Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen Sam 12 Nov - 19:10

Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it
Pierce Higgins & Aileen L. Blackhood

« Ok, j’y vais. » qu’il répondit. La patte traînante, qu’il était inutile. Demandant ce qu’il pouvait bien faire pour s’occuper, et surtout pour contribuer, un type à longue chevelure brune lui avait répondu qu’une nana était partie ramasser du bois, et qu’elle dirait sans doute pas non à une paire de bras supplémentaire. Ramasser du bois, il pouvait bien encore le faire. Il avançait pas bien vite, mais il pouvait encore faire ce genre de choses. C’était sa foutue hanche qui faisait traîner sa jambe gauche. Elle s’était bien recalée, mais pas entièrement remise. Foutue bagnole de merde ouais. Foutue bagnole de mes deux. Et sa Porsche. Sa belle Porsche, qu’elle était où celle-là ? Cramée peut-être bien, ou quelqu’un lui avait prise. Valait mieux pas penser à ça, non le terrain était trop glissant. Il savait pas encore ce qu’il allait faire, fallait qu’il retrouve Phoenix. Mais il savait pas ce qu’il s’était passé après au camp. Faudrait qu’il interroge la roussasse, mais elle le portait pas dans son cœur. Il lui avait pointé un flingue sur la gueule mais bon, c’était le jeu. Un plan, il en avait besoin d’un. Et Malia ? Oh putain, comment ça avait pu devenir un tel bordel. Foutue voiture de foutue voiture.

Il aurait du mettre moins de temps pour atteindre la zone, mais à se traîner il avançait à rien. De toute façon, il avait rien d’autre à glander, alors cinq minutes de plus ou cinq minutes de moins. Elle était là la nana. Blonde, cool. Elle faisait pas partie du gang des rousses au moins. Autant s’annoncer. « J’viens filer un coup d’main. » qu’il grommela. Il ferait peut-être bien de faire un effort d’articulation mais ... non, il y arrivait plus à ça. Ca faisait tellement longtemps qu’il se donnait plus la peine de prononcer toutes les lettres, une habitude trop ancrée en lui pour l’en dégager. Tu me diras, à le voir arriver comme ça, avec sa patte boiteuse, elle risquait pas de se dire qu’elle avait touché le gros lot. Mais bon, c’était une nana, alors même comme ça, il demeurait pourvu de davantage de capacités qu’elle. Fallait peut-être qu’il lui demande comment elle s’appelait ? Ou bien il s’en foutait ? Non, fallait pas s’en foutre. Peut-être qu’il allait rester un moment-là. Il espérait pas, pas vraiment. Le gang des rousses allait s’assurer qu’il dégage au plus vite, c’était pas possible autrement. « Moi c’Pierce. » qu’il décida de dire, finalement. Comme ça elle devait répondre pareil. Elle avait pas l’air trop méchante, mais c’était du délit de faciès. Alixen avait pas l’air méchante au début, et puis finalement, c’était la pire des salopes. On savait jamais avec les gens, jamais ce qu’ils ont dans le crâne, ce qu’ils pensent. Tout recommencer, ça lui semblait être une tâche énorme, presque insurmontable. Réapprendre à connaître, savoir à qui se fier, savoir qui a du vice, savoir sur qui compter en expédition, reconnaître les compétences de chacun pour les utiliser au mieux. Et puis obéir à ce type ? Bordel, ça allait pas être simple. Peut-être bien qu’il avait besoin de quelques alliés.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21815

× Points de vie : :
293

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen Dim 13 Nov - 20:43


Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it

A Yosemite, c'est plutôt chacun pour sa gueule. Mais Aileen fait partie des quelques personnes qui estiment que, malgré tout, il est parfois nécessaire de s'allier dans la survie. C'est pour ça que, à sa façon, elle trouve toujours un moyen ou un autre pour participer à la vie du camp. Elle s'assure que les clôtures sont en état. Elle vérifie, aussi, qu'aucune horde de rôdeurs ne s'approche d'eux, ou essaye déjà de faire tomber les barrières. Elle va chercher de l'eau, aussi, avant de la rendre potable maintenant qu'elle sait comment faire. Et puis, parfois, aussi, elle récupère du bois. Ils sont centralisés à un endroit bien particulier, où ceux qui le souhaitent peuvent venir piocher dedans pour leurs feux individuels - si tant est qu'ils ne se contentent pas de prendre avant de se barrer -. Ce bois peut aussi être utilisé pour faire des feux plus ... groupaux, si l'on peut dire cela ainsi. Quoi qu'il en soit, ça lui va bien, à Aileen, ce genre de tâche-là. Parce qu'elle n'est pas forcée de côtoyer qui que ce soit. Elle est bien, dans sa bulle. Être trop entourée ne lui déplaisait pas autrefois. Mais c'est un temps bel et bien révolu, auquel elle ne veut revenir pour rien au monde. Aussi, elle a déjà fait quelques mètres en direction de l'endroit où la forêt se fait plus dense, quand une voix la fait s'arrêter de marcher. Par instinct, elle pose sa main sur sa hanche, là où son couteau est coincé. Elle pivote sur ses talons, et se retrouve face à face - enfin, plus ou moins, il est quand même assez loin d'elle - avec un type qu'elle n'a jamais vu.

Comme il marche toujours en s'approchant d'elle, elle ne peut pas s'empêcher de voir qu'il boîte un peu. Elle hausse un sourcil, mais ne dit rien là-dessus. Elle se fiche bien de savoir comment il s'est fait ça. Contrairement à certains sur le camp, la curiosité est loin de la dévorer. Le plus loin elle se tient des autres, le mieux elle se porte. Tant physiquement que psychiquement. « Ça marche. » Elle ne va pas lui dire de faire demi-tour et de dégager maintenant qu'il est là. Surtout qu'il est légèrement handicapé. Elle ne pense pas souvent aux autres, mais elle n'est pas non plus tyrannique. Elle hausse les épaules, l'air de dire qu'elle se fiche bien qu'il l'accompagne ou non. Ils sont désormais pratiquement à la même hauteur, mais séparés de quelques pas, elle peut l'observer plus franchement. Elle s'assure juste qu'il n'est pas une menace dans l'immédiat. Et elle doit avouer que le fait qu'il boîte est un sacré avantage qu'elle ne manque pas de soulever ... Si un problème venait à se présenter, non seulement elle pourrait appuyer sur son point de douleur mais, en plus de ça, elle pourrait courir. Lui, non. Bref, ce n'est pas le moment de penser au pire alors qu'elle n'en aura vraisemblablement pas besoin. « Aileen. » Répond-elle par politesse. Ce n'est plus très utile de nos jours mais bon, elle s'imaginait mal rester silencieuse alors qu'il fait des efforts pour se montrer aimable. « Je ne t'avais encore jamais vu ici. T'es nouveau ? » Sur son visage, aucune trace d'intérêt. Mais elle dort toujours mieux quand elle sait plus ou moins qui habite le camp, alors il est normal qu'elle pose la question.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen Mar 15 Nov - 11:00

Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it
Pierce Higgins & Aileen L. Blackhood

Surprise d’abord, la jeune femme a le réflexe de poser sa main sur le manche de son arme. Réflexe devenu universel chaque fois qu’on se faisait surprendre, chaque fois qu’on ne savait pas à qui on avait à faire. Bien loin de mal le prendre, Pierce en est quelque peu rassuré. Ce n’est pas une personne complètement stupide qui n’a pas les réflexes de base de la survie. Si bien qu’il n’en tient pas compte, et poursuit comme si de rien était. De toute façon, elle n’avait pas dégainé et ne se montrait pas menaçante. « Ça marche. » dit-elle. Elle a pas l’air d’en avoir quelque chose à foutre, mais bon. Le fonctionnement du camp étant quelque peu bizarre, ça ne l’étonnait pas. Tout le monde vivait certes les uns à côté des autres, mais il n’y avait pas de système en commun. En dehors de quelques éléments, comme la réserve de bois qu’ils avaient aujourd’hui pour objectif d’alimenter. Ca avait quelque chose d’étrange, car qui disait pas de fonctionnement en commun disait pas vraiment d’organisation de patrouilles, de tour de garde et ce genre de chose. Et en cas de difficultés majeures, comment attendre de tous les gens stationnés à Yosemite qu’ils réagissent ensemble s’ils n’ont pas été habitués à des actions de groupe auparavant ? Mais bon, après tout ce n’était pas son problème. Il n’avait pas l’intention de rester ici pour toujours.

« Aileen. » répondit-elle. Pierce n’avait pas pour habitude de se présenter de la sorte, et surtout, il avait plutôt tendance à appeler les gens par leur nom, et pas par leur prénom. Déformation professionnelle sans doute. Sauf qu’appeler quelqu’un par son prénom conférait une sorte d’autorité, et qu’ici, il n’était strictement personne. Il allait donc devoir se faire à l’emploi des prénoms. Ils poursuivirent donc leur marche, l’ancien militaire suivant la jeune femme, puisqu’il ne savait pas où ils étaient censés aller. « Je ne t'avais encore jamais vu ici. T'es nouveau ? » demanda-t-elle. Forcément, sa tête lui revenait pas. « Ouais j’viens d’arriver. » qu’il répondit, d’un ton neutre. Avec les gens qu’il ne connaissait pas, Pierce n’était pas particulièrement bavard. Il avait pas trop envie de dire d’où il venait, à quel groupe il avait appartenu, quelles méthodes avaient été employées par ledit groupe. Mais ne rien dire paraissait encore plus suspicieux. Et puis, dans cette affaire, il disposait d’un sérieux avantage. « C’Malia qui m’a amené là. Elle était d’jà dans l’parages avant, j’sais pas s’tu vois qui c’est. » rajouta-t-il donc, utilisant Malia comme sorte de garantie. Puisqu’il avait été intégré par quelqu’un qui était là depuis un moment - même si elle en avait été absente plusieurs semaines - ça lui donnait un air moins dangereux, il faisait moins étranger de cette façon. « C’fait longtemps qu’tu crèches ici ? » demanda-t-il à son tour, retournant la question. Pierce aurait bien aimé l’amener à parler, histoire qu’elle balance des éléments qui pourraient lui permettre de comprendre comment ça fonctionnait réellement ici. Mais il ne fallait pas que ce soit vraiment flagrant, sinon elle allait se montrer suspicieuse.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21815

× Points de vie : :
293

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen Jeu 17 Nov - 21:45


Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it

Pour tout dire, Aileen ne sait pas quoi penser de la situation. Elle aurait aimé rester seule, mais en même temps elle se dit que ça ne peut pas être une mauvaise chose, que quelqu'un l'accompagne. Tant que ce quelqu'un n'est pas un relou de service qu'elle aurait du mal à dégager par la suite, y a pas de problème. C'est juste qu'elle n'est plus habituée depuis longtemps aux contacts humains. Et ce mec, c'est un nouveau, elle en est sûre. Elle ne l'a jamais vu où que ce soit à Yosemite, alors forcément ... C'est censé impliquer des présentations, des blablas qu'elle juge désormais inutiles mais que certains favorisent encore. Ça l'emmerde, ça l'emmerde même profondément. Mais elle réussit à y trouver son compte, alors elle ne va pas non plus faire la pleurnicheuse ou lui demander gentiment - ou pas - de dégager. Elle s'en accommode. Et pour l'instant, il n'est pas chiant. Elle cherche donc à savoir depuis combien de temps il est là. Ce sont de bons indicateurs pour la rassurer sur la vie ici. Elle aime connaître les gens ... Toujours de loin. Evidemment. « Ouais, Malia, ça me dit quelque chose. » Vaguement, de loin. Elle l'a déjà entendu, ce prénom. De ça, elle en est sûre. Elle imagine plutôt une jeune femme, une blonde peut-être. Mais elle ne réussit pas à se faire une idée plus précise de son visage et de son physique. Elles ne se sont peut-être pas croisées plus que ça. Ou alors ça ne fait pas si longtemps que ça qu'elle est dans le camp. Elle n'en sait rien.

Ce n'est peut-être pas si important que ça, dans le fond. Maintenant, elle a deux prénoms pour le prix d'un. Et ce Pierce, elle l'aura côtoyé. Au moins un peu. Elle va pouvoir se faire une idée plus précise de l'homme qu'il est. Elle se souvient qu'à une époque, elle était capable d'évaluer les gens assez rapidement ... Elle n'est plus vraiment sûre que ce soit à l'ordre du jour. D'abord parce qu'elle ne côtoie plus grand monde. Et ensuite parce que les gens sont devenus des êtres parfaitement insaisissables. Le pire des enfoirés pourrait se trouver à ses côtés qu'elle n'en saurait rien ... Tous sont devenus maîtres dans l'art de masquer leur véritable personnalité et leurs véritables intentions. Elle en sait quelque chose. Du coup, elle espère que la discussion déjà lancée lui permettra d'y voir plus clair vis-à-vis de lui. « Quelques mois, oui. » Elle ne saurait être plus précise. Parce qu'elle n'en a pas envie, mais aussi parce que ces derniers temps, tout est devenu assez flou dans son esprit. Elle ne sait pas, elle ne sait plus. « J'étais dans la zone avant. J'imagine que ce n'est pas ton cas ? » Un regard en biais dans sa direction pour tenter de l'évaluer. Non, elle n'a pas souvenir de l'y avoir vu. Mais il faut dire que, là-bas aussi, elle avait un comportement assez particulier. Plus que repliée sur elle-même, elle passait le plus clair de son temps à l'extérieur. Vu le monde qu'il y avait dans la zone, elle aurait très bien pu passer à côté de lui sans même s'en rendre compte. En tout cas, ils viennent d'arriver près d'un des coin où le bois est à profusion. Avec un peu de chance, ils n'auront pas à s'éterniser.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen Mar 22 Nov - 11:33

Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it
Pierce Higgins & Aileen L. Blackhood

Cela faisait très peu de temps qu’il était là, mais il avait eu le temps de remarquer que Malia demeurait discrète au sein de Yosemite. Elle n’était pas de ceux que tout le monde connaissait. Malgré tout, la proximité de vie avait forcément du la faire connaître de certaines personnes. Et Aileen en faisait partie. « Ouais, Malia, ça me dit quelque chose. » répondit-elle. Le nom de semblait pas lui faire remonter une forme quelconque de haine ou de hargne, cela signifiait donc de l’indifférence, mais pas de mauvais souvenirs. Sa nouvelle compagne de route n’était pas du genre à faire du remous. Et pour cause, elle était seule, et un certains nombres de gens de Yosemite se trouvaient en petits groupes. Il ignorait si c’était le cas de la jeune femme. En fait, il ne l’avait jamais vue avant cet instant, mais il fallait dire qu’il n’avait pas vu grand monde. Ce n’était pourtant pas faute d’observer, histoire de savoir. Essayant d’en savoir un peu plus, elle ne se montra pas réticente à répondre à sa question. « Quelques mois, oui. » dit-elle. Quelques mois, de nos jours, c’était devenu beaucoup. Cela signifiait qu’elle trouvait suffisamment son compte en l’endroit pour souhaiter y rester. « J'étais dans la zone avant. J'imagine que ce n'est pas ton cas ? » précisa-t-elle. La zone ouais, il en avait entendu parler. « Nan, j’y étais pas. » répondit-il, sans s’appesantir sur le fait que les groupes, à la base, c’était pas du tout son truc.  L’information pourrait paraître suspecte.

Ils arrivèrent à l’endroit, en partie déjà défriché. Trois haches étaient plantées dans des troncs d’arbre déjà abattus. Il y avait déjà des troncs à terre, qu’il fallait tailler en bûcher, puis retailler en suite. Pas bien compliqué en principe, mais Pierce espérait juste que sa hanche allait pas l’emmerder dans la tâche. « Toute tentative de reconstitution d’une ville est vouée à l’échec. » ajouta-t-il, justifiant son choix de ne pas s’y trouver. « L’seul moyen, c’est d’pas être trop nombreux à un endroit. » ajouta-t-il, estimant que la réunion d’un trop grand nombre de personnes mettait toutes ces personne en danger : à la fois car plus il y a de monde, plus il y a de besoin. Mais également parce que ce genre d’installation un peu cosy a tendance à faire oublier ce qu’il se passe dehors, la réalité. Les gens ne savent plus ou n’ont jamais su comment se battre, comment se défendre. Or, c’était bien le seul moyen de survivre. Pierce se saisit d’une hache et décida de s’atteler à un arbre couché par terre. D’abord, il fallait le débiter de ses branches. « T’es arrivée seule ? » demanda-t-il à la jeune femme, juste avant de commencer à tailler dans le bois. Peut-être que posée comme ça, la question faisait un peu suspect. Mais bon, c’était posé maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21815

× Points de vie : :
293

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen Ven 2 Déc - 0:23


Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it

Malia, ce nom lui fait remonter quelques souvenirs. Ou, en tout cas, lui semble un tant soit peu familier. Elle ne sait pas vraiment de qui il s'agit, cela dit, il faudra qu'elle mène une enquête plus approfondie. C'est toujours bon d'en savoir un peu plus sur ceux qui vivent à proximité d'elle. Ça la rassure. Partiellement ... mais ça la rassure. Toujours dans cette optique d'en "apprendre plus", elle glane quelques informations auprès de celui qui s'appelle Pierce, donc. Sur lui, bien sûr. Elle ne va pas lui poser à lui des questions sur une tierce personne. Elle le fera d'elle-même, ça. Et auprès de la source même. Il n'était pas à la zone, alors. Ce qui explique pourquoi son visage à lui ne lui dit vraiment rien. Elle doute qu'ils se soient déjà rencontrés. Et elle n'a pas encore tranché sur le fait si, oui ou non, c'est une bonne chose. Elle ne le connaît pas, après tout. Elle ne sait pas de quoi il est capable. Il poursuit sur sa lancée, alors qu'ils arrivent à proximité du lieu recherché. « Je suis assez d'accord. » Et même totalement d'accord, mais elle n'assume pas encore tout à fait. Ce pessimisme, elle préfère le refouler, le foutre dans un coin de sa tête et ne plus y penser. Ceci étant dit, elle s'interroge maintenant encore plus sur lui.

S'il n'aime pas les groupes un tant soit peu installés, qu'est-ce qu'il fait là ? Est-ce que ça a un rapport avec son boitement léger ? Va falloir qu'elle le découvre. Là, elle est carrément intriguée. « A Yosemite, on est quand même assez nombreux. Ça ne te pose pas de problème ? » C'est un moyen détourné comme un autre de savoir s'il a l'intention de rester. Non pas que ça l'intéresse mais ... C'est important, pour elle, de le savoir. Et puis, s'il le faut, elle n'hésitera pas à se montrer plus directe dans ses questions. Ça ne lui pose pas de problème à proprement parlé. Alors qu'ils commencent à travailler chacun de leur côté, mais pas si loin que ça l'un de l'autre, une nouvelle interrogation venant de Pierce lui revient. Elle hausse un sourcil, interloquée. Est-elle obligée de donner une réponse sincère à ça ? Bien sûr que non. Elle ne s'en sent pas l'obligation, elle. Elle fait bien ce qui lui chante. « Pas vraiment, non. » Woaw. C'est vague, tout ça. Mais elle n'a pas envie de lui expliquer plus en détails ce qui s'est réellement passé. A savoir qu'elle arrivait avec quelqu'un, et que ce quelqu'un a été tué, presque aussitôt remplacé par une autre personne. C'est trop étrange, même venant d'elle. Et puis, elle préfère garder tout ça pour elle. Alors, pour noyer le poisson, elle change radicalement de sujet. « Je pense qu'on n'aura pas trop de bûches à tailler. Y en a déjà pas mal qui sont prêtes. » D'un mouvement du menton, elle désigne le tas un peu plus loin. En effet, y a de quoi faire. Mais ça ne doit pas les empêcher d'en préparer un peu plus, en complément et en remplacement. Armée d'une hache toujours posée dans le coin, Aileen entame son premier morceau de bois déjà à terre. Elle commence à prendre le pli. Et elle n'est pas encore certaine de savoir si c'est une bonne ou une mauvaise chose, d'avoir toutes ces habitudes.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21815

× Points de vie : :
293

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen Dim 22 Jan - 13:39

RP archivé suite au départ de Pierce. I love you

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen

Revenir en haut Aller en bas

Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it - Pierce & Aileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-