l’aise les unes que les autres. Tu t’étais déjà préparé à la peine que tu aurais, tu prenais pour un homicide volontaire en bande et pour port, trafic et consommation de drogue, autant dire que rien n’avait joué en ta faveur. Les histoires de ton gang avait mal fini et votre guerre avait fini en fusillade où Cole avait perdu la vie. Mais tu avais prit cela du mieux que tu pouvais, tu allais devoir apprendre à vivre sans Cole maintenant, tu allais devoir payer ta dette et là seulement tu allais pouvoir recommencer ta vie dans quelques années. Mais quelque chose d’imprévu allait se dérouler. Tu avais vu l’infirmière revenir avec l’objet sur lequel elle t’avait demandé d’uriner, un air désolé sur le visage. Tu t’étais dit que c’était totalement improbable d’avoir un si mauvais timing et pourtant tu avais bien compris que ce que tu craignais arrivait. Tu étais enceinte. Et tu ne pouvais plus avorter, ta grossesse étant trop avancé. Tu avais eu envie de te fracasser le crâne de ne pas avoir fait ce test plus tôt, tomber enceinte maintenant, en prison… L’ironie du sort, cela faisait plus d’un an que tu essayais d’avoir un enfant avec Cole en vain et voilà que tu avais réussi à tomber enceinte quelques semaines avant sa mort. Tu t’étais alors effondré, tu avais beau avoir tenu le coup jusque là, c’était vraiment la goutte de trop et tu n’en pouvais plus. Tu ne supportais plus cet endroit, cette cellule, cette tenue, certaines détenues avec qui tu ne t’entendais pas et qui te menaçait. Tu n’en pouvais plus de revoir le visage des gens que tu avais du tuer, ce jeune homme d’environs ton âge et l’autre gros baraqué.  Tu ne voulais pas offrir cette vie à ton futur enfant. Tu craquais littéralement.



Memory nine:
Tu n’y croyais plus lorsque tu étais enfin arrivé à l’entrée de ce lieu tant espéré. La fameuse zone 51 se tenait là, bien devant toi et tu croyais rêver. Tu avais entendu parler de cet endroit lorsque tu avais commencé à te rapprocher du Nevada et même si tu avais d’abord cru qu’il s’agissait d’une rumeur mais tu avais quand même tenté ta chance, après tout tu n’avais plus rien à perdre. Et trouver cette endroit te rendait tellement heureuse, tu espérais enfin pouvoir y trouver un foyer pour y être chez toi, tu n’avais plus connu cela depuis tellement de temps que tu oubliais presque ce que s’était. Tu ne t’étais cependant pas approché de l’entrée dans ta tenue actuelle, tu ne voulais pas avoir l’air d’une menace dans ta tenue de cuir noir, masquée pour te pas qu’on te reconnaisse et armée jusqu’aux dents. Tu te disais que tu aurais plus de chance d’être accepté si tu avais l’air d’une jeune femme fragile et presque sans défense plutôt que d’une tortionnaire. Tu avais été dans l’un des buissons et tu étais revenue, vêtue simplement, tes armes mises dans ton sac et un simple beretta gardé dans ton holster. Tu n’étais plus celle que tu appelais Shadow, tu allais pouvoir redevenir Malia. Et tu y avais été adéré. Tu avais donné des armes sans broncher, ne gardant avec toi que ta barre en métal que tu avais séparé en deux. Tu avais naïvement cru que tu serais en sécurité ici et tu avais rangé ta tenue de combat dans un coin sans vouloir la ressortir. Non tu ne comptais pas partir en expédition ni même dire que tu savais te servir d’une arme depuis bien plus longtemps que cette apocalypse. Tu t’étais fait ta petite place, donnant ta contribution comme tu le pouvais et tu avais été réellement heureuse là-bas. Jusqu’à l’explosion à laquelle tu avais survécu et pu t’échapper de justesse. Tu n’avais pas été captif des cannibales.

Memory Two:

Tu trainais dans les rues d’Atlanta avec tes amies, vous sortiez toujours en bande. Tu avais finalement réussi à t’entendre avec d’autres filles mais elles étaient de la même trempe que toi. Ensemble, il n’était pas rare que vous martyrisiez les élèves de votre lycée. Vous étiez assez mal réputées mais plutôt bien respectées. Rien ne pouvait vous faire peur du haut de vos seize ans, vous croyez tout savoir de la vie, vos clopes constamment à la bouche. Un groupe de mec passait par là, tu les connaissais, les vipers, un nouveau petit gang peu réputé d’Atlanta mais qui commençait déjà à faire la  loi dans vos rues. A Atlanta, c’était plutôt monnaie courante et il t’en fallait plus pour t’impressionner. Tu les suivais du regard, arquant un sourcil adossée contre un mur, une jambe appuyé sur celui-ci tu ne les quittais pas du regard. Et ils décidèrent de s’arrêter vers vous, venant vous accoster. Vous ne rentriez pas dans leur jeu mais tu devais bien t’avouer que l’un d’eux avait un charme qui ne te laissait pas indifférente. Cela devait être réciproque puisqu’il décidé de venir te parler à toi, te complimentant. Bien évidemment, tu restais digne de toi-même, et tu l’envoyais balader, lui lançait des piques et pourtant, il parvint à obtenir ton numéro de téléphone et même un rendez-vous. Ce Cole, il était bien le premier à t’avoir impressionné, d’habitude tu trouves les autres gars comme de véritables mauviettes et tu n’étais sortie qu’avec une fille avant lui. Mais tu le sentais bien, et ton instinct avait peut-être vu juste puisque de fil en aiguille, il devint ton premier grand amour, ta première fois, et celui qui fit radicalement changer ta vie.

Memory six
Tu quittais ta cellule de prison pour te rendre dans la cours comme chaque jour. Tu n’aimais pas cela, tu préférais nettement être tranquille que parmi ces malades dehors. Encore plus depuis que tu as appris ta grossesse il y a quelques semaines. Ton ventre n’était pas encore très rond mais tu avançais et t’approchait déjà de ton quatrième mois. Tu évitais donc les conneries, tu étais resté clean malgré les propositions de dealer ayant réussi à faire filtrer des drogues. Ca te manquait incroyablement mais tu ne voulais plus, tu voulais résister ce qui ne te faisait pas plus d’amis. Tu détestais cette endroit et à ces femmes, tu rêvais de leur péter la gueule mais tu te retenais, tu essayais  de rester calme. Alors que tu pénétrais dans la cours en te dirigeant vers l’un des bancs, une femme se mit face à toi. Elle devait avoir trente ans, cela faisait cinq ans qu’elle était ici à ce que l’on t’avait dit et ce n’était pas une tendre, elle était ici pour meurtre, plusieurs même.  Tu la regardais droit dans les yeux, en serrant les poings avant de te résigner et de partir dans une autre direction avant de tomber sur une autre détenue, elle était dans la cellule à côté de la tienne et bordel, tu ne pouvais pas te voir cette rouquine , elle cherchait les embrouilles à tous le monde car elle trainait avec la trentenaire, respectée de tous. Mais tu lui avais déjà cassé la figure peu après ton arrivé ici, ton nez avait prit cher mais elle, elle avait prit son genou dans la mâchoire puis tu l’avais enchainé. Tu lui disais clairement de bouger de ton chemin quand elle te poussa.  Tu reculais d’un pas avant de te retourner et d’en voir une troisième qui arrivait derrière toi, une détenue assez récente comme toi, prête à tout pour se faire accepté. Et là tu comprenais mais avant même que tu réagisses, la trentenaire vint te décrocher une droite en pleine face. Bordel, qu’elle avait un bon crochet. Tu reculais de plusieurs pas, essuyant ta lèvre déjà en sang. Et voilà que la rouquine s’approchait, tu comprenais bien que la trentenaire, la rouquine et la nouvelle voulait se mettre à trois sur toi. Et là tes instincts reprenaient le dessus, pour toi ta vie était une apocalypse constante, bien pire que l’extinction de l’humanité. Tu foutais ton pieds dans le ventre de la rouquine avant d’attraper ses épaules et de l’enchainer de coup de genoux mais la trentenaire te tira en arrière par les cheveux et te projeta au sol. Ni une ni deux te tu relevais  mais la nouvelle t’envoya un coup de pied dans le dos te refaisant partir en avant et avant même que tu bouge, la trentenaire t’envoya son pied au visage t’assommant presque. Ta vue était troublée et le sang coulant de ton nez t’empêchait de respirer. TU n’essayais plus de te relever, tu te contentais de mettre tes mains autour de ventre laissant ton visage à porté de coup. Et elles te frappaient, encore et encore. La douleur tu connaissais mais là, tu te voyais déjà morte, elles ne s’arrêtaient pas. Tu ne criais même plus, jusqu’à ce que tu sentes une horrible douleur dans ton ventre. Et là, tu entendais les gardes  arrivés et les éloignés. Et toi tu pleurais, car tu venais de sentir la nouvelle vie naissante dans ton ventre s’envoler et disparaitre. Elle avait tué ton enfant, tu ne sentais même pas tes hématomes ni tes blessures, encore moins tes deux côtes cassées. Tu souffrais intérieurement…

Memory nine

Tu t’étais changé et tu avais remis cette tenue que tu n’avais plus porté depuis longtemps, ce bustier en cuir noir, ces bottes, cette veste mais surtout ce masque et cette perruque blonde. Tu t’apprêtais à redevenir Shadow. Tu avais inspiré, accrochant tes couteaux et dagues à ta ceinture et à ta cuisse, tes armes à feu dans leur holster et tu avais prit ta barre métallique à la main. Tu ne savais pas si tu reviendrais vivante mais tu devais le faire. Bodie allait attaquer l’Angel Camp, cette nouvelle fuitait partout maintenant sans que tu ne sache d’où en provienne la base. Peut-être un espion de Bodie, ou des informateurs, tu ne savais pas mais tu avais su à ce moment là qu’il allait falloir que tu prennes les armes. Tu connaissais l’Angel Camp, tu t’y étais déjà rendu sans forcément en ébruiter l’existence et tu connaissais des gens là-bas mais surtout tu ne pouvais pas laisser des connards s’en prendre à de pauvres gens. Tu ne voulais pas que ce genre de personnes, identique à toi avant l’apocalypse s’en sortent face à des innocents. Et tu étais partie, tu n’étais pas la seul de ton camp à avoir fait ce choix, c’était une minorité de Yosemite mais d’autres aussi avait fait le choix de prendre part à ce combat. Quand tu étais arrivé sur les lieux de la bataille, la première chose à t’avoir frappé fut le nombre de morts que tu voyais étendue sur le sol. Tu t’étais avancé dans le camp, et tu constatais que la bataille était pleinement lancée. Tu avais entendu hurler dans une maison et des coups de feu tirer, sans réfléchir tu t’y étais rendu et tu avais vu un homme armé d’un revolver, le corps d’une femme étendu sur le sol, celui d’un homme gisant contre un mur maculé de son sang. Ni une, ni deux tu avais brandit ton bâton de combat et tu l’avais frappé dans les mains alors qu’il allait pointer son arme sur toi, ce qui le fit lâcher. Enchainant tes mouvements tu lui mettais un coup dans le ventre puis dans le visage pour l’assommer. Tu avais entendu des pas provenant d’une autre pièce de la maison. Un homme te tira dessus et par chance tu eux juste le temps de renverser le canapé et de te cacher derrière.  Lorsque sa salve de coup de feu cessa, tu bondis de ta cachette avant de lui lancer l’un de tes couteaux qui lui arriva juste dans la poitrine. Tu étais essoufflée. Tu t’étais relevé te déplaçant jusqu’au corps pour récupérer ton arme avant de la lui planter dans le crâne, puis tu allais faire de même avec son camarade endormi qui ne se réveillera plus jamais. Tu avais ensuite continué tes batailles jusqu’à ce que l’Angel Camp parvienne à plus ou moins reprendre le dessus. Jugeant que tu ne devais pas rester, tu te décidas de partir trouvant un homme blessé sur ton passage. Sans savoir pourquoi tu te décidas à l’aider avant de retourner à Yosemite.

Memory four

Tu étais adossé comme à ton habitude contre l’un des murs du quartier que toi et ton gang fréquentiez. Depuis que tu étais en couple avec Cole, tu avais fini par rejoindre les Vipers. Tu aimais cela, faire régner la loi de ton gang, te battre et être crainte. Mais pour le moment tu attendais un petit rendez-vous personnel. Tu jetais frénétiquement des regards sur l’écran de ton téléphone pour en lire l’heure tant tu étais impatiente. Soudainement, ton rendez-vous arriva, vêtu d’une capuche  avant de se plaquer contre le mur. Tu lui reprochais son retard mais cela lui était bien égale, la seule chose qui l’intéressait était de savoir si tu avais l’argent. Sans aucune autre forme de conversation, tu lui sortais une liasse de billet qu’il attrapa pour le ranger dans ses poches puis de te sortir un petit sachet de poudre blanche. Tu ne t’étais pas fait prier pour le prendre puis dans un mouvement de tête vous vous étiez séparé chacun de votre côté. Tu t’étais empressé de retourner chez toi pour pouvoir consommé ta cocaïne fraichement achetée. Tu t’étais retrouvée en manque ce matin et tu n’en pouvais plus d’attendre, enfin cela allait pouvoir un peu te détendre où tu risquais de péter la gueule à la première tête de con que tu allais croiser.

Memory seven:
Tu avançais dans les couloirs de la prison en direction de l’extérieur, là où tout s’était déroulé, accompagné de certaines de tes nouvelles amies. Tu savais que tu pourrais toujours compter sur elle, ici c’est par groupe que la loi se passait. Harper était juste derrière toi, elle te passait un objet dans la main pendant que vous avanciez, elle était parvenu à faire passer des armes et elle venait te donner un couteau. Vous étiez cinq, et  toutes, vous aviez du subir la colère du groupe de femme qui t’avait attaqué. Vous arriviez derrière elles, toi en tête de liste et sans la moindre hésitation, tu attrapais la trentenaire par les cheveux tirant son visage en arrière et sans lui laissé le temps de réagir, tu lui avais tranché la gorge laissant son corps tombé au sol. Ses copines prisent de peur décidèrent à leur tour de se défendre mais tu laissais tes propres amies s’en occuper. Il t’en restait deux, deux responsables de la mort de ton futur bébé et elles allaient payer. Tu retrouvais la nouvelle, qui avait prit de la tête depuis et folle de rage tu te jetais sur elle. Tu lui envoyais d’abord un coup de poing, avant de lui mettre un coup dans le ventre jusqu’à la faire tomber. Tu te souvenais encore de son visage satisfait lorsqu’elle t’avait revu le lendemain de ton agression, totalement meurtri et défiguré. Tu levais ton couteau que tu lui plantais dans la poitrine à plusieurs reprises, riant de ses hurlements. Tu avais l’impression que cette instant durait si longtemps et pourtant tout allait si vite, vous preniez l’avantage, vous n’aviez pas celui du nombre mais vous étiez armé, même si à  part Harper, aucune d’entre elle ne voulait vraiment les tuer. On t’interpella, c’était Jessie, la plus costaud d’entre vous, l’une de tes meilleures amies et la seule afro-américaine du groupe, la plus crainte. Elle t’envoyait cette grosse p*** de rouquine qui s’écroula pitoyablement devant toi, déjà bien amoché. Elle te supplia mais c’est avec le sourire lèvre que tu t’agenouillas à côté d’elle, attrapant sa tignasse de rouquine avant de frapper son crâne contre le sol à plusieurs reprise et de toute tes forces jusqu’à la tuer. Oui, tu l’entendais hurler et souffrir, et son sang giclait de partout. Mais le moment le plus jouissif, c’est quand tu cessas d’entendre sa voix. Tu te relevais, jetant un coup d’œil à tes amis, et à vos ennemis qui ont détaler comme des lapins. Ça c’était pour mon enfant.


   
You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.

   

_________________
~ This girl is on fire ~
⊹ lumos maxima


Dernière édition par Malia C. Greyson le Sam 12 Nov - 16:18, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar



× Âge du perso : :
36 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angles.

× Avant, j'étais : :
Militaire.

× Messages : :
104

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
* { Lux.

× Avatar : :
Jason Mamoa.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Kon.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 13:13

Bienvenue à toi petite blonde violente ON FIRE !
Bonne chance pour ta fiche : D

_________________

   
On peut toujours critiquer un Zombie, mais eux au moins t'aiment pour ton cerveau et non pour ton physique avantageux. — Inconnu, rencontré sur les routes.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever que de faire ce foutu vaccin !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21102

× Points de vie : :
171

× Copyright : :
© shiya (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 13:35

T'es mooooooooooooooooooooche, p'tain. ça se fait pas de jouer QUE des mochetés comme ça, tu fais baisser les taux de Born seriously yerk PENSE A NOS STATS. (en vrai Caity c'trop une bonnasse lele lele)
Et plus sérieusement ... re-bienvenue lele T'es la meilleure, le meilleur, j'sais plus trop où j'en suis ... Tu m'fais perdre tous mes moyens tu vois yerk lele

"Californie avec Pierce" = bon courage. siffle

Oh et pis bon courage avec cette nouvelle fiche hein diego J'aime comme vous devenez tous des mini-schizo ici

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


# W I L L H O O D
Funny you're the broken one
but I'm the only one who
needed saving.

♥ ♥ ♥ :
 

× A propos du vaccin : :
Un vaccin... T'es drôle ! C'est que des conneries.

× Âge du perso : :
Trente-quatre ans, et toujours aussi sexey.

× Localisation (+ avec qui) :
Je suis en Californie avec Desmond.

× Avant, j'étais : :
Sportif professionnel ; quarterback des San Francisco 49ers, équipe de la NFL (national football league).

× Messages : :
3613

× Points de vie : :
92

× Copyright : :
MYERS. (signature&avatar)

× Avatar : :
Jensen Ackles.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 13:49

Rebienvenuuuuue. excite C'est un excellent choix d'avatar. lele coeur2 Si Conrad se pointe sur ta fichette de liens sache que j'y suis pour rien du tout... siffle Courage avec cette nouvelle fichette. bril

_________________

- ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . -
it hurts like hell each time I see
Y O U ' V E  R U N  A W A Y
I wish I never looked, I wish I never touched
I wish that I could stop loving you so much
c a u s e  it  h u r t s  as  m u c h
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 13:56

ohlolo quel sexy choix d'ava ! rebienvenue diego
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



Love that hurtsOur love is difficult
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
A la villa avec Conrad et sa petite famille ( Graham, Alixen, Emily & Desmy.)

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5139

× Points de vie : :
72

× Copyright : :
Vorpaline(avatar) & XynPapple(signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 14:12

Bienvenue ! Enfin RE-Bienvenue !!!!!
TES TROP MOCHE ! ET PUTIN TA DES MAUVAISES FRÉQUENTATION

PS: Si tu touche a Conrad j'te coupe ta tignasse blonde et t'la fait bouffey ! èé

_________________
I CAN'T CONTROL
THIS LOVE
Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
en taule.

× Messages : :
83

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Hopeless Wanderer.

× Avatar : :
Caity Lotz

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 14:14

Caïn; Merci beau gosse incroyablement sexy et viril ! lele

Ailou: Ca se fait pas de faire la jalouse comme ça diego et oui t'es plus la seule blonde sexy faudra t'y faire lele mais t'es bonnasse too j'te rassure diego
Mais merci lele je fais cette effet là souvent t'en fais pas, on s'y habitue vite ! Et t'en fais pas pour Pierce, j'le mate s'il faut. Je maitrise bien la barre en métal diego
Mais trop, t'es contagieuse avec ta schizo toi arrête ! yerk ça va tant que j'en suis pas à ton stade je devrais survivre diego

Conrad: Merciiii chou lele Si conrad se pointe, on ne cherchera pas de fautif c'est promis ! Je l'accueillerais avec une petite tasse de chocolat chaud et des biscuits pas trop mou !

Phoenix: Merci sexey diego coeur

Bekah: Pas de jalousie sur ma fiche please yerk Et j'ai pas de mauvaise fréquentation, je suis une mauvaise fréquentation diego

_________________
~ This girl is on fire ~
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 14:28

Caity l'amour de ma vie exciteyeuxwoof Mais quelle bonasse woof En plus Yosemite, joveuxunlien diego
Mais dis, c'est pas celle la qui va soigner Piercou ? yerk
Rebienvenuuue à la maison lelestring
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 14:33

Ma sauveuse cuty.
Toutes ces mauvaises ondes que vous déployez sur sa fiche, bougez-vous avec votre jalousie tsss yerk yerk .
Je suis une EXCELLENTE fréquentation et elle n'a pas besoin de courage esh !

Rebienvenue diego !
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



We're better together. When we're alone, we're lost.


#ilfaittropchaudici #boomovaries:
 

(a):
 

× A propos du vaccin : :
Elle ne s'est pas encore injectée le vaccin, en pleine réflexion pour le moment.

× Âge du perso : :
28 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie avec Leandro

× Avant, j'étais : :
Scientifique

× Messages : :
753

× Points de vie : :
30

× Copyright : :
Avatar : dragonfly in amber ; Sign : excelsior et mercii Aileenouu pour ce merveilleux montage dans le profil xD Cey de toute beautey :3

× Avatar : :
Jenna Coleman

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 16:14

Il était temps que tu pondes un nouveau perso siffle Jokiffe le prénom ballon
Rebienvenuuue et bon courage pour ta fiche cuty Hâte d'en savoir un peu plus sur elle même si tu m'avais déjà fait un mini résumé d'elle diable

_________________
It's just a spark

⋆ But it's enough to keep me going.


And when it's dark out. No one's around. It keeps glowing. And the salt in my wounds isn't burning anymore than it used to. It's not that I don't feel the pain, it's just I'm not afraid of hurting anymore. And the blood in these veins isn't pumping any less than it ever has. And that's the hope I have. The only thing I know is keeping me alive.
Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
en taule.

× Messages : :
83

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Hopeless Wanderer.

× Avatar : :
Caity Lotz

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 18:20

Lucy; J'suis d'accord avec toe coeurrose On aura un lien obligey, enfin ! Ca faisait un moment que j'attendais l'occasion ! lele Mais si c'est elle qui va le soigner et le ramener à Bodie diego

Pierce diego Mon protégé d'amuuuur lele T'en fais pas je passe au dessus de ça, c'est le monde des femmes, un monde plein de jalousie et de haine yerk Merci coeur1

Zippo: T'as raison, j'avais un peu tardé depuis Wyatt, j'ai failli cassey le rythme yerk mais j'reviens avec du lourd lele Merci coeurrose on s'fra un lien hein ? obligé lele




_________________
~ This girl is on fire ~
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

ANGELS CAMP
avatar





× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie à l'Angels Camp avec Caïn

× Avant, j'étais : :
Employée dans un orphelinat

× Messages : :
866

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
moi (vava)/Solosand (Sign)

× Avatar : :
Kate Beckinsale

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Ju' ou Much ou le mix des deux

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Ven 11 Nov - 18:59

Re bienvenue chouchou calin

_________________
In a lust for life,
« in a lust for life,
Keeps us alive, keeps us alive » by Wiise


Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar

En ligne

in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
un vacc-quoi ?

× Âge du perso : :
37 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
dtc

× Avant, j'étais : :
Mafieux.

× Messages : :
484

× Points de vie : :
13

× Copyright : :
© twinz (avatar), © schizo' (code signa), © PopGun ♥ & Myers ♥ (gif profil).

× Avatar : :
Colin Farrell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really. Sam 12 Nov - 23:49

Te voilà désormais un membre à part entière de Born !

Dwight R. Milkovich a l'immense plaisir de te valider !
Féclitations, tu rejoins le groupe de Yosemite

MAIS C'EST UNE BADASS LA MALIA DIS DONC. Je l'aime déjà, va nous falloir plein de liens excite
J'ai bien aimé que les souvenirs de l'histoire ne soient pas dans l'ordre et tout, ça nous empêche pas de tout très bien comprendre. Au contraire, c'est hyper clair and I like that lele
Amuse-toi bien avec cette nouvelle petite bril

Tu peux dès maintenant te lancer dans l'aventure Bornienne :

→ Lance-toi dans le RP en t'amusant ici ou cherche des partenaires de jeu par !
→ Recense ton avatar en postant dans ce sujet.
→ Prends connaissance du système de points et ce qu'il implique (en plus d'autres informations nécessaires à la compréhension du forum) par ici (cf INFO N°3).
→ Viens poster tes fiches de liens et de RPs.
→ Crée tes propres scénarios ou de simples liens qui pourraient t'être utiles.
Vote régulièrement pour gagner des points et nous faire connaître ! De même en postant sur Bazzart et PRD
→ Et surtout amuse-toi !



_________________
You're a brick tied to me and dragging me down.
This is a world where nothing is solved. You know, someone once told me time is a flat circle. Everything we’ve ever done or will do, we’re gonna do over and over and over again.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Malia + You don't know who I am, not really.

Revenir en haut Aller en bas

Malia + You don't know who I am, not really.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: DON'T BE SCARED :: WHO ARE YOU ? :: FINISHED-