Find something useful | Conrad
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Find something useful | Conrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Find something useful | Conrad Dim 29 Jan - 23:07

Conrad
&
Desmond
Find something useful
Ils seraient biens dans cette villa. Une évidence que Desmond ne cessait d’éprouver en tournant dans les différentes pièces de l'habitat dans lequel ils avaient élu domicile depuis quelques semaines avec Conrad. Ce n'était pas encore parfait et ils étaient bien loin de posséder tout le nécessaire du bon survivant, mais les choses se mettaient en place jour après jour. Doucement, mais sûrement. Rome ne s'était pas faite en un jour après tout. Depuis leur départ de Yosemite, Desmond était plus jovial et cela devait se voir rien qu'à sa façon de se comporter, de se tenir. Un sourire par ci, un geste affectueux par là, une blague peut-être un peu plus recherchée entre deux haricots froids... De quoi soulager un peu les nerfs effrités de son meilleur ami. C'était donc debout à côté du bar poussiéreux qui donnait directement sur la pièce principale qu'il listait tranquillement divers objets ou matériaux qui pourraient améliorer leur niveau de vie. Une véritable petite liste de course comme Conrad avait pu lui en confier avant l'arrivée de l'épidémie. Une chance, cette fois-ci il n'y aurait aucune caissière à affronter. Au vu des objets que la liste contenait, nul doute qu'ils ne pourraient tout se dégoter dès leur première sortie, mais au moins elle serait faite. Ce qui leur évitera par la suite de perdre un temps précieux à se creuser la tête à ce sujet. Principalement des outils pour fortifier leur base, il n'avait pas omis certains ustensiles superflues comme, un ventilateur à main. Avec la chaleur croulante du mois d’Août, quoi de plus normal que d'espérer tomber sur cette petite merveille ? Tous les survivants devaient se les arracher. C'était évident.


Une légère brise tiède fila à travers la pièce emportant dans son envolée certains résidus encore présents du bar, le tout allant se nicher désagréablement dans l'une narine du Brooks qui ne tarda pas à lâcher un éternuement discret et surtout, contenu. Malheureusement, quelques postillons terminèrent leur course sur la fameuse liste. Embêté comme jamais, il resta un moment immobile avant d'observer discrètement où Conrad pouvait bien se trouver. Il était hors de question qu'il garde cette liste avec lui. Pas avec tous ces microbes dessus... Alors il la recopia sur un nouveau papier, mot pour mot et dès que son ami arriva à sa hauteur, il lui confia l'une des deux listes. Celle antérieurement victime de son éternuement. Il n'y verrait que du feu. Puis Conrad était un garçon solide, ce n'était pas trois microbes qui allait lui rendre la vie dure. Surtout en sachant qu'il en côtoyait un tous les jours, de microbe. Et pas des moindres ! « Je l'ai faite en double. Au cas où on aurait à se séparer pour fouiller des pièces. » mentit-il aisément pour se donner bonne conscience. « On aura toujours la liste sur nous comme ça. J'espère juste qu'elle servira à quelque chose et qu'on sera pas tentés de se charger inutilement de babioles en tout genre... Il nous faut en priorité ces trucs là. Sans quoi on pourra jamais sécuriser la maison... » Assura-t-il de ses yeux ronds comme si Conrad n'était déjà pas au courant de leur situation. Lui qui devait être le plus à cheval sur la sécurité des deux. Mais si Desmond insistait autant sur le fait de se limiter à la liste, c'était avant tout car il se connaissait bien, lui. Il savait qu'il serait le premier à vouloir ramener un poster de chien ou une nouvelle glacière. Véritable victime de la consommation qu'il était.


Pliant en quatre le petit bout de papier rectangulaire, il le glissa dans la poche arrière de son jean avant de prendre ses armes et d'enfiler son sac à dos d'un geste particulièrement ample. D'une mimique incontrôlable, il voulu rabattre la capuche de son sweat sur son visage mais, fut bien vite coupé dans son élan. Car avec cette chaleur, il était tout naturel qu'il ne le porte pas sur lui. Un tenue donc extra légère dans laquelle il se sentait comme mis à nu, encore plus vulnérable qu'à son habitude ce qui avait pour conséquence d'aggraver un peu plus sa paranoïa déjà bien prononcée. C'est vêtu d'un simple t-shirt qu'il sortit de la pièce pour s'emparer du vélo qu'il avait emprunté pour une durée indéterminée à un habitant de Yosemite. « Tu veux conduire ? » demanda-t-il amusé, avant d'accompagner ses dires de deux petits coups de sonnettes rouillées. « J'ai pas mis voiture. Parce que ça me semblait évident. Mais on va se contenter de ça pour le moment. » d'un coup de menton, il fit tout de même remarquer les deux petits paniers de fortunes qu'il avait équipé à l'avant et à l'arrière de leur bécane d'enfer. C'était déjà ça en moins à porter pour eux... Mains solidement campées sur le guidon, il se mit à progresser à hauteur de Conrad. Assit sur la selle, il se servait simplement de ses pieds pour avancer doucement au rythme de son ami, le regard fuyant à la recherche d'un endroit à fouiller de fond en comble.
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


# W I L L H O O D
Funny you're the broken one
but I'm the only one who
needed saving.

♥ ♥ ♥ :
 

× A propos du vaccin : :
Un vaccin... T'es drôle ! C'est que des conneries.

× Âge du perso : :
Trente-quatre ans, et toujours aussi sexey.

× Localisation (+ avec qui) :
Je suis en Californie avec Desmond.

× Avant, j'étais : :
Sportif professionnel ; quarterback des San Francisco 49ers, équipe de la NFL (national football league).

× Messages : :
3596

× Points de vie : :
80

× Copyright : :
MYERS. (signature&avatar)

× Avatar : :
Jensen Ackles.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Find something useful | Conrad Mar 7 Mar - 0:04


*--_ Find something useful _--*
DESMOND AND CONRAD ⋆ If you bled, I bleed the same. If you’re scared, I’m on my way. Did you run away, did you run away ? I don’t need to know... If you ran away, if you ran away, come back home.. J u s t  c o m e  h o m e.





Il est vrai qu’on était plutôt bien à Yosemite -enfin, certains plus que d’autres- mais cette villa était aussi assez confortable. Ça me faisait toujours un peu bizarre de me retrouver dans une maison, entre des murs de plâtres et non des arbres, mais si ça pouvait faire le bonheur de Desmond… Après tout, il était tout ce qu’il me restait, alors peut-être que c’était la meilleure décision à prendre. Non, idiot. Ça ne l’était pas, ça ne l'était vraiment pas, même. Ce n’était pas du tout mon genre de faire ça, de laisser des gens derrière, de ne pas aider, c’était le genre de Desmond, ça, de s’enfuir. J’avais été horriblement égoïste et par-dessus tout, assez immature, mais je ne pouvais plus rien n’y changer maintenant. Enfin, je pensais a retourner là-bas, régulièrement, juste quelques heures. Je voulais savoir comment elle allait, tout simplement. Je ne savais pas comment elle réagirait si elle me voyait et il y avait une partie de moi-même qui ne voulait pas vraiment savoir, alors j’imagine que je resterais en retrait. De toute façon, elle était là-bas avec quelqu’un d’autre, elle n’avait plus besoin de moi, peut-être que ça faisait longtemps, même, que c’était le cas, mais j’imagine que je n’avais pas voulu y croire, pas avant de le voir de mes propres yeux et d’en être certain. Il y avait bien le déni mais rendu à ce stade je ne voyais plus l’intérêt de me fermer les yeux, de continuer de baigner dans de fausses illusions, il fallait que je vois la réalité en face. Enfin, pour le moment, je ne pouvais pas vraiment m’y rendre, la villa n’était pas suffisamment sécurisée, je ne pouvais donc pas laisser Desmond ici, mais je ne pouvais pas non plus l’apporter. À chaque fois que partais du camp pour de l’eau ou que-sais-je, il pensait automatiquement que j’allais voir Aileen et alors c’était la guerre. Tous les jours c’était comme ça parce que tous les jours je m’éloignais forcément du camp une fois ou deux, minimum. Depuis qu’on était ici, il c’était calmé, il était presque souriant, et c’était un miracle venant de lui… C’était aussi agréable, plus comme avant, et j’avais besoin de ça en ce moment. Alors je n’allais certainement pas l’énerver inutilement, pas pour le moment en tout cas. De toute façon, on sortait déjà régulièrement pour des vivres et du matériel pour sécuriser la villa, bref de tout ce dont on avait besoin pour une bonne base, je devais me concentrer là-dessus pour l'instant.

D’ailleurs, aujourd’hui était de ces jours où on sortait. Je n’en avais pas terriblement envie mais je savais que c’était nécessaire alors je me levais et enfilait des vêtements propres. Je descendais ensuite à la cuisine pour manger un peu, puis je partais ensuite à la recherche de Desmond. Il avait toujours dormit beaucoup moins que moi, en fait c’était à peine si je l’avais vu endormit quelques fois, alors que lui, il avait passé des nuits entières à me regarder me tourner dans mon petit lit, dans notre chambre à l’Université. Enfin, tout ça pour dire qu’il était toujours prêt un peu avant moi -ou beaucoup, qui sait ce qu’il fait réellement. Cette fois je n’ai pas à chercher très loin, il était au bar et donc juste dans la pièce à côté de la cuisine. En fait, je n’avais même pas eu à le chercher vraiment, puisque je l’avais entendu éternuer ; ça m’avait fait sursauter et échapper mon couteau, en plus. Il était tellement silencieux, tout le temps... Comme cette villa d’ailleurs. Alors une fois le ventre plus ou moins pleins, je vais le rejoindre. Il était penché sur le bar poussiéreux, à écrire quelque chose. Pourquoi il s’installait-là ? C’était tout sale... Je roule alors légèrement des yeux ; il fallait vraiment tout lui dire. Je m’approche ensuite de lui, curieux d’apprendre ce qu’il pouvait bien écrire. Je pensais qu’il savait que j’étais là, mais qu’il m’ignorait comme il le faisait si bien. Alors que j’arrivais près de son épaule, il se redresse et se tourne vers moi, un papier à la main, d’un seul coup, ce qui me fait sursauter à nouveau. Bordel. Je prends le papier brusquement, sans me poser de questions, puis je l’observe un moment. En fait, je commence à me poser des questions quand Desmond se met à m’expliquer pourquoi il a fait deux listes et pourquoi c’était tellement nécessaire. J’hausse un sourcil bien haut, mais finis par glisser ma liste dans la poche arrière de mon jeans. « Ok ! » J’hausse les épaules, passant déjà à autre chose. Je souris un peu en voyant Desmond faire la même chose ; glisser sa liste dans la poche arrière de son jeans. On passait peut-être un peu trop de temps ensemble…

On était ensuite paré. Je suis le brun jusqu’à l’extérieur et je ne suis pas surpris de le voir prendre son vélo. Il semblait y tenir tout particulièrement mais peut-être que je me trompais, Desmond était compliqué à cerner après tout. Alors je ne dis rien et je souris un peu en coins lorsqu’il me propose de conduire, je n’aurais pas dit non normalement mais je savais que ça serait lui enlever un de ses petits plaisirs de la vie. Je pose ma main sur son crâne et le pousse un peu, tout en le caressant légèrement comme on le ferait sur la tête d’un chien, c’était un entre-deux, comme pour lui dire qu’il m’agaçait mais que je l’appréciais beaucoup, aussi. Je ne savais pas ce que je ferais sans lui, il disait ou faisait toujours quelques choses de con qui me faisait sourire et ça me faisait tellement de bien... Après un petit moment, j’embarque derrière lui sur les pegs puis je pose mes mains sur ces épaules. « Bon, va un peu plus loin... Non ! Par-là. » Je pointe une direction. « On est jamais allez là-bas et j’pense qu’il y a d’autres maisons » dis-je alors en m’appuyant à nouveau contre lui. Manquerait plus que je me pète la gueule, tiens…


CODE PAR MYERS

_________________

- ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . -
it hurts like hell each time I see
Y O U ' V E  R U N  A W A Y
I wish I never looked, I wish I never touched
I wish that I could stop loving you so much
c a u s e  it  h u r t s  as  m u c h
Revenir en haut Aller en bas

Find something useful | Conrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-