A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia Dim 13 Nov - 16:32

A visionary, vision is scary, could start a revolution
Pierce Higgins & Malia C. Greyson

À peine arrivés, qu’il avait essayé de repérer les lieux un peu. Les têtes surtout. Des inconnus, pour la plupart. Beaucoup demeuraient des visages qu’il n’avait pas encore vu. Ce n’était pas vraiment un camp, mais plutôt un agglomérat de petits groupes, stationnés les uns à côté des autres, pour plus de sécurité. Les bois empêchaient Pierce d’avoir une idée de l’étendue des campements divers et variés. Cette sensation lui déplaisait fortement. Ne pas savoir. Après tout, il pourrait bien être entouré par des centaines de personnes, mais comment s’en rendre compte ? Grimper à un arbre ? Avec sa jambe qu’il se traînait à cause de sa blessure à la hanche, ça risquait d’être compliqué. S’il était à peu près réparé au niveau des côtés, la hanche traînait davantage, et ça se ressentait sur sa jambe. Malgré tout, il avait désormais beaucoup moins mal, et de toute façon, à côté de la virulence de la douleur des débuts, ça ne paraissait presque rien. Quoiqu’il en soit, il demeurait vulnérable, et plus vulnérable encore entouré de ces étrangers. Certes, Malia avait affirmé que l’endroit était plutôt sûr, qu’il n’y avait pas eu de problèmes de sécurité, que les gens cohabitaient sans trop de heurts. Mais il avait du mal à comprendre à quelle hiérarchie il fallait répondre, voire même s’il y avait une hiérarchie tout court. Pourquoi y en aurait-il une ? Puisque c’était pas vraiment un groupe. Cette forme d’organisation lui étant totalement étrangère, il avait du mal à savoir sur quel pied danser. Malgré tout, il devait reconnaître que l’endroit était stratégique. Un forêt, du bois, du gibier, de l’eau ... on pouvait quasiment s’en sortir sans jamais quitter le parc. Rien à voir avec Bodie, où ils crevaient de faim.

Pierce prisa la petite branche qu’il avait saisi entre ses doigts et qu’il avait machinalement tournée dans sa main, tandis qu’il observait autour de lui. Le lendemain serait sans doute plus prospère, il pourrait davantage se rendre compte. Malgré tout, un problème demeurait. La nature des regards qui se posaient sur lui, et qui n’était pas faite pour le rassurer. Une méfiance, une trop grande méfiance. Comme si sa gueule trahissait une quelconque forme de vice. Grommelant légèrement, il se tourna pour se rapprocher de l’endroit que Malia avait sélectionné. Elle savait mieux, puisque s’il avait bien compris, elle était ici depuis un moment. Lorsqu’il arriva à leur campement, ça lui fit bizarre. Tellement habitué qu’il était à la voir avec son masque. Un bref petit moment pour s’y accoutumer, et il s’approcha pour s’appuyer contre un arbre et reposer sa foutue hanche. Bras cassé qu’il était. « J’aime pas c’t’endroit. » qu’il ronchonna, desserrant à peine les dents. Fourrant ses mains dans les poches de son jean, ses doigts au contact de la vieille photo de sa mère sur laquelle on ne voyait quasiment plus rien, il n’en resta pas là. Fallait bien qu’il ait quelques raisons pour balancer un truc comme ça. « L’gens, j’les sens pas. Z’ont un truc, y a que’qu’chose qu’tourne pas rond. T’pas r’marqué ? » demanda-t-il, s’enfonçant pas non plus dans les détails. C’était plus une impression, une sensation, il avait pas vraiment d’arguments matériels. Mais comme il fonctionnait pas mal au feeling, c’était suffisant à ses yeux. Le mieux serait sans doute de repartir, de pas rester là.
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar



× A propos du vaccin : :
Pas encore...

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
en taule.

× Messages : :
164

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Atomic Squirell

× Avatar : :
Caity Lotz

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia Dim 13 Nov - 20:46

Tu étais enfin revenu à Yosemite après plus d’un mois. Tu l’avais quitté quand tu avais appris l’assaut de Bodie sur Angel Camp, tu voulais aider ce camp rempli de braves gens à se défendre. Tu avais fait ton possible. Enfin tu pouvais te permettre de retirer ce masque, cette tenue aussi et tu pouvais déposer les armes. Tu n’aimais pas te battre, ou plutôt tu n’aimais plus. Tu agissais un peu à l’envers des autres, si les personnes normales se mettaient à tuer les unes après les autres depuis le début de cette apocalypse, toi tu l’avais déjà fait avant et depuis tu voulais au maximum éviter de le faire. Mais parfois tu n’avais pas le choix. Mais bien que tu sois partie seul jouer les justicières masquées, tu étais contre toute attente revenue en compagnie de quelqu’un. Cet homme Pierce, que tu avais retrouvé mal en point à l’Angel Camp et que tu avais décidé de sauver.Tu savais pourtant qu’il faisait partie de Bodie, tu connaissais plus ou moins le camp pour t’y être rendu et tu l’avais déjà aperçu. Et puis après un mois passé ensemble, vous aviez parler même si le gaillard n’était pas forcément le plus bavard et encore moins le plus agréable à vivre. Mais tu ne l’étais pas non plus, tu avais peut-être l’air d’une jeune femme fragile (quoi que pas tellement sous cette tenue de cuir) mais tu savais très bien te défendre et tu avais énormément de caractère. Un très mauvais caractère même si au sein de Yosemite, tu tentais d’être le plus agréable possible. Tu avais rejoins ce camp il y a un petit moment maintenant et tu connaissais plusieurs personnes, tu te sentais un peu comme chez toi ici. Tu avais aussi prit le risque d’y emmener Pierce plutôt que de le laisser seul dans son coin, tu ne savais pas si tu avais bien fait mais tu avais garanti qu’il ne serait pas un problème et tu comptais bien le faire tenir ta promesse. Tu étais pour le moment installée devant ta tente, occupé à te préparer ton repas. Tu l’avais chassé toi-même en revenant à Bodie, un lapin que tu t’empressais de dépecer. Ce n’était pas forcément ta viande préférée et tu n’en mangeais presque jamais à l’époque mais au jour d’aujourd’hui tu ne faisais plus la difficile. C’était mieux que la nourriture de la cantine de la prison, où les vieilles conserves périmées que tu trouvais ici et là dans les maisons. Tu avais vu ton nouveau compagnon de route venir vers toi mais tu n’avais pas arrêté ton activité pour autant. Tu savais qu’il allait venir te parler, il tirait déjà sa tête de râleur qu’il t’avait si souvent envoyé. Tu te demandais juste la raison de cette tête mais tu te doutais bien que tu n’allais pas tarder à le savoir. Tu lui apparaissais sans doute différente sans ton attirail et ton masque mais lui était le même depuis le début, avec son mauvais caractère. Tu ne lui répondais d’abord rien te contentant de lever ton visage momentanément vers lui posant tes yeux clairs dans les siens avant de finir de retirer la peau du lapin et de la jeter au sol. Tu écoutais ses explication avant de sourire et de poser ta viande sur une grille de cuisson que tu avais piqué d’un vieux barbecue lors d’une de tes vieilles expéditions. « J’vois pas ce qu’ils ont, par rapport à ton vieux camp, ici on te casse pas les couilles.» Tu haussais les épaules passant ta main sur ton visage, tu restais assise en l’observant. « Alors ils t’ont fait quoi les vilaines personnes ? » Tu souriais, tu aimais le taquiner, c’était ta façon à toi de lui dire qu’il devait se faire des idées, après tout tu comptais parmi les membres de ce camps depuis un moment et ce que tu aimais ici, c’est que chacun agissait pour sa pomme. Au moins on ne venait pas t’emmerder toutes les cinq minutes. « Tu veux que j’aille les rouspéter ? » ajoutais-tu en lui souriant d’un air moqueur.

_________________
~ This girl is on fire ~
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia Mer 16 Nov - 9:46

A visionary, vision is scary, could start a revolution
Pierce Higgins & Malia C. Greyson

Malia dépeçait le lapin qu’ils allaient manger ce soir, de toute évidence. D’ailleurs, personne n’avait l’air de rôder autour de leur campement, personne ne venait quémander. Niveau nourriture, c’était du chacun pour soi, et c’était bien mieux de cette façon. Car mouiller sa chemise pour nourrir tout le monde, même ceux qui ne sont pas capables de se bouger, c’était insupportable. Et Pierce en avait quelques souvenirs de Bodie. Malgré tout, il se demandait si, si jamais quelqu’un était à court de nourriture et ne parvenait plus à se sustenter, les autres ne lui viendraient pas en aide. Difficile de déterminer le niveau de solidarité à Yosemite, tout était tellement si différent. Quoiqu’il en était, ce n’était pas pour lui plaire. Trop d’inconnus, trop d’étrangers, Pierce se sentait menacé. Et à juste titre, étant donné les têtes qu’il avait cru apercevoir. Se tirer d’ici était la meilleure solution. Ses paroles firent sourire Malia, ce qui n’était absolument pas son intention de base. « J’vois pas ce qu’ils ont, par rapport à ton vieux camp, ici on te casse pas les couilles.» [/color] répondit-elle. Pour l’instant, mais ça n’allait pas tarder. L’ancien militaire imaginait assez mal les choses simplement se tasser, et les regards en sa direction se dissiper. Peut-être dégageait-il un relent d’agressivité qui mettait les autres mal à l’aise. Il en savait foutrement rien. Mais ce dont il était sûr, c’était que ça n’allait pas simplement passer. « Alors ils t’ont fait quoi les vilaines personnes ? » demanda-t-elle, montrant un minimum de considération pour ce qu’il disait. C’était plus simple pour elle de se détendre, puisqu’elle avait déjà vécu ici, parmi ses gens. Elle en connaissait certains, savait comment ça fonctionnait, pas lui.

Mais ce qu’ils lui avaient fait ? Le principal problème était la façon dont on le regardait. Pour la plupart des gens, c’était simplement la méfiance face à une personne inconnue. Mais pour quelques autres personnes, non, ça venait d’avant. Des gens déjà rencontrés, avec qui il n’y avait aucune chance que ça passe. « J’sais pas, ils m’regardent comme s’ils avaient peur que j’les bouffe et qu’il fallait m’faire dégager avant qu’ça arrive. » répliqua-t-il, n’ayant pas l’intention de rentrer dans les détails. Il fallait que Malia comprenne, ils étaient de toute évidence en danger. Rester ici et risquer de se faire planter par ces types-là ? Très peu pour lui. Il avait pas survécu tout du long pour finalement se faire avoir si bêtement. Les groupes, ça n’avait jamais été son truc. Bodie, c’était une pause, du repos, mais après ça devait s’arrêter, et revenir à la normale. « Tu veux que j’aille les rouspéter ? » se moqua-t-elle de lui, montrant que finalement, elle n’accordait pas beaucoup de crédit à ce qu’il était en train de lui dire. Pierce leva les yeux au ciel. Il avait certainement pas besoin qu’elle intervienne, d’une, et de deux, il était sérieux. « Quand tu t’feras planter dans ton sommeil, on verra si ça t’fait toujours marrer. » qu’il grommela, grincheux. Envisager de rester lui paraissait compliqué. « Y a même pas d’hiérarchie, c’une vraie anarchie c’t’endroit. » continua-t-il de se plaindre. Il n’aimait pas ça, ça ne rimait à rien. Le militaire en lui avait besoin de voir des grades, de comprendre à qui se référer. Mais ces gens-là n’avaient aucune organisation, ce qui les mettait tous en danger.
Revenir en haut Aller en bas

SHIT HAPPENS
avatar



× A propos du vaccin : :
Pas encore...

× Âge du perso : :
24 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
en taule.

× Messages : :
164

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Atomic Squirell

× Avatar : :
Caity Lotz

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Mekhaï

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia Ven 2 Déc - 21:53

Tu savais bien que Pierce finirait par râler, il avait souvent quelque chose à redire sur tout. Et tu te doutais bien que Yosemite ne lui plairait pas. Tu ne pouvais pas affirmer connaitre tout de lui mais du peu que tu avais appris au cours de ce moi, tu t’en doutais. Sans compter qu’il n’était pas inconnu de tous ici, ton ami Lucy par exemple t’en voulait beaucoup de l’avoir amener ici, mais il était ta responsabilité, et s’il tenait à sa vie, il n’avait pas intérêt à s’en prendre à qui que ce soit ici. Tu ne le retenais pas, mais tu espérais qu’il décide de rester avec toi. Tu l’aimais bien Pierce, il te rappelait un peu Cole, vaguement. Peut-être parce que toi non plus tu n’étais pas une sainte, même si tu essayais de te racheter et de retrouver un semblant d’humanité, mais ta nature restait présente au fond de toi, elle existait depuis plus longtemps que cette apocalypse, bien avant pour toi tuer avait été ta méthode de vengeance. Tu voulais vraiment rester ici, sans règles, sans personne pour vous emmerder, chacun vivant sa vie. C’était le petit patelin des desesperate housewives, en version apocalypse. Des voisins, des visites, des gens qu’on aime, qu’on déteste, à qui on ne parle jamais. Mais la base de tout était la survie. C’est que tu voulais lui faire comprendre, ici contrairement à Bodie, vous aviez la paix. Cela ne semblait pas convaincre ton acolyte, au contraire mais tu pensais que c’était lui le problème à se méfier de tout et de rien. Certes à Bodie ou à l’extérieur c’était nécessaire mais ici, il s’agissait seulement de personnes voulant la paix. Tu te me moquais même de lui, montrant tout de même un minimum de considération pour ce qu’il te disait. Mais tu utilisais toujours le second degré. « Bah tu viens d’arriver, c’est normal qu’ils se méfient, laissent leur du temps. Puis au pire tu t’en bats les couilles non ? Tu vis ta vie et ils font la leur. » Tu savais que Pierce n’était pas inconnu de tous, on t’avait parlé de lui mais tu t’en foutais, tu n’avais pas peur. Tu avais très bien compris que Pierce était de Bodie lors de l’attaque mais tu l’avais sauvé, tu étais contradictoire avec toi-même. Tu ne pouvais cependant pas t’empêcher de te moquer de lui, c’était peut-être exagéré mais c’était plus fort que toi. Tu étais comme ça et tu aimais le voir bougonner. Et le voilà qui te rétorquait une phrase tout vexé. « T’es mignon quand tu te vexe ! » Tu riais légèrement passant une main dans tes cheveux pour les placer en arrière. « Je dors jamais sur mes deux oreilles mon chou, et il est pas né celui qui va me tuer. Et puis maintenant qu’on est deux on pourra toujours se faire des tours de garde ? » Un comble dans un camp mais si ça pouvait le rassurer. Par contre, quand il parlait de hiérarchie cela me faisait un peu sortir de mes gons. « Et pourquoi t’as besoin que quelqu’un te dirige bordel, moi personne ne me dis ce que j’ai à faire et j’vois pas pourquoi t’as besoin d’un chef qui sur un putain de coup de tête t’envoi faire une connerie qui peu gâcher ta vie ! Prends tes couilles en main et prend TES décisions ! » Tu voulais le raisonner mais tu étais sans doute trop directe. C’était un peu ton défaut. Pierce le savait, il avait son petit tempérament mais tu avais le tien. « Alors tu proposes quoi ? »

_________________
~ This girl is on fire ~
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22590

× Points de vie : :
172

× Copyright : :
© lux aeterna (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia Dim 22 Jan - 13:39

RP archivé suite au départ de Pierce. I love you

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia

Revenir en haut Aller en bas

A visionary, vision is scary, could start a revolution - Pierce & Malia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-