Long time friends (ft. Iwan)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox. Les admins sont actuellement absentes jusqu'au 25 juillet mais vous pouvez toujours contacter Aileen par MP en cas de question !
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Long time friends (ft. Iwan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Long time friends (ft. Iwan) Dim 25 Déc - 12:34


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

Parfois, la vie vous fait vous confronter à des choses auxquelles vous ne vous seriez jamais attendu. La preuve. Chacun d'entre eux avait une vie bien rodée avant, un emploi, une famille, des amis, une vie normale. Pas tous, évidemment, mais pour beaucoup d'entre eux, ça se passait plutôt pas mal. Du jour au lendemain, vous vous réveillez au milieu de tout ça, des morts qui reviennent à la vie, des gens qui profitent de ce chamboulement pour vous faire du mal et vous voler, sans que vous ne compreniez pourquoi et comment vous en êtes arrivés là. Parfois, c'est vous-même qui vous surprenez à avoir changé, à être devenu une toute autre personne, sous prétexte que la fin du monde était arrivée. Carolyn faisait partie de ces gens-là, de ceux qui avaient changé, de ceux qui ne se souciait plus que d'eux-même avant toute autre chose, et qui étaient prêts à tuer pour rester en vie. Il parait que c'est humain. Il parait que seuls les plus forts et les plus malins s'en sortent. Whatever. Malgré qu'elle fasse partie du camp de Yosemite, qu'elle y avait trouvé des attaches auprès de certaines personnes, ça en avait été trop pour elle. Un coup de ras le bol de cette routine qui vous enferme dans ce cauchemar. Elle avait pris ses affaires, du moins quelques ressources, ses armes et son sac de couchage, et était partie. Pas définitivement, non, elle n'abandonnerait pas ses compagnons sans le leur dire, elle ne prendrait d'ailleurs pas le risque de perdre sa place à Yosemite, malgré qu'elle ne soit pas convaincue par cet endroit. Elle avait simplement décidé de s'écarter, quelques jours, de se retrouver seule et de faire un point. Elle ne savait plus de quoi elle avait réellement envie aujourd'hui. L'exil était ce qui lui avait semblé la meilleure chose pour elle à ce moment-là. Elle avait prévu de partir seulement quelques jours. Afin de ne pas inquiéter ses compagnons, elle les avait quand même avertis. Ils n'avaient pas été convaincus pour son idée, mais savaient qu'ils ne parviendraient pas à lui enlever cette idée de la tête.

Voilà donc deux jours qu'elle marchait, vers l'inconnu, sans but précis. Elle longeait la route, sachant pertinemment que les rôdeurs seraient plus nombreux dans des coins plus reculés, dans la forêt. Elle était toujours en Californie, mais ne savait pas où précisément. Et en fait, elle s'en fichait royalement. Ces deux jours de marche lui avaient permis de faire une rétrospective de sa vie. Elle avait tendance à se remettre beaucoup en question ces derniers temps. Son adolescence un peu compliquée, son divorce, la perte de son enfant, le décès de ses parents, sa relation avec ses frères et soeurs. Beaucoup de non dits et d'erreurs qu'elle aurait donné cher pour réparer. Malheureusement, il était trop tard, beaucoup trop tard. Alors qu'elle errait sans but précis, son sac à dos et son sac de couchage sur les épaules, elle entendit un bruit. Rien qui ne s'apparentait à ces foutues créatures qu'elle pourrait reconnaître parmi tant de choses. Quelqu'un se trouvait à proximité sans qu'elle ne puisse savoir où exactement. Toujours sur la défensive et prête à affronter ce qui pourrait la mettre en danger, elle posa la main sur son arme qu'elle n'hésiterait pas à brandir si besoin.

« Pas la peine de te planquer, je sais que tu es là. » se contenta-elle de dire sur un ton qui intimait à cette personne de se montrer. Peut être ne s'agissait-il que d'un animal, mais elle avait appris que la meilleure défense était l'attaque.


code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)


Dernière édition par Carolyn J. Stevens le Ven 2 Juin - 12:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Lun 2 Jan - 17:01


Long time friends

Parfois, errer un peu seul ne peut pas faire de mal. Bien au contraire. Pour Iwan, ce sont des moments exquis qu'il savoure toujours à leur juste valeur. Pour autant, traîner avec Tyler n'est pas non plus un problème pour lui. Mais à force de le faire, il y a toujours un moment où la rupture s'annonce, où il a besoin de se retrouver un peu en tête-à-tête avec lui-même, au risque de devenir fou pour de bon. Ces moments, en général, viennent parce qu'il a rêvé de son fils, ou parce qu'il a osé s'égarer de ce côté-là, dans ses pensées. Il repense à son visage. Il laisse ses yeux vagabonder sur la photo qu'il garde précieusement, contre lui mais aussi à l'écart d'autrui. Tyler elle-même n'a jamais eu connaissance de cet ancien aspect de sa vie. Il préfère le garder pour lui. Mais du coup, quand ses pensées deviennent trop envahissantes, quand la nostalgie et même la mélancolie le gagnent, il s'en va, il fuit. Bien sûr, il prend toujours soin de prévenir Tyler, histoire d'éviter qu'elle s'inquiète ou prenne des risques en le cherchant de partout. Mais il fuit. Il part pour vagabonder. Ça peut durer quelques heures comme quelques jours. Mais il s'efforce toujours de prévenir Tyler à propos de combien de temps cela pourra durer. Elle reste de son côté pendant ce temps-là et il est sûr que cela lui est profitable, à elle aussi. Comme il l'a déjà été dit, ça ne peut pas faire de mal. Ils finissent toujours par se retrouver, de toute façon. Parce qu'ils se donnent un point et une heure approximative de retour. C'est ce qui se passera le lendemain si tout se passe bien.

Il y a une heure de cela, Iwan a brusquement eu envie de marcher. Beaucoup. Longtemps. Ses pieds sont en feu dans ses rangers, mais il ne s'en soucie pas. Il a prévenu Tyler qu'il revenait le lendemain et il est parti. Il se doute qu'elle s'inquiète dans ces moments-là, d'autant qu'il lui laisse toujours la voiture sans savoir si elle l'utilise ou non. Mais il en a besoin, c'est comme ça. Il a longtemps marché, jusqu'à ce que le soleil tombe, l'obligeant à trouver une solution. C'était prévu : il a grimpé de quelques branches dans un arbre et s'est attaché à l'une d'elles avec l'aide de sa corde. Il a passé de longues minutes le regard rivé sur la photo de son fils, à la lueur de la lune. Et puis il s'est décidé à se reposer un peu. Le soleil qui se levait l'a réveillé d'abord. Il s'est empressé de descendre de son perchoir. Il a marché quelques minutes, tout en rangeant tout son barda sorti pour sa nuit, jusqu'à ce qu'un bruit l'interrompe. Il n'était pas assez concentré sur ce qu'il se passait autour de lui, et le fait qu'il se planque derrière un arbre l'a fait repérer. Une branche a craqué, lui qui est habituellement si discret, et une voix est venue le héler. Une voix familière. Mais il n'a pas réussi à mettre le doigt dessus ... jusqu'à ce qu'il se décale sur le côté pour observer la nouvelle venue, les mains en évidence pour ne pas d'emblée se faire tirer dessus. Il a reconnu son visage immédiatement. Et à la colère contre lui-même d'avoir été si distrait, a succédé la surprise. Pire, la stupeur. Son visage, ses mains, et tout le reste de son corps à vrai dire, se sont crispés. « Carolyn. » A-t-il lâché dans un souffle, d'une voix faible et distante. Il faut dire qu'il n'est d'ores et déjà plus ici. Non, il est à milles lieux de cet endroit, aux côtés de son fils. Et il ne pense plus à garder ses mains en l'air, tant il est ailleurs. Carolyn. Forcément, ça le ramène à son Joseph, perdu depuis trop longtemps.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Lun 2 Jan - 19:35


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

La main toujours posée sur son arme, prête à dégainer tel un gangster, Carolyn ne quitta pas sa cible des yeux. Les secondes qui précédèrent l’apparition de celui qui se cachait lui parurent une éternité. Elle était crispée, forcément, ne sachant pas du tout à quoi ni à qui s’attendre. N’importe qui pouvait sortir de là et lui tirer dessus sans qu’elle n’ait eu le temps de dire ouf. Elle était prête à bondir ou à se décaler pour esquiver une attaque. Dans ces cas là, elle se transformait en prédateur et comptait uniquement sur ses réflexes. Elle fut stupéfaite de voir Iwan, mains en l’air, sortir de sa cachette. Ses yeux s’emplirent de larmes sans qu’elle ne puisse les contrôler. Iwan était un vieil ami. Elle l’avait vu pour la dernière fois peu de temps avant l’épidémie. Ils vivaient tous deux à San Francisco, et bien qu’elle l’ait rencontré à une période de sa vie qu’elle préfèrerait oublier, il avait toujours été là pour elle. Il lui avait souvent confié la garde de son fils, Joseph, un enfant fabuleux avec lequel Carolyn passait toujours de très bon moments. Elle n’avait malheureusement pas eu la chance d’être mère, ou du moins pas vraiment, et bien que ce petit gars lui fasse penser à son propre enfant mort-né, elle l’aimait beaucoup et éprouvait beaucoup d’affection à son égard.
Iwan l’avait reconnue également, il avait prononcé son nom d’une voix si faible qu’elle ne l’avait presque pas entendue. L’émotion s’était emparée d’elle, mais elle ne parvenait pas à bouger. Elle relâcha son arme et passa ses mains dans ses cheveux, les poussant vers l’arrière. Elle ne réalisait pas qu’il se trouvait face à elle. Elle avait parfois pensé à lui, et au petit, espérant intérieurement que tout allait bien pour eux. Elle réalisa néanmoins que Joseph n’était pas là. Son cœur se serra, et une boule se forma immédiatement dans sa gorge. Elle songea que, peut être, ils avaient trouvé un campement et que Joseph s’y trouvait. Elle l’espérait vraiment.

«  Oh mon Dieu Iwan… » Le soulagement de le voir se fit sentir dans sa voix. Il avait l’air d’aller, du moins physiquement, il ne semblait pas blessé. Elle n’osait pas lui demander comment allait son fils, de peur de faire une gaffe. Tout pouvait aller tellement vite désormais, ils devaient s'attendre à tout, même à ce qui nous paraissait impossible.

«  Je ne te pensais pas dans le coin ! Tu as un campement ?  » Elle était si heureuse de le voir, une tête connue, un ami. Il serait inconcevable qu’elle perde sa trace de nouveau. D’un coup, il lui paru être à des années lumières de la réalité, comme s'il était égaré dans des pensées profondément enfouies. C'était assez perturbant de ne pas savoir ce qui venait de lui traverser l'esprit.

«  Iwan ? Ca va ?  » Elle aurait voulu l'approcher, lui mettre la main sur l'épaule pour le ramener à la réalité, mais elle n'osa pas. L'apocalypse avait changé les gens, même ceux que l'on pensait connaitre. Combien avaient troqué leur gentillesse contre de la hargne et de la haine ? Peut être son ami avait-il changé lui aussi ? Elle devait se montrer prudente, les réactions des gens pouvaient être imprévisibles. Après tout, elle n'avait pas vu l'homme depuis ce qui lui semblait être une éternité. Pourtant, sa voix lorsqu'il avait prononcé son nom ne semblait pas mauvaise, presque inaudible. Elle se contenta de rester là où elle se trouvait, mais ne pouvait s'empêcher de le fixer, inquiète de ce à quoi il était entrain de penser.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)


Dernière édition par Carolyn J. Stevens le Lun 23 Jan - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Jeu 19 Jan - 20:04


Long time friends

Le choc est tel qu'Iwan parvient à peine à prononcer le prénom de la jeune femme qui se tient là, devant lui. Pourtant, il la connaît bien. Et même très bien. C'est justement là que se trouve tout le cœur du problème : il ne sait plus comment agir devant elle. Il n'a pas envie de sauter de joie, alors qu'il se sent bel et bien soulagé de la savoir en vie. C'est compliqué, tout ce qui se passe dans sa tête à ce moment précis. Parce que ça le ramène à une époque qu'il aurait préféré oublier, parce que ça fait remonter des souvenirs infinis, douloureux pour la plupart. Parce que Joseph n'est plus là. Et qu'elle, elle se tient là, devant lui. Elle pourrait s'interroger au sujet du fils d'Iwan, et l'interroger lui par la même occasion. Un véritable tumulte est en train de se jouer dans sa tête, et il n'arrive plus à faire de l'ordre parmi ses émotions aussi nombreuses que variées. Ça ne lui ressemble pourtant pas. Iwan est quelqu'un de très dans le contrôle, dans la maîtrise de lui-même et dans le besoin de se gérer. Autant dire que là, c'est un gros échec ... Il essaye pourtant de surmonter cela et de se reprendre. Il y arrive ... presque. Il n'a pas le temps de répondre à la question de Carolyn, elle a enchaîné presque immédiatement avec une autre. Inutile de dire qu'Iwan n'a pas envie de se lamenter sur son sort. Alors il redresse les épaules, et il esquisse un semblant de sourire. Il doit faire bonne figure, passer entre les balles qui menacent de le faire souffrir plus que jamais ... et à tout moment. « Ouais ... ouais, ça va. » Soudain, il semble se reprendre. Un peu.

Il donne l'impression de sortir de sa torpeur, et c'est plus ou moins le cas. Face à Carolyn, il ne veut pas jouer les types abattus, quand bien même c'est ce qu'il est dans le fond. « Je suis juste ... surpris de te voir. C'est tout. » Va-t-elle le croire ? Il en doute. Mais c'est tout ce qu'il a en réserve pour l'instant. Le contrôle, Iwan adore et connaît très bien ça. Mais il y a certains sujets, qu'ils soient tacites ou exprimés à voix haute, qui le touchent plus que d'autres. Un sujet en particulier, à vrai dire. Joseph. Qui n'est pas là, pas dans un campement voisin comme peut peut-être se l'être imaginé Carolyn. « Non, je n'ai pas de campement. Je suis avec une femme, on voyage pas mal. » Discrètement, il a induit qu'il est avec une femme et pas juste une autre personne, qu'elle aurait pu aisément interpréter comme étant Joseph. Avec ça, et un peu de chance, elle ne l'interrogera pas à ce sujet. Peut-être comprendra-t-elle par elle-même ce dont il retourne. Quoi qu'il en soit, si Iwan bouge un peu, ne serait-ce que pour avoir un air un peu plus détendu - quoi que ça ne lui ressemble pas, ça, d'être détendu -, il reste exactement où il est. Il ne se sent plus menacé, plus du tout, mais il ne se sent pas encore prêt à faire quelques pas dans sa direction. « Et toi ? Me dis pas que t'es seule. » Pas qu'il n'y croirait pas, Carolyn a toujours été une femme débrouillarde, il l'imagine bien s'en tirer sans l'aide de personne. Seulement, il trouve que c'est risqué au possible ... Quoi que, dans les deux sens il y a des aspects négatifs à prendre en compte.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Lun 23 Jan - 20:00


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

Immobile et silencieuse, Carolyn continuait de fixer Iwan. Des milliers de choses se bousculaient dans sa tête à ce moment-là. Son ami avait l'air soucieux, voire même choqué de se trouver face à elle. En même temps, c'était tellement inattendu qu'elle n'était pas surprise. Sa seule préoccupation de l'instant était de savoir où était l'enfant, s'il allait bien, mais elle ne pouvait aborder ce sujet qui était malheureusement à double tranchant. Un côté de son esprit la suppliait de poser la question, l'autre le lui interdisait. Elle allait choisir la deuxième solution et s'efforcerait de ne pas aborder le sujet. Néanmoins, elle savait que Iwan savait lui même ce qui se tramait dans sa petite tête. Ce n'était qu'une question de bon sens et de logique. Il comprendrait qu'elle ne lui parle pas de ce petit bonhomme qu'il aimait tant. Elle continuait donc de l'observer, jusqu'à ce qui lui dise que ça allait. Elle n'était pas convaincue par sa réponse, étrangement. Il semblait revenir à lui. Peut être ne s'agissait-il que d'une simple absence, liée à l'émotion et au reste des épreuves qu'ils avaient endurées. Carolyn demeurait malgré tout dubitative, elle sentait que quelque chose n'allait pas et fut envahie par l'angoisse. Elle tentait au mieux de masquer ses émotions, afin de ne pas créer de malaise alors qu'ils venaient tout juste de se retrouver. Elle comprit immédiatement que Iwan avait un soucis lorsqu'il prononça ses mots hésitants. Qui n'aurait pas été surpris de se trouver nez à nez avec une amie de longue date ? Et surtout dans de telles conditions. Carolyn avait été à deux doigts de braquer son arme sur lui, ça pouvait être assez perturbant, elle l'admettait volontiers.

La surprise s'empara d'elle lorsqu'il évoqua une femme. Elle s'était attendue à tout sauf à ça. La mère de Joseph n'était plus parmi eux depuis quelques années, bien avant l'épidémie à vrai dire. Sa réponse sous entend qu'il ne voyage plus avec son fils, ce qui confirma immédiatement les doutes de Carolyn. Elle masqua de nouveau ses émotions, déglutissant et détournant le regard. Tout être humain a malheureusement des réactions incontrôlables, et Caro aurait préféré rester de marbre face à cette réponse, mais son corps avait agi autrement. Elle ne parvenait pas à sonder réellement son ami, à savoir ce qu'il ressentait ou ce qu'il se passait dans son esprit. Elle commençait presque à se sentir mal à l'aise. Elle n'osait pas bouger, ni même réellement parler. Elle se contenta de hocher la tête, elle avait reçu le message cinq sur cinq. Elle laisserait Iwan aborder, ou non, le sujet concernant son fils. Il serait plus compliqué de lui proposer de l'accompagner à Yosemite, maintenant qu'elle savait qu'il était avec quelqu'un. Elle ne voulait pas le mettre dans l'embarras dans le cas d'une éventuelle hésitation de sa part à ce sujet.

«  Non je ne suis pas seule. J'ai rencontré un homme sur ma route, on a rejoint ensemble un campement pas très loin d'ici, ça s'appelle Yosemite. On est assez nombreux là-bas. » Elle tentait de sous entendre qu'il y avait de la place pour lui puisqu'il y avait déjà plusieurs survivants. Il s'agissait d'une sorte de sous-entendu en réalité. Elle serait tellement soulagée de le voir chaque jour, elle aurait beaucoup de mal à accepter une nouvelle séparation. Elle n'était pourtant pas très famille, ni même accrochée constamment à ses amis, mais la situation était différente. Elle s'était souvent demandé ce qu'il était devenu, et avait ressenti un tel soulagement en le voyant là, à quelques pas d'elle, qu'elle ne voulait pas revivre le doute le concernant. Elle tenta de réduire la distance en avançant légèrement vers Iwan. «  On a des abris, j'espère ne plus jamais avoir à dormir dehors... »

Elle continuait de l'observer. Il ne semblait pas épuisé. Il avait les traits tirés par la fatigue, la survie à l'extérieur se lisait sur son visage, néanmoins, physiquement il avait l'air d'aller. Elle n'était pas encore capable de se faire une idée sur sa fatigue psychologique, bien qu'elle se doutait qu'il n'était pas au mieux de sa forme. Elle aimerait vraiment savoir ce qu'il avait vécu, comment il était arrivé jusqu'ici.

«  Cette femme, tu l'as rencontrée sur la route ?  » Elle avait tendance à se méfier des gens qu'elle rencontrait, mais elle avait du, elle aussi, s'allier à des personnes seules pour arriver jusque là, et notamment Samuel avec qui elle avait passé beaucoup de temps jusqu'à leur arrivée à Yosemite.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Dim 29 Jan - 15:32


Long time friends

Pas de doute là-dessus : Carolyn se doute de la réelle raison de son silence. Comment ne le pourrait-elle pas ? Joseph n'est pas à ses côtés, et il évoque une femme. Sous-entendu qu'il n'y a aucun enfant entre eux, aucun enfant avec eux. Il ne pourra pas le dire à voix haute et il prie silencieusement pour qu'elle ne lui pose aucune question. Elle est pleine de jugeote, il le sait, alors tout devrait bien se passer. Il n'y a pas de raison. Mais en attendant, il doit se détendre un peu. Parce que vu l'état dans lequel il se trouve actuellement, il sait qu'il pourrait partir au quart de tour ; et ce n'est pas le but. Pas du tout. Carolyn est une personne bien, et il croit deviner qu'elle n'a pas changé. Le truc, c'est qu'il se méfie avec elle comme il a pu le faire avec tous les autres survivants rencontrés jusque-là. Peut-être un peu moins, cela dit. Parce qu'elle a été une véritable amie pour lui, et qu'elle ne se montre d'ores et déjà plus menaçante. Si ça lui donne envie de franchir les derniers mètres qui les séparent pour la prendre dans ses bras et s'assurer qu'elle est bel et bien là ? Absolument pas. Il n'est pas fou, pas suicidaire. Et il sait à quel point l'épidémie a changé des personnes qui faisaient des boulots admirables, autrefois. Tous peuvent être devenus de parfaits étrangers pour leur ancien eux. S'il refuse de se laisser berner - même par Carolyn -, il refuse également d'avoir le jugement facile et de la considérer immédiatement comme un danger. A son explication, il se contente de hocher la tête. Il est encore un peu trop rigide, un peu trop droit comme un I, mais il fait des efforts. Et ses efforts paient plus ou moins ... il réussit à ne pas se tendre encore un peu plus quand elle s'approche sensiblement de lui. « Ah oui, je suis déjà passé à proximité de Yosemite. Je crois que j'en ai déjà rencontré qui venait de là-bas. » Comme cette Ophelia et son bébé qui lui ont laissé un souvenir impérissable, bien que pas des plus agréables. Il n'a jamais eu la possibilité de s'approcher de la petite plus que ça ... et il ne sait pas bien s'il le regrette ou pas.

Quoi qu'il en soit, Carolyn vient donc de Yosemite même. Elle y vit. Et visiblement pas seule. Il va falloir qu'il se décide, à l'occasion, à voir tout ça de plus près. Les gros groupes, comme ça, il s'en méfie. Même plus que ça, il préfère en rester très très loin ... enfin, assez près tout de même pour s'assurer qu'ils ne représentent pas un danger. « Ça fait longtemps que t'es là-bas ? » Encore une fois, il refuse de se laisser influencer par sa méfiance devenue naturelle. Il ne peut pas croire que Carolyn ait rejoint un groupe foncièrement mauvais. Mais il va falloir, qu'il le veuille ou non, qu'il enquête avec Tyler. Ceci étant dit, il n'a pas la moindre envie de laisser imaginer à la blonde devant lui qu'il est lui-même devenu un de ces enfoirés qu'il chasse depuis des lustres. Il n'en est pas un. Il est juste ... Lui. Voilà. Un lui amélioré. « Et oui, je l'ai rencontré sur la route. Il y a un moment déjà. » A vrai dire, il est incapable de donner un ordre d'idée de temps plus précis que ça. Des mois ? Des années ? Sans doute est-ce plutôt la seconde option. Ça fait longtemps qu'il voyage avec Tyler. Très longtemps. « On se suffit à nous-mêmes. C'est plus sûr, moins risqué. » Ça, c'est le moins que l'on puisse dire, qu'ils se suffisent à eux-mêmes. Iwan refuse tout bonnement de rejoindre un groupe ... Hormis, peut-être, s'il doit y entrer sous couverture, en quelque sorte, afin de s'assurer de leur bon fonctionnement. L'occasion ne s'est encore jamais présentée, mais il reste conscient que ça pourrait bien finir par arriver. Pourquoi pas avec Yosemite, tiens ? Non, rien n'est moins sûr. Il ne sait pas s'il a vraiment envie de croiser Carolyn souvent. Pas parce qu'il ne tient pas à elle à sa façon, bien au contraire, mais parce qu'il déteste le regard qu'elle porte sur lui actuellement. Il sait qu'elle sait. Et, probablement, elle sait qu'il sait qu'elle sait. Compliqué, n'est-ce pas ? Et bien, c'est l'état d'esprit actuel d'Iwan. « Tout se passe bien là-bas ? » Il n'a toujours pas la moindre envie de sembler suspect ... Mais ce dont il veut encore moins, c'est que le silence s'installe. Cela signerait sans aucun doute possible son arrêt de mort. Enfin, presque.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Jeu 2 Fév - 18:05


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

Carolyn était perplexe par le comportement d'Iwan. Il semblait froid, distant, et n'avait pas l'air particulièrement content de la voir. Elle se demandait si ce n'était pas lié à ce qu'elle pensait qui lui était arrivé. S'il avait réellement perdu Joseph comme elle le pressentait, il était tout à fait compréhensible que la jeune femme ne soit pas celle qu'il aurait voulu revoir. Elle devait très certainement lui rappeler énormément de choses, et pas celles qu'il préférait se remémorer. Elle marqua donc un temps d'arrêt. Il faisait néanmoins mine que tout allait bien, répondant à ses questions de façon tout à fait normale. Il avait déjà aperçu Yosemite, mais n'y avait visiblement jamais mis les pieds. Il était encore trop tôt pour tenter de le convaincre de la rejoindre, de s'y installer quelques temps. Intérieurement, Carolyn ne voulait pas le perdre de vue une seconde fois. Elle avait retrouvé Clint, qu'elle connaissait un petit peu de San Francisco, et elle devait avouer que retrouver d'anciennes connaissances lui facilitait les choses.

« Tu n'as jamais songé à y entrer ? On n'est pas trop mal là-bas. » Elle se doutait que si Joseph avait encore été de ce monde, Iwan aurait surement intégré un campement , pour le protéger. Néanmoins, maintenant qu'il était seul en quelques sortes, il préférait certainement être libre de faire ce qu'il voulait. Il lui demanda si elle avait intégré le campement depuis longtemps. Elle se mit donc à réfléchir, n'ayant plus vraiment de notion du temps désormais. «  Quelques mois, je ne sais pas précisément. L'hiver n'avait pas encore commencé, c'est tout ce que je peux te dire. »

Il lui fit savoir qu'il avait rencontré cette femme quelques temps auparavant, il devait donc bien la connaitre maintenant. Elle comprit qu'il n'était pas nécessaire de lui proposer d'intégrer le camp, lorsqu'il lui indiqua qu'ils se suffisaient à eux-même. Il semblait donc avoir accordé sa confiance à cette femme, peut être même plus ? Il était assez vague à ce propos, Carolyn ne parvenait pas à se rendre compte de la nature de leur relation. Elle était malgré tout rassurée d'apprendre qu'il n'était pas seul, les femmes pouvaient être de vraies guerrières, elle en était en quelques sortes la preuve. Caro savait se battre et se défendre, il lui arrivait parfois de se mettre en danger mais elle parvenait toujours à s'en sortir. Elle se contenta de hocher la tête en signe d'approbation. Elle ne voulait pas le brusquer, Iwan ne ressemblait plus à celui qu'elle avait connu par le passé, et ça lui faisait en quelques sortes de la peine. Néanmoins, elle ne laissa rien transparaître. Il lui demanda si tout se passait bien à Yosemite. Elle ne pouvait pas vraiment dire que non, mais elle songeait de plus en plus à aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs.

«  Bah, j'peux pas dire que ça se passe mal, c'est un peu chacun pour soi en fait... Pas de hiérarchie, simplement plusieurs petits groupes installés là. Y a pas vraiment de cohésion, c'est plus chacun pour soi... » Elle marqua une courte pause. Ce système semblait convenir à beaucoup de survivants installés à Yosemite, mais pas à la blonde qui avait besoin de se sentir utile quelque part. «  Je pense de plus en plus à poursuivre ma route, mais pour aller où ? La survie à l'extérieur est très pénible, là bas au moins j'ai un toît au dessus de la tête... » Elle pesait souvent le pour et le contre, et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle était toujours là-bas.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Ven 3 Fév - 17:50


Long time friends

C'est vrai que le comportement d'Iwan doit, en quelque sorte, avoir interpellé Carolyn. Si tel est le cas, en tout cas, elle ne le montre guère. Elle a l'air un peu plus réticente à s'approcher de lui qu'au départ, peut-être. Mais Iwan ne relève rien d'autre pouvant aller dans ce sens-là. En même temps, il est fort probable qu'elle soit un peu dans le même état d'esprit que lui. A l'heure qu'il est, elle a déjà deviné qu'il était arrivé malheur à Joseph, sinon elle lui aurait demandé de ses nouvelles. Enfin, tout ça est trop compliqué, même pour lui. « Ah non ... Je t'avoue que les groupes et moi, on n'est pas trop fait pour s'accorder. » Iwan a toujours été un électron libre. Cet aspect de sa personnalité avait considérablement changé après la naissance de son fils, et son installation à San Francisco. Carolyn l'a donc connu de cette époque-là. Et s'il est à présent plutôt semblable au lieu pré-arrivée de son fils, il paraît évident qu'elle ne le reconnaît réellement pas. Iwan, tout comme la jeune femme, fait néanmoins fi de cela. Ce n'est pas le lieu, ni même le moment, de penser à tout ça. Il hoche la tête en entendant sa réponse, juste avant d'essayer de gratter un peu plus de renseignements sur Yosemite, et le campement de survivants qui y est donc installé, comme il se l'imaginait déjà depuis quelques temps. Carolyn vient de lui en donner la confirmation. Il ne sait pas s'il donne plutôt l'impression de vouloir s'en prendre au camp, ou de songer sérieusement à s'y installer. Cela dit, la blonde n'a pas l'air de réellement se méfier de lui.

Il n'y a pas de quoi en même temps. Iwan n'est un enfoiré qu'avec les enfoirés. Et de ce qu'il s'en rappelle, il n'a jamais été question de faire entrer Carolyn dans cette catégorie-là. D'ailleurs, elle semble toujours plus ou moins la même, à ce niveau en tout cas. Il reste tout de même méfiant, et très campé sur ses positions premières. Il n'a pas envie d'être pris par surprise parce qu'il aura eu l'audace, et la témérité de baisser sa garde, ne serait-ce que pour quelques brefs instants. « Oui, je vois. » Chacun pour soi, hein ? Aucune hiérarchie ? Iwan a du mal à imaginer comment tout cela peut fonctionner. Il faut bien qu'ils se distribuent des rôles, non ? Que certains s'occupent d'alimenter les feux - si feux il y a -, que d'autres montent la garde à l'entrée du campement ... Enfin, il n'est pas là pour juger. Il est juste là pour évaluer leur degré de dangerosité. Si c'est aussi disparate qu'elle le dit, ça va être très difficile d'avoir un avis définitif là-dessus. Il peut y avoir de sacrés enfoirés au milieu de personnes plutôt biens. « Pourquoi est-ce que tu penses à les quitter ? Ce côté indépendantiste ne te convient pas ? » Pour le coup, il est sincèrement curieux. Il ne cherche pas à glaner une information supplémentaire, qui ne lui serait d'aucune utilité dans ce cas précis de toute façon, mais bel et bien à essayer de comprendre comment elle, elle fonctionne. Elle est dans un groupe, tout en hésitant à le quitter mais en songeant au fait que c'est difficile, d'être dehors. Il ne comprend pas ... pour l'instant, en tout cas.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Sam 4 Fév - 7:14


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

Voilà plusieurs minutes maintenant qu'ils se tenaient l'un en face de l'autre, sans pour autant réduire la distance qui les séparaient. Carolyn avait bien essayé, en avançant de quelques pas, mais Iwan n'en fit pas de même ce qui la déstabilisa et la freina dans son élan. Il ne semblait pas particulièrement soucieux, mais la retenue dont il faisait preuve à l'égard de la jeune femme ne lui plaisait pas tant que ça. A l'époque, ils étaient relativement proches, comme de bons amis, leur relation semblait s'être éteinte avec le temps. Voilà tant d'années qu'ils ne s'étaient pas vus, tant de choses s'étaient produites depuis, ce qui expliquait certainement la situation. Malgré tout, Carolyn ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine déception. Elle avait l'impression de ne plus compter pour Iwan, alors que l'amitié qu'elle éprouvait pour lui avait ressurgi instantanément lorsqu'elle avait posé les yeux sur lui. Elle avait été bouleversée de le voir ici, alors qu'elle ne s'y était pas attendue une seule seconde. Le jeune homme semblait être devenu très indépendant, l'idée de faire partie d'un groupe ne l'enchantait guère selon ses propos. Elle pouvait comprendre. Lorsqu'on avait tout perdu, appartenir à un groupe pouvait sembler absurde, inutile. Elle se demandait ce qui l'avait poussé à voyager avec cette femme, qu'il avait rencontré sur la route. Il semblait très curieux à propos de Yosemite, ce qui étonna la jeune femme puisqu'il venait clairement de lui faire comprendre qu'il n'avait pas l'intention d'intégrer le camp.

« C'est pas que ça me convient pas, au contraire, je suis libre de mes mouvements, c'est plutôt pas mal. » Elle avait conscience que ses explications n'étaient pas claires, légèrement contradictoires avec son intention future de quitter le campement. «  On n'est pas à l'abri d'une attaque, il y a d'autres campements dans le coin, mieux organisés que nous. Face à ça, j'imagine mal comment on pourrait se défendre, sans organisation ni stratégie, ça sera un échec total. » A Yosemite, elle ne craignait pas les attaques de rôdeurs. En effet, le parc était grand, ils étaient suffisamment en retrait pour pouvoir les voir arriver et se défendre. Néanmoins, une attaque de survivants n'était pas exclu, et la densité du parc n'y changerait rien. Ils n'étaient pas suffisamment soudés et au point pour faire face. Carolyn avait entendu parler d'un campement, l'Angels Camp où elle se rendait régulièrement avec Malia pour faire du troc. Ils s'étaient fait attaquer par les membres de Bodie, ça a fini en bain de sang, parce qu'ils n'étaient pas du tout équipés pour riposter. C'est ce genre de choses que craignait Carolyn. Elle saurait se battre, tout comme quelques membres de Yosemite, mais pas tous, et ça pourrait être fatal à tout le groupe.

Tout était assez confus dans la tête de la blonde depuis quelques temps. Elle avait lié des relations au sein du parc, elle s'était attachée à certaines personnes. Elle leur faisait confiance, néanmoins, une partie d'elle ne pouvait s'empêcher de douter. Elle continuait d'observer Iwan. Elle ne comprenait pas comment il s'était retrouvé accompagné d'une femme, à l'écart de tout autre groupe.

«  Et toi alors, comment tu l'as rencontrée cette femme ? » D'ailleurs, où était-elle en ce moment ? « Vous êtes installés dans le coin ? » Carolyn se demandait comment ils se débrouillaient tous les deux. Elle ne savait rien sur leur mode de survie, de quoi se nourrissaient-ils ? D'ailleurs, avaient-ils encore suffisamment de nourriture pour eux deux ? En bonne chasseuse qu'elle était, elle pourrait leur dénicher de quoi faire un festin. Elle se faisait du soucis pour Iwan, bien qu'il ne semblait pas affamé. Il s'était débrouillé sans elle jusque là, elle devait chasser les craintes de son esprit.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Dim 5 Fév - 20:23


Long time friends

Pour Iwan, c'est assez compliqué de gérer cette situation. La dualité règne en maître dans ses émotions, et il ne parvient pas à y faire le tri. C'est vrai, il n'essaye pas vraiment ... Parce qu'il reste campé sur ses positions premières, sur sa méfiance devenue courante et sur son indépendantisme flagrant. D'ailleurs, il a bien fait savoir à Carolyn qu'il n'avait pas l'intention de rejoindre un groupe. Ce n'est pas tant parce qu'il ne veut pas se poser, ne serait-ce qu'un peu, c'est surtout parce qu'il ne leur fait pas confiance. A personne, hormis Tyler bien sûr. Malgré tout, Iwan se montre curieux sur Yosemite et lui pose quelques questions. Il a, à la fois, envie d'en savoir plus sur le campement et leurs méthodes, et envie de découvrir pourquoi Carolyn a envie de le quitter. Cela ne cache-t-il pas quelque chose de plus sombre ? Il n'arrive pas à en être sûr, parce qu'elle n'a pas l'air d'être devenu le genre de personnes à garder des secrets comme celui-là. Mais après tout, qu'en sait-il ? Regardez un peu ce que lui est devenu ... « C'est vrai. Je ne connais pas d'autre campement dans le camp, mais j'imagine qu'il y a toujours mieux ailleurs. » Genre, en solitaire. Ou en groupe encore plus restreint, tient, un peu à la façon du duo Tyler/Iwan. Mais, évidemment, il n'est pas là pour imposer quoi que ce soit à qui que ce soit. Il peut comprendre que certains se sentent plus à l'aise dans des groupes nettement mieux installés et avec plus de monde. « J'ai du mal à imaginer depuis combien de temps ils réussissent à fonctionner comme ça. » Sans organisation concrète, comment font-ils pour tenir ?

Mais Iwan ne posera pas plus de question. La tournure de sa phrase est, il est vrai, assez ouverte pour laisser la possibilité à Carolyn, si elle le souhaite, d'en dire plus. Mais il ne veut pas la bombarder de questions en tout genre, au risque de passer pour le pire des enfoirés. Et au risque, aussi, d'éveiller pour de bon sa méfiance. Déjà qu'elle doit le trouver très changé et se méfier de lui ... Pas la peine d'en rajouter. Et puis, c'est au tour de la jeune femme d'être un peu curieuse. Iwan se refuse à ne pas lui répondre. Il peut toujours lui donner deux ou trois informations en restant toujours suffisamment distant pour se sentir à l'aise. « On s'est rencontré au cours d'une excursion dans un hôpital. C'était pas si longtemps que ça après le début de tout ce merdier, alors il restait pas mal de stocks. » Il passe, bien sûr, sur le bain de sang qui a suivi leur rencontre. Inutile de préciser qu'Iwan n'était pas réellement là-bas en vue de trouver des vivres et stocks en tout genre, il suivait un groupe. Et il a trouvé sur le chemin celle qui allait devenir sa complice. « On ne s'installe pas vraiment. Mais oui, en ce moment, on est dans une maison pas loin. Le temps de faire le tour du coin et de récupérer ce qui peut l'être. » Il n'y a plus grand chose, c'est vrai. Iwan et Tyler restent en réalité à proximité afin d'éclaircir le mystère sur les différents groupes qui semblent installés dans le coin. « Je ne sais pas du tout où on sera d'ici une semaine. Peut-être loin d'ici. » Non, il ne sait jamais. Parce que peu importe ce dont il a l'air, ils prennent ce genre de décision à deux.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Mar 7 Fév - 20:24


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

La situation était plus que surréaliste. Il fallait qu'elle tombe sur Iwan, ici et maintenant, alors qu'il était certainement la dernière personne qu'elle se serait attendue à croiser. C'était comme espérer croiser un zèbre en plein milieu de la Californie, c'était inimaginable. Quoi qu'il en soit, l'homme se tenait bien là, face à elle. Il semblait méfiant à son égard, ce que Carolyn ne parvenait toujours pas à comprendre. Elle ne voulait pas porter de jugement, sa méfiance pouvait s'expliquer de multiples façon, mais elle n'en n'était pas moins frustrée. Elle avait le sentiment soudain d'appartenir au passé, comme s'il avait oublié leur amitié d'antan. La vie qu'il menait semblait lui convenir, ou du moins, il semblait s'y être plus ou moins habitué puisqu'il semblait réticent à l'idée d'intégrer un quelconque groupe, même avec elle. Certes, il était désormais accompagné, mais quand même, elle se sentirait plus rassurée à l'idée de le savoir entouré de murs sécurisants plutôt que dehors, à la merci des rôdeurs et autres survivants peccamineux. Néanmoins, tel était son choix, on ne lui demandait pas son avis et elle devait le respecter.

« Il y a forcément mieux ailleurs, j'imagine qu'il y a surement d'autres groupes mieux organisés un peu plus loin... Tant qu'ils ne s'approchent pas trop de chez nous, on est tranquilles... » Une attaque à Yosemite serait désastreux, un véritable fiasco auquel Carolyn se préparait mentalement.  Elle avait pris l'habitude d'emmener ce qui lui était le plus cher partout avec elle, justement en cas d'attaque. On ne lui volerait pas le peu qu'elle avait et auquel elle tenait. C'était parfois inconfortable de se trimbaler ce sac à dos partout, mais c'était néanmoins plus prudent. Il y avait une fille, à Yosemite qui vivait en camping-car. C'était bon pour elle, en cas d'attaque elle gagnerait du terrain sur leurs ennemis, mais elle pourrait être aussi une proie plus attractive, c'était un peu à double tranchant. Il y avait aussi l'argentin, Tiziano, qui partait régulièrement pour plusieurs jours en laissant tout son barda sur place. Un jour, il aurait peut être la surprise de ne plus retrouver ses biens. Chacun vivait comme bon lui semblait à Yosemite, et ça ne semblait déranger personne.

Iwan parut surpris par la longévité de Yosemite, et il avait entièrement raison. La jeune femme était ravie de constater qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes. «  Assez longtemps je crois, il y avait déjà du monde sur place quand je suis arrivée là-bas... Enfin bon, personne n'est très bavard alors je ne pose pas beaucoup de questions... » Carolyn avait son cercle de connaissances, certains d'entre eux étaient devenus des amis, elle se contentait de saluer les autres lorsqu'elle les croisait, ne cherchant pas particulièrement à discuter. Ce n'était d'ailleurs pas plus mal, ça lui ferait moins de justifications à faire si elle finissait par décider de mettre les voiles.

Iwan lui expliqua comment il avait rencontré sa compagne de route. Ils voyageaient ensemble depuis plusieurs années, presque depuis le début de l'épidémie à vrai dire, ce qui rassura la jeune femme. Elle avait peut être connu Joseph, et auquel cas, avait certainement du aider l'homme à traverser l'atroce épreuve qu'il avait du vivre. Elle n'y fit bien entendu pas allusion, mais le soulagement devait se lire dans son regard. Enfin, si on pouvait employer ce terme, évidemment. Il lui fit savoir qu'ils vivaient actuellement dans une maison, le temps de piller ce qu'ils pouvaient, avant de remettre les voiles prochainement. Elle acquiesça. Ils semblaient organisés et faire attention à eux, c'était déjà une bonne chose. Elle ne serait pas ravie de le quitter, bien entendu, mais elle devrait se faire une raison et admettre qu'il était libre de poursuivre sa route, malgré le fait de l'avoir retrouvée. Elle se retrouvait un peu coincée, ne sachant trop que lui dire. D'un côté, elle aurait eu envie d'argumenter, de le pousser à rester avec elle maintenant qu'il était là, mais il n'en fut rien. Elle n'était personne pour lui dire quoi faire, Iwan était un homme, responsable, il ferait ce qui lui semblerait être le plus juste.

«  En tout cas, tu as l'air de bien te porter, dans la mesure du possible évidemment avec cette épidémie... Elle laissa échapper un sourire, peut être parviendrait-elle ainsi à détendre un peu l'atmosphère et à atténuer la méfiance dont semblait faire preuve Iwan.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Sam 11 Fév - 13:16


Long time friends

Pour Iwan aussi, évidemment, c'est très bizarre et surprenant de se retrouver face à Carolyn. Elle appartient à son passé et, comme pour tout le reste, il l'a mise dans un coin de sa tête il y a un sacré bout de temps, persuadé qu'il ne la reverrait jamais. Et, aujourd'hui, pourtant, elle se tient là, devant lui. Il impose une certaine distance entre eux, pas bien sûr que cela plaise à Carolyn. Mais c'est ce dont il a besoin. Il ne peut pas se permettre d'être trop menaçant avec elle, alors il se rattrape ailleurs, sur un tout autre plan. Tant pis si ça ne lui plaît pas, si ça la déçoit. Sans trop de difficultés, Iwan réussira à éviter tout sentiment de culpabilité qui pourrait l'envahir. Il ne l'oubliera pas de si tôt, en revanche, il s'en voudrait trop de le faire. Il est heureux de la voir et de la savoir en pleine forme, n'allez pas croire l'inverse ... seulement, elle fait partie de cette période de sa vie qu'il préfère clairement esquiver aujourd'hui. Il se contente donc de hocher la tête à ses explications, découvrant sa réticence, à elle aussi, à rester dans un campement si disparate. Elle pointe du doigt les raisons qui font que cela pourrait ne pas marcher, sur le long terme. Pourtant, cela semble paradoxalement faire déjà longtemps que le campement de Yosemite est sur pieds, poussant Iwan à s'interroger. Malheureusement, elle n'a pas l'air d'en savoir beaucoup plus. Le mercenaire doit s'avouer surpris, quoi qu'il en soit, par la longévité d'un endroit comme celui-là. C'est rare. Et pour tout dire, c'est bien la première fois qu'il rencontre ça. « J'imagine que tu ne peux pas trop poser de questions, oui. » Elle ne peut même pas se tourner vers les dirigeants ou quoi que ce soit de ce genre-là, puisqu'il n'y en a visiblement pas. D'ailleurs, Iwan est toujours aussi perplexe à ce sujet.

Il se demande vraiment comment cela peut fonctionner s'il n'y a personne pour donner les directives, personne pour s'assurer du bon fonctionnement des différentes tâches inévitables. C'est dingue, tout simplement. D'un autre côté, il imagine aussi que les esprits s'échauffent là-dedans, et que l'un d'entre eux finira peut-être bien par essayer de renverser cette non-hiérarchie pour se proclamer chef des lieux ... Il n'est pas pessimiste, juste réaliste. Mieux vaut imaginer le pire dans tous les cas. « Et donc, avec tout ça, tu veux dire qu'il n'y a personne qui essaye de devenir le chef d'un endroit pareil ? » C'est que ça doit apporter son lot de gratitude, d'être à la tête d'un coin sécurisé comme celui-là. Il tient depuis un moment, il y a pas mal de monde là-dedans ... « C'est surprenant. » C'est tout ce qu'il ajoute. Il avait besoin de lui faire savoir son point de vue là-dessus. Elle doit s'en douter, elle aussi. Elle doit avoir envisager toutes les possibilités, tous les risques qu'elle peut encourir en vivant là-bas au quotidien. Mais entendre un avis externe, ça ne peut pas lui faire de mal. Mais bon, il est tellement externe à tout ça que ça en est presque ridicule : que sait-il, après tout ? Pas grand chose, pour ne pas dire rien du tout. « Oui ça va, on n'a pas trop de problème pour trouver de quoi tenir la route. » Il hausse les épaules, faisant mine de rien. Ils sont grandement aidés par les groupes -d'enfoirés, toujours- qu'ils déciment, il faut le dire. « J'espère que tu n'as pas trop de problème à ce niveau-là, toi non plus, puisque tu dois tout faire toute seule ... » Il ne sous-entend pas qu'elle ne sait pas se débrouiller par elle-même, certainement pas. Néanmoins, il imagine qu'il y a certaines tâches pour lesquelles elle a moins de facilité, et c'est tout à fait normal.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Mar 21 Fév - 18:44


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

La jeune femme hocha la tête à la remarque d'Iwan. Effectivement, elle ne pouvait pas poser trop de questions. En réalité, elle n'était pas persuadée de trouver quelqu'un dans le campement disposé à lui répondre. Beaucoup de survivants étaient arrivés avant elle, mais ce mode de vie et l'organisation semblait leur convenir, il était donc inutile de chercher à en savoir plus ou à révolutionner les choses. « C'est un peu délicat, personne ne se connait vraiment. Enfin si, de vue, mais je ne suis pas sure qu'ils partagent grand chose. » Chacun pour soi, ne pas chercher à trop s'immiscer dans la vie de chacun, c'était un peu la règle d'or à Yosemite, du moins aux yeux de la blonde. D'ailleurs, elle n'apprécierait pas elle-même que l'on vienne fouiner dans son quotidien, l'espionner ou lui demander où elle traîne la journée. Malgré tout, elle se demandait si instaurer des règles de vie commune ne serait pas une bonne idée. Elle avait cru comprendre qu'il y avait des équipes de surveillance, mais ça semblait être tout ce qui avait été mis en place avant et depuis son arrivée. Il y avait bien un contrôle médical de fait à l'arrivée de nouveaux survivants, heureusement, afin d'éviter d'intégrer un être qui aurait été mordu ou porteur d'une maladie contagieuse. C'était déjà rassurant, mais ça ne semblait pas suffisant à Carolyn qui aurait aimé que l'on fasse passer une sorte de test psychologique à chacun, afin de ne pas se retrouver avec un déséquilibré mental et dangereux dans le Parc. Cela pourrait être une proposition intéressante à faire, mais à qui ? Elle n'en n'avait aucune idée.

Elle réfléchit un instant à la question que venait de poser Iwan. Elle avait beau passer en revue tous les visages qu'elle connaissait, effectivement, rien ne lui vint. « Pas à ma connaissance, non, ou alors je n'en n'ai pas entendu parler. Il faut dire que je ne suis pas souvent là... Je m'éclipse le matin et rentre à la tombée de la nuit... » Peut être qu'en étant plus souvent présente elle en saurait davantage ou entendrait parler de certaines choses, elle devait l'admettre. Néanmoins, plusieurs de ses amis n'étaient pas du genre à sortir fréquemment, ils lui en auraient certainement touché deux mots.

Elle hocha une nouvelle fois la tête lorsqu'il lui fit savoir qu'ils se débrouillaient plutôt bien pour trouver de quoi survivre. Elle n'en doutait pas. Elle esquissa un sourire à sa seconde remarque. Effectivement, toutes les tâches n'étaient pas aisées, surtout lorsqu'il s'agissait de transporter quelque chose de lourd. Néanmoins, elle se débrouillait toujours. Elle avait eu l'aide de Clint pour se trouver un abri, chassait souvent avec lui et sa meute de chiens et partait régulièrement en expéditions avec Aileen ou Malia, ce qui lui facilitait grandement la tâche.

«  Disons que j'ai appris à chasser, et je peux compter sur l'aide de mes camarades les plus proches pour les expéditions, on se débrouille comme ça, je ne suis pas totalement seule, heureusement. » Elle se tut quelques instants avant de reprendre. «  C'est pas facile tous les jours, mais on se débrouille, je ne t'apprend rien tu connais ça... »

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Sam 25 Fév - 22:09


Long time friends

Définitivement, Iwan n'y comprend rien. Il ne sait pas comment ce camp peut encore tenir "debout", avec un fonctionnement pareil. Peut-être qu'il n'a pas toutes les pièces en sa possession, peut-être que Carolyn tait certains détails. Il ne l'en blâme pas, il ferait probablement pareil à sa place. Mais le fait est qu'il n'y est pas, à sa place. A sa réponse, il se contente de hocher la tête. Que peut-il dire de plus ? Rien de particulier. Soit Carolyn ne sait pas grand chose sur le fonctionnement même de Yosemite, soit ... soit ils sont stupides. Il penche plutôt pour le premier cas, et ses doutes sont rapidement confirmés par ce qu'elle lui dit. Comme elle le raconte elle-même, elle n'y passe finalement que peu de temps. « Oh je vois. » Oui, il voit ce qu'elle veut dire. Pour autant, il n'arrive pas à croire à une telle possibilité. Comment personne ne pourrait voir envie de prendre la tête d'un tel camp ? Ils ont l'air bien peu mal organisé, certes, mais ça semble fonctionner. Alors Iwan juge de sa position, mais il voit aussi les choses à la façon de certains survivants malintentionnés. Il en a tellement rencontré, qu'il est capable de le faire à présent. « J'espère que ça ne finira pas par arriver. » Il fronce les sourcils, pas vraiment certain de ce qu'il dit. Dans le fond, il est persuadé que c'est exactement ce qui finira par se produire. C'est dans la nature humaine.

Il se projette un peu trop, là. Alors il essaye plutôt de se reconcentrer sur du concret. Et ce concret, c'est la survie de Carolyn. Il se demande vraiment comment elle fait pour s'en sortir seule. Non pas qu'il ne l'en juge pas capable -c'est même tout le contraire-, mais il est curieux. Et, bien sûr, il n'a aucun doute la concernant : elle n'est pas une de ces tarés qui s'est laissée embourbée par la situation, devenant pire que tout. Elle aurait pu. Mais il y a quelque chose dans son regard, dans sa façon de parler et même de se tenir, qui le met sur cette voie-là. A moins qu'il ne soit aveuglé par les souvenirs de leur amitié, plus présents qu'il ne l'admettra jamais. « Tu as un petit noyau, c'est le plus important. » Elle n'a pas à être complètement seule, elle peut aussi essayer de se débrouiller avec son petit groupe. C'est ce qu'elle fait, de toute évidence. Iwan n'a besoin que d'une personne, mais il fonctionne tout à fait différemment. « Tu n'as aucune raison de te méfier d'eux ? » C'est peut-être là le premier moment où Iwan montre un semblant de faiblesse - si tant est que l'on puisse appeler ça ainsi - depuis le début de ces retrouvailles. Il s'inquiète pour elle quoi qu'il prétende et quoi qu'il montre, et peut-être qu'elle finira par le comprendre avec ça. Il lui sera difficile de faire mieux que ça, de toute façon.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Mer 22 Mar - 13:14


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

es propos d'Iwan à propos de Yosemite sonnaient comme de la politesse plus qu'autre chose. Après tout, qu'aurait-il pu dire de plus ? Il n'y avait pas grand-chose à dire à propos du Parc, surtout lorsqu'on n'y avait jamais mis les pieds. Et même pour Carolyn, qui y avait élu domicile, il n'y avait pas grand-chose à en dire. La jeune femme était assez perplexe. Il semblait mieux survivre, seul avec cette femme, qu'elle-même, dans un campement. Après tout, elle n'y était certainement pas plus en sécurité que lui en pleine nature. Elle acquiesça lorsqu'il lui répondit que son petit groupe était le plus important. Il avait entièrement raison. Caro devait avouer que sans ses plus proches camarades du Parc, elle ne serait pas restée. Ils lui apportaient le soutien dont elle avait besoin, de part leur présence et des moments qu'ils partageaient. Elle vagabondait souvent entre la cabane de Clint et le petit coin de Samuel. Elle appréciait ses expéditions avec Malia ou avec Aileen. Elle n'était pourtant pas une grande bavarde, ni même un joyeux luron, mais les quelques instants qu'elle passait en leur compagnie suffisaient à lui redonner la force de continuer à se battre. Elle aurait eu beaucoup de mal à survivre seule, bien que, avant l'apocalypse, elle n'ait jamais été très proche des autres, préférant de loin une soirée seule dans son appartement à un dîner entre amis ou à une grosse fête.

Elle fut interpelée par sa question. Devait-elle se méfier d'eux ? C'était assez étrange, en réalité, elle n'avait jamais eu aucune méfiance envers ces individus. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle leur confierait sa vie, mais presque. Elle était pourtant méfiante de nature, mais elle avait baissé sa garde avec eux. Ils lui avaient prouvé plus d'une fois ce qu'ils valaient, néanmoins, elle devait avouer que personne n'était à l'abri d'un changement de personnalité, d'un retournement de veste ou quoi que ce soit d'autre. Elle fronça les sourcils. Elle fut envahie d'un gros doute, ne sachant plus trop quoi penser. Néanmoins, elle se demandait ce qu'ils pourraient lui envier, à quoi bon lui faire du mal ou la trahir ? Après tout, elle ne disposait de rien… « Tu n'as aucune raison de te méfier de la femme avec laquelle tu voyages ? » elle pouvait effectivement lui retourner la question, et ne se priva pas de le faire. Elle lui adressa un clin d'oeil, de peur de le vexer. Après tout, elle ne connaissait rien de ce nouvel Iwan qui, visiblement, n'avait plus grand-chose à avoir avec celui qu'elle avait connu dans le passé. « J'ai toutes les raisons du monde de me méfier d'eux, comme de quiconque, mais à quoi bon ? Je n'ai rien à perdre et ils n'ont rien à m'envier de toute façon...  » Elle marqua une courte pause avant de reprendre. «  Je ne compte pas sur eux pour survivre et me protéger, j'ai toujours été indépendante et je crois que je ne m'en débarrasserai jamais...  » Dans un sens, elle devait avouer que c'était un bon point pour elle. Son indépendance la conduisait à ne compter que sur elle-même, agir selon ce qui lui paraissait être le plus juste pour elle. Cette question montrait que, finalement, Iwan s'inquiétait un peu pour elle malgré tout, ce qui lui fit chaud au coeur.

Elle repensa au petit garçon, la question lui brûlait les lèvres, après tout, elle aurait voulu être fixée quant au sort que la vie lui avait réservé. Elle préféra néanmoins se taire, garder son interrogation pour elle, de peur qu'Iwan se renferme et de le perdre une nouvelle fois.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Jeu 30 Mar - 11:51


Long time friends

Cette fois, Iwan n'a pas pu s'empêcher de poser cette question. A-t-elle des raisons de se méfier des personnes auxquelles elle semble avoir accordé une certaine confiance ? Bien sûr, qu'il s'inquiète pour elle. Il n'est peut-être plus du tout le type d'autrefois, l'ami qui aurait fait beaucoup pour la protéger et qui aimait passer du temps avec elle, mais il n'empêche que. Les souvenirs sont là, fugaces mais présents. Pas comme aux premiers jours, certes, mais présents tout de même. Ils flottent entre eux sans jamais s'interposer plus que ça. C'est la seule réflexion qu'Iwan s'est, jusque-là, autorisée à faire vis-à-vis de la sécurité de la jeune femme. Il ne va pas essayer de la convaincre de quitter ce camp, d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte. Il ne sait rien, sur Yosemite. Du moins, pas grand chose. En revanche, il se doute que si Carolyn y a élu domicile, c'est qu'ils ne sont pas foncièrement mauvais, les survivants qui vivent là-bas. Du moins, c'est ce qu'il veut penser, en gardant à l'idée qu'elle n'est peut-être plus, elle aussi, la jeune femme qu'il a connue. Qui n'a pas changé, par les temps qui courent ? Il en est l'exemple vivant, et Tyler avec. Du tac au tac, Carolyn lui retourne la question. Et, cette fois, il ne peut pas empêcher un mince sourire - le plus sincère qu'il ait pu lui offrir depuis le début de ces retrouvailles - d'étirer ses lèvres. C'est bien envoyé, elle n'a visiblement rien perdu de sa répartie. Et c'est, dans un sens, aussi réjouissant que plaisant et rassurant. Il ne répond pas tout de suite, comprenant le côté plutôt rhétorique de tout ça, et surtout la laissant, elle, lui offrir une réponse à sa question. Ce qu'elle dit a du sens, beaucoup de sens, même. Elle leur accorde sa confiance, mais jusqu'à un certain point. Elle veut bien se fier à eux, mais pas au point de s'en aveugler.

Tout cela est plutôt rassurant, pour Iwan, il faut bien l'avouer. Il est content de savoir qu'elle ne peut pas se faire flouer, quand bien même il s'en doutait. Elle a une posture, une allure, de guerrière. Elle n'est pas du genre à se laisser faire et il en a une confirmation supplémentaire. « Je crois que c'est, en effet, plus sûr de la jouer comme ça. Leur faire confiance sans non plus tout laisser reposer sur eux. » Ce serait un risque bien trop grand. Peut-être qu'elle peut, dans le fond, leur faire pleine confiance, et même mettre entre leurs mains sa sécurité. Mais ce serait complètement fou, compte tenue de ce que tous sont devenus. De ce que tous sont capables pour leur propre sécurité, voire pour celle de leurs proches. « Et pour te répondre, non, je n'ai aucune raison de me méfier de la femme avec qui je voyage. » Il s'est, bien évidemment, déjà posé la question. Mais avec Tyler, c'est différent. Il sait qu'il peut lui faire confiance, qu'il peut compter sur elle. Ils forment un duo qu'il n'a aucune envie de voir se briser, et qui compte pour lui plus qu'il ne l'admettra jamais. Ils forment un duo au sein duquel la méfiance n'a pas, ou plus, sa place. Il hausse les épaules, avant de rajouter : « C'est peut-être risqué, de rester sur ça, mais je serais prêt à mettre ma vie entre ses mains si c'était nécessaire. » Cela pourrait l'être. Mais ils ont partagé tant de choses qu'il ne doute pas une seconde du bien-fondé de sa confiance. Elle-même lui a accordé la sienne et ce, plus d'une fois. C'en est difficile de mettre des mots sur ce qu'il partage, Iwan arrête donc là ses explications. Il ne voit pas bien ce qu'il pourrait ajouter à cela, de toute façon. Cela ne s'explique tout simplement pas.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Jeu 27 Avr - 12:51


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

Carolyn ne savait trop que penser du comportement d'Iwan. Sa question perdurait dans sa tête, bien qu'elle y avait apporté un semblant de réponse. S'agissait-il d'inquiétude de sa part ou bien d'une pointe de jalousie ? Elle ne parvenait pas à cerner l'homme qui lui faisait face, celui qu'elle avait pourtant bien connu par le passé. Elle fronça les sourcils. Il esquissa un sourire à la question qu'elle venait de lui retourner. Il ne semblait pas ressentir le besoin de se méfier de celle avec qui il voyageait, ce qui signifiait qu'il la connaissait plutôt bien. Tout ceci confortait l'idée qu'elle avait de ce qu'il avait pu arriver à Joseph. A moins qu'elle soit totalement à côté de la plaque et qu'elle s'imagine des choses. Néanmoins, les choses étaient loin d'être claires, et elle n'aimait pas particulièrement ça. L'homme semblait éviter le sujet, sans quoi il lui aurait déjà donné des nouvelles de l'enfant. Elle avait besoin de l'entendre prononcer les mots, afin qu'elle puisse intégrer l'information. Les choses étaient actuellement comme en suspend. Malgré tout, ils venaient de se retrouver après tant de temps passé l'un sans l'autre, elle comprenait la distance qui pouvait s'installer entre eux désormais. Il lui confia également qu'il était prêt à mettre sa vie entre les mains de sa compagne de voyage si le besoin s'en faisait sentir. Elle esquissa un sourire. Elle en déduisait que cette femme était apte à le protéger et à assurer leur survie, ce qui la rassura. Elle était heureuse d'apprendre qu'il pouvait se reposer sur quelqu'un, surtout s'il avait effectivement perdu son fils.

Elle passa machinalement sa main dans ses cheveux. La situation était particulièrement étrange, et elle ne savait quoi lui dire. Le temps vous rendait parfois muet et maladroit face à des individus que vous aviez pourtant connu par le passé et desquels vous étiez relativement proches. L'apocalypse les avait transformés, tous autant qu'ils étaient. Elle se balança, d'une jambe sur l'autre, comme une enfant timide. Pourtant, elle ne l'était pas. Elle était à la fois heureuse de le voir devant elle à cet instant, mais aussi légèrement déçue que leur complicité leur ait échappé. « C'est vraiment fou de te retrouver ici, comme quoi, le hasard... » On dit que le hasard fait bien les choses, mais elle ne comprenait pas pourquoi ils se retrouvaient comme par magie l'un en face de l'autre aussi subitement, alors qu'ils avaient presque oublié leur existence mutuelle. Elle n'était pas prête à quitter Yosemite, et lui n'était pas prêt à l'intégrer, leurs routes allaient-elles se séparer de nouveau maintenant ? « Iwan, où est Joseph ?  » La question lui brûlait tant les lèvres qu'elle lui avait échappé. Elle aurait voulu rattraper ces mots avant qu'ils n'atteignent les oreilles de l'homme, mais c'était malheureusement trop tard. Elle le fixa, droit dans les yeux, afin de guetter la moindre réaction de sa part. Elle venait de jeter un pavé dans la mare, son coeur se serra immédiatement, avant même d'avoir pu distinguer la moindre émotion dans les yeux de son ami.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Lun 1 Mai - 13:08


Long time friends

Sans le moindre doute, Iwan lui confie à quel point il fait confiance à Tyler. Venant de lui, c'est peut-être étonnant. A vrai dire, il est même sûr que ça l'est. S'il donnait pareille information à un Iwan de début 2013, il trouverait sans doute cela parfaitement absurde. Il n'y croirait même pas. Et pourtant ... Les faits sont là. Le dire le rend encore plus réel, plus convaincant. Mais il en est sûr, maintenant : il voue à Tyler une confiance infinie et pratiquement sans limite. C'est comme ça. Trop perdu dans ses pensées, il ne mesure pas du tout la réaction de Carolyn face à cette confession. Cela ne changerait rien pour lui, de toute façon. La confiance est d'ores et déjà instaurée, rien ne pourra la faire vaciller ou disparaître. Rien, ni personne. Ce qu'il repère, en revanche, chez la blonde - et ancienne amie, bien qu'il ait envie de continuer à la considérer comme tel malgré tout -, c'est un changement d'attitude bien réel, et concret. Elle se balance d'un pied à l'autre, et il la suspecte fortement d'être mal à l'aise. D'instinct, et sans que cela ne surgisse dans sa conscience, Iwan se tend un peu plus encore. Ses yeux restent parfaitement immobiles, posés sur elle. Et il attend. Sans rien dire, sans bouger d'un poil. Il sait sans savoir. Son instinct ne le trompe que rarement et là, il sait que ce n'est pas un de ces rares moments. Il sait.

Mais son débile d'instinct de protection, lui, essaye de conserver - bêtement - son mental. En lui faisant nier la réalité des choses, en l'englobant dans une petite bulle qui exclue tout le reste. Alors quand la sentence tombe, quand la question jusque-là muette s'échappe de la bouche de Carolyn, sa réaction est violente. Sa réaction interne et psychologique, tout du moins. Parce qu'à l'extérieur, rien n'est visible. Aucune réaction, aucun changement sur son visage, dans sa position. Pas de poils qui se hérissent, pas de clignements intempestifs des paupières. Une simple palpitation tardive de son cœur, mais rien que Carolyn ne puisse repérer. Face à elle, un mur. Un mur au visage impassible et aux réactions si infimes qu'elles en deviennent indétectables. « Mort. » Rigide, droit comme un I. Le mot lui semble naturel. Il ne l'a jamais réellement prononcé - pas en parlant de Joseph en tout cas -, mais ça ne lui paraît pas plus difficile à dire qu'un autre. Juste logique. Il n'ira pas jusqu'à dire qu'il a fait son deuil, mais cela lui semble appartenir à une autre vie. Une vie de laquelle il s'est échappé voilà bien longtemps. « Il y a bien longtemps. Des années. » La durée précise, il l'a en sa possession, ill a connaît. Mais baisser une seule barrière, laisser transparaître une seule émotion, c'est permettre à toute sa façade de s'effondrer. Il ne peut pas se le permettre, il ne sait pas ce qui pourrait suivre. Mais Carolyn ayant longtemps été son amie, il se pourrait bien qu'elle parvienne à déceler quelques infimes changements. Ce qui ne signifie pas pour autant qu'il laissera du terrain pour autre chose, pour quelque chose de plus. Pas de larmoiements, pas de retours en arrière. Impossible.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



Spoiler:
 

_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Jeu 11 Mai - 12:55


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

Carolyn regretta immédiatement d'avoir posé cette question, elle avait le sentiment d'avoir lâché une bombe, d'avoir prononcé les mots imprononçables. Elle continuait de le regarder, guettant un signe, une attitude, un sursaut ou quoi que ce soit qui pourrait répondre silencieusement à cette question. Elle avait beau détailler l'homme, elle ne remarqua rien. Il était resté stoïque, immobile. La réponse ne se fit pourtant pas attendre. « Mort ». Voilà ce que le père du petit Joseph avait répondu le plus normalement du monde. Il précisa que cela faisait des années. Le sang de Carolyn se glaça. Elle retint un sursaut afin de ne pas perturber celui qui fut son ami durant plusieurs années. Elle s'en était doutée, mais le fait d'entendre sa réponse rendait les choses beaucoup plus réelles. Elle ferma les yeux, une ou deux secondes, pas plus. Les décès étaient devenus monnaie courante. Le petit Joseph n'était pas le premier et ne serait pas le dernier, malheureusement. La jeune femme ne savait que répondre, et le silence s'installa. Elle comprenait à présent beaucoup mieux qu'Iwan ait accordé sa confiance à cette femme, après tout, il ne semblait plus rien avoir à perdre désormais.

Carolyn se racla la gorge, incapable de masquer le malaise dans lequel elle se trouvait actuellement. Visiblement, Iwan ne semblait pas bouleversé par cet échange, il semblait vide de toute émotion. Son fils avait pourtant été ce qu'il avait de plus cher au monde il fut un temps. Aujourd'hui, la blonde avait le sentiment qu'il avait tourné la page. C'était déroutant comme conversation, et bien qu'elle fut contente de retrouver son ami, la blonde avait hâte de reprendre la route. Iwan n'avait plus rien à voir avec l'homme avec qui elle avait noué une belle amitié, il était surement temps que leurs chemins se séparent définitivement. De toute façon, elle n'était pas encore prête dans l'immédiat à quitter Yosemite, et lui n'était pas disposé à rejoindre le Parc. Leurs routes n'étaient pas faites pour se croiser plus longtemps. «  Je suis désolée, Iwan  » se contentait-elle de répondre. « Je pense qu'on a tous perdu quelqu'un, de plus ou moins cher, mais c'est malheureusement ce que nous réserve ce foutu monde...  » Elle prononçait des mots dénués d'intérêt pour lui, elle en avait conscience, mais que voulez-vous répondre à ça ? Elle était déboussolée, ce qui lui arrivait pourtant très rarement. Elle passa une nouvelle fois sa main dans ses cheuveux. Surprise par un bruit qui ne lui était pas inconnu, elle brandit son arme blanche instinctivement. «  Attention ! » Un rôdeur les avait rejoint et se dirigeait tout droit vers Iwan, prêt à l'attaquer par derrière. Elle franchit la courte distance qui les séparaient et planta son couteau entre les deux yeux de l'indésirable. L'homme aurait eu le temps de se défendre, mais mieux valait prévenir que guérir. D'après ce que son ouïe lui indiquait, il n'était pas seul, une petite bande se déplaçait vers eux. «  Y en a d'autres, on ferait mieux de s'éloigner si on ne veut pas se retrouver débordés ! » Il leur était impossible de déterminer combien de rôdeurs marchaient dans leur direction pour le moment, mais mieux valait être prudents.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


in the middle of the night, when the angels scream, i don't want to live a life that i believe. time to do or die.

× A propos du vaccin : :
il commence toujours à en entendre parler, et ce n'est vraiment pas dans ses projets.

× Âge du perso : :
45 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Nevada avec Tyler (bientôt chez les sauveurs).

× Avant, j'étais : :
Mercenaire à la retraite (la plupart du temps).

× Messages : :
813

× Points de vie : :
21

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signature).

× Avatar : :
Brad Pitt.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Dim 14 Mai - 21:48


Long time friends

La sentence tombe entre eux comme un couperet, et Iwan n'affiche pas la moindre émotion. Le mot, pourtant, sonne atrocement réel à ses oreilles. Mort. Joseph est mort. La réaction de Carolyn ne se fait pas attendre. Face à lui, il la voit fermer les yeux un peu plus longtemps, mais elle ne bronche pas trop non plus. Faut dire qu'il n'a aucune envie de lire la pitié dans ses yeux, il évite donc de trop chercher. Le silence s'installe, et Iwan ne bouge toujours pas. Qu'attend-il ? Qu'elle réagisse ? Qu'elle dise quelque chose ? Ouais, sans doute. Parce que lui, il ne voit pas ce qu'il peut ajouter à ça. Elle a posé une question, il lui a répondu - lui apportant même une information supplémentaire factice -. Voilà tout. Quand elle ouvre la bouche, il se doute d'emblée que ça ne va pas lui plaire. Il s'efforce de se convaincre que ça part d'une bonne intention et qu'elle ne cherche pas du tout à rendre les choses plus dures qu'elles ne le sont déjà. Il n'y a que ça, et au nom de leur amitié passée, qui fait qu'il reste maître de lui-même. Elle est désolée. Tout ce qu'il aurait voulu ne pas entendre. Par respect pour elle, il hoche la tête brièvement, mais ne dit rien de plus là-dessus. Elle se lance dans de nouvelles explications bancales et heureusement pour elle, pour lui aussi, est interrompue par une arrivée inopportune.

Ce n'est qu'à ce moment-là, en comprenant - à l'exclamation de Carolyn - qu'un rôdeur s'est approché de lui par derrière, qu'il réalise l'absurdité de la situation. Et la réalité des faits, aussi. Il avait beau le croire, prononcer la sentence à voix haute n'a pas été sans conséquence. Ses oreilles sont sifflantes, limite bouchées et le sang bat à ses temps. L'énervement - pas vis-à-vis de Carolyn, cela va de soit - est bel et bien là. Elle est plus rapide que lui à réagir et, le temps qu'il redescende sur Terre, le rôdeur, derrière lui, n'est déjà plus. Elle s'est approchée et a enfoncé un couteau dans son crâne. Iwan n'a qu'un petit mouvement sur le côté, réflexe dû à son instinct de survie de plus en plus développé. « Ouais, t'as raison. » Ça l'arrange bien, Iwan. Au moins, il n'a rien à répondre à ce qu'elle vient de lui dire. Il estime que c'est déjà du passé, et qu'ils peuvent songer à autre chose. « J'imagine qu'on ne va pas partir du même côté. Je peux les emmener avec moi si tu veux, ça évitera de les guider jusqu'à ton campement. » Où qu'il soit, ce campement. Mais si elle est dans un groupe et tout ça, ça risque de faire mauvais genre qu'elle ramène une petite horde de rôdeurs avec lui. Iwan, en revanche, peut en faire son affaire. « Bon, et bien je crois que c'est là que nos chemins se séparent. Fais attention à toi, Carolyn. » C'est tout ce qu'il y a à dire, n'est-ce pas ?

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



Spoiler:
 

_________________
In the mean time, I'm dreamin' of tearin' you apart.
What the world is out there isn't what you see on TV. It is much, much worse. And it changes you. Either into one of them, or something a lot less than the person you were.

Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× A propos du vaccin : :
Caro ne s'est pas encore fait vacciner, elle est encore hésitante

× Âge du perso : :
34 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Conseillère en assurances

× Messages : :
396

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
weaslette

× Avatar : :
Katheryn Winnick

× Et ton p'tit pseudo ? : :
:love:

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan) Ven 2 Juin - 12:40


long time friends

- IWAN — CAROLYN -


I would to see your smile.

La gêne de la jeune femme était palpable et sautait aux yeux, à son plus grand regret. Elle était bouleversée, et surtout honteuse de ne pas avoir gardé pour elle sa question déplacée. Il fut un temps où les deux amis était si proches et si complices qu'il n'y avait jamais aucun tabou entre eux. Cette période était loin, très loin derrière eux aujourd'hui. Bien que Carolyn le savait parfaitement bien, elle n'avait su garder ses distances à ce moment précis. Iwan ne semblait pas fâché, il était resté vide de toute émotion. Comment était-ce possible, d'ailleurs ? Lui qui avait tant aimé le petit Joseph. D'ailleurs, qui aurait pu ne pas porter la moindre tendresse et affection envers ce petit garçon si attachant ? Son sourire se dessinait dans l'esprit de la blonde, et sa petite voix résonnait dans sa tête. Plus jamais personne n'entendrait le son mélodieux des mots qu'il prononçait.

Tout fut interrompu par l'arrivée du rôdeur, et pour une fois, Carolyn aurait presque pu l'en remercier. Il avait mis fin  à cette situation déstabilisante. La jeune femme avait agi sans réfléchir, dans le seul but de protéger l'homme qui se tenait en face d'elle. Elle venait d'apprendre la mort du petit garçon, elle ne porterait pas celle du père sur sa conscience. Malgré les apparences, Iwan semblait perdu dans ses pensées. Il n'aurait pas été du genre à manquer de réflexes et à se laisser attaquer de la sorte. Il avait donc appris, avec le temps, à masquer ses émotions. Jamais Carolyn n'avait douté de la force morale dont il disposait, mais cette fois, elle était épatée. Durant quelques instants, elle avait perçu beaucoup de détachement dans son attitude, notamment lorsqu'il avait prononcé les mots fatidiques. Mais finalement, cela n'était qu'apparence. Carolyn imaginait la douleur invisible qui devait s'être emparée du père de famille lorsqu'elle avait posé sa question. Encore maintenant, alors qu'ils avaient été interrompus, elle s'en voulait énormément.

L'homme lui proposa de semer lui-même les rôdeurs, laissant ainsi à Carolyn le champ libre pour retourner à Yosemite. Avait-elle réellement le choix ? Elle serait incapable de tous les détruire toute seule, et il était impensable de les traîner derrière elle jusqu'au parc. Elle savait qu'Iwan saurait s'en débarrasser sans avoir à se battre contre eux, du moins, c'est ce qu'elle espérait. Malgré tout, il n'y avait pas franchement d'autre solution à envisager. A entendre le bruit qu'ils faisaient, ils semblaient nombreux, bien trop nombreux pour les affronter à deux. Il fallait donc faire preuve d'intelligence et les semer de façon malicieuse. Elle accepta, un peu à contre coeur, de peur qu'Iwan tombe dans son propre piège. Il lui demanda simplement de faire attention à elle. C'est ainsi que leurs routes allaient encore une fois se séparer. « Merci Iwan, fais attention, ils peuvent se montrer plus malins qu'on ne le pense...  » elle déposa amicalement sa main sur l'épaule de l'homme, lui adressa un sourire plein de tristesse et tourna les talons. Elle espérait sincèrement que tout irait bien pour lui, et pour cette femme à qui il semblait très attaché.

code by lizzou — img/gifs by GOOGLE —  


_________________

Please, don't forget to survive
⊹ i want to be as i was when everything was normal. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Long time friends (ft. Iwan)

Revenir en haut Aller en bas

Long time friends (ft. Iwan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-