What you feel? Me? Nothing. [Jayden]
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum optimisé pour Google Chrome.
Le 10/11/2016 : le forum a quatre ans & sa saison 5 est mise en place. Le 27/08/2017 : 24ème version du forum installée. Les awards & autres nouveautés sont à consulter ici.
Oh la la qu'est-ce que vouuuuus aiiiiiime !! coeurrose lele Et si vous nous aimez aussi, pourquoi ne pas nous le dire sur bazzart et sur PRD ? Et pourquoi ne pas voter sur T.I Top et Obsession ?

Partagez| .

What you feel? Me? Nothing. [Jayden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: What you feel? Me? Nothing. [Jayden] Mar 28 Mai - 20:12



Accroupie sur le toit d’une voiture, je recharge mon arbalète, l’un d’entre eux tente de m’attraper la cheville pour me faire tomber, et je lui envoie un bon coup de pied en pleine tête, dégueulassant mes bottes en cuir, par la même occasion. Je regarde sa cervelle dégouliner sur mes pompes et je soupire. « Ben oui c’est tellement plus sympa comme ça ! » Ajoutais-je alors que d’autres m’attrapaient déjà. « C’est l’heure de dormir mes petits zombies… » Dis-je d’une voix à tendance aigue, typée garce notoire et sainte nitouche sur le retour. Je prends appuis, et saute par-dessus la meute de zombies, il fait nuit, mais je m’en moque, je ne chasse quasiment que de nuit. J’envoie un coup de pied, lance une flèche, et lutte toujours plus vigoureusement, je suis seule et alors ? J’ai toujours été seule, bien plus encore depuis que mes amis sont morts… Et maman… Mon cœur se serre et la rage revient plus forte encore. Ne pas penser à ce qui pourrait me freiner, penser juste à ce qui pourrait me sauver, et le fait de leur éclater le crâne, ne m’épuise pas, ça me stimule au contraire. Je grimpe sur le capot d’une voiture et je tire mes flèches, vais les récupérer, et cours pour m’éloigner un peu du lot. Ma voiture m’attend là bas, elle n’est pas loin du tout, je ne saurais pas réellement me situer dans ce nouveau monde, les noms de ville, ne sont que des souvenirs d’un passé plus joyeux. A quoi bon ressasser le passé ? N’y a-t-il pas que de la vase dans le fond, et des choses terribles qui nous tordent les boyaux. La survie est mon seul but, la survie et l’éradication de ces êtres surnaturels qui n’ont pas leur place dans notre monde. Je passe mon arbalète dans le dos et grimpe à un escalier de secours, je prends de l’élan et dégomme plusieurs zombies, les faisant tomber. Je grimpe sur le toit du bâtiment et je saute de l’un à l’autre, pour rejoindre un peu plus de calme, un peu plus de quiétude, en bas, ils n’ont même pas suivis, ils sont stupides ceux là, comme tous les autres remarquez. Accroupie sur le rebord d’un petit immeuble, je baisse les yeux, avant de relever le visage vers la lune pleine qui regarde de tout en haut ce monde anéantit, comme si de rien n’était… Incroyable que la nature n’est pas comprit que tout a déraillé. Nous ne sommes pas grand-chose sur cette terre, et notre fin était écrite. Un bruit derrière moi et je me relevais rapidement en serrant les poings, position d'attaque.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What you feel? Me? Nothing. [Jayden] Jeu 30 Mai - 20:11


What you feel? Me? Nothing
Murphy et Jayden

« Allez Skype » Le beau brun ouvrit la portière arrière de sa chevrolet Surburban. Le berge belge en descendit dans un bon léger avant de s'éloigner d'une allure souple et régulière. Le militaire avait eu pas mal de chance en trouvant ce véhicule. Son propriétaire avait du finir transformé.... ou s'était enfui précipitamment. L'habitacle ne lui avait pas vraiment donné envie de s'y installer. Un paquet de sang avait coulé à l'intérieur, mais après un bon nettoyage il avait réussi à le rendre agréable à conduire. L'intérêt d'un tel véhicule résidait dans sa conformation, les zombies n'étaient pour lui qu'un peu plus de bitume à avaler. Le plus gros défaut demeurait bien entendu dans la consommation. Autant dire que sur ce coup là, Jayden payait le prix fort pour la sécurité qui lui apportait. Il passait plus de temps à chercher de l'essence qu'à chercher à manger. Heureusement pour lui, il était finalement habitué à jeûner, il savait se contenter de peu. Aussi étrange que cela puisse paraître, il était plus inquiet pour son chien que pour lui et c'était finalement Skype qui en profitait. Jayden et Skype s'étaient une longue histoire, ensemble ils en avaient vu. Leur dernière mission avant celle des Zombies, c'était assez mal passée. Mais le chien et son maître s'en étaient sortis. Déjà à cette époque, ils faisaient figure de survivants. Tant de jours passés dans des bourbiers et sous les balles des ennemis. Ils formaient un véritable duo et pour Jayden la présence de Skype était nécessaire.

Cela étant dit, réfléchir à la relation qu'il entretenait avec son chien, aussi belle soit telle, n'allait pas les nourrir et allait encore moins lui permettre de trouver de l'essence. Or, c'était bien pour ça qu'il avait fini par s'arrêter. Jayden attrapa son arc, réajusta sa ceinture ou se trouvait quelques armes , il vérifia ses munitions. Tout était Ok. Par habitude, il regarda sa montre avant de soupirer. Il y avait des habitudes qui vous tienne au corps, celle ci en faisait partie. Passant sa main dans ses cheveux, il s'élança dans ce qui restait de cette ville. Plus d'une demie heure plus tard, il avait trouvé refuge dans une espèce d'immeuble abandonné.Comme la plupart des immeubles désormais.

Des fois, il suffisait de quelques portes poussées pour trouver sur des trucs pas mal. Et par chance, pas de zombies, du moins pour le moment. Jayden se donnait encore quelques minutes avant de faire demi tour pour repartir. La nuit était déjà là... et il n'avait pas franchement envie de passer la nuit ici. Skype se débrouillait pas mal dans ce monde. Il avait depuis longtemps compris le danger que les zombies représentaient. Il lui arrivait de mordre dans le tas. Au départ Jayden s'était inquiété des retombées. Il avait craint de voir son chien se transformer... mais rien. Pour une raison qu'il ne connaissait pas les animaux semblaient peu atteint par ce virus, ou peut-être que si, il avait juste eu de la chance ? Bref, pour le moment, Skype était finalement plus doué que lui pour éviter les rôdeurs.

Un instant plus tard, c'est en voyant skype s'immobiliser dans une position significative qu'il retrouva toute sa vigilance. Skype est avant tout un chien d'assaut et cela est ancré dans ses gênes. Immobile, il observe.. A son attitude, il devine immédiatement qu'il ne s'agit pas d'un zombie, mais d'un homme. Quelques secondes plus tard, c'est avec l'arc bandé, prêt à tirer qu'il se trouve près de son chien. On ne sait jamais ce qu'on va trouver après tout. Son regard se pose immédiatement sur la femme. Doucement, il baisse la garde... fatigue ? Envie de causer ? Aujourd'hui, il n'a pas envie d'être complètement sur les gardes. Et puis, il y a aussi quelque chose d'autre... Il la connaît. Oh non, pas directement, mais il l'a déjà vu. C'est une actrice... une actrice de séries, connu pour avoir jouer dans Murphy l'exécutrice, une série surnaturelle. La encore, il se demande la raison qui l'avait poussé à regarder cette série. L'ennui ? L'envie de vivre autre chose quand il en avait le temps. Et c'est vrai qu'avec sa petite bande, ils appréciaient se retrouver pour regarder ce genre de truc, ça changeait de leur quotidien, enfin d'une certaine façon. Face à cette étrange signe du destin, il émet un léger sourire, chose si rare chez lui. « Dite moi si je me trompe, suis je vraiment en face de Murphy  l'exécutrice ? »

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What you feel? Me? Nothing. [Jayden] Lun 3 Juin - 12:10




Devant moi, un homme de stature acceptable, avec un chien qui montre les dents. Génial, non j’aurais préféré allègrement que ça soit un zombie ou autre créature surnaturelle, plutôt qu’un être humain lambda, doté d’un cerveau en état de marche, qui en plus m’a reconnu. Je le regarde, je regarde son chien, je le regarde et finalement fais quelques pas de côté sans me départir de ma position de défense. « Oui qui le demande. » Ajoutais-je méfiante. Je ne fais pas confiance, aucun d’entre eux ne peut être aussi digne de confiance que mes amis l’étaient. « Vous m’avez suivi c’est ça ? Vous travaillez pour qui ? » Ajoutais-je de manière froide, et distante, limite agressive. Ce qui m’angoisse à cet instant, c’est le chien, déteste les chiens, je les aie en horreur, ils se disent amis de l’homme et en fait, ils sont fourbes et idiots la plupart du temps. Je reluque les crocs du chien. « S’il m’attaque, je vous tue… Je préviens. Pas de quartier en somme. » Lui dis-je en arrêtant de bouger un instant. J’avais tracé le périmètre parfait pour me défendre en cas de bataille, assez d’espace arrière, assez sur les côtés aussi. Il pouvait m’attaquer, que tout sera mis en œuvre pour le tuer le plus proprement possible. A cette idée, un sourire se dessina sur mes lèvres, en coin, l’air de rien. « Alors, a qui ai-je l’honneur vu que vous connaissez mon identité, j’ai le droit de demander la vôtre, et ajoutez à ça quelques détails, genre âge, n° de sécurité sociale, signe astrologique et autres… » J’étais parfaitement sérieuse. L’âge c’est pour savoir par curiosité, le n° c’est si on s’en sort de cet Enfer et qu’il attente à ma vie, je le ferais descendre proprement comme je disais, le signe c’est parce que mon karma est tel que je ne suis pas capable de m’entendre avec tout le monde. Et s’il veut rajouter d’autres trucs, je suis toute ouïe. Je me détendis un peu, mais juste en apparence, les inconnus avaient cette tendance caractérisée à me foutre mal à l’aise. Je laissais mes bras retomber le long de mon corps, mais les deux pieds toujours bien ancrés au sol, prête à tous rebondissements inattendus. « Que faites-vous dans la ville à cette heure-ci ? Vous vous pensez à l’abri de toutes atteintes avec ce chien ? » Lui dis-je en retournant vers mes affaires posées là, près du rebord de l’immeuble. En bas, lorsque j’y jetais un œil, ça n’avait pas changé d’un yota, toujours autant de zombies… Il me faudrait attendre le lever du soleil, pour descendre de ce toit, pour regagner ma voiture.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What you feel? Me? Nothing. [Jayden] Lun 3 Juin - 14:11


What you feel? Me? Nothing
Murphy et Jayden

« Oui qui la demande » Jayden se décolla doucement du mur auquel il était adossé. Skype immobile à ses côtés observait l'inconnu avec méfiance. Rien de bien étonnant, il connaissait son boulot et pour lui le monde n'avait pas tant changé que ça. L'homme demeurait méfiant, il l'était toujours plus avec les hommes qu'avec les zombies, le meilleur moyen de rester en vie. Il craignait peu les zombies, ils étaient lents, stupides. Leur force venait de leurs nombres, mais quand on avait compris le système, il n'était pas si difficile de s'en sortir. Les hommes s'étaient autres chose. Face à la mort ou à l'impensable, les hommes peuvent réagir de manière extrême, alors autant rester sur ses gardes. Mais sur ce coup là, il n'était pas le plus méfiant, raison de plus de rester sur ses gardes, même si sa posture indiquait finalement une certaine passivité. « Vous m’avez suivi c’est ça ? Vous travaillez pour qui ? » Il releva les yeux pour la scruter, il obliqua un peu la tête pour mieux l'observer. La pénombre était bien là et même s'il voyait encore, il avait du mal à vraiment voir ses expressions. « Pourquoi vous aurais je suivis ? Qu'est que cela aurait pu m'apporter ? On trouve souvent pas mal de trucs dans ces immeubles, raison pour laquelle je m'y suis aventuré. Que vous y soyez ou non, cela n'a pas d'importance » Jayden ne travaillait pour personne, plus maintenant. D'ailleurs il doutait que beaucoup de personnes possédaient encore un patron... Certaines sûrement, celles qui vivaient dans des groupes et qui obéissaient au dirigeant. Il avait toujours tenu à sa liberté, aujourd'hui il l'avait totalement retrouvé... alors il n'allait pas s'assouvir à un homme, jamais. « S’il m’attaque, je vous tue… Je préviens. Pas de quartier en somme. » Ah Skype faisait souvent cette effet, les gens avaient tendance à prendre peur aux moindres signes d'agressivités. Etaient-ils cependant en mesure de véritablement se voir ? « Vous n'aimez pas les chiens. On dit souvent que la peur amène à la haine. Les chiens ressentent les émotions, vous avez peur, vous êtes méfiante, sans compter une certaine agressivité, il réagit en fonction de vous » Difficile pour une personne lambda de comprendre le fonctionnement des canidés. Jayden s'était toujours passionné par le comportement animal. Il était devenu maître chien par passion et pour dresser un chien, pour que celui ci soit 100% avec vous, ça vous demande de nombreuses remises en questions. « Il n'attaquera pas... du moins pas tant que je lui en donne l'ordre et que vous ne tenter pas de nous attaquer. » Jayden n'avait aucune envie de se battre, elle avait beau se montrer méfiante et agressive. Elle demeurait seule et sûrement aussi paumé que lui. « Alors, a qui ai-je l’honneur vu que vous connaissez mon identité, j’ai le droit de demander la vôtre, et ajoutez à ça quelques détails, genre âge, n° de sécurité sociale, signe astrologique et autres… » Une question qui méritait une réponse, même s'il n'allait pas se lancer dans son autobiographie « Jayden, avant je faisais partie du FBI. Vous savez du gendre identité secrète, mission d'espionnage et tout le baratin. . Mon équipe s'est fait dissoudre lors de l'invasion, il ne reste plus que mon chien » Fatigué par ce semblant de conversation, Skype se coucha sans pour autant perdre du regard l'inconnu. Mais il réagissait aussi aux réactions de Jayden, plus celui ci maîtrisait la situation, plus Skype apaisait. « Que faites-vous dans la ville à cette heure-ci ? Vous vous pensez à l’abri de toutes atteintes avec ce chien ? »  Il haussa les épaules, avant de jeter un coup d'oeil derrière lui. « Et vous ? » finit il par dire. Non il n'aimait pas les questions mais il finit tout de même par répondre, si cela pouvait la rassurer. « Je cherchais un truc à me mettre sous la dent, des armes peut être, quelque chose qui peut servir... rien de vraiment concret... » Il regarda l’extérieur, la nuit était bien là désormais. « Il commençait à faire trop sombre pour continuer, je cherchais un endroit pour passer la nuit. Quand à mon chien, je crois qu'il est bien plus en mesure de vivre dans un monde pareil que vous et moi... Pour une raison qui ne tient qu'à lui, il reste avec moi, allez savoir pourquoi... »

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What you feel? Me? Nothing. [Jayden] Lun 3 Juin - 21:51



Est-ce que j’avais la tête de la nana qui a besoin de se faire analyser en conséquence d’une haine féroce pour les chiens ? Sérieusement ? Non. La réponse est non. Je les déteste, ça pue, ça bave et ce n’est pas très utile dans la société actuelle. Point barre. « J’ai autre chose à faire que de vous attaquer, voyez vous, ancien agent de je ne sais quelle fédération, je dois sauver le monde. » Lui dis-je tout sourire avec le plus grand sérieux. « Alors, vaquez à vos occupations, mais surtout ne venez pas jouer les héros dans mon périmètre, vous vous ferez tuer, et je n’hésiterais pas à vous flanquer… » Je sortis vivement mon pied de l’arrière de ma ceinture. « … Ceci, entre les deux yeux. » Grand sourire sincère sur les lèvres. Il ne fallait pas qu’un autre homme stupide se dise que j’ai besoin d’être protéger, les autres sont morts mais pourraient témoigner que c’est bien inutile. Je suis l’exécutrice, je n’ai besoin de personne, j’ai été formé depuis ma plus tendre enfance à exécuter justement, des créatures que l’on pensait sortis tout droit de nos cauchemars. La seule bonne nouvelle, si je puis dire, c’est que les vampires se sont fait la malle avec la venue des zombies, ils sont terribles ceux là, de vrais mauviettes en fait. Alors que la terre est recouverte de pourritures, la seule à faire encore ce qu’il faut, et à jouer son rôle, c’est bibi. Pas croyable, quand j’en recroiserais un, il passera un sale quart d’heure je pense ! Il répondit néanmoins à mes questions à son sujet. « Comment ça et moi ? Vous n’avez pas saisit encore… Je suis l’exécutrice, c’est mon boulot de rôder la nuit, lorsque les gens dorment, c’est à moi que l’on a confié le privilège, enfin… le fardeau de porter le poids de l’humanité sur ses épaules ! Vous… N’êtes qu’un survivant, trop bavard ! » Lui lançais-je avec fougue et détermination. « Votre chien est dépressif ou suicidaire, je ne vois que ça. » Lui dis-je en grimaçant, pinçant les lèvres avant de retourner vers mes affaires. « L’avantage, c’est que vous pourrez le jeter en pâture pour sauver votre peau, le cas échéant. » ajoutais-je avec un naturel déroutant, et toujours cette même froideur dans la voix. Le fameux chien, se releva, il avait sentit quelque chose, et je me figeais en écoutant. Un râle, le pas trainant, non loin de nous, il avait du sentir notre odeur. Je comprends pas, ils sont morts et ont l’odorat d’un fox terrier ! Je fis signe à Jayden de faire silence, avant de me diriger vers la porte d’entrée entrouverte. Il était là, malgré l’obscurité je le sentais, et le voyais se mouvoir vers nous. « Allez viens, croulant, je vais t’apprendre à dire merci. » Lançais-je alors avec entrain.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What you feel? Me? Nothing. [Jayden] Mar 4 Juin - 14:39


What you feel? Me? Nothing
Murphy et Jayden

En entendant ces propos, Jayden commençait tout doucement à voir le bout du tunnel. Soit elle jouait un jeu pour une raison qui lui était inconnue, soit elle faisait partie des quelques survivants ayant perdues la tête. Cette dernière option semblait la plus probable. Il ne se souvenait pas de son vrai nom, il n'avait jamais été très people... Elle était donc devenue son personnage, sûrement le seul moyen qu'elle avait trouvé pour rebondir. Jayden n'avait pas eu cette chance. Sa survie avait toujours dépendu du contrôle qu'il exerçait sur ses pensées et sur ses émotions. Il était passé par mille et un exercice , toujours plus difficiles, toujours plus propices à le pousser dans le précipice. Plusieurs fois, il avait été pris en otage par sa propre organisation. Ce genre d’entraînement lui avait valu pas mal de sueurs froides. Ils étaient si bien organisés qu'aucun membre de son groupe n'était en mesure de savoir s'il s'agissait vraiment d'un exercice ou d'une vraie prise d'otage. Jayden avait depuis longtemps arrêté de vivre. Cela n'avait pas commencé à l'invasion. Survivre, c'était la seule chose qu'on lui avait apprise. C'était pour ça qu'il avait été choisi, parce qu'il possédait plus que d'autres, ce petit truc qui faisait qu'à chaque fois qu'il se trouvait dans une situation délicate, il arrivait à s'en sortir par une volonté féroce de vie. Tout était donc là. Le besoin insensé de continuer à vivre sans aucune raison, juste parce que l'instinct est là et que l'abandon est la pire des morts.

Alors oui, parfois, il admirait les fous, parce qu'il avait cette chance de pouvoir oublier et de rêver. Lui, il devait vivre avec tant de choses, tant de colères et tant de méprises qu'il pourrissait de l'intérieure, il était rongé par la noirceur qui s'était installé dans son cœur. Quand on vous apprend à être un tueur, difficile de trouver un certain goût à la vie. Car oui, c'était bien ce qu'on lui avait appris. Elle était une « exécutrice » lui était un exécuteur d'assaut qui ne devait jamais rater sa cible. Alors d'une certaine façon, ils se ressemblaient. « Sauvez le monde ?!! Rien que ça … et bien bonne chance !» lui rétorqua-t’il dans la foulée. Il voulait bien voir ça, ça risquait même d'être assez amusant. Jayden ne voulait pas sauver le monde. Il était pourri, il l'avait toujours été. Rien n'arrive jamais par hasard, l'humanité n'était elle pas en train de payer toutes ses atrocités ? Quand une espèce est nuisible, la nature trouve le moyen de rétablir les choses, même si cela peut paraître incompréhensible.

Il soupira, elle avait un joli petit égo l’exécutrice, il aurait du regarder la série avec plus d’intérêt, cela lui aurait permis de rentrer dans le jeu, mais Jayden était toujours resté à l'écart, pas vraiment un passionné des séries télés... De rien d'ailleurs. Plus de passions.. « Comment ça et moi ? Vous n’avez pas saisit encore… Je suis l’exécutrice, c’est mon boulot de rôder la nuit, lorsque les gens dorment, c’est à moi que l’on a confié le privilège, enfin… le fardeau de porter le poids de l’humanité sur ses épaules ! Vous… N’êtes qu’un survivant, trop bavard ! » Il laissa échapper un rire amusé avant de jeter un coup d'oeil par la fenêtre. La nuit était vraiment là. « J'ai l'impression que vous n'avez pas non plus la langue dans votre poche » Après tout, elle semblait aussi doué pour lancer la discussion... D'ailleurs elle devait être assez douée pour les monologues.

Un des autres avantage de posséder Skype résidait dans sa capacité à sentir les zombies. Avec skype à ses côtés, il empruntait toujours les chemins les moins fréquentés par les rôdeurs. Et oui, l'odorat du berger était si précis qu'il identifiait rapidement les lieux infectés des lieux moins touchés. En tant que chien d'assaut, il possédait aussi une petite formation en chien détecteur : drogue et explosif. Il n'avait fallu à Jayden que quelques mois pour le former aux zombies. Il regarda Murphy se levait pour aller titiller du rodeur. Quelque peu ennuyé par la scène et peut être dans l'optique de lui montrer qu'il n'était pas si inutile que ça. Jayden décocha une flèche qui siffla aux oreilles de l'exécutrice pour aller se planter entre les deux yeux du marcheur. Pas un bruit, pas un son jusqu'à ce qu'il s'écroule au sol. Le tir à l'arc, un autre apprentissage... long, douloureux et épuisant mais ça avait porté ses fruits. Jayden passa alors à côté de l'ex actrice pour s'approcher du rôdeur. Il arracha sa flèche en un coup de main avant de la ranger dans son carquois. « Bon vous faite quoi, vous restez ici à vous la jouer exécutrice solitaire ou vous tentez de sortir de ce putin d'immeuble en compagnie d'un barge qui parle à un chien ? » Car au fond du couloir, ce n'était pas un rôdeur, mais plusieurs qui arrivaient. La fuite semblait donc une option envisageable. Ils allaient sûrement devoir faire le ménage mais pour ça, c'est toujours bien d'avoir un coup d'avance, comme aux échecs.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What you feel? Me? Nothing. [Jayden] Sam 8 Juin - 19:36


Murphy & Jayden


Comment ça fuir ? Il ne va pas bien là ? Non, je suis Murphy je ne fuis jamais, je tue et je fonce dans le tas. Et l’autre là avec son chien, vient de tuer mon plaisir avec sa flèche, il l’a ramasse, il me regarde et me demande donc si je préfère la jouer en solo. Je grimace à cette phrase, levant les yeux au ciel. « C’est fou comme les survivants sont lents à la détente JE SUIS L EXECUTRICE ! » Je pris mon pieu bien, en main, avant de tourner les talons vers mon sac pour en sortir une hache immense, à la vue de laquelle le chien se mit à grogner. « Ouais ben grogne espèce de chien inutile, en attendant, c’est ça qui va nous sauver les miches. » Je levais le regard sur le mec. « Toi Janson, ou je ne sais plus, fuis si le cœur t’en dis, pour ma part… » J’ouvris la porte en shootant dedans, assommant un ou deux zombies au passage, mais il y en avait bien 10 derrière la porte, Ô joie. « Go ! » Je fonçais dans le tas, les laissant néanmoins avancer les uns après les autres, en leur donnant de la répartie cinglante et efficace. Chaque face de zombie me donnait encore plus envie de me battre, leurs visages émaciés par la mort, la peau coulant comme de l’eau, les orbites noircis, Yeurk. Je tranche dans le vif, j’en dégomme pas mal et lorsque l’un d’entre eux se jette sur Jayden, j’attrape le col de la chemise du zombie et le fais tomber à la renverse. La lutte que je fais seule, finit par payer, et la horde qui nous avait attaqué, se voit être décimé en deux deux. Je retire mon pieu de la tête du dernier, essoufflée, et en sueur. « Bon… ceux là sont allés rejoindre Lulu… » Dis-je au comble de la satisfaction, me relevant en essuyant de mon bras, mon front ruisselant. « Bon maintenant, si tu veux partir, je t’en prie, et si tu reste ici, ben tente de ne pas être dans mes pattes, la preuve, je me débrouille très bien toute seule. J’allais m’asseoir dans un coin, en essuyant mes armes d’un chiffon se trouvant dans mon sac. Je sortis une bouteille d’eau et en pris une grande rasade, tandis que le chien de Jayden, était en train de me reluquer, bien trop prêt, en poussant son museau vers ma bouteille. « C’est une blague ? » Dis-je en m’adressant au chien. Je poussais un soupir, levant les yeux au ciel, avant de choper dans un coin, un semblant de récipient, le nettoyant sommairement, avant de lui filer à boire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What you feel? Me? Nothing. [Jayden] Dim 9 Juin - 19:33


What you feel? Me? Nothing
Murphy et Jayden

C'était ça, elle était complètement barge et le pire c'est qu'il trouvait ça drôle. Le voilà en train d'assister à un épisode de murphy l’exécutrice, il avait de la chance quand même, c'était pas donné à tout le monde. Bon il aurait sûrement apprécié que cela se passe dans un studio sans véritable danger, mais on ne peut pas tout avoir n'est ce pas ? Bref, il allait se contenter de ça pour la soirée. Au moins ça changeait de ses soirées à chasser du zombie tout seul ou à dormir dans sa voiture... une fois il avait même dormi dans un arbre. Sachez que cela s'avère compliquer quand vous essayez de dormir avec un chien dans un arbre... Murphy l’exécutrice était donc devant lui. Et lui qui était il dans cet épisode. D'ailleurs quel était le titre de celui ci. Ah ça faisait quelque temps qu'il n'avait pas autant eu envie de rire. Mais il devait faire gaffe, il voulait rester net d'esprit et pour le moment Murphy commençait à déteindre sur lui. Au moins, elle semblait heureuse de cette nouvelle vie. Bien évidemment ce n'était sûrement pas le cas mais vu qu'elle semblait avoir un gros soucis de bipolarité. Du moins... si ça se trouve elle était vraiment comme ça tout le temps ?


« Rho je vous suis ... »
Il laissa tomber le fait de la reprendre sur son prénom, ça ne servait à rien. En utilisant Skype, il serait sûrement sorti rapidement de l'immeuble sans trop de mal, mais vu qu'elle avait décidé de foncer dans le tas. Il accepta cependant de rentrer dans le jeu, juste histoire de continuer à voir la manière dont elle se débrouiller.

Points positifs, ces entraînements pour la série avaient porter leurs fruits. A tel point que Jayd s'ennuyait fermement. Il aurait pu aller se boire une petite tasse de thé et manger des macarons. Murphy était tellement sur d'elle et oui c'était toujours une forme supplémentaire qu'elle plongeait dans le tas sans vraiment penser à lui en laisser quelques uns. Alors il la suivait, observant ses gestes, cherchant les quelques défauts qu'il pouvait trouver. Il levait les jambes pour éviter les corps, tuer ce qui par malchance bouger encore, mais rien de vraiment concret. Pour le moment il était beaucoup plus spectateur qu'acteur. Difficile de se battre à ses cotés, elle était tellement dans son tripe qu'elle allait le prendre pour un zombie s'il s'interposait. Alors il préférait garder sa place à l'arrière et puis elle semblait si heureuse d'être si forte, autant la laisser croire qu'il était incapable de se défendre et qu'elle était sa sauveuse pour la soirée. Oui vive Murphyyy !!! Un léger sourire taquin se posa sur son visage. Sourire dissimulé par la pénombre. En tout cas, c'était vraiment amusant à voir... il avait envie de se marrer et ça faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Ah il n'allait pas rentrer fatigué... Même Skype semblait assez distant, il sautillait par dessus les corps, éviter de tremper ses pattes dans les marres de sang et rester à distance pour ne pas qu'elle lui coupe une patte.

Quelques minutes ils furent tout le 3 sortis du nid à Zombies. Du moins pour le moment. Murphy prit alors ses aises. Mais oui, elle faisait souvent ça dans les épisodes. Skype ne se gêna pas pour boire à la bouteille. Enfin en quelques sortes. « Tu fais depuis longtemps ? Genre tu as été choisi pour ça, un peu comme dean et sam dans supernatural ? » Et oui, bha autant continuer dans le délire, si ça se trouve elle les avait même rencontré ?

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

WANNA SEE MORE ?



MessageSujet: Re: What you feel? Me? Nothing. [Jayden]

Revenir en haut Aller en bas

What you feel? Me? Nothing. [Jayden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BORN TO BE A WALKER :: ARE YOU ALIVE ? :: CEMETERY :: VIEUX RPS-