I killed for her smille | Rebalix#2
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

I killed for her smille | Rebalix#2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I killed for her smille | Rebalix#2 Dim 22 Jan - 22:44

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

L’obscurité était maitresse des lieux. On ne voyait absolument rien dans la cabane, il faisait tellement noir que distingué quoi que ce soit était quasi impossible. Et pourtant, deux corps était allongés sur le lit qui trônait au milieu de la petite cabane.  Le corps d’une femme mais aussi d’une jeune femme,  vue comme cela, on aurait put penser a une mère et sa fille ou même deux sœur. Et pourtant il n’en était rien, bien avant l’épidémie ces deux là ne se connaissait même pas. Aucune des deux ne se doutait de l’existence de l’autre et rien n’avait prédit qu’elles se rencontreraient un jour.  Pourtant, elles s’étaient bel et bien rencontrées, et ce n’était peut-être pas si mal que cela. C’était une lueur d’espoir pour l’une et une guide dans l’obscurité pour l’autre. Chacune faisait, sans vraiment s’en rendre compte, du bien a l’autre.
Alors que la jeune fille dormait profondément comme elle le faisait depuis quelques  jours, depuis qu’elle avait le luxe de pouvoir dormir en paix, la femme elle, n’avait encore pas fermé l’œil de la nuit. Elle avait gardé son regard fixé sur la jeune fille endormie. Elle semblait paisible,  calme, détendu. Elle devait surement se sentir très en sécurité en ce moment même vue qu’elle laissait tomber toute ses barrières. Et la femme aimait cela, elle apprécier de la voir si en confiance, elle sentait que cela faisait du bien a la jeune fille qu’elle soit là a veillé sur elle.  Et en ce moment, Rebekah était pire qu’une maman ours, essayer de toucher a Alixen et vous n’aurait plus jamais l’occasion de respirer.  La première personne qui essayait de toucher a un cheveu d’Alixen ou ne serait ce que penser  a perturbé son sommeille serait la victime des pire idées que la fille de mafieux garder dans sa tête. Ses pires idées noir bien enfermé dans une cage au fin fond de son être pouvait faire surface a n’importe quel moment et transformé Rebekah en un monstre sadique et sanguinaire.  Et rare était les moments où elle pouvait perdre ainsi le contrôle. Oui car Rebekah avait toujours eu le contrôle de tout. Elle avait le contrôle de ses émotions, de son corps, de sa vie. Elle était capable d’avoir le contrôle sur pratiquement tout. Et elle enfermer tous ce qui échapper a son contrôle dans des cages qu’elle cadencé et prenait soin de perdre la clé. Elle resta encore un instant a regarder la jeune fille endormie et se leva doucement  pour ne pas la réveillée. C’est en faisant le moins de bruit possible qu’elle alla jusqu’à une fenêtre pour voir s’il faisait jour ou nuit dehors.  C’était a peine la lever du jour, ce qui fit sourire la brune. Elle attrapa en silence son  arme et sortie doucement de la cabane après avoir jeter un dernier coup d’œil a la brune allonger dans le lit.

Apres avoir passé le pas de la porte de sa cabane de fortune, elle s’étira et regarda autour d’elle. Le camp était presque beau baigner dans cette lumière encore orange de l’aube. Si seulement ce n’était pas une ancienne ville fantôme qui maintenant abritait presque que des raclures des bas fond.  Oui Rebekah n’avait absolument pas une bonne image de se camp et encore moins depuis qu’elle savait qu’un des hommes les plus « important » du camp, le « bras droit » du « chef » respirait encore alors qu’il avait séquestré Alixen sans aucun sentiment.  Si seulement elle pouvait le tuer elle le ferrait surement a main nue ! Elle le détester depuis toujours mais aujourd’hui c’était pire que de la haine, elle l’exécré, elle le gerber, elle cracherait volontiers sur sa figure. Et si on lui autoriser un meurtre elle n’hésiterait pas une seule seconde pour le tuer lui. Rien que l’idée de savoir que ce salaud respirait faisait bouillir son sang dans ses veines. Ses rare nuit de sommeille était bercer de doux rêves où elle le tuer doucement en le faisant tellement souffrir qu’il en convulser.  Elle ravala sa haine pour l’instant et se mit a marcher dans le camp. Aujourd’hui elle avait un autre plan. Elle s’était donner une mission et elle n’était pas des moindres. Elle devait récupérer un objet auquel Alixen tenait énormément. Bon Rebekah trouvait cet objet assez…Ridicule mais bon si cela faisait plaisir à Alixen alors elle le récupérerait.  Elle avait fait deux ou trois jours de repérage a la recherche de cet objet, et maintenant qu’il savait où il était, elle allait le récupérer. Quoi qu’il en coute elle le ramènerait aujourd’hui à sa propriétaire.  Elle alla donc vers la cabane où était la personne qui avait l’objet en question. C’était un jeune couple qui partager la cabane et l’homme l’avait offert a la jeune femme, peut-être en guise de bague de fiançailles, elle n’en savait rien et n’en avait rien à foutre, c’était le porte clé d’Alixen et pas celui de cette nunuche.  Elle entra donc sans prendre la peine  de frapper ou quoi que ce soit. Elle s’en fichait, elle allait prendre l’objet et s’en aller. Et s’il le fallait elle les égorgerait sans aucun remords. Elle eux a peine le temps de rentré qu’elle trouva rapidement l’objet pour lequel elle était là. Elle soupira quand une latte du planché grinça sous son poids. Bordel de cabane de merde ! Elle vit donc le jeune couple jusqu'à là endormie qui se réveilla en sursaut. L’homme sauta du lit et pointa une arme sur elle.  
La brune soupira doucement et leva les mains en l’air   «Du calme… Je viens juste récupérer ce qui appartiens a une de mes amies. » Dit elle en faisant signe de la tête pour indiquer le porte clé. «  Tu rêve salope, c’est à ma femme maintenant ! » La brune soupira, « salope » évidement, ce genre de type avait besoin d’insulté pour se sentir supérieur. Comme si cela allait l’atteindre d’une quelconque façon.  Rebekah tourna doucement la tête  et le regarda dans les yeux «C’est ta femme sérieux ? C’est bizarre je ne te crois pas. Aller dit moi comment tu la paye pour qu’elle reste avec un mec qui ressemble étrangement à son cul ?» L’homme ne semblait pas vraiment apprécier, tout a fait l’effet qu’elle voulait, il arma son flingue et tira. Rebekah eu le reflexe de se jeter a terre.  Pendant qu’elle était ventre contre le sol elle en profita pour attraper le couteau qu’elle avait coincé dans sa ceinture. Quand elle senti l’homme lui empoigné l’épaule pour la retourner, elle souri. Quel crétin, il était totalement tombé dans son piège. Alors qu’il la retourna pour qu’elle soit dos au sol, elle fit un grand mouvement vif du bras, ce qui fit qu’elle trancha la gorge de l’homme. Il fit un petit bruit assez ridicule en sentant le sang remplir sa gorge. Il en cracha d’ailleurs, ajoutant un peu de sang à tout celui qui avait déjà giclé sur la brune.  Elle poussa le corps et soupira en entendant la femme hurler. Elle attrapa le flingue de l’homme qu’elle venait de tuer et lui tira dans la tête en lançant un «Oh ta gueule toi !» D’un ton vraiment détacher, comme si tout était normal.  Une fois débarasser des emmerdeurs, elle essuya ses mains pleine de sang sur les draps du lit et alla attraper le petit porte clé peluche licorne rose. Elle venait de prendre une douche de sang pour cela. Elle soupira en essuyant ses yeux du dos de la main quand un peu de sang lui dégoulina dans les yeux. Ce n’était pas vraiment agréable. Voila, plus qu’à aller à la rivière et laver ses vêtements.  Elle regarda le porte clé pour être sur qu’il n’était pas abimé et rentra rapidement dans sa cabane.  Heureusement personne ne l’avait vue, et Alixen dormait toujours.
Elle posa doucement le porte clé sur l’oreiller a coté d’Alixen pour qu’en ouvrant les yeux elle le voit. Que soit même la première chose qu’elle voit en ouvrant les yeux. Histoire de la mettre de bonne humeur pour la journée. Elle alla ensuite fouiller dans son sac pour en sortir son jean de rechange et son débardeur marron de rechange.  Elle se changea rapidement avant de remplir une bassine d’eau et commencer a faire sa lessive en silence. Elle avait oublié qu’il faudrait surement qu’elle enlève tout le sang qu’elle avait sur le visage le cou et les bras, pour ne pas faire peur a la brune quand elle se réveillerait.  Enfin elle irait a la rivière après, pour l’instant il faisait a peine jour et elle avait déjà bien du mal à faire sa lessive dans la semi-obscurité de la cabane, alors essayer de se laver sans miroir c’était un peu impossible. Elle soupira en  voyant qu’elle n’arriverait pas a récupéré son débardeur propre même en le lavant.  Elle le jeta donc sur le coté en soupirant. Puis elle attrapa son jean noir et se dit que lui ce serais un peu plus facile de le récupéré a peut pré propre. Déjà il n’était pas beaucoup tacher mais en plus il était noir donc le sang ne se voyait pas tant que cela.
to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Dim 29 Jan - 2:56

I killed for her smile
#Rebalix
Juste aujourd'hui, c'était ce qu'elle s'était dit lorsqu'elle avait demandé à Rebekah de dormir avec elle. Et pourtant alors que plusieurs jours étaient déjà passés depuis qu'elle avait été libérée, elle dormait toujours avec la brune. Alixen avait bien essayé de dormir dans sa propre cabane le lendemain, mais sans succès. La nuit venue, elle n'avait réussi à dormir que d'un seul oeil. Et heureusement car dans la nuit un des survivants de Bodie avait tenté de pénétrer à l'intérieur de sa cabane. Heureusement, qu'avant de se coucher, elle avait eu l'intelligence de coincer une chaise contre la porte, sous la poignée, au cas où. C'est le bruit de la poignée qui l'avait réveillée et avertit du danger. Rapidement, elle s'était levée pour se poster près de la fenêtre, le Smith&Wesson mp9 que lui avait donné Rebekah, à la main. Si l'accès par la porte lui était impossible, il tentera par la fenêtre, elle en était certaine. Une nouvelle fois, la brune avait vu juste car une ombre se dessina derrière celle-ci. La vitre explosa tandis que l'homme passa par la fenêtre prudemment. Tout juste qu'il déposa un pied sur le sol qu'Alixen sortit de l'ombre et visa son entrejambe. Aussitôt, il s'écroula par terre et perdit conscience dans un ultime cri étouffé. Alix soupira. Quel faible. Elle profita de sa perte de conscience pour le fouiller. L'adolescente put ainsi récupérer un poignard mais ce fut tout ce qu'elle put trouver d'intéressant. Il n'avait rien d'autre sur lui. Lorsqu'il avait repris conscience, Alix était sur lui, un certain sourire sur les lèvres alors qu'elle tenait son revolver braqué sur lui.

- Ta descendance est foutue. Ça t'apprendra à vouloir t'introduire dans ma cabane, sans mon autorisation. Laisse-moi te poser une question avant de te demander qu'est-ce que tu peux bien foutre ici. Comment va le prisonnier ?
- Va te faire foutre, sale pute. Tu vas le payer !
- Ok. On va jouer à un jeu alors. Une toute petite expérience. À ton avis, combien de litres de sang tu peux perdre avant de mourir ? Y parait que tu peux perdre vingt à trente pour cent de ta masse sanguine grâce à la compensation hémodynamique par le système sympathique. Au-dessus, t'es en état de choc hémorragique puis tu crèves. Ça te dit de t'amuser et de voir lesquels de tes organes vitaux lâcheront en premier ?

Sans attendre sa réponse, elle planta de toutes ses forces le poignard dans la main de l'homme qui hurla de douleur, tandis qu'elle continua le chemin de la lame tout doucement jusqu'à son bras, laissant un sillon de sang sur son passage. L'achever ? Abréger ses souffrances ? De la pitié ? Alixen n'en avait pas. Une fois qu'elle en aura terminé avec lui, qu'elle aura obtenu réponses à ses questions, elle le laissera là, se vider de tout son sang, s'assiéra dans son lit pour le regarder mourir tout doucement dans une affreuse souffrance. Sa vengeance auprès de Pierce, elle ne pourra pas l'avoir tout de suite mais rien ne l'empêcher de se défouler sur les membres de Bodie. Laisser aller sa colère sanguinaire. Alors que la jeune brune, se mit à trancher un à un les doigts de l'homme, il se mit enfin à parler.

- J… J'en sais rien, putain ! Pierce ne laisse personne approcher le gamin. Il le garde pour lui tout seul. Comme Casper avec toi. Tes petites culottes qu'a pris Rast, ça suffisait pas et te savoir attaché dans cette cabane, sans défense, oh putain qu'est-ce que c'était excitant. Certains ont tenté de soudoyer Casper mais ça n'a jamais marché. Alors, tu vois quand j'ai su que t'avais été libéré, j'ai attendu sagement que tu reviennes dans ta cabane et que t'assoupisse pour pouvoir enfin tirer mon coup. Je peux plus utiliser ma bite pour le moment mais je peux toujours utiliser quelque chose d'autre, ne t'inquiètes pas.

Sur ses paroles, l'homme commença à passer sa main valide sous le haut d'Alixen qui ne réagit pas tout de suite, pétrifiée par ces paroles et par ce qu'il était actuellement en train de faire. Cependant, à peine que sa main effleura sa poitrine, qu'elle se reprit et lui tira une balle en pleine tête. Il était mort, pour de bon. Mais ça ne lui suffisait pas, elle prit le poignard et se mit à donner des coups encore et encore dans son crâne jusqu'à ce qu'il soit totalement en pièces.

Voilà pourquoi, après cet incident, elle n'était pas retournée dans sa cabane et était restée auprès de Rebekah. Alixen savait qu'elle était en sécurité avec cette dernière. Qu'elle pouvait dormir profondément sans que rien ne lui arrive. L'adolescente n'avait plus l'habitude de compter autant sur quelqu'un pour sa sécurité et pourtant c'était le cas aujourd'hui. Elle avait conscience que si Rebekah n'était pas là, elle ne pourrait même plus s'assoupir deux secondes. Elle ne serait d'ailleurs pas restée à Bodie. Sans le vouloir, elle avait fini par s'attacher à cette survivante. Si, Alixen ne s'en était pas rendu compte au début, après ce qui était arrivé, après avoir appris que ça en était de même du côté de Rebekah, Alix avait dû se rendre à l'évidence. La jeune femme devenait peu à peu importante pour elle. Même si pour se rassurer elle-même, elle ne cessait de se dire qu'elle ne faisait que l'utiliser. Qu'elle restait auprès de Rebekah pour assurer sa propre survie. Qu'elle n'était là que pour lui permettre de se reposer sans se réveiller avec un poignard dans le dos, ou ne plus se réveiller tout court.

Tout doucement, Alixen se réveilla, ouvrant les yeux petit à petit. La vision du porte clé sur l'oreiller juste devant ses yeux, la fit croire d'abord qu'elle rêvait. Malgré tout, elle tendit doucement le bras et l'engloba de ses doigts. Le touché, la texture semblait si réelle… L'adolescente avait du mal à croire que tout cela l'était. Qu'elle puisse comme ça retrouver son porté clé licorne dans le même état qu'il était quand on avait prit ses affaires.

- C'est un rêve ?

Elle avait demandé doucement, sans trop savoir si elle posait cette question à sois-même ou à quelqu'un. Alixen n'avait d'ailleurs pas encore remarqué la présence de Rebekah qui n'était pourtant pas très loin dans la pièce. L'esprit de la jeune brune était encore tout embrumé de par son très récent réveil. Elle avait peur de trop s'enthousiasmer d'avoir à nouveau cette petite licorne rose en peluche en sa possession pour finalement se réveiller et être déçue au réveil que tout cela ne soit qu'un rêve.

- Rebekah… ?
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Dim 5 Fév - 12:02

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle se sentait tellement soulager d’avoir pour une fois tenue une promesse. Au final ce n’était pas si compliqué que cela de tenir parole. Elle avait promis à Alixen de retrouver ses affaires et en particulier ce porte clé, certes un peu ridicule, mais auquel elle semblait tenir énormément.  Elle l’avait pensé cette promesse, et même tenue, de quoi soulager un gros poids sur les épaules de la belle brune aux yeux vert. Et puis cela rendrait Alixen heureuse, la ferait surement sourire, alors cela ne pouvait que rendre Rebekah heureuse. C’est fou, elle était capable de tuer quiconque juste pour voir la jeune fille sourire.  Elle était en train de faire la lessive de son jean préféré et tacher de sang, quand elle entendit la voix de la jeune fille. Visiblement elle venait  de se réveillée, et pensait a un rêve. Elle devait avoir vue la peluche. Ce qui fit sourire doucement Rebekah. Elle tourna la tête doucement quand la brune allongé sur le lit prononça son prénom. Elle lui souri, oubliant qu’elle était totalement maculer de sang. Elle se releva doucement lâchant son pantalon dans sa bassine d’eau.  Elle s’approcha doucement du lit se dévoilant totalement à la jeune femme. Elle s’installa sur le lit a coté d’elle.   «Bonjour, bien dormie ? J’ai trouvé ta peluche.»Lui dit-elle en souriant doucement. Elle passa une main dans les cheveux de la jeune fille. Elle se leva ensuite a nouveau pour aller chercher dans son sac une boite de gâteaux que la brune avait l’air d’aimer.  Elle lui donna doucement en souriant et retourna  a sa lessive. Elle tenait  à récupérer ce jean.   Et surtout elle voulait laisser Alixen émerger tranquillement. Car elle savait qu’après elles devraient avoir une conversation sérieuse. Ce ne serait peut-être pas un sujet facile à aborder pour Alixen, donc elle ne voulait pas lui imposer cela au saut du lit.  

Une fois qu’elle eu passé un long moment à frotter son jean, elle se redressa et le regarda en souriant. Elle avait plus où moins réussi et n’en était pas peu fière. Elle alla l’étendre au bord de la fenêtre afin qu’il sèche même s’il ne faisait pas spécialement chaud. Elle alla vider ensuite la bassine d’eau souillée dehors et rentra à nouveau dans sa cabane. Elle en avait aussi profité pour s’essuyer un peu son visage son cou et ses bras. Histoire d’être un minimum présentable.  Elle regarda ensuite la brune et soupira doucement. Elle prit son courage a deux mains et s’approcha. Elle lui fit un signe de s’approcher pour s’asseoir prés d’elle.  «Alix, viens prés de moi… On doit parler» Dit elle doucement. Elle ne savait pas vraiment comme aborder le sujet…Elle ne savait pas vraiment par où commencer. Mais elle fini par se jeter quand même a l’eau. Il fallait crever l’abcé car elle savait que le laissait pourrir n’allait pas être bon pour Alixen. Il n’y avait qu’à voir le résultat sur elle-même. Et bien que leurs histoires étaient bien différentes, Rebekah était la plus a même a comprendre ce que ressente la brune. «Tu sais… Quand j’étais  jeune j’ai vécut une situation… Plus ou moins semblable a la tienne… J’étais plus ou moins séquestré moi aussi… J’étais prisonnière dans une cage dorée…Et j’était parfois libre, mais c’était une liberté autorisé et planifié. J’était comme toi, prisonnière d’un homme qui contrôlait le moindre fait et geste…  » Elle laissa un petit instant de silence. Rien que d’y repensait commencer a la rendre mal. Elle prit une grande inspiration «Alors… Si tu veux tu peux me dire tout ce qu’il s’est passé… Je te comprendrais et surtout ne te jugerais pas, quoi qu’ils t’aient fait faire.» Dit elle doucement espérant qu’elle n’avait pas était trop brusque.
to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Sam 18 Fév - 23:26

I killed for her smile
#Rebalix
Alixen tentait de déterminer si elle était encore en train de rêver ou bien elle s'était bel et bien réveillée. Elle désespérait tant de le retrouver ce porte-clés auquel elle tenait tant… Depuis tout ce temps, elle avait tellement fait attention à cet objet que ce serait vraiment injuste que d'un jour à l'autre elle se retrouve séparé de celui-ci sans aucune solution pour pouvoir le récupérer. Juste à cause de connards… Puis à quoi pouvait leur servir un objet pareil ? Si ce n'était pas Luke qui lui avait offert, Alix aurait plus été du genre à se moquer d'un tel truc. D'un cadeau si gnangnan, si petite fille. Alors, eux pourquoi l'avaient-ils pris ? Pour la faire chier uniquement, elle ne voyait que ça. L'adolescente hocha doucement la tête face à la question de Rebekah. Il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'elle dorme mieux ici que quand elle avait été séquestrée. Même si la brune n'était pas très bien réveillée, elle remarquait le sang qui se trouvait sur Rebekah et fit rapidement le rapprochement avec le porte-clés qui se retrouvait désormais entre ses mains, enfin. Si de nombreuses personnes auraient pu fuir ou bien s'inquiéter face à cette vision, Alixen, elle se mit à sourire. Rebekah avait versé le sang pour elle, pour récupérer une chose à laquelle, elle tenait, aussi insignifiante et ridicule qu'elle pouvait paraitre.

- Merci…

Elle caressa à nouveau la peluche qui se trouvait entre ses doigts, telle une petite fille alors que Rebekah passait la main dans ses cheveux. Alixen se releva lorsqu'elle lui donna des petits gâteaux. Encore une chose qu'elle appréciait. Désormais assise sur le lit, elle émergeait tout doucement tout en mangeant ses petits gâteaux. Après un ultime bâillement, Rebekah lui demanda de venir à côté d'elle afin de discuter. Elle ne put s'empêcher de soupirer. Cela n'annonçait rien de bon… Elle avait presque envie de répliquer « Qu'est-ce que j'ai fait encore ? », mais elle s'était retenue. Avec une certaine grimace, elle se leva à contre-coeur pour s'installer à côté de la brune.

Une nouvelle fois, Alixen en apprenait plus sur Rebekah. Elle n'arrivait pas à concevoir que cette dernière avait vécu une situation semblable à la sienne. Surtout lorsqu'elle était plus jeune alors qu'à cette époque-là il n'y avait pas encore l'épidémie qui avait changés une grande partie des survivants. Alix n'arrivait pas à comprendre comment elle avait pu se retrouver dans une telle situation. Comment des situations pareilles avaient pu se produire déjà avant.

- Comment c'est possible… ?

L’adolescente fronçait les sourcils alors qu’elle regardait Rebekah. Sur le moment, elle se sentait tellement naïve… Mais la vérité était qu’elle était juste jeune. Avec une légère touche d’innocence cachée quelque part. Elle ignorait que des gens étaient ignobles bien avant que l’apocalypse n’arrive. Que ce n’était pas la fin du monde qui rendait les gens ainsi. Alors qu’elle se questionnait toujours, vint au tour de Rebekah de la questionner. Il fallait s’y attendre.

- Il ne s’est rien passé, Rebekah. J’étais attachée et c’est tout. On m’a laissée là dans cette cabane comme un chien, et me rendant visite que pour m’apporter à manger.

Sa mâchoire était complètement crispée par la colère, elle regardait à présent droit devant elle. Encore, qu’ils l’aient retenus pour l’obliger à faire des choses, elle l’aurait un peu plus compris. Mais la retenir dans un endroit comme ça, presque en la laissant pour morte… À quoi cela avait servit ? Cependant, d’un côté ça l’avait protégé des survivants de Bodie qui avait appris sa traitrise. Casper avait veillé au grain que personne d’autre que lui ne franchisse la porte de sa cabane.

- Mais… Certains voulaient me faire des choses… Je ne savais pas sur le moment, je l'ai appris après. Quand j'ai voulu dormir dans ma cabane l'autre jour… Quelqu'un… Quelqu'un est venu dans la nuit, par la fenêtre. Il voulait… J'vais pas te faire un dessin. Je me suis réveillée à temps. J'ai réussi à le mettre à terre. Mais même là, il a tenté de… Il a commencé à me toucher.. Et il m'a dit… : « Tes petites culottes qu'a pris Rast, ça suffisait pas et te savoir attaché dans cette cabane, sans défense, oh putain qu'est-ce que c'était… excitant. Certains ont tenté de soudoyer Casper mais ça n'a jamais marché. Alors, tu vois quand j'ai su que t'avais été libéré, j'ai attendu sagement que tu reviennes dans ta cabane et que t'assoupisse pour pouvoir enfin… tirer mon coup. Je peux plus utiliser… ma… bite pour le moment mais je peux toujours utiliser… quelque chose d'autre, ne t'inquiètes pas. ».

Elle avait envie de vomir en répétant tout ce qu'il lui avait dit. Ses paroles étaient gravées dans sa mémoire tout comme ses gestes, tout comme ce qu'il avait tenté de faire. En parlant, elle avait instinctivement tiré un peu plus son tee-shirt vers le bas. En évoquant ce qui s'était passé, Alix sentait à nouveau ces mains qui s'étaient infiltrées sous son haut. Puis.. Elle voulait par la même occasion cacher les griffures qu'elle s'était faite aux endroits de son corps qu'il avait touché.

- Je l'ai tué avant qu'il en fasse davantage.

Son ton était devenu dure. La tête baissée, elle passait ses doigts sur la licorne qu'elle avait gardé dans sa main. Elle n'avait pas prévu de raconter ce qu'il s'était passé à Rebekah, à quiconque d'ailleurs. L'adolescente avait honte et était mal à l'aise par rapport à tout ça.
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Lun 27 Fév - 18:58

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle s’était lancer sur un sujet assez délicat avec la brune. Délicat pour les deux d’ailleurs. Du côté d’Alixen cela ravivait des souvenir assez récent, et du côté de Rebekah cela ravivait de très vieux souvenir qui lui faisait encore mal malgré que ce soit du passé. Elle regarda la plus jeune des deux et eu un petit sourire en coin. Malgré la merde qui les entouré, malgré les horreurs qu’elle avait put voir ou faire, Alixen avait toujours son petit coté d’innocence et de naïveté. C’était mignon aux yeux de Rebekah. La pauvre elle n’avait donc pas conscience que les gens était horrible entre eux depuis la nuit des temps ? Que l’apocalypse ne les avait pas tous rendu comme cela, car certain était comme ca bien avant elle ? Elle haussa les épaules a sa question. «C’était mon père. Donc je me rendait pas compte que le fait que j’ai pas le droit de sortir, mes « amis » il les choisissaient et que cette maison aussi luxueuse soit t elle était une prison. J’m’en suis rendu compte plus tard en entrant dans l’âge adulte…»Lui répondit elle simplement, elle préféré ne pas trop rentrer dans les détailles car ca faisait toujours aussi mal d’y penser. Elle écouta ensuite attentivement la jeune fille et ferma les yeux en serrant les mâchoires quand elle lui rapporta ce que lui avait dit ce gros porc qui avait essayé d’abuser d’elle. Elle rouvrit les yeux doucement quand Alixen lui dit qu’elle l’avait tué, et alla doucement la prendre dans ses bras. A la façon d’une maman qui console sa fille.   Elle avait vue et compris dans sa voix et son attitude comment la jeune femme pouvait se sentir mal, sale et honteuse a cause de cela. Et dire que cela aurait était pire s’il y avait eu plus que des attouchements. «Ca va aller…Tu as bien fait de le tuer, c’est tout ce que ce gros porc mériter.» Lui chuchota t elle doucement en faisant des petits mouvements qui pourrait presque faire pensait qu’elle la berçait doucement.  «Personne ne pourra plus jamais te faire du mal je te le jure. C’est fini maintenant…» Continua t elle doucement. Puis elle la lâcha, et alla mettre une des mèches de cheveux brun de la jeune femme derrière son oreille pour mieux voir son visage.«Je sais que tu dois te sentir affreusement sale, et honteuse. Quelque part dans ta tête tu a du surement du trouver une raison qui justifier tout ca. Tu te sens coupable de quelque chose et donc tu pense que tu le mérite. Mais non, personne ne mérite qu’on abuse comme cela de lui. Personne et surtout pas toi. Tu va chercher a occulté ce souvenir, je suis sur que tu voulais en parler a personne…Mais crois moi si tu n’en parle pas, ca va te ronger de l’intérieurs pour toujours, tu va chercher a soigné le mal par le mal…Et c’est tout l’inverse de ce qu’il faut faire. »  Elle s’arrêta de parler un instant la contemplât et lui souri chaleureusement «  C’est bien que tu m’en ai parler… Laisse moi devinée, tu a essayer d’enlever ta peau là où il ta toucher ?  Parce que ca te fais un mal de chien, que ta encore l’impression de sentir ses mains sur ta peau… » Elle prit une grande inspiration et souffla tristement «  Je suis désoler de t’apprendre que tu n’arriveras jamais a vraiment enlever cette sensation. Tu la sentir toujours, tu te sentiras toujours sale, tu auras toujours mal… Quoi que tu fasses ce sera toujours là. Mais si tu arrive à combattre de toute tes forces, cette sensation sera de moins en moins forte, jusqu'à n’être que fugace. » Sa voix était un peu tremblante, elle parlait de sa propre expérience, elle ne voulait pas qu’Alixen finisse par être une femme comme elle. Une femme avide de luxure. Car  si Rebekah avait eu autant d’amants et amantes c’était car elle avait essayé de laver le mal par le mal.  Elle avait cru qu’en se noyant dans les relations charnelle elle allait oublier les horreur que son père lui avait fait. Mais elle s’était lourdement planté et avait surement raté sa chance d’être heureuse avec quelqu’un qui l’aimait vraiment. Elle ne voulait pas qu’Alixen fasse la même erreur qu’elle.
to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Sam 18 Mar - 21:29

I killed for her smile
#Rebalix
Alixen avait du mal à croire à tout ça, pas qu'elle mettait en doute ce que lui racontait Rebekah mais elle avait du mal à concevoir que le propre père de Rebekah ait pu lui faire une telle chose. Séquestré sa propre fille. Comment un père pouvait agir ainsi. Tout cela Alixen avait du mal à se l'imaginer pas en ayant eu un père comme elle avait eu, il l'avait traité comme sa petite princesse, comme une chose précieuse. Il l'avait toujours laissé faire ce qu'elle voulait sans pour autant que l'adolescente en ait abusé, bien au contraire. Elle n'avait jamais fait de caprice et s'était toujours comporté en petite fille exemplaire. La fille de pasteur était toujours restée sur le droit chemin. Une chose qui avait bien changé aujourd'hui. La jeune adolescente aurait tellement voulue que l'épidémie ne soit jamais arrivée, que tout cela ne se soit jamais passé et que jamais elle n'aurait à se sentir comme elle se sentait à présent. Elle fermait les yeux quelques instants, bercée par les gestes et les paroles de Rebekah. Si seulement lorsqu'elle rouvrirait les yeux, elle se retrouvait dans son petit village dans le Montana, vêtue de sa petite robe assise sur les genoux de son père ou bien en train de chanter dans la chorale de son église. Elle voulait tellement que tout redevienne comme avant, que tout cela ne soit qu'un mauvais rêve. Malheureusement, tout cela était réel, elle savait que lorsqu'elle rouvrira les yeux les choses seront telles quelles.

C'est lorsque Rebekah la lâche, qu'Alixen rouvrit ses yeux. Elle visait tellement juste dans tout ce qu'elle lui disait… Devinant aisément comment l'adolescente se sentait sauf sur une chose ou deux. Non, elle ne se sentait pas coupable pour ce qu'il s'était passé. Enfin.. Il était peut-être probable que ce soit le cas, si on comptait le fait qu'elle s'était dit qu'elle n'aurait pas dû se mettre ainsi sur cet homme que peut-être cela ne serait pas arrivé… Cependant, une chose est sûre, pour le moins du monde elle avait l'impression qu'elle le méritait. Non, elle ne méritait pas ça. Et pourtant, ça n'empêchait pas qu'elle se sentait honteuse et comme Rebekah le disait, elle ne voulait pas le raconter à qui que ce soit. Son regard devint fuyant lorsque Rebekah devina ce qu'il se logeait sous son haut. Ses marques sur son corps qu'elle s'était faite. Comment l'avait-elle devinée ? Est-ce qu'elle l'avait vu ? Est-ce que son tee-shirt s'était relevé légèrement dans son sommeil par exemple et Rebekah l'avait vu ? Cependant, elle ne continua pas dans sa réflexion lorsqu'elle entendit les nouvelles paroles de Rebekah. Des paroles qui ne lui plurent pas. Elle commença par tourner doucement la tête de gauche à droite.

- Non…

Ses oreilles bourdonnaient, elle ne l'entendait déjà plus. Elle refusait que ça se passe ainsi, que les paroles de Rebekah soient réellement vraies. Alixen refusait que ces sensations restent, elle voulait que ça parte, pas que ça la hante. Elle n'avait pas besoin d'une nouvelle chose pour venir gâcher sa vie, encore. Soudainement, la brune se releva de sa chaise. Si rapidement et si brutalement que la chaise en tomba sur le sol. Mais qu'est ce qu'elle en avait à foutre de toute manière ? Puis elle commença par faire les cent pas dans la pièce.

- NON ! JE REFUSE ! J'AI PAS ENVIE QUE ÇA SE PASSE COMME ÇA ! C'EST N'IMPORTE QUOI ! QU'EST CE QUE JE SUIS CENSÉE FAIRE, HEIN ? CHANGER ENCORE ? AVOIR PEUR QUE ÇA SE REPRODUISE UNE NOUVELLE FOIS ? CRAINDRE MÊME DE SORTIR DE CETTE CABANE, QU'UN AUTRE ME SAUTE DESSUS ? CAR APRÈS TOUT JE NE SAIS PAS DE QUI D'AUTRES IL PARLAIT ! EST-CE QUE JE DOIS PSYCHOTER ? J'AI PAS ENVIE DE TOUT ÇA, DE VIVRE COMME ÇA ! POURQUOI LES ACTES D'UN AUTRE DEVRAIT CHANGER MA FAÇON D'ÊTRE ? ME LAISSER DES TRACES POUR LE RESTE DE MA VIE ?

Elle était en train de péter un câble. Alixen en avait marre d'avoir à changer à cause des autres. Elle l'avait déjà fait une fois, elle ne le refera pas une nouvelle fois. Surtout pas pour devenir quelqu'un de peureux. Certes, elle ne savait pas qui d'autre voulait profiter d'elle, il ne lui avait pas donné des noms, mais elle refusait d'avoir peur à chaque fois qu'un homme se trouverait dans ses parages.
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Ven 24 Mar - 10:17

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle avait visiblement  touché la corde sensible. Et même si cela lui faisait mal de remuer les vieux démons de son passé et les mauvais souvenir tout frais d’Alixen, elle était plus ou moins soulager d’en parler. Au moins ainsi Alixen ne se murerait pas dans le silence. Elle avait extériorisé cela, même si Rebekah avait dut mettre le sujet sur le tapis et la pousser un peu a parler. Maintenant Alixen savait que si elle avait besoin d’en parler, elle pouvait compter sur Rebekah pour l’écouter, la rassurer et la conseiller.  Bon Alixen ne savait pas vraiment pourquoi Reb visait en plein dans le mille, et elle ne le saurait surement jamais. Car contrairement a Alixen, Rebekah n’avait jamais vraiment eu quelqu’un pour en parler. Elle aurait put en parler a Rosa sa « femme de chambre » ou « dame de compagnie » mais elle avait préféré rester muette sur cela, et Rosa ne l’avait jamais bousculé pour qu’elle en parler. Elle l’avait laissé se murer dans son silence, et pour cela, Rebekah lui en voulait un peu. Elle aurait peut-être évolué différemment si elle avait était forcer d’en parler a quelqu’un. Même juste une fois… Ca ne l’aurait surement pas autant rongé.  D’autant plus qu’à l’époque, Rebekah n’avait pas autant de caractère. Elle en avait certes, mais pas autant qu’aujourd’hui, ni autant qu’Alixen.  A cette époque, Rebekah jouait la peste en public mais chez elle, face à son père, elle devenait une petite fille sage, fragile et obéissante. Une jeune fille surtout terrorisé par son bourreau. Si Alixen savait cela, Rebekah perdrait surement toute crédibilité a ses yeux. Du coup, la jeune brune ne le saurait jamais. Surtout que ça faisait partie de l’histoire que Rebekah préféré oublier autant que possible.

Elle sursauta et sortie de ses pensée quand Alixen se leva d’un bond, pleine de colère, en faisant tomber sa chaise.  Rebekah la regarda et se leva doucement. Elle la fit arrêter de marcher, et posa ses mains sur les épaules de la brune, avant de posé ses prunelles vertes dans celle de la jeune fille.   «Calme toi Alixen» Commença t elle d’un ton doux et surtout très calme. «Tu n’as pas a avoir peur des que tu met les pieds hors de la cabane. Tu n’a pas a avoir peur des hommes. C’est même le contraire. C’est eux qui devrait avoir peur de toi» Elle lui fit un sourire, comme pour essayer de la calmé. La Fitzgerald y allait a l’aveuglette pour le coup, elle n’était pas vraiment habituer a calmé les adolescentes traumatisée… En faite elle n’était habitué a calmé personne… Normalement elle avait tendance à jouer avec les nerfs des autres et non l’inverse. Mais bon, quand elle disait qu’elle ferait n’importe quoi pour Alixen, elle disait vrai. La preuve ce matin elle avait tué, et maintenant elle jouer les oreilles attentive. Elle savait qu’Alixen devait laisser exploser sa rage, mais pas ici, pas dans la cabane, pas au milieu du camp. Elle   attrapa l’arme de la brune et lui tendit. C’était peut-être inconscient de donner une arme a quelqu’un qui était en train de péter un plomb, mais Rebekah avait confiance en Alixen.«Vien avec moi. On va faire sortir ta rage. » Rebekah alla a son tour chercher son arme. Mais resta figé a la regarder un instant, elle la tenait dans une main, et la touchait du bout des doigts de l’autre. Ce magnum, toujours très propre, presque immaculé, duquel elle prenait tant soin était avait était l’arme fétiche de son père. L’arme qui était la cause de cette petite cicatrice ronde sur sa cuise droite. Elle se ressaisie rapidement, et mit l’arme dans son holster qu’elle accrocha ensuite a sa cuisse. Elle mit ensuite son couteau dans sa ceinture et regarda Alixen. «Vien. On va trouver de quoi te défouler !» Dit-elle en sortant de la cabane. Elle ne savait pas si Alixen aurait peur de sortir du camp, car de ce qu’elle avait compris, la jeune femme ne l’avait pas fait depuis sa séquestration. Mais même si le monde extérieur de nos jours pouvait faire vraiment peur, Rebekah  ferait en sorte de la rassuré si elle avait peur. Car ce camp comme un autre n’était pas a l’abris d’une destruction. Et vue qu’ils avaient récement attaquer un autre camp… L’autre camps risqué de contre attaquer a tout moment. Alors il fallait qu’Alixen soit prête a pouvoir s’échappé. Car   il était clair que Rebekah ne défendrait pas ce camp et Alixen ne le ferait surement pas non plus. Elles devaient donc être prête a s’enfuir.
to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Sam 15 Avr - 16:11

I killed for her smile
#Rebalix
Ses pensées se brouillaient. Alixen voyait rouge. Un très mauvais signe. Tout menaçait d'exploser. Toute cette rage qu'elle avait contenue depuis qu'elle s'était fait séquestrée accumulée à ce qu'il s'était passé il y a quelques nuits. Et le fait que la brune n'en avait pas parlé tout de suite et qu'elle avait prit sur elle-même en faisant comme si de rien n'était, avait empiré la chose. Maintenant, que la jeune adolescente avait dénoncé cette injustice, il lui était impossible de rester assise-là à « pleurnicher » sur son sort.  Elle ne voulait pas être comme ça, elle avait besoin de faire quelque chose. Mais quoi ? Tel un animal sauvage dans une cage, elle s'était mise à marchée énervée le long de la pièce, incapable de rester là à rien faire. Soudainement, Alixen sentit des mains se poser sur ses épaules, ce qui la fit arrêter et relever la tête pour découvrir Rebekah devant elle. « Tu n'a pas a avoir peur des hommes. C'est même le contraire. C'est eux qui devrait avoir peur de toi. ». Rebekah avait raison. Ces paroles ne cessaient de tourner dans son esprit et elles prirent encore plus d'importance lorsqu'elle se retrouva avec l'arme en main.

La porte de la cabane ouverte, Alixen vérifia discrètement que personne ne se trouvait aux alentours avant de sortir. Pas parce qu’elle avait peur de sortir mais parce que c’est uniquement grâce au fait que personne ne savait qu’elle s’était réfugiée dans la cabane de Rebekah qu’elle parvenait à dormir la nuit sans craindre que quelqu’un ne débarque en pleine nuit. C’est ce qu’on appelle la peur, Alixen. Tu as peur. Tu es faible. Tu n’as pas changée. T’es restée la même qu’avant, la même petite fille peureuse, incapable de sauver son père. Elle commença à trembler de rage et son regard descendant vers son arme, sa nouvelle arme que Rebekah lui avait donnée lorsque l’adolescente était revenue de sa séquestration. Elle savait ce qu’elle avait à faire. Tuer la source de ses problèmes, celui qui avait été l’élément déclencheur. Finit le temps où Alixen se disait qu’elle allait préparer sa vengeance, que plus elle prendrait du temps, plus il ne s’y attendra pas et mieux ce serait. Rien à foutre.

Sans prévenir Rebekah, Alixen se mit à courir rapidement, traversant tout le camp, les regards des survivants braqués sur elle, certains malsains et d'autres assassins et même des « Elle s'est pas encore faite buter celle-là? » entre autres ne faisant qu'accentuer sa rage et la vitesse de sa course. Malheureusement, la brune n'était pas au bout de ses peines. Arrivée à l'entrée du bois, servant de raccourci, elle passa à côté d'un petit groupe de Bodie sans vraiment s'en rendre compte. Enfin… Jusqu'à ce que l'un des hommes composant le groupe, fit claquer sa main contre les fesses de la brune suivit d'un « Olééé ! ». Un geste qui la fit arrêter net dans sa course. Se retournant, elle leva son mp9 vers le survivant, les dents serrées par le dégoût.

- Ose recommencer encore une fois et t'es mort !
- Quoi, j'ai pas le droit à la première étape moi ? T'sais, être chevauché par ton beau petit cul. T'es plutôt bien foutue pour une gamine de ton âge.

Si dans un premier temps, Alixen ne voyait pas de quoi il voulait parler, ne connaissant pas ces termes-là, elle finit par comprendre au fur et à mesure de ses paroles. Il fallait vraiment être con pour ne pas comprendre. Ils étaient donc là eux aussi, ou du moins lui… Cependant, pas assez prêt pour voir réellement ce qu'il s'était passé cette nuit-là. Sans doute derrière la fenêtre de sa cabane et la pénombre à l'intérieur les avaient empêchés de voir grand chose. Oui elle avait été sur lui mais pas du tout pour la même chose qu'il croyait.

- Ce n'est pas ce qui s'est passé.
- Pourquoi tu l'as buté après alors si ce n'était pas pour empêcher qu'il répète à tout le monde qu'il t'a baisé ? Et si Pierce et Casper t'ont gardé pour eux tout seul pendant tout ce temps, c'est que tu dois être carrément bonne au pieu.

L'étau se resserrait sur elle. Alixen se retrouvait bien vite encerclée par les trois hommes, tandis qu'en reculant son dos s'était heurté à un muret en pierre. Il fallait qu'elle agisse rapidement, craignant ce qu'il pourrait advenir par la suite. Le problème était que si elle tirait sur l'un des trois, les deux autres auront le temps de fondre sur elle par la suite. Elle n'aimait pas cet éclat qui brillait dans leurs yeux, le même que celui qui avait brillé dans le regard de celui qui était entré dans sa cabane la nuit. Peu à peu, l'adolescente commença à trembler.

- Tu veux te joindre à nous ?

Suivant le regard de celui qui avait posé la question, elle découvrit Rebekah qui avait fini par arriver jusqu'à elle. Profitant de cette distraction, Alixen appuya sur la détente visant l'un des trois hommes, le meneur apparemment. Celui qui avait osé mettre la main sur ses fesses.

Alixen parviendra-t-elle à viser juste ?

Raté. À cause de ses tremblements, Alixen n'avait pas réussi à viser juste. Cet affront mit en colère le meneur qui la frappa, provoquant un saignement de nez chez l'adolescente. Alors qu'elle se faisait confisquer son arme, qui était désormais dirigé contre elle.
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.


Dernière édition par Alixen C. Manning le Sam 15 Avr - 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
941

× Points de vie : :
9

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Sam 15 Avr - 16:11

Le membre 'Alixen C. Manning' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'COME IN, HAZARD' :
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Ven 5 Mai - 20:01

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

 Elle était sortie tranquillement de sa cabane, mais avait aussi remarqué qu’Alixen elle, avait regardé si personne n’était là. Surement car elle ne voulait pas qu’on sache qu’elle dormait là. Surement pour ne pas être embêté… Ou juste par peur de sortir. Enfin, Rebekah serait patiente avec elle… Autant que possible.   Elle souri un peu, contente, quand Alixen sorti  de la cabane. Elle faisait des progrès et Rebekah était assez fière d’elle. Mine de rien elle s’inquiétait beaucoup pour cette adolescente.  Après tout ce n’était pas un monde pour les jeunes, ce n’était un monde pour personne certes, mais encore moins pour une ado qui est en pleine évolution. Comment bien tourné dans une telle vie ?  Elle fut surprise de voir Alixen partir en courant.   Evidement la brune aux yeux vert se mit a lui courir après, bien que l’adolescente la sema assez rapidement.  Elle fini par la perdre de vue a un moment, ce qui l’angoissa un peu. Elle ferma les yeux pour se calmé et se concentrer. Et c’est a ce moment qu’elle entendit au loin un bruit, comme des hommes qui riait. Et là, elle comprit que la jeune fille n’était pas loin, et que ces hommes l’embêtait surement.  Elle se remise à courir aussi vite que possible. Quand la brune s’arrêta, un peu essoufflée, elle eu un spectacle à vomir sous les yeux. Des hommes, trois pour être précis, prêt a s’en prendre a une jeune fille seule.

Si la brune aux yeux verts avait fait beaucoup de choses horribles, elle avait quand même une sorte de code d’honneur. Et surtout elle avait horreur de ce genre de chose.  Les hommes s’en prenant aux femmes devaient à ses yeux tous mourir. Et ces types là, n’avait encore rien fait, et pourtant ils avaient signé leurs arrêt de mort des que Rebekah avait posé les yeux sur cette scène.  Surtout que là, il ne s’en prenait pas à n’importe qui. Il s’en prenait à Alixen, celle qui s’en même s’en rendre compte, Rebekah voyait comme sa fille. Elle fusilla l’homme, qui était surement le chef du petit groupe, quand il lui demandait si elle voulait se joindre à eux.  Quelle ordure !  Elle sursauta en voyant que la brune tira un coup en direction, elle le manqua de peu, mais Rebekah du s’écarté d’un coup pour ne pas se prendre la balle perdu. Elle regarda d’ailleurs la balle la frôler et aller se figer dans un arbre plus loin. Et quand elle reposa les yeux sur Alixen, elle vit l’homme lui mettre un coup de poing et prendre son arme. La brune vit rouge.

Elle s’avança à grand pas dans le dos de l’homme et le tira d’un coup en arrière pour le faire tomber un peu plus loin. L’adrénaline  l’avait très vite envahie et lui faisait perdre le contrôle de ses gestes elle se mit sur l’homme une fois qu’il fut a terre et se mit à lui mettre des coups de poings au visage, sans relâche en poussant des grognements presque animal.  Elle agissait comme si elle voulait réduire le visage de l’homme en bouillit avec ses poings. Attendait, c’est exactement ce qu’elle voulait.  Sauf qu’elle n’avait pas prit les deux autres en comptes, ils attrapèrent chacun un bras de la brune pour l’arrêter et la soulevèrent presque de terre. Elle était totalement enragée, ses mains étaient en sang et dans ses yeux on pouvait voir que la folie et la soif de sang avait totalement prit le contrôle. Pour se dégager elle mit un coup de talon dans le tibia d’un des deux hommes et  un coup de poing dans le visage de l’autre. Elle allait sortir son armes pour les achevé quand elle sentit quelque chose lui toucher la tempe.  «  Doucement ma jolie. » Elle se figea net. Merde, ce type n’était pas dans les vapes, elle lui avait littéralement cassé la gueule pourtant.  «  T’es encore plus sauvage que la p’tite dit donc. Et tout aussi bien foutu, c’est de famille non ? »  Il rit a ses paroles, il avait la figure en sang, mais il avait surtout l’avantage pour l’instant. «J’aurais dû t’égorgé tout de suite.» Cracha la brune sans aucune retenue. L’homme rit a nouveau «  Arrête de me dire des cochonneries, tu m’excite. » Un frisson de dégout parcouru le dos de la brune. Elle lanca un regard en coin a Alixen, essayant de lui faire comprendre par le regard qu’elle devait partir en courant pendant que les trois hommes portaient leur attention sur Rebekah. Mais visiblement Rebekah n’était pas encore télépathe.  Elle posa a nouveau son regard sur l’homme quand il lui parla a nouveau «  Aller assis salope.  Attend ton tour. » La brune le regarda un instant et ne bougea pas. L’homme au pistolet s’enerva et lui mit un coup de poing dans le ventre ce qui la fit se plier en deux sous la douleur. Il appuya ensuite sur les épaules de la brune pour la faire tomber a genoux  «  J’ai dis : assis salope. » dit il d’un ton très autoritaire.  Rebekah releva les yeux vers lui et grogna a nouveau.

Et là, il n’avait pas prévue mais… Une balle en pleine figure.  Voila ce qui lui arriva. En se pliant en deux la brune avait attrapé son fidèle magnum et c’est rapidement qu’elle avait tiré dans la tête de ce sale type. Elle se releva rapidement avant de tuer les deux autres qui eurent juste le temps de  sortir leurs armes avant de tomber raide mort.  Elle prit une seconde debout, son arme encore fumante a la main, pour reprendre enfin son souffle.  Elle alla vers le corps du premier homme qu’elle avait tuer et prit l’arme qu’il avait en main «Ca t’apprendra l’ordure a t’en prendre a ma fille. Et on me touche pas.» Dit elle d’un ton hautain comme s’il pouvait l’entendre. Elle se tourna ensuite et souri a Alixen. Elle rangea son arme dans son holster et alla rendre le pistolet a Alixen.« Ca va ? » Dit elle d’un ton doux. Elle ne voulait pas qu’Alixen est peur d’elle, après ce qu’elle venait de voir. Elle avait peut-être vue la folie et la cruauté dans les yeux de Rebekah. Ce qu’on pouvait voir dans ses yeux les rares fois où elle laisser son monstre intérieur faire surface.
to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Jeu 25 Mai - 23:52

I killed for her smile
#Rebalix
Alixen ne voulait pas avoir peur de sortir au dehors. Elle refusait que les actions d'autres, que ce que l'on avait pu lui faire vivre, définissent sa façon d'agir. Parce que cela voudrait dire que quelque part, ils avaient gagné. Alors oui, elle avait vérifié si personne ne se trouvait aux alentours avant de sortir mais uniquement pour assurer sa propre sécurité. Elle n'avait pas peur de sortir. L'adolescente voulait juste que l'endroit où elle créchait actuellement reste secret. Que personne ne puisse venir l'embêter et surtout pas la nuit durant son sommeil. Une chose qu'elle redoutait désormais. Et se rendre compte de ce fait, la mettait hors d'elle. Finalement, ils avaient bien gagné si elle ressentait cette crainte… Elle ne pouvait pas attendre plus longtemps pour s'en prendre à la personne qui était à l'origine de tout cela. Elle devait lui faire payer et tout de suite. Sans prévenir Rebekah, l'adolescente se mit à courir à toute vitesse. Cependant, elle se retrouva stoppée dans son élan par un groupe d'hommes. Sans doute, n'aurait-elle pas du s'arrêter même après cette claque sur ses fesses car elle aurait dû deviner sans mal ce qui se passerait par la suite si elle s'arrêtait. Mais Alixen ne pouvait pas laisser cet acte impunis. Si elle laissait faire cela sans rien dire, qui sait combien de fois cela se reproduirait encore et encore ? Surtout vu ce qu'il se passait même lorsqu'elle faisait payer le prix à ceux qui osait la toucher…

De son arme dirigée vers le leader du groupe, Alixen avait voulu l'envoyer six pieds sous terre. Malheureusement, elle manqua son coup, payant rapidement par la suite les conséquences de cet acte. Elle grimaça face au coup de poing qu'on lui infligea, une douleur certaine se ressentant ainsi que le sang coulant désormais lentement sur sa peau. Mais ce n'était pas finis. Alors qu'elle fusilla du regard l'homme, elle remarqua bien rapidement que sa propre arme était désormais dirigée contre elle. Elle allait mourir… Une pensée qui n'effraya pourtant pas l'adolescente, bien au contraire. La jeune brune ferma les yeux, attendant que la mort ne l'achève, pressée que tout cela se finisse. Finalement, peut-être que c'était cela qu'elle cherchait depuis le début… Après tout partir comme ça sur un coup de tête, dans cet état pour aller tuer Pierce était du suicide. Elle ne s'en serait jamais sortie. Mais dans tous les cas elle s'en serait donc sortie gagnante. La victoire ou la mort. Les deux résultats lui auraient convenus finalement…

Mais apparemment, la mort non plus ne voulait pas d’elle… Alixen finissant par se rendre compte que rien n’arrivait, ouvrit à nouveau les yeux. Rebekah était en train de marteler de coups le mec qui l’avait tenue en joue. Cependant, elle fut bien vite retenue par les deux autres, ce qui ne l’empêcha pas de se défendre. Mais avant qu’elle ne puisse les achever, à son tour Rebekah fut menacer avec l’arme d’Alixen que le type lui avait prise. Du regard que la survivante lui lança, l’adolescente compris qu’elle voulait qu’elle se sauve. Mais Alixen était totalement paralysée. Quand bien même, elle ne l’aurait pas été, elle ne savait pas vraiment si elle l’aurait fait. Fuir aurait voulu dire, qu’elle choisirait de sauver sa peau et donc qu’elle voulait vivre. Une chose dont elle n’était plus vraiment sûre à présent. Attend ton tour… Alors après tout ça, il voulait tout de même poursuivre ce qu’il voulait faire de l’adolescente… Pourquoi n’abandonnaient-ils jamais ? Ne pouvaient-ils pas se trouver quelqu’un d’autre ? Pourquoi elle ? Elle n’avait rien de plus que les autres…

Cependant, ce fut les mots de Rebekah qui la surprit. Elle considérait l'adolescente comme sa fille… Une révélation qui lui fit redresser son visage pour finalement regarder à nouveau la brune. Une mère, Alixen en avait longtemps voulue une, face à la sienne qui l'avait abandonnée lorsqu'elle n'était qu'une gamine. Un rôle auquel Rebekah semblait tenir à la perfection depuis que l'adolescente avait été libérée de sa séquestration. Et c'est surement grâce à cela qu'Alixen ne dirigea pas directement l'arme qu'elle lui avait redonnée contre sa propre tempe pour mettre elle-même fin à ses jours. Elle se contenta de laisser le pistolet longer le long de son bras, le tenant de sa main légèrement tremblante. N'étant pas encore tout à fait certaine d'arriver à réfréner cette envie d'en finir. Non, ça n'allait pas vraiment… Rien n'allait.

- Tu aurais dû le laisser me tuer…

Sa tête était baissée alors qu'elle énonçait cet aveu d'un ton accusateur et à la fois plaintif. Comment ça pouvait aller ? Il ne pouvait pas avoir de bonheur dans ce monde. Alixen ne savait pas, ne savait plus pourquoi elle avait tant persisté à vouloir vivre, survivre depuis le début de l'épidémie. Ça n'avait aucun sens… Seul le malheur attendait chacun au bout du chemin. Pour la première fois devant Rebekah, des larmes commencèrent par couler le long des joues de l'adolescente.

- Je veux partir…

Parlait-elle au sens propre ou au sens littéral ? Elle-même ne savait pas vraiment. Sans doute un mélange des deux. Alixen avait envie de quitter Bodie tout comme elle avait envie de quitter ce monde. Sans doute était-ce plus raisonnable de tenter la première option avant d'aller vers des actions plus extrémistes, irréversibles. Surtout qu'il ne fallait pas oublier ce qu'elle s'était dite un peu plus tôt. Elle refusait que les actions d'autres, que ce que l'on avait pu lui faire vivre, définissent sa façon d'agir. Hors s'ôter la vie, serait une de ses actions qui auraient été orchestré par ce qu'elle avait vécu. Une conséquence indirecte. Car après tout jamais il ne lui serait jamais venu à l'esprit de se suicider si elle n'avait pas vécu tout ça. Au contraire, avant, Alixen voulait vivre. Faisait tout pour survivre, se privait même de certaines choses pour être certaine de ne jamais perdre cette envie de vivre. Que l'envie de poursuivre dans ce monde ne soit pas perturbé par une quelconque chose ou personne.
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Lun 5 Juin - 0:54

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle se senti soudain un peu stupide de lui avoir demandé si elle allait bien. Comment Alixen pouvait aller bien après ce qu’elle avait vécue et ce qu’elle venait de voir.   Et en entendant les paroles de la jeune fille, Rebekah fut comme foudroyer sur place. Cette gamine qu’elle considéré comme sa fille, surement la seule enfant qu’elle aurait et qui n’était qu’un lien émotionnelle, venait de lui reprocher de l’avoir sauvé d’un viol et d’une mort certaine. La brune aux yeux vert eu l’impression qu’Alixen venait de lui arracher le cœur  a main nue.  Et dans cette profonde tristesse, Rebekah eu quand même envie de coller une baffe à la jeune fille pour lui remettre les idées en place. Enfin, alors qu’elle allait le faire, elle vit les larmes rouler sur les joues de sa fille de cœur.  Face a ce spectacle, toute la colère s’envola, et elle ne put rien faire d’autre que doucement la prendre dans ses bras. «Ne pleure pas Alixen… Tu va voir, tu arriveras a vivre avec ça…Crois moi sur paroles.»  Elle ferma doucement les yeux et chuchoter a la jeune femme d’une voix plus douce que jamais. Elle n’était pas forte pour consoler les gens, elle ne savait même pas comment une maman agit. Et pourtant elle suivait son instinct, et son instinct lui disait de faire tout ce qu’elle était en train de faire. Le monstre en elle était retourné dans sa cage pour laisser la place à une maman tendre et protectrice. «On va partir….On va partir bientôt je te le jure.» Dit elle en se décollant d’elle pour la regarder dans les yeux. Elle ne lui faisait pas de promesse en l’air là. Elle allait vraiment trouver un endroit pour que la brune soit en sécurité, si  tant est qu’on puisse être en sécurité quelque part dans ce nouveau monde.

Elle essuya en douceur les larmes du visage d’Alixen et lui prit toujours en douceur la main.« Vien, en attendant on va te nettoyer le visage, ça va te rafraichir.» Dit-elle avant de l’entrainer dans une marche d’un pas presque lent. Elles prirent le chemin de la rivière non loin du camp, en silence. Rapidement elles arrivaient à destination. Elle lacha la main de la jeune femme et s’éloigna un peu de celle-ci pour s’assuré de ne pas a nouveau faire de mauvaise rencontre. Elle acheva un rodeur qui trainer lentement pas loin, et revint vers la jeune femme. La voix était libre.  Elle alla doucement tremper ses mains dans l’eau avant de les passer sur son visage pour enlever les petites tâches de sang qui avait giclé dessus. «Pourquoi tu pense que mourir résoudra tes problèmes ?» Dit-elle d’une voix neutre, bien qu’un poil cassante. Elle n’avait pas un très bon avis sur le suicide. Surement car elle était trop lâche pour le faire quand elle y avait pensé quand elle était plus jeune. Enfin en grandissant elle avait compris que quoi qu’il t’arrive il fallait ce battre. Et encore plus dans le monde d’aujourd’hui. Heureusement elle savait que ce n’était qu’une passe pour Alixen, car le gamine était une battante.  Rebekah n’avait jamais vue quelqu’un avoir autant la rage de vivre qu’elle.

to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Dim 18 Juin - 16:41

I killed for her smile
#Rebalix
- Tu mens… T'as dit que j'aurais toujours mal…

Ses paroles qui étaient ancrées dans sa mémoire. […] tu n'arriveras jamais à vraiment enlever cette sensation. Tu la sentiras toujours, tu te sentiras toujours sale, tu auras toujours mal… Quoi que tu fasses ce sera toujours là. Alixen ne voulait pas continuer de vivre si c'était pour souffrir pour le reste de sa vie. Un nouveau sanglot s'échappa de ses lèvres tandis qu'elle resserrait Rebekah dans ses bras. D'un reniflement, elle releva la tête vers cette dernière lorsqu'elle lui assura qu'ils allaient partir, la regardant de ses yeux embués de larmes. La jeune adolescente espérait que ce futur départ, l'aidera à se sentir mieux. Même si dans le moment présent, elle avait du mal à croire en cette possibilité.

Docilement, Alixen prit la main de la brune et la suivit silencieusement vers la rivière. Lorsque Rebekah s'éloigna légèrement, la jeune brune croisa ses bras sur sa poitrine. De son ouïe, elle put entendre Rebekah achever un rôdeur sans doute. Alixen ne savait même pas si elle en aurait la force d'en tuer un en ce moment. Les chances étaient peut-être plus nombreuses pour qu'elle se laisse mordre par l'un d'eux. Elle en avait tellement marre de se battre… Tel un automate, elle s'assit près de la rivière. Émergeant quelque peu face à la question de Rebekah.

- Ça les résoudra forcément. Tout sera fini. Je ne ressentirais plus rien. Ça sert à quoi de continuer de vivre Rebekah ? Ça ne sert plus à rien… Le bonheur n'existe plus, il ne reste plus que le malheur à chaque porte. Ça ne va jamais s'améliorer… J'en ai marre de me battre pour rien. Il n'y a plus que de la souffrance partout. Je veux que tout s'arrête...

Ses ongles s'enfonçaient dans la terre, d'une force que ça en devenait douloureux mais elle s'en fichait, tandis qu'elle révélait ce qu'elle avait sur le coeur, la tête rivée sur le sol. Sans doute que Rebekah ne partageait pas le même point de vue qu'elle, rien que la voix légèrement cassante qu'elle avait empruntée un peu plus tôt suffisait à lui mettre la puce à l'oreille. Cependant, Alixen a toujours été d'une franchise extrême même si elle savait en avance que la personne devant elle n'apprécierait pas, surtout si elle n'apprécierait pas. Cependant, avec Rebekah ce n'était pas la même chose. Elle ne disait pas tout cela pour la faire chier. C'était juste son ressentit actuel. Alixen n'arrivait pas à être optimiste. Une des qualités dont elle s'était longtemps débarrassée. L'adolescente ne voyait pas comment Rebekah pourrait parvenir à lui assurer du contraire, que tout irait mieux. La jeune brune avait l'impression que plus elle avançait, plus des épreuves difficiles l'attendaient à chaque tournant. Que des mauvaises choses, tout le temps. Pas une once de bonheur n'avait pointé le bout de son nez. Personne ne vivait, tout le monde survivait désormais. Ce n'était pas une vie. Autant mettre fin à ses jours, si c'était pour continuer de souffrir encore et encore. Alix ne voulait pas vivre avec un mal-être constant, de garder toute sa vie des traces de ce qu'on lui avait faite. Puis franchement, ça dérangerait qui qu'elle disparaisse ? Le monde se portera bien mieux sans elle.
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Sam 1 Juil - 17:00

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

Une fois le visage un peu plus propre, elle se redressa un peu et regarda la jeune femme. Elle lui posa la question : pourquoi elle penser que ca arrangerait tout de mourir. Et comme elle se l’était imaginer, Alixen pensait que si elle se tuer ou se faisait tuer ca arrangerait tout. Au final, elle était bien égoïste. Ouais, bien comme Rebekah, mais peut-être qu’Alixen était capable de se tuer elle. Enfin la fille de mafieux ne comptait pas la laisser faire sans lui avoir remonté les bretelles.  Elle se leva, alla se planter face a la jeune femme, sortie son magnum de son holster et lui tendit l’arme. Elle la regardait un peu froidement, le regard que Rebekah servait a toutes les personne qu’elle ne considéré pas comme digne d’être dans son entourage. «Dans ce cas, vas y. Fais le. Met le canon sur ta tempe et appuie sur la gâchette. Tien regarde j’te facilite la tache.» Rebekah arma son magnum, elle avait l’habitude de le faire depuis le temps, puis elle retendit l’arme à la jeune femme. «Aller vas y. Donne a Pierce ce qu’il attendait. Donne a tout le monde ce qu’ils veulent. Ca me confirmera ce que je pense depuis ton petit discourt. J’suis gentille j’te prête même l’arme préféré de mon père pour faire ca. J’te donne même une balle. Un vrai gâchit, encore tu aurais était digne de toute l’affection que je te porte, digne que j’te vois comme ma fille ca aurait était pour la bonne cause. Mais vue que la Alixen que je voyais comme ma fille était une battante, qu’elle était courageuse, quelle était la personne avec le plus de rage de vivre que j’ai jamais connue, elle n’aurait jamais fais ça. » La brune haussa les épaules et regarda Alixen d’un air déçut «Malheureusement je sais pas où est passer cette Alixen. La en face de moi j’ai qu’une pleureuse qui se plaint que la survie c’sst dur. Bouhhouhou  j’ai mal alors je veux mourir. Bouhouhou le monde est plein d’obstacle ca fais flipper alors j’veux mourir. Je penser que la gamine qui avait coupé la tête de deux type avec une faucille quand j’lai rencontré était bien plus intelligente, courageuse et résistante que ça. »  Elle s’accroupie face a la jeune femme, proche, très proche et lui mit même l’arme dans la main «Aller, qu’es ce que tu attend ?» Elle alla placer ses lèvres vers l’oreille gauche de la jeune femme pour chuchoter. «Mais avant laisse moi te confier un petit secret. Ta mors sera vaine, Pierce sera toujours en vie, il pourra même se vanté d’avoir détruit Alixen, la gamine la plus teigneuse qu’il n’ai jamais croisé. Il va se prendre pour un dieu. Et tu auras fais des malheureux. Tu crois que Graham va dire quoi ? Tu crois que j’vais ressentir quoi ? » Elle se releva et haussa les épaules «Quoi que, j’ai survécut a un père violent et abusif, et j’ai réussi a vivre avec, comme tu peux le voir. Donc une mort de plus ou de moins, j’y survivrais. Moi.» Elle soupira «Bon alors, qu’es ce que tu attend ? Dire que j’ai faillit me faire tuer plusieurs fois aujourd’hui pour une pauvre gamine qui pleurniche a la première souffrance, dire que j’allais renouer avec un vieux démon de mon passé pour que tu sois en sécurité. Pff, comme quoi on est souvent déçut par les gens qu’on aime.» Elle parlait froidement, et elle se brisait le cœur de lui dire tout cela. Bien sur, elle ne voulait pas qu’Alixen se tire une balle dans la tête.  Elle voulait juste la secouer un peu, elle espérait que ca ouvre les yeux  a la jeune femme, que ca la face réfléchir. Elle se l’était joué à la façon Edward Fitzgerald, la digne fille de son père. Ou pas, car lui ne lui aurait jamais clairement dit qu’il l’aimait.

to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Ven 11 Aoû - 2:10

I killed for her smile
#Rebalix
De par ses paroles Alixen se mit à prendre le même regard que Rebekah. Oui la jeune adolescente ne s’attendait pas à ce que la brune réagisse bien face à ses confessions mais de là à réagir ainsi ? C’est sûr qu’ainsi, l’adolescente n’avait absolument pas envie d’exécuter ses pensées devant Rebekah. La dégoutant même de cet acte alors qu’au départ c’était elle-même qui avait émis l’idée. Se tirer une balle ainsi devant la jeune femme lui donnerait l’impression de l’avoir fait juste parce que Rebekah l’avait poussé à le faire. Une pression pesante. Se disant même qu’au final, elle ne devait pas tant tenir que ça à elle. Pourquoi Alixen était-elle si déçue ? Pourquoi n’en avait-elle pas rien à foutre comme elle avait l’habitude de le faire ? Donner à Pierce ce qu’il voulait était ce qu’il la freinait le plus en ce qui concernait de mettre fin à ses jours. Cependant, Alixen avait l’impression que quoi qu’elle fasse il avait gagné. Car vivre uniquement parce qu’elle ne voulait pas donner à Pierce la satisfaction de la voir morte pour au final être malheureuse toute sa vie, ne valait pas mieux. Plus Rebekah avançait dans son discours, plus Alixen ne parvenait plus à l’écouter, elle ne voulait plus l’entendre. La jeune adolescente n’en pouvant plus, se releva subitement pour faire face à la brune.

- Tu connais rien de moi, ok ? Tu sais pas ce que j’ai pu vivre ! Et t’inquiètes pas, moi aussi j’arrive  très bien à vivre avec des morts sur la conscience. Que tu crèves ou que Graham crèves, j’en aurais absolument rien à foutre.

Peut-être qu’elle était allée trop loin dans ses paroles mais Rebekah l’avait tellement énervée… Elle l’a jugeait alors qu’au final, elle ne connaissait rien d’elle. La brune ne connaissait d’Alixen uniquement le personnage qu’elle laissait transparaitre. L’adolescente ne s’était jamais confiée à la jeune femme sur sa vie passée, sur ce qu’elle avait pu vivre avant de tomber sur Graham et elle, et surtout de sa vie avant l’apocalypse. Au final, cette prétendue affection qu’elle avait pour elle, la personne qu’elle considérait comme sa fille, n’existait absolument pas. Rebekah ne l’aimait pas elle, elle aimait uniquement l’image qu’Alixen reflétait. Une image sur laquelle il ne devait figurer aucune fissure. Elle n’avait absolument pas le droit aux instants de faiblesses…

- Tu te dis pas plutôt, Rebekah… Que les faibles sont ceux qui n’osent pas se tirer une balle en pleine tête ? Tu ne les vois pas tous ces lâches qui ne cessent de retourner leur veste pour aller dans le camp du vainqueur pour ne pas crever ? Alors, veux-tu vraiment que je te prouve mon courage ?

Une allure provocatrice dans les yeux, Alixen dirigea l’arme que lui avait tendu Rebekah vers sa propre tempe. Ce n’était pas du bluff, l’adolescente était réellement capable de tirer. Elle ne voyait d’ailleurs même pas pourquoi, elle attendait une quelconque réponse venant de la brune au lieu de mettre directement fin à ses jours… Peut-être qu’au fond d’elle, elle attendait quelque chose. Bien que la suite des événements semblait bien immuable.
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Lun 14 Aoû - 16:53

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle n’avait pas lâché la jeune femme des yeux. Elle l’avait même regardé droit dans les yeux. Et s’était pris un vrai coup dans le cœur quand la jeune femme lui dit qu’elle n’en avait rien a faire que Graham ou elle meurt.  Enfin, a quoi Rebekah pouvait s’attendre d’autre. La fille de mafieux hausse les épaules l’air de lui dire qu’elle n’en avait rien a faire. «De toute façons visiblement c’est toi qui va crever avant nous. Alors oui tu n’en aura rien à faire je le conçois. » Elle reculat d’un pas.«Je ne sais de toi, que ce que tu as bien voulut me dire. Mais après tout, tu sais rien de moi pourquoi saurais-je tout de toi ?» Elle parlait d’un ton très posé, elle semblait calme et ne rien ressentir, mais a cet instant précis la brune ne faisait que faire saigner le cœur qui était caché sous une épaisse couche de glace. Une couche de glace qui était du coup maintenant teinté de rouge.  Elle avait mal, visiblement cette gamine savait faire mal avec les mots elle aussi.  Elle était presque fière d’elle. Dans une autre situation, elle lui aurait mit une main sur l’épaule et lui aurait souri pour lui dire qu’elle était fière. Mais là, elle n’avait qu’envie de lui mettre une claque. Visiblement son remontage de bretelle avait plus ou moins bien marché.  La gamine était en train de reprendre sa niaque, elle la défiait. Bon, elle défiait encore un peu plus fort qu’elle, mais après tout, tous les élèves s’essaye une fois a se frotter a leur maître avant d’être vraiment prêt.  Et Rebekah espérait qu’en remontant a Bodie, Alixen aurait appris la leçon.   Comme elle avait prit ses leçon auprès de son père. Des leçons un peu plus violente, mais toutes aussi efficace.

Elle haussa les épaules  quand Alixen lui demanda si elle ne pensait pas plutôt que c’était ceux qui n’arrivait pas a se mettre une balle dans la tête qui était lâche.« Ils ont au moins le courage de respirer, de se relever quand ils tombent et de continuer a vivre. Eux.» Dit-elle simplement.  Elle lui fit ensuite un signe pour lui dire d’y aller.«Vas y, tue toi pour me montrer que tu es courageuse. Fais une connerie irréparable juste par fierté. Vas-y soit idiote. Vas y, après tout me décevoir t’importe peu si j’ai bien compris. » Elle n’aimait pas lui dire cela. Elle aurait préféré lui enlever l’arme des mains, lui coller une baffe et lui dire de ne plus jamais recommencer ça. Mais ce serait contradictoire à tout ce qu’elle lui disait depuis le début.  Et alors toute sa leçon n’aurait servie à rien.  Et dans le fond, la dernière de la ligné Fitzgerald espérait que la brune ne le fasse pas. Elle posa ses yeux sur le pendentif en croix de la jeune femme et en conclut qu’elle était croyante, ou du moins l’avait était. Aller, encore quelque chose a utiliser.«Et lui, il en pense quoi a ton avis de tout cela ?» Dit-elle en faisant un signe du menton vers la croix autour du cou d’Alixen. Priant pour que sa marche, elle venait d’abattre une de ses dernière carte.

to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Dim 20 Aoû - 23:05

I killed for her smile
#Rebalix
Lorsqu'Alixen se sent menacée physiquement aussi bien que psychologiquement, elle a l'habitude de rappliquer sans perdre de temps sans vraiment prendre en compte la nature de la relation qu'elle entretient avec la personne devant. Que ce soit un inconnu, une connaissance ou bien une personne proche, elle sort tout le temps les griffes pour se protéger elle-même. Même au bout du rouleur, elle ne peut s'empêcher de faire du mal autour d'elle. Rebekah, elle l'aimait bien. Avant… Aujourd'hui, Alixen voyait son vrai visage. Elle ne comptait pas réellement pour Rebekah. Désormais persuadée que finalement la brune tolérait sa compagnie pour que sa vie soit moins monotone. Pour se distraire. N'était-ce pas assez clair depuis le début ? Lorsqu'elle avait émit le désir à Graham qu'Alixen les accompagne, de la garder comme si elle n'était qu'un vulgaire animal de compagnie ou même un jouet… Alors oui, heureusement qu'en fin de compte, l'adolescente ne s'était pas livrée à Rebekah, qu'elle ne lui avait rien dit de son passé.

- Oui mais moi contrairement à toi, je n'ai pas la prétention de faire comme si je te connaissais parfaitement.

Que ce soit une personne appréciée ou non, Alixen ne portait pas d'importance au passé de celle-ci. Elle en avait tout simplement rien à foutre. Après tout, elle était le parfait exemple que ce n'était pas une période à laquelle on pouvait se fier. Chacun pouvait être très différent de la personne qu'elle était avant. Alixen en était le parfait exemple. Même si parfois, au fond d'elle, la personne qu'elle avait été lui manquait. Mais surtout la vie qu'elle avait avant.

- Pas forcément. Ils y sont justes contraints. Ils attendent juste que la mort vienne à eux, vu qu’ils sont même pas capable de mettre fin à leur vies, eux-mêmes.

Oui Alixen n’en démordra pas. Étant une personne fière, elle n’avouera jamais avoir tort. Tout comme il était rare de la voir s’excuser. Peut-être était-ce un défaut qui allait la mener vers sa perte, tout comme venait de lui faire remarquer Rebekah.

- Oui voilà, j’en ai rien à foutre, comme toi t’en a rien à foutre de moi.

Elle ne comprenait pas pourquoi Rebekah en faisait un tel drame, ne cessant de répéter que l’adolescente la décevait alors qu’à côté elle ne la freinait pas dans ses envies suicidaires. Au contraire, Alixen avait l’impression que cette dernière la défiait de le faire. Et ça quelque part, ça blessait la jeune brune. Cependant, une autre chose la blessa d’autant plus. L’ultime question de Rebekah qui la heurta de plein fouet. Il en pense quoi, lui…

- Lui… Qui ?

Sa voix était devenue tremblante tout comme son poignet tenant l'arme contre sa tempe. À cette question et la référence à le collier qu'elle portait autour de son cou, Alixen ne put s'empêcher de penser à son père. Inconsciemment, sa seconde main se porta autour de son pendentif. Le dernier souvenir qui lui restait de son père… Son père qui était en quelque sorte mort à cause d'elle. C'était pour elle qu'il avait tenu tête face aux hommes qui voulaient leur voler leurs derniers vivres. Leur réserve qu'il voulait garder pour Alixen, pour pouvoir la nourrir et qu'elle ne crève pas de fin en cette apocalypse. Si il n'avait pas été question de sa fille, il aurait laissé ces hommes tout prendre, par sa grande générosité. Mais non, à la place de ceci, il avait préféré faire entendre raison aux deux survivants pour laisser quelques boites pour Alixen et au final, il s'est fait tuer… Et si Alixen se tuait, cela voudrait dire qu'il serait mort pour rien… À cette pensée, l'adolescente éloigna quelque peu l'arme de sa tempe, hésitante quant à la démarche à suivre, la décision à prendre. Rebekah pouvait très clairement lire son trouble sur son visage et son regard.
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Jeu 24 Aoû - 18:52

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle leva les yeux au ciel a la réponse de la jeune femme. Non mais quelle petite insolente. La brune aux yeux verts secoua doucement la tête presque amusé au final pas son insolence. Elle le savait, elle l’avait remarqué des le début que la jeune femme était insolente et têtu. «Je ne fais pas comme si je te connaissais parfaitement. Je connais  ce que tu montre c’est tout. Et le reste je m’en fiche pas mal. Ca ne doit pas avoir beaucoup d’importance de toute façon vue que tu n’en parle pas. » Dit elle simplement. Elle se fichait du passé d’Alixen, comme elle se fichait de celui de Graham ou de n’importe qui dans ce camp. De toute façon le passé c’est le passé et on peu rien y faire.  Elle haussa les épaules quand la jeune femme lui donna encore un point de vue sur la question du suicide. Elle était tellement têtut et entêté que Rebekah ne voyait aucun intérêt a essayer de parle avec elle. La brune face a elle semblait avoir ses idées bien arrêter. «Si cela te fais plaisir de penser ça.» Dit-elle simplement, lassé de cela. Elle avait juste envie de reprendre son flingue et se tiré, laisser Alixen dans son pétrin, vue que de toute façon Rebekah ne comptait pas pour elle.  Elle soupira quand la brune dit qu’elle ne semblait pas comptait aux yeux de la brune. Quel blague, si elle n’avait pas compté, pourquoi Rebekah aurait tué ces gars ? Pourquoi elle lui aurait ramené ce stupide porte-clés ? Pourquoi elle l’aurait consolé et accepter le soir dans sa cabane ?  C’était vraiment blessant d’entre cela.«Ca c’est des conneries que tu t’es inventé Alixen. Si j’en avait vraiment rien a foutre, j’aurais tiré moi-même pour t’enlever la vie. Et je serais pas là a essayer de t’empêcher de faire une connerie plus grosse que toi. Mais vas-y, entête toi donc comme tu le fais si bien. Continue de penser que j’en est rien à foutre de toi. Si ça peu te faire plaisir.» La cette fois, dans la voix de la brune on pouvait sentir un peu qu’elle était blesser.

Elle fini par abattre sa dernière carte, son ultime argument, après cela, elle serait a cours d’idée et donc devrait se résoudre a arracher l’arme des mains de la jeune femme. Mais elle avait tapé juste visiblement. Ca ce lisait sur le visage de l’ado, elle venait de taper pile là où il fallait.  Elle fit un pas doucement vers la jeune femme, et referma sa main sur l’arme qui avait était éloigner de la tempe de la brune.«Lui…Qui est au ciel.» Souffla-t-elle doucement. Elle ne savait pas vraiment comment s’y prendre maintenant. Mais visiblement ce collier troublait la brune car elle avait refermer sa main autour du pendentif et semblait maintenant perdu.«T’es parents étaient croyant ? Tu était catholique ?» Souffla-t-elle doucement comme pour la faire parler, et qu’elle oublier qu’elle avait il y a peu pensé à se tirer une balle dans la tête. La brune aux yeux vert parler et bougeait en douceur, un peu comme si elle était en train de manipuler une bombe complètement instable qui pouvait exploser n’importe quand. Au moins, maintenant elle avait son flingue, elle avait réussi a lui enlever doucement et délicatement des mains.

to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Ven 8 Sep - 23:05

I killed for her smile
#Rebalix
Alixen ne put s'empêcher de lâcher un « hmpf » de sa mine bien renfrognée lorsque Rebekah répliqua qu'elle ne faisait pas comme elle la connaissait parfaitement. Ce n'était pas l'impression qu'elle lui avait donnée en tout cas, en la qualifiant de petite fille pleurnicheuse et tout ce qui allait avec… En effet, tout ce qu'elle ne disait pas d'elle et donc une grosse partie, n'avait guère d'importance. L'adolescente n'aimait pas parler d'elle et préférait se tenir à cette image qu'elle s'était construite pour survivre au sein de cette apocalypse. Ce personnage qu'elle jouait devant tout le monde, au point que personne ne la connaissait réellement. Une pensée qui pouvait sembler bien triste mais qu'Alix en avait que faire. Elle s'en fichait.

Plus la discussion avançait et plus Alixen se renfrognait encore et encore, un écart se creusant de plus en plus entre les deux jeunes femmes. Tout comme cette armure dont la jeune adolescente semblait revêtir petit à petit. Cette armure imperméable qui la conduisait à rejeter les personnes l'entourant. Cette carapace ayant l'utilité de la protéger. Rebekah était en train de perdre Alixen.

- Tu veux juste pas te salir les mains, c'est tout ! Alors tu me pousses à le faire moi-même…

L'adolescente était juste perdue. N'arrivant plus à démêler le vrai du faux, à interpréter les choses correctement. Un million de choses se bousculaient dans sa tête, agrémentant cette envie d'arrêter de penser, pour toujours. D'arrêter de se faire du mal par tous ces doutes, toutes ces souffrances. Souffrances qui reprenaient de plus belle lorsque ses pensées se dirigèrent vers son père. La troublant juste assez pour qu'elle écarte l'arme de se tempe. Cependant, son trouble disparut bien vite en comprenant de qui Rebekah parlait réellement, pour faire place à de la haine.

Dieu ? Il existe pas ! Si il existait vraiment, il n'aurait jamais permis que de telles choses se produisent ! Jamais tout ça serait arrivé si il nous surveillait réellement ! Mon père ne se serait jamais fait…

Elle s'interrompit juste à temps, craignant de trop en dévoiler. Cependant, Alixen demeurait toute tremblante. Évoquer son père et surtout la façon dont il était mort, la mettait tout le temps hors d'elle. Comme une plaie béante qu'elle n'arrivait jamais à panser.

- Mon père était pasteur…

Immobile, les yeux dans le vide, elle répondait tel un automate cependant toujours avec cette voix tremblante. Alixen n'avait pas directement répondu aux questions de Rebekah mais cette phrase qu'elle venait de prononcer en guise de réponse, devait suffire à Rebekah pour deviner même bien plus, elle pouvait désormais imaginer facile quelle était la vie d'Alixen avant l'apocalypse, un contraste des plus importants comparé à ce qu'elle était devenue aujourd'hui. Cette fois-ci l'adolescente en avait trop dit, cependant elle était trop perdue pour y accorder réellement de l'importance à cet instant-même. Et ce fut pire lorsqu'elle sentit l'arme quitter sa main. Une fois hors de sa possession, c'était comme si un grand vide s'accaparait d'Alixen. Alixen qui se tenait là, debout, les bras ballants, tremblante de tout son corps. Rappelant qu'elle n'était qu'une adolescente qui avait enchaîné les mauvaises expériences en trop peu de temps. Et maintenant toutes ses émotions retombées, il ne restait plus grand chose si ce n'était un certain traumatisme.
© 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6144

× Points de vie : :
129

× Copyright : :
Minako(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Sam 9 Sep - 22:19

I  killed for her smille


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle leva les yeux au ciel a la réponse de la brune. Elle ne voulait pas se salir les mains ? La blague, elle avait déjà les mains sales depuis tellement longtemps qu’elle n’était plus à cela prêt. Elle souri un peu amuser, et allait révéler une chose a Alixen qu’elle ne savait surement pas.   «Laisse-moi rire Alixen. J’ai pas peur du tout de me salir les mains. Contrairement aux trois quarts des survivants je n’ai pas attendu l’apocalypse pour tuer. J’avais treize ans quand j’ai tué pour la première fois, un homme d’une balle dans la tête. Donc me salir les mains tu vois ca ne me fais pas vraiment peur.» Elle avait dit cela froidement. Même si maintenant elle craignait un peu qu’Alixen la voit comme un monstre. Enfin s’en était un après tout. Elle savait se contrôler mais elle avait toujours cette bête au fond d’elle qui était tout le temps tapis dans l’ombre prêt à bondir quand la colère de Rebekah devenait trop grande.  C’était ce même monstre qu’Alixen avait vue tout à l’heure quand elle l’avait défendu de ce groupe de gars. Elle les avait abattus sauvagement, c’était l’œuvre de cette bête qu’elle refouler au fond d’elle. Elle avait peur mais après tout, pour l’instant la brune la regardait avec mépris donc c’était une peur infondé. Elles en vinrent à parler de dieux, et Alixen avait plus ou moins le même point de vue que Rebekah sur la question. Elle avait perdu son  père,  Rebekah ne le savait pas, elle l’avait plus ou moins deviné en la voyant seule, mais elle ne savait pas qu’il s’était fait tuer. Surement au début du chao.  Elle continuait a s’approcher d’elle doucement.  «On est d’accord sur ce point alors. Sauf que moi, contrairement a toi, si dieux m’avait surveillé mon père serait mort avant qu’il ne… Enfin bien avant quoi.» Merde, elle avait faillit en dire trop et du coup elle s’était embrouiller elle-même pour se rattraper. Mais bon, Alixen avait surement comprit l’essentiel.  

Elle fini par refermer sa mains sur l’arme et la reprendre. Rebekah appris a ce moment là que le père d’Alixen était pasteur. Elle était vraiment surprise, elle avait donc maintenant une idée de ce qu’était avant la vie d’Alixen et c’était assez dur a croire. Il y avait un sacré écart entre la Alixen qu’elle imaginait et celle qu’elle connaissait. Elle posa le magnum plus loin après avoir remit la sécurité et prit doucement la jeune femme qui tremblait dans ses bras. A nouveau elle commençait a lui montrer de l’affection presque maternelle. «Je suis désoler d’évoquer ton père… Je ne savais pas.» Dit elle doucement en se remettant presque a la bercer. C’était possible qu’Alixen la repousse, elle ne lui en voudrait pas.«Le mien aussi était croyant…Ce qui est paradoxale quand on le connaissait.» Dit-elle doucement. Elle s’était dit que vue qu’Alixen lui donner des infos sur son passé, il était légitime pour Rebekah d’en faire de même. C’était plus juste. Surtout que maintenant elle s’en voulait d’avoir surement réouvert une blessure de celle qu’elle voyait comme une fille. Enfin elle était aussi rassuré de savoir que  le pistolet était loin de la tête de la jeune femme et donc qu’il n’y avait plus de risque, du moins pour l’instant, pour qu’elle se suicide.  

to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar

En ligne

Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
En route pour rejoindre les Sauveurs avec Luke & Niko, actuellement à Yoyo

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1218

× Points de vie : :
46

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2 Dim 1 Oct - 1:16

I killed for her smile
#Rebalix
La jeune adolescente se perdait dans un océan d'incompréhension. Ne sachant plus à qui faire confiance ou non. Remettant en question les relations qu'elle entretenait avec les personnes qui l'entouraient. Une petite engueulade lui suffisait pour douter des vraies intentions de la personne en face d'elle. Pourtant, Alixen le savait, tout comme elle Rebekah avait un fort caractère et était aussi assez impulsive. Cependant, la brune ne faisait pas partit des plus compréhensives. Elle prenait souvent au mot ce qu'on lui disait sans prendre le temps de se remémorer ce que la personne avait pu faire de bien pour elle dans le passé. C'est pour cela que lorsque Rebekah ne cessait de lui dire de le faire, d'appuyer sur la gâchette, Alixen ne pouvait qu'en lui vouloir. Même si c'était elle la première qui avait exprimé l'envie de s'adonner à ce geste. L'adolescente ne s'attendait pas du tout à ce que Rebekah lui avoue avoir fait couler le sang dès l'âge de treize ans. Un fait qui la choqua. Pour quelle raison tuer si jeune ? Et surtout lorsque l'apocalypse n'était pas encore là. Elle avait du mal à la croire et même si elle voulait lui demander plus de précisions elle se tût toujours fâchée contre elle, elle ne voulait pas lui donner la satisfaction de s'intéresser à elle.

Tout comme elle Rebekah ne croyait pas en Dieu. Le contraire lui aurait étonné. La religion et le meurtre n'étaient pas faits pour être ensemble. Sans doute était-ce une des raisons qui avaient poussée Alixen à se mettre à tuer dès l'assassinat de son père. Comme une provocation. Un changement soudain, effrayant. Un écart du droit chemin qui avait du certainement faire retourner son père dans sa tombe. Enfin, si elle n'avait pas brulé la paroisse avec son corps avec… Sous toutes ces pensées, Alixen ne se posa pas plus de questions que cela sur la presque confession de Rebekah, se contentant seulement de froncer les sourcils.

Sans doute qu'Alixen finira par regretter cette confession qu'elle venait de faire à Rebekah. Cependant, pour le moment elle était tellement bouleversée que ce n'était pas sa préoccupation première. Trop abattue pour raisonner comme elle le faisait habituellement. Las de tout. Étonnamment, elle se laissait aller contre Rebekah, entourant même de ses bras son corps. Reniflant contre son haut. La jeune femme finit par elle aussi révélée la croyance de son père. Les personnes croyantes étaient sans doute élevés par le passé par rapport à maintenant. Avec tout ce qu'il s'était passé depuis l'apocalypse, sans doute un grand nombre de personne avaient perdu la foi.

- Ne dis à personne ce qu’il s’est passé… Dans ma cabane… Puis là… Pas même à Graham…

Elle chuchotait, cependant sa voix était assez forte pour que Rebekah puisse entendre clairement ses supplications. Alixen voulait que personne ne soit au courant de tout ce qu’il s’était passé. Le fait que la brune soit au courant était déjà trop. Elle aurait tellement voulu qu’elle n’assiste pas à tout ça, qu’elle ne soit au courant de rien ou mieux qu’il ne se soit jamais rien passé. Des événements qui allaient la marquer au fer rouge.
©️ 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: I killed for her smille | Rebalix#2

Revenir en haut Aller en bas

I killed for her smille | Rebalix#2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-