Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
915

× Points de vie : :
1

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Dim 26 Mai - 22:16


Bienvenue à Pleasantville



Mais qu'est ce que c'est que ça? Une ville encore pas atteinte? Est ce possible? On entre par une grande porte, et à l'intérieur des rues pavées parfaitement propres, des bac à fleurs garnis, des devantures de maisons parfaitement conservées. Ce que vous ne remarquez pas de suite Joshua ce sont les snipers juchés sur leurs promontoires de chaque côté de l'entrée, mais en vous retournant vous pourrez les admirer. Skylar, une enfant d'à peine 10 ans vous prend la main, en vous adressant un sourire radieux. Quant à vous Jayden, vous vous rendez compte qu'ils marchent tous pieds nus, qu'ils portent des tenues pastels parfaitement propres, et que tous ont le sourire. Attention chers joueurs, vous n'êtes pas n'importe où: Pleasantville, recèle bien des mystères... Prenez garde, rien n'est tout parfait en ce monde. Et voilà qu'une femme que tous acclament, arrive vers vous, en vous prenant dans ses bras. Aventurerez vous plus loin dans ce monde qui vous semble parallèle?

Ordre de jeu : comme vous le souhaitez

Le maître du jeu viendra ponctuer vos passages, n'hésitez pas à faire intervenir les protagonistes!



Dernière édition par Zombies le Dim 16 Juin - 16:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Ven 31 Mai - 13:50



Bienvenue à Pleasantville



Avancer était devenu son seul but. Vivre , survivre, il savait le faire, c'était ce qu'on lui avait appris, ce pourquoi on l'avait choisi lui. Pour sa faculté à survivre justement. Sa haine de l'abandon, son besoin de chercher sans cesse à s'en sortir. Ne rien avoir à perdre, tout était là. Il ne craignait rien car il n'avait rien à perdre, si ce n'est son chien, mais quelque chose lui disait que le clébard s'en sortirait sans doute très bien sans lui. Quand il servait au nom des Etats Unis d'Amérique, il pensait parfois en silence aux jours ou il rendrait les armes. Tout en sachant très bien qu'un homme comme lui ne les rendrait jamais vraiment, plus maintenant, c'était trop tard, il avait vu et fait trop de choses pour reprendre une vie normale. Quand on choisit cette vie, on y est du début à la fin, qu'importe ce qui se passe pendant ces nombreuses années de services. Désormais même sans employeur, il restait un membre du FBI, un militaire formé pour des missions inconnues du monde. Il n'avait jamais vraiment fait partie des vivants de toute façon, du moins pas comme on l'entend. Jayden était différent et cherchait en vain à redevenir comme avant, mais ça c'était une autre histoire.

Il avait laissé sa voiture quelques kilomètres plus loin. Son envie d'explorer les environs l'avait poussé à aller plus vers le Sud. Allez savoir pourquoi ses pas l'amenèrent ici. Radar humain en action, il sentit tout de suite quelques choses d'étranges... De hauts murs, une porte qui lui rappelait vaguement celle de l'entrée de jurasik park. Il espérait juste ne pas y trouver de tyrannosaures...

Fidèle compagnon de route, le berge belge s'était assis à ses côtés observant de son regard animal son maître et la porte. Il se demandait sûrement si celui ci allait finir par se décider. Les secondes meurtrières s'écoulèrent tandis qu'il pesait le pour et le contre. Ne pas rentrer l'emporta, mais Jayden n'était pas vraiment décidé à écouter sa logique... Pas aujourd'hui, alors il poussa les énormes portes et pénétra dans la bouche du diable. La porte se referme derrière lui. Il grince des temps, qu'est qu'il peut détester quand ça commence de cette manière. Une grande respiration et le voilà qui avance... Il ne lui faut pas beaucoup de temps pour se retrouver face à une mère et sa fille. Jayden marque un temps d'arrêt, il observe en silence. Skype est collé à lui, le chien semble tout aussi surpris que lui. Le militaire connaît peu de choses sur ce nouveau monde, mais il doit avouer que sur ce coup là, il a fait fort. Le voilà au pays de Barbie et Ken ou peut être des bisounours. Outre le fait qu'ils soient tous pieds nus, les habitants ne portent ni blanc, ni noir, mais des couleurs pastelles qui lui donnent limite envie de vomir. Mais ou est-il ? Dans un dessin animé qui passe sur la chaîne pour enfant de moins de 5 ans ? Il ne lui en faut pas plus pour détester cet endroit. Ils doivent cacher quelques choses mais quoi ? Désormais il n'a plus vraiment envie de savoir. Jayden fait demi tour... Manque de peau,c 'est à ce moment là que Barbie débarque sous les clameurs de la populace. Manquait plus que ça. Automatisme ou parce que Skype a saisi l'infime malaise qui a fait place chez Jayden.  Celui ci dévoile ses crocs avec une intensité qui lui est propre. Par sécurité, Jayden fait un léger mouvement de main. Le chien n'a pas besoin de plus pour retrouver une allure sympathique. Il n'a pas encore eu le temps de les voir, mais Jayden est sur qu'il doit y avoir des gardes... Impossible pour cette ville de survivre sinon. Quelques secondes plus tard, il se retrouve dans les bras de la femme. Contact désagréable auquel il met un terme en se dégageant vivement. Il n'est pas seul, près de lui une femme et un homme semblent tout aussi paumé. D'un regard il essaye de voir s'ils possèdent plus d'explications qu'il n'en a, mais cela ne semble pas être le cas. Dans ce genre de situation, il préfère garder le silence en attendant. Après tout Barbie est venu les voir, elle doit sûrement avoir un truc à dire. Espérons que cela lui permette de desserrer les dents...
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 1 Juin - 0:04


Bienvenue à Pleasantville


(federico garcia) ▽ « La terre est le probable paradis perdu »

Toutes les routes mènent en enfer, inutile de demander pourquoi vu l'état du monde actuel. Je sens mon corps mourir de jour en jour, mon âme m'abandonne, ma raison me quitte, ma force déserte. J'ai besoin de passer une nuit complète ou je ne suis pas réveiller par un bruit étrange ou pas un cauchemars qui tourne autours du monde des zombies. Le monde est devenu fou et je suis folle moi aussi, qui n'est pas fou ? Tout le monde à perdue sa raison, sauf les zombies. Je ne sais pas ou je suis, faut dire il est dur de trouver un gps dans le coin et puis vu à l'allure à laquelle je vais de toute manière le bordel ne me serait pas d'une grande utilité. Une carte des USA cela serait cool, une super carte qui m'indiquerait ou se trouve les survivants normaux et ou se situent les zombies, ou alors comment me casser de ce monde pourri, ou alors encore mieux : la meilleure façon pour me suicider, se serait tellement cool ! Mais, non j'ai promis que je vivrais et je compte tenir ma promesse et je ne briserais cette promesse pour rien au monde.

Je marche, lentement mais, sûrement, je suis dégueulas mais, sérieusement. Ma veste est juste immonde et mes cheveux ressemblent à une méchante de disney. Je sais que je dois continuer à avancer mais, cela devient tellement dur. Je marche en ligne droite, je ne sais pas si je vais au sud, à l'est, à l'ouest ou même au nord, j'ignore si nous sommes lundi ou samedi, étant donné le soleil par contre je suppose qu'il est moins de 16h puisqu'il tape dur et que je ne supporte pas ça, ma peau blanche me convient même si ma veste marron cache cette peau fadasse. Je continue d'avancer et je me rend compte que je ne sais absolument pas ou je suis, je n'ai absolument rien pour me repérer et je ne trouve quasiment pas de zombie sur ma route, cela me fait peur, les zombies sont devenus mes fidèles compagnons, enfin le terme compagnons est un peu fort je dois l'admettre, peut-être que le mot « boulet » conviendrait mieux même si j'en doute aussi, peut être que « nuisible » ou « emmerdeur » serait plus exact, ouai emmerdeur cela me convient, donc ou sont mes emmerdeurs favoris ? Ils sont tous morts ? L’Europe et l'Asie ont finit par bouger leurs gros culs ? Il ne faut pas rêver.

Alors que ma marche devient de plus en plus rude je finis par me retrouver nez à nez avec une porte. Elle sort d’où cette porte ? Et ces murs ? Une ambiance glauque dégage de cet endroit, comme si l'enfer était derrière, satan se cache donc derrière une porte et des murs ? J'ai des doutes à ce sujet aussi. Mais, que faire ? Je ne peux pas y croire... Une ville ou la paix existe est peut-être à l'intérieur ? Non, cela est tout simplement impossible et puis il y a comme un grand air de désespoir qui se dégage de cette « cité ». Je prend alors une grande respiration et je sors mon arc, ba ouai je suis pas suicidaire moi. Je pousse alors la grande porte, à ma grande surprise elle s'ouvre sans trop de souci. Je me prépare à tirer une flèche et je me retrouve face à une ville propre, belle et coloré. J'avance alors lentement en baissant ma garde avant d'entendre la porte violemment se refermer derrière moi et cela me fait me retourner immédiatement. Je range alors mon arc, je me demande ce qui se passe ici. C'est un rêve ? Une blague ? C'est quoi ce truc ? Que faire si ce n'est avancer ?

Je commence alors à m'avancer dans cette ville qui semble couper du reste du monde, j'avance alors le regard perdue et puis soudain je sens une petite main serrer la mienne et alors je peux y voir une petite fille habillée avec des couleurs plus colorées les unes que les autres. La petite fille à un grand sourire, sa peau est douce et elle est très jolie. La petite fille me fait avancer alors au niveau de deux autres personnes, des mecs, je ne sais pas trop quoi faire, ils sont comme moi, cela se voit. Tout le reste de la population elle est belle, joyeuse et ils applaudissent tous une blondasse que je vois enlacer un homme à ma gauche. La petite fille elle me tient toujours la main et n'a pas l'air de vouloir me lâcher. Je vois alors la pouffiasse blonde se diriger vers moi avec son grand sourire de faux-cul venir me faire un câlin. Heu elle à cru que j'étais sa pote sérieusement ? La petite fille s'éloigne alors de moi avec la petite fille qui me lâche la main. « Bisounours land ? Sérieusement ? »
(c) AMIANTE



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 1 Juin - 10:31





Bienvenue à Pleasantville
Jayden & Skylar & Joshua


Rester avec les autres membres du groupe dans lequel j'étais installé depuis pas mal de temps m'oppressait. Avant l'épidémie déjà, j'avais beaucoup de mal à rester avec d'autres personnes, à ne pas haïr la présence d'autrui à mes côtés. Autant dire que maintenant, cela avait atteint des stades jusque là insoupçonnés. Ils étaient toujours là à vouloir savoir pourquoi je ne me mêlais pas aux autres, ils n'avaient de cesse de me pousser à me rapprocher d'eux. Comme si je le pouvais. Comme si je le voulais, même. Cela faisait bien trois jours que je n'avais pas pris d'anti-dépresseurs, parce qu'il fallait que je tienne. Cela devenait impératif. Et oui, non seulement mes stocks s'amenuisaient, mais je savais aussi pertinemment que d'ici quelques mois, je me retrouvais sans mes cachets. Même en faisant le tour des Etats-Unis, je ne pouvais pas être sûr de toujours trouver des anti-dépresseurs, pour me porter et me tenir en vie. Parce que j'en avais besoin. Énormément. Et ce n'était que maintenant que je regrettai de ne pas avoir suivi les conseils de mon psychologue et de ne pas avoir diminué les doses. Car c'était maintenant que j'en subissais les contre-coups, maintenant que je me rendais compte à quel point cela pourrissait tout. Oh, j'étais en bonne santé, si l'on excluait le fait que j'étais, forcément, plus mince qu'avant, et que je ne pouvais pas avoir une hygiène de vie irréprochable, loin de là même. Du coup, j'étais sur les nerfs tout le temps. Je ne pouvais pas supporter qui que ce soit, tant un rien pouvait me mettre hors de moi. Me défouler ... Voilà ce que je mettais en oeuvre, pour ne pas totalement perdre pied.

Du coup, je fuyais le groupe. Aussi souvent que possible, et surtout quand je me sentais perdre le contrôle de mes propres esprits. Parce que, dans le fond, je m'y plaisais bien, alors je ne voulais surtout pas être obligée de les quitter à cause d'un comportement violent. Ce que je pouvais faire sans aucun état d'âme, en revanche, c'était me lâcher totalement sur quelques rôdeurs en extérieur, et en profiter pour ramener quelques vivres au groupe. Au moins, de cette façon, je n'avais plus à craindre de me faire expulser. Ou tout du moins, plus trop. A bord de l'une des voitures du groupe, je maudis le temps extérieur, froid, voir même glacial, qui m'empêchait d'ouvrir les fenêtres pour profiter des courants d'air. Perdu dans mes pensées, je mis un bon bout de temps à me rendre compte que ce que j'avais en face de moi était extrêmement louche. Une lourde porte, des hauts murs. Bref, tout cela me faisait penser à une ville hautement sécurisée. Etait-il possible qu'il y ait des gens bien vivants à l'intérieur ? Qu'ils aient réussi à faire ce que mon groupe actuel s'évertuait à tenter depuis de longs mois ? Dubitatif, je garai la voiture à quelques mètres de la porte et m'en extirpai, une fois rassuré sur le fait que j'étais bien seul. Je n'avais guère eu le temps de me défouler depuis que j'avais quitté le campement du groupe quelques heures plus tôt et une partie de moi, malsaine, espérai que l'endroit serait occupé par quelques rôdeurs, histoire que je puisse passer mes nerfs sur eux. D'un geste brusque, j'attrapai une machette, que je glissai dans ma ceinture, de sorte à pouvoir l'attraper facilement, puis un fusil à pompe, que je pointai devant moi, tout en avançant en direction de la porte. Porte qui devait cacher bien des secrets ...

Je mis de côté toutes mes autres pensées, laissant ainsi toute sa place à ce qui se passait devant moi. La dernière chose que je voulais, c'était me laisser surprendre, et me retrouver en mauvaise posture face à des personnes supérieures en nombre et en armement. Je voulais quand même pouvoir rentrer à bon port. Et puis, s'il n'y avait personne à l'intérieur, je me ferais un grand plaisir de récupérer tout ce qui pouvait, éventuellement, être utile. C'était, de toute façon, comme cela qu'il fallait penser désormais. Nous n'avions plus d'autre choix. De ma main libre, je poussai enfin, avec plus ou moins de délicatesse, la porte. Aussitôt, je braquai mon arme face à moi, peu certain de pouvoir être totalement confiant dans un endroit pareil. Ce que je vis dépassait purement et simplement l'entendement. J'avançai de quelques pas, ébahi, mon arme se baissant inconsciemment un peu plus à chaque instant. L'endroit était utopique. C'était impensable d'imaginer un seul instant qu'un tel endroit puisse encore exister, hormis dans nos rêves. Tout était parfaitement bien conservé, même trop pour que cela soit croyable. Je balayai le coin du regard, notant sans sourciller qu'il n'y avait pas âme qui vive, ni même zombie à décapiter. Je me retournai, désireux de voir chaque aspect de l'endroit, et c'est là que j'aperçus des snipers, jugés en haut de deux tours disposés de chaque côté de la porte. Avant que je n'ai pu réagir, ni même réellement me faire à l'idée qu'ils avaient chacun une arme braquée sur moi, une main se posant sur épaule et me fit pivoter une nouvelle fois. Incrédule, les bras ballants, je restai stoïque alors qu'une femme, bien vivante, me serrait dans ses bras. Mais dans quoi m'étais-je encore fourré ?


©fiche créée par Morphine
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
915

× Points de vie : :
1

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 1 Juin - 14:44


Bienvenue à Pleasantville



La femme qui vous accueille sous la clameur populaire prend la parole :
"Bienvenue ici, mes amis. Je vois que vous êtes... comment dit on, suspicieux?" elle balaya du regard les habitants de sa ville. "C'est bien normal et je ne vous en veux pas du tout. Connaissiez vous Pleasantville?" Elle vous regarde tous trois avec attention, pour recueillir vos réponses. "Bien, je me dois alors de vous faire visiter." Elle S'approcha de Skylar, lui touchant les cheveux. "Ma chère, vous avez besoin d'un bon bain et de vêtements de rechange..." Elle apostropha une jeune femme rousse qui portait une longue robe blanche immaculée. Celle ci, attrapa la main de Skylar tout sourire pour l'emmener dans une petite bâtisse. Puis se tourna vers Jayden avec un sourire radieux. "Je m'appelle Eyleine. Je suis votre hôte. Voudriez vous une collation?" Elle tendit la main vers la foule, et une jeune métisse tout de vert d'eau vêtue arriva vers Jayden, pour lui tendre un verre d’orangeade. Elle marcha vers Joshua, en fronçant les sourcils. "Vous semblez troublé, peut être pourrais-je vous aider, je suis une magnétiseuse de talent." Lui dit elle, en prenant un autre verre pour le tendre à Joshua. Elle claqua dans ses mains. "Bon, vous êtes ici chez vous, et si vous avez besoin de quoique ce soit, n'hésitez pas à m'en faire part." Elle invita ses habitants à venir vous parler, et disparus dans la foule.
N'hésitez pas à faire intervenir les protagonistes, sachez qu'ils sont tous aimable, souriant et intéressés de faire votre connaissance.

Ordre de jeu : comme vous le souhaitez

Le maître du jeu viendra ponctuer vos passages.



Dernière édition par Zombies le Jeu 6 Juin - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 1 Juin - 19:24



Bienvenue à Pleasantville



Non, il n'était pas asocial. Loin de là... Il aimait les gens, raison qui l'avait poussé à faire un choix de vie que beaucoup ne pouvait pas comprendre. Jayden ne l'avait jamais regretté, la solitude avait été sa punition, celle qui l'avait choisi pour ne pas avoir été à la hauteur. De quoi avait-il peur ? De personne si ce n'est de lui même et c'était déjà bien assez. Cet endroit lui déplaisait. Dans un monde tel que celui ci, un lieu aussi utopique ne pouvait pas exister. S'il avait vécu différemment, il aurait peut être pu y croire, mais il avait vu et appris tant de choses sur l'âme humaine qu'il ne pouvait croire à ce genre de rêve. Une partie de lui aimerait que cela soit possible. Juste pour se rassurer. Pour se dire que peut être certaines personnes qu'il avait croisé se trouvaient dans un endroit pareil : En sécurité. Mais Jayden n'avait plus assez d'énergie pour croire ce genre de chose. Il préférait faire face à la réalité car elle était la seule chose vraiment réelle et celle ci se trouvait hors de ses murs. Impossible pour une communauté de vivre une utopie dans un monde rongé par une épidémie. Quelque chose n'allait pas... Soient ils joués tous très bien leur rôle ? Soient ils étaient complètement drogués ?  Il devait y avoir une explication, mais Jayden n'avait aucune envie de vivre ici. Il se doutait que derrière le monde de barbie se trouvait un monde sûrement pire que celui qu'il fréquentait habituellement. Alors oui, il était suspicieux et il avait ses raisons. L'impression de vivre une sorte d'expérience lui apparu à l'esprit, on lui en avait tant voir que désormais il se méfiait de tout et cela avait empiré depuis l'apparition des Zombies. Quand on vit comme l'a fait Jayden, on n'en sort jamais indemne... c'est impossible. On fait juste avec et c'est exactement ce qu'il fait. Observant autour de lui, il ne met pas longtemps à remarquer les snipers, depuis le temps qui les cherchait... il les a enfin trouvé. Son regard balaie rapidement l'assemblée. S'il y a un truc qui déteste par dessus tout, c'est bien la foule et les curieux qui n'ont rien d'autre à faire que de regarder ce qui se passe comme des vaches regardent passer le train.

Comme il l'avait prévu, la maîtresse de cérémonie, car ça ressemblait limite à une cérémonie d'accueil les interpella. Cela allait peut être fonctionner pour les deux autres, mais pas avec lui... oh que non, il n'allait pas devenir aussi peace and love que ceux qui l'entouraient... Jayden émit un léger sourire. Voila qui était assez amusant, elle allait pas tarder à sortir les violons et claquer les doigts pour faire disparaître les zombies. Mais oui bien sur, elle laissait rentrer 3 individus lourdement armés dans son petit paradis et tout ça ne choquait personne. N'importe quoi. « Non merci » finit il par dire à la jeune femme qui lui tendait une orangeade. Hors de question de boire sans être sur que cette boisson est bien saine...

Observant la folle dingue partir, il bouscula légèrement la femme qui était toujours à ses côtés. Celle ci lui emboîta le pas. « Puis je vous aider monsieur ? Mon Nom est Lizzie et je suis à votre service » Il s'arrêta, l'observa quelques secondes de plus avant de s'approcher des deux autres individus sans prendre le temps de répondre à la fameuse Lizzie qui était toujours collé à ses basques. « Peut être voudriez vous manger quelques choses, mon mari et moi pouvons vous accueillir si vous le désirer » Il soupira avant de reposer son regard sur la femme. "Je vais y réfléchir" lui rétorqua t'il tandis que celle ci lui répondit par un sourire joviale. Jayden s'arrêta aux côtés des deux autres individus. Un homme et une femme... « Jayden » il leur tendit la main, oui il préférait se ranger du côté des personnes encore saines d'esprit.
made by pandora.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 1 Juin - 20:19


Bienvenue à Pleasantville


(federico garcia) ▽ « La terre est le probable paradis perdu »

J'ai peur, je veux sortir d'ici, c'est trop rose et trop bonbon je sens le piège gros comme une maison, je veux repartir avec mes zombies, eux ils sont bizarres mais, ils ferment leur gueules alors que la pouffiasse blonde ici présente me fait parle mais, en plus elle ouvre sa gueule. Elle ne connais pas cette ville et je ne veux pas la connaître, je veux juste repartir par la porte derrière moi et vite m'enfuir. Malheureusement je ne peux pas rebrousser chemin, je doute que ces gens hauts en couleurs me laissent partir, se sont peut-être des zombies évolués ? A la place de pas avoir de cerveau ils n'ont pas de goûts ? Cela est fort peu probable. Elle s'approche alors de moi, elle me regarde, j'ai envie de rigoler et je dois avouer que j'aimerais que mes deux compagnons d'infortunes viennent me soutenir. Mais, finalement elle ne me touche pas elle me traite juste de pouilleuse et je ne peux pas vraiment lui en vouloir car je dois avouer que je ne ressemble pas à un sexe symbole, j'ai l'air de cendrillon et franchement j'aime pas trop ça. Un des deux hommes se rapprochent alors de nous mais, une jeune rousse vient de prendre la main et m'attire vers un bâtiment à droite. Je me retourne alors « Oui mais... heu... » je ne sais pas quoi dire, je suis tellement perdue et je ne sais pas trop comment réagir, je ne veux pas me changer, enfin si j'aimerais bien mais, pour l'instant je veux rester avec les deux seuls personnes qui sont comme moi étrangères à ce lieu. Je me laisse pourtant emporté, finalement mieux vaut suivre la petite rousse plutôt que de rester avec la blondasse. Elle ouvre alors la porte et me laisse entrer dans la pièce la première puis elle referme alors la porte derrière elle, je regarde alors la lumière du jour.

Cette pièce est blanche et pure, trop. Il y a deux portes, l'une à droite et l'autre à gauche et au bout du couloir se trouve un escalier qui mène à une grande porte, tout ça pour une salle de bain ? Je dois avouer que cela me surprend. « Enlève tes vêtements sales dans la petite pièce à droite et ensuite retrouve moi en haut. » Je ne sais pas trop quoi dire une fois de plus et je me contente d'un « Merci... » Elle commence alors à avoir un petit rire euphorique, elle à l'air contente, elle veut me relooker ? Je suppose que cela doit être drôle mais, moi je veux juste retourner en arrière. J'attends alors de la voir rentrer dans la pièce du haut, je tente de retourner en arrière mais, la porte est fermée, je tente de forcer la porte mais, celle-ci semble tenace « Putain c'est quoi ce bordel » Je ne peux pas retourner en arrière je décide donc de tenter d'ouvrir la petite pièce de gauche mais, celle-ci refuse aussi de s'ouvrir je vais donc faire ce qu'elle me dit et je vais donc dans la petite pièce de droite. Dedans je trouve une pièce très agréable avec une grande fenêtre qui donne sur l'extérieur, je peux y voir les deux hommes de tout à l'heure avec l'espèce de paris hilton. Je vois alors sur un magnifique sofa une robe blanche et belle mais, ce n'est pas pour moi. Je sors donc mon arme à feu, je ne me change mais, je retire ma veste et la fourre dans mon sac, mon débardeur est blanc mais, il ne ressemble pas non plus à grand chose mais, j'ai chaud, je sais pas pourquoi j'ai chaud. Je pose mon mon sac à dos sur le sofa et je me pose devant la fenêtre pour pouvoir observer au loin ce qui se passe dans cette ville, mystérieuse et pourtant tellement attirante.
(c) AMIANTE



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Jeu 6 Juin - 0:46





Bienvenue à Pleasantville
Jayden & Skylar & Joshua


Toute cette situation était plus qu'étrange, invraisemblable, même. Tous ces gens semblaient tellement heureux, contents d'être là. Mais où avais-je encore atterrit ? Soit j'étais stone, pour je ne sais quelle raison, soit ils l'étaient, eux. Parce que, sincèrement, je ne voyais aucune autre possibilité pour expliquer pour quelle foutue raison ils étaient aussi accueillant, et tout cela, avec le sourire ! N'étaient pas conscients de tout ce qui se tramait dehors ? N'étaient-ils pas capable de rester méfiants alors qu'il semblerait que je n'étais pas le seul inconnu dans le lot à débarquer dans cet endroit de fous ? Oh oui, il fallait être complètement fous pour laisser entre trois personnes ici, comme dans un moulin, alors que nous pouvions tout aussi bien être des furieux, sur le point de faire sauter leur précieuse petite ville. Leur bonne humeur me rendait malade, me donnait envie de tout faire sauter, de le faire ouvrir les yeux par n'importe quel moyen. Les gens mouraient dans d'atroces souffrances à l'extérieur et eux ... et eux nous proposaient gaiement une orangeade ? Non, je ne comprenais définitivement rien à tout cela. Je gardai ma précieuse arme dans mon poing, toutefois baissée, je n'allais tout de même pas donner une bonne raison au sniper d'ouvrir le feu.

Cela ne m'empêcha pas, en revanche, de rester sur mes gardes. Aussi joyeux et loufoques semblaient-ils, je ne voulais pas me laisser berner par cette apparence qu'ils donnaient. Ils pouvaient tout autant être des psychopathes de la pire espèce. Cela ne prenait pas avec moi, en tout cas. Et de voir l'une des seules personnes qui semblait à peu près normales se faire embarquer confirmait tout mes soupçons, et renforçait un peu plus mon envie de m'extirper d'ici. Mais avant cela, il fallait que je comprenne. Comment pouvaient-ils être aussi insouciants ? Avaient-ils seulement conscience de tout ce qui se tramait à l'extérieur ? Une des femmes face à nous s'adressa à moi, et je reculai d'un pas instinctivement. Aucune confiance. Et encore moins en ses soit-disant talent de magnétiseuse ... Je n'étais pas troublé, je ne leur faisais juste pas du tout confiance, et j'avais franchement besoin d'anti-dépresseur. Parce que tout cela me faisait d'autant plus penser à mon ancienne vie, avec la gentillesse exagérée de chacun d'entre eux en plus. Cela n'avait aucun sens. Absolument aucun. Farouchement, je secouai négativement la tête, refusant sans aucune politesse le verre qu'elle me tendait. Elle me prenait pour le dernier des cons, ou quoi ? Tout ce qui me paraissait censé à présent, c'était de me tirer d'ici et point final. Pourtant, cet endroit, et ces gens m'intriguaient au plus haut point, et je le détestais en même temps, pour être aussi laxistes alors que le monde actuel ne s'y prêtait plus du tout ...

Enfin, la folle furieuse, sans doute dirigeante de l'endroit, s'éloigna, tandis que plusieurs personnes se rapprochaient de moi, et de l'autre inconnu, à quelques pas seulement de moi. Je tournai la tête dans sa direction, parfaitement conscient du fait qu'il était sans doute le plus lucide de tous. Il semblait, tout comme moi, être plus que repoussé par ces gens, et cet environnement de manière plus générale. « Jayden », se présenta-t-il après s'être considérablement rapproché de moi. J'hésitai un long moment, l'affrontant et le jaugeant du regard, puis lançai un coup d'oeil en direction de la foule, composée de nombreuses personnes, toutes plus souriantes les unes que les autres. Je reposai mon regard sur le dénommé Jayden, et serrai finalement sa main, vaincu et convaincu. Ce n'était très certainement pas de lui que je devais craindre quoi que ce soit actuellement. « Joshua. », lançai-je à mon tour, avant de retirer aussitôt ma main, peu désireux de faire ami-ami avec lui. Bon, en même temps, je crois que je n'avais guère le choix. Nous étions entourés de personnes vivant soit dans l'ignorance soit dans la folie la plus totale. J'optai plutôt pour la seconde option. Cela faisait quand même un an que l'invasion avait eu lieu, ils s'étaient forcément rendus compte de quelque chose. Forcément. Une main se posa sur mon épaule et, surpris, je bondis sur mes pieds pour faire face à la personne à qui elle appartenait, mon arme braquée sur son front. Je la baissai en réalisant que c'était une fille, sans doute pas plus âgée de vingt ans, à moitié gênée, et à moitié énervée qu'elle ose autant s'approcher. « Vous êtes sûrs de ne pas vouloir d'orangeade ? », minauda-t-elle en me tendant un verre rempli. Je secouai la tête négativement une nouvelle fois, hésitant entre rire et pleurer de désespoir. Mais qu'est-ce qui leur prenait à tous ?


©fiche créée par Morphine
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
915

× Points de vie : :
1

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Jeu 6 Juin - 21:50


Bienvenue à Pleasantville




Aparté ni entendue, ni écoutée:
- mais... Vous les avez vu... On ne peut pas souiller notre ville avec eux!
- Ne t'en fais pas comme ça, tout est sous contrôle.
- Comment ça?
Elle sourit et ce sourire n'eut rien de bien humain.
- Droguez les.

Joshua et Jayden, les présentations faites, deux sublimes créatures peu vêtue s'approchent de vous, et passent autour de votre cou des colliers de fleurs blanches particulièrement odorantes. L'effet ne se fait pas attendre, vous vous sentez tout d'à coup plus serein, moins stressé, et plus enclin à accepter leur hospitalité. D'ailleurs la foule amassée autour de vous, vous pousse gentiment mais surement à avancer dans la ville. Les effets de cette drogue volubile sont : Couleurs beaucoup plus éclatantes, sensation de bien être, impression de voler. En somme vous êtes Stones. Les deux bombes d'avant, vous retire vos vestes et/ou chemise, t-shirt pour que vous vous retrouviez torse nu dans un premier temps, puis vêtue de chemises qui sentent bon le propre. Racontez moi tout, que voyez vous à travers vos yeux shootés?

Skylar, la jeune femme rousse vient finalement te chercher, ne comprenant pas bien pourquoi tu es restée en bas et habillée. Elle te prend par la main, sans une once d'animosité et t'emmène au premier, la baignoire est remplie d'une eau délicieusement chaude, d'où s'échappe des effluves de parfum de fleurs, d'ailleurs dans l'eau, quelques unes flottent. Dans la transe qui te gagne, et avant de rentrer docilement dans l'eau, tu captes le reflet éclatant d'une lame métallique à portée de main de la rousse. As tu rêvé? Ou est bien un poignard? A toi de décider.


Ordre de jeu : comme vous le souhaitez

Le maître du jeu viendra ponctuer vos passages.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 8 Juin - 14:05



Bienvenue à Pleasantville



Jayden était sur le qui vive. Il savait que quelque chose clochait. C'était impossible autrement. Son regard se posa sur la jeune femme qui tenait toujours son verre. Dans son regard, il n'y avait rien et c'était bien ça qui le choquait. Elle était un véritable robot qui obéissait aux ordres de la poupée barbie. Non vraiment, il avait un mauvais pressentiment. Heureusement dans cette merde, il n'était pas seul. La solitude commençait à lui peser et savoir qu'ils étaient deux dans la même situation le rassurait. Au moins, il n'allait pas crever seul songea t'il avant de se reprendre. Non il n'allait pas crever ici, il allait falloir lui passer sur le corps pour empêcher son cœur de battre. Joshua ? C'est donc le nom du gamin qui est à ses côtés. Malgré son visage adolescent, Jayden y trouve un petit truc en plus, comme s'il avait du grandir trop vite... Comme beaucoup. Bref, son histoire n'était sûrement pas la plus rose qui soit mais hélas il n'avait pas de machine arrière possible. Surtout pas maintenant. En tout cas, il semblait aussi surpris que lui et surtout autant sur ses gardes. « Faut qu'on se barre d'ici' » laissa t'il échapper entre ses dents tout en gardant un œil sur les fous qui les entourait.

Quand il vit arriver les deux femmes en tenues légères, il comprit tout de suite qu'il s'agissait d'un piège. Ils étaient deux mecs paumés en pleine nature, alors évidemment quant on leur présentait deux canons à moitié habillé, cela réveillait leur côté bestial si l'on peut dire. De quoi encore plus se méfier. C'est souvent en attirant la proie qu'on arrive à mieux la capturer. Elles tenaient un collier de fleurs. Il resta quelques secondes sur le cul. Maintenant, ils leur amenaient des fleurs. Le truc c'est qu'il ne mit pas longtemps à les reconnaître. Il les connaissait... Le problème c'est qu'il fut trop lent pour vraiment réagir. Hors ce genre de plantes émettaient une odeur volatile qui vous plongeait dans un monde merveilleux. Jayden n'avait même pas eu le temps de le retirer qu'il était à son tour victime du triste sort de cette ville.

En quelques secondes, il était passé d'un monde entouré par les Zombies à un monde bien vaillant. Il avait envie de prendre un bain et de manger des chamallows. Oh bien sur qu'il sait qu'il est totalement Stone.. mais son corps ne réagit pas, c'est bien le pire avec cette satané plante. Elle est si volubile qu'il est bien difficile d'y échapper.  Doucement il se sent poussé dans la foule et continue de délirer. Ça fait du bien de marcher en groupe vers de nouveaux horizons. Sur sa droite, il voit une petite fille jouer avec un pikachu. Oh des pokémons... Skype vient juste de se transformer en dracaufeu sous ses yeux. Quel véritable paradis.... Quelques secondes plus tard il se sent pousser des ailes. Il vole tel un aigle royal à la découverte des courants...
En même temps, il sent bien qu'on le change et il aime ça, il adore. « Déshabillez moii » lance t'il avec un large sourire. Quelques minutes plus tard il se trouve vêtu d'une chemise. « Hmmm » Elle sent si bon qu'il a envie de la serrer dans ses bras. Maintenant il rêve d'un bon lit mais il continue à marcher vers sa sombre destinée. Car oui entre vous et moi rien de bon ne peut arriver dans cette ville.. Mais pour le moment peu de choix s'offraient à lui...

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Dim 9 Juin - 18:50


Bienvenue à Pleasantville


(federico garcia) ▽ « La terre est le probable paradis perdu »

Soudain la porte s'ouvre, la jeune fille rousse affiche un petit air triste et elle me fait pitié, je me montre distante mais, cela est uniquement pour ma protection mais, il est vraie que je finalement je n'ai aucune raison de me méfier d'elle et cela vient uniquement de moi peut-être, elle me prend délicatement la main alors je laisse mon arme à feu sur le canapé juste à coté de la robe blanche qui était terriblement attirante. Je me laisse porter sans me débattre et je me sens légère. Je monte lentement les marches et alors que la jeune rousse ouvre la porte de la petite salle de bain je me sens encore mieux, la chaleur et l'odeur de apaise mon coeur et me permet de me détendre, cela devient tellement plaisant que je crois que je pourrais m'y habituer, je me demandais de à quand remontait ma dernière douche chaude ou même mon dernier bain, le peu de fois ou je pouvais prendre soin de moi c'était quand je prenais des douches froides ou que je me lavais dans l'eau d'un lac ou d'une rivière, cela n'était pas très agréable je dois l'admettre mais, j'avais besoin de me laver pour au moins virer les tâches de sangs, le sang ce n'est pas très sexy et même si je me fiche de qui me regarde je préfère quand même garder une hygiène de vie correct même si cela implique que je dois me laver dans de l'eau froide.

Je m'approche alors lentement de la baignoire qui se trouve au centre de la pièce, j'avance alors lentement mais surement pour finalement me retrouver juste à côté de cette eau chaude que je frôle avec mes doigts. et alors que je ressortis ma main je pouvais la voir propre et je pouvais voir le contraste avec le reste de ma peau et je dois avouer que ça faisait peur, je n'en revenais pas, à quand remontait mon dernier bain ? Je ne m'en souvenais même pas, cela devait remonter à avant l'infection je suppose. J'affiche alors un petit sourire et je lâche un petit rire discret et alors que je retourne mon regard vers l'eau je peux y voir la rousse derrière moi, avec un objet en métal à la main, je ne rêve pas ? Une dague. Je me retourne alors rapidement et la stop avant que cette folle ne me plante son arme dans le dos, je réagis alors rapidement et la fait pencher dans l'eau avec sa petite dague. La chute n'est pas très impressionnante mais, la baignoire descend de moitié et la rousse à l'air dans les vapes, sans doute un mauvais coups sur la tête. Je réagis vite et quitte cette pièce avant de me diriger vers la petite pièce ou je me retrouvais. La pièce n'a aucun verrou, j'ignore si elle la rousse va venir me chercher alors je bloque la porte avec le sofa, j'ignore si elle voulait me tuer mais, cela n'était certainement pas un cadeau et généralement on ne propose pas un bain à une personne pour ensuite la tuer, c'était un piège, je dois ressortir dehors et retrouver les deux hommes qui étaient avec moi, ma respiration s'accélère, je panique et je ne sais pas quoi faire. Je regarde à la fenêtre et je vois alors la population se déplacer lentement dans le fond de la ville.« Merde » Je commence à réunir mes affaires pour ensuite soit m'enfuir soit les sauver.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Mar 11 Juin - 21:49





Bienvenue à Pleasantville
Jayden & Skylar & Joshua


J'hésitais entre la curiosité de découvrir plus en détails cette ville étrange, et la volonté de fuir d'ici le plus vite possible. Tout semblait me crier que quelque chose clochait dans l'attitude de chacune de ces personnes. Ce n'était pas naturel que d'être aussi joyeux alors que le monde était en ruines depuis de très nombreux ... Il était encore moins logique qu'ils nous accueillent aussi sereinement dans l'enceinte de leur ville. Quelque chose ne tournait pas rond dans leurs esprits. Et pourtant, je restai planté là, leur faisant face, essayant, en vain, de comprendre le pourquoi du comment, et le comment du pourquoi. Il semblait n'y avoir aucune logique, et c'était peut-être cela qui m'attirait un peu plus. Ou alors peut-être que cela venait tout simplement de l'atroce manque d'anti-dépresseurs qui faisait rage en moi. Cela m'anesthésiait, en quelque sorte. Je fronçai les sourcils en voyant deux jeunes femmes très peu vêtues s'approcher de nous. Mais bon sang, qu'est-ce qui n'allait pas chez eux ? J'eus un bref mouvement de recul quand l'une de ces deux inconnues arriva à ma hauteur, mais elle fut plus rapide que moi, et avant que je n'ai vraiment pu m'en rendre compte, je me retrouvai avec un collier de fleurs tout ce qu'il y a de plus ridicules autour du cou. Je n'eus pas franchement le temps de m'en plaindre, puisque je me sentis soudainement beaucoup plus détendu. Totalement détendu, en réalité. Je me mis brusquement à sourire comme un idiot, au comble du bien être. J'avais bien fait de rester finalement ... Ils étaient plutôt cool tous ces gens. Rester positifs ! C'était ça qu'il fallait. Tout espoir ne pouvait pas avoir disparu après tout. Et puis, surtout pas dans un monde aussi ... Coloré, vivant, magnifique, brillant, lumineux, etc ... La vie est belle, comme on le dit si bien. Cela résumait parfaitement mon état d'esprit du moment. Ah ça oui ...

Chantonnant presque inconsciemment une petite chanson tirée tout droit de mon enfance, je laissais la jeune femme placée face à moi retirer ma chemise. En fait, je ne faisais pas le moins du monde attention à elle. Oh, elle était jolie, je ne remettais pas cela en question. Mais tout guilleret que j'étais, je me concentrai plutôt sur l'air que je sifflotai, et sur le magnifique ciel au-dessus de nous. Il faisait beau aujourd'hui. Une chance inestimable ! Je baissai de nouveau les yeux en entendant la voix fluette de la jolie et gentille femme qui me tendait maintenant une chemise toute propre, à l'odeur délicate et enivrante. Je la remerciai en lui lançant un sourire éclatant, le plus large que j'ai fait depuis ... depuis toujours en fait, et enfilai rapidement le vêtement. Le textile était doux, ce qui rendait le tout franchement agréable à porter. Je m'avançai de quelques pas en direction de la foule. « Finalement, je veux bien un truc frais à boire s'il vous plaît ! », lançai-je à la première personne qui se posta devant moi. Bah oui, il fallait quand même bien se désaltérer un peu. Un large sourire définitivement accroché à mes lèvres, je suivis le mouvement de la foule, tout en sirotant l'orangeade que l'on m'avait finalement apportée. Sur le chemin, j'entamai une passionnante discussion avec une vieille dame, me renseignant sur les personnes qui habitaient ici, et puis aussi sur toutes ces magnifiques fleurs que l'on pouvait voir. Je me sentais vraiment bien ici. Cet endroit était fait pour moi, il apaisait tout, même mon manque de cachets ... Et puis, vraiment, je ne voyais pas bien pourquoi je ne voulais pas rester là au début, tout le monde était super gentil et accueillant. D'ailleurs, je refilai mon arme à un grand gaillard lui aussi armé, qui était ... Je sais pas trop ... Un genre de garde du corps ? Elle ne me serait d'aucune utilité ici, de toute façon.


©fiche créée par Morphine
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
915

× Points de vie : :
1

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Dim 16 Juin - 16:46


Bienvenue à Pleasantville



Le pouvoir des fleurs... Vous êtes bien, non, messieurs? Détendus, pas apeuré, pas vraiment sur vos gardes, flottant tranquillement dans des limbes incroyablement claires. La foule continue de vous pousser l'air de rien vers l'impasse qui scelle la ville. Des hommes, viennent vous retirer effets personnels, armes, et disparaissent avec leur butin sur les bords de la foule, dans les petites maisonnées couleur pastel qui bordent, cette rue. D'un coup, ils vous portent, votre corps à l'horizontal, portés par des mains vers le ciel, des voix scandent vos prénoms... Vous êtes des rois. La double porte d'un bâtiment du fond s'ouvre alors en grand, et la foule vous portant s'engouffre alors avec vous deux... Si vous arrivez à y voir clair, c'est une arène qui se révèle à vos yeux. Un large cercle, avec du sable au sol, tâché par endroit de rouge... Autour des murs hauts et juste une porte à la dérobée et une bouche d'égout. Tout autour des gradins, qui se remplissent au fur et à mesure... Et vous? A votre avis, où vous trouvez vous dans cette scène? Ils balancent vos corps par dessus la rambarde, arrachant les colliers de fleurs avant de vous faire tomber 2 mètres plus bas. De part leur bonne éducation, ils attendent que vous repreniez conscience avec la réalité de l'instant, laissant la drogue s'estomper lentement. Un homme s'adresse à vous, en vous expliquant que vous êtes leur cadeau, leur jouet, et donc que vous allez devoir survivre sans arme, dans cette arène, contre des vagues de walkers. Que répondez vous? Que vous arrive t-il? Qu'allez vous faire?

Skylar, malgré votre héroïsme, vous avez respiré vous aussi des effluves de fleurs blanches, votre corps se détend malgré la peur, et vous commencez à entrevoir les prémisses d'hallucinations, ou alors est ce la réalité? Plus bas dans la rue, vous voyez la foule disparaître dans un grand bâtiment, et 4 hommes, arrivent pour fermer la marche, avec chacun deux Walkers en laisse... Les portes restent ouvertes... La rue est déserte, les snipers ne sont plus là, que ferez vous?

Ordre de jeu : comme vous le souhaitez

Le maître du jeu viendra ponctuer vos passages, n'hésitez pas à faire intervenir les protagonistes!



Dernière édition par Zombies le Mer 3 Juil - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 22 Juin - 21:03



Bienvenue à Pleasantville



Il était poussé par une sorte de folie douce qui lui donnait envie de s'envoler. Sensation étrange de bien être qui l'apaisser autant qu'elle le terrifiait.  Au fond de lui, il sentait bien que quelque chose de mal était en train de se passer. Une partie de lui refusait d'avancer mais elle était trop faible pour avoir vraiment son mot à dire. Qui n'aurait pas aimé vivre dans ce genre de ville. Une ville ou tout semble différent de l'extérieure. Loin des rodeurs, loin de la mort, de la faim, de la maladie. Mais tout cela n'était qu'une façade, il l'avait bien compris. Et pourtant, il sentait son esprit en totalement contradiction. Ses sens étaient en train de lui faire défauts et même s'il avait aussi été entrainé à ce genre d'exercice, il ne pouvait pas ne pas ressentir les effets de cette drogue. Non à ce moment là, il était comme tout le monde, un pion qu'on bouge et avec lequel on joue. Mais a quel jeu allait il jouer ? Quel pion serait-il ? Il n'en savait rien et il n'y pensait même pas. Pour le moment il était bien trop heureux. Oui il allait finir par capturer Pikachu pour sauver le monde et puis la règle c'est bien : Pokémon, attrapez les tous. Soudain il s'en son corps le soulever. Que se passe t'il ? Vole t'il vraiment ? Il en a l'impression. Mais pourquoi vole t'il sur le dos ? Pourquoi ne pas voler comme Superman ? En tout cas le ciel est beau, il est d'un bleu limpide, un beau jour pour mourir. Des noms sont scandés, mais il ne sait pas pourquoi, il n'entendait qu'un brouhaha dérangeant. Vont-ils finir par le laisser dormir ? Il se laisse pourtant faire, appréciant le fait qu'on s'occupe de lui. Après tout, logiquement ça fonctionne toujours dans le sens inverse.

Le ciel bleu vient de disparaître, une odeur désagréable commencer à se faire sentir. Doucement, tout semble moins beau, moins heureux. Quelque chose d'étrange, une arêne ? Va t'il assister à un combat romain ? Ça serait cool, il n'en a jamais vu.

Quelques minutes plus tard, il reprend doucement ses esprits. Il a un bon mal de crâne mais ses sens commencent à reprendre possession de lui. Il comprend tout de suite que le piège s'est refermé et qu'il est désormais en une bien mauvaise posture. La première chose qu'il fait c'est porter la main à son coup. Il n'y a plus de collier, ce qui explique qu'il retrouve doucement un certain sens de la réalité. Il se rassure rapidement en remarquant l'absence de son chien. C'est déjà ça... Son regard se pose alors sur l'homme qui les observe... « Vient avec nous, ça sera bien drole » lui crache t'il à la figure avant de s'approcher du gamin. Ils sont tout les deux dans la merde... Sans arme, ils ne tiendront pas longtemps face à une armée de rôdeur. Le premier rôdeur qui s'approche , il lui tord le cou. Par chance celui ci possède une sorte de chaîne qui traîne à son pied. Sans attendre, il lui arrache et l'entoure autour de son poignet, c'est déjà ça.... Le regard de Jayd balaie l’arène, il cherche la faille, le seul moyen de s'enfuir... Car oui il ne croupira pas ici...

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 22 Juin - 22:54


Bienvenue à Pleasantville


(federico garcia) ▽ « La terre est le probable paradis perdu »


Je brise alors la vitre du putain de bâtiment ou je suis enfermé. Ma tête me fait terriblement mal, j'arrive à m'enfuir de ce putain de bâtiment pour finalement me diriger vers la porte, tout le monde à disparu, j'arrive et ma tête commence à tourner, je me sens mal, cette putain de folle à du me droguer, je dois agir et tenter de rester calme, je vois flou et ma tête tourne, cela est affreux, j'ai du mal à me concentrer, je serais incapable de tirer une flèche avec cette drogue dans mon sang, heureusement mon flingue est là sinon je serais déjà morte je crois. Je suis seule, je regarde alors la grande porte, je ne vois personne, il y avait des gardes avant mais, ils sont parties, je m'approche alors en zigzagant de cette porte, je me colle à elle, je pourrais l'ouvrir, la pousser et partir mais, j'entends les habitants hurler et acclamer, ils se dirigent vers un bâtiment au fond, je ne peux pas rester là mais, je ne peux pas partir non plus, deux hommes sont là et je dois les sauver tout le suite et ne pas m'enfuir comme une lâche, je ne suis pas ce genre de personne. « Putain Sky bouge ton cul » Je me parle à moi même, cela me pousse à bouger mon cul. Je sais que si je sors, je serais libre et je pourrais de nouveau fuir toute ma vie ou finir par me suicider si finalement je ne supporte pas cette vie, je sais que je fais le bon choix puisque depuis toujours j'ai besoin des gens, j'ai besoin d'avoir des amies et même si ces deux jeunes hommes ne sont pas encore des amis, ils pourraient le devenir. Je comprend mieux ce qui se passe dans cette ville, tout devient clair alors que je vois flou, je ne sais pas si je suis juste droguée ou si j'ai vraiment compris.

Je me pousse alors de la porte pour me diriger alors de mon mieux vers ce putain de bâtiment mais, j'arrive trop tard, au loin je vois alors les gens rentrer dans le bâtiment, je me dépêche, je veux sauver ces gens même si ce sont des connards. Je pensais pouvoir tranquillement rentrer mais, je me trompais alors que je me planquais derrière un mur je peux voir 4 hommes garder cette putain porte avec des... Zombies pour chier de garde, mon dieu, 12 contre 1 je ne peux pourrais jamais faire le poids, cela serait du suicide. Ma tête me fait terriblement mal, je ne peux pas sauter dans la gueule du loup comme ça mais, je dois les sauver, je pourrais éventuellement faire ma suicidaire et escalader, cela serait peut-être faisable mais, j'ai soudain une meilleure idée alors que je vois la porte d'une maison ouverte ; je vais aller chercher de quoi faire cramer cette bande de tarée, je vais tous les tuer, il me suffit d'un putain de briquet et de papier, si possible j'aimerais une ou deux grenades mais, je verrais bien une fois sur place. Je me dirige alors vers ce bâtiment avec le peu de force que j'ai, je fais de mon mieux pour ne pas me faire repérer, ou alors au contraire... Je cherche à me faire repérer... Je ne sais pas trop... Je rentre alors dans cette maison, je dois trouver une arme puissante, là tout de suite. Ou alors créer une diversion, merde je fais quoi...
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 29 Juin - 23:47





Bienvenue à Pleasantville
Jayden & Skylar & Joshua


Je me sentais incroyablement bien. Pour tout dire, c'était même mieux que tout ce que je pouvais obtenir avec un ou plusieurs anti-dépresseurs. Il n'y avait pas les quelques effets secondaires que j'avais pu cerner avec le temps. J'étais juste ... Bien. Complet. Dans un autre monde. Un monde dans lequel la souffrance, les pertes, la terreur quotidienne avaient laissé leur place à quelque chose de beaucoup plus jovial, qui inspirait la confiance et la sympathie. Encore un peu et je grimpais sur un toit voisin dans l'espoir de réussir à m'envoler. Qui sait, peut-être en étais-je capable à présent ? Rien ne me paraissait réellement possible dans mon état d'esprit actuel. C'était un peu, beaucoup, comme si tous les soucis à travers lesquels on ne pouvait pas s'empêcher de passer, avaient totalement disparu, s'étaient brutalement volatisés. Et c'était mieux comme ça. Je n'avais pas la moindre envie de me battre pour une cause que j'estimais d'ores et déjà perdu. A quoi bon continuer à se battre quand le monde entier était en train de tomber en ruines, totalement cerné et contrôlé par les rôdeurs ? Il n'y avait rien, absolument rien, auquel se raccrocher. Sauf peut-être cette ville, et ces gens qui ne me donnaient qu'une envie : rester ici, pour vivre dans la paix la plus totale, dans un endroit où seul le bonheur comptait. Je vivrai heureux ici. Et tous ces gens, souriant, heureux, ne pouvaient que me le prouver un peu plus encore. Je les suivais sans aucune crainte quant à la suite des événements, leur donnant sans aucune résistance chacune de mes armes, qui m'avaient pourtant été fidèles ces derniers mois. Sans le savoir, j'étais en train de signer mon arrêt de mort, en ne résistant absolument pas à leur visage accueillant, joyeux, et à ces bras qui ne tardèrent pas à me soulever jusqu'à un endroit qui m'était encore inconnu.

Mais à quoi bon chercher à savoir où ils m'emmenaient ? Cela ne pourrait qu'être que plus beau, et plus coloré. Tant qu'ils restaient là, tant que je gardais ce collier de fleurs, qui devait forcément être magique au vu de tout ce qu'il causait en moi, tant qu'ils ne me demandaient pas de quitter cet endroit, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Je savais qu'en restant sous leur protection, ici, je ne craignais plus rien du monde extérieur. Ni la douleur, ni les rôdeurs ne pouvaient nous atteindre, d'aucune façon que ce soit. Sans doute aurais-je du déchanter et ouvrir les yeux à l'instant même où ils me poussèrent dans ce qui ressemblait très fortement à une arène, mais j'en étais parfaitement incapable. Même une fois les colliers arrachés, la drogue semblait encore faire quelque peu effet. Il me fallut au moins cinq minutes pour me remettre de mes émotions, et pour descendre du petit nuage sur lequel j'étais montée totalement inconsciemment. Je clignai des yeux à de multiples reprises, m'habituant lentement à l'obscurité ambiante. Je posai la main sur mon cou, pour constater qu'ils m'avaient bel et bien retirer le collier. Retour brutal à la réalité, qui était loin d'être plaisant, au vu de ce que l'une des personnes présentes dans la foule autour de nous nous annonça. Merde ! Comment avais-je pu être aussi con ? Et puis, bon sang, pourquoi étais-je rentrée dans cette foutue ville ? C'était limite si cela ne respirait pas l'embrouille à des kilomètres à la ronde !

Il me fallut plusieurs minutes supplémentaires pour me remettre totalement de mes émotions, et aussi pour me remettre sur pieds. Je me levai lentement, et fis quelques pas sur le côté, la démarque peu assurée. Je lançai un regard autour de moi à la dérobée. Il n'y avait aucune issue de secours. Nous étions totalement cernés, sans aucune échappatoire possible. Le seul point positif dans tout cela, c'est que je n'étais pas seul, ce qui pouvait déjà multiplier par deux mes chances de survie. Mais sérieusement, aucun de nous deux n'était un super-héros, alors nous n'allions pas tarder à nous faire bouffer par les rôdeurs qu'ils allaient nous envoyer. Avec un peu de chance, ils voudraient faire durer un peu le suspens dans leur jeu totalement barbare et n'en enverraient qu'un zombie à la fois. Une chose était sûre, je ne leur ferais pas le plaisir de les satisfaire en criant, en craquant ou en faisant quoi que ce soit qui pourrait leur indiquer qu'ils avaient, en quelque sorte, atteint leur but. Au moins, la deuxième personne présente avec moi dans l'arêne n'était pas un gringalet, peut-être que nous pourrions tenir un peu en attendant ... En attendant quoi en fait ? Il n'y avait ni rien ni personne qui ne puisse nous tirer de là. Tous ces êtres immondes ne semblaient posséder aucune pitié. Ils allaient nous laisser crever là et allaient y prendre plaisir. Nous devions nous battre. Autant que possible. Je me mis aux côtés de l'autre appât humain, et bien vivant. A deux, nous avions déjà plus de chance de nous en sortir. Une infime chance, quasi inexistante. Mais elle existait bel et bien, et c'était toujours bon à prendre.


©fiche créée par Morphine
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
915

× Points de vie : :
1

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Mer 3 Juil - 14:38


Bienvenue à Pleasantville



Skylar, la chance vous sourit, en effet dans la maison dans laquelle vous entrez, si vous cherchez un peu avec énergie, vous allez trouver des bouteilles en verre vide, de l'alcool à 90 et de vieux chiffons, pas de briquets cela dit, mais une boite d'allumettes qui se trouve sur le dessus d'une grande étagère. Au moment où vous chercher, un homme armé passe devant les fenêtres de la maison, vous a t-il vu?

Josh, vous comprenez en balayant du regard la foule, qu'ils portent presque tous des colliers de fleurs blanches. Ils rient, discutent, rien n'a l'air de les toucher. Dans un coin de l'arène, vous saisissez alors qu'il y a un découpage étrange des planches de bois, en effet il semblerait qu'il y ait une ouverture dissimulée. Que faites vous?

Jayden, une belle jeune femme, vous lance alors des armes, un chandelier en argent, un gourdin en mousse, une agrafeuse de chantier et un stylo bic sans capuchon. Avouez que c'est cruel de faire miroiter une quelconque possibilité de se défendre! Mais elle n'a pas l'air de capter, par contre à son regard très intéressé de votre personne, peut être se trouverait il une faille?

Quelques minutes passent, et finalement un rôdeur vous est envoyé par dessus bord, il tombe, a du se faire mal, mais se relève pourtant. Il n'a pas de bras, mais des machoires qui claquent avec frénésie.  

Ordre de jeu : comme vous le souhaitez

Le maître du jeu viendra ponctuer vos passages, n'hésitez pas à faire intervenir les protagonistes!



Dernière édition par Zombies le Jeu 25 Juil - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Jeu 4 Juil - 13:21



Bienvenue à Pleasantville



Super... Great, c'était la merde, il n'avait jamais été dans une telle situation, du moins pas depuis l'attaque des rôdeurs. Avant, il avait du faire face à pire que ça, enfin d'une certaine façon, mais il s'était à chaque fois retrouvé en possession d'armes. La , il n'avait rien, juste une espèce de chaîne. Bon c'était déjà ça. Le beau brun s'en voulait vraiment, il connaissait les règles de la survie et là il avait négligé tout ce qu'on lui avait appris. On ne rentre pas comme ça dans la fosse aux lions sans posséder un plan digne de ce nom et surtout un autre plan, juste au cas ou ça foire. Vous voyez le genre ? La il était démuni. Même son chien avait réussi à échapper à cette situation, c'était pour dire. Il observa Joshua, oui c'était ça... La drogue s'était totalement dissipée, il se souvenait désormais du nom de son acolyte. Après tout, ils étaient deux dans cette merde. Et pour survivre, c'est souvent mieux de rester en groupe. Une des raisons pour laquelle, Jayd tentait de rester à proximité du gamin. Quoiqu'il n'était pas si gamin que ça. L'instinct de survie était toujours présent. Hors de question qui crève dans cette fosse à rats, il allait s'en sortir et il allait amené ce goss avec lui. Bon pour le moment, c'était quand même mal parti.

Et comme pour compléter le tableau, quelqu'un se met à lui jeter des trucs. Rageux, il tourne son regard vers cette espèce de folle. Tient c'est celle qui lui a proposé un verre d'eau. Tu aurais pas une flingue histoire qu'on rigole mais bien évidemment rien de tout cela. Non, elle lui lance des trucs tous aussi inutile les uns que les autres. Dont un chandelier... Il pousse Josh et s'écarte pour laisser passer l'encombrant objet qui s'écrase bruyamment sur le sol. Elle vient juste de tenter de les assommer. Bon... ne pas s'énerver, ne pas s'énerver... Le beau brun laisse rapidement tombé, elle semble complètement à l'ouest, celle ci , comme tout les autres d'ailleurs. Et même si elle le regarde avec insistance, elle est toujours affublé d'un magnifique collier à fleurs. Bref, elle est aussi utile que barbie dans sa boite dans un magazin de jouet. Et de toute façon elle est entourée de la foule. Qu'importe ce qu'elle peut lui lancer, n'importe qui peut l'arrêter... Et puis à quoi bon tenter de raisonner un fou, il n'y a pas de logique, cela dépasse ses facultés. Et puis il n'était pas psychologue, non lui c'est un tueur, un assassin d'élite, alors quelques zombies ne devraient pas lui faire du mal. Il regarde autour de lui et remarque que Josh observe un coin. Ce qu'il a vu, il n'en sait rien, il est trop occupé à regarder les zombies, mais vu la façon dont Josh semble s'y intéresser, c'est que ça doit avoir un quelconque intérêt. « Je te couvre » Oué, ils allaient faire comme ça, lui il allait taper, crever les yeux avec son crayon bic et ce pauvre Josh allait tenter de trouver une solution dans ce fameux coin, ça semblait être le mieux à faire.
Deux secondes plus tard, il voit la blonde réapparaître, un large sourire sur le visage, tient elle avait disparu celle là. Elle tient un sac et le laisse tomber. Quand celui ci tombe, il laisse alors apparaître, toutes ses armes et surement celle de Joshua. Jayden s'en saisit rapidement et redonne à Josh, celles qui en toute logique doivent lui appartenir. Toujours en attente d'une réponse, Jayd dédicace un sourire à sa sauveuse. Qui se penche doucement sur le rebord. Plus qu'à espérer qu'elle soit intelligente pour pas tomber dans la fosse. En tout cas, de nouveaux armés, le beau brun reprend doucement espoir. Enfin... d'une façon assez limité. Car oui, les zombies sont nombreux, trop nombreux. Leur survie ne peut venir que par la fuite et pour le moment s'est un peu impossible.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 6 Juil - 16:17


Bienvenue à Pleasantville  


(federico garcia) ▽  « La terre est le probable paradis perdu »

Je suis dans la maison, je me retrouve alors dans une cuisine, la pièce est soignée et tellement propre, je me sens transportée dans un autre monde, il y a encore quelques heures je marchais sur une route aride avec le soleil qui me foutait le visage, en arrivant ici je pensais trouver un refuge mais, finalement j'étais encore mieux dehors... Si je voulais je pouvais m'enfuir là tout de suite et plus personne ne pourrait me faire de mal mais, je devais ces deux mecs qui étaient avec moi, je savais que s'ils restaient seuls ici ils finiraient par mourir, je ne sais pas trop c'est quoi cette foutue ville mais, une chose est sûre ; rien n'est logique, tout est fou et c'est comme si les gens de cette villes avaient débranchés leurs cerveaux, cela faisait peur à voir, dans un monde ou les zombies règnent, normalement les humains devraient s'aider... Cela ne se passe pas comme ça malheureusement, l'homme à toujours été naturellement égoïste mais, cela est pire maintenant que l'épidémie est présente sur cette putain de terre. Je repousse alors la porte derrière moi et je commence à fouiller les placards, les placards contiennent plein de produit, de la nourriture mais, rare sont les produites qui m'intéressent. « Putain mais, ou sont leurs armes » Je tape alors avec mon pied sur le sol et j'entends alors résonné. Merde, il y a un truc en dessous du planché, pour le moment je ne sais pas trop quoi en penser mais, je dois savoir ce qui se trouve dedans, avec un peu de chance il y a des armes à feu, des grenades ou même une bombe, se serait cool une bombe, je pourrais menacer cette putain de population. Sous un tapis se trouve alors une trappe, j'ouvre alors cette putain de trappe et j'y trouve alors des bouteilles vides. Je les sors alors pour toutes les poser sur la table, il y a exactement 8 bouteilles et une bouteille brisée, par grave elle pourra toujours me servir.  Je réfléchis alors pendant deux minutes et je repense alors à mes vieux cours de chimie, je n'écoutais pas mes cours de chimie mais, il faut pas grand chose pour faire une arme...  Je sais ; cocktail molotov.

Le cocktail molotov est certes une arme d'infortune mais, il ne faut pas négliger sa puissance et comme disait mon prof ; c'est avec un rien que nous pouvons faire un tout. Je comprends enfin cette putain de phrase, probablement là seule chose que je retiens de mon cours de chimie. J'avais eu l'occasion de voir des vieux torchons sous l'évier de la cuisine, je vais alors en récupérer neuf. J'en déchire un pour m'en faire un masque, je ne veux pas risquer de me faire droguer une fois de plus donc je me protège le nez et la bouche. Je rentre alors dans une pièce qui semble être une salle de bain, j'y ouvre un placard ou je trouve cinq  bouteilles d'alcool à 90. Parfait, je redescend alors dans la cuisine et pose mon sac à bandoulière  sur la table, heureusement que je n'avais pas un sac à dos, ce sac allait m'aider d'une manière inimaginable. Me voilà donc avec exactement huit cocktail molotov, je vais pouvoir me débarrasser de ces zombies sans aucun problème. Je prépare également trois flèches avec au bout un bout de torchon avec de l’alcool, cela va donc me faire trois flèches incendiaires... Je vais me débarrasser d'eux. Je glisse toutes les bouteilles dans mon sac délicatement, je pourrais les prendre sans aucun souci mais, soudain je me rend compte que... Je n'ai pas de feu. Je regarde autours de moi et alors que mon regard croise la fenêtre je vois un homme passé et au même moment je vois sur une étagère une boite d'allumette. « Merde » dis-je tout bas. Je monte alors sur la table  pour attraper la boite d'allumette, je suis à quelques centimètres d'atteindre cette foutu boite quand soudain je l'attrape j'entends des bruits de pas se rapprocher de moi... Je suis alors comme une greluche sur cette table quand soudain la porte commence à s'ouvrir, qu'auriez vous fait à ma place ? Je descend alors de la table, j'attrape la bouteille de verre brisée qui est sur celle ci et soudain il rentre dans la baraque. Mon cœur bat de plus en plus vite, il me voit, je le regarde, il fait de même avec moi et alors qu'il allait hurler je lance a bouteille de verre dans sa direction celle-ci le fouette en plein visage et le fait trébucher et se cogner la tête contre le mur. Je me dirige vers lui et le frappe un pour qu'il ne puisse pas se relever. Je suis toujours avec mon foulard fait de torchon, je dois passer pour une terroriste. Je refuse de tuer un humain... Je ne veux pas en venir à ça, pas tout de suite, enfin... « Pardon » Je prend alors la bouteille brisée et je lui l'enfonce lors dans la jambe en l'empêchant de hurler. « Je n'ai pas le choix. »  Je le re-frappe, putain il à la tête dur ce salop. Je sors ensuite dehors me dirigeant vers cet endroit sauvagement gardé, que le meilleur gagne.  
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Mer 24 Juil - 19:17





Bienvenue à Pleasantville
Jayden & Skylar & Joshua


Putain, je devais vraiment avoir le don de me fourrer dans les ennuis jusqu'au cou. Je savais parfaitement, pourtant, qu'il ne fallait jamais se lancer tête baissée comme je l'avais fait en pénétrant dans cette ville. Qu'est-ce que j'espérais, hein ? Que cette image toute rose soit réelle ? Que cet endroit soit vraiment rempli de gens bons, qui ne me voulaient que du bien ? Douce blague ... Je ne pouvais que me rendre à l'évidence : je m'étais carrément fait berner. Il n'y avait qu'une chose qui pouvait à peu près me rassurer à cet instant précis, et c'était le fait que je n'étais pas le seul dans cette merde. Bon, il ne pouvait pas plus que moi nous tirer de là, à moins d'un miracle, mais au moins, je pouvais me rassurer un minimum en me disant que je n'étais pas le seul à m'être ainsi trompé sur la réalité de cet endroit et de ces gens. Hormis moi, il existait donc encore des gens qui avaient encore un peu foi en les autres. Ce n'était pourtant pas gagné vu ce qui arrivait quand on baissait la garde, ne serait-ce qu'un instant. Parce que le moins que l'on puisse dire, là, c'était qu'on était dans une sacré, une foute merde. Je jetai un nouveau coup d'oeil autour de moi, ce qui me confirma définitivement que les complications étaient bel et bien au rendez-vous, et c'était peu dire ... Nous voilà tous deux enfermés dans une putain d'arène, sans armes dignes de ce nom, et bientôt, nous aurions pour seul compagnie un putain de rôdeur affamé. Autant dire que cela, en plus du fait que je n'avais pas pris de cachets depuis bien trop longtemps, causait en moi de profonds ravages. A cette allure-là, je ne tarderai pas à être hors de moi et à m'en prendre aux mauvaises personnes. Je n'avais vraiment pas envie d'en arriver là ...

En tous les cas, nous étions dans la merde jusqu'au cou et je n'étais pas certain que ... A moins que ... Je plissai les yeux dans la direction qui m'intéressait. Une sortie ! Il y avait une putain de sortie ! Il y avait un assemblage - raté, soit dit en passant - qui semblait couvrir un moyen de s'enfuir. La lumière filtrait à travers. Mon attention fut pourtant bien vite détournée de cette étrange découverte. Ils venaient tout juste de balancer un autre zombie dans l'arène à nos côtés. Je reculai inconsciemment de quelques pas. Ce n'était pas tant que j'avais peur d'eux, mais je me sentais extrêmement démuni, sans armes face à l'une de ces choses. De ce fait, je ne rechignai pas quand le dénommé Jayden m'annonça qu'il me couvrait. Il devait avoir remarqué que j'avais peut-être trouvé une issue de secours pour nous. Il était tout simplement hors de question que je le laisse là. Je n'avais peut-être jamais été le meilleur citoyen américain qui soit, mais je n'étais pas non plus un monstre. Je n'allais quand même pas le pousser sur le zombie qui se dirigeait lentement, mais sûrement, vers nous. Il ne s'arrêterait sans doute pas en si bon chemin, et ne tarderait très certainement pas à nous atteindre. Jayden semblait être un débrouillard mais il fallait quand même que je fasse vite. Voir même très vite. Une fois de plus, je restai bloqué sur le public qui nous faisait face, et nous encourageait à leur façon, en hurlant comme des malades. Mais c'était donc cela ! Les putains de colliers autour du cou de chacun d'entre eux étaient la réponse à tout. Tout comme nous l'avions été un peu plus tôt, ils étaient tous drogués. Quelle bande de malades !

Le bruit d'une lutte proche de là me ramena brusquement à la réalité. Peu importe qu'ils soient tous complètement dérangés et incapables de ressentir quoi que ce soit pour qui que ce soit. Plutôt que de nous venir en aide, ils nous jetaient dans la gueule du loup. Mais ce n'était pas une raison pour nous laisser faire. Bien au contraire même, l'instinct de survie était plus fort que tout. Et là, tout de suite, je ne pensai plus qu'à une chose : nous tirer de là. Sans plus attendre, je me précipitai donc en direction de la faille qu'il me semblait avoir repéré. J'espérai sincèrement ne pas m'être trompé, car c'était notre seul espoir actuellement. Laissant à sa lutte Jayden, je passai ma main sur le bois, concluant rapidement que je n'avais pas dit n'importe quoi. Bon sang, on allait pouvoir sortir de là sous peu ! Je jetai un coup d'oeil derrière moi. Tout semblait allait pour le mieux, pour l'instant en tout cas, pour Jayden. Il fallait que ça dure, je n'en avais pas pour longtemps. Je donnai un violent coup de pied dans ce semblant d'issu, qui ne fit pas long feu. « Jayden ! Par ici ! », criai-je de sorte à ce qu'il m'entende malgré le bruit ambiant. Il ne manquerait plus que cela, tiens ! Je donnai quelques coups supplémentaires dans le bois, finalisant ce qui allait nous servir d'échappatoire. En revanche, il valait mieux que l'on se dépêche, avec les yeux braqués sur nous, on ne tarderait pas à se faire remarquer, si ce n'était déjà fait ... Et puis, avec un peu de chance, on pourrait peut-être retrouver la fille du début. Je ne pourrais certainement pas supporter l'idée de la laisser là à leur merci ...


©fiche créée par Morphine


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
915

× Points de vie : :
1

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Jeu 25 Juil - 21:58


Bienvenue à Pleasantville




Joshua, Jayden, en effet, la petite porte mal faite en bois, vous emmène vers la rue centrale que vous aviez traversés complètement stone. Elle semble déserte... Mais quelqu'un vous percute de plein fouet c'est la jeune Skylar, bien essoufflée de sa course. Les cris de la salle vous parviennent, oui ils ont compris votre volonté de fuir, mais qu'allez vous faire? Joshua et Jayden vos armes ne sont plus, Sky est la seule armée. Et déjà une alarme comme si un évadé de prison avait tenté de se carapater, retentit. En prison on dit souvent marche ou crève, et vous quel sera votre crédo?


Ordre de jeu : comme vous le souhaitez

Le maître du jeu viendra ponctuer vos passages, n'hésitez pas à faire intervenir les protagonistes!



Dernière édition par Zombies le Sam 10 Aoû - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Jeu 1 Aoû - 11:40



Bienvenue à Pleasantville



Jayden ne désespérait pas, cela ne l'aurait mené à rien. Il pensait au contraire que le meilleur moyen de s'en sortir était d'avoir l'esprit assez éclairé pour trouver la sortie. Difficile cependant de rester concentrer quand une horde de zombies s'approche de vous. Au fur et à mesure des secondes qui s'écoulaient, le flux de rodeurs devenaient de plus en plus important. Jayd savait se battre mais il n'était pas un surhomme. Pour le moment il arrivait encore à les contenir mais pour combien de temps. Sa survie dépendant donc de Joshua toujours à ses côtés qui semblait avoir trouvé quelque chose. Une idée rassurante que le poussa à piocher l'énergie qui lui restait pour survivre à un second assaut de marcheurs. Quand il entendit Joshua l'appeler, il ne fit pas la fine bouche. Il donna un dernier coup de crayon bic à un rodeur avant de taper dans un pour qu'ils ralentissent les autres. Ni une ni deux, il tourna les talons en faisant bien attention de rester hors de portées des crocs des rodeurs et passa avec rapidité entre les planches. Sans aucun gène, il tira sur la planche pour laisser une sortie aux rodeurs. Non pas qu'il avait envie d'être suivie. Mais cette chère petite ville risquait d'avoir plus à faire à rattraper leur rôdeurs que leurs 2 jouets de l'après midi.

Quel bonheur de goûter une nouvelle fois à la liberté. Il n'eut pas vraiment le temps d'en profiter quand quelqu'un les heurta de plein fouet. Prêt à lui sauter au cou pour mettre fin à sa vie, il prit tout de même le temps de regarder de qui il s'agissait. Il reconnu rapidement la femme qui avait fait parti de leur petit trio de départ. Celle ci semblait avoir réussi à s'en sortir, tout comme eux, enfin pour le moment. Ce n'était pas encore le temps de sabré le champagne. Non, ils allaient devoir sortir d'ici. Jayden jeta un regard derrière eux. Les zombies les avaient suivi et commencer à se rependre dans la ville. Certes, cela mettait en danger toute la population, mais entre sa vie et la leur, il avait choisi son camps.

« Merci » dit il tout en donnant une tape amicale à Joshua. Certes, ils n'étaient pas encore tirer d'affaire, mais il l'avait aidé et ça Jayd ne l'oublierait pas. Une alarme retentit dans ses oreilles tandis qu'il regardait autour de lui. Courir comme des abrutis ne servirait à rien. Ils devaient trouver un moyen de sortir sans se faire butter. Certains Snipers devaient encore être sur les tours... Il jeta un coup d'oeil à Sky, elle tenait une bouteille à la main, un paquet d'allumette. « Tu veux mettre le feu ? » Question idiote, en faite il cherchait plus à découvrir ce qu'elle fabriquait avec des allumettes. Bref, c'était sûrement pas le moment pour taper la pause. « faut bouger » Il indiqua une rue annexe, non ils n'allaient pas se promener en plein milieu de la ville en levant les bras pour se faire tirer, c'était complètement stupide. Non, il devait trouver un autre chemin, un chemin plus discret. Passer inaperçu, c'était un peu son truc... Enfin à une autre époque, mais les règles devaient être les même.

made by pandora.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Jeu 1 Aoû - 14:48


Bienvenue à Pleasantville


(federico garcia) ▽ « La terre est le probable paradis perdu »

Me voilà donc face à les gardiens et les rôdeurs, je hurle alors pour attirer l'attention des gardiens qui sont armés avec des fusils mais, eu lieu de me tirer dessus ils lâchent les quatre rôdeurs, je me doutais que ça se passerait comme ça et alors qu'ils se rapprochent de moi je cours dans une petite ruelle annexe ou je peux facilement les tuer, ils se pressent tout les 4 dans la ruelles comme des idiots, je me retourne et j'allume alors mon premier cocktail molotov pour le balancer en pleine face des deux premiers, ils prennent alors feu sans souci, je continue donc ma course folle pour pouvoir me débarrasser en silence des deux autres, je me retrouve alors malheureusement dans un cul de sac, une petite grille de merde m'empêche de passer, je dois trouver une solution et alors que je réfléchis je prend mon courage à deux mains et j'escalade le petit grillage de merde et de justesse j'arrive à passer de l'autre côté je tombe sur mes deux jambes mais je n'avais rien d'une jeune fille gracieuse et sensuelle, je me retourne alors en affichant un sourire, l'avantage d'un zombie c'est que leur niveau intellectuel est égal à celui d'une mouche mais, alors que je regarde les zombies, mon regard est soudain attiré par un petit objet métallique posté en hauteur, une caméra de surveillance, putain de merde. « Fait chier » Je sors alors une bouteille et je sors par la même occasion une boite d'allumette, alors que je cours dans la ruelle principale je rentre en collision avec un homme, je me prépare à le frapper avec ma bouteille mais, il s'agit d'un deux hommes que je voulais sauver, le hasard est gentil quand il le veut. Ils sont sans armes, je pourrais les tuer sans souci mais, ce n'est pas dans ma nature. J'affiche un sourire confiant quand il me demande si je compte mettre le feu, j'ouvre mon sac alors montrant les 6 cocktails restant, je donne un cocktail à chacun, je pense que ça ne sera pas de trop pour pouvoir se défendre, nous en avons chacun un dans la main et il en reste quatre dans mon sac. « Nous allons mettre le feu si cela est nécessaire, une salope a voulue me tuer en entrant dans mon bain et vu votre état je doute que vous ayez eu la chance d'avoir du thé. » Je reprend alors tranquillement mon souffle...

L'homme indiqua une rue annexe, très bonne idée mais, il faut surtout trouver une sortie et vite. Je réfléchis alors un instant et alors que je commence seulement à reprendre mon souffle j'ai une idée, qui pour une fois pourrait être intelligente. « Et si au lieu de passer par la grande porte ont sortaient par la petite ? Il y a forcément des égouts ou une connerie comme ça, ils doivent bien faire évacuer les déchets et l'eau, il suffit juste de trouver comment. » Mon idée est un peu foireuse mais, inutile de rêver ; sortir par la grande porte est mission impossible.
(c) AMIANTE



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Ven 2 Aoû - 0:30





Bienvenue à Pleasantville
Jayden & Skylar & Joshua


« Merci », me lança Jayden, forcément aussi soulagé que moi d'être plus ou moins tiré d'affaire. Disons que le plus gros était derrière nous, même s'il fallait encore trouver la sortie de cette ville de dingues. Et tant qu'à faire, j'aurais bien aimé retrouver la jeune fille qui était avec nous au départ, je ne voulais pas garder sa disparition sur la conscience ...

Mais déjà, alors que le soulagement était à son summum, les cris de la foule derrière nous, confirma ce que l'on savait déjà : nous n'avions pas beaucoup de temps devant nous. Ils s'étaient déjà rendus compte de notre sortie, ils ne tarderaient plus à venir à notre poursuite. Et mieux valait pour nous que l'on soit déjà loin sous peu, si l'on ne voulait pas finir comme appât, ou tout simplement comme repas, aux différents rôdeurs qui traînaient dans le coin. Autant dire que c'était la dernière chose que je souhaitais. Pour couronner le tout, une alarme stridente se mit à résonner un peu partout dans les rues de la ville. Ok, là on était vraiment, mais alors vraiment dans la merde. Avant que j'ai vraiment pu comprendre ce qu'il se passait, à croire que les cachets me mettaient vraiment dans des états à peine croyables, ou alors peut-être était-ce la drogue qui avait un peu trop flotter autour de nous, la dénommée Skylar déboula devant nous, rentrant bien involontairement en collision avec Jayden. Elle semblait bien armée, et même prête à tout faire sauter s'il le fallait. Et ben ... Elle ne manquait pas de cran, ce qui me faisait cruellement défaut, de toute évidence.

« Tu as raison, il faut trouver une sortie annexe. Il y avait des snipers vers la grande entrée, je doute franchement qu'ils nous laissent passer par là. », confirmai-je d'une voix qui me semblait lointaine, même à moi. Il était grand temps que l'on bouge d'ici. Je jetai un rapide coup d'oeil au cocktail qu'elle m'avait donné. Je n'étais pas certain que ce soit une très bonne idée, connaissant ma malchance légendaire, c'était nous que j'allais faire sauter. Enfin, il allait juste falloir que je fasse très, très attention ... Plus que d'habitude, s'entend. Jayden nous indiqua une rue voisine, dans laquelle il ne semblait y avoir personne et on s'y rendit discrètement, tout en restant sur nos gardes au cas où quelqu'un débarquerait et nous attaquerait par surprise. Dans cette ruelle, mes yeux se posèrent sur une échelle, qui semblait mener au toit de la maison. Sans doute était-ce là une issue de secours comme une autre, en cas d'invasion de zombies. Après tout, je n'avais jamais vu de rôdeurs assez intelligents pour grimper à une échelle. « Et si on montait sur le toit pour voir ce que ça donne en hauteur ? On pourra repérer les habitants qui nous suivent, et éventuellement les égouts si on peut les voir. », proposai-je d'une voix neutre, peu sûr de moi. De toute façon, il allait bien falloir qu'on fasse quelque chose. Et vite.


©fiche créée par Morphine
Revenir en haut Aller en bas

ZOMBIE
avatar



× A propos du vaccin : :
C'est trop tard pour ça, mon cher.

× Âge du perso : :
Je n'ai point d'âge.

× Localisation (+ avec qui) :
De partout.

× Avant, j'étais : :
Un être humain.

× Messages : :
915

× Points de vie : :
1

× Copyright : :
SWAN

× Avatar : :
Zombie.

× Et ton p'tit pseudo ? : :
Selon ton bon vouloir ... ça va de "zombaque" à "zonzon" en passant par ... "rôdeur"..

WANNA SEE MORE ?


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ] Sam 10 Aoû - 12:43


Bienvenue à Pleasantville




On passe en mode furtif de mission :
Sur votre droite, une petite ruelle de laquelle on peut apercevoir une petite échelle qui grimpe sur un des bâtiments, sur la gauche une bouche dégoût pour laquelle il vous faudra trouver un levier pour l'ouvrir. Sur les miradors, deux mecs par cahute, mais il peut exister un angle mort. Dans les égouts, vous déboucherez sur une sortie sur la route de l'autre côté de Pleasantville. Et derrière vous, une horde de personnes qui court après vous...

Mesdames, Messieurs, faites vos jeux!

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ]

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Pleasantville [Joshua - Skylar - Jayden ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-