Come on, let's go | Thobea
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a CINQ ans & sa saison 6 est mise en place. Nouveautés à découvrir ici (le tout accompagné d'un recensement au passage obligatoire).
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Come on, let's go | Thobea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Come on, let's go | Thobea Dim 25 Juin - 20:08


Come On, let’s go !
Thobea
Elle soupira en rentrant dans le camps avec son sac a dos.  Elle était partie faire un tour car elle avait besoin d’air, et elle avait prise ce sac a dos pour faire croire qu’elle partait en expédition solo. Ca lui arrivait souvent, alors qu’en faite, elle n’allait pas du tout chercher des ressource, elle allait juste se ressourcé. Elle allait grimper aux arbres, courir, sauter, elle allait entretenir son agilité et son corps. Elle ne voulait pas perdre ses facultés en restant trop longtemps a l’Angel camps où il ne se passe jamais rien de vraiment intéressant.  Et elle se voyait mal courir sur les toits du camp, elle se ferait trop remarquer. Non, personne ne devait savoir qu’elle avait l’agilité d’un chat.  Elle essayer de faire profile bas, elle devait comme d’habitude tous les berner. Sinon son plan avec Thobias allait tomber à l’eau.  Elle  retourna à pas de loup, ou plutôt de chat dans la maison de Lori,  mettre son sweet a capuche et  ressortie par la fenêtre.    Oui, elle utiliser rarement les portes, mais ça ce n’était un secret pour personne.  Elle se laissa glisser le long de la gouttière qui passer juste à coté de sa fenêtre et une fois au sol, elle mit sa capuche sur sa tête comme pour passer inaperçu. Elle alla d’abord faire un petit tour à la réserve, comme d’habitude elle y entra par les conduits d’aération. Elle prit  de quoi manger, qu’elle mit tranquillement dans son sac a dos, et repartie aussi vite et par le même chemin que quand elle était entré.

Une fois sortie de la réserve, son sac a dos plein, elle remis sa capuche et discrètement alla a la maison qu’occupé Thobias. Elle en fit le tour et escalada la gouttière pour encore une fois entré par la fenêtre. Elle s’introduit dans la pièce ou le blond était. Elle n’avait comme d’habitude pas fait de bruit, elle avait était aussi discrète qu’une ombre.  Elle se mit assise sur le bord de la fenêtre et souri toute fière de surprendre le blond. «Bon on y va ou quoi ?» Dit elle d’un ton amuser.«J’ai fais le plein de bouffe, on peu partir la journée sans problème.» Elle était prévoyante, et puis, dans ce nouveau monde on ne sait jamais ce qui peu arrivé. Alors elle avait prévue large, histoire de pas être pris au dépourvue s’il leur arrivait une merde. Elle enleva le sac a dos en toile de sur son dos et le posa devant la fenêtre sur le sol un peu poussiéreux.  «Comme t’es l’homme fort, c’est toi qui portera la bouffe»  Dit elle simplement toujours en lui souriant. Elle savait qu’il allait rallait, mais bon c’était dans ses habitudes. S’il ne râlait pas, c’est qu’il y avait un problème. En l’attendant elle fini par se dire qu’elle allait visiter un peu. Elle se laissa donc glissé sur le sol et se mit a marcher dans la pièce «En faite c’est nul, toutes les maisons ici ce ressemblant.» Constata t elle presque déçut. Elle n’était pas rentré dans beaucoup de maison, mais les rare où elle était allé étaient toute presque pareil. C’était ennuyant, surtout pour Thea qui aimait découvrir des lieux nouveaux.

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Mer 28 Juin - 14:30


Come on, let's go

A l'époque déjà, Théa et Thobias formait un duo de choc. Discrets tous les deux, ils étaient très doués pour faire profil bas et ne surtout pas se faire remarquer. Mais, et c'est indéniable, Théa est la plus maligne des deux. A ce niveau-là, en tout cas. La preuve, elle vient d'entrer dans la maison qu'il occupe sans qu'il ait pu la remarquer. C'est en tournant la tête qu'il la voit, tranquillement assise sur le rebord de sa fenêtre. Il fait un pas en arrière, surpris, avant que son cerveau ne rassemble toutes les infos et lui fassent réaliser de qui il s'agit ... Un grognement lui échappe. Elle a l'air fière d'elle, la tigresse. Enfin, tigresse ... Elle a plus la carrure d'un chat. D'un chat incroyablement chiant, d'ailleurs. « Ouais, on y va. » Grommelle-t-il dans sa barbe. Il ne dit rien vis-à-vis du fait qu'elle est entrée chez lui sans même frapper à la porte - c'est une habitude chez elle, hein - et hoche la tête. Effectivement, c'est lui qui portera la bouffe. Autant profiter du côté très discret et habile de la jeune femme pour cette sortie. Il va la suivre plus qu'autre chose, et ça lui va bien. Thobias n'est peut-être pas très intelligent mais il est physiquement plus imposant que Théa. En fait, ils se complètent très bien tous les deux. Et ça ne date pas d'aujourd'hui : ce duo a toujours très bien fonctionné.

Mais là n'est pas la question. Ils doivent y aller. Théa a l'air bien trop occupé à visiter sa maison pour l'instant. Il la suit, peu désireux de la laisser vagabonder à sa guise sans se soucier de ça. Il lui fait confiance, ce n'est pas un problème, mais il reste tout de même sur ses gardes. Elle pourrait, un beau jour, décider de se venger d'une façon ou d'une autre de ce qu'il s'est passé entre eux il y a plusieurs mois en arrière, ce qui les a séparés pour une longue durée. Inutile de revenir sur la chance qu'ils ont de s'être retrouvés aujourd'hui et tout ça ... C'est l'évidence même. « Tu penses vraiment qu'ils ont pris le temps de faire une maison différente à chaque fois ? » Il fronce les sourcils, incrédule. Non, impossible qu'elle ait vraiment cette idée-là dans le crâne. Elle n'est pas si bête. Et heureusement, sinon ils seraient dans la merde tous les deux. « Bon, je croyais qu'on devait y aller ... J'suis prêt moi. » Il désigne son sac à dos à lui, posé sur la table non loin de là. Il contient l'essentiel, et des trucs qu'il a pris à la réserve de manière tout ce qu'il y a de plus conventionnelle. Pas sûr que ce soit le cas de Théa et son sac ... mais tant mieux, dans un sens. « Par contre, j'te préviens tout de suite il est hors de question que je passe par les conduits d'aération. Si tu ne me trouves pas une autre solution, c'est vers la grande porte que je me dirige. » Non mais ! Il est trop grand et imposant pour la suivre n'importe où.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Mar 4 Juil - 15:59


Come On, let’s go !
Thobea
Elle s’était un peu désintéresser a lui, elle s’est mise a visité un peu la maison. Histoire de trouver une bonne cachette pour  mettre un peu de son butin par ici. On ne sait jamais, elle préférait ne pas mettre toutes les choses qu’elle avait volé au même endroit, au cas où on la découvre un jour, ou que Maebh ne la dénonce –ce dernier point l’étonnerait fortement. Au moins, si elle trouvait une cachette dans la maison de Thobias, une maison où personne ne venait, la moitié du butin serait assuré pour quand ils s’en iront. Elle était en train de réfléchir quand le blonde répondit et la fit sursauter. Tel un chat elle fit un bond et souffla en se retournant vers l’objet de sa frayeur, a savoir Thobias. C’était loin d’être la première fois qu’elle lui fêler dessus, il savait parfaitement comment elle réagissait quand on la faisait sursauter ou quand elle avait peur de quelque chose.  Depuis le temps qu’ils vivaient ensemble ces deux là.  Elle le regarda et haussa les épaules   «Ils auraient au moins put faire un effort. Enfin, au moins si un jour on va voler dans une maison, on connaitra le terrain. »Combien de fois ça leurs était arrivé de cambriolé une maison et se retrouver dans la mauvaise pièce. Ils étaient experts en vol certes, mais parfois ils oubliaient un peu d’étudier correctement le terrain. Enfin, ils s’en étaient toujours sortie et surtout très souvent sans dommage.  Evidement parfois ils se blessaient pendant les vols, parfois, Thea se faisait mal en voulant faire plus qu’elle ne pouvait. Combien de fois elle s’était coupée ou  casser quelque chose pour passer dans un endroit où elle ne serait pas passer normalement. Heureusement qu’ils avaient des connaissances dans les milieux illégaux, les docteurs qui n’avait pas ou plus le droit d’exercer, ils en avaient vue un paquet.  Elle regarda le blond, puis regarda le sac de celui-ci.  Elle s’approcha de la table et attrapa le sac en soupirant. «Fallait le dire plus tôt, je t’attend depuis des lustre moi.»Elle mit le sac du blond sur son dos et  retourna a la fenêtre. Elle avait déjà glissé une jambe par celle-ci quand le blond lui dit qu’il ne voulait pas passer par les conduits d’aération, elle en conclut qu’il ne la suivrait surement pas par là où elle avait prévue de sortir. Du coup ce serait la grande porte. Elle soupira et le regarda d’un air blasé.«Sérieux ? La grande porte ? J’voulais qu’on passe par les toits. Y’en a un qui est juste a coté du mur, y’a a peine trois mettre entre le toit et le mur…En plus il est qu’a cinq toit du tien…»  Elle soupira, il n’allait surement pas vouloir sauté. Ce n’était pas un fan des acrobaties. Pourtant il était très costaud, c’était le physique du duo. «Bon…Allons y par la porte alors.» Dit elle blasée. Elle continua a sortir par la fenêtre avant de se tourner a nouveau «On se rejoint dehors.»Dit-elle simplement avant de s’accrocher à la gouttière et se laisser glisser au sol. Quoi, il était hors de question qu’elle passe par la porte ici aussi.

Une fois devant la maison du blond, elle l’attendit. Le temps qu’il travers la maison elle s’installa sur les marches et se mit à jouer avec son lance pierre. Elle se leva d’un bond quand il sortie de la maison et se mit en marche vers les grandes portes du camp. Pour Thea il n’y avait rien de plus ennuyant que passer par les portes. Depuis toujours elle avait prit l’habitude de passer par les fenêtres, aller savoir pourquoi, même enfant elle n’aimait pas les portes. Enfin, tout le monde a bien compris que ca ne tourne pas forcement très rond dans la tête de la bouclée.  Une fois devant la grande porte, elle prétendit qu’ils allaient fouiller une maison pas loin. Ce n’était pas faux en soit, elle connaissait une maison pas loin, mais elle l’avait déjà fouillé et donc ils iraient plus loin. Ils avaient juste besoin  que les gardes leur ouvrent la porte.  Une fois que ce fut fait, la jeune femme se mit a marcher en tête, elle souriait, elle adorait finalement cette ambiance. Pas que les morts marche, non ça ca lui faisait peur, elle aimait le fait d’être un peu de retour dans la nature, retour a l’état sauvage pour tout le monde. Bien qu’elle, elle n’ait jamais vraiment était autre chose que sauvage même quand ce n’était pas l’apocalypse.  Elle  n’avait aucune idée d’où elle allait, mais elle y allait toute contente.

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Lun 24 Juil - 14:15


Come on, let's go

Comme toujours, Théa feule, se fait remarquer, et peste. C'est comme ça qu'il la connaît, Thobias, alors ça ne l'étonne plus. Ça ne l’inquiète même pas, à vrai dire. C'est ce qui fait sa force, et il le sait très bien. Loin de lui l'envie de la changer et puis, de toute façon, c'est clairement trop tard : rien ne pourra plus modifier son comportement. A part retrouver son frère, peut-être, mais ce n'est pas un sujet qu'il a envie de mettre sur le tapis. Bien au contraire, il préfère le laisser exactement là où il est, soit dans les confins de leurs esprits. Ils ont, de toute façon, mieux à penser et à discuter, tous les deux. Il balaye donc d'un revers de main tout ce qu'elle peut lui dire avant et préfère répondre au reste. « La grande porte oui. Exactement. » Et cette idée de toit, ça ne lui plaît pas du tout à Thobias. Elle le sait, pourtant, qu'il n'est pas un grand amateur de sauts, courses et autres acrobaties auxquelles elle aspire tant, elle. Blasée mais néanmoins compréhensive, elle finit par accepter l'idée. Non sans faire une dernière petite démonstration de ce dont elle est capable. Thobias lève bien sûr les yeux au ciel, en assistant à cela. Elle ne changera donc vraiment jamais. Enfin. Il a eu ce qu'il voulait, il ne va pas s'en plaindre. A moins que ... Rien que pour l'emmerder ... Ouais non, ils ont à faire. Il récupère son sac à dos, s'assure de n'avoir rien oublié puis la rejoint devant la maison. Elle l'attend sagement - aussi sage Théa puisse-t-elle être -. A deux, ils se mettent en route direction la porte d'entrée du camp. Qui sont en réalité des grilles bien installées, et renforcées depuis la précédente attaque dont Thobias a vaguement entendu parler depuis qu'il est là. Mieux vaudrait pour eux qu'ils ne traînent plus trop ici : ils sont dangereux et facilement attaquables. Thobias ne prête que bien peu d'attention à ce qu'il se dit entre Théa et le garde. Son côté un peu débile/dans la lune, il l'entretient. Au moins, on ne se méfie pas de lui. Regrettable erreur. Et pas seulement parce qu'il y a une certaine Théa dans son ombre ...

Une fois dehors, Thobias laisse d'abord le silence s'installer. Ce n'est pas le moment de se faire remarquer par le garde en donnant l'impression de préparer un mauvais coup - ce qui est le cas, assurément -. Une fois à distance raisonnable de lui, et du camp de manière général, il se décide enfin à ouvrir la bouche. Ils doivent discuter de tout ça, s'assurer d'être sur la même longueur d'ondes. « Alors, qu'est-ce qu'on cherche exactement ? Une maison ? Une cave ? Une voiture ? Dis-moi tout. » Après tout, c'est bien elle qui est censée être la tête de leur duo, n'est-ce pas ? C'est en tout cas ce qu'il se dit, et ce qu'elle entretient aussi. D'ailleurs, Thobias ne cherche pas à détromper qui que ce soit sur ce point-là : il sait que c'est la réalité. A quoi bon le cacher ? Il a son utilité lui aussi, ses qualités et ses défauts. La vie est ainsi faite, et il n'a jamais été du genre rancunier. « C'est quand même dingue comme ils laissent facilement passer tout le monde ... A croire qu'ils n'ont pas appris de leur dernière attaque. » Ouais, une fois de plus, il se sent obligé de les critiquer, l'Angels Camp. Il faut dire, aussi, qu'il y a de quoi. En dire, des choses. Et revenir sur plusieurs points affolants. Ils négligent leur propre sécurité et celle de tous leurs habitants en même temps. Raison de plus, donc, pour que Thobias et Théa n'y traîne pas plus que nécessaire. Mais le jeune homme a comme l'impression que ce ne sera pas si facile de convaincre son acolyte. Il a le sentiment qu'elle s'y est attachée, à cet endroit. Et qu'elle s'est, dans le même temps, attachée à certaines personnes qui y vivent. Allez comprendre ça …

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Ven 28 Juil - 12:16


Come On, let’s go !
Thobea
La porte avait était passer vraiment facilement. Peut-être même un peu trop facilement.  Voila une des raisons pour lesquelles la jeune femme sauvage n’aimait pas vraiment passer par les portes. C’était trop simple, sans risque, sans aucune adrénaline. Alors que passer par une fenêtre, un toit, des conduits d’aération, des égouts ou autre passage de ce type, c’était toujours plus risquer, plus sensationnelle, plus rigolo et bien moins banal. Thea aimait le risque, et avait en horreur la banalité. Elle-même était tout sauf banale, et son acolyte non plus ne l’était pas. Et le duo qu’ils formaient l’était encore moins.  Enfin, elle avait du passer par la grande porte, pour faire plaisir a Thobias. Elle avait donc rongé son frein. Mais maintenant qu’ils étaient en dehors des murs de l’Angel Camp, Thea se sentait libre. Elle aimait la sensation d’être libre, ce sentiment qui vous envahie et cette adrénaline qui parcourt vos veines, selon Thea, il n’y avait rien de mieux que cela…Ou peut-être que si, volé c’était au même niveau. Elle se tourna quand le blond lui parla et se mit à marcher en arrière pour le regarder pendant qu’elle lui répondait. Elle haussa les épaules, c’était une excellente question, elle ne savait pas vraiment ce qu’ils cherchaient.   «J’sais pas… Peut importe ce que c’est tant qu’on peu s’y planquer avec notre butin et qu’on se fait pas remarquer.»Dit elle simplement. Elle se tourna a nouveau pour marcher comme il faut. Elle ne savait vraiment pas ce qu’ils cherchaient. Une maison c’était tellement banale et puis tous le monde étaient toujours tenté d’y rentrer pour fouiller. Donc forcément s’ils trouvaient et s’installer dans une maison, ils auraient une ou deux visite. Et elle n’y tenait pas. Une voiture peut-être ? Non, c’était bien trop petit et étroit.   Une cave ? Pourquoi pas, a condition qu’il n’y ais pas de vin dedans, Thea n’avait pas envie que son acolyte se saoul a en être ivre mort. Surtout qu’elle, elle n’avait jamais but d’alcool de sa vie. Il y avait en fait tellement de chose qu’elle n’avait jamais fait, et que maintenant elle ne pourrait surement plus jamais faire de sa vie. Mais tant pis, vivre avec des regrets ce n’était pas vraiment le genre de la jeune femme.

Elle marchait tranquillement, enfin…Elle espérait profondément ne pas croiser un mort qui marche. Ils lui foutaient la trouille, et elle n’avait pas envie que Thobias voit cela. Elle savait que s’il savait, il se moquerait d’elle, et elle n’avait vraiment pas envie ! Elle tourna la tête pour regarder le brun par-dessus son épaule. Il n’avait pas tord, c’était ça le pire. Les membres de l’angel ne faisait vraiment pas attention a leurs sécurité. Ils étaient tellement dans leur monde.«Ca doit être les mur qui les entours. Ils en oublie le monde extérieur.» Dit elle simplement. S’ils avaient vécut comme Thobias et elle a Miami, surement qu’ils seraient plus méfiant, comme eux. Miami, la ville de tous les dangers, marcher dans les rues de cette ville était souvent un risque. Un très haut taux de criminalité y régnait. Elle allait parler a nouveau, donc regardait le blond, quand elle s’emmêla les pieds dans quelque chose. Elle s’éttala de tout son long au sol et grogna comme un chat en colère. Mince, elle était tombée comme une merde devant Thobias. Elle avait pas fini d’entendre ses moqueries.   Elle releva la tête et tomba nez a nez avec une boule de poil rousse. Un renard qui la regardait avec une profonde tristesse et souffrance dans les yeux. Il ne lui grogna même pas dessus. Normalement les renards étaient du genre méfiant. Mais lui non. Il se mit ensuite a se débattre. Et c’est là que Thea vit qu’il avait la patte coincé dans un piège à loup. Elle regarda Thobias d’un air paniqué pour ce pauvre animal. «Il faut l’aider !» Dit elle en s’approchant du piège à loup. Elle essaya de l’ouvrir en vain.    «Aide le s’il te plait !» Dit elle au blond, elle était presque en train de le supplier.  Il savait après tout qu’elle était une fervente défenseuse de la cause animal.

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Jeu 10 Aoû - 17:30


Come on, let's go

Avec tout ça, Thobias ne sait même pas dans quelle direction ils vont. Pour le coup, il va se contenter de suivre Théa. En fait, c'est souvent comme ça dans leur duo ; Thobias est le physique, et Théa la tête. Ça lui va bien, au jeune homme. Leurs vieilles habitudes reviendront vite, il en est sûr. Et il n'a pas envie que que ce soit change, c'est bien plus rassurant ainsi. A la réponse de la jeune femme, il se contente de hocher la tête. Pas bien sûr qu'elle l'ait vu, mais qu'importe. L'essentiel, c'est qu'il a sa réponse. Bon ... Il n'est pas beaucoup plus avancé, mais c'est déjà pas mal. Ils verront bien ce sur quoi ils tomberont. Comme d'habitude, Théa a l'air surexcité. Elle sautille, elle court à moitié, elle fait la folle. S'il ne la connaissait pas mieux, et ne l'avait pas côtoyé pendant de trèèès longues années, il lèverait sans doute les yeux au ciel. Il est plus tempéré, lui, plus calme. Bourru, silencieux. Il n'aime pas se faire remarquer ; quand bien même c'est compliqué quand on a un physique comme le sien. Il ne passe pas inaperçu, il prend de la place - par rapport à Théa en tout cas, il ne se considère pas comme musclé ou gros. « Oui ... ça doit être ça. Mais qu'est-ce que c'est con ! » Marmonne-t-il dans sa barbe, presque agacé de le dire à voix haute. C'est clair que c'est con ! Les habitants d'Angels Camp - la plupart en tout cas - sont des crétins, il n'en démordra pas. Il en fait partie ... Pour l'instant. Dès qu'il le pourra, il prendra la tangente. Avec Théa, bien sûr. Cette fois, Thobias ne peut pas s'en empêcher : il lève les yeux au ciel. Juste là, devant lui, la jeune femme vient de s'écrouler comme une merde. C'est drôle, et un sourire moqueur apparaît déjà sur ses lèvres. Mais il tâche de se freiner et n'a, de toute façon, pas le temps de se moquer d'elle pour de bon.

Car, effectivement, elle vient de faire une trouvaille. Et les yeux de Thobias suivent le regard de Théa. A son tour, il aperçoit le renard. Son premier réflexe est de s'arrêter net, puis de faire un pas en arrière. Un renard sauvage, croyez-le bien, ça n'augure rien de bon quand on en croise un. Et Thobias n'est pas assez stupide pour ne pas s'en méfier. Il voudrait bien se tirer de là le plus vite possible ... Ou le faire fuir d'une façon ou d'une autre. Théa, pourtant, n'a pas l'air d'être de cet avis. « Que je ... Quoi ?! » Un cri de colère lui a échappé. Par mesure de sécurité, il regarde brièvement autour d'eux, s'assurant de n'avoir été entendu par personne - vivant comme mort. Mais non, aucun mouvement autour d'eux. Aucun autre, en tout cas, que celui du renard qui a l'air en piteux état ... Et en très fâcheuse posture. Thobias finit par comprendre ce dont il retourne. Pour autant, il a encore quelques minutes d'hésitation. Il tergiverse, il réfléchit, il pèse le pour et le contre. Il ne sait pas ce qu'il est censé faire ... Mais quelque chose lui dit que Théa ne lâchera pas l'affaire si facilement. Elle risque même fort de le harceler jusqu'à ce qu'il se décide à s'exécuter. Pour la forme, il lâche un dernier grognement avant de s'approcher. Étrangement, le renard ne montre les dents que quelques secondes. Et puis, comprenant sans doute qu'il s'agit là de sa seule chance de s'en sortir, il les range et se laisse faire. Comme s'il avait le choix ! « Ton amour pour les animaux pourrait bien nous tuer un jour, j'espère que tu en as conscience ! » Ben oui, c'est bien vrai ! S'ils se mettent à tenter de sauver tous les animaux en mauvaise posture qu'ils croisent, ils ne s'en sortiront jamais. « Surveille au moins les alentours pendant que je m'occupe de ça. » Il peste encore, il ronchonne - Thobias, quoi. Avec l'aide d'un couteau, il tente tout pour ouvrir le piège à loups, fermement fermé autour de la patte meurtrie du renard. Lui qui pensait ne pas y parvenir se rend bientôt à l'évidence : à la sueur de son front, en ignorant la douleur que cela cause dans ses doigts et son bras, il réussit à ouvrir le piège juste assez de temps pour que le renard libère sa patte. Et au lieu de s'en aller, celui-ci s'approche de Théa pour la renifler. Oh super ! Il ne manquait plus que ça ! Ils ne vont plus pouvoir partir tous les deux, à cette allure-là.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Lun 14 Aoû - 12:06


Come On, let’s go !
Thobea
C’était fou de tomber sur un animal sauvage comme cela. Il était prit dans un piège, sinon il se serait surement enfuit des qu’il les aurait entendu.  Et bien qu’il ait montré pendant quelques seconde les dents, il avait comprit que ces deux là était surement son seul moyen de ne pas mourir ici. Et puis, il avait la chance d’être tombé face a Thea, sinon n’importe qui aurait passé son chemin ou abattu l’animal pour  le manger. Alors que pour Thea il était hors de question de laisser ce pauvre animal en mauvaise posture mourir ici pris dans cet horrible piège.  Thea c’était l’amie des animaux, a défaut d’être celle des humains. Dison qu’elle avait tendance a se méfier des membre de sa propre espèce. Elle avait donc essayé de libérer la boule de poil rousse, qui en plus n’avait pas l’air très vieille.  Mais bien sur, sans succès, Thea n’étant pas vraiment musclé et n’ayant que très peu de force, le piège a loup ne bougea pas d’un poil.  Heureusement que son meilleur allié était une armoire a glace, un type bien costaud. Et même si elle savait qu’il ne voudrait pas et qu’il grognerait, elle le supplia d’aider le renard. Elle soupira quand il lui grogna dessus et fit ce qu’il disait, elle surveilla d’un œil les alentours.  Elle était en train de regarder autour d’elle, quand elle senti quelque chose lui toucher le pied. Elle baissa les yeux pour voir ce que c’était et souri en voyant que c’était le renard qui était en train de lui sentir les pieds. Elle s’accroupi en douceur et en souriant émerveiller pour aller lui caresser doucement la tête.  L’animal ne broncha même pas, il se laissa faire tranquillement comme s’il était domestiqué depuis longtemps. Alors qu’en faite c’était un animal sauvage. C’était bien la première fois que Thea touchait un renard comme cela, sans qu’il ne soit menaçant.  Elle releva les yeux, prête a demander a Thobias si elle pouvait l’emmener avec eux, mais se ravisa rapidement, elle savait qu’il allait dire non et qu’il serait catégorique. Elle soupira doucement en se jouant le scène dans sa tête et fit une dernière caresse au renard avec beaucoup de tristesse. «On doit partir loulou… Ravis de t’avoir rencontré, soigne toi bien.» Dit elle comme si elle parlait a un humain. Puis elle se releva et regarda le blond.«Bon on y va ? Je t’attend moi !» Dit-elle pour le faire râler en passant devant lui.

Ils marchaient, mais Thea n’était pas tranquille, elle s’inquiétait. Et si le renard n’arrivait pas a marcher et se soigner ? Et s’il mourrait dans quelques heures ? Les deux voleurs l’aurait sauvé pour rien et cela rendait la bouclé assez triste.   Mais ca c’est parce qu’elle ne savait pas encore que l’animal bien que blesser les suivait. A son rythme bien sur car il était boiteux, mais il les suivait. Jusqu'à ce qu’il se mette a couiner pour leurs faire comprendre qu’il était là et qu’il n’arrivait plus a les suivre.  En entendant les couinements, la voleuse se stoppa net et regarda le blond en fronçant les sourcils. Puis elle se retourna et souri en voyant que pas loin, le renard était assis et les regardait en couinant de détresse. Elle souri a Thobias, ce n’était pas elle qui l’avait demandé, il s’était imposer, Thobias n’avait maintenant plus le choix. La bouclé alla rejoindre l’animal et le caressa a nouveau avant de le prendre dans ses bras. Il n’était pas bien grand ni très gros, donc pas très lourd pour l’instant. Elle retourna au niveau du blond en souriant toute heureuse.  Petite elle avait rêvé d’avoir un chat. D’ailleurs, quand elle était dans la rue elle nourrissait tous les chats du quartier au grand damne de Thobias. Et là, c’était mieux qu’un chat, c’était un renard qu’elle avait dans les bras, et c’était lui qui les avait adopté et pas eux.   «Il veux venir avec nous. On trouve une piaule et on lui bande la patte. »  Dit elle avant de se remettre a marcher sans perdre son sourire. Au bien sur maintenant elle  marchait plus tranquillement, fini les petit sprinte, les petite galipettes et autres extravagance digne de Thea.  

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Jeu 17 Aoû - 17:20


Come on, let's go

C'est dingue, Thobias savait en partant de l'Angels Camp qu'une tuile leur arriverait. Et bien la voilà ! Un putain de renard qu'il est obligé de secourir parce que Théa aurait fait la gamine jusqu'à ce qu'il se décide à le faire. Sans ça, elle ne se serait tout simplement pas mise en mouvement, et Thobias ne peut pas l'accepter. Mais une fois le renard libéré, Thobias a tout de même bien l'intention de repartir comme si de rien était. Il laisse Théa faire son petit manège à quelques pas de lui, puis ils se remettent en route. Quelques mètres, voilà ce qu'ils parcourent avant d'entendre des couinements tout ce qu'il y a de plus pathétiques, derrière eux. OH PUTAIN. Thobias aurait dû se douter que ce ne serait pas aussi simple ! Désespéré, il soupire, et s'arrête de bouger. Il connaît suffisamment Théa pour savoir qu'il est d'ores et déjà foutu. Ce renard, il va venir avec eux. Il lève les yeux au ciel, joue les connards deux secondes en prétendant qu'il réfléchit et est sur le point de refuser, avant de lâcher : « Très bien ... Je crois que je n'ai pas trop le choix de toute façon. » Bon, faut avouer que le renard n'est pas moche. Il est même plutôt mignon quand on le regarde de plus près. Mais Thobias est un gros dur, il ne va pas se mettre à faire les yeux du chat beauté devant un animal ! Blessé, en plus de ça ! Et puis, pour la forme, faut bien qu'il joue les mecs grognons. Enfin, qu'il soit lui-même quoi. « Mais tu t'en occupes, moi, ce n'est pas mon problème. » Pas pour l'instant en tout cas. Plus tard, peut-être que ...

NON ! Bien sûr que non. Pas Thobias. Il n'est pas comme ça. Mais quand même, y'a un petit truc qui vient de lui passer par la tête et qu'il se doit de faire sortir de là. « Est-ce qu'il ne faudrait pas la désinfecter sa patte, aussi ? Avant de la bander ? » Ce n'est pas qu'il s'inquiète hein. Non, certainement pas. Mais bon, Théa serait triste s'il arrivait quelque chose au renard quelques jours après être arrivé au sein de leur petit duo. Et puis, c'est peut-être risqué. Il pourrait leur transmettre une connerie. Enfin, faudra sans doute juste qu'ils fassent attention. Thobias se remet en route, voulant sans doute éviter de trop regarder en direction de la sale bête. Voilà comme il va l'appeler ! La sale bête. Ça lui va bien. Même s'il est plutôt mignon, agréable à regarder. Et peut-être bien assez intelligent. Après tout, ne les a-t-il pas appâtés afin qu'ils lui viennent en aide ? Avant d'amadouer la plus faible des deux pour qu'ils ne le laissent pas en arrière, blessé et seul. Malin, ce petit ! Mais ce n'est pas Thobias qui va se laisser impressionner. Certainement pas. Hors de question. « Et n'oublie pas que ce n'est pas un chat, hein. Je ne suis pas sûr qu'il se contente de feuler pendant quelques secondes si quelque chose le contrarie ... » Mais que sait-il à propos des renards ? Rien. Rien du tout. C'est peut-être bien ça le problème. Qu'est-ce que ça mange, un renard ? A partir de quand peut-on dire qu'un renard est apprivoisé et donc assez peu dangereux ? Thobias se méfie. Il ne sait pas ce qui pourrait leur arriver, en gardant un tel animal auprès d'eux. Et puis, ils ne pourront certainement pas le ramener à l'Angels Camp ... « Tu crois qu'ils sont assez cons, là-bas, pour nous laisser rentrer avec lui ? » La question va déterminer beaucoup de choses. Que feront-ils du renard, une fois sur le chemin du retour ? Peut-être que la réponse leur viendra en cours de route ... Mais pour l'instant, Thobias est dans le flou complet. Et pour être tout à fait franc, il n'aime pas ça. Il n'aime pas ça du tout.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Mar 22 Aoû - 10:50


Come On, let’s go !
Thobea
Elle était toute contente d’avoir cet animal dans les bras. Elle qui avait toujours rêver d’avoir un animal a elle, maintenant elle en avait un, et pas question qu’elle le lache. Même si c’était un renard, même s’il était blesser et  peut-être même méchant. Elle l’apprivoiserait, le rendrait gentil, après tout Lilo dans Lilo et Stich avait bien apprivoisé un extraterrestre, alors pourquoi elle ne pourrait pas en faire de même avec un petit renard qui avait l’air si innocent. Enfin, elle rêvait peut-être un peu trop, en tout cas elle fut contente que Thobias se résigne a accepter l’animal, il n’avait pas bien le choix de toute façon mais bon … Elle tourna la tête vers lui quand il parla du fait qu’il faudrait surement désinfecter la plaie de l’animal avant de lui bander la patte. C’était très juste, elle n’y avait pas vraiment pensé, elle espérait juste qu’ils avaient de quoi désinfecter. Elle savait qu’il y avait une bande dans le sac que Thobias avait sur le dos, mais es ce qu’elle avait pensé au désinfectant ? Elle espérait car cela pourrait être crucial pour l’animal. Elle hocha la tête face au blond et  posa les yeux sur l’animal.   «On va bien s’occuper de toi tu verras»Lui dit elle en souriant, on sentait la joie dans sa voix. Cette joie enfantine qu’elle avait souvent quand elle était enchantée de quelque chose. Au fond elle était encore un peu comme une enfant, émerveiller très facilement pour un rien.   Puis il la mit en garde, elle n’aimait pas le lui accorder, mais il avait raison, elle savait très bien qu’il serait bien plus dangereux qu’un chat. Mais elle préférait se dire qu’il ne l’était pas. Ce renard était différent des autres, voila ce qu’elle se disait pour ne pas en avoir peur, ne pas le craindre. Se plonger dans le dénie c’était bien plus facile. «Je suis sur qu’il ne nous fera rien…»Dit elle simplement en continuant a marcher droit devant elle, alors que la boule de poil rousse s’était endormie dans ses bras, surement qu’il était épuisé des efforts qu’il avait fait pour se libérer d’abord et ensuite pour les suivre. Et elle comptait bien le laisser dormir autant qu’il le voulait.
Elle continuait a marcher, quand la question crucial fut mise sur le tapis. C’est vrai ça tien, es ce qu’elle allait réussir a le faire rentrer dans le camp ? Pourquoi pas après tout, elle leurs dirait qu’il est inoffensif et blesser, et s’ils avaient un cœur il le laisserait rentrer non ?   Non, peut-être pas, ils étaient un peu benêt mais quand même pas au point de laisser rentrer n’importe quel animal dans le camp. Elle se mise a réfléchir activement. Puis quand l’idée lui vient, elle se tourna vers le blond et annonça toute fière. «Je le mettrait dans mon sac, ils le verront même pas entrer. »  Dit elle simplement. Après tout, ils étaient des voleurs, s’ils arrivaient a faire sortir des choses du camp sans que personne ne s’en rendent compte, ils pouvaient en faire rentrer  comme ils en faisait sortir non ? Et puis c’était un défi pour voir s’ils étaient toujours aussi bons que dans le temps.  Ils finirent par sortir des bois, tient, ce n’était pas vraiment la route prévue dans la tête de la bouclé, mais tant pis c’était pas mal cette petite clairière.  Quand les yeux de la jeune femme se posa sur cet espèce de wagon de train qui était sur le flanc, juste a coté des railles, elle regarda Thobias en l’interrogeant du regard. Ils y allaient ou n’y allaient pas ? Ca pouvaient être dangereux, ou ça pouvait ne pas l’être et être l’abris qu’ils cherchaient.  Elle attendait l’avis du blond, parfois c’était lui le plus sage des deux a ce niveau là, car Thea n’avait pas vraiment toujours conscience du danger.

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Sam 2 Sep - 20:04


Come on, let's go

Face à ce renard, Théa a l'air complètement gaga. Thobias, lui, n'est pas certain de ce qu'il ressent vis-à-vis de tout ça, de cette rencontre impromptue et de la réaction de Théa. De la peur ? De l'appréhension ? Difficile de le dire. Il a conscience du danger que cet animal peut représenter mais n'est pas sûr que ce soit le cas de son amie. Face à lui, elle s'extasie complètement. Et, dans le même temps, elle le tient et lui parle comme si elle s'adressait à un bébé. A son bébé. Pour Thobias, c'est ... Affligeant. Il ne sait pas quoi en dire, quoi faire de toutes les informations qui s'éprennent de lui. Alors il comble les silences, il lève les yeux au ciel dans son coin puis ne dit plus rien. Il a dit ce qu'il avait à lui dire, à elle de voir ce qu'elle veut en faire. « On verra bien. » S'ils se font attaquer par cette bête, il n'y aura sans doute plus grand chose à faire. En lui jetant un regard en coin, Thobias se dit qu'ils pourront peut-être le manger ... Pas sûr que Théa soit d'accord m'enfin. Ils ont encore du chemin à faire, alors il ajoute un petit truc tout en se mettant en route. Visiblement, Théa a réponse à tout. Si elle le dit ... Il espère juste qu'ils n'auront pas l'idée d'aller fouiller dans son sac. En théorie, non. Mais en pratique, on ne sait jamais. Ils sont tout de même assez méfiants vis-à-vis de ce qui rentre. Pas assez au goût de Thobias mais ça, c'est une autre histoire. Il hoche la tête, sans être tout à fait certain qu'elle le voit. Quelle importance ? De toute façon, elle est trop à fond dans sa nouvelle adoption pour se soucier de ce qu'il dit et fait. Il n'a plus aucun contrôle sur elle, c'est le moins que l'on puisse dire. Comme s'il en avait déjà eu un jour, cela dit ...

A mesure qu'ils avancent, Thobias sent son adrénaline chuter. Il est toujours assez inquiété par l'arrivée de ce renard - ce n'est pas rien quand même -, mais moins au fil des minutes qui s'écoulent. Et puis, il a d'autres préoccupations. Ils sont dehors, il faut garder les yeux bien ouverts et la concentration bien vivace. Ils doivent trouver une planque, sans pour autant oublier que le danger est partout. Il rôde autour d'eux, les plonge dans la pénombre lorsqu'ils ferment un peu trop les yeux. Soudain, face à eux, se dessine un paysage pour le moins inhabituel. Un train renversé. Allongé sur son flanc gauche - ou droit, difficile de le dire d'ici -. Un regard en direction de Théa lui apprend qu'elle attend qu'il prenne une décision. Soit. « On devrait aller voir de plus près, ça peut être intéressant. » Ce doit être un train qui a déraillé peu après le début de l'épidémie. Il est en piteux état, et la nature commence à reprendre ses droits - notamment avec les différentes plantes s'enroulant autour du métal un peu partout -. Néanmoins, ils peuvent trouver des trucs importants pour eux, là-dedans. Ça n'a sans doute encore jamais été fouillé. Le premier, Thobias s'en approche. Une fois non loin du wagon, il repère une entrée potentielle. Elle est en hauteur, il faut donc grimper quelque peu mais c'est justement la spécialité de Théa. Elle en sera heureuse. Il se tourne vers elle, lui demandant à distance - mais sans non plus crier - : « Est-ce que tu y entres avec moi ? Si c'est le cas, tu vas être obligée de laisser le renard ici ... » Ils ne peuvent pas se permettre d'y entrer avec lui ... Ce serait complètement dingue. Théa pourra le comprendre. Normalement.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Jeu 7 Sep - 12:29


Come On, let’s go !
Thobea
Elle observait le wagon quand le blond dit que peut-être que ça pouvait être intéressant. Espéront qu’il n’y avait pas de mort dedans, elle n’aimait ni leurs vue ni leurs odeurs. Enfin, elle était avec Thobias donc il les tuerait lui s’il le faut.  Elle, elle ne le faisait que très rarement, elle avait horreur de cela. Elle ne se voyait pas comme une tueuse, même si elle avait déjà tuer avant l’apocalypse, c’était un accident, de l’auto-defense. Enfin, elle ne voulait pas y repenser, l’image de son beau-père étaler au sol, mort, la hanté déjà souvent la nuit, elle ne voulait pas qu’il la hante aussi le jour. Elle secoua doucement la tête pour enlever l’image de son esprit et regarda Thobias qui lui dit que si elle voulait entrer avec lui, elle devrait poser le renard. Son regard alla de son ami à la boule de poil et de la boule de poil a son ami. Elle était partager, elle n’avait pas envie de lâcher le renard qui dormait tranquillement dans ses bras, mais en même temps, elle avait très envie de grimper sur ce wagon car visiblement il n’y avait que par les fenêtres qu’on pouvait entrer dedans. Hors, grimpé et entré par les fenêtres c’était deux chose que la bouclé adorait.  La raison fini par avoir le dessus, ce wagon était peut-être leur futur abri, elle devait donc aller voir dedans avec Thobias. Elle alla poser le renard sous un arbre, en faisant attention de ne pas le réveiller, puis elle rejoint Thobias. Elle hocha la tête pour répondre à sa question et s’approcha du wagon pour commencer à grimper dessus. C’était un vrai bonheur, il y avait plein de prise,  et d’endroit un peu difficile à escalader.  Et parfois, les végétaux qui avaient décidé d’envahir la carrosserie du wagon compliquer un peu la tâche. Elle s’éclaté c’était certain, elle aurait put faire de l’escalade si elle n’avait pas vécut dans la rue quand le monde tournait encore a peut prêt rond.

Une fois en haut du wagon, elle souri toute fière d’elle a Thobias, elle était contente, elle avait put grimper comme elle aimait tant le faire. Elle se pencha un peu ensuite pour regarder dans le wagon par  la fenêtre briser. Il y avait des morts a l’intérieur, et pas mal de valise toute renverser et éventrer un peu partout dans le wagon.  Elle mit une main sur sa bouche et son nez, écœuré par cette vision assez morbide et regarda à nouveau Thobias qui était encore en train de grimper.   «Y’a des morts pas mort dedans !» Dit elle sans enlever sa main de sur sa bouche et son nez, c’était pour ne pas sentir l’odeur qu’il y avait dedans.  Elle n’aimait pas cette odeur c’était nauséabond.  Quand le blond arriva a sa hauteur  elle l’observa un instant. Et puis elle dut se résigner, il ne pourrait peut-être pas gérer seul tous ces morts…Et puis à deux ça irait plus vite. Elle aurait préféré ne pas y aller, mais elle dut y aller quand même. Elle se glissa donc après le blond dans le wagon armé de son couteau. Après quelques minutes, et un peu de difficulté pour Thea, les rodeurs étaient tous définitivement mort.  C’est Thobias qui en avait tué le plus, il fallait l’avouer, la bouclé n’avait pas était d’une grande aide mais bon, elle en avait quand même tué deux.  Et sans vomir ! Elle fit un petit sourire a son acolyte quand il acheva le dernier et elle essuya du dos de sa main le sang sur son visage, elle l’étala un peu, mais elle s’en fichait elle se laverait quand ils seraient de retour au camps.  «C’est pas mal ici.»Dit-elle en regardant autour d’elle. Bon, il faudrait faire l’effort de sortir les morts de là, et casser certaine choses, mais ca pourrait être une bonne planque. En attendant elle se mit  a fouiller les valises, il y avait peut-être des choses intéressantes dedans.

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Dim 10 Sep - 14:30


Come on, let's go

Thobias n'est pas certain d'être tout à fait d'accord avec cette histoire de renard. Alors il se dit que c'est peut-être une bonne option de le "tester" en allant voir ailleurs, en le laissant derrière eux. Ils ne seront pas bien loin, mais s'il a disparu lorsqu'ils remonteront ... ça signifiera bien que ce n'était pas censé se produire. Théa en sera triste, c'est certain, mais déjà moins que s'il était resté plus longtemps avec eux. Enfin bref, pour ça, encore faut-il réussir à entrer dans le train. Si cela ne semble pas poser de réels problèmes à Théa - qui adore grimper de cette façon en même temps -, Thobias a un peu plus de difficultés. Mais il finit par y arriver. Il est à deux doigts de tomber une fois ou deux parce que ses doigts rippent sur le métal et lui font un mal de chien, mais une fois assez haut, il attrape la toiture - qui est en réalité le côté du wagon mais c'est un détail - et rejoint Théa, déjà bien en place. Et capable de faire les premières constatations. « En voilà une bonne nouvelle ! » Pour beaucoup, tuer les morts -pas vraiment morts-, c'est un truc immonde. Obligatoire, mais chiant. Pour Thobias aussi. Mais là, tout de suite, il a besoin de se défouler. Théa a eu son petit plaisir du jour ... A lui. Tout en se montrant prudent afin de ne pas être pris par surprise, Thobias pénètre dans le wagon, atterrissant non loin d'un premier rôdeur qu'il achève vite fait bien fait avec son couteau. Puis il passe au suivant, et ainsi de suite. Rejoint par Théa, ils en ont assez vite fini. Il n'y a sans doute pas eu de survivant à l'accident qui a renversé le wagon. Mais celui-ci n'était pas plein à craquer et heureusement : ça leur permet, à eux, de ne pas prendre trop de risques. Il y a un rampant -sans jambes- qui surgit de derrière un siège, mais Thobias a tôt fait de s'en débarrasser en lui foutant un coup de talon dans la gueule.

Enfin, il peut observer autour de lui. Théa n'a pas tort : ce n'est pas mal du tout, ici. Ils parviennent à voir le potentiel là où certains auraient déjà baissé les bras. Certes, c'est crade. Il y a de la cervelle partout, il croit même apercevoir une des deux jambes du rampant qu'il vient d'achever. Mais dans l'ensemble, y'a quelque chose à faire de ça. C'est même sûr, en fait. Et le voilà qui, du coup, sourit comme un crétin. Oh il est content qu'ils aient eu l'idée de venir ici ! Ils ont du pain sur la planche pour rendre cet endroit habitable mais une fois que ce sera fait, ce sera tout bonnement parfait. « C'est même génial ! » Première étape de leur grand nettoyage - autant commencer maintenant, n'est-ce pas ? - : dégager les cadavres et les brûler plus loin. Va falloir aérer tout ça aussi, parce que ça sent franchement mauvais. Thobias fait un rapide tour des lieux, repère une porte qui mène sans doute au wagon voisin, puis ses yeux se posent sur une fenêtre qui était disposée autrefois sur le toit du wagon, et qui se retrouve désormais à hauteur d'une fenêtre murale "normale". Il la désigne du doigt, regardant en direction de Théa. « On peut dégager les cadavres par là et aller les brûler plus loin. On a, pour l'instant, accès qu'à la moitié du wagon mais j'ai trouvé la porte. Une fois qu'on les aura tous dégagés, on pourra s'occuper de l'autre moitié. » Nul doute qu'il y aura également des rôdeurs mais c'est leur lot quotidien. Et Thobias a très envie que ce wagon devienne le leur. C'est pourquoi il se met aussitôt à l'oeuvre. Histoire de ne pas trop dégoûter Théa, il est celui qui s'occupe de tirer le buste avec tête mais sans jambes, ainsi que les jambes qu'il trouve assez rapidement. La fenêtre a un peu de mal, mais il parvient à l'ouvrir de manière assez large pour que même lui puisse y passer. Autant dire que, pour Théa, ce sera de la tarte.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Mer 13 Sep - 15:39


Come On, let’s go !
Thobea
Ils s’étaient vite débarrasser des morts non mort. Thobias avait l’air d’adorer cela, Thea elle, elle éprouver de la répugnance a cela. Elle n’était pas une tueuse, elle n’était pas quelqu’un qui détruit, le destructeur des deux c’était Thobias. Elle, elle était l’agile, celle qui passe de partout et trouve un peu près tout.  Même les choses les mieux cachés ces deux là les trouvait, et quand il fallait cacher quelque chose, vous pouviez compter sur eux. Quand ils cachaient quelque chose, vous n’étiez pas prêt de le retrouver, à moins qu’ils le veuillent bien.  Même un abri totalement improbable ils le trouvaient. La preuve ce wagon de train renversait était bien partie pour devenir leurs futur squatte.  Mais avant, il faudrait sortir et brûler les corps qui encombrés l’espace.  Thea trouvait cela un peu plus supportable que les achever, c’était moins répugnant d’après elle.  Elle écouta le blond qui avait déjà commencé a tiré un cadavre, le plus répugnant de tous, il lui manquer les jambes et maintenant il avait la tête en bouillie. Heureusement que la petite bouclé c’était endurcie un peu, sinon elle aurait surement vomis en voyant cela.  Elle fit une grimace quand il parla de s’occuper de l’autre moitié du wagon. Cela voulait dire encore des morts a délivré de leurs prison.  Rien qui n’enchante bien la jeune voleuse. Enfin elle hocha la tête et attrapa un corps par les bras et commença a le tiré tant bien que mal. Comme c’était un poids mort et qu’elle n’était pas vraiment costaud elle mit un peu plus de temps que son acolyte. Mais elle réussi tout de même à le trainer dehors, et passer par la petite fenêtre qui servait de porte lui redonna le sourire.  Il n’en fallait que très peu a la jeune femme pour retrouver le sourire, et passer par une fenêtre était une des ses petites choses qui la faisait sourire. Elle posa le corps avec celui que Thobias avait déjà sorti et y retourna. Heureusement qu’il n’y en avait pas beaucoup. En chemin elle du enlever sa veste en cuir car elle avait trop chaud. Elle la posa soigneusement sur un siège pas taché et resta en tee-shirt a manche courte gris déjà troué, mais depuis bien longtemps. Ce tee-shirt avait déjà des trous bien avant la fin du monde civilisé.

Après quelques allers retour, tout les corps étaient sortis de la moitié du wagon qu’ils avaient déjà « nettoyé ». Elle les regarda un moment en grimaçant, non, elle ne voulait définitivement jamais finir ainsi.  Elle regarda le blond et sortie un paquet d’allumette de son sac a dos. Elle l’avait bien sur volé à l’Angel Camp. Evidement elle ne l’avait pas trouvé seule. Elle trouvait peu de chose seule, elle préférait laisser les autres le faire, c’était bien moins fatiguant.  Elle lui tendit, elle ne voulait pas faire ça, c’était trop répugnant. Elle lui tendit aussi un bandana avant de s’en attacher un devant le nez. Merci, mais l’odeur des morts qui brûle très peu pour elle.  Quand le feu commença a bien prendre elle le regarda a nouveau «Faut qu’on nettoie le reste. Comme ca après on les sort vite fait et on s’occupe du p’tit.» Dit-elle en sortant à nouveau son couteau pour retourner dans le wagon. Le blonde lui montra la porte qu’il avait remarqué et a deux-enfin c’est Thobias qui fit le plus d’efforts- ils ouvrirent la porte. Les morts n’était là non plus pas très nombreux, heureusement, et en très piteux état. Heureusement que la bouclé avait gardé son bandana sur son nez, sinon elle aurait surement vomi a cause de l’odeur. Il y avait surement du avoir un survivant a cela, car au milieu du wagon, il y avait un corps tout manger de partout.  Ce qui fait que ce corps ne pouvait se tordre que a droite ou a gauche, mais comme il était tout ouvert de partout, il ne pouvait pas se relever ou avancer.  Ils se mirent à faire ce qu’ils avaient à faire. Encore une fois c’est Thobias qui en tua le plus. Il était bien plus apte qu’elle a survivre c’était certain.  Une fois cela fini, la bouclé se laissa tomber sur les fesses en soupirant, elle était exténué, elle n’était pas vraiment habituer a cela. Elle avait de l’endurance mais pas vraiment pour mettre des coups ou tiré des corps.  «Faudra qu’on rentre bientôt…  Il va bientôt faire nuit.» Dit elle simplement après avoir passer sa main sur son front pour essuyer la sueur qui y couler, même si a la place elle y étala un peu de sang noir.

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Ven 22 Sep - 23:45


Come on, let's go

Cette fois encore, Thobias ne répugne pas à la tâche. Il fait ce qu'il a à faire et puis c'est tout. Il a bien conscience que ce n'est pas la chose la plus agréable à faire qui soit, mais ça ne le dérange pas plus que ça, lui. Cela dit, il ne force à Théa à rien. Il se contente de lui exposer les faits, ce qu'ils ont à faire et puis il se lance. Le front luisant et les mains moites, sa tâche enfin effectuée, il accepte sans rechigner la proposition de Théa et s'occupe de lui-même de brûler les corps ... Ou, en tout cas, ce qu'il en reste. Pour ce faire, il fait craquer une allumette contre la boîte contenant toutes les autres, et puis une fois la flamme bien lancée, il se détourne de ce spectacle. Non, il n'a pas cherché à se boucher le nez contrairement à Théa. Pas que l'odeur ne le répugne pas - il n'en est quand même pas là -, mais bien parce qu'il avait l'intention dès le départ de s'en éloigner le plus vite possible. Et pendant que les cadavres sont en train de partir en fumée, ils ont bien mieux à faire ; comme se débarrasser de tous les autres rôdeurs dans l'autre wagon. Le premier, Thobias retourne à l'intérieur de celui qu'il vienne de nettoyer - du moins, en surface, le véritable ménage attendra -. A force de coups d'épaule et de coups de pied, il parvient à ouvrir la porte menant au wagon suivant. Faut dire que tout est sans dessus-dessous, là-dedans. Le train ayant été renversé sur le côté, tout est à l'envers, eux y compris. Par rapport à ce que c'est censé être en tout cas. Evidemment, à peine la porte fracassée et le chemin par conséquent ouvert pour eux, Thobias s'élance en avant. Ni une ni deux, il enfonce son couteau dans la chair, se déplace à droite pour éviter un coup de mâchoire, se décale à gauche pour ne pas être coincé dans ce qui pourrait bien être un cul-de-sac.

A deux, le travail est vite bouclé. Ils sont épuisés mais, au moins, tout est terminé. Enfin, presque. Mais ils ont bien avancé quoi qu'il en soit. Et ça, c'est non négligeable. A ce que Thobias est plutôt le physique, Théa est carrément le mental. Et c'est elle qui, la première, fait remarquer qu'il va bientôt faire nuit et que, par conséquent, ils feraient sans doute mieux de rentrer rapidement. « Oui ... Pas faux. » Mais il n'a pas envie de laisser ça comme ça. Et comme le feu est déjà en train de brûler dehors, autant en profiter pour se débarrasser de tous les rôdeurs qui entravaient leur installation réelle. « J'te propose qu'on se foute quand même au feu tous ceux qui étaient là. Ensuite on éteint le feu, et on décolle. Ça te va ? » En réalité, il n'a pas vraiment besoin de son avis. Ce qu'il veut surtout savoir, c'est si elle le suit ou si elle préfère rentrer la première, le laissant en arrière - après tout c'est lui qui propose cette option à demi-mots -. Pas besoin de dire tous les détails à voix haute : Théa n'a, en général, pas de difficultés à comprendre les sous-entendus dans les paroles de ThobiaS. « Et pour ton ... bébé, tu le fous dans ton sac pour rentrer et on fait mine de rien ou tu préfères leur en parler malgré tout ? » Autant se mettre d'accord sur cette histoire tout de suite. Ce serait dommage qu'ils aient deux versions de leurs aventures à raconter ... En attendant la réponse de Théa qui, pour sûr, ne tardera pas, Thobias se met en marche et commence à débarrasser les corps. Ils étaient moins nombreux, dans ce wagon-là, alors ce devrait être plus rapide. Dix-quinze minutes grand maximum ... Après, il faudra quand même faire en sorte d'éteindre le feu, mais ça ne devrait pas être trop compliqué, ça. Pas pour eux.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Jeu 28 Sep - 11:38


Come On, let’s go !
Thobea
C’était enfin fini, plus de morts dans le wagon. Enfin si, mais bel et bien mort cette fois. Ils n’attendaient plus qu’à être jeter dans le feu  que Thobias avait déjà allumé sur leurs semblables.  Elle s’était laisser tomber assise sur le sol, elle était a bout de force, elle n’avait pas l’habitude de tuer autant de morts, elle préférait les éviter normalement. Mais là, elle n’allait tout de même pas laisser Thobias tout faire pendant qu’elle regardait. Donc elle avait aidé autant qu’elle pouvait.  Elle regarda le blond quand il suggéra de mettre les derniers morts au feu et de l’éteindre avant de partir.  Bonne idée, ils n’en auraient pas pour longtemps  de toute façon et serait surement rentrés avant la nuit.  Du moins espérons le, Thea n’avait pas trop envie de traîner dehors en pleine nuit. Même si l’obscurité ne lui faisait pas peur, ni la forêt en pleine nuit, elle avait peur de faire une mauvaise rencontrer. Elle n’avait toujours pas conscience qu’elle pourrait utiliser sa souplesse et sa vivacité pour se battre.  Un jour, elle le comprendrait peut-être, mais pour l’instant elle n’avait qu’une envie, soigner le renard et rentrer. En espérant qu’il soit toujours là où elle l’avait laissé.  Elle avait donc hocher la tête a la question de Thobias, et l’avait laissé prendre un mort. Elle le regarda partir et prit son courage a deux mains pour se relever.   Une fois sur ses deux jambes, elle attrapa un mort soupira doucement en le regardant et c’était repartie pour des aller retour entre le wagon et le feu  en traînant des corps. Encore une fois bien sûr c’était Thobias qui aller en faire le plus, mais elle l’aider un peu quand même.  Comme cela, même si son aide était bien maigre, le blond allait plus vite.  Une fois devant le tas de mort en train de brûler, elle le laissa  y jeter le dernier avant de le regarder pour répondre a sa question concernant le renard. «J’vais le mettre dans mon sac. Et s’il bouge et qu’on me demande ce que c’est, j’dirais que c’est un chat.» Fit-elle simplement. Elle lança un dernier coup d’œil au feu et regarda a nouveau le blond a coté d’elle. «J’vais aller le soigner pendant que tu t’occupe du feu.»  Dit elle en prenant le sac de Thobias qui contenait de quoi faire les premiers soins rapide et  alla contourner le wagon pour rejoindre le renard.

En chemin elle priait pour qu’il soit toujours là où elle l’avait laissé. Elle n’avait pas envie qu’il se soit enfuit  pour mourir plus loin, tout seul. Elle avait envie de le garder, d’en faire leur animal de compagnie, et puis elle savait qu’à la longue Thobias se ferait a cette boule de poil rousse.  Un sourire fendit le visage de la bouclée quand elle vit l’animal toujours coucher en boule, toujours a la même place. Mais il avait les yeux ouvert maintenant, il la regardait, comme s’il l’attendait sagement. Elle n’était tout de même pas folle, elle savait qu’il était encore sauvage, alors elle s’approchait doucement et en lui parlant, pour qu’il ne se sente pas agresser.   «Coucou bonhomme, je vais pas te faire de mal, juste de soigner ta patte pour que tu aille vite mieux.»  Elle s’accroupi vers lui et lui caressa doucement la tête alors que le renard se redresser doucement pour se remettre sur ses pattes. Il s’étira et la contempla  d’un air un peu méfiant. Elle ouvrit le sac a dos et sortie une bande, et un peu de désinfectant. Ouf, elle y avait pensé, elle pourrait le nettoyer un peu avant de lui bander sa patte. Il faudrait qu’elle pense a trouver un vétérinaire ou un médecin pour qu’il lui dise ce qu’elle devait faire pour qu’il guérisse vraiment vite et bien.  Elle le désinfecta autant qu’elle pouvait. Le renard lui montra les dents en grognant, surement que cela devait le piquer, mais elle fit autant qu’elle pouvait aussi rapidement qu’elle le pouvait. Par chance le renard ce contenta de grogner et montrer les dents, il ne l’attaqua pas. Elle lui banda ensuite la patte, il se laissa sagement faire, puis une fois fait elle lui posa un bisou sur le haut de la tête et le prit dans ses bras. Elle alla rapidement rejoindre son acolyte  « T’es prêt ?» Dit elle tranquillement en regardant le feu qu’il était en train d’éteindre. Ils avaient  trouver leur futur abri, maintenant le plus gros restait a faire, mais a eux deux ils arriveraient bien a faire quelque chose de se wagon.

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Dim 8 Oct - 18:44


Come on, let's go

Visiblement, Théa a réponse à tout. Pour ce qui est de son renard, elle n'a rien laissé au hasard, et a déjà tout calculé. Si elle se fait choper avec un sac bougeant, elle dira qu'il s'agit d'un chat. Soit. Thobias ne va pas la contrarier alors qu'ils viennent de, tous les deux, s'épuiser à la tâche. Et ce n'est pas fini : ils doivent déplacer tous les corps, une fois de plus. Autre wagon, autres cadavres. Beaucoup de sang et de morceaux de cervelles aussi mais ils en ont assez fait pour aujourd'hui. Le ménage, ils le feront une autre fois, quand ils reviendront ici et qu'ils commenceront à tout désinfecter afin de leur permettre d'y vivre sans trop d'incident. Ils verront, donc. Chaque chose en son temps. Thobias hoche la tête, avant de passer à autre chose : le débarrassage de tous les corps. Ce n'est pas une mince affaire, et il sent que ses bras commencent à être un peu douloureux. Nul doute qu'il aura des courbatures dès le lendemain, mais ça ne le dérange pas plus que ça. C'est une façon de s'assurer qu'il a fait du bon boulot, et qu'il l'a fait avec toute son énergie. Une fois que tous les cadavres sont sortis, Théa part de son côté récupérer son renard et Thobias, lui, s'occupe du feu. « Pas de problème. A tout de suite. » Lui lance-t-il avant de, réellement, aller là où tous les corps sont entassés, en train de brûler. Le temps qu'il y arrive, et qu'il s'assure que ça ne déborde pas, que ça ne va pas mal se terminer, il ne reste plus grand chose. Il attend quand même quelques minutes supplémentaires, fasciné par les flammes et par le spectacle qui se déroule devant lui. Au bout d'un moment, comme le feu n'est plus alimenté il commence à se faire moins envahissant, moins grand. Et, du coup, plus facile à éteindre. Thobias n'y va quand même pas comme un bourrin. Il fait même demi-tour, retournant dans le wagon et récupère une vieille couverture toute sale et toute trouée qui traînait là. Il retourne là-bas, et, sans la lâcher, frappe le sol où se trouve le feu avec. Cela dure plusieurs minutes, et il doit s'y reprendre à de multiples reprises.

Une fois que c'est enfin terminé - ou presque -, Thobias s'écarte. Il jette la couverture plus loin, avant de prendre quelques secondes pour se remettre de ses émotions. Il est épuisé. La sueur coule sur son front, et sa respiration est erratique. Mais au moins, voilà une bonne chose de faite. Il ne veut rien laisser au hasard pour autant, et piétine donc l'endroit où se trouvait encore le feu, quelques minutes plus tôt. Il fait de nombreux allers et retours, n'y va pas de main morte quand il s'agit d'écraser l'herbe et d'éventuelles braises qui pourraient causer une reprise de feu dès qu'ils auront tourné le dos à l'endroit. Mais non, c'est tout bon, il n'y a plus rien. Le sol est encore chaud, et c'est évident qu'il y a eu un feu à cet endroit précis mais il est sûr que ça ne prendra plus. Alors il récupère la couverture, qu'il met comme il peut devant l'entrée du train - qui était en réalité, autrefois, une fenêtre de plafond - histoire de boucher celle-ci et d'empêcher toute éventuelle bête de s'y rendre. Il sait que ça ne fonctionnera pas vraiment comme il l'aurait voulu, alors ce sera une de ses priorités : boucher cette entrée, et en faire une véritable porte, pourquoi pas. Mais l'heure n'est pas à ça. Le soleil est en train de se coucher, et il faut donc qu'ils rentrent au plus vite. Thobias retourne au plus vite auprès de Théa, et la retrouve en train de bichonner son renard soit-disant apprivoisé. Il lève les yeux au ciel - fidèle à lui-même jusqu'au bout - mais ne dit rien. « Oui ... Prêt. » Et ils ont plutôt intérêt à l'être : il fera bientôt nuit. Autant dire qu'ils ont tout intérêt à se dépêcher. Ni une, ni deux, Thobias s'assure qu'ils ont toutes leurs affaires puis, le premier, il s'élance en direction de là où il venait. Il s'efforce de retenir chaque petit détail à sa portée afin de pouvoir retrouver cet endroit sans trop de difficultés. Mais, d'avance, il sait que c'est surtout sur Théa qu'il lui faudra compter pour cela. Comme toujours ... Elle a ses qualités, pas de doutes là-dessus.

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar



Run thief run !
Thobéa

× A propos du vaccin : :
Approche avec ton aiguille et j't'arrache les yeux !

× Âge du perso : :
20 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Angel Camps baby mais en train de partir petit a petit

× Avant, j'étais : :
Voleuse, squateuse de rue, et parfois lycéenne

× Messages : :
881

× Points de vie : :
116

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) Wiise (signa)

× Avatar : :
Camren Bicondova

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Ven 20 Oct - 20:27


Come On, let’s go !
Thobea
Elle ne savait pas vraiment comment il avait gérer le feu, elle ne savait pas gérer un feu elle. Mais c’était parce qu’il était débrouillard qu’elle comptait autant sur lui pour ce genre de petite chose.  Il était débrouillard Thobias, il avait cette faculté de s’adapter aux situations même les pires. C’est ce qui quelque part faisait de lui un super voleur.  Tout les deux réunis arrivaient à se sortir de situation ou tout le monde les auraient pensé vraiment mal barré. Aucun des deux n’avait fait de grandes études, Thea n’avait même pas fini le lycée, ils n’avaient certainement pas inventé l’eau chaude et pourtant ils s’en sortaient. Et surement mieux que quelqu’un qui avait fait des grandes études et avait un QI supérieur a la moyenne.  En plus ils étaient complémentaire, lui c’était le débrouillard et les muscles. Elle c’était la mémoire et l’agilité. Ils auraient put aller très loin dans le monde du vol si toute cette merde n’était pas venue bousculer l’humanité.  Leur petite vie pas si tranquille que cela avait était chamboulée par des morts qui marchent. Ca avait faillit briser leurs liens, ça avait prit une vie a Thea,  ca avait les avaient séparé un moment. Mais tout cela pour mieux qu’ils se retrouvent et rendent compte que l’un sans l’autres ils ne seraient pas grand-chose. Un peu comme Bonnie and Clyde.   Ils s’étaient donc retrouver et comme toujours avait prévue de voler l’endroit où ils étaient avant de s’enfuir et aujourd’hui ils étaient partie a la recherche d’une cachette où ils pourraient  stocker leurs butin et aussi ne pas être retrouver. Ces deux là aimaient la tranquillité et donc ils avaient cherché quelque chose de tranquille et pas souvent visité. Ils l’avaient trouvé  rapidement, et tant mieux.   Surtout que vue l’état du wagon, ils n’avaient jamais était visité avant qu’ils n’arrivent. Et en plus d’avoir trouvé une cachette, ils avaient trouvé un nouveau petit compagnon. Exauçant un peu le rêve de Thea qui était d’avoir un animal de compagnie. Ils n’étaient donc pas sortis pour rien.  Elle l’avait soigné autant qu’elle pouvait et maintenant elle le tenait dans ses bras attendant que Thobias  lui disent qu’il était prêt a partir.

Ils se mirent en route une fois qu’il fut prêt. Le renard avait fini par s’endormir a nouveau, surement exténuer par tout l’effort qu’il avait fait pour se débattre de cet affreux piège dans lequel il avait était prisonnier. Et puis il lui fallait dormir pour mieux récupéré.  Thea se mit a regarder tout autour d’elle, afin de mémorisé chaque détail, elle savait que ce serait elle qui les ramènerait ici. Elle avait la mémoire, c’était donc elle qui ferait GPS pour revenir au wagon. Et ce serait d’ailleurs surement demain qu’ils y reviendraient. Elle mémorisait donc chaque petit détailles, les arbres, les pierres, les buissons, tout ce qui pourrait l’aider à revenir ici. Elle se mit a marcher a coté de lui-même si elle ne le regardait pas vraiment, elle regardait partout. C’était aussi parce qu’elle était un peu stresser, elle ne voulait pas faire une mauvaise rencontre. Elle avait peur des morts qui marche. Elle savait qu’avec le renard dans les bras, elle ne pourrait pas monter dans un arbre si elle en voyait. Elle  décida donc de s’arrêter tout de suite pour le mettre dans le sac directement. Bien sur elle le laissait ouvert afin que le renard puisse respirer et sortir sa tête s’il le voulait. Bien sur avant qu’ils n’entrent dans le camp, elle refermerait le sac afin qu’il ne se fasse pas voir.  Heureusement ils ne firent aucune mauvaise rencontre, ainsi ils arrivaient rapidement a l’Angel Camp et passèrent facilement la porte. Un vrai jeu d’enfant. Elle souri a son acolyte une fois devant sa maison «Bonne nuit, a demain»Dit elle simplement avant de rentrer dans la maison qu’elle occupée et laisse le renard sortir du sac. Demain ils retourneraient surement au wagon pour commencer le ménage.  

Emi Burton

_________________
can't you see that you're smothering me Cause everything that you thought I would be Has fallen apart right in front of you Every step that I take is another mistake to you♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


told myself I's a prisoner and I'd broken my chains, that I could be anyone.

× A propos du vaccin : :
Voilà, c'est fait. Thobias a désormais une envie folle de viande crue, des excès de violence, une nette tendance à se perdre dans ses pensées et il a aussi quelques maux de tête assez violents, parfois. Et des vertiges aussi.

× Âge du perso : :
25 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
Angels Camp, Californie, avec Théa.

× Avant, j'étais : :
officiellement étudiant, officieusement ... un escroc, un voleur, et de temps un autre un dealer.

× Messages : :
653

× Points de vie : :
204

× Copyright : :
© mot (avatar), schizophrenic (code signa).

× Avatar : :
Evan sexey Peters.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic ... toujours.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea Jeu 26 Oct - 21:08


Come on, let's go

Théa et Thobias ont énormément de chance de s'être retrouvés après tout ce qui a pu se passer entre eux. L'un sans l'autre, ils ne sont pas grand chose. Thobias a bien réussi à survivre quand il ne l'avait plus dans le viseur - et elle aussi d'ailleurs - mais il leur manquait toujours ce petit quelque chose. Cette personne avec laquelle tout affronter. Bien avant l'épidémie, ils ont appris à évoluer ensemble, ont appris à voler sans se faire repérer ou, en tout cas, sans se faire attraper. Il y a un fossé entre ces deux notions. Il est arrivé très souvent qu'ils se fassent voir en plein vol - Thobias le premier d'ailleurs -, mais jamais ils ne se sont fait attraper. Ils trouvaient toujours le moyen de s'enfuir, de parvenir à s'extirper des situations les plus foireuses. C'était souvent grâce à Théa, Thobias ne prétendra jamais le contraire. Mais quand il s'agissait de défoncer des portes, d'écarter de leur chemin d'éventuels perturbateurs, Thobias était toujours là. Paré à toute éventualité. C'est lui qui, aujourd'hui aussi, finit le sale boulot. Théa l'a aussi aidé, notamment lorsqu'il a fallu entrer dans le wagon et tuer tous les deux qui s'y trouvaient, mais Thobias conclut tout ça à sa façon. Vite et bien. Il brûle les corps, les regarde retourner à l'état de poussière puis rejoint Théa en s'assurant que le feu est bien éteint. Sur le chemin du retour, ils ne parlent pas beaucoup - pour ne pas dire pas du tout -. Nul doute que, de son côté, la jeune femme est en train de retenir les divers passages à prendre pour retrouver ce qui va devenir leur endroit. Thobias, lui en revanche, s'assure qu'ils ne soient pas attaqués.

Pour cela, il ne cesse de regarder autour d'eux. A droite, à gauche, derrière. Et, bien sûr, devant. Mais rien. Juste eux et leur avancée silencieuse. Ils n'ont pas besoin d'échanger de paroles en fait, tous les deux. Tout se fait dans l'échange de regards, dans les sourires mystérieux et les gestes discrets. Pas besoin de parler, ils se comprennent sans cela. Et puis, là, de toute façon, ils n'ont pas grand chose à se dire. Tout est déjà décidé : ils rentrent au campement, et en ressortiront dès demain pour retourner dans ce wagon et entreprendre de faire du nettoyage. Pour cela, il va falloir qu'ils fassent sortir quelques trucs du village, notamment des chiffons et du produit. A moins qu'ils n'aillent voir ailleurs ? S'ils ne trouvent pas ce dont ils ont besoin sur l'Angels Camp, il faudra bien ... Leur retour se fait sans encombre, c'est qu'ils ont de la chance aujourd'hui - espérons que ce soit aussi le cas le lendemain -. Et bientôt, ils arrivent aux portes du campement. Un gardien est là pour les accueillir, mais il se contente d'un hochement de tête dans leur direction - et Théa et Thobias également -. Aucun ne vérifie ce qui se trame dans le sac de Théa - alors qu'ils devraient, ces crétins. Aucun, non plus, ne les arrête et leur demande s'ils ont trouvé des trucs dehors. « A demain, même heure, même endroit. » Sans plus de cérémonie, ils partent chacun de leur côté. Ils ont, certes, besoin l'un de l'autre pour exister et continuer à survivre, mais ils n'en restent pas moins - en apparence en tout cas - très distants. Allez comprendre !

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.



RP TERMINE bril

Spoiler:
 

_________________
    You jump, I jump. Remember ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Come on, let's go | Thobea

Revenir en haut Aller en bas

Come on, let's go | Thobea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-