FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Ven 5 Mai - 21:00


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
Le réveil sonna durant quelques secondes, avant qu'une main ne sorte de dessous la couverture pour venir l'éteindre d'une manière assez brusque. Puis la main retourna au chaud sous la douceur de la couette. Il y eut ensuite un instant de silence, comme si les deux dormeurs s'étaient rendormis, mais une jolie quarantenaire repoussa finalement le tout d'un geste ferme et décidée. Si elle ne voulait pas courir le risque de retourner dans les bras de Morphée malgré l'enivrante tentation de rester accrochée à son mari, Skye décida de se montrer raisonnable. Un mot qui n'existait qu'en dehors de son couple, car Seth avait ce don de l'envoyer sur un autre monde dont il était le centre. Cherchant du pied ses chaussons, la policière finit par les trouver avant de se rendre dans la cuisine. « Je vais préparer le petit-déj. » le prévint-elle cependant, bien que leurs journées se passaient généralement de la même manière. Approchant la cafetière, elle la mit en marche après avoir ajouté de l'eau et changer le filtre, puis sortit tout ce qu'il fallait sur la table. Passant ensuite dans le salon, elle alluma la télévision pour voir où en était le monde pensant qu'elle avait dormi. Un rituel qu'elle pratiquait tous les matins. Sûrement son côté enquêtrice. Elle partit ensuite chercher ses affaires pour s'habiller devant le petit écran. Sauf que, lorsqu'elle revint, la télé allumait juste un point rouge sans rien afficher. Pestant d'abord en se disant que la télévision devait être en rade, elle chercha à la faire fonctionner, en vain. « Chéri ! La télé marche pas. Et ne me dit pas que c'est normal parce qu'elle a pas de pied ! » le devança-t-elle, connaissant son sens de l'humour et l'aimant d'ailleurs pour ça. « Tu peux voir ce que tu peux faire ? » En attendant une réponse, Skye s'habilla rapidement avant de passer dans la salle de bain pour se coiffer. Elle se demanda ensuite si elle devait se maquiller... parce qu'elle avait un peu la flemme en fait, et qu'elle s'était mise en retard à cause de la télé. Bon, un trait de khôl sous l’œil n'a jamais tué personne. Une fois qu'elle ressemblait à quelque chose, Skye sortit de la salle de bain et s'arrêta devant la cuisine pour observer Seth. « Alors ? Tu crois que tu peux la réparer ? » s'enquit-elle, l'envie de venir l'enlacer se faisant sentir et n'imaginant toujours pas que sa vie et celle de son mari allaient basculer pour toujours dans l'horreur.
   
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar




Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
484

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Morphine

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Sam 6 Mai - 17:28

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
Skye ✧ Seth
Le réveil qui vient me tirer de mon sommeil, je fis comme ci je ne l'avais pas entendu et surtout je ne comptais pas lâcher ma femme, seulement celle-ci fini par être bien plus raisonnable que moi et sorti du lit, j'avais envie de la rattraper seulement elle était déjà trop loin, puis en train de me prévenir qu'elle allé préparer le petit déj'. Grognant légèrement dans mon sommeil, je me retournais pour continuer de me reposer encore un peu avant d'attaquer une nouvelle journée. Tant que Skye n'était pas auprès de moi, je savais d'avance que je n'allais pas me rendormir, alors je me contentais de flemmarder pendant qu'elle devait être en train de préparer le café. Je connaissais bien les habitudes de Skye, bientôt elle allait allumer la télévision pour voir les nouvelles du jour, seulement je n'entendis pas la télévision mais Skye m'appeler et j'eu un léger sourire à sa remarque. Voilà ce que j'aimais chez elle, son sens de l'humour, moi qui est du genre grognon, elle arrive toujours à me faire retrouver le sourire. M'étirant je me levais pour aller dans la cuisine tout en cherchant Skye. Je pus voir Skye arriver, elle était déjà habillé et maquillé et je ne pus m'empêcher de capturer ses lèvres, la télévision pouvait bien attendre encore un peu. Je jeté un regard à la télévision avant de hausser les épaules.

-Je vais voir ce que je peux faire


J'embrassais à nouveau Skye avant d'aller vers notre "malade", je regardais si tout les câbles étaient bien branchés, ce qui était le cas, alors je donna une immense tape sur le dessus de la télévision et celle-ci marcha, seulement ... C'était comme ci il y avait des problèmes avec l'antenne ... Je regardais la chaîne info et je fronçais des sourcils.

-Skye vient il y a quelque chose qui ne va pas


En titre "Epidémie d'un virus encore inconnu 38 morts en une nuit"
 
© Starseed

_________________

I Don't Want To Miss A Thing
I could stay awake just to hear you breathing, Watch you smile while you are sleeping, While you are far away and dreaming, I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever, Every moment spent with you is a moment I treasure


Dernière édition par Seth Frances le Sam 13 Mai - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Ven 12 Mai - 18:04


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
Habillée et maquillée, il fallait bien aller gagner sa croûte. Et pour le coup, la belle blonde se disait qu'elle aurait bien échangé son boulot contre celui de son mari. Il allait manipuler des armes toute la journée pendant qu'elle traquerait des psychopathes et s'enquiquinerait avec des meurtres sordides. Ou pire, avec des riches. Mais bon, elle n'allait pas cracher dans la soupe. En dépit de tout ce qu'elle pouvait dire, elle adorait son boulot. Il lui donnait réellement la sensation d'être utile et de pouvoir changer le monde à petit pas. C'était mieux que rien. Revenant sur le seuil de la cuisine, Skye se fit attraper par Seth qui l'embrassa sans rien dire. D'abord surprise, elle répondit à son baiser, le cœur léger. C'était peut-être étrange, mais la policière adorait son côté sauvage et son caractère mutique, tout simplement parce qu'il n'avait pas besoin de parole pour communiquer. Et surtout, Skye était profondément touchée par cet amour si fort qu'il continuait d'avoir pour elle après toutes ces années. « Je vais voir ce que je peux faire. » répondit-il finalement par rapport à la télévision qui refusait de fonctionner. Skye avait déjà oublié ça. Comme pratiquement à chaque fois qu'il avait ce genre d'attention avec elle alors qu'elle ne s'y attendait pas, ça lui mettait la tête dans les nuages. Seth ne s'en rendait peut-être pas compte, mais il était son Soleil. Puis juste avant d'aller voir le téléviseur, il l'embrassa une seconde fois. La blondinette avait des cœurs plein la tête. Comment avoir envie de bosser quand on avait un mari pareil ? Si Skye pouvait se greffer dans ses bras, elle le ferait sur l'heure. En tout cas, ça lui mettait la pêche ! Elle allait arriver au boulot avec un grand sourire qui serait ineffaçable jusqu'à ce soir au moins. Admirant son bel homme se rendre près de la télé, la belle blonde profita du spectacle qu'il lui offrait avant de se raisonner et d'aller dans la cuisine. Le café avait coulé, le petit-déjeuner était prêt. « Skye  ! Viens ! Il y a quelque chose qui ne va pas ! » Alertée par l'intonation de sa voix, la lieutenant à la crime posa tout avant d'accourir dans le salon auprès de son mari. Et là, elle fut comme lui, immobile devant l'incompréhension de ce qu'elle lisait. Épidémie d'un virus encore inconnu, 38 morts en une nuit. Ils avaient bien entendus parler de personnes qui tombaient malades, quelque chose qui s'apparentait à un rhume ou à une grippe. Mais ça n'avait pas inquiété la ville plus que ça. Par souci de se rassurer, tout le monde voulait croire que ce n'était pas grave et que les pharmacies proposeraient rapidement de nouveaux médicaments. « Il faut que j'aille voir au boulot. Ils doivent avoir plus de renseignement. » Puis elle se tourna vers Seth et lui prit la main. « Reste ici, je te tiens au courant. D'accord ? » Hors de question qu'il mette un pied dehors et qu'il chope ce virus. Elle ne pourrait tout simplement pas vivre sans lui. Par contre, en ce qui la concernait, elle avait un devoir à accomplir, celui de protéger les gens face à cette menace, dont son mari.
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar




Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
484

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Morphine

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Sam 13 Mai - 13:01

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
Skye ✧ Seth
Regardant les informations avec Skye, nous étions tout deux figeaient sur place avant que Skye ne me dise qu'elle allait au travail, de suite je retins celle-ci par le bras.

-Skye! ce virus, c'est une très mauvaise idée que tu aille au travail, il est préférable de ne pas sortir du tout voir ... Je ne sais pas .... D'attendre même si ce n'est pas notre truc


Je connaissais Skye par coeur, elle n'allait pas vouloir m'écouter, sans doute allait-elle répliquer qu'elle était assez "grande" pour faire ses choix elle-même et qu'elle n'avait pas besoin de la permission de son mari. Skye possède un fort caractère, elle a besoin de bouger, d'être sur le terrain, moi aussi, mais si venais à perdre celle-ci, je n'aurais plus aucune raison de vivre. Il allait falloir que j'appel mon frangin d'ailleurs, savoir ce qu'il faisait de son côté, j'espérais vraiment que ma femme allait m'écouter, je devais admettre que j'étais complètement effrayé. Au début j'avais entendu parler de cette "groupe", il n'y avait aucun remède, il y avait des morts, mais cette nuit il y avait 38 morts, c'était énorme pour une nuit. Tout en continuant de regarder les informations je m'attendais à voir davantage, mais le gros titre tourné en boucle jusqu'à ce qu'il finisse par prévenir qu'il y allait avoir un discours du président Barack Obama. Pour que ça remonte au président c'était que l'affaire était vraiment énorme, en général un président ne se présente jamais pour rien à la télévision pour faire un discours, ça devait vraiment être la peur panique à l'extérieur. Alors que j'attendais son discours, je me rongeais les ongles. 
© Starseed

_________________

I Don't Want To Miss A Thing
I could stay awake just to hear you breathing, Watch you smile while you are sleeping, While you are far away and dreaming, I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever, Every moment spent with you is a moment I treasure


Dernière édition par Seth Frances le Ven 2 Juin - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Mar 23 Mai - 12:48


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
Impossible de rester là les bras ballants, même si la belle blonde se retrouvait devant une situation inédite qui la laissait l'esprit embrumé. Tout ce qu'elle voyait et comprenait, c'est qu'il y avait un sérieux problème de santé et qu'avec une annonce pareille, ça allait être la folie dans les rues. En tant que flic, elle ne pouvait tout simplement pas fermer les yeux. Certes elle était perdue, se demandant quelle était la chose la plus importante à faire, là, tout de suite dans l'immédiat. Mais ce n'était pas en restant calfeutrée qu'elle en saurait plus. Non, elle allait accourir à son boulot où le commissariat devait déjà être sur le pied de guerre. Il fallait qu'elle les aide, tout de suite. Sauf que voilà, si ça n'avait engagé qu'elle, Skye serait déjà dehors. Mais il y avait son mari, et elle voulait s'assurer qu'il serait en sécurité. Elle lui demanda donc de rester ici pendant qu'elle allait prendre des nouvelles auprès de ceux qui seraient sûrement les mieux informés. Sauf qu'elle put à peine esquisser un geste que Seth la retint par le bras. « Skye ! Ce virus, c'est une très mauvaise idée que tu ailles au travail. Il est préférable de ne pas sortir du tout, voir... Je ne sais pas... D'attendre même si ce n'est pas notre truc. » La lieutenant le regarda, fronçant les sourcils tout en se demandant s'il plaisantait. Lui qui était du genre impulsif, il voulait attendre et ne rien faire ? « Tu plaisantes ? » demanda-t-elle alors, cherchant à décrypter les traits de son visage. Mais il semblait on ne peut plus sérieux, ce qui la fit froncer davantage les sourcils. Est-ce qu'il serait au courant de quelque chose de plus ? Elle ne comprenait plus. A moins qu'il ne s'inquiète pour elle ? « Mais... tu veux qu'on attende combien de temps ? Qu'on attende quoi ? » La question ne se posait pas vraiment. Seth devait simplement vouloir attendre que les choses redeviennent normales. Mais comment est-ce que ce serait possible si personne n'aidait ? C'est alors qu'un hurlement se fit entendre dehors. Instinctivement, Skye se précipita à la fenêtre pour voir un mort-vivant ? se jeter sur une jeune femme. « Il faut faire quelque chose ! » Et ni une ni deux, la blonde ouvrit la fenêtre et tira sur ce truc ignoble. Mais il était trop tard. Skye resta ainsi paralysée, son cerveau refusant d'accepter ce qu'elle venait de voir. Tout cela ne pouvait pas être réel...
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar




Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
484

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Morphine

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Ven 2 Juin - 19:40

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
Skye ✧ Seth
 Je m'en doutais! la tête de mule que j'avais pour faire ne voulait pas rester sans rien faire, moi non plus d'ailleurs, mais il était hors de question que je laisse celle-ci partir seule. Ce n'est pas parce que j'aime ma femme que je suis faible, je tiens énormément à elle, je ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose, alors oui, je préférais choisir une option de retrait, plutôt que la mettre en danger. Je comprenais que son instinct d'agent se réveil et qu'elle veuille foncer à son boulot pour aider ses collègues, seulement de mon côté, quand ça concerne ceux que j'aime, la je peux devenir très protecteur, je suis loyal envers ceux que j'aime mes les inconnus, qu'ils se débrouillent! j'avais retenu Skye par le bras et je pouvais déjà lire la colère et la surprise dans son regard. Alors que Skye fronçait des sourcils, elle fini par me demander si j'étais sérieux, pas besoin de mot entre nous, tout passe dans le regard. Cette fois-ci elle fronça encore plus des sourcils devant mon air des plus sérieux.

-Ce que je veux ? Qu'on trouve une autre solution mais surtout que tu ne t'expose pas en ville, c'est peut-être égoïste de ma part, mais on ne sait pas ce qu'il se passe et je le sens pas

C'est la qu'on entendit un hurlement, nous précipitant à la fenêtre sur le moment je crus rêver ... Un mort vivant était en train de se jeter sur une femme pour la dévorer.

-Attends, c'est trop tard pour elle ... Regarde il y en a des autres qui arrivent, prends le plus important on se casse

Et de suite je courus en direction de l'étage pour enfiler des vêtements, prendre un sac, mettre une lampe de poche, une couverture, j'avais aussi des armes, il allait nous en falloir. A nouveau j'entendis des hurlements, c'était toujours dehors, mais qu'est ce que c'était que ce virus ?  
© Starseed

_________________

I Don't Want To Miss A Thing
I could stay awake just to hear you breathing, Watch you smile while you are sleeping, While you are far away and dreaming, I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever, Every moment spent with you is a moment I treasure


Dernière édition par Seth Frances le Jeu 8 Juin - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Jeu 8 Juin - 11:47


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
Guère étonnée par la réaction de son mari qui voulait la protéger, elle se disait qu'il aurait pu au moins décider de vouloir venir avec elle au poste de police. Néanmoins, sur ce coup-là, Seth semblait avoir davantage un sixième sens qu'elle sur cette situation. Elle n'arrivait pas encore à mettre le doigt dessus, mais elle avait soudainement l'impression face à son mari qu'il comprenait mieux qu'elle ce qui était en train de se jouer. A moins qu'elle ne soit devenue plus impulsive que lui ? Ce serait bien possible entre son boulot et à force de vivre avec son beau ténébreux. Par contre, Skye ne comptait pas attendre indéfiniment ici. Il fallait absolument qu'elle bouge, qu'elle fasse quelque chose d'utile pour améliorer la situation ou moins éviter que ça ne s'aggrave. Elle demanda donc à Seth ce qu'il voulait faire, puisque ce dernier finirait de toute façon par avoir le dernier mot. Car même en supposant qu'elle se défile et qu'elle s'en aille, elle tenait trop à lui pour le laisser derrière. Or, si elle sortait, elle pouvait être sûr qu'il la suivrait, ou pire. Finalement, ce fut leur amour mutuel et la peur de perdre l'autre qui la décida à attendre. « Ce que je veux ? Qu'on trouve une autre solution mais surtout que tu ne t'exposes pas en ville. C'est peut-être égoïste de ma part, mais on ne sait pas ce qu'il se passe et je le sens pas. » Comme elle l'avait pressenti, Seth avait une intuition sur cette histoire pas claire. De son côté, son cerveau était bien trop en état d'urgence pour réussir à penser autrement et surtout pour penser prudemment. Dans son tempérament fougueux, elle était prête à foncer droit dans le mur si elle avait la certitude que ça aiderait ou que ça pouvait servir. Pour le coup, c'était Seth qui la retenait de faire n'importe quoi d'irréfléchie. Elle le regarda alors, sans trop avoir d'idée sur ce qu'ils étaient sensés faire en dehors d'aller aider dehors. Puis ils entendirent un cri strident et se précipitèrent à la fenêtre. Impétueuse qu'elle était, Skye ouvrait déjà la fenêtre et tirait sur ce mort-vivant. « Attends, c'est trop tard pour elle... Regarde il y en a des autres qui arrivent, prends le plus important on se casse. » Choquée, la blonde mit quelques instants à fermer la fenêtre et à ranger son arme. Sérieusement ? Des zombies ? L'épidémie transformait les gens en zombie ? C'était complètement irréel ! Ça n'avait aucun sens ! Skye était finalement surprise par le sang froid de son mari. Comment faisait-il ? Aucune importance pour le moment, la policière finit par attraper un sac et à mettre le minimum vital dedans ainsi que quelques babioles auxquelles elle tenait. «Chéri ? C'était quoi ces choses ? » finit-elle par demander sur un ton étrangement calme, complètement perdue par cette situation délirante qui lui échappait totalement. « Tu crois que... ça vient de l'épidémie ? » Et la question sous-jacente : est-ce qu'ils allaient eux-aussi se transformer en ces horribles cannibales ? Le regard inquiet, Skye sentait une angoisse l'envahir, celle d'être séparée ou de perdre ce mari qu'elle aimait tant, sans lequel elle ne pouvait et ne voulait plus vivre.
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar




Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
484

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Morphine

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Jeu 8 Juin - 14:50

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
Skye ✧ Seth
 A croire que j'étais en plein cauchemar, bien sur j'avais entendu parler de cet étrange virus, mais jamais je n'aurais crus que ça aurait pris une telle ampleur. Au début tout le monde avait crus à une grippe, une grippe assez violente, ensuite c'était devenu une épidémie, puis il y avait eu des nouveaux symptômes. Dans mon armurie j'écoutais toujours de la musique à la radio, mais en ce moment il m'arrivait d'écouter aussi les informations, et ce que j'avais entendu m'avait rendu soupçonneux, j'avais largement eu le temps de réfléchir par rapport à ce virus, puis j'en avais conclus que ça n'allait surement pas s'arranger, par contre de la à voir des gens se dévorer entre eux ... Oui la c'était la grosse surprise ... Je connaissais Skye, elle avait besoin de bouger, elle n'allait pas rester sans rien faire, mais cette fois-ci il était hors de question que je la laisse aller en ville seule. Après avoir vue ce spectacle des plus macabre par la fenêtre, je lui avais dit de faire ses bagages, il était temps de se barrer. J'avais pris tout ce qui pourrait être vital, gourde, carte, couverture, arme ... Puis je rejoins Skye qui faisait aussi ses bagages.

-Je ne sais pas ... Des personnes malades sans doute enfin ... J'ai jamais vue une maladie provoquer ce genre de chose, à croire que ce sont des personnes qui ont perdu la tête


Je voyais bien que Skye était perdu, alors je gardais mon assurance, je devais resté calme.

-Tu sais à la radio j'ai entendu des choses étranges sur cette épidémie, mais je t'expliquerais quand ont sera partis, il va aussi falloir qu'on passe par l'armurie, je vais charger la camionnette

Hors de question de partir avec une petite voiture, puis je n'allais surement pas abandonner ma moto non plus. Puis on pourrait mettre un maximum de chose dans la camionnette. Avant de partir je l'embrassais, lui montrant que j'étais présent et qu'il était hors de question que quelque chose nous sépare.  
© Starseed

_________________

I Don't Want To Miss A Thing
I could stay awake just to hear you breathing, Watch you smile while you are sleeping, While you are far away and dreaming, I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever, Every moment spent with you is a moment I treasure


Dernière édition par Seth Frances le Jeu 13 Juil - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Mer 28 Juin - 19:13


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
Elle avait beau être habituée aux états d'urgence, cette situation-là sortait tout de même sacrément du lot ! Et si Skye avait été toute énergique au début par besoin de palier à l'incohérence de ce qui se déroulait, elle était maintenant confuse après le meurtre complètement dingue devant lequel elle avait assisté sans rien pouvoir faire. Du coup, elle suivait Seth, à défaut de savoir quoi faire d'autre et parce que de toute façon, il ne la laisserait pas partir seule dans les rues. De plus, sa proposition d'aller chercher d'autres armes et de devenir un armurier ambulant était, il lui semblait, plutôt une bonne idée par rapport à ces trucs bizarres qui se baladaient dehors et tuaient des gens. Néanmoins, Skye sentait la panique affluer. Elle avait toujours fait un boulot qui faisait appel à la logique, alors tomber soudainement dans des contes macabres, la jolie blonde se sentait un peu dépassée. Tout en attrapant des affaires, elle demanda alors à son mari ce qu'il pensait de ce qu'ils avaient vu par la fenêtre. « Je ne sais pas... Des personnes malades sans doute enfin... J'ai jamais vu une maladie provoquer ce genre de chose, à croire que ce sont des personnes qui ont perdu la tête. » Des personnes malades ? Vu la tête qu'ils avaient, ça semblait sacrément grave ! On dirait presque... qu'ils se putréfiaient sur place. Quelle horreur ! Est-ce que ça pourrait être le retour de la peste ou d'une épidémie du genre ? Quand même... ils auraient été au courant, on avait des remède contre ça maintenant ! Tout cela était... trop bizarre ! Trop fou ! Seth dut comprendre son désarroi car il prit le temps de lui expliquer pour la calmer. « Tu sais à la radio j'ai entendu des choses étranges sur cette épidémie, mais je t'expliquerais quand on sera parti. Il va aussi falloir qu'on passe par l'armurerie, je vais charger la camionnette. » Vraiment ? Alors elle avait hâte qu'ils soient dehors pour qu'il lui explique tout ça. Skye se demandait tout de même pourquoi il ne lui en avait pas parlé avant. Sûrement parce qu'il avait pensé que ça n'en valait pas le coup ? « Très bien, je me dépêche. » déclara-t-elle plus calme. Puis Seth l'embrassa, lui démontrant dans ce geste qu'elle pouvait compter sur lui et qu'il ne l'abandonnerait pas. Affichant un sourire, elle déposa un léger baiser sur ses lèvres à son tour. Tant que Seth serait là, tout irait bien. Skye se dépêcha de mettre les affaires auxquelles elle tenait et qui leurs seraient utile au cours de cet périple, aventure dont la policière n'imaginait pas encore la durée et l'horreur qui les attendait. Elle attrapa ensuite son pistolet et se dirigea vers sont mari. « Je suis prête à partir. » déclara-t-elle tout en prenant le temps de s'apaiser en sa présence. Skye ne savait pas ce qui les attendait, alors elle voulait profiter de chaque instant qu'elle pourrait passer avec son mari. Car après tout, on ne savait jamais de quoi le lendemain était fait, aujourd'hui encore moins qu'hier avec ces gens assoiffés de chair et de sanf qui parcouraient les rues.
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar




Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
484

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Morphine

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Jeu 13 Juil - 17:11

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
Skye ✧ Seth
 C'était la première fois que je faisais face à ce genre de situation, ça devait sans doute être aussi une première pour Skye, en tout cas une chose était sur, il allait falloir garder notre sang froid. Alors je ne pris pas le temps de chercher ou de regarder davantage, mon instinct me disait de fuir le plus vite possible avec ma femme, faire mes bagages, prendre le principal et partir loin, très loin de cet enfer. Skye avait des yeux magnifiques, je pouvais me perdre dans son regard, en regardant celle-ci, je ne pus m'empêcher de lui déposer un baiser avant de coller mon front contre le sien, jamais je ne pourrais supportais de perdre celle-ci. Puis je lui expliqua rapidement, que j'aurais des choses à lui dire par rapport à cette épidémie, mais pour le moment, il était de faire nos bagages, de loin je pouvais entendre les hurlements et je n'avais vraiment pas envie de traîner. Alors que Skye était en train de se dépêcher à faire les bagages, je fis comme elle, tout en chargeant notre camionnette. Lorsque Skye me prévint qu'elle était prête à partir, j'hochais la tête, claquant les portières arrières de la camionnette, j'avais fini de remplir celle-ci, il ne resté plus que les armes. De loin je regardais notre maison avec tristesse, puis je secouais la tête.

-Maintenant on va en ville le plus rapidement possible et ensuite ... Il faudra rouler et sans doute ruser


Skye était monté côté passager alors que je prenais le volant, avant que je ne ferme la portière un malade vint m'attaquer, j'eu juste le temps de lui donner un immense coupe de pieds dans la tête, celui-ci grogna et j'eu le temps de fermer la portière avant qu'il ne revienne à la charge. Démarrant la camionnette, je pouvais à présent voir tout le chaos qui était en train de se propager dans notre quartier.  
© Starseed

_________________

I Don't Want To Miss A Thing
I could stay awake just to hear you breathing, Watch you smile while you are sleeping, While you are far away and dreaming, I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever, Every moment spent with you is a moment I treasure


Dernière édition par Seth Frances le Mer 19 Juil - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Ven 14 Juil - 18:01


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
Les hypothèses sur ce qui pouvaient être en train de se passer se faisaient légion dans la tête de la policière. Et plus son cerveau tournait, moins il en venait à des choses rationnelles. Et bon, c'était quoi ces citoyens qui se tenaient bizarrement et qui sautaient sur d'autres citoyens pour bouffer leurs tripes ? Était-ce dû à une maladie genre la rage ? Ou bien est-ce que ça provenait d'une nouvelle drogue ? Une bactérie, un virus ? Il y avait forcément une logique à tout ce qui était en train de se passer ! Et surtout, il y avait sûrement des chercheurs qui étaient déjà en train de se pencher sur cet étrange fléau non ? Skye fut finalement bien surprise d'entendre son mari lui signaler qu'il avait entendu quelque chose sur ce qui se passait à la radio. Comment se faisait-il qu'elle n'ait pas été au courant ? Mais l'heure n'était pas encore aux questions. La situation était urgente et la policière accepta de mettre ses interrogations de côté pour partir chercher des armes sur le lieu de travail de Seth. Une fois fait, elle le rejoignit. « Maintenant on va en ville le plus rapidement possible et ensuite... Il faudra rouler et sans doute ruser. » Rouler ? Jusqu'où ? Ruser ? Pour quoi faire ? Skye ne comprenait plus rien, mais elle attendait. Elle avait une entière confiance en Seth et savait qu'il lui dirait tout au moment voulu. N'empêche... Elle se croyait en plein cauchemar là... Pour la femme indépendante et la lieutenant qu'elle était, elle n'était pas habituée à perdre le contrôle sur tout de cette manière. Ça lui donnait mal à la tête. Tout cela ne pouvait qu'être un mauvais rêve dont elle se réveillerait bientôt. « Euh, d'accord... » fit-elle en montant du côté passager. Puis elle tourna la tête vers son mari et eut juste le temps de hurler. « SETH ! ATTENTION ! » Une de ces choses bizarres venait de s'en prendre à l'armurier, mais ce dernier lui mit un royal coup de pied en pleine face avant de fermer la portière et de démarrer sur les chapeaux de roues. A cran, Skye le fixait tandis que Seth semblait avoir à peine été touché par ce qui venait de se produire. « Ça... ça va ? » demanda-t-elle, bien que c'était sûrement une question qu'elle se posait plus à elle qu'à lui. Le cœur battant, Skye commençait à peine à comprendre à quel point sa vie ne serait plus jamais comme avant, et à quel point elle allait devoir devenir encore plus forte pour survivre à toute cette folle histoire. « Tu veux bien me parler de ce que tu as entendu à la radio ? » demanda-t-elle ensuite, ayant terriblement besoin de savoir et se sentait aller de plus en plus mal face à cette situation qui lui échappait totalement.
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar




Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
484

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Morphine

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Mer 19 Juil - 14:41

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
Skye ✧ Seth
 Pliant bagage il était temps de partir, alors que j'étais rentrer dans la camionnette, l'une de ses créatures réussi à se faufiler à travers la portière. Skye hurla et moi j'eu juste le temps de me dégager de la prise du "malade", avant de lui donner un immense coup de pied sur la tête. J'entendis un craquement et celui-ci tomba au sol et je pus fermer la portière. Ne montrer aucun sentiment et rester calme, difficile quand on a l'impression de vivre l'apocalypse. De suite Skye me demanda si j'allais bien, ne quittant pas la route des yeux, de peur qu'un nouveau malade vienne attaquer par surprise, j'hochais la tête, arrivant tout de même à lui prendre la main.

-Je vais bien Skye, il m'a à peine touché, je n'ai rien ... Heureusement j'ai été rapide, surtout que je ne sais pas comment cette maladie se propage

Je ne voulais pas que Skye tombe malade à cause de moi, mais visiblement c'était le contact direct avec le sang ... Enfin c'était ce que j'avais entendu dire à la radio. D'ailleurs parlant radio, Skye voulut en savoir davantage ce que je comprenais parfaitement. Alors que nous nous rendions en ville, l'accès était complètement libre, par contre en sens inverse, c'était le contraire, tout le monde cherché à fuir.

-Pendant que je travail dans la boutique je laisse la radio allumée, d'habitude c'est du vieux rock que je mets, puis j'ai entendu parler de cette étrange maladie ... Alors j'ai fini par écouter tout les jours, au début ça a commencé comme une simple grippe, après il y avait des personnes qui commençaient à montrer des signes de violence ... Cette maladie est un véritable mystère et elle ne cesse d'évoluer, avant elle prenait des jours pour que le patient ait les premiers symptômes, ensuite des heures et maintenant des minutes

Je fis une pause

-Récemment j'ai entendu dire que des personnes venaient à se comporter comme des animaux, puis que le virus était transmis par morsure ou griffure, c'est tout ce que je sais  
© Starseed

_________________

I Don't Want To Miss A Thing
I could stay awake just to hear you breathing, Watch you smile while you are sleeping, While you are far away and dreaming, I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever, Every moment spent with you is a moment I treasure


Dernière édition par Seth Frances le Lun 28 Aoû - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Mar 8 Aoû - 10:23


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
La policière était tétanisée. Non seulement tout ce qu'elle vivait depuis ce matin n'avait aucun sens, mais en plus elle avait eu la peur de sa vie lorsqu'une de ces choses avait failli réussir à atteindre son mari. Et pour le coup, elle ne savait pas ce qui avait été le plus atroce, qu'il arrive quelque chose à Seth ou la vision de trop près de ce qui avait été un humain. Si au début Skye avait pensé qu'il pouvait s'agir d'une forme de rage provenant d'un coup de folie, elle venait maintenant de se détromper. La pâleur du visage, le regard vide, l'expression sans vie... Elle en trembla rien qu'en revoyant cette horrible image, et pourtant Skye en avait vu des horreurs en travaillant à la criminelle. Mais ça, c'était autre chose. Se contentant d'abord de hocher la tête, Seth démarra au plus vite sans quitter la route des yeux, avant de prendre la main de sa femme pour la rassurer. « Je vais bien Skye, il m'a à peine touché, je n'ai rien... Heureusement j'ai été rapide, surtout que je ne sais pas comment cette maladie se propage. » Muette, Skye ne pouvait que l'observer pendant qu'il conduisait. Elle hocha la tête mais avait encore besoin de calmer les battements de son cœur. Elle resserra ensuite ses doigts autour de sa main. Elle avait tellement eu peur... Ça faisait beaucoup de chose à intégrer, et Skye avait dû mal de le faire. Comment une personne logique comme elle, habituée à des faits, pouvait accepter ça ? Non, il devait forcément il y avoir une explication à tout cette histoire de dingue ! Ça prendrait du temps, mais ils finiraient par savoir. « Comment savoir si c'est bien une maladie ? Et si elle contagieuse ? » Seth en sachant plus qu'elle, il était temps qu'il lui raconte ce qu'il avait entendu. La blonde n'avait en effet pas vraiment le temps d'écouter les dernières informations entre deux suspects. Elle préférait clairement utiliser le temps qu'il lui restait pour être au côté de son mari. « Pendant que je travaille dans la boutique, je laisse la radio allumée. D'habitude c'est du vieux rock que je mets, puis j'ai entendu parler de cette étrange maladie... Alors j'ai fini par écouter tous les jours, au début ça a commencé comme une simple grippe, après il y avait des personnes qui commençaient à montrer des signes de violence... Cette maladie est un véritable mystère et elle ne cesse d'évoluer, avant elle prenait des jours pour que le patient ait les premiers symptômes, ensuite des heures et maintenant des minutes. » Maintenant qu'il en parlait, Skye se souvenait avoir entendu ce genre d'infos. Mais elle n'y avait pas fait attention plus que ça, pensant qu'il s'agissait uniquement d'un problème médical ou psychiatrique. Sans compter que de nouvelles affaires tombaient régulièrement sur son bureau déjà bien entassé. A présent, elle regrettait de ne pas avoir assez prêté attention à tout ça. Si elle l'avait fait, peut-être qu'elle en saurait plus, ce qui serait un atout majeure au vu des circonstances. Peu à peu, son esprit rationnel prit le dessus sur sa peur. Elle décortiquait ces nouvelles informations et les analysait pour trouver la clé de la réponse, ou du moins le cheminement logique de ça pour obtenir des pistes à creuser, avoir des réponses, et au final, une solution. « Récemment j'ai entendu dire que des personnes venaient à se comporter comme des animaux, puis que le virus était transmis par morsure ou griffure, c'est tout ce que je sais. » Morsure ou griffure ? Son cerveau se mit en état d'alerte. « Est-ce qu'il t'a griffé !? » demanda-t-elle en se redressant sur son siège et en allongeant déjà son bras pour vérifier qu'il n'avait rien. Elle fut cependant vite rassurée, et profita d'être prêt de lui pour laisser ses bras autour de son cou et l'embrasser sur la joue. « Promets-moi d'être prudent. S'il devait t'arriver quelque chose... » Elle ne s'en remettrait pas, et préfèrerait se laisser mourir que survivre dans un monde où il ne serait plus. Ils arrivèrent finalement à l'armurerie, et Skye ne put que se rendre compte que l'état d'urgence était partout autours d'eux. Une chose était sûre, elle était prête à tout pour protéger l'homme qu'elle aimait.
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar




Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
484

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Morphine

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Lun 28 Aoû - 0:09

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
Skye ✧ Seth
 Comment en une matinée tout pouvait radicalement changer ? Une maladie, une expérience tournée ou tout simplement le destin ? Je n'en savais rien, mais ma priorité absolue était de protéger ma femme, faire nos bagages, se préparer à se battre et fuir! alors que ce rôdeur m'avait retenu par surprise, j'avais réussi à me libérer de celui-ci en lui écrasant la portière sur la tête, lui donnant aussi un violent coup de pied. On pouvait voir des gens du quartier courirs en tout sens, certains en sang et qui seront sans doute bientôt contaminés, des autres personnes qui fuyaient ou qui hurlaient auprès de parent ou d'amis morts, c'était chaotique. Il nous fallait fuir, récupérer des armes, puis partir le plus loin possible! alors que Skye était inquiète par rapport à ma dernière rencontre, je parle évidemment de ce "zombie" qui m'avait attrapé la jambe, je rassurais celle-ci lui disant que je n'avais rien, puis elle voulut des explications, vue que je lui avais parlé plus tôt que j'en avais un peu entendu parler de cet étrange virus. Alors que je lui expliqué, de suite Skye eu le réflèxe de demander si il m'avait griffé et je détournais la tête vers elle.

-Si il m'aurait griffé je n'aurais même pas pris le risque de rester dans cette voiture


Puis je regardais de nouveau la route, j'étais plus que sérieux, plutôt mourir que d'infecter Skye, c'était une battante, elle avait aussi des chances de s'en sortir seule, je n'aurais pas pris le risque de devenir comme ... Ce genre de chose pour ensuite ... Non je ne préférais pas y penser. Alors qu'elle c'était rapprochée, m'embrassant la joue, j'eu envie de la prendre dans mes bras pour la rassurer davantage, seulement ce n'était pas le moment, alors je profitais de sa présence.

-Je te le promets Skye et promets le moi aussi car je ne pourrais pas vivre sans toi


Sur ces paroles, voilà qu'on arrivé en ville ... Il n'y avait pas de mot mise à part apocalyptique. Il y avait des personnes en sang, des voitures retournées, enflammées, il y avait aussi des braquages, c'était la folie et parmi ce chaos on pouvait voir des morts vivants. Bien vite je pus entendre cogner sur les vitres, des gens suppliants et d'autres étant contaminés crachant du sang, puis cognant pour passer à travers la vitre, je du alors donner un coup d'accélérateur pour faire tomber un amas de vivant et de mort pour me frayer un chemin. 
© Starseed

_________________

I Don't Want To Miss A Thing
I could stay awake just to hear you breathing, Watch you smile while you are sleeping, While you are far away and dreaming, I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever, Every moment spent with you is a moment I treasure


Dernière édition par Seth Frances le Dim 3 Sep - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Sam 2 Sep - 23:16


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
En finissant par apprendre comment se transmettait cette étrange épidémie, Skye sauta presque sur son mari bien qu'il soit au volant pour vérifier qu'il n'avait rien. Loin de s'inquiéter pour sa propre sécurité, elle avait une peur bleue de perdre son mari d'une manière aussi simple et stupide. La policière refusait déjà catégoriquement qu'on lui vole son mari, mais encore plus que ça le soit par une de ces créatures. Cependant, alors qu'elle avait déjà le nez sur son bras et qu'elle se trouvait penchée sur lui, il la rassura comme à son habitude. « S'il m'aurait griffé, je n'aurais même pas pris le risque de rester dans cette voiture. » Elle savait pourquoi. Leur relation était tellement profonde et passionnée qu'il ne la mettrait jamais sciemment en danger, de même qu'elle ne le ferait jamais. Du coup, malgré que chacun ait choisi une carrière relativement dangereuse, ils faisaient toujours attention à l'autre et veillaient constamment au bien-être de leur conjoint. S'ils devraient être des oiseaux, les inséparables seraient eux, incontestablement ! « Je sais mais... » Mais ne me quitte jamais, même s'il devait t'arriver quelque chose, car je ne deviendrais que l'ombre de moi-même et mes ténèbres cachent un terrible monstre sans cœur, eut-elle envie de dire. Sauf qu'il le savait déjà, bien qu'il parvenait toujours à voir le meilleur en elle. « Ne me demande pas de ne pas m'inquiéter, tu sais que j'en suis incapable lorsqu'il s'agit de toi. » sourit-elle, toujours aussi amoureuse et enfin soulagée. Son caractère manipulateur, insolent et fier faisaient d'elle une excellente enquêtrice, mais une femme difficile à supporter pour une bonne partie de l'humanité. Loin du visage de poupée qu'elle avait conservé, elle savait se montrer impitoyable. Aussi, qui d'autre qu'un loup solitaire et intelligent comme elle aurait pu la conquérir ? Elle lui fit ensuite promettre de redoubler de prudence pour qu'il ne lui arrive rien, car il lui serait impossible de continuer à respirer sans lui à ses côtés. « Je te le promets Skye, et promets le moi aussi car je ne pourrais pas vivre sans toi. » La belle blonde eut un sourire plein de tendresse, oubliant presque la dureté et l'incohérence de la situation. « Promis. » Et elle lui plaqua un baiser sur la joue, simplement heureuse qu'ils aillent bien et que leur lien soit toujours aussi fort, sinon plus face aux marcheurs putréfiés qui trainaient de plus en plus au fil du temps qui s'écoulaient.

Arrivant finalement en ville, son centre était la proie d'un chamboulement évident. Pour peu qu'il y ait du brouillard et Skye aurait pensé à une catastrophe nucléaire. Après tout, ça aurait expliqué le corps en pleine décomposition des gens qui erraient encore dans les rues, non ? Observant avec attention tout ce qui se passait autour d'elle, son instinct finit par lui dire de sortir après les voleurs et autres personnes sans la moindre morale, mais elle se souvint qu'il y avait plus important pour le moment. N'empêche, elle ne put s'empêcher de serrer les dents. Ces individus la mettait hors d'elle. Grrr. Mais elle fut violemment sortie de ses pensées par un coup d'accélérateur de la part de Seth. Ses mains se plaquèrent sur le tableau de bord, et elle constata horrifiée qu'il passa sur des vivants comme sur des marcheurs pour pouvoir avancer. Bien que policière, pas sûre qu'elle puisse s’habituer à ça. Par la suite elle n'osa rien dire. Y avait-il seulement quelque chose à dire alors qu'elle assistait impuissante à l'effondrement de sa ville et de sa vie ? Puis ils arrivèrent enfin à l'armurerie, mais comme il fallait s'y attendre, des pillards étaient déjà là. Skye sortit son arme de service. « On passe par derrière, où on fonce dans le tas ? » demanda-t-elle en reprenant son ton professionnel, prête à faire un carton sur ces gens qui, pour la majorité, n'étaient pas là pour protéger leur famille mais bien en vu de faire leur loi plus tard.
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas

THE END IS NEAR
avatar




Lying close to you feeling your heart beating,
And I wondering what you are dreaming,
Wondering if it's me you are seeing,
Then I kiss your eyes and thank god we're together,
I just want to stay with you in this moment forever, forever and ever

× A propos du vaccin : :
Non - Il ne l'a toujours pas trouvé

× Âge du perso : :
40 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Avec ma femme Skye (Marginaux)

× Avant, j'étais : :
Armurier

× Messages : :
484

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Morphine

× Avatar : :
Norman Reedus

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Bloody

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Dim 3 Sep - 14:17

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé
Skye ✧ Seth
 J'eu un sourire en coin, regardant Skye tout en lui lançant un clin d'oeil, je n'allais pas me laissé avoir aussi facilement, qu'elle en soit rassuré de ce côté la, et je ferais en sorte de la protéger, même si je savais qu'elle était très débrouillarde, et qu'il ne valait mieux pas trop la chatouiller. Ma femme peut mordre facilement, c'est une guérrière, sous son aire angélique se cache une véritable tigresse, et je suis bien placé pour le savoir. Je profitais de la proximité de ma femme pour tenter de me détendre malgré ce chaos. Lorsqu'on entra en ville, cette fois-ci je pouvais lire sur le visage de ma femme ses instincts de policiers tentaient de reprendre le dessus sur elle. Elle était face à des braquages, des vols, de la violence gratuite, puis moi qui en rajouter une couche en donnant un coup d'accélérateur sur les morts et les vivants, seulement je n'avais pas le choix, pour passer à travers ce chaos, je devais sacrifier des vies. Après quand on regarde bien, il y avait peu de chance qu'il y ait beaucoup de survivant, puis si je commençais à accepter une personne, pourquoi ne pas accepter les autres ? Je n'avais pas un immense camion, juste une camionette et pour moi, la chose la plus importante était de protéger ma femme, de survivre, maintenant c'était chacun pour soit. Je repris la parole.

-Désolé sur ce coup-là je n'ai pas le choix ... Jamais on ne pourra sauver tout le monde, il faut penser à nous

J'étais sur que Skye pouvait parfaitement comprendre ou je voulais en venir, après elle était agent de police, je ne pouvais pas non plus retenir ses instincts d'agent, sans oublier qu'elle était vraiment têtu. Alors que nous arrivions près de ma boutique, on pouvait déjà y voir des pillards ce qui me fit grogner. Alors que Skye reprit la parole je repris.

-On va passer par derrière, j'ai une arrière boutique avec un peu de chance il n'y aura pas de pillard, j'y fonce, tu garde la voiture, n'hésite pas à tirer

Alors que j'allais me garer derrière le bâtiment, je regardais encore une fois Skye confiant, puis je courus ne prenant pas le temps d'ouvrir la porte, à la place je fracassais celle-ci d'un immense coup de pieds pour arriver dans l'arrière boutique. Je pris un sac le remplissant d'un maximum d'arme et de munition, je pouvais entendre de loin les pillards dans mon magasin, après je ne pouvais rien faire, le temps était vraiment compter. Prenant des grenades et des nécessaires de survis, j'entendis tirer à l'extérieur, de suite je relevais la tête courant à nouveau vers l'extérieur, un colt en main. 
© Starseed

_________________

I Don't Want To Miss A Thing
I could stay awake just to hear you breathing, Watch you smile while you are sleeping, While you are far away and dreaming, I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever, Every moment spent with you is a moment I treasure
Revenir en haut Aller en bas

I SEE OPPORTUNITIES
avatar



Comment puis-je commencer quelque chose de nouveau avec tout cet hier à l'intérieur de moi-même ? (Leonard Cohen)



× A propos du vaccin : :
n'a pas reçu le vaccin et est plutôt mitigé sur ce remède miracle

× Âge du perso : :
41 ans (15/07/1976)

× Localisation (+ avec qui) :
sur la route avec Seth Frances

× Avant, j'étais : :
Policière à la criminelle

× Messages : :
50

× Points de vie : :
5

× Copyright : :
Sevenways (avatar)

× Avatar : :
Diane Kruger

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Senara ou Larme d'Étoile

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé Dim 3 Sep - 19:40


   
WHEN THE DARKNESS RISE
Life leaves scars. Sometimes you don’t see them until later. Sometimes you don’t know where they’ve come from. Sometimes they fade before your eyes. But the world leaves its mark on us. (Karina Halle)
Lorsque Seth avait manœuvré la voiture pour forcer le passage, emportant des personnes belles et biens vivantes sur et sous le capot, Skye était restée choquée. Est-ce qu'il avait vraiment... ? Le policière n'en revenait pas que son mari vienne de faire cela, mais elle n'en revenait pas non plus qu'elle comprenne pourquoi il l'avait fait. D'ailleurs, l'armurier dut sentir malaise car il lui expliqua son geste sans qu'elle ne le lui demande. « Désolé, sur ce coup-là je n'ai pas eu le choix... Jamais on ne pourra sauver tout le monde, il faut penser à nous. » Skye pouvait être terrible, mais sur ce coup-là Seth s'était montré bien plus pragmatique qu'elle ne l'aurait jamais été. Écraser des innocents ? Sérieusement ? Bien sûr elle savait qu'ils ne pouvait pas sauver tout le monde, d'autant qu'ils mettraient leur propre vie en danger que ça n'en vaudrait pas la peine si c'était pour qu'en définitive tout le monde crève. N'empêche... Sa conscience ne parvenait pas à intégrer cette notion de survie, elle qui s'évertuait justement à ce que les gens puissent vivre avec des lois qui les protègent et éviter la disparition de la démocratie au profit d'une régence tyrannique. « Je sais mais... Tu... Tu crois qu'ils sont morts ? Je veux dire... Je sais pas si je pourrais faire ça. Pas à ce prix-là... » Et pourtant, les innocents deviendraient peu à peu des prédateurs et on ne reconnaitrait plus ses amis de ses ennemis. La loi de la jungle allait revenir si on trouvait pas rapidement une solution à ce virus. Les gens étaient déjà complètement fous dans les rues.

Arrivés à l'armurerie, Skye demanda à son mari comment procéder, vu que des pillards étaient déjà là à tout dévaliser. « On va passer par derrière, j'ai une arrière boutique. Avec un peu de chance, il n'y aura pas de pillard. J'y fonce, tu gardes la voiture. N'hésite pas à tirer. » Il ne fallait pas lui dire deux fois. La policière hocha la tête, prenant la place du conducteur et sortant son arme. Elle couvrit les arrières de son mari tandis qu'il entrait - peut-être pour la dernière fois avant longtemps - dans sa boutique. Aux aguets, elle pria intérieurement pour qu'il se dépêche et qu'il ne lui arrive rien. Finalement, le laisser entrer seul n'était pas une si bonne idée que ça... Sauf qu'il fallait être sûr que personne ne leur pique leur van. Quant finalement, elle vit débarquer des pillards. Une bande de trois qui se dirigeait vers elle. Skye pointa son arme veux eux, peu sûre d'être prête à faire feu après qu'ils venaient d'écraser des innocents tout à l'heure. Mais leurs regards et leurs violences la firent rapidement changer d'avis. « Arrêtez-vous tout de suite où je vous plombe le cul. » les menaça-t-elle. Ils s'arrêtèrent un instant, avec de continuer à avancer comme si elle tenait un pistolet à eau. Sans autre sommation, elle visa le premier qui s'écroula. Skye savait parfaitement que ce genre de vermine irait jusqu'au bout si elle ne montrait pas tout de suite qui menait la danse. Les deux autres se regardèrent et détallèrent. Même pas de compassion pour leur pote. OK il était probablement mort, mais quand même. En tant cas, ça fit arriver Seth plus vite que prévu. La belle blonde croisa son regard avant de s'apercevoir qu'il avait tout une armada d'armes en tout genre dans les bras et planquer dans ses vêtements et dans son sac. « Tu as fini ? » s'enquit-elle sans même faire de rapport sur le pourquoi de son coup de feu. De toute façon elle n'avait pas vraiment besoin de le faire. Le type allongé dans une marre de sang faisait comprendre ce qui venait de se passer quelques instants plus tôt. Décidant ensuite qu'il était temps de mettre les voiles, les deux amoureux grimpèrent dans la camionnette et quittèrent le centre-ville. Pour le meilleur et pour le pire, ils allaient devoir se débrouiller avec leur arsenal jusqu'à ce que le gouvernement ne règle ce problème de taille. Mais pour le moment, l'essentiel était qu'ils soient tous les deux, sains et saufs.

Fin du RP
code by bat'phanie

_________________
Then she kissed him until the sky seemed to fade out and all her smiles and tears to vanish in an ecstasy of eternal seconds.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: FLASHBACK : Le jour où tout a basculé

Revenir en haut Aller en bas

FLASHBACK : Le jour où tout a basculé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS :: RPS TERMINÉS-