To die, would be an awfully big adventure
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome. Quelques bugs/décalages à attendre sous Firefox.
Le 10 novembre 2016, le forum a fêté ses quatre ans !! A cette occasion, sa saison 5 a été mise en place. bril Et le 12/06/2017, sa version vingt-trois réalisée par Morphine est installée. Toutes les nouveautés sont à découvrir ici. coeurrose
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

To die, would be an awfully big adventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

LES SAUVAGES
avatar



× A propos du vaccin : :
Une folie progressive s'en ai pris à lui depuis le jour où le vaccin s'est fait injecté dans son sang, à la zone 51

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
29

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Me !

× Avatar : :
Reilly Golden

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Speedie

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: To die, would be an awfully big adventure Jeu 20 Avr - 17:21

Parker Collins
PRÉNOM(S) † Parker NOM † Collins ÂGE † 16 ans DATE DE NAISSANCE † 17 juin 2000 LIEU DE NAISSANCE † Olympia, Washington ANCIEN LIEU D'HABITATION † Nulle part ANCIEN MÉTIER † Collégien STATUT FAMILIAL † Célibataire ORIENTATION SEXUELLE † Hétéro CÉLÉBRITÉ SUR L'AVATAR † Reilly Golden GROUPE QUE TU SOUHAITES REJOINDRE † Sauvage CRÉDIT AVATAR † Moi-même



Booyah ! Moi c'est Arthur, 17 ans et élève de 1ère L en Aquitaine... J'ai trouvé le forum grâce à un partenariat il me semble, sur un forum où je n'étais même pas inscrit (je ne l'ai regardé que pour ses partenaires, c'pas très poli xD). J'fais du RP depuis... Que j'ai douze ans ! (officieusement peut-être un peu plus loin, puisque j'en écrivais en cours, sur des cahiers, hors forum). "code validé par Fredou", voilà, ça c'est pour finir ! Et Hakuna Matata o/

Décris ton caractère d'avant l'épidémie puis de maintenant.
Parker était un enfant jovial, amusant et toujours prêt à faire des blagues ! Une vraie boule d'énergie insomniaque, mettant ses parents dans des situations souvent compliquées lors de ses sorties ! Très bavard, il avait cette faculté de parler sans gêne à quiconque, n'était pas le moins du monde intimidé par les adultes. Sa sociabilité peut-être trop extrême entraînait chez l'enfant une naïveté tout à fait mignonne, malgré sa dangerosité en certaine situation... Le garçon ne pouvait rester seul longtemps ! À vrai dire, la solitude le tuerait plus qu'autre chose ! Inutile de préciser que le moment du coucher était une épreuve abominable pour les parents... Ce mélange d'isolation et de sommeil ne ravissait absolument pas le petit candide, jamais fatigué ! Ainsi, il sortait très souvent, parfois sans l'accord de l'autorité du foyer, se promenant accompagné de ses groupes d'amis complets. De ce fait, Parker était très bien connu du voisinage ! Tout le monde trouvait l'enfant charmant...
Voilà le jeune garçon énergique que vous auriez pu rencontrer il y a de cela quelques années... Mais les choses ont changé, et la crise d'adolescence n'en est certainement pas la cause ! Sa sociabilisation malsaine avec les morts, entretenu par l'injection de ce vaccin dans sa chaire a rendu Parker légèrement différent... Sa joie forma bientôt un sadisme prononcé. Sa naïveté laissa place à une manipulation enfantine et insidieuse. Son altruisme sombra dans une curiosité sournoise pour les malheurs d'autrui... Bref ! Parker reste en extérieur une personne joviale et amusante, mais ses fins sont bien plus noires qu'elles ne l'étaient autrefois.
Que ressens-tu quand tu vois un zombie ? Est-ce que tu les tues ? Si oui, que ressens-tu ?
Parker n'arrive probablement pas à se rendre compte que les gens ont changé. Trop de personnes dont il connaissait le visage se sont vu réduire à l'état de mort-vivant, son cerveau chercha sûrement à protéger l'enfant qui était en lui, en niant l'existence de ces monstres... Le chaos est un fait, la guerre aussi, et l'apocalypse n'est pas méconnu de Parker. Le garçon ne remarque pourtant pas la cause de cette destruction de la société. Ses yeux ont déjà eut affaire à d'innombrables horreurs. Des morts, du sang et de la torture ! Jamais en revanche il n'avouera avoir eut affaire à des créatures, couramment appelées rôdeurs. De "dangereuses personnes" parfois, certes... Mais dans l'ensemble, Parker ne croit pas en cette fin du monde. Peut-être est-ce un nouveau tournant pour l'humanité, une évolution ? Mais il n'est là en rien la venue d'horribles morts-vivants dans l'esprit de l'enfant. Le garçon est convaincu qu'aucun Homme sur cette terre n'a perdu son humanité. Ces pauvres personnes traitées de monstres ne sont pas comprises. Elles se font lâchement descendre sans prendre la peine de faire attention à elles... Parker, lui, s'adapte, comme à son habitude... Sûrement trop attachée à la personne qu'il est aujourd'hui, il ne se laisserait pas mordre par l'un de ces "nouveaux Hommes", en revanche, le garçon a parfaitement appris à vivre en leur compagnie ! Il s'est peu à peu familiarisé avec eux, de la même sorte qu'avec de parfaits êtres humains, a imité leurs coutumes et leur mode de vie, afin de devenir le sauvage qu'il est aujourd'hui. Il est très rare de voir le jeune homme abattre un rôdeur, mais lorsque celui-ci en arrive à ce stade, il ne le regrette généralement pas. Considérant les créatures comme des citoyens à part entière, les tuer revient à se débarrasser d'un humain dangereux, ou embêtant.

As-tu perdu beaucoup de proches et les pleures-tu encore ?
Parker a tout perdu... Ses voisins, ses amis, sa famille proche. Certains se sont vus transformer sous ses yeux, d'autres sont tout simplement portés disparu, n'ont plus la capacité de donner de nouvelles d'eux. Les pertes estimées sont assez vagues, car le garçon avait un cercle de connaissance extrêmement étendu. Il ne sait probablement pas ce qu'il est advenu du quart de ses amis... Il ne sait rien ! Pourtant, cela ne le dérange pas. Les étrangers ne manquent dans les rues dévastées de la nouvelle Amérique, il lui est tout à fait aisé de trouver de nouveaux compagnons ! Parker ne pleura jamais aucune mort, qu'elle soit face à lui, ou informée par de simples paroles. Il passe tout bonnement à autre chose. Son caractère hyperactif est sûrement la cause de cet attachement sommaire : le garçon a besoin de "vie", d'action. Il ne se préoccupe pas des morts, des disparus, mais de ce qu'il possède face à lui ! Les zombies ne dérogeant pas à cette règle, Parker est bien heureux de les avoir en sa compagnie, même si leur langage lui semble encore bien difficile à comprendre...
Penses-tu avoir évolué depuis le début de l'invasion ?
Parker a énormément évolué depuis le début de l'épidémie ! Une décadence dont il est le seul à ne pas apercevoir la tête. Le gamin entra progressivement dans une folie "amicale" à la vue des rôdeurs. La chose s'aggrava grandement lors de son injection de l'antidote, augmentant chacun de ses facteurs de démence ! Vivre avec les morts n'aidant pas à l'amélioration d'un esprit déjà quelque peu amoché, Parker devint peu à peu insidieux, sournois et épris, tout comme ses "amis", de chair humaine...



Dernière édition par Parker Collins le Ven 21 Avr - 4:49, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

LES SAUVAGES
avatar



× A propos du vaccin : :
Une folie progressive s'en ai pris à lui depuis le jour où le vaccin s'est fait injecté dans son sang, à la zone 51

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
29

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Me !

× Avatar : :
Reilly Golden

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Speedie

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Jeu 20 Avr - 17:21


Dégénérescence


Joseph Stewart:
 

Parker était à l'école, le jour où tout avait commencé. À vrai dire, le mal n'avait pas réellement frappé en un instant. Celui-ci avait grandi depuis déjà plusieurs semaines et pouvait être contemplé à travers les informations. Mais aujourd'hui, dans la ville d'Olympia, la chose avait décidé de surgir de l'ombre, afin d'entrer dans la vie quotidienne de la population. Ce jour-ci, une alarme intrusion avait été sonné dans l'enceinte du collège. Un individu dangereux avait franchi les portes de l'établissement disait-on. L'alerte ne fut, au premier abord, pas tout à fait prise au sérieux de toute la communauté. Seuls les enseignants y voyaient là une réelle menace. Une attaque terroriste fut la première pensée générale au sein de l'enseignement. Véritablement, le danger désormais ambiant fit en premier lieu beaucoup moins de dommages qu'attendus. Aucune explosion, ni coup de feu en tous genres. Le silence. Mais tandis que les élèves restaient cloîtrés dans leur salle, le mal grandissait... Une femme de ménage. Puis un cuisinier. Un professeur et un élève retardataire. La bombe à retardement était enclenchée, et les morts seraient bien plus violentes qu'une attaque "humaine". Un second individu suspect s'introduisit dans l'établissement scolaire, attiré vraisemblablement par le vacarme de l'alarme. Un troisième, enfin, vint se joindre à la fête, ne manquant pas de blesser un surveillant. Les heures passèrent ainsi, sans nouvelles de l'avancée du confinement, alors les professeurs se téléphonèrent entre eux, en l'attente de l'arrivée de la police. Parker, de son côté, ne voyait rien. Il s'amusait avec ses camarades, interrompu par l'autorité de la salle à chacun de ses rires jugés trop perturbant. Il fallait dire que le temps passait avec une extrême lenteur, cloitré entre quatre murs blanc, dans l'espoir de voir apparaître les forces de l'ordre, vraisemblablement occupées à autre chose... Ce fut alors, après quatre heures de confinement, qu'apparut la pire idée qu'est pue prendre l'administration du collège. Après concertation au téléphone des enseignants, un droit de sortie générale fut attribué à l'ensemble de l'établissement. Après tout, personne n'avait été vu agressé, la crainte s'était ainsi dangereusement atténuée. Mais les créatures attendaient patiemment leurs prochaines victimes, déambulant dans les couloirs. Dès lors qu'une proie leur tomba sous le nez, ils ne se firent pas prier, et en un instant, l'affolement général prit place. Trois morts de plus, quatre blessés, les chiffres augmentaient assez vite, malgré la lenteur de l'attaque. Parker se résolut assez vite à retrouver son frère Daniel, afin de quitter l'enfer dans lequel il avait mis les pieds. À vrai dire, il ne savait pas pourquoi il courait, pourquoi tout le monde criait. Peu d'élèves le savaient, mais les premiers rangs de spectateurs du massacre furent de très bons médiateurs. Après un tour effréné du bâtiment, Parker mit enfin la main sur son petit frère. Il l'attrapa violemment par la main, et ce comme il ne l'avait jamais fait, puis se détourna en direction de la sortie. Sans savoir ce qu'il fuyait, il quitta son collège, en direction du centre-ville, l'emplacement de leur maison. Des coups de feu pouvaient être entendus en écho, dans les rues. Des cris et des luttes au coin d'appartement s'harmonisaient parfaitement à l'atmosphère désormais apocalyptique de la ville. Ce fut tous les alentours de l'établissement scolaire qui furent touchés par le mal, étendant rapidement l'horreur générale à travers le reste d'Olympia.

"Tout rentrera dans l'ordre". Ce fut là les premiers mots de Mme Collins, à l'arrivée de ses enfants dans la maison. Son mari était au travail, et la jeune femme avait tout aperçu depuis sa fenêtre. Un meurtre à quelques mètres. Des hurlements. Puis l'actualité à la télévision. Le rapprochement fut vite fait. Une rage meurtrière disait-on, un dérivé de la "vache folle", parfois un produit échappé de laboratoire secret... Quoi qu'il en soit, chaque théorie se retrouvait sur un point : les rues étaient désormais dangereuses. Les voisins étaient désormais dangereux ! Les Collins se résolurent à rester cloîtrer chez eux, dans leur salon, en l'attente du père de famille. C'était la solution la plus sage qu'avait pu proposer la pauvre femme dépassée par des événements arrivés trop vite. Il était vrai qu'un certain virus avait pu être quelquefois évoqué aux informations, mais les choses ne semblaient pas représenter une grande menace... Les médias avaient grandement négligé un problème qui se retrouverait vite à l'échelle planétaire ! Peut-être Mme Collins était-elle la plus effrayée de la situation... À vrai dire, ses deux enfants n'y comprenaient rien, ils observaient leur mère, cherchant un semblant d'émotion dans ses yeux afin de les imiter. Quelques minutes de silence, puis la femme se résignèrent enfin à bouger. Elle prit la télécommande et allumer la télévision, recherchant des explications à ce carnage. Les "réponses" ne tardèrent pas à affluer, toutes les chaînes étaient déjà sur le coup ! Chacune d'entre elles devait avoir auparavant mentionné des violences conjugales accrues durant ces dernières semaines, quelques cas de virus et autres faits divers. Pourtant, aucune n'avait pris le problème autant au sérieux qu'aujourd'hui ! Certains États avaient déjà fait les frais, plus hâtivement, de ce soudain excès de violence de la population, de ces morts mystérieuses. Aujourd'hui, c'était au tour d'Olympia, qui ne tarda pas à sombrer, comme beaucoup d'autres le feront.  Mme Collins appela de ce fait son mari... Elle était plutôt longue à la détente, mais à vrai dire, les événements l'avaient complètement paralysés. Le père de famille travaillait à l'hôpital de la ville en tant qu'infirmier, il décrocha sans hésiter à sa femme. D'une voix si forte qu'elle put être entendue à travers le téléphone, M. Collins ordonna à la jeune dame de venir le rejoindre sur son lieu de travail avec les enfants. C'était là le lieu le plus sûr d'Olympia disait-il, le quartier du collège étant bien trop dangereux désormais... Ainsi embarquèrent-ils tous très vite dans leur voiture, direction l'hôpital ! Les coups de feu retentissaient de plus en plus fréquemment dans la ville, une explosion sourde put même être ressentie à leur arrivée dans le bâtiment. En quelques heures, Olympia était devenue une zone de guerre. Des hélicoptères fusaient dans le ciel et des manifestants hurlaient dans les rues ! Les gens criaient aux secrets politiques foireux, certains se battaient même contre les forces de l'ordre tentant de leur venir en aide... Le chaos avait éclaté, après avoir cogité dans l'ombre pendant des semaines. Une fois dans l'hôpital, la petite famille put être réunie au complet. M. et Mme Collins s'étaient longuement enlacés, tandis que leur enfant observait, sans comprendre... Se retirant pour se promener dans l'établissement, ils laissèrent à leurs parents la possibilité de discuter de la situation. M. Collins en était persuadé : un virus ! Une maladie encore inconnue, venue de nulle part, aux symptômes très étranges. Les effets du virus semblaient être post mortem, chose encore jamais vue à ce jour. Par chance, l'armée avait rapidement pris le contrôle de l'hôpital, car de nombreux patients décédés avaient miraculeusement repris vie, cherchant désormais de la chaire à mordre... L'aile B de l'établissement avait succombé en même temps que la ville au chaos, et bientôt, tous les patients furent placés en quarantaines. La zone fut rapidement utilisée comme refuge, et de nombreuses personnes vinrent s'installer dans cet abri de fortune. Malgré de nombreux décès au sein de "l'aire saine", de nombreuses agressions atroces, le lieu resta très solide ! En quelques mois, une communauté dirigée par un petit groupe armée s'était créé dans l'hôpital, et malgré la peur ambiante, leur chance de survie était bien plus élevée qu'au-dehors. Parker, de son côté, n'avait jamais eut affaire aux monstres. Ses parents lui avaient plus ou moins expliqué la situation, mais bien trop sommairement... "Les gens deviennent méchants" disaient-ils... Les Collins avaient toujours surprotégé leurs enfants, ce qui entraîna cette grande part d'ombre dans l'esprit de leur fils.

Tout confort est cependant en ce monde éphémère, et l'abri ne dérogea pas à la règle... Les barricades protégeant les réfugiés des monstres de l'aile B cédèrent, laissant place à une horde de morts assoiffés de sang ! Le danger était arrivé comme un raz-de-marée, des râles d'agonies en signe annonciateur. Parker et Daniel purent enfin être confrontés à la réalité. Mais tandis que le plus jeune frère n'aperçut dans cette vague tueuse seulement des créatures monstrueuses, Parker y observa ses voisins, de nombreuses connaissances, des amis... Les Collins réussirent à échapper au désastre sain et sauf, marchant sur les corps encore vivants des pauvres réfugiés ayant maladroitement trébuché. Leur voiture étant désormais leur meilleur atout, c'est avec un grand empressement que toute la famille se dirigea vers le véhicule, allumant immédiatement le moteur, et mettant les voiles en dehors du centre-ville. Après plusieurs mois de coups de feu et d'explosions, Olympia était devenue étonnamment calme... Les survivants se cachaient désormais dans leur maison, et les rues étaient désertes de toute trace de vie. C'était maintenant à Emilia, Eric, Parker et Daniel Collins de trouver leur cachette, leur nouvelle "maison". Avec un minimum de réflexion, il fut assez facile d'opter pour la forêt. Le danger y était peu présent, et les ressources vitales s'y regroupaient toutes ! La petite famille put tenir un premier mois dans les bois grâce aux conserves qu'ils avaient rapportées de leur ancien refuge, mais les rations se firent rapidement pauvres. La chasse et la cueillette étaient désormais des aptitudes à maîtriser, ce que Eric Collins se tint à apprendre pour le bien de sa famille. Les rôdeurs étant plutôt rares dans la forêt, il était relativement aisé de se déplacer. Parfois même, les Collins embarquaient dans leur voiture afin de récupérer quelques conserves sur des aires d'autoroutes. Cette vie s'étendra sur deux années, durant lesquels la famille se déplaça à travers l'État de Washington, rejoignant peu à peu la Californie. Cette existence pouvait presque être qualifiée de paisible, car leurs rencontres avec les rôdeurs n'étaient que très rares ! Les Collins ne devaient pas avoir eut affaire à plus d'une trentaine de créatures, chacune "prise en charge" par le père de famille. C'est ainsi sans grandes difficultés qu'ils rejoignirent un groupe de survivants en Californie. Une petite ville avait été totalement nettoyé et aménagés par de très charmants réfugiés ! Un petit monde utopique où éduquer paisiblement ses enfants : Angels Camp ! Peu après leur arrivée, un nouvel espoir fleurit en chaque habitant de la petite bourgade. Des tracts, lâchés par un avion, assurant la concoction d'un antidote ! C'était un nouveau départ pour l'humanité ! Un nouveau but pour la charmante famille qu'étaient les Collins ! Ou pas...

Parker Collins:
 


You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



Dernière édition par Parker Collins le Ven 21 Avr - 4:32, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

BODIE
avatar


"Tu pense que je suis folle? Tu devrais voir ma sœur."

× Âge du perso : :
26 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie, à Bodie, avec Alliyah

× Avant, j'étais : :
Miss Kansas et Ouvrière d'abattoir

× Messages : :
420

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
The1Royal Jester

× Avatar : :
Margot Robbie

× Et ton p'tit pseudo ? : :
The1Royal Jester

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Jeu 20 Avr - 19:13

Hooo! Un bébé sauvage!
Bienv'nue dans la jungle p'tit gars! gnu Te perd pas en route, bonne chance pour la suite de ta fiche.

_________________
"Nothing's alright, nothing is fine. I never realized I was spread too thin, Till it was too late and I was empty within. Hungry, feeding on chaos and living in sin. No love for myself and no love for another. Don't give a fuck if I cut my arm bleeding, I'm contemplating suicide. 'Cause I'm losing my sight, losing my mind."
Revenir en haut Aller en bas

LES SAUVAGES
avatar




× Âge du perso : :
23 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie

× Avant, j'étais : :
Interné.

× Messages : :
174

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Swan~gif by Luke(kiluke)

× Avatar : :
Dylan O'Brien

× Et ton p'tit pseudo ? : :
VileMe

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Jeu 20 Avr - 20:27

Bienvenuuuuuuuuue!! yerk

J'sens qu'on va avoir un lien!

_________________

« You can't wake up, this is not a dream »

Are you deranged like me? Are you strange like me?Lighting matches just to swallow up the flame like me? Do you call yourself a fucking hurricane like me?,Pointing fingers 'cause you'll never take the blame like me? I think there's a flaw in my code These voices won't leave me aloneWell my heart is gold and my hands are cold.
Revenir en haut Aller en bas

LES SAUVAGES
avatar



× A propos du vaccin : :
Une folie progressive s'en ai pris à lui depuis le jour où le vaccin s'est fait injecté dans son sang, à la zone 51

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
29

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Me !

× Avatar : :
Reilly Golden

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Speedie

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Jeu 20 Avr - 22:15

Livia > Merci ! Il semblerait que la route soit déjà bien loin Laughing M'enfin ! Entre "pas très bien dans sa tête" on se comprend !

Elisha > Le lien est obligatoire ! On est une minorité sur le fofo, et ça s'entraide, surtout avec des tendances cannibales lele
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



All that pain,
misery & loneliness,
it just made him kind.

× A propos du vaccin : :
Personne ne s'approchera de moi avec une aiguille avant que je sache ce que c'est exactement.

× Âge du perso : :
Le résultat de la racine carré de 1521. Bonne chance.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, au camp des sauveurs, avec Ambroisie.

× Avant, j'étais : :
Chercheur dans le domaine de la psychologie et des neurosciences. Je m'intéressais notamment aux tueurs en série.

× Messages : :
1170

× Points de vie : :
8

× Copyright : :
MYERS. (avatar&signature)

× Avatar : :
Benedict Cumberbatch.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
MYERS.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Ven 21 Avr - 4:21

Bienvenuuuue ! bril J'adore l'idée du potit sauvage.. Courage avec ta fichette & si tu as la moindre question n'hésite pas. cuty + j'ai validé le code du règlement. coeurrose

_________________

_-   -_
I  N E V E R  T H O U G H T
- ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . - ⋆ ' ⋆ . -
I  W O U L D   F E E L  T H I S  W A Y
You think you know everything
& then she walks p a s t y o u
she shakes up your whole world
makes you doubt e v e r y t h i n g
Revenir en haut Aller en bas

MARGINAUX
avatar



Love that hurtsOur love is difficult
Conreb

I love U guy's:
 

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
A la villa avec Conrad et sa petite famille ( Graham, Alixen, Emily & Desmy.)

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
5063

× Points de vie : :
19

× Copyright : :
Vorpaline(avatar) & XynPapple(signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Ven 21 Avr - 8:05

Oups j'ai oublier de te le dire officiellement !

BIENVENUE ! J'ai hâte de voir ce que va donner ton p'tit sauvage :

_________________
I CAN'T CONTROL
THIS LOVE
Revenir en haut Aller en bas

YOSEMITE
avatar



× Âge du perso : :
38 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Yosemite

× Avant, j'étais : :
Pilote à l'US Air Force

× Messages : :
156

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
moi-même

× Avatar : :
Michael Fassbender

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Pathy

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Ven 21 Avr - 12:55

Bienvenue parmi nous !
J'aime beaucoup le changement de caractère de ton personnage.

_________________
True focus lies somewhere
between rage and serenity.
Revenir en haut Aller en bas

LES SAUVAGES
avatar



× A propos du vaccin : :
Une folie progressive s'en ai pris à lui depuis le jour où le vaccin s'est fait injecté dans son sang, à la zone 51

× Âge du perso : :
16 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Californie

× Avant, j'étais : :
Collégien

× Messages : :
29

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Me !

× Avatar : :
Reilly Golden

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Speedie

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Ven 21 Avr - 13:22

Théodore > Je n'hésiterai pas à vous harceler ! Merci beaucoup ! lele

Rebekah > J'ai fait un peu tout au filling, alors j'espère que ça aura donné quelque chose de sympa xD

Heinrich > Merci ! C'est vrai ? L'est pas trop chiant ? cuty
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


IN THE MIDDLE OF THE NIGHT, WHEN THE ANGELS SCREAM, I DON'T WANT TO LIVE A LIE THAT I BELIEVE. TIME TO DO OR DIE.


POUR LE PLAISIR:
 

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21067

× Points de vie : :
153

× Copyright : :
© schizo (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure Ven 21 Avr - 14:27

Te voilà désormais un membre à part entière de Born !

Aileen L. Blackhood a l'immense plaisir de te valider !
Félicitations, tu rejoins le groupe des sauvages

Alors déjà, bienvenue par ici lele Merci à toi de nous rejoindre excite
Et puis je dois dire que j'adore ton personnage mdl Fin jusqu'à un certain point évidemment (diego) mais l'est cool, et j'aime moi aussi beaucoup son évolution coeurrose Je pense que ça va promettre tout ça, j'ai hâte de le voir à l'oeuvre (si je puis dire) lele

Tu peux dès maintenant te lancer dans l'aventure Bornienne :

→ Lance-toi dans le RP en t'amusant ici ou cherche des partenaires de jeu par !
→ Recense ton avatar en postant dans ce sujet.
→ Prends connaissance du système de points et ce qu'il implique (en plus d'autres informations nécessaires à la compréhension du forum) par ici (cf INFO N°3).
→ Viens poster tes fiches de liens et de RPs.
→ Crée tes propres scénarios ou de simples liens qui pourraient t'être utiles.
Vote régulièrement pour gagner des points et nous faire connaître ! De même en postant sur Bazzart et PRD
→ Et surtout amuse-toi !



_________________
I don't want to play this game no more. I don't want to stay 'round here no more. Like rain on a Monday morning, like pain that just keeps on going on. Look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: To die, would be an awfully big adventure

Revenir en haut Aller en bas

To die, would be an awfully big adventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: DON'T BE SCARED :: WHO ARE YOU ? :: FINISHED-