Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2017 : le forum a fêté ses CINQ ANS DE VIE.
ON VOUS AIME TEEEELLEMENT !! coeurrose lele Si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ? (Ouais on vous achète et alors ? /PAAN/)

Partagez| .

Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend Mer 22 Nov - 21:50





Graham
&
Rebekah
It's been a long day, without you my friend

Il soupirait bruyamment, la tête dans les mains sur ce vieux tabouret usé par le temps face à ce vieux bar. Tommy était encore il ne savait où à faire il ne savait quoi et pour être honnête il s’en fichait. Leur relation était étrange, Graham l’avait toujours vu comme son double, son binôme, ils étaient amis et inséparables depuis leur premier pas et avait presque tout vécu ensemble. Pourtant tout avait dégénéré lors de leur retrouvaille d’abord vis-à-vis d’Emily, puis lorsque son frère avait décidé d’attaquer la villa et de s’en prendre à ceux qu’il aime, Rebekah et Alixen. Heureusement, il y avait eu plus de peur que de mal et ça ressemblait plus à un avertissement qu’autre chose mais Graham l’avait en travers de la gorge. Pourtant, Emily maintenant disparu, ils devaient se soutenir à deux et s’allier pour la retrouver, parce qu’ils avaient besoin l’un de l’autre, même si ce foutu monde était parvenus à partir encore plus en couille avec cet espèce de bombardement où ce truc du genre dont il n’avait pas compris grand-chose. Bref, maintenant il était là tout seul dans son bar à ruminer sur le sens de la vie et sur son envie de tuer. Graham devait se défouler, il ne rêvait que d’une chose, de pouvoir se défouler sur quelqu’un. Parce qu’il était ce genre d’homme maintenant et qu’il se défoulait sur les autres à la moindre contrariété. Pourtant, il se souvenait de chaque personne qu’il avait exterminé, du moins ceux avec qui il avait un peu voyagé, cette petite amie dont il s’est servi comme bouclier, ce pauvre gamin qu’il avait laissé se faire décapiter, même s’il n’était pas coupable, cette femme qu’il avait massacré à coup de batte ou ce type à qui il a crevé les deux yeux avant de le laisser se faire dévorer par les rôdeurs en l’emmenant lui-même vers ceux-ci. Tout ceci n’était rien comparé à ces envies meurtrières qu’il ressentait, et il plaignait la prochaine personne qu’il croiserait. « ET MERDE » disait-il en balayant tout ce qui se trouvait sur le comptoir, verre et bouteille y compris, d’un revers de bras lorsqu’il remarquait que sa bouteille de scotch était vide. Pourtant des vieilles bouteilles, étonnamment il en restait encore quelques unes. Il se levait et allait en chercher une, quand un bruit attirait son attention.

Il fallait croire que l’apocalypse et la survie permettait de démultiplier ses sens et Graham avait fini par développé un certain sixième sens. Et il fallait croire que Graham n’avait pas tord puisqu’il y avait bien une personne s’approchant de la porte, Graham l’avait vu via la porte. Sans doute avait elle été attiré par le bruit, sans doute non finalement, en fait il s’en fichait. Au contraire, Graham d’humeur maussade se préparait à accueillir cette fameuse personne. Lorsque la personne semblait être derrière la porte, Graham lançait son couteau venant se planter contre cette porte dont seule la lame traversait légèrement le bois simplement pour avertir le nouveau venu. « CASSES TOI C’EST OCCUPE ! » Graham en réalité espérait que cet inconnu ne l’écouterait pas et entrerait, il voulait se battre, tirer quelques balles, craindre pour sa vie et finir par crever lentement et avec plaisir celui qui venait de briser son moment en solitaire. Si on ne peut même plus se bourrer la gueule en solitaire. Tel un fou, sans doute un peu emporté par l’alcool, Graham se rasseyait sur son tabouret en attendant la suite, son fusil était de l’autre côté du bar de toute façon.




CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6247

× Points de vie : :
6

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend Dim 26 Nov - 9:11


It’s been a long day, without you my friend

Conrad et elle s’était séparé a l’entrer du petit  village qu’ils allaient d’abord piller, si ce n’était pas déjà fait, puis investir, ne serait-ce que pour la nuit. Ils n’avaient plus vraiment de reperd, ils vivaient au jour le jour. Parfois le couple se poser quelques jours dans un endroit juger assez confortable, mais ils finissaient toujours par repartir.  Et là, ils avaient trouver ce petit village qui semblait calme, alors pourquoi ne pas le vider de ses dernières chose intéressantes, y passer la nuit et partir au petit matin ? C’était après tout ce que tout le monde faisait maintenant. Ou du moins ce que eux faisait depuis le bombardement, depuis qu’ils n’étaient plus que tout les deux. Depuis que Desmond était mort… Tout comme Anna qui avait qu’elle avait elle-même achever alors que peut-être que son amie aurait put être soigner s’ils avaient eu un médecin… Oui sauf qu’ils n’en avaient pas eu à porter de main et qu’il y avait eu urgence. Alors elle avait enfoncé son couteau dans la tempe de son amie et était partie sans regarder derrière elle. De toute façon elle n’aurait rien vue elle avait trop de larmes qui faisait obstacle a sa vue a ce moment là. Si tuer ne l’avait jamais gêné avant, a ce moment là, tuer son amie lui avait fait du mal. Pour la première fois de sa vie, tuer avait était difficile pour elle. Surement que ce serait la seule et unique fois que ce serait le cas. Elle était passer a autre chose maintenant, enfin, plus où moins. Pour Conrad aussi c’était dur, ils avaient tout les deux perdue des êtres qui leurs était cher, ils n’étaient plus vraiment les même, et ne le serait surement plus jamais.  Pour l’heure, elle devait fouiller les maisons, mais elle s’en désintéressa totalement, elle avait reperer quelque chose de bien plus intéressant : un bar.

Elle s’approcha de la porte et monta les quelques marche en bois qu’il y avait devant la porte, en posant le pied sur l’une des marches, elle la fit grincer et soupira doucement. Super  elle faisait du bruit maintenant et surement qu’il y avait un rodeur dans le bar car elle avait juste avant entendu un grand bruit.  Elle s’approcha de la port et sursauta quand un couteau vint se planter dans la porte. La lame traversa le bois et toujours juste avec la pointe la pommette de la brune qui avait pourtant eu le reflexe de reculer un peu la tête.  Elle prit une grande inspiration qu’elle expira assez bruyamment en posant sa main sur la petite blessure qu’elle avait, qui saignait. Le visage ça saigne toujours beaucoup, peu importe la taille et l’importance de la blessure.  Elle regarda ensuite sa main tacher de son sang et senti la colère monter en elle. Maintenant il lui en fallait peu, très peu, peut-être même trop peu pour qu’elle se mette dans une colère noire et ai envie de tuer tout le monde. En approchant d’ici, elle avait eu envie d’un verre, maintenant elle n’avait plus qu’une envie : tuer la personne qui avait lancer ce couteau et avait hurler un ordre.  Non seulement il la blessait mais en plus il lui donnait des ordres ? Cette personne avait vraiment envie de mourir. Elle ouvrit la porte, attrapa le couteau d’un geste plein de colère et s’approcha très rapidement de la personne, un homme, qui lui faisait dos. Elle mit le couteau sous la gorge de l’homme qui n’eu pas le temps de se retourner et se pencha un peu pour lui chuchoté a l’oreille d’une voix glaciale et un brin sadique «  Tu viens de me blesser et me donner un ordre, deux chose que je déteste. Donne moi une seule bonne raison de ne pas t’égorger avec ton propre couteau ? » Elle n’avait pas reconnut Graham, elle ne l’avait pas vue depuis longtemps, il avait un peu changer, tout comme elle, elle avait du beaucoup changer. Espérons qu’il la reconnaisse lui, pour éviter qu’elle ne tue encore un de ses rares amis.  

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend Mar 12 Déc - 22:02



       

 
Graham
&
Rebekah
It's been a long day, without you my friend

Il y avait bien longtemps que Graham ne s’était pas senti ainsi, aussi en colère, avec une telle soif de sang face à ses vieux démons. Il fallait croire que se ramollir n’apportait que des problèmes et il ne pouvait se le permettre une nouvelle fois. Il allait retrouver Emily et tuer chaque personne qui croiserait son chemin et qu’il le contrarierait. Il redevenait la bête sanguinaire qu’il était autrefois, laissant le petit rigolo du groupe à nouveau derrière lui. De toute façon maintenant, il n’avait plus que Tommy avec lui, s’en était fini de vouloir protéger Alixen, d’être en parfait binôme avec Rebekah , de supporter tous les autres idiots de ce groupe. Maintenant il cherchait Emily et ne s’inquiétait guère pour Tommy qui savait parfaitement se défendre et qui n’aurait que ce qu’il mérite s’il venait à mourir, bien qu’au fond de lui, Graham ne puisse s’empêcher de toujours le porter dans son cœur. Mais actuellement, assis face à ce bar, Graham se bourrait littéralement la gueule en pensant à tout et rien du moment qu’il avait enfin un peu la paix. La paix qui ne durait jamais visiblement bien longtemps pour lui.

En effet, alors qu’il n’espérait qu’une chose, pouvoir sans doute vider une seconde bouteille, quelqu’un s’approcha de son bar dans lequel il s’était installé depuis déjà quelques heures. Il l’avait vu, et surtout il l’avait entendu et il espérait que cette personne fasse demi-tour d’elle-même. Il aurait été fâcheux qu’il doive la tuer car elle avait osé perturber son moment de tranquillité. A bout de patience après n’en avoir jamais vraiment eux, Graham avait décidé de lancer son couteau contre la porte, qu’il ne rata pas, vestige de son passé lorsqu’il allait avec son père à des reconstitutions médiévales et s’entrainait à lancer des couteaux à peine équilibrés contre de vieilles cibles usager. Il en profitait pour ajouter une mise en garde avant de s’installer à nouveau tête dans les bras à ruminer à nouveau, espérant pour le trouble fait qu’il choisisse de s’en aller. Cependant, ce n’était visiblement pas ce qu’avait prévu cet inconnu qui ouvrit la porte, libérant le couteau de son emprise à en juger par le grincement du bois, ce qui fit sourire Graham qui avait toujours littéralement des armes dans sa manche. Ainsi quelques secondes plus tard, la personne en question, en pleine crise de pouvoir se tenait derrière lui, son propre couteau sous la gorge. Cette personne lui reprochait de l’avoir blessée et de lui avoir donné un ordre chose qu’elle détestait avant de lui demander une bonne raison de ne pas le tuer. Il riait silencieusement relevant sa main qu’il posait contre la lame, se fichant parfaitement de se couper les doigts. « Je pensais pourtant qu’on avait passé ce stade là depuis longtemps pourtant. » Elle ne l’avait pas reconnu à travers la porte puis de dos, mais lui si. Cette voix, cette façon de parler comme une diva, cet instinct meurtrier, ça ne pouvait qu’être Rebekah, son ancien binôme avec qui il avait vécu un moment. Il serrait la lame contre ses doigts, la reculant de quelques centimètres, sentant la lame s’enfoncer dans sa chair. Ne voulant cependant pas s’arrêter en si bon chemin alors qu’il s’amusait, Graham se jetait soudainement au sol en direction de son arme passant de l’autre côté du comptoir, attrapant son fusil. « On s’amuse un peu ? » Il ne comptait pas la tuer, mais renouer avec leurs vieux instincts meurtriers. Il ne savait pas si elle l’avait reconnu ou si elle se prendrait au jeu mais il voulait s’amuser.





CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


And in that moment, i swear we were infinite
Conreb

× A propos du vaccin : :
Avec ou sans, on va tous y rester de toute manière...

× Âge du perso : :
33 ans mais elle préfére se dire qu'elle n'a jamais passer la trentaine

× Localisation (+ avec qui) :
En vadrouille avec Conrad

× Avant, j'étais : :
Officiellement Détective privée, officieusement mercenaire & arnaqueuse. Aujourd'hui survivante peu recommandable.

× Messages : :
6247

× Points de vie : :
6

× Copyright : :
Schizophrenic(avatar) & EXORDUIM. (signature)

× Avatar : :
Lauren Cohan le canon !

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Timon

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend Dim 24 Déc - 19:50


It’s been a long day, without you my friend

Elle avait vue rouge, quand le couteau avait toucher sa pommette, déchirant sa peau et faisant couler son sang. Personne n’avait le droit de faire couler son sang, personne n’avait le droit d’abimé son visage si parfait, personne n’avait le droit de la blesser ni de lui hurler un ordre, comme le propriétaire du couteau l’avait fait. Elle avait vue tellement rouge qu’elle en avait oublié qu’elle connaissait cette voix, pourtant un peu enroué par l’alcool surement. Oui, elle le connaissait mais pourtant elle ne l’avait pas reconnue, trop en colère surement. Elle avait passer le couteau de l’homme sous sa gorge et l’avait menacer, lui demandant une bonne raison de ne pas l’égorgé, là maintenant tout de suite, comme un malpropre, sur ce vieux bar minable qui avait prit la poussière parce que personne ne le nettoyait régulièrement.  Et elle avait était surprise de la réaction de sa victime, qui en faite ne l’était pas vraiment vue qu’il était en train de vraiment se foutre de sa gueule, lui montrant qu’il n’avait pas peur du tout d’elle.   Et ça, ça avait tendance a beaucoup l’énerver. Elle avait l’habitude d’être craint, les gens avait et devait avoir peur d’elle. Parce que Rebekah était imprévisible, elle pouvait vous planté un couteau dans le dos en un rien de temps. Parce que Rebekah était tellement ravager dans sa tête que même elle se surprenait parfois. Enfin, quelques personnes, des exception n’avait rien a craindre d’elle, les gens qu’elle connaissait et qu’elle aimait. Et cet homme qui venait de rire et lui dire qu’il croyait qu’ils avaient passer ce stade était une de ses exception. Elle baissa tout de suite le couteau, pour que la lame arrête de ravager les chairs de la main de l’homme, parce qu’elle avait enfin reconnue sa voix. C’était Graham. Elle ne vit même pas qu’il se jeta a terre pour passer derrière le bar et pointer son fusil sur elle en lui demandant si elle voulait qu’ils s’amusent un peu.

Graham, elle était en face de Graham, elle avait faillit égorgé Graham. Son meilleur  ami, son elle masculin. Elle était face a cet homme avec qui elle avait vécut beaucoup de chose, ils avaient survécut côte à côte, ils avaient risquer leur vie l’un pour l’autre, ils avaient parfois fait l’amour durant de longue nuit. Elle avait tenue  a cet homme au point de parfois se mettre en danger pour lui, elle avait aimé cet homme. Oui, elle avait eu des sentiments pour lui, faible et éphémére, mais ils avaient quand même était là. Certes ils étaient vite devenue de l’amitié,  et jamais ils n’avaient étaient aussi puissant que ceux qu’elle avait pour Conrad ; mais elle en avait eu quand même.  Et elle avait faillit l’égorgé, elle avait faillit tuer un autre de ses amis, si elle l’avait fait elle ne se le serait surement jamais pardonner, comme elle ne se pardonnerait surement jamais d’avoir tuer Anna, malgré qu’elle l’ait fait pour son bien.  Elle se ressaisi cependant assez vite, parce que l’émotion c’était vraiment plus son truc, ca ne l’avait jamais vraiment était, mais encore moins aujourd’hui. Elle lâcha rapidement le couteau, le laissant tomber sur le bar pour sortir de son holster son arme a feu. Elle n’avait plus son fidèle magnum, celui qu’elle tenait de son père, maintenant elle avait un simple glock 45. Elle aimait moins, mais il remplissait  parfaitement sa fonction première : Tuer. «  Et bah alors, tu as toujours pas compris que tu perdait a chaque fois contre moi ? » Dit elle d’un ton provocateur. Evidement ce n’était qu’un jeu entre eux, ils étaient incapable de se faire du mal, elle ne pourrait pas presser son doigt sur la détente et lui non plus. Mais ils avait toujours aimer se provoquer, jouer  un peu a qui est le plus fort. C’était leur façon a eux de se témoigner l’affection qu’ils avaient l’un pour l’autre. Elle le savait, il tenait a elle, surement autant qu’elle tenait a lui.  Elle en avait eu la preuve quand elle avait vue sa réaction quand elle lui avait annoncé qu’elle était avec Conrad et qu’elle l’aimait. Elle l’avait bien vue a sa façon de témoigner de l’animosité contre Conrad. Et quelque part elle avait aimer cela, elle s’était sentie flatter qu’il tienne encore assez a elle pour faire cela, alors qu’il était avec Emily maintenant. Elle s’y était fait même si elle ne comprenait toujours pas ce qu’il trouvait a cette gamine faible.  Et malgré leurs jeu qui venait de s’installer, elle était contente de le revoir. Elle lui en avait longtemps voulut d’être partie, de l’avoir laisser derrière lui après tout ce qu’ils avaient vécut ensemble, mais maintenant elle lui avait pardonner, elle avait compris et n’y pensait même plus. Elle n’allait certainement pas le prendre dans ses bras, mais elle lui montrerait forcément d’une façon ou d’une autre son affection.
 

You kill or you die or you die and you kill. † the walking dead.


_________________
★You're my world. Never let me go★
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Plutôt crever.

× Âge du perso : :
32 ans.

× Localisation (+ avec qui) :
En Californie, pas loin de feu le camp de Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
23117

× Points de vie : :
32

× Copyright : :
© Schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa), © skairipa (gif profil).

× Avatar : :
Kristen cute Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend Dim 28 Jan - 23:43

RP archivé suite à la suppression de Graham. coeurrose

_________________
Wonder how bad that tastes when you see my face, hope it gives you hell when you walk my way, hope it gives you hell.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend

Revenir en haut Aller en bas

Graham&Rebekah + It's been a long day, whitout you my friend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: ARCHIVES DES RPS :: RPS NON FINIS-