[FLASHBACK] hunt or be hunted | Charlie Swick
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

[FLASHBACK] hunt or be hunted | Charlie Swick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: [FLASHBACK] hunt or be hunted | Charlie Swick Lun 14 Nov - 17:00

Hunt or be Hunted
Blue & CHarlie
J'ai ce besoin de détruire ce qui m’entoure. Ce n'est pas parce que c'est plus facile que de construire, non, car en vérité construire n'est pas bien compliqué non plus. C'est d'entretenir qui est complexe, et totalement impossible quand on voit les choses en grand. Alors je détruis. Je détruis ce qui me lie aux autres sans vergogne. Je sabote les fondations même de toute relation, afin que celles ci s'écroulent et que dans ces amas ne puisse rien en ressortir; ni bon, ni mauvais. Je ne suis qu'un saboteur, et c'est la seul chose que je sais faire sans erreur...

Une brise automnale soufflait dans les branches des arbres orangés par l'automne. Le ciel gris et couvert annonçait une fin de journée pluvieuse, au plus grand désespoir de la petite Blue. Depuis la mort de ses parents, elle se terrait dans les forêts Californiennes, se débrouillant du mieux qu'elle pouvait. Son jeune âge la rendait vulnérable mais étant de petite taille et légère, elle pouvait se cacher sans soucis dans les buissons ainsi que se déplacer dans les feuilles mortes sans faire de bruit. Elle était seule, dans la forêt, depuis des mois, et l'enfant ne ressentait nulle envie de retrouver la civilisation. Entre ces immenses et silencieux arbres, Blue se sentait protégée de toutes menaces extérieures. Son expérience dans ses bois était tellement bonne qu'elle les connaissait pratiquement par cœur. La gamine pouvait s'y déplacer de jour comme de nuit et retrouver sans problème l'endroit où elle avait planquer son sac à dos. En cas de problème, elle montait aux arbres, chose qu'elle avait apprit il y a peu. Blue avait apprit à monter aux arbres en observant les écureuils. Elle savait pertinemment qu'elle ne serrait pas aussi agile qu'eux étant donné leur différence de poids et de taille, mais elle s'en tirait plutôt pas mal.
Les premières gouttes commencèrent à tomber, en même temps que le soleil déclinait à l'horizon. La température chuta de quelques degrés. Blue fit demi-tour, retournant là où elle campait depuis maintenant deux semaines. Tout les étés, depuis sa plus tendre enfance, la fillette allait en compagnie de ses parents camper dans les immenses forêts du Wyoming. C'est là-bas qu'elle avait apprit à fabriquer des cabanes grâce à des morceaux de bois. Blue n'aurait jamais imaginé que cela lui serait utile pendant la fin du monde.
Après une dizaine de minutes de marche, l'enfant fut de retour à son campement, une poignée de fraises des bois dans sa paume de main. Blue se pencha pour pénétrer dans sa cabane, et déposa les fruits sur un sac plastique. Autour d'elle, la gamine entendit la forêt s'agiter, les arbres se balançant aux rythmes des bourrasques de vent. La pluie s'accentua. Elle leva les yeux vers le toit de sa cabane, contente que la mousse posée dessus absorbe toute l'eau, gardant alors au sec le parterre de la cabane. Blue sortit de son sac quelques brindilles et petites branches sèches qu'elle avait ramassé en début d'après-midi, et les déposa en tas face à elle. D'une poche de son sac, elle sortit une boîte d'allumettes pratiquement remplies, qu'elle avait trouvé dans une voiture accidentée quelques jours auparavant. Blue craqua une allumette, et mit feu aux branches, entourées de pierres pour éviter que le feu ne se propage. Elle enfila une veste plus chaude et mit ses mains au dessus du feu, tout en les frottant pour les réchauffer d'avantage. Une fois que son ventre se mit à gargouiller, elle mangea toutes les baies des bois tout en les savourant une par une. Le vent se faisait toujours plus violent, et la pluie tombait à flot. Blue poussa un profond soupir et s'adossa contre son sac, son regard fixant les flammes d'un air distrait.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE EN OR
avatar



× A propos du vaccin : :
Non. Il n'y croit pas.

× Âge du perso : :
35 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Près de Bodie, en randonnée...

× Avant, j'étais : :
Mécanicien (officiellement). Contrebandier de voitures (officieusement).

× Messages : :
1637

× Points de vie : :
33

× Copyright : :
Avatar : Moony | Signature : Ziggy Stardust

× Avatar : :
Oscar Isaac

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Sandy

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] hunt or be hunted | Charlie Swick Sam 19 Nov - 20:00


Hunt or be hunted.
Cette foutue pluie. Ce foutu vent. Ce fichu pays. Je serrais les dents et serrais mes bras autour de mon torse. J’avais un sac sur le dos qui pesait beaucoup trop lourd pour mes capacités. J’avais été trop frugale dans le dernier établissement que j’avais visité. Une vieille station service perdue au milieu des bois. Il n’y avait pas que la station service qui était perdu dans cette forêt. Je grommelais dans ma barbe et continuais de marcher. Hors de question que je m’arrête ici. Qui sait ce qui pourrait me sauter à la gorge. Un rôdeur ? Une meute de loup ? Je préférais encore les rôdeurs, plus lent et facile à tuer. J’avais l’impression de devenir paranoïaque à marcher dans cette forêt sans avoir vraiment l’espoir d’en ressortir un jour vivant. Est-ce que j’exagérais ma situation ? Grandement. Je n’étais pas partit seul en quête de vivre dans les derniers jours, j’avais seulement été éloigné de mon groupe après avoir été poursuivi par quelques rôdeurs. Trop nombreux pour que je les tue à moi seul. Et comme mes compagnons étaient trop loin à ce moment, j’avais fini par trop m’éloigner et me perdre dans ces bois.

Et ensuite avait suivi les forts vents, puis la pluie et puis cette foutu peur de tomber sur un piège ou des rôdeurs en quête de chair fraiche. J’étais la victime parfaite. Trempé jusqu’à la moelle, un sac à dos plein à craquer de nourriture, un pistolet à moitié vide caché dans ma veste et un couteau tout taché de sang séché. Je mis le pied dans un trou d’eau et grimaçais en sentant l’eau froide pénétrer dans ma botte. C’était plus que je pouvais en prendre. Plus jamais je ne quitterais Bodie si j’y retournais en vie. Je ferais la garde du camp tous les jours si c’était ce qu’il fallait. Mon sens de l’orientation était exceptionnellement mauvais aujourd’hui et je m’en voulais de m’être autant avancé dans cette forêt. Pourquoi est-ce que j’étais allé aussi loin ? J’aurais pu faire une centaine de mètres et couper par la droite ou la gauche, revenir sur mes pas et retrouver mon groupe sans jamais que les rôdeurs ne me tombent dessus. Tête de noix.

Puis je me rendis compte que je sentais autre chose que l’odeur des feuilles mouillés et de la terre. Je sentais de la fumée. J’étais proche de la civilisation. Ou simplement d’un camp de survivant… À savoir si j’y serais bien accueilli ou pas, c’était encore à voir. Je continuais d’avancer, essayant de me diriger vers l’odeur de fumée qui semblait dispersé par les grands vents. Mais je remarquais bientôt des traces au sol ainsi que les crépitements d’un feu. Je m’arrêtais pour évaluer la situation et remarquais un campement un peu plus loin. Il y avait une cabane avec un genre de toit en mousse. C’était étrange mais pas quelque chose que je n’avais vu. Il n’y avait de place que pour une ou deux personnes là-dedans, pas quelque chose qui m’effrayait. J’étais capable de me défendre facilement si quelque chose arrivait et j’étais même capable de remplir encore un peu mon sac s’ils étaient sans défense. Oui, mon sac est plein, mais je suis sûr qu’une ou deux conserves y entreraient très bien.

Je m’approchais alors de la cabane, trempé jusqu’aux os et cognais à la petite porte. « He ho ! Y’a quelqu’un là-dedans ? » Puis je me penchais pour essayer de regarder entre les interstices dans le mur de la cabane. « Vous auriez une place pour un idiot trempé par la pluie ? J’avais pas prévu de parapluie… » C’était le moment crucial. Soit on me lancerait des injures, sois on me laisserait une petite place pour que je vienne épier.

© 2981 12289 0

_________________
 
One day, you will perish. You will lie with the rest of your kind in the dirt. Your dreams forgotten, your horrors effaced, your muscles will turn to sand, and upon that sand a new god will walk, one that will never die, because this world doesn't belong to you or the people who came before.
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
22392

× Points de vie : :
75

× Copyright : :
© Swanette la malicette (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FLASHBACK] hunt or be hunted | Charlie Swick Sam 11 Mar - 18:43

RP archivé suite à la suppression de Blue. I love you

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] hunt or be hunted | Charlie Swick

Revenir en haut Aller en bas

[FLASHBACK] hunt or be hunted | Charlie Swick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-