It was for you | Rebalix
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a fêté ses CINQ ANS DE VIE.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

It was for you | Rebalix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6275

× Points de vie : :
23

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: It was for you | Rebalix Ven 29 Sep - 22:34

It was for you


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle l’avait vue, elle l’avait vue partir en douce. Elle aurait dû être plus discrète, ou alors peut-être que c’était qu’elle voulait être vue. Peut-être qu’Alixen l’avait fait exprès. Et pendant un instant, la brune aux yeux vert était resté planté là, a la regarder partir. Elle était fatiguée de lui courir après. Normalement c’est les autres qui couraient après Rebekah, et pas l’inverse. Dans le jeu du chat et de la souri elle était tout le temps la souri qui s’enfuit. On lui courait après, elle fuyait et bien sûr elle adorait cela. Mais depuis qu’elle avait rencontré Alixen c’était elle qui courait après la souri, elle était devenue le chat. Surement car Alixen lui faisait beaucoup penser a  elle quand elle était adolescente,  quand elle était  ado ont ne lui avait surement pas assez couru après. Personne n’avait vraiment était là pour la rattraper. Quand elle tombait, elle tomber et devait se relever sans personne. Personne pour soigner sa plaie, personne pour lui dire « ce n’est pas grave relève toi la vie continue ». Alors elle ressentait ce besoin, cet instinct qui la poussait à courir après cette gamine amochée par la vie, qui avait besoin d’attention, qui avait besoin qu’on l’encourage a se relever, qui avait besoin de se sentir protéger par quelqu’un de fort. Surement qu’Alixen avait besoin d’avoir quelqu’un sur qui se reposer pour se permettre d’être faible parfois. Et sans lui demander son avis, Rebekah s’était imposé pour ce rôle. Et même si Alixen la repoussait fort, très fort, jusqu'à en être blessante parfois, comme la fois où elle lui avait dit qu’elle n’en avait rien a faire qu’elle meurt, Rebekah continuait. Elle savait qu’Alixen avait besoin d’elle, c’était ancré en elle. Une force presque bestiale qui la poussait a veillé  sur la fille de pasteur. Une fille de mafieux et une fille de pasteur, dans n’importe quel monde tout le monde aurait rit de cela.    Alors, Rebekah avait arrêté de réfléchir, elle attrapa sa veste et sortie en courant de sa cabane pour partir a la poursuite de la gamine. Pas question qu’elle l’abandonne, elle avait trop peur pour elle, quelque chose lui hurlait «  suis là, il va arriver malheur »  et pour une fois, Rebekah avait décidé d’écouter sa voix dans sa tête.  C’était surement la seule et unique fois qu’elle écouterait sa folie.

Alors là voila, en train de courir à travers les bois, sautant parfois par-dessus des obstacles. Elle manqua de tomber une ou deux fois, mais elle n’était pas loin d’Alixen, elle le savait, elle l’entendait courir devant elle. Son magnum dans son holster taper sur sa cuisse et commençait presque a lui faire mal mais tant pis, la brune s’en fichait, elle l’ignorait totalement.  Elle courait depuis un moment déjà, elle commençait a perdre un peu son souffle. La fille de mafieux avait beau avoir de l’endurance a force de survivre, cela faisait un moment qu’elle courait après la jeune femme.  Alors quand elle l’entendit se stopper, Rebekah ne put que sourire. Enfin, elle allait la rattraper, lui parler et ensemble elles rentreraient tranquillement au camp. Oui, elle allait la raisonner, elle l’avait déjà fait une fois, alors pourquoi pas une deuxième fois. Et si elle n’y arrivait pas cette fois, et bien Rebekah se ferait une raison et laisserait la jeune femme partir. Elle la regarderait même faire, ça lui briserait surement le cœur, mais attendait…Quel cœur ?  Rebekah n’en avait pas de cœur, voila ce qu’elle était en train de se dire en s’approchant de la jeune femme arrêtée, alors qu’elle s’était envisager la possibilité de la laisser partir.    Elle posa doucement une main sur l’épaule d’Alixen, avant de comprendre pourquoi d’un coup elle s’était arrêter. Une chose froide lui toucha la tempe, Rebekah s’était bien assez souvent retrouver dans ce genre de situation pour savoir que c’était le canon d’un pistolet qui lui touchait la tempe. Elle regarda rapidement autour d’elle en levant doucement les mains en l’air, tout comme Alixen. Elles étaient là, entouré d’une dizaine de mec, tous armés, certain avec des armes a feu et d’autre avec des poignards,  sabres et autres objets tranchants qui pouvait servir d’armes. «  Je t’avais dis qu’il allait se passer un truc de mauvais » lui avait ricané sa propre voix dans sa tête.  Rebekah se serait bien dit à elle-même de la fermer, mais elle serait passée pour une folle. Non, face a ce genre de mec, il valait mieux être calme et coopérer. Une chance qu’elle ne soit partie avec rien d’autre que son couteau et son magnum, ils ne pourraient rien lui voler de trop important.  
to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was for you | Rebalix Dim 8 Oct - 20:04

It was for you
#Rebalix
Elle ne pouvait pas continuer comme ça. Ce relâchement qu'elle avait eu avec Rebekah. L'instant de faiblesse qu'elle avait eu en sa compagnie… Alixen ne l'assumait pas. Elle ne pouvait supporter encore moins que la brune la voit comme quelqu'un de fragile, quelqu'un qui avait besoin d'être protégé à tout prix. Non, il fallait qu'elle parte. L'adolescente ne cessait de répéter le même schéma encore et encore. À croire qu'elle n'apprenait jamais de ses erreurs. Elle s'apprêtait à répéter la même connerie qu'elle avait fait avec Luke. Abandonner une personne qui lui était proche, sans même la prévenir. Sauf que cette fois-ci elle avait fait bien pire. Cette fois-ci, elle ne se donnait même pas la peine de laisser un mot derrière elle. La brune avait bien comprit que cela ne servait à rien alors autant ne pas perdre son temps. Il fallait qu'elle parte rapidement avant que Rebekah se réveille, avant que quelqu'un ne puisse la surprendre et contrecarré son plan. Sauf que dans la précipitation, elle se prend le pied dans une chaise sans pour autant se casser la gueule. Un bruit rapide mais distinct, silencieusement elle maugréant et se maudit. Pourtant, l'adolescente ne se retourne pas pour vérifier si Rebekah s'était éveillée. Non, elle ouvre la porte précipitamment et se met à courir.

Pas de retour en arrière possible. Alixen était persuadée que c'était ce qu'il lui fallait. Elle avait besoin de retourner à sa vie de solitaire. Arpenter les routes et les forêts, seule. L'adolescente s'était trop reposée sur les gens qui l'avaient entourée. C'était mauvais. Elle s'affaiblissait, en continuant de vivre ainsi. Il fallait qu'elle s'isole. Il fallait qu'elle se détache de ces liens. Couper les ponts brutalement. Perdue dans ses pensées alors que ses chaussures continuaient d'arpenter le sol rapidement, que ses cheveux s'envolaient au mesure de sa course. Alixen ne se rendit pas compte tout de suite de ce groupe qui commençait à l'entourer dans l'obscurité de la forêt. Cependant, rapidement son corps percuta violemment quelque chose. Un homme. Se reculant, elle voulut faire demi-tour mais elle se rendit rapidement compte qu'il n'était pas seul. En effet, elle avait été encerclée. Elle se recula, mettant un maximum de distance entre tous ces hommes et sa propre personne avant de s'arrêter. Tentant de rester calme alors qu'elle observait les alentours cherchant un échappatoire. Soudain, une main se posa sur son épaule. Avant même de pouvoir frôler la crise cardiaque, elle reconnut Rebekah. Rebekah qui elle aussi venait de se prendre au piège. Tout doucement Alixen, leva les mains en l'air. Une attitude qu'elle adopta uniquement parce que Rebekah était à ses côtés et qu'elle ne voulait pas risquer que cette dernière paye chère pour une connerie qu'elle aurait faite.

- Pourquoi tu m'as suivie ?

Murmura-t-elle à l'intention de la brune, sans pour autant la regarder. Elle n'aurait pas été là, Alixen aurait déjà agi stupidement à l'heure qu'il est. Sans doute qu'elle se serait jeté contre l'un d'eux. Parce qu'après tout son instinct de survie n'était pas bien haut ces derniers temps. Elle s'en foutait de tomber mais pas question d'entrainer Rebekah dans sa chute.

- Une achetée, une gratuite ! C'est la fête pour nous les gars !

Ils ricanèrent tandis qu'Alixen afficha une mine dégoutée. Les hommes la rebutaient tellement… Au point, que l'adolescente ne leur daigna même pas un regard. Serrant les dents à défaut de pouvoir serrer les poings. Pourquoi fallait-il toujours que ces connards tombent sur elle ? Ne pouvaient-ils pas la laisser tranquille ? Elle allait partir merde ! Ils étaient sur le point d'être débarrassé d'elle, pourquoi l'avaient-ils retenue ? La jeune adolescente ne pouvait pas être certaine de leur attention mais elle ne voulait pas le savoir. Elle n'osait pas imaginer ce qui pourrait arriver dans les prochaines minutes. Alixen en avait assez. Elle ne pouvait revivre toutes ces mauvaises expériences une nouvelle fois. Le pire c'était qu'elle ne pouvait rien faire et rien dire. Elle craignait trop que Rebekah en prenne pour son grade par sa faute. L'adolescente était contrainte d'attendre que ça se passe, attendre de savoir ce qu'ils avaient clairement l'intention de faire. Et peut-être que là, elle improvisera. Pourquoi avait-il fallut que Rebekah la suive ? Pourquoi ne l'avait-elle pas laissée partir ? Pourquoi les gens s'obstinaient-ils à la faire rester ?
 
©️ 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6275

× Points de vie : :
23

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was for you | Rebalix Ven 20 Oct - 19:04

It was for you


 
feat : Alixen  & Rebekah

Elle avait eu cet horrible sentiment qu’il allait arriver un malheur a Alixen. Elle aurait put la laisser partir, elle aurait put fermer les yeux sur la fuite de celle qu’elle voyait comme sa fille, elle aurait put se dire qu’elle avait besoin de voler de ses propres ailles. Mais non, ce mauvais sentiment lui avait prit les tripes les lui avait serré si fort que c’était presque douloureux. Elle  l’avait donc suivit, elle lui avait couru après en ne prenant rien d’autre sur elle que son fidèle Magnum et bien sur son couteau.   Elle avait fini par la rattraper, mais rapidement elle s’était rendu compte qu’il y avait une raison à cela. La jeune femme s’était  arrêté d’elle-même. Pas pour parler a Reb, juste parce qu’elle avait était encercler par un groupe d’une dizaine d’homme. Et  donc Rebekah, sans s’en douter avait elle aussi pénétrer dans ce cercle qui était en faite un piège. Elle était tellement affaiblit par ce qu’elle ressentait pour Alixen qu’elle venait de se jeter la tête la première dans la gueule du loup.  Elle leva doucement les mains en l’air, elle voulait montrer a ces hommes qu’elle allait coopéré sans broncher. Elle lança un rapide coup d’œil a Alixen quand elle lui demanda pourquoi elle l’avait suivit. «  J’avais un mauvais pressentiments. Et il était justifié visiblement.  »  Chuchota-t-elle  rapidement avant de poser les yeux sur un des hommes qui se mit à parler. Elle réprimanda une petite moue dégouter, il n’avait pas vraiment l’air distingué et ses paroles n’auguré vraiment rien de bon pour elles. Elle le fixa en faisant doucement quelque pas pour se mettre devant Alixen, comme pour faire rempart entre cet homme et la jeune femme. «  Ecoutez…  Faites ce que vous voulez avec moi, je peux même faire semblant d’être consentante, mais laisser la partir  elle. »  Dit elle d’une voix calme. Elle avait l’habitude de traiter avec des mauvaises personnes. «  Ouaw mec, on a choppé la mère et la fille j’crois. » Ricana un homme qui se tenait sur la droite de l’homme qui semblait être le chef.

C’était plutôt mauvais,  elles n’étaient pas vraiment dans une super situation. Et même en proposant cela,  la brune avait sut que c’était inutile, jamais ils ne laisseraient Alixen partir.   L’homme s’approcha un peu de Rebekah s’arrêtant a quelques centimètres d’elle. « Désoler chérie, même si t’es bonne, ta fille aussi elle l’es donc, on ne va pas la laisser partir. »  Rebekah ne réprimanda pas sa moue de dégout cette fois et le défia même du regard «  T’es donc un gros porc, c’bien ce que je pensais »  Lui crachat-elle écœuré  a la figure. Bien jouer Rebekah, provoque le bien c’est très intelligent.  «  La touche pas espèce de  connard » Enchaina t elle sans réfléchir. Il voulait s’en prendre a Alixen, elle ne répondait donc plus de rien.  Il la fixa un instant avant de lui envoyer une violente baffe du révère de la main.  Lui faisant tourner brusquement la tête sous le choc, et même cracher un peu de sang, sang qui avait envahi sa bouche. Il prit ensuite le menton de la femme entre deux doigts et le remit face au sien «  Dit donc Salope, t’a bien une grande gueule. J’vais t’apprendre à te la fermer et me respecter. »  Il souri amuser par le regard méchant que la brune aux yeux verts lui lançait «  Ta de la chance, ta une belle gueule, je vais donc pas t’abimé ton jolie minois. » Il lui tapota la joue d’un air provocateur après l’avoir lâché. Il se tourna ensuite vers ses gars et souri fière de leurs prises «  Bon les gars, on prend leurs armes et on se fait plaisir ? Qui veut qui ? » Dit il en souriant amuser, et bien sur tout les autres s’exécutèrent en riant grassement .
to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was for you | Rebalix Mer 1 Nov - 17:35

It was for you
#Rebalix
Il arrivait toujours malheur lorsque Alix prenait la fuite comme une voleuse. D'habitude cela prenait un peu plus de temps avant que le mauvais sort pointe le bout de son nez mais apparement là, il avait décidé de se montrer assez tôt. À croire que ce camps avait décidé de lui faire vivre un éternel enfer jusqu'à la fin. Qu'ils s'étaient donné le mot afin de ne pas la laisser partir avant d'avoir profité un maximum d'elle. Le temps passait, Rebekah tentait de négocier avec le groupe d'hommes mais sans succès. Durant tout ce temps-là, Alixen restait derrière Rebekah sans dire un mot, complètement terrifiée. Elle voulait partir d'ici. Elle savait très bien ce qu'ils allaient leur faire et elle ne voulait pas. Parce que cette fois, la brune ne pourra pas s'échapper. Elle ne pourra pas empêcher l'inévitable. Si Rebekah n'avait pas été présente, surement qu'Alixen aurait mis un terme à tout cela en se tirant une balle en pleine tête. Au moins, ils n'auraient pas en mesure de lui faire quoi que ce soit. Mais à la place, elle était coincée, tout comme Rebekah. Cette fois-ci elle entraînait quelqu'un dans sa chute. Et le pire c'est qu'elle ne pouvait rien faire pour empêcher tout cela. Ils étaient trop nombreux. Ce serait complètement stupide de tenter quelque chose. Mais devaient-elles pour autant se laisser faire sans se battre ?

La panique s'éprenait davantage d'elle lorsque Rebekah se fit frapper et encore plus lorsque des hommes commencèrent à s'avancer afin de leur prendre leurs armes. Une fois démunies de leurs armes, ce sera définitivement foutue pour elle. Il fallait tenter quelque chose avant de se retrouver sans moyen de défense. Cependant, Alixen paniquait, n'arrivait à penser clairement. Le monde tournait tout autour d'elle, son souffle devait plus court. D'une main, elle s'accrochait au bras de Rebekah pour éviter de s'écrouler.

- N'a… N'avancez pas… Sinon, je tire.

Elle avait beau braquer une arme. Ils continuaient d'avancer, pas du tout impressionner. Ils ont remarqué la panique qu'elle éprouvait. Ils ne la prenaient pas au sérieux. Alixen tremblait mais pourtant, elle tirait. Une fois. Deux fois. Trois fois. Rate sa cible en permanence. Elle se maudit intérieurement. Cependant, malgré tous ces essais ratés, elle n'a pas le temps d'en effectuer un nouveau que rapidement, on la tire sans ménagement. Lui prenant son pistolet. Et bientôt sa faucille à laquelle pourtant elle s'accroche. Tenant le manche, poings fermés. Refusant de la laisser, s'accrochant à cet objet comme si sa vie en dépendait. Ce qui était vrai, compte tenu de la situation. Elle se débat, donnant des coups d'épaules, de coudes, de jambes. Se défendant tant qu'elle pouvait tout en gardant sa faucille, tout contre elle. Leurs ravisseurs étaient trop près pour qu'elle puisse l'utiliser contre eux.

- Regardez-la, aussi tenace que sa mère ! On va bien s'amuser les gars !

Malheureusement, Alixen elle n'avait pas assez de force pour garder suffisamment longtemps sa faucille contre elle. Rapidement, elle se retrouvait dénuée de tout moyen de défense. Et pourtant, l'adolescente elle continue de se débattre, elle refuse d'abandonner même si c'était perdu d'avance. Ils étaient en supériorité numérique et étaient également beaucoup plus forts. Alixen ne pouvait faire le poids, durant sa captivité elle s'était affamée. Elle n'avait quasiment pas de force. Ils ne leurs fallu d'ailleurs pas très longtemps pour réussir à la plaquer contre un arbre. Elle croisait les bras, pour les empêcher d'aller plus loin. On lui tient les mains, elle se met alors à mordre. Ce fut à son tour de recevoir un coup, avant qu'on lui bâillonne la bouche.
 
©️ 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6275

× Points de vie : :
23

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was for you | Rebalix Lun 6 Nov - 19:22

It was for you


 
feat : Alixen  & Rebekah

 Elle tourna un peu la tête quand elle senti que la brune derrière elle attraper son bras, alors que les hommes autours d’elles étaient en train d’avancer. En face de Rebekah ,  il y avait le chef, un homme grand, imposant, les cheveux long et gras attacher en un chignon bien plaquer derrière la tête. Il avait un début de barbe et des yeux qui brillait d’amusement, et d’envie. Oui, il était tout excité à l’idée de ce qu’il pourrait faires à ces deux nouvelles prisonnières. Les torturé, abuser d’elle, les tuer, les tabasser… Tellement  de possibilité. Et il imaginait tout cela, en regardant fixement Rebekah, qui elle ne pensait qu’a une chose : Protéger Alixen.   Si normalement elle aurait tout fait pour sauver sa peau a elle, quitte a sacrifier celle de la personne qui était dans la même merde qu’elle, là c’était totalement différent. Parce que c’était Alixen, c’était sa fille, alors sa peau elle s’en fichait, celle qui comptait c’était celle d’Alixen, et uniquement la sienne.  Elle était même prête a mourir pour elle.  Elle voulut arrêter la jeune femme quand elle vit qu’elle avait une  arme et qu’elle menacer les hommes qui approchait mais n’eu pas le temps, quand Alixen se mit a tirer, le chef fit quelque pas rapide en avant pour attraper la fille de mafieux et la tiré en arrière l’éloignant ainsi de la brune  armée.  Dans son geste, très brusque, il la poussa tellement fort qu’elle manqua de tomber et se rattrapa a l’arbre le plus proche.  Elle reprit une seconde ses esprit et se tourna pour regarde si sa fille avait réussi à en avoir un. Elle se  retrouva nez a nez avec  l’homme aux cheveux long. Elle se décala un peu pour voir et quand elle vit que les hommes s’en prenait physiquement a Alixen, elle ne réfléchit pas un instant, elle devait aller l’aider. Elle bouscula d’un coup d’épaule l’homme face a elle et se mit a courir pour aider la jeune femme.

Mais elle fut rapidement arrêter dans sa chute par deux homme qui la prirent chacun par une épaules et la souleva littéralement de terre pour la plaquer au sol, plutôt violement. Tellement violement qu’elle eu le souffle coupe un instant quand elle toucha le sol.   Elle grogna en se débattant «  Lachez moi ! Laisser là partir ! » Hurla t elle en essayant de se dégager de l’emprise des deux hommes qui la maintenant fermement au sol. «  MAIS TA GUEULE ! » Hurla le chef, pas ravis qu’elle l’a bousculé, en lui balançant un coup de pied dans les côtes.  Il tourna ensuite la tête en souriant quand l’un de ses hommes dits que la fille était aussi tenace que la mère. «  Telle mère telle fille les gars ! »  Ils rirent tous ensemble et  l’homme balança a nouveau un coup de pied a la brune au sol avant de faire un signe a ses deux hommes de la lâcher. Elle avait encaissé mais ce fut quand même douloureux. Elle se redressa rapidement, elle voulait  se relever, mais il l’attrapa par la gorge et la tira pour qu’elle se relève vite et dans la douleur. « Prête salope ? Tu va voir ta fille se faire sauter par mes hommes. J’pense qu’il n’y a pas pire torture pour une maman. » Il rit amuser et regarda ses gars. « Faites vous plaisir les mecs ! » Dit il en leurs faisant un signe de sa main libre. Puis il attrapa le magnum que la brune avait toujours sur elle, et le pointa sur le front de  Rebekah qui commencer à avoir sérieusement peur pour Alixen. Avoir cette arme sur son front ne lui faisait pas vraiment peur, ce n’était pas la première fois qu’elle avait ce canon sur la tête.
to follow...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was for you | Rebalix Sam 2 Déc - 18:38

It was for you
#Rebalix
Tout ça la rendait malade. Ce genre de situation était devenu son pire cauchemar. Si il y avait bien quelque chose qui la terrifiait c'était bien ça. Des hommes, malintentionné et en groupe, ayant qu'une chose en tête s'en prendre à elle. Alixen avait totalement conscience de ses chances plus que restreinte de s'en sortir. Pourtant, elle refusait de se laisser faire sans tenter quelque chose. Même si cela voulait dire agir stupidement. La situation était telle qu'elle n'avait absolument pas le temps de réfléchir à d'autres solutions. L'adolescente se mit à les menacer et enfin tirer mais sans succès. Si Alix n'a jamais été une experte en arme à feu, sa panique ne faisait qu'empirer l'inefficacité de ses tirs. Une mauvaise visée. Des mains tremblantes qui influençait sur ses ratés. Avant même de parvenir à faire un moindre blessé, elle finit par être attrapée. Bien rapidement plaqué contre un arbre pendant que Rebekah se retrouve frappée à son tour en voulant la défendre. C'était impossible qu'elles parviennent à s'en sortir toutes les deux. Et le destin semblait vouloir s'acharner sur Alixen, s'évertuant à lui faire subir ce à quoi elle avait réussi à échapper dans sa cabane grâce à son sommeil léger ou bien lorsqu'elle avait été gardée prisonnière et le simple fait d'avoir quelqu'un qui la surveillait lui avait fait échapper au pire concernant les survivants de Bodie. Mais cette fois-ci, elle n'allait pas y échapper et allait devoir endurer cela de manière décuplée.

Son seul espoir résidait en Rebekah, espérant que cette dernière parvienne à trouver une solution. Même si l’adolescente n’y croyait pas vraiment. Plus le temps d’écumait et plus la situation leur échappait. La fin de tout cela semblait irrémédiable. Plus elles leurs résistaient, plus cela empirait et accélérait les choses. Le chef de la bande finit par donner le feu vert à ses hommes pour satisfaire leurs plaisir. Il ne leur fallut pas très longtemps pour s’avancer vers l’adolescente, un sourire carnassier sur leurs lèvres. Alixen tentait de se débattre mais on l’a tenait déjà fermement. Les choses s’accélèrent d’un seul coup et pourtant tout semblait se passer au ralentit pour la jeune brune.

- Les gars, j’y crois pas ! Regardez-moi ça, elle était vierge !

Elle hurlait, tandis qu’elle avait l’impression qu’on la déchirait de l’intérieur, encore et encore. Priant pour que des rôdeurs passent par là pour arrêter ce massacre. Qu’ils entendent ses hurlements malgré le fait qu’on l’avait bâillonnée. Elle voulait mourir et regrettait de n’être pas passé à l’acte lorsque Rebekah l’en avait empêchée. L’adolescente n’attendait qu’une seule chose, que tout soit finit, qu’il finisse par la tuer. Elle était incapable de survivre à ça. Alixen s’était déjà griffée jusqu’au sang après de « simples » attouchements non voulues. Alors comment espérer qu’elle parvienne à vivre après ce qu’elle était en train d’endurer ? Puis tout cela devant Rebekah comme si le mal qu’elle ressentait n’était pas déjà assez présent. Elle perdait pied, devant que son esprit parvienne à s’évader pour ne plus rien ressentir.
 
©️ 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6275

× Points de vie : :
23

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was for you | Rebalix Lun 11 Déc - 19:34

It was for you


 
feat : Alixen  & Rebekah

 Elle enrager, mais elle était incapable de faire quoi que ce soit. Non, de toute façon ils bluffé, ils n’allaient rien faire a Alixen, ils ne pouvaient pas, ils n’avaient pas le droit.  Elle se répeter cela, comme pour se calmer, jusqu'à ce qu’elle voit qu’un des hommes  venait de passer a l’acte, il était vraiment en train de le faire. Elle commencait a perdre son self control, son sang était vraiment en train de bouillir dans ses veines, l’homme face a elle devait le voir a son visage, et a ses poings qui se serrer de plus en plus  aux fils des secondes. Mais quand elle entendit les paroles de l’homme, s’en était fini de son  calme, et aussi de la vie de cet homme. Il venait en quelques mots et quelques gestes signer son arrêt de mort. Elle eu comme un  flash ; elle se revoyait gamine, son père s’affalant sur elle pour la première fois de sa vie, elle eu même l’impression de sentir a nouveau cette chose se déchirer en elle, cette douleur presque insoutenable qui vous donnez envie de mourir, là, sur le champ.  Et le monstre que son père avait créé, venait de sortir de l’ombre, elle venait de totalement perdre le contrôle, elle voyait rouge et plus rien n’allait l’arrêter, elle ne voulait plus qu’une chose : tuer ces types ! Elle oublia totalement qu’elle avait un canon de flingue pointé entre ses deux yeux. Elle  fut tellement rapide que l’homme face a elle ne vit même pas venir le coup. Un coup de genoux entre les jambes,  tellement violent que le pauvre homme du surement avoir l’impression que ses testicules venait de remonter dans sa gorge. Il se plia en deux, cassé par la douleur et lâcha l’arme. Elle se pencha pour la ramasser tira une balle dans la tête d’un des mecs qui tenait la pauvre gamine au sol, puis une autre dans le deuxième tout en s’approchant.  Elle lacha ensuite son armes a feu, attrapa le couteau d’un des morts et balança un grand coup de pied a l’homme qui  était en train de faire du mal a sa fille.  Le choc fit rouler l’homme sur le coté, il était surprit et avait surement mal.

Et il n’était pas au bout de ses peines, pour lui la douleur ne faisait que commencer. Elle s’approcha de lui, alors qu’il essayait de se relever se sentant un peu idiot, surtout qu’il était à moitié déshabiller. Elle posa son pied sur ce qui faisait de lui un homme et y mit tout son poids pour l’empêcher de  se relever. Un sourire sadique et surement effrayant naquit sur les lèvres de la brune en entendant l’homme hurler a la mort. Elle  s’accroupie un peu pour le regarder droit dans les yeux après avoir enlevé son pieds du point sensible. Il fut encore plus effrayer de voir dans ses yeux qu’elle avait perdu toute humanité, il ne pouvait y  voir plus que de la rage, de la haine, son envie de le tuer était palpable. Oui, plus rien dans son expression n’était humain.   Elle lui mit un premier coup de couteau, puis un deuxième, un troisième… Et une multitude qui lui fit rapidement perdre le compte, faisant gicler le sang, sur elle, sur lui, partout. Mais elle s’en fichait, au contraire, elle trouvait presque cela amusant !  Elle s’arrêta quand l’homme ne hurlait plus, quand elle vit que son regard s’était voilé, il était mort. Et c’était presque décevant de voir qu’il était mort si vite, elle n’avait presque pas put s’amuser. Elle en aurait encore voulut un peu.

Elle se releva ensuite et se tourna doucement vers sa fille qui était surement choquer et traumatisé a vie par tout ce qui venait de lui arriver en quelques minutes a peine. Elle s’approcha d’elle en douceur, lâchant en chemin le couteau maculé de sang.  Elle s’arrêta face a elle et l’aida à ce relever. Face à sa fille, elle retrouvait son humanité, elle retrouver sa douceur,  malgré qu’elle fût couverte de sang.  Elle enleva sa veste et la mit sur les épaules de la brune, elle voulait partir maintenant, prendre sa fille dans ses bras et l’amener loin, très loin de tout cela, la mettre en sécurité et la protéger contre le monde entier peu importe comment.  Elle lui souri doucement avec tendresse, comme pour la rassuré, elle tendit la main pour toucher sa joue, elle se voulait douce, maternelle et surtout rassurante. Elle voulait lui montrer que maintenant elle ne craignait plus rien.   «  Ca va aller ma puce. Je suis là. Je te protègerais. Je t’… » Elle n’avait pas vue le coup venir, ce fut tellement rapide qu’elle ne le sentie pas. Elle avait presque oublié ces hommes encore vivant. Une giclée de sang aspergea le visage de la brune face a Rebekah, et du sang sortie de la bouche de celle-ci a la place des mots qu’elle allait dire a sa fille. « t’aime.. »  Elle ne put que le penser, pas le dire. La lame recourbé de la faucille d’Alixen se retira de la gorge de Rebekah qu’elle venait de traverser de part en part, la décapitant a moitié. L’homme qui tenait l’arme, le chef de la bande explosa de rire, jubilant parce qu’il venait de trouver un nouveau jouet. Et la brune,  tomba a la renverse, son corps était vidé de toute vie, son âme noire et souillé s’envoler jusqu’au purgatoire où elle allait être jugé pour tout ces actes et surement envoyer en enfer.  Mais peu importe où elle irait, parce qu’elle emportait avec elle l’image de sa fille.
She’s dead...

fiche by mad shout.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

HIT AS HARD AS LIFE
avatar


Monsters under my bed. Monsters inside my head. I don't know when they'll leave. But they say that they're here to stay.

× A propos du vaccin : :
Trop d'embuches sur le chemin, elle ne l'a pas fait.

× Âge du perso : :
17 ans

× Localisation (+ avec qui) :
Coincé en Californie avec Nikolaï

× Avant, j'étais : :
collégienne et fille de pasteur dévouée

× Messages : :
1224

× Points de vie : :
0

× Copyright : :
Avatar : merenwen ; sign by lizzou

× Avatar : :
Madison Davenport

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Merenwen

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: It was for you | Rebalix Lun 1 Jan - 23:15

It was for you
#Rebalix
Elle n'allait jamais passer au-dessus de cela. Une fois qu'ils auront terminé, autant qu'ils la tuent directement. Cela lui rendrait service. Elle le fera d'elle-même sinon. Alixen ira jusqu'au bout de son acte cette fois-ci et ne laissera pas Rebekah la faire changer d'avis. Sauf qu'elle était obligée de remettre cette pensée en question maintenant que cette dernière venait tout juste de risquer sa vie pour s'en prendre aux hommes qui lui faisaient du mal. Une nouvelle fois, elle se mettait en position dangereuse pour la sauver elle. À croire que l'adolescente ne savait pas se débrouiller toute seule. Elle avait constamment besoin d'être sauvée. Ce qui s'avérerait être un comble, en la connaissant. Elle avait beau être assez sauvage, elle ne pouvait pas faire grand chose face au fait qu'elle attirait les ennuis. Parce que là on ne pouvait pas lui reprocher que c'était parce qu'elle envoyait bouler tout le monde qu'il lui arrivait cette mésaventure. Non. Elle aurait été gentille avec les autres, ça aurait été la même, voir pire. Cependant, Alixen avait beau s'être forgée un fort caractère, elle avait conscience qu'elle n'arriverait jamais à surmonter ce qu'on venait de lui faire. Déjà qu'elle avait du mal avec ce qu'il s'était passé il y a peu dans sa cabane alors qu'on l'avait quasiment pas touchée alors là… Ce n'était pas quelque chose avec lequel elle pourrait vivre. Sa carapace n'était pas assez solide pour ça.

Un fort traumatisme s'était installé dans l'esprit d'Alixen. Elle était complètement paralysée et elle avait l'impression que son corps se trouvait encore sous l'assaut de cet homme. Encore et encore. Une boucle constante et destructrice. Tout était fini et pourtant c'était comme si elle le subissait encore. Ce n'est que lorsque Rebekah la toucha pour l'aider à se relever qu'elle reprit en quelque sorte conscience. Qu'elle était libérée de cet homme. Pourtant, elle n'osait la regarder dans les yeux. Son regard restait rivé au sol. Elle avait honte, elle n'assumait pas ce qu'il venait de lui arriver. L'adolescente eu même un léger mouvement de recul lorsque Rebekah lui toucha la joue. C'était inconscient, un pur réflexe qu'elle venait de développer. Ce n'est que lorsque Rebekah fut interrompu dans sa phrase qu'Alixen leva les yeux vers elle.

- NON !!!

Le sang de Rebekah venait de gicler sur son visage alors qu'elle hurlait. C'est la fureur qui la fit bouger. Pendant que l'homme riait à gorge déployée, Alixen ramassa le couteau maculé de sang qui se trouvait non loin d'elle et se leva rapidement afin de l'enfoncer au niveau du coeur du chef. C'est surement l'adrénaline mélangée à sa colère qui la fit réussir du premier coup.

- Qui veut être le prochain ?

Elle n'avait plus rien à perdre de toute manière. Mais comme elle le pensait, le reste du groupe s'en alla. Ils n'étaient plus rien sans leur chef. Des couilles molles. Une fois seule, Alixen tomba à genoux devant le corps de Rebekah. Dans un dernier espoir, elle mit sa main où le sang s'échappait toujours pour rejoindre une marre qui s'était déjà fortement formée. De l'autre, elle chercha un quelconque pouls, aussi minime qu'il soit.

- Me laisse pas s'il-te-plait… J'ai besoin de toi… Ne me laisse pas toute seule…

Cette dernière phrase, elle l'avait dite également lorsque son père est mort. Et tout comme son père, Rebekah n'avait aucune réaction. Les larmes coulaient le long des joues d'Alixen alors qu'encore elle persévérait à chercher un quelconque signe de vie de la part de Rebekah. Elle posa son oreille contre le coeur de cette dernière mais elle n'entendit pas le moindre battement. C'était fini.

- T'as pas le droit de me faire ça !

Sa tête contre son épaule, Alixen entourait le corps sans vie de Rebekah. Une nouvelle fois quelqu'un y avait laissé sa vie en cherchant à la protéger. Elle ne méritait pas de vivre. Cependant, si elle mettait directement fin à ses jours, Rebekah serait morte pour rien et ça Alixen ne pouvait le concevoir.

Elle ne sait pendant combien de temps, elle resta ainsi dans cette position, pleurant sur le corps de Rebekah. Mais un mouvement finit par se faire sentir. Le corps de Rebekah avait bien reprit vie mais ce n'était plus Rebekah. Un son guttural sortait désormais de sa bouche et ses yeux avaient viré au blanc. Il fallut un certain temps à l'adolescente pour parvenir à bouger et enfoncer le couteau dans le crâne de Rebekah. Une épreuve douloureuse de plus et ses larmes qui s'étaient remis à couler.
 
©️ 2981 12289 0

_________________
My shallow heart's the only thing that's beating;
I MISS YOU #LUXEN I'M WALKING DOWN THE LINE THAT DIVIDES ME SOMEWHERE IN MY MIND ON THE BORDER LINE. OF THE EDGE AND WHERE I WALK ALONE. READ BETWEEN THE LINES. CHECK MY VITAL SIGNS TO KNOW I'M STILL ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: It was for you | Rebalix

Revenir en haut Aller en bas

It was for you | Rebalix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS TERMINÉS-