I see dead people. | Max G
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

I see dead people. | Max G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

MEMBRE EN OR
avatar



× A propos du vaccin : :
Non. Il n'y croit pas.

× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Près de Bodie, en randonnée...

× Avant, j'étais : :
Mécanicien (officiellement). Contrebandier de voitures (officieusement).

× Messages : :
1554

× Points de vie : :
128

× Copyright : :
Avatar : Gentleheart | Signature : Ziggy Stardust

× Avatar : :
Oscar Isaac

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sandy

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I see dead people. | Max G Sam 12 Nov - 6:09

Vous connaissez cette impression d’être suivi ? Et bien j’avais eu cette impression il y a de cela 5 minutes. Et ça fait maintenant 5 minutes que je cours comme un dingue à travers champ, ayant oublié de faire le plein d’essence du véhicule que je conduisais et surtout, d’oublier d’être prudent (je ne suis pas discret, pas du tout). Je suis un bon tireur, je n’oublie jamais de me traîner un autre chargeur au cas où mais je ne sais pas pourquoi, mais j’oublie toujours que le bruit d’une arme à feu attire toujours les rôdeurs. Et en visitant une grange, j’ai eu la surprise de tomber nez à nez avec un rôdeur. Mon premier réflexe a été d’empoigner mon pistolet et de tirer dans la tête du monstre. Mais je n’avais pas pensé au fait que j’attirerais tous les rôdeurs des champs environnant. Moins il y a de maison, plus le bruit résonne un peu partout dans les alentours. C’est ce qui arrive quand on essaie de gagner sa croûte. On court toujours des risques, surtout quand on aime faire du bruit. C’était difficile pour moi de garder mes pensées pour moi (même quand je me baladais seul). Je me disais parfois que je devais souffrir d’un genre de schizophrénie mais comme les psys ne couraient pas les rues, je n’obtiendrais probablement jamais de diagnostic.

Bref, la raison pour laquelle je courais en ce moment, c’était parce que j’avais une dizaine de rôdeurs au trousse, que je refusais d’utiliser mon arme à feu une fois de plus et que j’avais aperçu une maison au loin. C’était ma porte de sortie pour me débarrasser des zombies qui me poursuivaient. Ils étaient extrêmement lents, mais je savais que si je m’arrêtais pour me reposer quelques minutes, eux n’arrêteraient pas et me rattraperaient très rapidement. Malheureusement, les rôdeurs n’avaient pas besoin de pause, ils semblaient pouvoir marcher à l’infini. C’était plutôt pratique, j’en étais presque jaloux. Mais je n’étais pas encore prêt à me jeter dans la gueule du loup. Je continuais ma course folle en direction de la maison, ne m’arrêtant même pas. J’étais essoufflé, je suais à grosse goutte mais je me refusais même un regard vers l’arrière. Je n’entendais plus les grognements des morts depuis quelques minutes déjà, mais je sentais qu’ils n’étaient pas bien loin. Ils ne laisseraient jamais passer de la chair fraiche sans essayer de la croquer. Surtout à voir certain d’entre eux, j’en avais vu un maigre comme un clou. Sans déconner, c’est dégueulasse. Plus le temps passe, plus ces foutus zombies ont la mort dans la peau (ah quel jeu de mot !).

J’aperçois enfin clairement la maison et je ne m’arrête de courir qu’en atteignant les premières marches du perron. Je pousse un soupir de soulagement et m’agrippe contre la rampe de l’escalier, reprenant mon souffle en fixant l’horizon au loin. Je vois l’armée de rôdeurs qui semble avoir suivit mes pas. Je ne sais pas si je vais arriver à m’en sortir aussi facilement. La maison à deux étages, c’est mieux que rien j’imagine. Je monte une à une les marches et pousse le battant de la porte d’entrée. Je ne m’interroge même pas sur le fait qu’elle ait déjà été ouverte vue ma situation plutôt précaire et la referme derrière moi en la faisant claquer. Puis je m’arrête et jette un regard à l’intérieur de la maison. Il ne resterait plus qu’à tomber sur les anciens habitants des lieux et ma journée serait parfaite. Quoi de mieux que de rencontrer des rôdeurs partout ? Je sais ce qui serait encore mieux, être mordu par un rôdeur ! Je dois dire que pour l’instant je n’entend rien de suspect, mais comme mon pouls bat dans mes oreilles et que je respire excessivement fort, il est possible que je ne perçoive pas chacun des bruits de la maison. Je me laisse glisser le long de la porte et m’assoit lourdement sur le sol. Reste plus qu’à espérer que les rôdeurs passent devant la maison sans s’arrêter et que je puisse continuer tranquillement ma tournée sans me faire déranger (et en étant plus prudent aussi).

_________________
 
All right, first you flick this switch, then this switch. That activates it. Then you push this button, which will give you five minutes to get out of there. Now, whatever you do, don't push *this* button, because that will set off the bomb immediately and we'll all be dead. Now, repeat back what I just said.
© ZIGGY STARDUST.


Dernière édition par Charlie Swick le Sam 12 Nov - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I see dead people. | Max G Sam 12 Nov - 19:13



 
I see dead people.
Feat. Charlie Swick

Je commence à perdre le compte du nombre de jours où je vagabonde seul. Je crois que ça doit bien faire trois longues semaines que je n'ai croisé absolument personne, personne de vivant en tout cas. Je pourrais croire que je suis le seul survivant restant sur Terre si je n'avais pas aperçu des rôdeurs dévorer des cadavres frais. Un spectacle que j'aurais préférer éviter de voir mais il semblerais que se soit devenu parfaitement normal de voir ce genre de choses. Pourtant je n'arriverais jamais à m'y habituer.

Mes journées me paraissent bien longue, lorsque je ne me fais pas poursuivre par des morts-vivants, j'aurais aimer avoir quelqu'un a qui parler. Du moins quelqu'un qui puisse me répondre puisque je ne suis pas totalement seul, Speedy mon ami à quatre patte m'accompagne partout. Je suis bien content qu'il choisisse de rester avec moi, il a un don pour réussir à me remonter le moral. Et j'avoue que je ne sais pas ce que je ferais sans lui. J'aurais sûrement abandonner l'idée de me battre depuis longtemps. J'aurais utilisé cette balle que je garde pour moi, si jamais le pire devait arrivé et que l'une de ces choses me mordait. Hors de question de devenir l'un des leurs !

J'ai passé des heures à marcher avant d'apercevoir une maison au loin. C'était un véritable soulagement, je pourrais faire une pause. Du moins en espérant que cette maison ne soit pas déjà occupée par d'autre survivants du genre pas très fréquentables ou des morts affamés prêt à me dévoré vivant. Malgré l'inquiétude de tomber sur une de ces deux possibilités j'avance vers la maison, en essayant de me faire discret. Je prends le temps de jeter un coup d'oeil par les fenêtres pour vérifier s'il y a du mouvement à l'intérieur. Tout semble parfaitement calme et désert. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ça ne me rassure pas pour autant.

"Bon on va s'arrêter un peu, hein ?" Je tourne la tête vers mon chien qui me suit comme mon ombre. "Je suis fatigué et tu dois sûrement l'être toi aussi. Pas vrai ?" Il me regarde en remuant la queue.

Pour certaines personnes ça peut paraître fou de lui parler comme s'il était une personne, mais à mes yeux ce n'est pas "un chien" mais bien un membre de ma famille. Probablement le seul membre de ma famille qui possède toujours un coeur qu bat.

J'ouvre silencieusement la porte d'entrée et nous entrons tout aussi silencieusement dans la maison. Je prends mon arc en main, et me prépare à tirer une flèche sur le premier rôdeur qui pourrait pointer le bout de son nez -s'il en a toujours un-. Il ne semble y avoir personne. Je vérifie chaque pièce du rez-de-chaussé.Tout est parfaitement désert. Je monte ensuite à l'étage et je tombe sur un rôdeur dans l'une des chambres, je l'abat avant de récupérer la flèche. Je n'en ai plus que quatre et je dois prendre soin de les récupéré à chaque fois que je tire, si c'est possible. Je redescends ensuite et je vais dans la cuisine pour commencer à fouiller dans l'espoir de trouver des vivres. Je trouve un vieux paquet de biscuits, il en reste trois alors je les lances à Speedy qui se fait une joie de les mangé sur le champ.

Quelques minutes plus tard, je venais tout juste de terminé de fouiller chaque recoins de cette cuisine, un bruit c'est fait entendre. La porte d'entrée a claquer. Je me tourne en direction du bruit, je vois que Speedy a fait de même, il a la tête tournée en direction de l'endroit où se trouvait l'entrée de la maison, les oreilles dressées. Il doit entendre quelque chose puisque quelques secondes après il a lâcher un rapide aboiement. Je lui ai fait signe de ne pas faire de bruit et j'ai repris mon arc en main, prenant soin de charger une flèche pour me tenir prêt à tirer. Puis je suis sortit de la pièce pour me diriger lentement et discrètement vers l'entrée...
© By Halloween sur Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
avatar



× A propos du vaccin : :
Non. Il n'y croit pas.

× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Près de Bodie, en randonnée...

× Avant, j'étais : :
Mécanicien (officiellement). Contrebandier de voitures (officieusement).

× Messages : :
1554

× Points de vie : :
128

× Copyright : :
Avatar : Gentleheart | Signature : Ziggy Stardust

× Avatar : :
Oscar Isaac

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sandy

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I see dead people. | Max G Mer 16 Nov - 1:57




I see dead people.

Y'a un monstre partout. Caché sous les fleurs. Et dans chaque demeure. Le hurlement du loup. On va le briser. On va le mettre à mort


Eh merde. Il y a un putain de clébard dans cette maison ? Est-ce que j’aurais pu tomber sur pire ? Est-ce qu’il y avait une chaine stéréo qui allait démarrer pour je ne sais quelle raison dans quelques secondes ? Manquait plus que la scie à chaine et tout serait parfait. J’avais espéré un endroit calme et silencieux pour que la bande de rôdeurs là dehors passent tout droit sans me remarquer mais c’était foutu s’il y avait des animaux ici dedans. Mon regard se fixa droit devant moi, les dents serrées, j’attendais que quelque chose se passe. Je me relevais lentement de ma position assise et restais bien droit devant la porte, observant le couloir qui s’allongeait devant moi. Il y avait deux étages à cette maison mais je savais très bien que l’aboiement de ce chien provenait du rez de chaussée. J’empoignais le plus silencieusement possible le pistolet que je portais à me ceinture et pointais l’arme sur le sol (pour l’instant) puis déclencha le cran de sureté. Pas question que je me fasse tuer ici alors que le plus gros danger était à l’extérieur. Mais c’était comme ça que les idiots mourraient. Ils se croyaient en sureté à l’intérieur alors que c’était là qu’attendait leur mort. Ils abaissaient leur garde et se faisaient abattre par un autre survivant plus doué qu’eux ou un rôdeur en dormance. Ces foutus rôdeurs qui n’attendaient qu’un petit bruit pour se réveiller après plusieurs mois d’attentes… C’était les pires.

Je décidais alors de m’avancer dans le couloir pour faire face à mon ennemi caché. En fait, je ne savais pas si j’avais affaire à un idiot, un imprudent ou un dangereux, mais je me méfiais. On ne sait jamais sur quoi on peut tomber. Je tenais mon pistolet de mes deux mains, le bout de mon arme toujours pointé sur le sol. Je ne voulais pas tirer sur un innocent (ou même un chien, malgré le fait que j’étais plus un fan de chat). Puis au détour d’un couloir, je m’arrêtais subitement pour y voir un homme avec un chien. Alors c’était lui le responsable du bruit ? Sûrement Charlie, tu crois que c’est un rôdeur qui aurait aboyé ? Et puis quoi encore, un chien rôdeur ? J’arrive même pas à m’imaginer la scène.

« C’est pas que j’ai pas envie de faire connaissance. Mais tu devrais dire à ton clébard de la fermer avant qu’il ne rameute tous les rôdeurs du coin. » Je ne croyais pas qu’un seul aboiement ferait apparaitre tous les zombies du coin, mais j’aimais mieux ne pas tenter ma chance, surtout quand ça touchait à ma survie. « Hmm non, ça c’est moi. J’ai rameuté tous les rôdeurs du coin en tirant du pistolet. » Je lançais un regard vers l’arme que je tenais dans la main droite et fixais de nouveau l’homme au chien. « Alors pour en venir droit au but, je me suis caché dans cette baraque pour que les rôdeurs à mes trousses ne me trouvent pas. Sauf que si ton chien fait encore du bruit… » Je haussais les épaules et les sourcils, une manière non verbale de dire qu’on était cuit si les morts me retrouvaient. Et en parlant de mort, j’entendais leurs grognements au loin. Ils étaient sur le point de passer devant la maison, ce n’était pas du tout le temps de continuer cette discussion. Je fis un signe à mon nouveau compagnon de garder le silence en plaçant un doigt sur mes lèvres et écoutais attentivement ce qui se déroulait à l’extérieur.




love.disaster

_________________
 
All right, first you flick this switch, then this switch. That activates it. Then you push this button, which will give you five minutes to get out of there. Now, whatever you do, don't push *this* button, because that will set off the bomb immediately and we'll all be dead. Now, repeat back what I just said.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I see dead people. | Max G Jeu 1 Déc - 19:28



 
I see dead people.
Feat. Charlie Swick

La maison était parfaitement calme, plongée dans le silence hormis les bruits que je produisais moi-même en fouillant. Du moins, la maison était calme jusqu'au moment où le bruit de la porte d'entrée s'est fait entendre, Speedy a immédiatement réagit en lâchant un bref aboiement. Je lui ai fait signe d'arrêter et il n'a plus recommencer. Lui aussi avait bien compris que l'on devait être discret si l'on veut survivre. Je savais alors qu'il avait aboyer parce que lui aussi avait entendu ce bruit. Quelqu'un était entré dans la maison, il n'y a aucun doute.

Prenant mon arc en mains, prêt à tirer, je me suis dirigé vers la source du bruit. Speedy me suivait, restant parfaitement à côté de moi. J'avançais d'un pas mal assuré. J'appréhendais, je dois bien avouer que j'avais peur d'aller voir qui été entré. Je ne savais que trop bien que les survivants étaient aussi dangereux que les morts, si ce n'est plus. Finalement j'arrivais dans le couloir où je suis tombé sur toi. Je remarquais vite que tu avais pris ton arme en main mais tu ne la pointais pas sur moi. Alors je prenais soin de ne pas pointer mon arc sur toi, afin de ne pas paraître agressif. Je n'avais aucune envie de te tiré dessus mais je le ferais si tu m'y oblige.

J'allais te demander ce que tu fais ici, mais tu a pris la parole avant moi. Tu me disais que je ferais mieux d'empêcher mon compagnon d'aboyer à nouveau pour ne pas attirer les rôdeurs. Tu disait d'ailleurs que non, c'était toi qui les avait attirés par ici. Et puis tu répondais à ma question alors que je ne l'avais même pas formulée à voix haute. Tu te cachais ici, pour échapper aux morts qui t'attendaient dehors. J'allais répondre que tu ne risquais rien mais les grognements se sont fait entendre dehors. Apparemment tu n'avais pas attiré seulement un ou deux cadavre ambulants mais toute une horde.

Par reflex je me suis accroupi, afin de ne pas être vu depuis les fenêtre, même si je doutais que les morts pensent à vérifier en regardant au travers. Je restais parfaitement immobile, toujours mon arc en main mais dans cette position tirer avec serait compliqué, j'attendais que les rôdeurs s'éloignent. En attendant je gardais les yeux sur toi, guettant le moindre signe hostile de ta part. J'avais les sens complétements en alerte, j'écoutais ce qu'il se passait dehors. Les morts allaient sûrement rapidement partir, en remarquant qu'il n'y avait rien à manger par ici. Enfin si, nous sommes là techniquement mais pour l'instant ils ne le savent pas.
© By Halloween sur Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
avatar



× A propos du vaccin : :
Non. Il n'y croit pas.

× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Près de Bodie, en randonnée...

× Avant, j'étais : :
Mécanicien (officiellement). Contrebandier de voitures (officieusement).

× Messages : :
1554

× Points de vie : :
128

× Copyright : :
Avatar : Gentleheart | Signature : Ziggy Stardust

× Avatar : :
Oscar Isaac

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sandy

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I see dead people. | Max G Mar 6 Déc - 5:34




I see dead people.

Y'a un monstre partout. Caché sous les fleurs. Et dans chaque demeure. Le hurlement du loup. On va le briser. On va le mettre à mort


Je ne sais même pas pourquoi j’ai fais signe au jeune homme de ne pas dire un mot, il était muet comme une carpe. Je ne savais pas si c’était bon ou mauvais signe. Il était peut être réellement muet qui sait. Ou il était sur ses gardes. Peu importe. S’il était trop sur ses gardes je ne tenterais rien. Mais s’il me faisait juste un peu confiance, j’arriverais à obtenir des informations sur ce qu’il avait trouvé dans cette maison. Avant toute chose, je devais éviter de me faire repérer par les rôdeurs qui n’étaient qu’à quelques mètres de la maison. J’imitais l’homme en m’accroupissant à mon tour et regardais par la fenêtre. Je jetais un rapide coup d’œil au chien en espérant qu’il savait rester silencieux. Disons que je n’avais pas que de bons souvenirs en présence de clébard. La dernière fois que j’en avais vu, ils m’avaient tenu en haleine pendant plusieurs heures. En fait, j’étais resté coincé dans un arbre jusqu’à ce que leur propriétaire daigne les rappeler à lui. J’avais été assez stupide pour essayer de voler quelqu’un avec un cerveau. On fait tous des erreurs. Mais celle-ci m’avait presque été fatale. Mauvaise idée que de se mettre à dos quelqu’un possédant une meute de chien prêt à vous arracher une jambe s’ils en recevaient l’ordre.

Je relevais légèrement la tête pour regarder le groupe de mort passer devant la maison. L’un d’entre eux s’arrêta de boiter quelques secondes devant les marches du perron et je retins ma respiration. Si celui-ci nous découvrait, les autres suivraient le chef de file. Les rôdeurs n’étaient que des suiveurs, ils s’empressaient de foncer directement là où on les menait. Un troupeau de rôdeur pouvait être assassin bien qu’extrêmement lent. Le rôdeur sembla renifler l’air et heureusement, il continua son chemin en retournant dans la mêlée. Mon rythme cardiaque s’était dangereusement accéléré dans les dernières secondes et je ne m’en étais même pas rendu compte. Si ces monstres nous avaient repérés, nous aurions du trouver une sortie de secours et le plus rapidement possible. Je restais silencieux encore un moment, laissant s’éloigner suffisamment les rôdeurs. Pas question que je fasse encore une erreur stupide comme tout à l’heure. C’était tout de même moi qui avais fait en sorte que les zombies se mettent à mes trousses. Une fois la menace éloignée, je me tournais vers le jeune homme et le détaillais du regard. Inspectant les armes qu’il possédait ainsi que les vivres qu’il semblait transporter. Était-il plus fort que moi ? Est-ce que je serais capable de le mettre K.O si jamais la situation en venait aux coups ? Et son chien ? Je pourrais facilement me débarrasser de l’animal en premier, subtilement si j’en avais l’occasion. Mais le chien était un problème si j’avais l’intention de m’en prendre au maître.

« Désolé pour toute cette merde. Au moins ils n’y ont vu que du feu. » Dis-je à l’intention du jeune homme, un sourire aux lèvres. « C’est pas dans mes habitudes de me faire remarquer de la sorte. Moi c’est Charlie et toi ? Et ton cabot, comment il s’appelle ? » Ce putain de chien ne m’aimait pas. Il savait que je disais que de la merde. Comme si ce n’était pas dans mes habitudes d’attirer les rôdeurs à moi. C’était la raison pourquoi je mourrais un jour. J’étais un aimant à zombie. Mais ce mec n’avait pas besoin de le savoir non ? Le moins il en apprendrait sur moi, le mieux je m’en sortirais.





love.disaster


_________________
 
All right, first you flick this switch, then this switch. That activates it. Then you push this button, which will give you five minutes to get out of there. Now, whatever you do, don't push *this* button, because that will set off the bomb immediately and we'll all be dead. Now, repeat back what I just said.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I see dead people. | Max G Lun 12 Déc - 13:24



 
I see dead people.
Feat. Charlie Swick

J'aurais voulu parler, te demander qui tu es et ce que tu fais ici, mais tu m'avais fait signe de rester silencieux et pour une très bonne raison puisque les morts approchaient de la maison. Je m'étais alors accroupi par réflex. Je n'étais pas très rassuré, non seulement un groupe de rôdeurs passaient devant la maison mais en plus j'étais coincé dans celle-ci avec un parfait inconnu. Autant avant j'aurais adoré trouver quelqu'un, un autre survivant. Maintenant les choses avaient changé, j'avais appris que les vivants étaient parfois plus dangereux que les morts.

Mon regard passait des fenêtre -même si dans cette position je ne voyais pas grand chose- à toi, bien que je doutais que tu essaierais de m'attaquer avec les morts-vivants si près. Il vaut mieux resté sur le qui vive. Un rôdeur s'est rapproché de la maison, on pouvait entendre le bruit irrégulier de ses pas sur le perron. Je restais parfaitement immobile, respirant à peine, je me faisais aussi discret que c'était humainement possible. Je n'osais même pas regarder dans une autre direction, comme si j'avais peur qu'il puisse me voir bouger les yeux alors que ce n'était pas possible. Nous étions parfaitement invisble à partir du moment où l'on restait silencieux et immobile. Finalement le rôdeur n'a rien trouver qui pourrait l'intéresser puisque nous l'avons entendu s'éloigner lentement à son tour.

On restait encore un moment silencieux le temps d'être certain à cent pour cent que nous étions en sécurité, que le danger était passé. Une fois sûr que tout allait bien tu repris la parole pour t'excuser. Je me suis relevé avec précaution alors que tu te présentais pour ensuite me demander mon nom, ainsi que celui de mon compagnon de route. Je me suis instantanément détendu, si tu voulais me tuer moi et mon cher ami à quatre pattes, tu ne te serais pas présenter et tu aurais encore moins voulu savoir mon nom.

"Pas de soucis, c'est des choses qui arrivent." Je souris brièvement avant de me présenter à mon tour. "Max, je m'appelle Max et lui", je montrais mon chien d'un signe de tête. "C'est Speedy."

J'accrochais mon arc dans mon dos, à mon sac et de façon à pouvoir l'attrapé rapidement si besoin, comme je le fais d'habitude. Tu ne m'avais pas l'air menaçant alors je n'avais pas besoin de le garder en main.

"J'imagine que tu es entré ici pour te cacher et semer les rôdeurs ?"
© By Halloween sur Never-Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
avatar



× A propos du vaccin : :
Non. Il n'y croit pas.

× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Près de Bodie, en randonnée...

× Avant, j'étais : :
Mécanicien (officiellement). Contrebandier de voitures (officieusement).

× Messages : :
1554

× Points de vie : :
128

× Copyright : :
Avatar : Gentleheart | Signature : Ziggy Stardust

× Avatar : :
Oscar Isaac

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sandy

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I see dead people. | Max G Sam 17 Déc - 1:43




I see dead people.

Y'a un monstre partout. Caché sous les fleurs. Et dans chaque demeure. Le hurlement du loup. On va le briser. On va le mettre à mort


Max et Speedy. C’était plutôt rare de voir des chiens encore domestiqués (et qui ne me couraient pas après à vu). Par les temps qui courent, on voyait plus des chiens qui se regroupaient en meute et qui mangeaient les cadavres ou qui fouillaient les poubelles. Ils étaient revenus à l’état sauvage si je peux le dire ainsi. Il était presque plus dangereux de tomber sur une meute de chien que de zombies. Les chiens pouvaient courir eux, et ils avaient une sacrée dentition. Disons que j’ai déjà gouté au traitement il n’y a pas si longtemps. Donc je me méfie des bêtes à poils autant que des morts…

Je le regardais raccrocher son arc et me dis que nous étions partit sur de bonnes bases. Même si je l’avais rencontré il y a de cela 10 minutes, je savais que je gagnerais sa confiance en continuant sur cette voie. J’avais l’habitude de me faire des connaissances, mais souvent la confiance ne restait pas bien longtemps ou ne se créait tout simplement pas. Il y avait des survivants plus méfiants que d’autres et celui-ci ne semblait pas réellement se méfier. Et s’il ne regardait pas trop son chien (qui me regardait d’une drôle de manière) il n’aurait rien à me reprocher. Je hochais la tête et souriais à mon nouvel ami. « Et bien enchanté Max. » Il me dit que je m’étais probablement caché dans cette maison pour échapper aux rôdeurs. Et il avait entièrement raison. « Exactement. Je me disais qu’avec le perron il y avait très peu de chance pour qu’ils s’essaient de me trouver ici. Et ça a fonctionné. » Je jetais un rapide regard par la fenêtre juste pour me rassurer. Aucun rôdeur n’était revenu, ils avaient continué leur chemin et continueraient probablement en ligne droite jusqu’à tout jamais. Sauf s’ils se faisaient tuer ou ne trouvaient aucune proie pour se nourrir.

« Je me disais aussi que ce serait une bonne idée d’explorer les lieux maintenant que la menace est écartée. T’as fouillé un peu dans le coin ? Y’avait des trucs intéressants ? » J’étais tout de même pas sortit de Bodie pour ne rien ramener. Bon, je ramènerais le mauvais souvenir de m’être fait pourchasser par des rôdeurs, mais c’était pas le genre de truc que j’aimais me souvenir. « Une maison de campagne. On devrait bien y trouver quelque chose. » Je commençais déjà à repérer les recoins où personne ne semblait regarder d’habitude. Sous les étagères, les coussins du sofa, les matelas, le haut des tablettes. Je me faisais mon petit inventaire. J’arrivais souvent à flouer les autres survivants, à leur subtiliser quelques vivres, mais fouiller de fond en comble une maison restait la meilleure méthode pour trouver quelque chose.






love.disaster


_________________
 
All right, first you flick this switch, then this switch. That activates it. Then you push this button, which will give you five minutes to get out of there. Now, whatever you do, don't push *this* button, because that will set off the bomb immediately and we'll all be dead. Now, repeat back what I just said.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21975

× Points de vie : :
425

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I see dead people. | Max G Dim 22 Jan - 18:48

RP archivé suite au départ de Max. I love you

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I see dead people. | Max G

Revenir en haut Aller en bas

I see dead people. | Max G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-