Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood] - Page 2
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21973

× Points de vie : :
424

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood] Mar 11 Juin - 21:52


Ezeckiel L. Livingston & Aileen L. Blackhood

Rester raisonnable, en toutes circonstances. Voilà ce qui me semblait être désormais le plus important. Parce qu'en n'oubliant, ne serait-ce qu'une seconde, l'univers dans lequel nous vivions désormais, je risquais de causer ma perte, et peut-être même celle de mes "proches", si seulement je pouvais les appeler ainsi. Ce fut sans doute pour cette raison que je ne cherchais pas à ajouter quoi que ce soit sur le compliment que m'offrit Ezeckiel. C'était surprenant, oui, mais j'étais capable de garder cette distance mentale intacte. Je ne pouvais pas briser cette barrière que j'avais tentée d'arrache-pieds de placer entre nous dès le départ. La carapace que je m'étais forgée me semblait être la même option, et pourtant aujourd'hui, elle m'empêchait d'agir comme bon me semblait. Bien sûr qu'à l'époque de ma vie somme toute banale à New-York, j'aurais été plus que ravie de recevoir tel compliment de la part de quelqu'un comme Ezeckiel. Evidemment, que je me serais laissée aller en sa présence, sans pour autant chercher à le repousser les deux fois où il avait initié un baiser. Mais je n'avais plus rien de cette personne, j'étais comme emprisonnée dans la nouvelle personnalité que je m'étais forgée, tant bien que mal. Tout cela me perturbait au plus haut point, et je sentais que plus le temps passait, et plus je perdais prise. Je ne pouvais apparemment pas avoir le contrôle sur tout, ce qui ne voulait pas pour autant dire que j'allais changer quoi que ce soit dans mon attitude. L'espoir d'une condamnée. En tous les cas, je ne tardais pas à rejoindre le jeune homme et notre tout nouveau compagnon, une fois ma première émotion passée, et ma faiblesse ainsi mise au placard. Ezeckiel ne semblait pas être des plus à l'aise, ce que je pouvais aisément comprendre. Je lui souris donc, ne voulant pas qu'un froid subsiste entre nous, même s'il était sans doute trop tard pour songer à cela.

En tous les cas, il semblerait que nous avions, l'un comme l'autre, plutôt envie de changer de sujet, puisque l'on se concentra tous deux sur le barbecue découvert par Katniss. Ezeckiel semblait d'ailleurs avoir la tête pleine de projet, non pas pour l'objet en lui-même, mais surtout pour la bonbonne de gaz qui se trouvait avec celui-ci. Je l'observai faire, légèrement en retrait, et les sourcils inconsciemment froncés, ne sachant pas très bien ce qu'il avait l'intention de faire de cette découverte. « Je veux dire … On pourrait s’en servir comme piège à Zombies. Avec une allumette et du feu, on pourra les faire sauter. », expliqua-t-il alors que je restais parfaitement immobile, d'abord dubitative. En fait, ce n'était pas une mauvaise idée. Certes, cela semblait surtout être prendre des risques pour pas grand chose au final, mais avions-nous seulement quoi que ce soit d'autre auquel nous raccrocher ? Certainement pas. « À moins que tu veuilles aller voir s’il reste des trucs à manger dans le réfrigérateur de la maison. », ajouta-t-il avant de détourner son attention sur la bonbonne. Je regardai un instant la maison derrière lui, et finit par me redresser, bien décidée à passer à l'action, ne serait-ce que pour garder mes pensées occupées. « Je vais aller faire un tour à l'intérieur pendant que tu coupes tout ça. Je reviens vite. », lançai-je avant de m'avancer jusqu'à la porte d'entrée, sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit. Pendant plusieurs minutes, je fis le tour du propriétaire, ne m'attardant pas trop dans des investigations poussées. Cela se voyait au premier coup d'oeil que l'endroit avait déjà été fouillé. Je trouvais d'ailleurs un corps, la tête littéralement détruite. Aucun zombie, aucun produit comestible. Rien. Je rejoignis donc Ezeckiel à l'extérieur, bredouille. « Rien. Par contre, je ne pense pas que ce soit utile de faire sauter cette maison-là, il n'y a aucun zombie non plus. Peut-être une à côté ? », proposai-je en venant me positionner à ses côtés. Cela serait toujours quelques zombies en moins ...

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood] Lun 17 Juin - 4:14

- Eh ! Mais c’était une blague ! Reviens !

Et bien non, la raisonnable Aileen Blackhood ne comprit pas les paroles de notre excentrique Ezeckiel à la blague apparemment. Il l’observa se diriger vers la maison pendant quelques secondes s’assurant que sa réponse ne fut pas aussi une blague. Ah les filles ! Ou plutôt : Ah celle-là ! Aileen pouvait le mettre en rogne parfois. Elle ne comprenait strictement rien du « sarcasme ». Les genoux au sol, le jeune homme resta planté là comme s’il avait été un lierre grimpant attendant de pousser. Attendant peut-être de comprendre cette jeune femme énigmatique, mystérieuse qui refusait absolument tout de lui. Était-il si intimidant ? Si idiot que cela ? Il termina ses observations machinales par un large soupir. Ce soupir laissait croire qu’il ne comprenait rien et … Et laissait tomber finalement. Non ! Comprendre Aileen était fichtrement au-dessus de ses forces. Un coup d’œil vers Katniss qui se fut redressé l’observant de façon assez mystérieuse et intimidante Ezeckiel lâcha un coup du menton dans sa direction.

- Et toi ! Tu es une fille aussi. Tu pourrais m’aider au moins avec elle au lieu de me regarder sans rien faire.

Pour toute réponse, il reçut un aboiement joyeux, mais très naïf. Un sourire sarcastique au visage et levant les yeux au ciel, Ezeckiel savait que c’était peine perdue. Alors, il se remettait au travail attrapant son poignard. Katniss semblait monter la garde. Cela en était presque risible, mais Ezeckiel ne l’a voyait même pas trop occupé pour couper le fil en plastique ou en caoutchouc – ou tout autre matériau peut-être même. – Un air satisfait au visage, il se releva et croisant les bras le couteau toujours dans la main droite. Fier de son travail, Ezeckiel respirait un peu pour se reposer avant de commencer la tâche la plus dure : déplacer le bidon de propane. 5, 10, voir 15 secondes s’écoulèrent avant qu’Ezeckiel ramène le poignard à sa ceinture et se penche un peu pour attraper de ses mains le haut de l’objet de ses désirs. Ce travail, cet exercice lui fit totalement oublier le pauvre homme. Notre jeune homme avait toujours besoin de se dépenser. Partout. Tout le temps. Les pensées négatives s’esquivaient si facilement alors. Oh ! La mort de sa mère fut dure sur le coup, mais il n’eut jamais le temps d’y penser par la suite. Il devait survivre.

Alors que le bidon de propane fit un bruit mat touchant grâce à la force des bras d’Ezeckiel le sol, il tourna le regard vers Aileen revenant de sa probable futile quête. Au même moment, Katniss s’approchait du bidon de propane et reniflait tout l’ensemble comme si elle voulait s’assurer que c’était vraiment un ami. Les mains contre ses hanches, il eut un sourire à la naïveté d’Aileen. Elle n’a jamais vraiment vécu dans la rue ou eut des relations pas trop géniales. Il avait eu un léger fou rire face à l’idée que la jeune femme se faisait de l’utilisation d’un bidon de propane malgré qu’il se fichait aussi un peu de son sérieux de prime abord.

- Tu n’as jamais eu à te protéger ou faire un quelconque plan pour voler ou exploser quelque chose toi eh.

Répondit-il dans un sourire franc et parfaitement, un peu trop même, arrogant. Sur ce, Ezeckiel n’ajouta rien de suite pour baisser le regard et reprendre le haut du bidon de propane continuant de le tirer un peu plus pour pouvoir le prendre aisément par la suite. Une jeune femme naïve ayant vécue une vie parfaite sans aucune anicroche. Des parents, 1 sœur, 1 frère qui l’adoraient. Peut-être même un chien et un chat jouant dans le jardin. La petite vie idyllique et rêvée. Il souriait et aimait Aileen pour cette probable innocence, mais cela l’agaçait aussi ce genre de petite vie parfaite qu’il n’avait jamais eu.

- Mon idée est de ramener ce bidon de propane au campement et vu qu’il semble plein, ce sera encore mieux … On le mettra à bonne distance de tire et dès qu’une horde de Zombies se montrera le bout de nez BAM ! On fera tout exploser.

Ajouta-il sur un ton déterminé, légèrement rageur pour une raison inconnue – soit son ton plus rapide, - mais arborant un amusement sans borne comme un enfant qui viendrait de s’inventer une histoire. Comme un enfant qui joue à la guerre et se réjouirait de faire sauter l’ennemi en morceaux du sang, de la chair tout partout. Sur ce, Ezeckiel se mit à genoux et entreprit de hisser l’objet entre ses bras … Difficile.
Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21973

× Points de vie : :
424

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood] Lun 24 Juin - 22:46


Ezeckiel L. Livingston & Aileen L. Blackhood

Ezeckiel n'était peut-être pas sérieux, mais moi oui, incontestablement. Et je n'hésitai pas un seul instant à faire réellement un tour de la maison, exactement comme je le lui avais dis. Parce qu'il était suffisamment occupé avec son activité du moment, et je ne pouvais lui être d'aucune utilité sur ce coup-là. Autant que je serve un minimum à quelque chose, surtout que je détestais rester inactive alors que lui s'acharnait à côté. Ce n'était définitivement pas mon genre. Pour autant, ma petite, et rapide, excursion ne me rapporta absolument rien d'intéressant. J'aurais au moins eu le mérite d'avoir tenté, ce qui était déjà pas mal en soit. Je rejoignis donc Ezeckiel et Katniss à l'extérieur, à l'endroit exact où le jeune homme avait quasiment fini de se battre avec le bidon, qu'il avait au moins réussi à détacher. C'était déjà un bon début. Je ne savais pas trop ce qu'il voulait en faire, alors je ne tardai pas trop à lui faire savoir, à la fois intriguée et inquiète de sa réponse à venir. « Tu n’as jamais eu à te protéger ou faire un quelconque plan pour voler ou exploser quelque chose toi eh. », lança-t-il, légèrement arrogant. Je haussai les sourcils, passablement agacée. Croyait-il réellement tout savoir de moi et de mon ancienne vie ? « Tu n’en sais rien. », répliquai-je à mon tour, un peu plus froidement que ce que j'avais initialement prévu. Je restai à quelques pas du jeune homme, qui semblait essayer de porter le bidon. Je n'étais pas certaine qu'il puisse y parvenir aussi facilement, mais soit.

Je l'observai à distance pendant un instant, remarquant sans mal qu'il semblait réellement s'amuser. Comme si tout cela n'était qu'un jeu, comme si ces putains de rôdeurs n'étaient qu'une partie d'un jeu, et que nous étions en plein cauchemar ... Voir en plein délire. C'était, sans aucun doute, ce qui m'agaçait le plus chez Ezeckiel. J'avais parfois, bien trop souvent en fait, la désagréable impression qu'il ne prenait pas tout ce qui nous arrivait au sérieux. Il avait pourtant vu, et vécu, des horreurs. Il avait entendu ses compagnons de route se faire dévorer, bon sang ! Dans le fond il devait, bien évidemment, avoir conscience de tout cela, mais il semblait tellement insouciant et la tête pleine de nouvelles idées pour "s'amuser" avec les zombies, qu'il m'arrivait fréquemment de douter. Et aussi d'avoir envie de le secouer pour le faire réagir, pour le réveiller. Nous n'étions vraiment pas dans un jeu. Mais c'était Ezeckiel, cela faisait partie intégrante de lui, et je l'acceptais tel quel. Même si, malheureusement, cela ne m'empêchait pas de toujours m'inquiéter beaucoup trop. « Mon idée est de ramener ce bidon de propane au campement et vu qu’il semble plein, ce sera encore mieux … On le mettra à bonne distance de tire et dès qu’une horde de Zombies se montrera le bout de nez BAM ! On fera tout exploser. », m'expliqua-t-il. Ok, là, je comprenais mieux pourquoi il semblait aussi joyeux, c'était tout à fait le genre d'exercice qu'il aimait pratiquer.

Je hochai la tête pour toute réponse, puis me rapprochai de lui, sans pour autant lâcher l'arme que je tenais toujours. Je préférai être prudente en toutes circonstances. « Je peux peut-être essayer de t'aider à la ramener jusqu'à la voiture ? », proposai-je parce que j'avais peut-être été un peu froide avec lui un peu plus tôt. Et pour pas grand chose au final. Y pouvait-il quelque chose si j'avais tout fait ces derniers mois, pour rester à distance de lui, même en ne lui racontant absolument rien de mon passé. En tous les cas, je n'étais pas certaine que ma petite esquive soit très utile, étant donné que je n'étais pas franchement musclée. Mais bon je pouvais toujours tenter et qui sait, peut-être qu'à deux nous allions y arriver, hein ... Je jetai un coup d'oeil dans les alentours, en attendant la réaction du jeune homme, m'assurant que l'endroit était vide de toute présence ... et il l'était. Dieu merci, il n'y avait aucun rôdeurs dans le coin, ou tout du moins pas d'après ce que j'avais pu voir. Je me retournai finalement vers Ezeckiel. « On devrait peut-être rentrer, il ne va pas doute pas tarder à faire nuit. », lançai-je le plus sérieusement du monde. J'étais un peu la voix de la sagesse, en fait ...

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood] Jeu 27 Juin - 2:58

C’était une excellente idée de rentrer. Après tout, on venait de passer un peu trop de temps seul. On aurait pu attirer quelques Zombies téméraires cachés dans le coin. Quoique rien ne laissait croire en cette possibilité. Ezeckiel hocha la tête néanmoins, mais n’avança rien de plus. Aileen semblait plus maussade de surcroît … De plus en plus. Comme s’il ne faisait jamais assez pour elle. Il passait pour l’idiot de service peut-être ! Alors soit ! Il le serait !

Sans un regard en la direction de la jeune femme, Ezeckiel s’empara totalement du bidon de propane. Il l’avait hissé dans ses bras, mais dès la proposition d’Aileen il accepta … Un murmure teinté de l’effort fusa d’entre ses lèvres. Un simple oui et rien de plus. Ezeckiel devait réfléchir et se concentrer surtout pour ne pas laisser tomber le bidon sur son pied voir pire : qu’il se fissure au risque de s’enflammer. Le jeune homme tourna la tête un court instant vers l’arrière puis, il le fit de l’autre côté. Il désirait s’assurer que le labrador noir les suivait toujours. Ce fut dans un petit sourire qu’il découvrit Katniss sur leurs talons comme si l’animal se fut déjà attaché à eux ... À moins que ce soit les seules personnes vivantes dans un périmètre assez large et Katniss ne savait pas où aller sinon.

On marcha donc à petits pas, un effort énorme, jusqu’à la voiture. Dès qu’il laissa aller le bidon de propane sur le coffre du véhicule, Ezeckiel laissa choir un soupir de soulagement. Enfin, il respira quelque peu ensuite pour reprendre son souffle tout comme diminuer la chaleur qui se fut emparée de son corps. Sa chemise collait à son torse tant l’effort décuplé fut grand, énorme même. Le jeune homme se frottait la main droite tout contre le front pour échapper quelques gouttelettes d’humidité, s’essuyer le visage.

De suite, il appuya sur le gadget permettant de déverrouiller les portes à distance. Ce fut un véritable casse-tête pour descendre le bidon de propane jusqu’à la hauteur des sièges sans que les bras lâchent le tout.

- Aller, on s’en va !

Fit-il signe à Aileen et son s’installa dans la voiture. Katniss, néanmoins, ne bougea pas. Ezeckiel dut se lever à nouveau du siège conducteur et, dans une gêne perceptible, il sourit au chien … Il lui parla lentement, de manière agréable et la caressa. À quelque part, nos deux compères savaient avoir gagné un ami pour la vie. Ezeckiel et Katniss ne se faisaient peut-être pas encore totalement confiance, mais cela viendrait assez vite.

Après environ deux ou trois minutes, le jeune homme retourna s’asseoir au siège conducteur alors que Katniss avait pris place derrière le nez dans le vent. On démarra. Un sourire sincère et fier, déterminé par ce que l’on avait accompli frôla le visage d’Aileen. Certes, il retourna bien vite sur la route ne comprenant pas vraiment le pourquoi de tant de sérieux parfois : cela le mettait mal à l’aise.

Revenir en haut Aller en bas

ADMINISTRATOR
avatar


look at all the hate they keep on showing, look at all the stones they keep on throwing.


LOVE LOVE:
 

× A propos du vaccin : :
Certainement pas !

× Âge du perso : :
31 ans, bientôt 32.

× Localisation (+ avec qui) :
en Californie, et plus précisément à Yosemite.

× Avant, j'étais : :
serveuse dans un bar.

× Messages : :
21973

× Points de vie : :
424

× Copyright : :
© schizophrenic (avatar), © schizo' (code signa)

× Avatar : :
Kristen Bell.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Schizophrenic.

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood] Jeu 27 Juin - 21:56

Je verrouille. Cool

_________________
Maybe it was all too much. Too much for a girl to take.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood]

Revenir en haut Aller en bas

Une rose anéantie tout le sang [Aileen Blackhood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-