[FB] - Mess Is Mine
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

[FB] - Mess Is Mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: [FB] - Mess Is Mine Jeu 24 Nov - 2:08

Mess Is Mine
unknown & Logan
Car l'esprit peut être blessé tout aussi facilement que le corps. Mais ce genre de blessure est plus compliqué à soigner, car il n'y a pas de plaie. Juste une douleur qui ne se voit que si on la partage avec les autres.


Few weeks ago; Prenant une profonde bouffé d’air frais tu fermas les yeux quelques instants et posas ton sac sur le sol. Le soleil commençait à se coucher et le ciel était auréolé d’une lueur orangée. Toute ce voyage pour finalement arriver quelque part. C’était la première soirée que vous passiez dans ce camp. La première fois également que tu étais confronté à autant de personnes, tant d’inconnus qui montrait que vous n’étiez pas aussi seul que tu le pensais. Car jamais tu n’aurais cru qu’il en reste autant, et passer l’étonnement, il restait toujours la peine de ton coeur et la détresse de ton esprit. S'il en restait autant, pourquoi il ne restait plus qu’Asher et toi ? Pourquoi les autres étaient morts? Pourquoi tu n'avais pas été capable d’en sauver un seul ?
La seule chose que tu aimais dans le fait d’être constamment sur la route, c’était que tu n’avais pas le temps de réfléchir à ce genre de chose. Évidemment, tu le savais que ce moment arriverait un jour ou l’autre, mais tu n’avais pas cru qu’il arriverait si vite. Asher lui semblait heureux, comme toujours, des deux tu n'avais n jamais été le plus sociable. Mais si toi, tu ne souhaitais pas te retrouver seule avec tes pensées, lui avait le droit de profiter de ce renouveau. Alors après l’avoir aidé pour installer vos tentes respectives, tu décidas de faire un petit tour. Qu’il profite sans toi de tout ça. L’ami n’était pas dupe, il voulait te rattraper, il voulait partager cette soirée avec toi, pour que vous puissiez découvrir de nouveaux visages, de nouvelles âmes errantes comme vous et pourtant chacune si unique. Chacun avait quelque chose à dire, quelque chose à partager mais toi, tu te refusais ça. Car s'il s’en doutait, Asher ne savait pas. Tu avais ce sentiment d’avoir le coeur creux, vide. Qu’on t’avait arraché tout ce qui pouvait te faire sentir heureux. On t’en avait laissé assez pour que tu survives, mais insuffisant pour que tu puisses afficher un vrai sourire sur tes lèvres.  
« Je reviens un peu plus tard.» c’était ce que tu avais murmuré alors que tu t’étais éloigné du groupe, du feu. Tu avais juste saisi ton sac au passage. Non pas pour partir, mais simplement pour ta propre sécurité. Rester sans rien était quelque chose de totalement suicidaire. Et si l’idée de te laisser mourir avait déjà effleuré ton esprit, tu n’en étais pas rendu à ce stade. Pas encore, et tu espérais que ce ne soit jamais le cas. Car cela signifierait que tu aurais tout perdu, et que tu n’aurais plus rien qui te donnerait l’envie de rester sur ce monde qui enfant t’émerveillait tant. On t’avait rapidement décrit les lieux. Tu cherchais un endroit bien précis : le lac. Il n’était pas loin, alors tu étais en quête d’un lieu un peu plus reculer, afin de t’asseoir sans qu’on puisse te voir.
Posant ton sac sur le sol, tu laissas échapper un souffle de ta bouche, tu te laissas tomber lourdement en arrière. Et tu regardas le ciel quelques instants, il s’était assombri et n’était illuminé par la lune qui était pleine ce soir. Essayant de te vider l’esprit tu te contentais de regarder les étoiles, une après l’autre. Mais c’était vain, de vouloir toutes les regarde en détail, il y en avait trop. Puis tu attrapas dans ta poche ton paquet de cigarettes. Chose que tu faisais rarement, tu les gardais pour des occasions particulières, et tu avais le sentiment que ça en était une. Tu mis rapidement la main sur l’un de tes briquets perdus dans le fond de son sac et allumas le poison entre tes lèvres. On s’en fouettait non . Que se soit dangereux pour la santé . Tout voulait la peau de l’homme maintenant, alors pourquoi se priver. À la première bouffée due toussa, cela faisait bien longtemps que tu n’avais pas fumé et tes poumons avaient perdu l’habitude que tu les pourrisses ainsi. « Connerie.» laissas-tu échapper entre deux raclements de gorge. Depuis quand c’était devenu si désagréable ?  


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FB] - Mess Is Mine Jeu 1 Déc - 15:34

Mess Is Mine
Hazel & Logan
Ils sont venu à nous de White Harbor et de Blancport. Depuis Beaumarché et Port-Réal, du Nord et du Sud, de l'Est et de l'Ouest. Ils sont morts en portégeant hommes, femmes et enfants qui ne connaîtront jamais leurs noms. C'est à nous de nous souvenir d'eux. Nos frères, que nous ne reverrons jamais. A présent, leurs garde est finie.


Few weeks ago; C'était une journée comme une autre dans ce monde pourrie jusqu'à l'os. Tout était toujours pareil et la routine me donnait le mal de mer. Sur terre. Quoi y a un problème ? Bref. Comme je disais donc, c'était une journée comme toutes les autres depuis le début de l'invasion mutante d'arracheurs de boyaux. Tout était toujours pareil. Quoi que mon quotidien était beaucoup plus calme depuis que je vivais ici. Yosemite était un camp de réfugiés comme un autre. Enfin j'imagine. Il y avait des vivants. Et dehors des morts. Explication terminée. Un peu comme partout ailleurs. On s'échignait juste à ce que les morts en question ne franchissent pas les barrières pour attaquer le peu d'entre nous foulant encore cette terre.  C'était mon rôle. Pas de fouler la terre. D'empêcher les rôdeurs de venir grignoter la cervelle des survivants. J'étais une gardienne de la citadelle. Et ce jour-là, j'étais de surveillance. Enfin, ma garde venait juste de se terminer. J'étais crevée, j'avais faim, j'avais soif et j'avais envie de casser la gueule à quelqu'un. Pourquoi ? Parce que l'inertie de mon existence me donnait envie de vomir. J'aimais ma vie d'avant. La guerre, l'honneur. Vous allez me dire qu'il n'y a pas grande différence entre ce que je vivais et ce que je vie aujourd'hui. Mais si. Il y en a une. Et une grosse. L'honneur à complètement disparue. Plus d'organisation, plus de grade, plus de respect. Tout le monde est mit dans le même moule et basta. Et la guerre. La guerre c'est autre chose. Avant il me suffisait de me foutre sur mon perchoir au-dessus de la scène, viser la cîble, tirer, redescendre et aller boire un coup. Aujourd'hui, il y a trop de cibles pour moi toute seule et aucun perchoir ne peux me permettre de toutes les abattrent. Et plus rien n'a de sens. Les êtres humains, qui auraient dut se regrouper pour former une armée, se sont diviser aux quatres coins du pays et certains ont craqués leurs slips et sont passés du côté sombre de la force. Oui jeune maitre padawan. Certains humains sont devenuent cannibales, assassins, et je passe les détails les plus glauques. Aujourd'hui, il faut se méfier des vivants morts de l'intérieurs et des morts, morts tout court. Mais comment savoir qui et qui avant qu'il ne soit trop tard ? Bienvenue dans mon monde.

Au lieu de me rendre sous ma tente et de nettoyer mes flingues, j'avais décidé d'aller faire un tour au lac. C'était un peu l'endroit où j'aimais squatter tranquillement, histoire de faire le vide. Parfois pour y réfléchir. Parfois pour ne rien faire. Le bruit c'était pas vraiment quelque chose de dérangeant pour moi. J'avais l'habitude depuis gamine d'avoir toujours du monde autour de moi. C'est pour cela que le fait d'être seule m'étais de temps en temps nécessaire. Le silence, c'était précieux. Allongée mollement dans l'herbe fraîche, je réfléchissai à mon futur. Les perspectives étaient minces. Et mes envies totalement absentes. Vivre au jour le jour était devenu plus qu'un mantra pour pas mal de monde depuis le début de l'infection. J'en faisais partie. Et pourtant mon avenir était tout tracé depuis un bail. Armée. Il suffisait d'un mot pour tout résumer. Je voulais faire carrière dans l'armée. Aujourd'hui, j'étais peu de chose. Et c'était ça le plus énervant. Ma carrière de prestige avait été piétinée par des foutues zombies. Non mais merde. 

J'aurais peut-être reussi à m'endormir si un mouvement sur ma gauche ne m'avait pas alertée d'une présence. Y a un gars. Un gars qui squatté ma pelouse. J'arquai un sourcil. Non mais c'est qui lui ? J'avais pourtant l'impression d'avoir fait le tour des visages Yosemitiens. Un nouvel arrivant sans doute. C'était un survivant classique. Pas un fou. Personne ne l'aurait laissé rentré sinon. Je me détendis légèrement. Je lui aurais peut-être demandé de dégager vite fait bien fait si il n'avait pas sortit un paquet de cigarettes de son sac. Mon dieu. Un saint. J'étais à la recherche de cette merveille depuis des semaines. J'sais pas pourquoi mais les clopes étaient devenues encore plus rare que l'eau depuis l'épidémie. A croire que le peu d'êtres humains restants avaient décidés de se défoncer les poumons à coup de frite à cancer histoire de mourir par autre chose que les rôdeurs. Han des frites  youhou Faim. Chier. Il se mit à tousser aussi. Un fumeur qui supporte pas la fumée, elle est bonne celle là. « Si tu m'files une clope, je passerai le fait que tu viens de dire connerie devant une dame. »  Ma voix sortait de l'obscurité. Je me relevai, histoire qu'il me braque pas un flingue sur la gueule. J'allais franchement mal le prendre si c'était le cas. Mon fusil sur l'épaule, je levais un sourcil, attendant le précieux.




©️ Gasmask
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21943

× Points de vie : :
408

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [FB] - Mess Is Mine Dim 5 Fév - 18:33

RP archivé suite à la suppression de Logan. coeurrose

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: [FB] - Mess Is Mine

Revenir en haut Aller en bas

[FB] - Mess Is Mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-